___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Cette énergie incontrôlable [PV Xerkh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Miya
Élève
avatar
Nombre de messages : 25
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 7 - 11 ans
Date d'inscription : 20/01/2016

Plus sur le personnage
Âge: 7-11
Rôle: Élève
MessageSujet: Cette énergie incontrôlable [PV Xerkh] Sam 10 Juin 2017, 11:34

Miya attrape une grande poignée de baies et les avala sans considération pour le jus qui maculait de plus en plus ses joues et ses mains, écrasant celles-ci contre sa mâchoire en tentant d'en mettre le plus possible dans sa bouche sans en faire tomber. Il n'y avait là rien de bien séduisant. Elle refit le geste plusieurs fois avant de finalement frotté ses mains rougeâtres sur ses pantalons qui furent jadis brun, et essuya sa bouche du revers du poignet. Elle se sentait satisfaite. Elle était partie en courant tout à l'heure, après s'être chicanée avec Aëva - ou toute seule en somme - et avoir décidé qu'elle avait besoin de prendre l'air. Commençant à avoir faim, elle s'était arrêtée près de cet arbuste. Elle savait qu'il n'était pas empoisonnée et n'était pas inquiète de cette dégustation brève. À la maison, papa et maman n'était pas là, et la personne qui s'occupait des jeunes filles devait maintenant s'inquiéter de cette absence, surtout que la petite louve était partie alors qu'elle avait le dos tourné.

Soupirant, elle se laissa tomber sur une grosse racine et observa le chemin qui menait à la maison. Devait-elle rentrer? Maintenant, elle avait peur de se faire chicané et regrettait son geste. Elle avait été impulsive sur ce coup et cherchait comment revenir sur une note plus positive. Peut-être que si elle faisait mine d'être tombée, on l'accueillerait sur un autre ton? En même temps, elle savait que si elle mentait, son père ou sa mère le saurait tôt ou tard et elle aurait des ennuis. Laissant échapper un nouveau soupir, elle donna un coup de pied dans une petite pierre en marmonnant contre son impulsivité. Elle avait tellement d'énergie explosive en elle et n'arriva pas à rester assise bien longtemps, et occuper Aëva n'était pas son passe-temps favori. C'était ennuyant à la longue. Au début, elle s'amusait bien, mais dès qu'elle prenait un jouet, et que la petite le voulait, c'était les larmes! Et Miya n'était, ce jour-là, pas d'humeur à subir des crises de larme. À bout de nerfs, ressentant le besoin de se dépenser, elle était sortie à la course.

Et maintenant, elle voulait rentrer. Ses parents ne tarderaient sûrement pas à rentrer, et elle angoissait à l'idée de se faire chicaner, comme tout enfant de son âge qui était conscient d'avoir fait une bêtise. À nouveau, elle soupira, puis émit un grondement mécontent. Elle était partagée. Elle avait vraiment envie de rentrer... le mieux serait sans doute de s'excuser? Mais elle se ferait sûrement grondée de toute façon pour avoir quitter sans dire un mot et avoir inquiéter tout le monde... Un craquement la fit sursauter et elle tourna la tête dans la bonne direction, sur ses gardes... à l'odeur, elle reconnu facilement l'intrus, et soupira de soulagement, avant d'avoir un mouvement de recul. Ça y est, elle allait se faire gronder...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerkh
Animateur - Chevalier
Animateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 514
Date d'inscription : 18/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 28-32 ans (G18)
Rôle: Chevalier Impérial 16e génération, Alpha de la colonie Berserk.
MessageSujet: Re: Cette énergie incontrôlable [PV Xerkh] Mar 13 Juin 2017, 23:56

Bon. Il rentrait enfin à la tanière, même si bon, c’était plus devenu un Manoir depuis qu’ils avaient déménager suites au demandes d’Amélia et Hanaë qui avaient besoin de plus d’espace. Il était vrai qu’au nombre où ils étaient avec les enfants et les Écuyers, sans compté Aether et son Écuyer –lorsqu’elle en aurait un-, la tanière était rapidement devenu trop… Serrer pour tout le monde. Mine de rien, ils étaient présentement huit à vivre sous le même toit à temps plein ou presque, sans côté les loups qui parfois se faufilaient. Les filles grandissaient rapidement –à son grand malheur de papa poule- et elles auraient bientôt besoin d’encore plus d’espace. Heureusement qu’il avait prévu le coup. Il ne comptait tout de même pas acheter une autre demeure.

Quoi qu’il en soit, sa journée avait été plus morne et ennuyeuse que prévu. Alors qu’il était supposé aller faire des rondes dans le village, on lui avait plutôt fait remarquer qu’il avait des rapports qui traînais de la patte et en effet… Il en avait plusieurs. Il détestait cela! Si Amélia et Hanaë exigeait un Manoir, lui, il était sur le point d’exiger une secrétaire! Rester enfermé dans la Forteresse par une si belle journée lui avait complètement démoli le moral, surtout que même s’il sortit à plusieurs reprise faire quelques pauses et en profité pour se dépenser un peu avec quelques soldats qu’il connaissait en entraînement, il devait tout de même finir ce boulot. Une journée entière c’était acceptable, mais s’il prenait plus, c’était assuré qu’on lui remettrait sous le nez et qu’en plus, il aurait la flemme de continuer le lendemain. Alors aussi bien faire un guerrier de lui… Et attaquer cette paperasse.

Ce massant la nuque sous l’étirement désagréable de ses muscles courbaturer par ce manque flagrant de non-effort ou quelque chose comme ça, une odeur particulière vint à ses narines et il releva la tête avec attention. Miya? Que faisait-elle aussi loin de la maison? Bon, elle n’était pas si loin, mais fort suffisamment. Elle avait quitté le domaine et elle savait qu’elle n’avait pas le droit sans la présence d’un adulte. Pourtant, il afficha un bref sourire en coin. Quand il avait à peine huit ans, il allait dormir presque à tous les soirs dans la forêt noir parce-qu’il ne supportait pas de rester avec les autres enfants dans les Dortoirs… Donc bon. Il secoua la tête et repris contenance. Ce n’était pas pareil. Il avait été élevé –si on pouvait le dire ainsi- d’une façon totalement différente que son aîné. Aussi, elle avait des parents qui tenaient à elle…

Il s’approcha donc sans chercher à masquer sa présence, bien qu’il ait pu le faire, mais il savait déjà que le vent avait à l’avance joué contre lui. Il finit après quelques pas par arriver à la hauteur de sa petite louve en qui il pouvait très aisément ressentir cette petite pointe d’inquiétude et de colère en elle, surtout de colère. Ahhh, elle grandissait et il savait que c’était normal. Elle se ferait de moins en moins patiente, plus le temps passerait. Berserk oblige. L'adolescence allait pointer le bout de son nez dans quelques années et il savait que ce serait de plus en plus difficile à gérer pour elle, à comprendre et il devait être là. Il le serait. Comme tous les autres –et il songeait surtout à la Colonie-. Il finit donc par s’assoir tout simplement en indien au sol non sans agripper sa fille par surprise pour l’amener sur lui et la regarder, un sourire en coin. Il c’était assurément passé quelque chose et elle avait clairement mangé des baies à voir ses joues tacher. Il laissa échapper un bref rire et se mis à lui frotter gentiment la joue de sa main, faute d’être sous sa forme de Berserker où il ne se serait pas gêner pour la coincé entre ses pattes et lui lécher le visage afin de retirer toute trace de son crime.

-Elles étaient bonne j’espère. Il en reste ou tu as tout manger?

Fit-il en regardant en direction des buissons pas très loin, comme s’il ne les remarquait pas. Il la taquinait un peu au passage pour son appétit assez vorace, mais sincèrement, c’était plutôt un clin d’œil qu’autre chose. Après tout, il était mal placer pour juger, il était plutôt fier en fait que sa progéniture ne laisse pas sa place avec la nourriture! C’était presque comme un compliment et elle le savait très bien. Une fois ses joues essuyer –protestation ou pas-, il lui ébouriffa gentiment les cheveux, puis referma ses bras puissant autour d’elle l’empêchant de bouger tout en approchant son visage de ses oreilles pour prendre une voix ‘’de grand méchant loup’’.

-Alors alors… Que fais une petite Berserk toute seule hors territoire et sans sa meute? Tu ne venais pas ici rien que pour manger. Je me trompe? Avoue! Ou tu le regrettera…

Et pour lui faire comprendre que ses menaces étaient sérieuses, il approcha l’une de ses mains sur ses côtes, prêt à la chatouiller à la moindre résistance. elle n'avait qu'une seule façon de se défaire de sa prise... Enfin deux. Une était de parler, l'autre de se battre pour sa vie! Il se demandais sincèrement lequel lui donnait plus envie. Elle n'avait aucun issu. Il laissa alors échapper un rire macabre -et vraiment  théatral- ponctuer d'un grognement et commença le supplice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9474-xerkh-le-berserker
Miya
Élève
avatar
Nombre de messages : 25
Rôle : Élève d'Irianeth
Âge du personnage : 7 - 11 ans
Date d'inscription : 20/01/2016

Plus sur le personnage
Âge: 7-11
Rôle: Élève
MessageSujet: Re: Cette énergie incontrôlable [PV Xerkh] Jeu 27 Juil 2017, 15:31

En voyant la tête de son père, Miya ne savait pas trop comment réagir. Devait-elle en être heureuse ou pas? Allait-il la gronder? Mais elle ne ressentait aucune émotion de ce genre chez lui, il semblait simplement las, mais aucune colère, ni même de l'inquiétude. Savait-il? Peut-être n'avait-il pas encore passé par la maison, elle aurait alors une chance...? Il l'attrapa par surprise pour l'asseoir sur lui et elle grimaça en repoussant sans réels efforts la main qui lui frottait le visage. « Papaaa, je suis pu un bébé! » Cela semblait l'amuser et finit par arrêter de protester, se laissant faire avec une mine boudeuse. L'énergie de son père était apaisante après tout, ou plutôt rassurante serait plus appropriée. Soupirant, la petite immaculée haussa les épaules. « Très bonnes. » fit-elle à mi-voix en vérifiant anxieusement si elle en avait laissé dans les buissons. Il en restait.

Tournant la tête, elle grimaça sous les doigts fermes de son père et leva les bras en protestant lorsqu'il lui ébouriffa les cheveux. « Tu vas en mettre partout! » s'exclama-t-elle, espérant ne pas se retrouver les cheveux rosés ou tachés, c'était difficile à laver avec cette couleur. Tout comme sa mère, en fait, sûrement à cause d'elle, elle était très fière de sa belle chevelure et en prenait soin... sauf ce qui était de les garder long et démêlés...! Il l'immobilisa et de pencha à ses oreilles. À la voix qu'il prenait, elle comprit rapidement qu'il était mi-sérieux, mi-amusé. Elle cessa de se débattre. Un sourire d'anticipation pris naissance sur ses lèvres alors qu'elle éloignait le plus qu'elle pouvait ses hanches de la vilaine main. Elle hésita. Devait-elle chercher à se libérer et se taire, ou tout avouer, comme ça?

Elle n'eut pas le temps de plus y réfléchir, le berserker lui fit rapidement comprendre que la place n'était pas à l'hésitation et qu'il lui fallait parler. Elle hurla de rire et se débattit. Les chatouilles, c'était vraiment une invention cruelle des dieux pour permettre aux parents de torturer leurs enfants! « Ahahah! Papa arrêteee! Ahahahah, nooooon! Ahahahah, papaaaaaaaa! Ahahahahah! Nooooon arrêêêêêteeee! » Elle se débattit du mieux qu'elle put, mais elle n'avait aucune envie d'y mettre un effort vital, et de toute façon les chatouilles lui coupaient la moitié de ses facultés. « Ok, Ok, OOOOKKKK PAPAAA! Ahahahah, arrête je vais... ahahahah, je vais parleeeeer, arrêêêteeee! » Elle se tortillait comme un poisson hors de l'eau, les mains sur celles immenses de son papa - immenses pour elle - et poussant de toutes ses forces dessus pour s'en libérer.

Xerkh arrêta enfin son supplice en lui jetant un regard de papa bien content de lui. Elle lui fit une grimace qui se voulait le plus laid possible, et sous le menace d'une seconde attaque, elle secoua la tête. Oh que non pas encore! Elle allait commencer par reprendre son souffle... au fond, elle aurait pu en mourir! À bout de souffle! Mais elle savait fort bien que jamais son père ne mettrait sa vie en danger. Elle avait une confiance aveugle en lui. Mais là, le temps des aveux étaient arrivés, et elle hésita un peu. Sous les encouragements de l'homme, elle finit par avouer, à mi-voix. « Je suis partie, sans le dire à personne. » Elle se tortillait les mains d'angoisse. « Je voulais pu être dedans, je voulais bouger... ça a été plus fort que moi. » Elle baissa la tête, piteuse. C'était sans doute le moment pour s'excuser, même si ce n'était pas à lui qu'elle avait fait du tort, puisque de toute évidence, il n'était pas passé par le manoir et n'avait donc pas pu s'inquiéter. « Je suis désolée, papa. » fit-elle en regardant ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cette énergie incontrôlable [PV Xerkh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Irianeth :: La forêt noire-