___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Sur le toit du monde, les esprits s'envolent! [PV Ezerya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ezerya
Élève
avatar
Nombre de messages : 52
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 ans
Date d'inscription : 29/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10 - 15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Sur le toit du monde, les esprits s'envolent! [PV Ezerya] Mar 04 Juil 2017, 12:53



Zed s’était comporté relativement normalement alors qu’elle avait parlé. Il avait hoché la tête, comme pour l’inviter à poursuivre et elle avait cru percevoir quelque chose dans ses yeux si particulier et en même temps si vide. Etait-ce une simple impression ? Il était impossible de le dire. Toujours est-il que lorsqu’elle se confia sur son envie elle cru qu’il la comprenait d’une certaine manière. Il ne tarda d’ailleurs pas à ouvrir la bouche après qu’elle se soit tût. Certes, il ne parla pas, contentant de regarder au loin sans doute pour réfléchir. Il avait besoin de réfléchir avant de parler, comme si c’était un exercice délicat, cela Ezerya l’avait bien remarqué. Malheureusement, il lui était impossible de deviner la raison de cette difficulté. Elle continua de le fixer, un sourire sur les lèvres, tentant de l’encourager dans cet exercice.

Toujours de manière saccadé il s’expliqua alors. Il se considérait comme plus adapté au rôle de chevalier car il n’était pas assez magique ni assez compréhensif pour voler sur un dragon. C’était des raisons valables. Elle ne connaissait pas assez sa magie pour remettre ses dires en cause. Quant à ses capacités de compréhension, elle le croyait tout à fait au vue de ce qu’elle avait constaté depuis leur récente rencontre. Son sourire s’élargit quand il expliqua qu’il serait mangé. C’était une possibilité s’il tombait sur un mâle un peu trop hargneux et qu’il ne le traitait pas de la bonne manière. Il enchaîna ensuite pour lui dire qu’elle ferait une bonne seccyeth grâce à son avantage aérien. Lui-même se considérait comme inutile dans les airs. Ce n’était pas tout à fait vrai puisque la majorité des seccyeths étaient des êtres sans ailes. Cependant, elle devait bien avoué que son explication précédente l’avait convaincu qu’il aurait du mal à se lier avec un dragon.

Quoi qu’il en soit, la blondinette avait gardé son sourire le long des explications de Zed. Elle avait apprécié ce qu’il avait dis sur elle et voulu lui faire savoir plus directement encore.

— [color=#FF4500]C’est gentil. J’espère que je prouverais que cette voie est la bonne pour moi… Dans le cas contraire je m’adapterais. stant, elle se tût, quittant Zed du regard pour observer le vol d’un dragon loin derrière lui, comme un signe qui lui été adressé. Elle reprit finalement le court de ses paroles.

— [color=#FF4500]Je crois que tu as raison pour toi. Tu devrais être chevalier surtout si tu n’es pas très doué en magie. Si tu veux je pourrais t’aider pour ça… Tu sais, les chevaliers ne sont pas uniquement des outils, ils dirigent aussi, ils doivent prendre des décisions, ils doivent donner des ordres… et parler…


Si les seccyeths et les sorciers pouvaient se tenir plus ou moins éloigné des postes de commandement ou de la politique ce n’était pas le cas des chevaliers qui étaient les plus nobles représentant de l’Empire. Ils étaient fait pour commander des troupes, prendre des décisions, s’adapter. Ils pouvaient être envoyés aussi bien dans des missions de combat que dans des missions diplomatiques. Malheureusement, il fallait bien avouer que de ce qu’elle avait vu jusque là, Zed ne serait sans doute pas doué pour donner des ordres ou tout simplement communiquer et représenter dignement l’Empire. Heureusement Ezerya elle, avait été entraînée à cela depuis sa plus tendre enfance, alors, elle pourrait lui donner un coup de pouce.

Pourquoi faire cela ? Pourquoi perdre son temps avec un être si étrange dirait même Volkan ? Peut-être parce que d’une certaine manière elle commençait à l’apprécier malgré sa bizarrerie. Où s’était encore là son syndrome de l’ange de gardien qui avait frappé. Celui qui consistait à vouloir tirer toutes les personnes de l’Empire vers le haut afin de rendre Irianeth plus puissant encore. Un concept sans doute un peu trop Emérien. Heureusement, elle n’avait aucune idée de cela. Sans qu’elle s’en rende réellement compte, son regard lâcha Zed pour retourner à la contemplation de l’horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11670-ezerya-d-irianeth
Zed
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 27
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 10 à 15 ans [G18]
Date d'inscription : 01/11/2016

Plus sur le personnage
Âge: 10-15 ans [G18]
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Sur le toit du monde, les esprits s'envolent! [PV Ezerya] Sam 15 Juil 2017, 11:15

Alors que le regard doré d’Ezerya quittait tranquillement celui de Zed, celui-ci continua d’observer et d’étudier l’expression et le visage de la jeune blonde. Ça n’était pas réellement qu’il était intéressé, ou qu’il ressentait la soudaine envie de l’observer sous ses moindres coutures, mais en un certain sens, il ressentait une certaine curiosité quant à ce qui pouvait traverser la tête et le fil de pensées de cette petite fille. N’était-elle pas en tout point différente de lui? Bon, peut-être avaient-ils quelques points en commun, mais ceux-ci pouvaient probablement se compter sur les doigts. C’était cette différence qui poussait Zed à garder son regard fixé sur les petits coins de la bouche relevés, les yeux légèrement plissés alors qu’elle fixait l’horizon et l’étrange sensation que laissait transparaitre le regard en lui-même.

Zed hocha doucement la tête lorsque la petite blonde lui offrit de l’aider dans l’acquisition des compétences nécessaires à obtenir pour devenir un bon chevalier. Il n’avait jamais réellement réfléchi au rôle exact et aux compétences utiles pour être un chevalier. En ce sens, lorsqu’Ezerya mentionna le fait de devoir prendre des décisions et donner des ordres, Zed fut légèrement embêté. Ça n’était pas vraiment qu’il ne savait pas comment faire, c’était plutôt que c’était tout sauf naturel pour lui. Il avait observé d’autres donner des ordres et il lui avait fallu prendre diverses décisions tout au long de sa vie, mais il savait parfaitement qu’il ne saurait pas s’exprimer clairement et assez rapidement pour que d’autres l’écoutent aveuglément. Il était définitivement un plus grand danger que le reste de la population, simplement en ayant un pouvoir décisionnel et une autorité sur d’autres.

Heureusement pour lui, il y avait cette petite fille au grand cœur qui avait offert de l’appuyer dans le développement de ces capacités. Peut-être qu’il aurait une chance, de cette façon, une chance de devenir celui que tous s’attendaient à le voir devenir.

Hochant de nouveau la tête, quelques longues secondes après la fin des paroles de l’autre recrue, il fut bien clair que l’autre enfant n’avait rien remarqué de son geste. Avait-elle compris? Était-ce clair qu’il avait accepté? Était-ce réellement une façon suffisante d’accepter l’aide d’autrui? Peut-être qu’il aurait plutôt fallu parler, faire sortir une fois de plus de l’air de ses poumons, faire vibrer ses cordes vocales et exprimer un son. Peut-être… Parce qu’elle ne le regardait pas. Elle ne l’avait pas vu hocher la tête, n’est-ce pas? La première fois, elle n’avait même pas terminé de parler. Elle devait probablement se dire qu’il ne voulait pas, si elle avait détourné le regard de cette façon.

Était-ce un signe qu’il était censé comprendre? Devait-il partir? Devait-il rester? Devait-il répondre?

Erf…

Pourquoi les humains étaient-ils si complexes? Pourquoi se cassait-il la tête à réfléchir de cette façon? Peut-être qu’il vaudrait mieux complètement oublier l’idée de devenir un bon communicateur! N’était-il pas complètement inutile dans ce domaine, de toute façon? N’était-ce pas seulement pénible pour les autres personnes de le voir ainsi essayer, faire des efforts sans que cela ne donne quoi que ce soit? Probablement… Mais parviendrait-il à atteindre son but sans cette capacité? Il en doutait. Ne lui avait-on pas répété que plaire aux autres était le chemin le plus rapide pour grimper les échelons?

Zed pinça légèrement les lèvres. Il était nettement embêté et ne savait plus trop comment réagir. Le silence qui s’installait tranquillement ne le dérangeait pas tellement, c’était plutôt son propre silence qui l’inquiétait. Il ne voulait pas manquer la chance d’obtenir une aide précieuse sur un sujet dans lequel il était assez maladroit simplement parce qu’il n’avait pas répondu clairement. Zed fronça légèrement les sourcils avant de finalement réaliser que son interlocutrice ne le regardait plus et semblait absorbée dans la contemplation du lointain. Zed relâcha doucement les muscles de son visage avant de pivoter légèrement, posant son regard vert sur le dragon qu’Ezerya semblait observer.

Le jeune garçon laissa tranquillement les secondes s’écouler alors qu’il contemplait le vol gracieux du dragon. Lorsqu’il ramena légèrement ses yeux vers Ezerya, il ne le fit qu’une fraction de seconde, retournant presque instantanément sa tête vers l’autre côté. Embêté l’espace d’un instant, il soupira intérieurement, se rappelant lui-même à l’ordre en se remémorant qu’il valait mieux ne pas en faire tout un tas et simplement agir comme il le sentait. Tout était tellement pénible, mieux valait conserver le strict minimum de réflexion.

« Ton… Euh… Ton aide… »

Zed soupira longuement.

« Je crois que… J’aurais bien… hmmm… j’aurais bien besoin de ton aide… »

Zed jeta rapidement un coup d’œil à la petite blonde, embêté une fois encore.

« Je veux… dire que… Eum… J’accepte… ton offre… M…Me… »

L’argenté ramena son visage vers Ezerya, le visage de nouveau impassible, vide.

« Merci. »

Le jeune garçon cligna lentement des yeux. Il avait créé un lien. Ou plutôt, il avait subi la création d’un lien entre cette jeune fille et lui-même. Même s’ils appartenaient vaguement à deux mondes différents, même s’il n’était pas quelqu’un en qui l’on pouvait réellement se voir soi-même et s’identifier, il avait réussi à établir un lien. Un tout petit fil doré s’était tissé entre ces deux enfants. Pour Zed, elle allait probablement devenir une source d’apprentissages, une personne vers qui il pourrait se retourner lorsque ses efforts pour devenir un être humain compréhensible ne donneraient rien.

Inspirant doucement, Zed tendit bêtement sa main devant lui, la paume vers le ciel, fixant de son regard mort le visage d’Ezerya. Qu’est-ce qu’il attendait comme ça? Difficile à dire, honnêtement. Lui-même n’en était pas tout à fait certain. Une chose était sûre, cependant, c’était qu’il avait vu et compris qu’un contact de main, comme il semblait vouloir faire, signifiait un contrat, ou une entente.

Ah…

Zed baissa le regard vers les mains d’Ezerya, regarda la sienne, regarda de nouveau les mains d’Ezerya avant de reposer son regard sur le visage de la jeune blonde.

« Je m’en… remets… à euh… tes conseils… »

Zed inspira lentement.

« Ezerya… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11965-zed-d-irianeth#147947

Sur le toit du monde, les esprits s'envolent! [PV Ezerya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Irianeth :: Pikay :: La forteresse noire-