___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Mets du fard sur tes idées pales [PV : A'élys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jahar
Officier - Guilde des Aigles de sang
avatar
Nombre de messages : 12
Rôle : Officier des Aigles de Sang
Âge du personnage : 29 ans
Date d'inscription : 04/06/2017

Plus sur le personnage
Âge: 29 ans
Rôle: Officier des Aigles de Sang
MessageSujet: Mets du fard sur tes idées pales [PV : A'élys] Dim 11 Juin - 6:31

Se délasser les muscles dans un bain chaud aux senteurs boisées... Je ne crois pas qu'il existe de meilleures sensations après une bonne journée de course. J'avais manifestement sous-estimé ce petit noble à qui je devais subtiliser son alliance. Il devait champion de course dans son fief ou une connerie du genre. Pendant plus d'une demie heure j'ai dû le courser avant de me lasser et d'expédier un couteau dans son mollet. Je ne pouvais pas faire plus, le commanditaire avait insisté pour qu'il reste - plus ou moins - indemne. Et évidemment, c'est toujours le moment où la patrouille de garde se pointe et vous voit faire. Et comme vous pensez à la récompense, vous n'avez pas oublié la condition "Je veux que personne ne soit beaucoup blessé ou tué." Saloperie de beaux principes. Encore une fois, j'ai dû me remettre à courir, j'aime pas ça. Je trouve que c'est un cruel manque d'élégance. Enfin, une fois à couvert du regard des gardes, perché dans un arbre. Il m'a bien fallu redescendre, repartir au village le plus proche, y voler un cheval et repartir dans le royaume voisin. Une demie journée de chevauchée et me voilà à Turquoise, dans la maison louée par la guilde, à quelques pas de la salle de réception qui nous attend. Vous comprendrez ainsi à quel point j'apprécie ce bain plus que jamais et que je compte encore m'y prélasser quelques dizaines de minutes.

Mais vous avez sans aucun doute remarqué que j'ai évoqué la salle de réception qui "nous" attend. Je ne serai pas seul lors de cette mission. A vrai dire, les tâches qui se rapportaient de près ou de loin à des réceptions données par la noblesse se faisaient bien souvent à deux. Ce n'est pas la première fois qu'une réception donnée par le nobliau local finisse dans le sang à cause de l'infiltration de telle ou telle guilde. Ainsi, quoi de plus suspect qu'un homme seul dans une réception du genre ? Les femmes ont plus de chance dans l'exercice lorsqu'elles possèdent des atouts et atours que leurs homologues masculins jugent intéressants. Il suffit de faire du charme à un et de le berner toute la soirée. Ce n'est pas aussi facile pour moi... Je me redresse, sors de mon bain et me rend devant le miroir. Je suis déjà prêt. Rasé de près, cheveux savamment tirés en arrière, la senteur boisée présente dans mon bain s'est immiscée dans mes pores et m'en offre également l'odeur. Je me saisis alors de mon costume, de couleur sombre, - malheureusement - pas dénué des froufrous que j'abhorre... Comment ce genre d'habits peut être à la mode ? Je crois que comprendre cela me prendrait des années. Je me sens comme toujours ridicule dans ce déguisement supposé me rendre plus classe. Je laisse échapper un soupir, les missions de sauvetage sont définitivement plus aisées.

En ajustant mes froufrous, j'entends du bruit dans la pièce à côté. A'élys. Peut-être la personne la moins encline à rire face à mes plaisanteries certes foireuses, mais au moins censées déclencher un rictus à qui les entend. Pour autant, je ne pense pas avoir pu rêver d'une meilleure équipière pour ce genre de missions. C'est une valeur sûre. A vrai dire, j'ai pensé au début que son indifférence face à mes provocations et mes boutades n'étaient dues qu'à une forme de jalousie. Après tout, me voilà officier à même pas trente ans tandis qu'à... Enfin... A un âge avancé, elle est toujours à un rang hiérarchique inférieur au moins. J'ai vite abandonné ce raisonnement nombriliste qui ne m'aurait pas rendu service. Si elle n'est pas officière, ce n'est pas à cause d'un manque de talent, de polyvalence ou à l'échec de missions. Certainement que ses allégeances sont multiples et pas enclines à la même neutralité que le reste de la Guilde. Qu'importe. Elle est au moins aussi compétente que moi et ses talents d'actrice ne sont plus à prouver. Les bals, réceptions, galas - insérer ici tout type de fête noble aussi barbantes et assomantes que possible -, elle a dû en infiltrer des dizaines et des dizaines. Je ne m'en fais pas. Dire qu'elle est mon égale est peut-être même plus flatteur pour moi que pour elle.

Je sors de la pièce et tombe sur elle, en train de finir de s'apprêter, apportant elle aussi la touche finale à son déguisement. " C'est fou comme tu arriverais presque à faire oublier que tu as quarante ans de plus que moi ! " Bien évidemment, dans notre monde, quarante ans ne signifient pas grand chose, même pas dix ans physiquement. Puis disons que c'est un compliment caché. En tant qu'amateur de bonne chère et de bonne chair, je ne peux qu'apprécier les formes voluptueuses pas réellement cachées. Je fais mine de soupirer d'un air presque blasé. " Je vais devoir me démener pour pas te laisser voler toute la vedette et toute l'attention. " D'autant plus que ça ne s'arrête pas là. Son regard semble donner des ordres silencieux en permanence. Si elle allait voir un gamin nobliau d'à peine vingt ans non rompu aux affres de la séduction, aucun doute qu'il accepterait de se trancher la gorge avec grand plaisir. Ou bien de voler une pierre précieuse à la vue de tout le monde, exposée dans la salle principale où les protagonistes du bal danseront certainement. Vous l'aurez compris, c'est précisément ce dernier point qui est l'objet de notre mission.

" Pas besoin de briefing je suppose ? " Elle a déjà dû l'avoir. Un saphir d'un bleu envoûtant en plein milieu d'une pièce où seront réunis des gardes et des nobles. Le voler par la manière forte serait compliqué. Sans connaître le nombre exact de garde, je ne tiens pas particulièrement à me battre à un contre dix dans un espace ouvert où je ne peux prendre personne par surprise. Il faudra donc faire preuve de ruse et faire diversion pour pouvoir le voler discrètement. " Je te proposerai bien de danser nue dans un coin pour attirer toute leur attention mais t'aurais du mal à cacher l'objet à un endroit où ils ne te fouilleront pas à la sortie du bal sans tes vêtements ! " Ainsi, il faudra sans aucun doute une autre diversion. Ça ne posera pas de problèmes. Il est facile d'attirer l'attention d'une foule. Toast enflammé, verre empoisonné, bagarre endiablée, rancunes attisées.

J'ouvre la porte d'une main et tend mon autre bras. " Ne les laissons pas un instant de plus privés de notre lumineuse présence. " Les nobles risqueront de trouver ça beaucoup moins lumineux quand ils auront perdu l'un de leurs bien les plus précieux... Enfin, voyez en nous des grands coeurs. On ne vole qu'aux plus riches pour redistribuer... A des gens encore plus riches en fait, j'ai rien dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mets du fard sur tes idées pales [PV : A'élys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev :: Turquoise-