___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[EVENT] Le dragon et l’escadron suicide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zäck
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 06/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: 30-35 ans [G18]
Rôle: Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Lun 29 Mai - 21:22



An 1259 - Mois 12 - Jour 26 (Dans l'après-midi)


RP précédent ---> *


Définitivement, Zäck n'en croyait ni ses yeux, ni ses oreilles. Par la barbe de Parandar, tout le monde semblait partant pour ce plan totalement foireux... Mais à quelque part, Zäck était content de voir à quel point tout le monde était motivé à prendre des risques pour Lyzann. Elle qui leur avait tant donné à tous.

- Il faudrait qu'on puisse se rendre au pied de la Montagne de Cristal... Évitons de le faire en gros groupe, la Royauté nous tiens sûrement à l’œil. Allez chercher tous les biens précieux que vous possédez et que vous seriez prêt à sacrifier et on se retrouve là-bas dans 1 heure tapante. Je vais aller chercher les pièces d'armures de l'Ordre, de toute manière sans Lyzann, je refuse de les porter. Quelqu'un pour m'accompagner ?

Pour une fois, l'Ordre était unis et prêts à se battre ensemble contre la menace.

- - - - - -

Après quelques minutes à tenter d'attirer le moins d'attention possible sur eux tandis qu'ils transportaient à plusieurs les armures officielles de leur Ordre, Zäck et ceux s'étant portés volontaires pour transporter les pièces, arrivèrent au pied de la Montagne de Cristal. Lorsque le groupe fut fin prêt et réuni, Zäck observa le tas de trésors laissés et se demanda si la dragonne allait être assez contente de recevoir tout ça en échange de les transporter sur Irianeth. C'était quand même un pari risqué et totalement fou, après tout.

- Je... Je vais l'appeler ici. Par contre... Elle reste méfiante et sauvage, je vous conseille de rester en retrait, même de vous cacher en fait. Je vais tenter une première négociation pour voir si déjà elle accepterait le marché. Je vous donnerai le signal pour quand vous allez pouvoir ressortir de là et vous approcher. Ne tentez RIEN de brusque ou quoi que ce soit, d'accord ? C'est notre seule  chance...

Une chose était sûr, dès qu'il s'agissait d'animaux ou de la nature, Zäck prenait beaucoup plus confiance en lui. Après quelques secondes, il rajouta au groupe :

- Je ne peux pas risquer de laisser mes messages télépathiques êtres interceptés par les habitants du château ou alentours... C'est pour cela que je vais converser à voix haute avec elle.

Lorsque le temps vint, Zäck ferma les yeux pour prendre une grande respiration et trouver contenance. Il ne savait pas du tout dans quoi il s'embarquait... Ni même comment la dragonne allait le prendre. Après tout rien ne l'empêcher de juste se frustrer et de vouloir le brûler vif. Et elle aurait parfaitement raison d'être ainsi outrée.

* Zarishka. Ici Zäck, l'Elfe de l'autre jour, habillé de vert et d'une armure qui brille. Je suis au pied de la Montagne de Cristal, il y a quelque chose d'assez urgent qui se trame. Nous aurions besoin de ton aide. En échange, nous avons un trésor pour toi. Acceptes-tu de venir voir ? *


Dernière édition par Zäck le Mar 13 Juin - 0:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11617-zack-d-emeraude http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7926-zack-liens-rps
Zarishka
Animateur - Dragon - Sauvage
Animateur - Dragon - Sauvage
avatar
Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/12/2014

Plus sur le personnage
Âge: 15-20 ans (G18)
Rôle: Sauvage
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Mar 30 Mai - 2:27

Elle roupillait tranquillement dans les braises d’un incendie sur les terres de Diamant. Et non, ce n’était même pas elle la coupable. Les bipèdes avaient combattus durant deux jours un incendie monstre qui avait fait rage dans un vaste champ voué à la récolte. Savoir s’il était d’origine naturelle ou pas ne lui importait guère. Le fait était que la fumé que le brasier avait dégagé avaient eu tôt fait d’attirer son attention. Elle avait rôdé un bon moment avant de choisir de s’y installer confortablement, comprenant qu’il n’y aurait aucune âme qui vive sur quelques kilomètres pour encore une journée ou deux, lui promettant une tranquillité assurée.

Ce fut une voix dans son esprit qui la força à ouvrir ses deux paires de paupières vivement. Zäck? N’ayant pas nécessairement discuté avec une tonne de bipède dans sa courte existence de Dragon, elle n’avait donc aucun mal à reconnaître l’origine de celle-ci. Elle releva la tête lentement et bailla bruyamment en écoutant la suite de ses propos. Là, à la Montagne de Cristal? Et puis quoi encore? Pourquoi? Sa voix semblait tout aussi nerveuse qu’à la première fois où il c’était adressé à elle, si on laissait de côté le fait qu’elle n’avait au moins pas de mal à comprendre ses propos puisqu’il ne bégayait pas. Étais-ce possible, mentalement de le faire?

Elle secoua vivement la tête à ses propos, puis expira bruyamment en la laissant retomber paresseusement sur les braises. Un truc urgent qui se tramait? Sa commençais un peu à l’inquiéter. Oh, elle n’était pas inquiète pour Zäck, enfin, elle n’en était pas trop sûre, mais assurément pour sa propre personne, oui. Il ajouta avec un certain empressement qu’ils avaient besoin de son aide. Depuis quand parlait-il au… Plusieurs -?-. Dans tous les cas, la mention des mots Trésor et pour toi ne tombèrent bien entendu pas dans l’oreille d’une sourde et piquèrent au vif sa curiosité. Non sans laissé échapper un grognement tout de même désapprobateur d’abandonner ses douces braises, la Dragonne blanche se redressa et non sans s’étirer préalablement, s’envola des terres de Diamant sans plus de cérémonie.

De quel genre de Trésor pouvait-il bien s’agir? Elle espérait que cela valait le détour, puisqu’elle n’aurait pas l’occasion avant sans doute quelques mois de pouvoirs profiter d’un tel feu dans un tel endroit. Quant au fait de le faire elle-même, oui, c’était la meilleure façon pour se faire lancer des fléchettes en bois par ces bipèdes dérangés. Quoi qu’il en soit, Zarishka pris rapidement de l’altitude et fondit à travers les nuages vers Émeraude. Qu’avait donc Zäck pour la quérir? Est-ce que cela avait à voir avec la Royauté dont-il lui avait parlé à leur rencontre? Ou les Chevaliers? Aurait-elle dû lustrer ses écailles? Pourquoi pensait-elle à des trucs pareille? C’était étrange, suspect tout cela.

Après environs une quinzaine de minute, le reptile géant arriva au-dessus du Royaume d’Émeraude. À la hauteur où elle se trouvait, il était sans doute impossible de la repéré, même en ratissant minutieusement le ciel. Elle n’était qu’une aiguille dans une botte de foin. Elle, d’où elle se trouvait et grâce à son regard perçant, elle n’eut aucun de mal à repérer à la base de la Montagne de Cristal une tonne d’objets qui scintillaient sous les rayons du soleil. Son cœur s’emballa. Ce Trésor semblait bien gras! Elle repéra aussi la silhouette de l’Elfe tout prêt de celui-ci alors que sans doute tentait-il de scruter le ciel dans l’espoir de la voir arriver.

Elle ne savait pas trop pourtant. Tout ça, c’était bien tentant, mais il y avait cet instinct qui lui disait de se méfier, de rester loin des bipèdes et surtout loin des villages et encore plus des cités. Même Zäck avait approuvé ses ressentis et considérait cela plus prudent pour elle, mais il l’appelait. C’était… Contradictoire, mais en même temps, cela pouvait être possible, étant donné leur dernière discussion. Elle se contenta alors de faire de grand, grand cercles au-dessus de l’endroit qu’elle convoitait, ne pipant mot aux deux autres messages du Chevalier qui visiblement se faisait patient. En fait, elle voulait s’assurer qu’il était bel et bien seul et qu’aucun autre bipède ne se trouvait dans les environs.

Ce fut après un total d’environ trois heures que des bruits de pierres déboulant les flancs de la Montagne de Cristal roulèrent discrètement jusqu’aux pieds du Trésor, tout comme de Zäck qui releva la tête devant une Zarishka qui refermait à moitié ses ailles –signe de sa nervosité imminente-, percher sur cette même corniche où elle c’était poser lorsqu’elle fut victime d’un bolas il y avait de cela déjà un bon moment. Pas trop haut, ni trop bas, elle étira le cou en inclinant la tête pour aviser le Trésor, puis Zäck, puis les environs, alors que sa langue fourchue happais l’air, le goûtant. Décelant malgré tout la présence de d’autres bipèdes à proximité, elle bomba le torse dans l’optique de paraître plus grosse et menaçante, inspirant bruyamment, mais ne cracha aucune flamme.

**Tu crois que je ne sais pas que tu n’es pas seul?**

Fit-elle mentalement, alors qu’uniquement le bipède à qui elle s’adressait pouvait entendre sa voix mentale pour l’instant. L’envie de déguerpir la pris d’assaut, mais la vue du Trésor était trop alléchante. Alors tant qu’elle ne percevait aucun mouvement furtifs venant des arbres au pieds de la montagne, elle resterait peut-être. Zarishka étira légèrement le cou afin d’avisé de nouveau les objets scintillant sous elle avec un intérêt non dissimulé –du moins pour un Dragon?-.

**Pourquoi est-ce que tu m’as appelé? Que veux-tu contre le Trésor?**

Questionna-t-elle par la suite. Après tout, elle était curieuse de savoir pourquoi il comptais lui offrir un Trésor, tout comme le pourquoi son aide était requise. À savoir si sa réponse allait la satisfaire, ça, c’était une autre histoire. Dans tous les cas, Zäck pouvait se considéré fort chanceux que la Dragonne blanche ai apprécié sa première rencontre avec lui et doute étrangement sur le fait qu'il puisse lui vouloir directement du mal, mais qu'en était-il des autres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9893-zarishka-la-dragonne-blanche
Zäck
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 06/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: 30-35 ans [G18]
Rôle: Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Mar 30 Mai - 13:19


Le temps paraissait long... Vraiment très long. Zäck finit par s'asseoir en tailleur à côté de la pile d'armures et trésors, les bras croisés. Il en vint à douter clairement de son plan... Après tout Zarishka ne lui devait rien... Et il savait que l'idée d'approcher Irianeth de nouveau ne lui plairait clairement pas. Pourquoi est-ce qu'elle lui ferait confiance après tout ? Elle ne l'avait vu qu'une seule fois. Plusieurs fois, Zäck se fit charrier télépathiquement par ses frères d'armes -surtout Elros- sûrement inquiets de ne voir aucune action se produire et le temps passer.

* [Aux Chevaliers] Même si cette piste offre beaucoup d'avantages, continuons à réfléchir à d'autres plans éventuels... Il ne faut rien écarter. *

Zäck se sentait tellement stressé... Il n'avait pas l'habitude d'être aussi sérieux et surtout aussi longtemps. Elros le sentit puisqu'il lui dit de péter un coup par message télépathique. Bon... Ca avait au moins l'intention de détendre l'atmosphère... Zäck roula des yeux, retenant un léger rire.

Les heures passaient... Trop lentement... Le soleil commençait déjà à décliner tandis que la froideur des soirées hivernales commençait déjà à se faire sentir. Zäck renifla bruyamment avant d'entendre un battement d'ailes si caractéristique au loin... Derechef, il se redressa sur ses jambes, totalement alerte. Son regard cherchait dans le ciel la présence de la dragonne et il pu entendre le silence prodigué par ses camarades s'installer aussi sec. Eux aussi très certainement dans l'attente de cette dragonne.

Lorsqu'enfin elle se présenta à eux, elle se fit imposante. Zäck n'eut pas besoin d'être un sékiète pour comprendre qu'elle se voulait imposante et intimidante. Il déglutit difficilement tandis qu'elle le questionnait encore. Non, il n'oubliait certainement pas qu'un coup de griffe ou de croc de cette dragonne pouvait lui être fatale en moins d'une seconde.

- Je... Je ne comptais pas te le cacher bien longtemps. Je ne voulais juste pas que tu crois que l'on t'attendait tous en groupe. Je leur ai dis de rester plus loin, de ne pas t'approcher immédiatement. Tu ne les connais pas encore après tout... Et...

Il lâcha un grand soupir, cherchant à se donner lui aussi consistance.

- Nous aurions grandement besoin de tes services... Bien évidemment, le choix reste le tiens... Mais nous serions prêts à te donner tous ces trésors en échange et une promesse : D'assurer ta protection, que personne dans les alentours ne viennent plus impunément t'attaquer, que tu puisses être réellement libre.

Bon, il devait s'avouer, il tournait autour du pot. Mais il voulait exposer les avantages pour l'intéresser avant d’asséner le coup fatal : Lui demander d'aller sur Irianeth.

- Notre... Notre chef a été capturée par Irianeth. Ils veulent lui ôter la vie. Sauf que... Tous ceux habillés de vert, les Chevaliers... On est comme une grande famille. Une famille qui s'aide et qui se laisse jamais tomber. Un peu comme un troupeau ? Non ! Plutôt une meute. Elle est l'alpha de la meute. Et sans elle, on est tous perdus. Elle est vraiment très importante. Ils veulent la tuer dans quelques jours et nous aimerions pouvoir aller la sauver...

Il s'arrêta un moment, levant les deux mains en l'air de culpabilité.

- Je sais... C'est outrageant que d'avoir à te demander ça. Mais tu es notre seul espoir pour lui venir en aide... C'est pour ça que nous sommes tous, à ces mots il pointa la direction en arrière de lui où se trouvait les autres Chevaliers, prêts à te donner autant de trésors que tu le voudra et toutes nos armures, ainsi que notre protection, contre ton aide. Tu peux regarder les dits trésors pour estimer s'ils te conviennent. Et après tout ça... Tu sera libre, plus personne ne sera là pour t'attaquer, nous nous en chargeront personnellement. Et si je mens, ou ne tiens pas parole, je me porte responsable. Tu pourra te venger sur moi ou me faire payer la traitrise que je t'aurai faite. Mais je ne suis pas du genre à mentir, je suis prêt à donner ma vie pour te protéger s'il le faudra. Tu le mérites amplement, comme chaque être vivant sur cette planète.

Zäck put reprendre son souffle difficilement après cette tirade. Il attendait la réaction de la Dragonne avec beaucoup d'appréhension.


- - - - - -

Nous vous rappelons que vous pouvez réagir à ce Rp Wink Attention à vos réactions, Zarishka peut toujours repartir, le but étant de la convaincre !

Ceci est un event, pas de limite de mots requis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11617-zack-d-emeraude http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7926-zack-liens-rps
Zarishka
Animateur - Dragon - Sauvage
Animateur - Dragon - Sauvage
avatar
Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/12/2014

Plus sur le personnage
Âge: 15-20 ans (G18)
Rôle: Sauvage
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Mer 31 Mai - 0:18

La réponse de l’Elfe ne se fit pas attendre, ce qui était une bonne chose. Elle n’appréciait pas particulièrement de se savoir épier par un nombre de bipède qu’elle n’arrivait pas à identifier. Elle était nerveuse et la confrontation n’avait jamais été réellement dans ses habitudes. Elle craignait à un piège, ça allait de soi, mais pourquoi venant de lui? Étrangement, elle avait l’impression que cela ne collait pas, mais pouvait-elle en être sûre? Pas vraiment et sa l’agaçait.

Ainsi donc, il comptait lui en faire part. C’était possible. Avec ses sens sensibles, elle pouvait trouver un bipède terré dans une grotte les yeux fermé –et c’était le cas de le dire-. Alors si en plus le vent était de son côté, ils n’avaient pas grand chance de la berner. Elle ne lui en avait peut-être pas laissé la chance. En effet. Le fait qu’il demande à ses compagnons de ne pas l’approcher était alors un peu apprécier en soit et il avait raison sur le fait que si elle aurait vu un attroupement, qu’elle ne se serait jamais poser. Elle n’était pas bête. Aurait-elle communiqué avec lui tout de même? Elle n’en était pas très sûre. Elle ne lui avait pas annoncé son arriver, alors probablement qu’elle n’aurait tout simplement donné aucun signe de vie et ce serait éclipser.

Celui-ci laissa échapper un soupir. Sa semblait sérieux. Ou bien il était nerveux ou les deux. Il lui annonça alors que tous ce Trésor serait à elle et qu’il lui promettait, si elle acceptait de les aider, de s’assurer qu’ils la protègeraient. Que personne dans les environs ne viendrait l’attaquer. C’était intéressant, mais elle n’avait pas besoin d’eux. Elle ne venait pas près des cités. L’emplacement de la caverne dans la Montagne de Cristal était géographiquement parlant bien placer sur le territoire, mais en plein milieux d’un tat de bipède enragé. Elle tiqua cependant à la mention qu’elle serait réellement libre et recula de nouveau sa tête, abandonnant la contemplation des objets.

**[Zäck] Libre? Ne te m’éprend pas, je le suis déjà.**

Et elle y tenait. C’était un peu insultant comme remarque. Ce n’était pas aux bipèdes de décider cela pour elle. Il continua en lui mentionnant que leur Chef avait été capturer par Irianeth. Elle se demanda quelques secondes à qui pouvait-il bien faire référence, mais il précisa au même moment qu’il s’agissait de celui de son Ordre de Chevaliers. Ceux portant les mêmes apparats que lui, les mêmes armures sertis d’émeraudes, celles se trouvant en grande majorité dans le contenu du Tresor. Enfin, elle n’y voyait rien d’autre pour le moment. Sa en faisait vraiment beaucoup, mais… Elle rapporta son attention sur le Bipède qui semblait tenter de lui expliquer l’importance de celle-ci parmi eux, peut-être un peu maladroitement. Elle comprenait la notion de Chef, elle l’avait apprise avec les Seccyeths, puis elle avait aussi appris qu’il semblait avoir une tête dirigeante pour chaque branche, puis finalement, L’Empereur. Elle avait cru comprendre qu’ici, sur Enkidiev, ce n’étais pas très différent de l’Empire et qu’Émeraude était aussi l’équivalent d’Irianeth.

Aller la sauver? Elle ne comprenait pas vraiment en quoi ils avaient besoin d’elle. Ils ne connaissaient pas le chemin? Pourquoi avait-elle l’impression qu’il voulait plus que cela? Elle ne comptait pas retourner sur Irianeth, si c’était ce qu’il désirait, il faisait erreur. Elle n’irait pas. Là-bas, elle serait sans doute abattus à vue, ou enchaîner en vue de ces années à errer sur Enkidiev, à refuser de revenir et les fuir. Ils la persécutaient. Il savait tout cela… Cette Chef ne valait rien à ses yeux, elle n’était rien non plus pour elle, mais elle semblait importante pour Zäck et ces autres bipèdes dissimulés. Encore une tonne de promesse, qu’elle ne comprenait sincèrement pas comment il pourrait tenir. La protéger de tous? Ils avaient du mal à garder leurs Territoire contre Irianeth et c’était sincèrement ceux qu’elle craignait le plus.

**[Zäck] Donner ta vie pour me protéger? Il n’y a que les Seccyeths qui font cela et encore…**

Elle n’était pas lié à lui, alors elle ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi. C’était étrange. Elle ne savait pas comment elle devait réagir à tout ceci. Elle ouvrit donc ses ailles et effectua une descente vers le Trésor, non sans jeter un regard suspicieux –ou perçant- vers les arbres alors que l’une de ses pattes avant poussait un peu les armures afin de les observés.

**[Zäck] Il n’y à que la mort ou les chaines pour moi à Irianeth et tu n’es pas assez fort pour me protéger d’eux. Que veux-tu faire au juste? Essais-tu de me demander de t’y amener?**

Il était complètement taré. Croyait-il deux secondes qu’ils arriveraient à mettre les pieds sur Irianeth? Bon, peut-être, mais ensuite? Les Dragons noir seraient vite lancer à leurs trousses… De plus, elle n’avait porté que deux bipèdes sur son dos –et sur une courte distance- de toute son existence et la seconde bipède avait été une espèce de dommage collatéral de sa petite escapade accidentelle à la Forteresse pour rencontrer Saphire, justement. Saphire avait été la seule, réellement et il y avait déjà de cela de nombreuses années. Elle ne savait même pas comment supporter un bipède sur son dos, les Dragons et leurs Seccyeths se pratiquaient durant des années pour cela. Nombreux bipèdes avaient péris, ne serait-ce qu’en chutant d’un Dragon qui ne s’en était même pas aperçus.

**[Zäck] Je me suis peut-être échapper une fois en douce d’Irianeth, mais cette fois, avec toi sur mon dos, un Chevalier ennemi de surcroît et son Chef, ils nous persécuterons à travers la mer... Tu n’es pas entraîner et moi non plus. Tu ne sais même pas où se trouve ton Chef, ni même s’il est en vie?**

Ce qu’il lui demandait n’avait aucun sens. Il la prenait pour quoi au juste? Elle n’était qu’un Dragon, faite de chair et de sang, comme tous les autres Dragons et elle était une cible. De plus, il voulait aller directement dans la Cité? Elle savait que c’était là, dans la Forteresse qu’ils avaient des prisons. Ces endroits où les bipèdes s’enfermaient entre eux. Elle allait encore moins attaquer la Forteresse? Elle n’aurait même pas la chance de rejoindre la rive qu’ils seraient abattus. Elle n’était pas un Dragon fait et entraîner pour le combat. Elle n’y allait que d’instinct et contre des Seccyeth entraîner et leur Dragon, elle craignait bien de ne pas faire le poids -et elle ne songeait même pas à l'armé terrestres...-. À côté de gros mâles, elle n’avait sincèrement que la vitesse. Elle n’avait même pas atteint sa taille d’adulte encore. C'étais du suicide.

**[Zäck] Les armures son intéressante, mais ce n’est pas suffisant... De toute façon.**

Visiblement elle avait de nouveau repéré ce petit objet scintillant, entouré d’une aura intéressante. Voulait-elle marchandé pour quelque chose qui ne lui donnais à la base pas envie? elle ne voyait pas comment il pourrait la convaincre. Le Tresor était bien, mais ont parlait d'Irianeth, de voler au dessus de la mer, de persécution et de mort. Quelque chose qui ne la concernait même pas. Qu'avait-il de plus que les autres Seccyeth?... D’un geste plutôt vif, elle étira le cou vers le Chevalier pour reniflé la broche qui tenait la cape de celui-ci tandis que sa langue la goûtait aussi, faisant un peu fit du reste, soit, majoritairement de la conversation en tant que tel. C’est un mouvement derrière le Chevalier qui la fit sursauter. Redressant sa tête vivement pour avisé un autre bipède visiblement sortie de sa cachette qui approchait, la Dragonne sous la surprise poussa un rugissement et ouvrit les ailles dans l’intention évidente de s’envolée, mais se contenta de freiner son geste et de maintenir sa position dans l’optique de la faire paraître plus grosse, tandis que Zäck l’implorait de ne pas s’en aller, tentent de calmer les tensions soudaines. Un peu hésitante, mais voyant que plus personne n’osait bouger, elle finit par expirer bruyamment, laissant pendre ses ailles de chaque côté. Elle inclina légèrement la tête afin de mieux avisé la fameuse broche que lui tentait le Chevalier.

////////////////

Vous voulez sauver Lyzann ou pas? Il est temps de monté votre offre mes petits Brocolis ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9893-zarishka-la-dragonne-blanche
Zäck
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 06/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: 30-35 ans [G18]
Rôle: Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Mer 31 Mai - 14:12




Bien évidemment qu’il avait employé maladroitement le mot « liberté ». Après tout, il s’agissait d’un mot en cachant un autre et la Dragonne ne pouvait assurément pas l’interpréter correctement. Zäck prit une mine désolée, tandis qu’il répliquait en paraphrasant pour que les autres en arrière comprennent leur discussion :

- O-oui, bien évidemment que tu es libre ! Je n’ai point utilisé les bons mots… Ce que je voulais dire par là, c’est que malgré ta liberté, tu restes une cible pour les habitants de ce continent. Tu l’as vu par toi-même, avec le  bolas, l’autre fois… Dès que tu approches quelque part vers les chaumières, les bipèdes se mettent à t’attaquer parce qu’ils ont peur.

Mais regarde, moi aussi j’étais effrayé avant de te connaître. Puis j’ai compris que tu n’étais pas offensive. Tu voulais simplement vivre libre, comme tu es en droit de l’être. C’est une chose que beaucoup de bipèdes ne comprennent pas si on ne leur explique pas malheureusement… Tous ces bipèdes en arrière de moi son prêts à t’aider, à expliquer aux autres que tu ne veux de mal à personne et surtout que tu n’es pas rattachée à la menace de l’Empire d’Irianeth. Ainsi, tu serais réellement libre de voler où tu l’entends. Certains bipèdes continuerait à être stupides et à avoir peur… Mais ils seront bien moins nombreux, crois-le.


La convaincre allait être difficile, il le sentait. Mais il ne perdait pas espoir néanmoins… Il allait tout essayer, jusqu’à la dernière proposition possible. Lorsqu’elle répliqua au fait de donner sa vie pour un dragon, Zäck fut surprit d’entendre qu’il s’agissait là du rôle des Sékiètes.

- Je ne sais pas quel est le rôle exact des Sékiètes… Ni même comment ils procèdent. Je n’en suis pas un, mais ma parole reste vraie.

Après cela, vint le sujet sensible : Se rendre sur Irianeth.

- Je ne suis pas assez fort seul, mais je ne le suis pas. Tous ceux qui attendent là-bas sont prêts à nous aider d’une quelconque manière. Personne n’est entraîné, ni toi, ni nous… Mais on est prêts à prendre le risque. Et surtout à tout faire pour qu’il ne t’arrive rien à toi. Je ne sais pas de quoi ça a l’air de chevaucher un dragon vraiment, ni l’équilibre que l’on peut avoir mais… On est des êtres magiques ; on peut les repousser avec la magie. Si tu acceptes de nous aider, tu aurais juste à voler le plus vite possible et on se charge du reste.

Il la laissa de nouveau répliquer avant d’ajouter :

- Notre Chef est en vie, on en est certains !! Elle doit se faire exécuter dans cinq jours, sur la place du Colisée de l’Empire… Ils vont devoir la transporter entre leurs cachots, qui seraient dans leurs forteresses apparemment et le Colisée qui se trouve à une place différente. C’est notre chance pour la récupérer… Tu pourrais nous attendre sur les berges, ou quelque part… Et si on ne revient pas, partir sans nous.

S’en suivit pour la dragonne comme une drôle de fascination concernant sa broche, qu’elle vint renifler et même lécher. Zäck fronça les sourcils, incertain de ce qui était en train de se passer… Puis, il réalisa en posant les yeux sur cette dernière… L’essence divine. Elle émanait une essence divine et brillait légèrement plus que la normale. Le Chevalier posa sa main dessus, sentant son cœur se tordre. C’était la dernière chose qu’il lui restait de son défunt père… Cette broche le liait directement au Domaine de la Nature. Et les armures n’étaient pas suffisantes.

* [Aux Chevaliers] Ceux qui ont de quoi à offrir de plus, approchez-vous. Lentement. Pas de gestes brusques comme tout à l’heure… Les armures ne lui suffisent pas. Montrez de manière visible ce que vous avez à offrir. C’est une dragonne et elle s’appelle Zarishka.*

Il observa donc Zarishka quelques instants, puis s’avança vers elle d’un pas, le cœur lourd. Ce n’était qu’une breloque sentimentale, après tout… Qu’est-ce que cela valait contre la vie d’une personne qui lui était chère ? Il avait déjà perdu son père, c’était bien suffisant. Alors, il décrocha lentement sa broche, laissant tomber sa cape à ses pieds et la tendis à la dragonne.

- C’est une broche unique. Il n’en existe pas d’autres comme celle-ci. Elle a un lien spécial avec le Domaine de la Nature et des animaux. Je la rajoute au trésor.

Eux aussi, on de quoi à t’offrir de plus. Ils viennent simplement te les montrer, n’aie pas peur.


Il entendit des mouvements en arrière de lui, il espéra que la dragonne ne prenne pas peur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11617-zack-d-emeraude http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7926-zack-liens-rps
Nassa
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 96
Rôle : Chevalier d'Emeraude
Âge du personnage : 22 - 27 ans | G18
Date d'inscription : 04/03/2015

Plus sur le personnage
Âge: 22 - 27 ans
Rôle: Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Mer 31 Mai - 15:23

Quelques chevaliers en plus d'elle c'étaient portés volontaires et leurs pas les avaient menés jusqu'à la montagne de Cristal où Zäck leur ordonna des s'éloigner afin de pouvoir converser avec le dragon sans qu'il ne se sentent menacé ou quoi que ce soit d'autre (après tout, elle ne savait pas ce qui se passait dans la tête d'un dragon...)
En fait, Nassa était heureuse de partir en mission avec son ancien maître, Zäck, même si elle aurait préféré que ce soit en d'autres conditions.

Avant de partir, elle avait rassemblé ses objets de valeur dans un sac de toile. A vrai dire, elle ne tenait réellement à aucun d'eux. De toutes façons, elle n'avait jamais était en possession de grandes richesses hormis quelques bijoux ayant de la valeur où d'autres artifices qu'elle s'était procurée après être devenue Chevalier. Ses parents n'étaient pas riches et contrairement à d'autres elle ne les avait pas revus depuis son arrivée à Emeraude donc elle n'avait pas de cadeaux recement acquis.Cependant la plus part des choses qu'elle possédait venaient d'eux. Elle était consciente que le peu qu'elle avait n'apporterait qu'un plus au trésor et lui élèverait une partie de ses souvenirs. Mais ur le moment, elle s'en fichait pas mal. Si cela permettait de sauver leur Chef, alors elle était prête à donner sa personne toute entière. Elle qui n'avait jamais rien accomplie était beaucoup moins importante que Lyzann.
Elle le savait pertinemment.

La jeune elfe observait l'échange silencieux de Zäck et du dragon. Elle était impressionnée devant tant de charisme et de beauté sauvage qu'offrait cette bête. C'était incroyable, et même si elle aurait du avoir peur, elle était simplement fascinée.

Au bout d'un moment, leur intermédiaire les appelas à l'aide, annonçant que leurs armures n'etait pas assez cher payé pour un aller-retour à dos de dragon.
La jeune femme fut la première à s'avancer et s'arrêta juste derrière Zäck, portant dans des bras en évidence, le trésor qu'elle avait décidé d'offrir. Lentement et avec délicatesse, elle le retira du sac qui le protégeait et laissa découvrir une boîte en bois finement sculptée, recouverte de dorure de part et d'autre.

S'avançant encore un peu, elle se mit à genoux et ouvrit la petite caisse où étaient empilés différent objets, dont quelques bijoux en or mais elle misait sur ses atouts qui étaient une large bague recouverte de Rubis que lui avait légué son père avant qu'elle ne parte étudié à Emeraude et un long miroir entouré entouré d'or qui reflétait la lumière alentour.

Elle se releva, laissant les objets par terre et recula jusqu'à son maître, le regardant, un peu inquiète. Elle savait que c'était peu et s'en était certainement presque ridicule. Mais c'était tout ce qu'elle avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlya
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 144
Rôle : Chevalier d'Emeraude
Âge du personnage : 24-29 ans [G18]
Date d'inscription : 19/10/2013

Plus sur le personnage
Âge: 24-29 ans [G18]
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Jeu 1 Juin - 12:23


Nous partions donc sur l’idée de Zäck. Une idée totalement folle, et ressemblant étrangement à un suicide collectif dans la joie et la bonne humeur. Je n’étais pas une très grande adepte des prières, mais sur le coup, je me suis demandée si je ne devrais pas prier Parandar, ou tout autre dieu pouvant nous porter chance. Je devrais peut-être aller voir mes parents au cas où je mourrais ? Et Juny... Mais non. Il ne fallait pas que je me laisse aller.

Nous transportâmes donc les trésors pour la dragonne. C’était des armures et autres objets précieux et semi précieux. J’avais cherché les bijoux aux pierres précieuses venues tout droit des mines d’Espérita. C’était un peu lourd, mais j’imagine que c’était le prix à payer pour tenter de sauver notre chef. Est-ce que cette mission arriverait à se finir dans la joie et la bonne humeur ? Je n’en avais aucunes idées. Nous pouvions mourir bouffés par le dragon ; nous pouvions mourir en tombant du dragon, car, aux dernières nouvelles, personne ne savait monter un dragon. Nous pouvions mourir sur Irianeth par les sbires de l’Empire. Et au lieu d’être effrayée, j’étais surexcitée.
Nous arrivâmes au pied de la montagne de cristal, et Zäck partit donc appeler la dragonne. Lorsqu’elle arriva, je devais dire que j’étais impressionnée. C’était bien la première fois que je voyais un dragon en vrai – et surtout en vie et ne souhaitant pas me brûler vive – alors je ne pus cacher ma surprise, et mon envie. Zäck n’était pas un chevalier avec beaucoup d’éloquence, voir même de courage – ahem ahem – et pourtant il avait réussi à « dompter » une dragonne. Enfin, elle n’était pas vraiment domptée et cela se voyait. Mais je doutais qu’une autre personne aurait put faire ce que fait le chevalier elfique en ce moment.
Sur le coup, on aurait presque dit qu’il parlait tout seul. La schizophrénie se manifestait vers quel âge déjà ? Je n’étais pas une experte, mais Zäck pourrait très bien remplir les critères pour devenir complètement fou. La scène était donc plutôt drôle, et je ne pus retenir un sourire amusé. Je me retenais quand même de rire, je ne voulais pas risquer de vexer le dragon. Nous étions un peu démunis actuellement, donc si elle s’énervait, nous étions tous morts.

L’échange dura bien quelques minutes avant que Zäck ne nous dise que nous pouvions approcher. Nassa fut la première à s’avancer avec ses propres trésors. Moi je n’en avais pas beaucoup, j’avais renoncé à mon rang de princesse en entrant dans l’Ordre. Cependant mon père lui, était toujours prince, et m’offrait quelques fois des trésors. J’avais donc un collier avec une pierre de saphir en pendentif, et un petit diamant brute, non taillé, que mon père m’avait interdit de vendre. C’était plus une sorte d’objet décoratif à utiliser en dernier recours si je me retrouvais dans la merde et que mon père ne serait pas là. Andrew en avait un aussi, mais j’ai préféré le lui laisser. Sur le coup, je ne voulais pas prendre mon diamant non plus. Après tout, j’en aurais peut-être besoin un jour pour quelque chose de plus urgent... mais on va dire qu’il faut faire des sacrifices dans la vie.

Je m’avançais donc à mon tour le plus doucement et neutralement possible, tenant dans mes mains le diamant et le collier.

« Bonjour, » commençais-je poliment. « Je suis Anaëlya. Je n’ai que ces deux trésors en ma possession, dont les pierres viennent directement des mines d’Espérita. »

Je déposais mes trésors à côté de la montagne d’armure à l’effigie de l’ordre d’Emeraude, puis je m’éloignais de quelques pas pour laisser de l’espace à la dragonne et ne pas paraître envahissante. Croisant les mains derrière mon dos, j’attendis donc patiemment que les autres proposent des choses en espérant que cela convienne à la dragonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9764-anaelya
Miyäck
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 686
Date d'inscription : 19/04/2011

Plus sur le personnage
Âge: 64 - 69 ans [G18]
Rôle: Chevalière d'Émeraude - Guérisseuse
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Jeu 1 Juin - 21:55



Tout ce remue-ménage... L'elfe n'en revenait pas. Jamais Emeraude n'avait organisé un affront aussi direct avec l'Empire avant Lyzann. Même si la menace planait au dessus de leurs têtes, tous avaient prit leurs décisions : Sauver Lyzann était bien plus important que leur titre. Miyäck et Evrard se portèrent volontaires pour aider à porter les armures mais finalement l'Elfe se déroba à la tâche, se souvenant de quelques objets qui pourraient faire l'affaire à la ferme. Ce fut donc Elros, suivit de près par Logan qui se portèrent volontaire avec son mari pour aider le groupe à porter les armures.

Lorsque l'Elfe les rejoint au point de rendez-vous, tout le monde était à discuter autour des armures. Elle vit naître dans son cœur un étrange sentiment... Comme si autour de cette mission ils venaient de s'unifier. Bien évidemment que leurs valeurs donnaient ce sens à leurs vies, mais il y avait aujourd'hui quelque chose de plus. Et Miyäck était contente de pouvoir constater à quel point ils pouvaient être soudés même dans des périodes sombres. Quand enfin tout le monde fut réunis, Zäck les briefa quelques instants sur ce qu'il allait faire... A vrai dire, elle ne savait pas à quoi s'attendre de la situation... Un dragon au pied de la Montagne de Cristal était une histoire si invraisemblable qu'elle attendait de le voir de ses yeux pour réellement le croire. Néanmoins, elle connaissait le lien fort qui unissait son beau-fils à la nature et aux êtres vivants, alors il ne lui restait plus qu'à attendre.

Voir un dragon en vrai était réellement une expérience époustouflante. L'Elfe ne quitta pas la créature des yeux un seul instant. De tous les dompteurs de dragons qu'elle a pu croiser lors des incessantes guerres contre Irianeth, jamais elle n'en avait vu pareilles. Les écailles blanches de la créature la rendait encore plus particulière... Étrangement, elle se sentait attirée et surtout curieuse. Elle observait chaque posture de la dragonne, tentant d'analyser son comportement au vu des paroles que Zäck. Elle sentait qu'il se forçait à plus parler puis qu'apparemment, la dragonne ne s'exprimait qu'avec lui. D'ailleurs, la Chevalière ne s'était jamais posé la question avant ce jour... Les dragon pouvait communiquer dans une langue Enkiev avec les "bipèdes", comme semblait le dire son beau fils ?

Zäck finit par s'adresser à eux, donnant quelques dernières recommandations. Ce fut Nassa et Anaëlya qui s'avancèrent les premières. Deux jeunes Chevalières dont le courage ne manquait pas à l'appel. Contre toutes attentes, Miyäck fut l'un des premières à se lever. La dragonne l'intriguait tellement qu'elle ne voulait pas manquer l'occasion de pouvoir l'approcher. Tout en marchant calmement, ce qui sied parfaitement à son caractère, l'Elfe s'inclina légèrement en signe de paix.

- Chère Zarishka, nous sommes tous honorés de pouvoir vous rencontrer et que vous ayez accepté de venir jusqu'à Zäck à sa requête. J'ai une part à vous donner également : Quelques bijoux, ainsi qu'une chevalière en or. Et un pendentif aux propriétés divines, forgé dans la plus pure des matières. Si vous acceptez de nous aider, vous aurez notre gratitude, notre protection et toute notre reconnaissance. Ainsi que tous ces trésors.

Miyäck eut beaucoup de mal à se décider. Il lui fallut réfléchir sur toute la durée du chemin et encore jusqu'à la dernière seconde, avant de se décider à léguer ce pendentif auquel elle se raccrochait depuis tant d'années. Shaan, le père de Zäck, lui avait offert en reconnaissance de ses prières. Ce n'était pas n'importe quel pendentif... Tant qu'Aether serait en vie, il continuerai de briller. Elle avait observé Zäck procéder au même sacrifice avec sa broche en forme de feuille de vigne. Maintenant qu'elle savait que tout allait bien pour sa fille... Il était temps de laisser les choses aller. Sans dire un mot de plus, elle déposa donc avec le reste ces quelques objets et recula de quelques pas pour laisser la place aux autres.

Elle n'espérait qu'une chose : Que celle solution leur permette d'aller sauver leur amie. Qu'ils n'aient plus aucune perte à pleurer dans leurs rangs... Même si ce voyage n'annonçait rien de bonne augure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t5503-miyack-liens-rps
Ally
Modérateur - Chevalier
Modérateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 616
Rôle : Chevalière d'Emeraude
Âge du personnage : 47 ans
Date d'inscription : 28/04/2012

Plus sur le personnage
Âge: 47 ans
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Sam 3 Juin - 5:56


Ally devait bien concéder qu'une dragonne blanche, cela avait de l'allure. Elle ne demandait rien de plus que d'avoir une telle créature associée au camp qui était à présent le leur. Son sac de toile sur l'épaule, elle laissait Zäck déblatérer avec la grosse bébête à écailles, comme tous ceux qui avaient bien voulu valider un plan aussi tordu que celui du chevalier elfique : secourir Lyzann à dos de dragon. Parmi eux, Anaëlya et Nassa, ses deux sœurs d'armes cadettes. Ally se réjouissait que la seconde ait finalement laissé tomber toute idée d'une stratégie savante pour délivrer leur patronne. Ils n'avaient pas de temps pour ça, ce que Ally avait dû lui faire assimiler avec, somme toute, une certaine véhémence. Sans rancune ! Toutes trois se tenaient à une distance respectueuse de la dragonne, qui, si elle se fiait aux dires de Zäck, s'appelait Zaria, Zarika, quelque-chose comme ça... Elle finirait bien par entendre le nom entiers. Les armures lui avaient déjà été transmises et la dragonne semblaient les snober royalement, exception faite de Zäck, pour qui elle semblait avoir un faible. Naturellement, il était le premier à avoir établi le contact mais hey ! Personne de l'Ordre n'avait attenté à la vie de la créature. N'était-ce pas déjà une preuve de bonne foi ? Si les chevaliers avaient voulu l'abattre, la dragonne ne serait plus de ce monde  aujourd'hui. Voilà qui constituait déjà de solides fondations pour bâtir une confiance mutuelle - au moins, en apparence. Si vraiment Zarishka - Zäck avait finalement réussi à articuler son nom sans grommeler inexistante d'imberbe elfique - n'aspirait qu'à la liberté, ils pouvaient lui offrir cela, lui donner une liberté complète, faire en sorte que personne ne s'en prenne à elle. En échange, ils ne lui demandaient qu'une toute petite faveur... payée rubis sur l'ongle.
Comme ils s'en doutaient, les armures ne suffisaient pas à satisfaire l'appétit pour le luxe de la dragonne. Heureusement, les hors d’œuvre s'accompagnaient d'un copieux plat de résistance. Ana, Nassa, puis Miyäck déposèrent leurs trésors devant Zarishka. Il y avait nombre d'objets de valeur sentimentale dans le lot et Ally songea qu'elle n'avait rien de tel à offrir. Son objet le plus précieux, son sabre de mercenaire, avait volé en éclat avec la fausse Lyra maîtresse des Ombres - elle ne l'avait d'ailleurs toujours pas digéré. Cela étant, elle avait quelques trouvailles intéressantes à présenter à la dragonne. Qu'elle le voulut ou non, Ally tenait de ses parents. Sept années s'étaient avérées bien suffisantes pour développer son goût pour les objets précieux. Depuis bien des années, elle jouait les collectionneuses, vidant les étales des marchands les plus réputés pour des sommes dérisoires, et s'intéressant même aux reventes du marche noir. Elle avait fini par accumuler une petite fortune.
Ally s'avança à pas lents, mesurés, posant avec douceur son sac de toile devant la dragonne, du quel elle sortit des objets les uns après les autres.


- Nous avons là un coffret en or fin contenant une collection de coupes en or massif, j'en ai vérifié moi-même la pureté, dit-elle en ouvrant le dit coffret pour avérer ses dires. Un miroir de poche, en or également, un poignard en bronze... ah ! Une autre coupe en or. Beaucoup plus grosse celle-ci, elle était dans la dot d'une jeune fiancée de la noblesse. Une jolie statuette en cristal, et enfin une magnifique pièce ! L'ancien diadème d'une princesse falloise, en or, naturellement, incrusté de diamants et de topazes.

Ally avait de quoi en rajouter si vraiment la dragonne l'exigeait. Sa collection ne s'arrêtait pas à ces quelques objets, bien qu'elle fût un peu peinée de les laisser aux mains de l'animal.
La jeune femme recula de quelques pas, laissant la dragonne détailler son offrande. A situation exceptionnelle... Ally fît une chose qu'elle ne faisait que très rarement. Elle laissa parler ses sentiments.

- S'il vous plait, il faut que vous nous aidiez à secourir Lyzann. S'il vous plait...

Sa voix était plus douce qu'elle ne l'avait été depuis des années, son regard presque implorant.
Aussitôt qu'il s'était ouvert, son visage se referma et elle reprit sa place non loin d'Ana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Opraline
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 81
Rôle : Chevalière d'Emeraude-Princesse adoptive des Elfes
Âge du personnage : 35-40 ans [G18]
Date d'inscription : 28/06/2014

Plus sur le personnage
Âge: 35-40 ans [G18]
Rôle: Chevalière d'Emeraude-Princesse adoptive des Elfes
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Dim 4 Juin - 14:13


Ainsi donc, et même si cela était un plan complètement insensé, il avait été décidé que l'Ordre ferait appel à un dragon pour aller sauver Lyzann. Opraline avait hésité avant de se porter volontaire, mais elle avait fini par le faire, se disant que c'était le seul moyen de réussir cette mission. Et puis, d'après Zäck, les dragons (ou juste celle-là, on ne sait pas vraiment) appréciaient particulièrement les trésors qui brillent. Or, et même si cela lui ferait sûrement de la peine de s'en séparer, la demi-Pardusse devait bien posséder quelques bijoux qui pourraient intéresser leur moyen de transport jusqu'à Irianeth. C'est pourquoi, dès que la mission fut acceptée par tout le monde, Opraline courut dans sa chambre et fouilla dans ses affaires pour chercher ce qui pourrait intéresser la dragonne. Elle ne trouva pas grand-chose mais, avec les armures que Zäck avait décidé d'offrir et les cadeaux que pourrait faire les autres, cela suffirait peut-être…

Une fois ces objets réunis, et comme il avait été prévu, Opraline se dirigea rapidement vers la Montagne de Cristal pour rejoindre les autres. Elle écouta alors l'organisateur de cette mission leur conseiller de rester à l'écart, du fait de la sauvagerie de leur possible alliée. Notre jeune demi-Pardusse aurait aimé voir le dragon de plus près, n'en ayant jamais vu un en vrai, mais elle écouta tout de même les conseils de Zäck, qui semblait plus expérimenté. Et puis, si jamais elle avait effrayé la dragonne et ainsi fait échouer la mission de sauvetage de Lyzann, elle ne s'en serait jamais remise, et aurait peut-être même préféré se suicider…
Mais nous n'en étions pas là, et Opraline se contenta simplement d'observer l'échange à sens unique (ou du moins le semblait-il) entre le Chevalier et son interlocutrice, jusqu'à ce que Zäck annonce que les armures ne serait pas un trésor suffisant et qu'il faudrait offrir autre chose. Alors, après que plusieurs des volontaires se soit avancés, la Chevalière s'approcha à son tour et, une fois devant la dragonne, ne put qu'être éblouie par la majestuosité de la bête. Si la situation n'était pas aussi désespérée, elle se serait sûrement enfuie tellement ce qui se trouvait devant elle était impressionnante. Mais, reprenant son sang-froid rapidement, elle s'agenouilla juste devant elle, avec ses 2 ou 3 babioles tendus devant elle.

"Je sais que ce n'est pas grand-chose, mais je tenais à vous offrir un présent à mon tour chère Zarishka. Il s'agit d'une couronne que je tiens de ma mère adoptive, faite entièrement en or, qui ne me sert plus à grand-chose puisque je n'ai plus de titre, et que je vous offre donc avec plaisir. Vous trouverez aussi, avec cette couronne, un collier en argent..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edric
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 62
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Âge du personnage : 23-28
Date d'inscription : 02/01/2015

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Lun 5 Juin - 1:08


Même en sachant que Zäck disait la vérité, Edric avait presque du mal à croire à ce qui se passait. Il avait toujours rêvé de voir un dragon, un vrai, et voilà que son souhait allait être exaucé. En plus de cela, ledit dragon ne leur était pas hostile et il lui serait peut-être possible de le monter. Ne restait qu’à le convaincre… Afin de dompter la bête, Edric fit comme convenu et alla chercher le peu d’objets de valeur en sa possession, puis s’en alla rejoindre Zäck pour l’aider à transporter les armures. Il regrettait un peu qu’il faille les donner, mais il se consola en se disant que la vie de Lyzann valait bien plus que ces morceaux de métal.

L’ancien maître de Nassa mena la petite troupe jusqu’au pied de la montagne de Cristal, où il leur demanda de se faire discrets. C’était certainement plus facile à dire qu’à faire, surtout lorsque la créature qu’ils attendirent un moment finit par faire son apparition. On dû presque restreindre physiquement Edric pour qu’il ne saute pas hors de leur cachette pour aller admirer la dragonne de plus près. Elle n’était pas aussi grande qu’il l’aurait cru, et elle était complètement blanche, mais elle n’en restait pas moins impressionnante. On réussit à lui faire reprendre son sérieux et il se résolut d’écouter ce qui se passait en grommelant.

Durant les minutes qui suivirent, seule la voix de Zäck fut audible aux spectateurs de la scène. Il n’était pas très ardu de se rendre compte que la dragonne s’adressait mentalement à lui et il était frustrant de se sentir exclu de l’échange. Tout ce qu’il pouvait faire, c’était espérer que Zäck était assez bon négociateur pour que la bête leur laisse une chance. Quand il eut finit de plaider leur cause, il invita le reste de ses compagnons à offrir ce qu’ils avaient à la dragonne.

Edric s’avança, deux objets entre les mains. Le premier était une maigre bourse, contenant quelques pièces d’or. C’était peu, mais c’était tout ce qu’il avait. Sans héritage familial et sans désir d’amasser la moindre richesse, il en était resté assez démuni au niveau monétaire. Le second objet, cependant, était bien plus intéressant. Il s'agissait d'un miroir finement ouvragé à la poignée dorée.

« J’ai ici un miroir magique qui permet, lorsque l'on s’y reflète, de voir la personne de notre choix. »

Il déposa ses objets et fit mine de reculer, avant de soudainement se rendre compte de quelque chose.

« J’ai toujours admiré les dragons, qu’ils appartiennent à l’Empire ou non. Ne me déçois pas, j’ai de grandes attentes pour toi, je sais que tu peux nous aider. Tu as le pouvoir de faire ce qui est juste. »

Et il revint prendre sa place, satisfait. Restait à espérer que la dragonne accepterait leur offre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 58
Rôle : Chevalier d'Émeraude
Date d'inscription : 01/12/2014

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Lun 5 Juin - 12:20

Bon, une préparation d'escapade sur Irianeth alors que le grand conseil nous avait dit non, si ça ce n'était pas une idée stupide, je me demande ce que c'est... Mais, au nom de ce que nous sommes, nous n'avons pas le choix. Lyzann avait trop fait pour nous pour qu'on la laisse simplement se faire tuer la bas. L'archimage aurait bien voulu venir avec nous, mais on va oublier ça de suite. Quand Zack nous demanda d'aller chercher des objet de valeurs, je repensa a lui. Son argent lui servait pas a grand chose et... si je parlais au bon, il comprendrait que je lui en emprunte un peu, je m'expliquerais a notre retour avec lui au sujet du vol. Après, c'est la seul manière qu'il pourrait être utile.

Je monta dans ma propre chambre affin de prendre mes coupes en argent et divers bijou que Eowyn m'avait donné avec le temps, cela me chagrinait beaucoup, mais l'heure était maintenant au sacrifice... Je me déplaça jusque dans ses quartier de la tour, ce fou avait un coffre sous son lit avec une bonne quantiter de pièce, wow... J remplis un sac en suite de ses pièce, sans tout prendre non plus, hop là! Je mis mon offrande et celle de l'archimage dans le même sac. Je me repointa sur les plaines au lieux de rendez-vous. Je regardais les autres offrir, sans rien dire. Edric avait même donné son objet magique... À mon tour maintenant. Je m'avanca vers la dragonne affin d'y déposer le sac de cuir assez bien remplis d'objet et de pièce brillante. Je ne parla pas, Les autres Avait tout dit, je souhaitais simplement que nous vainquerons rendu la bas. J'avais apporter deux armes courte affin de pouvoir tuer au besoin, en faite, je doute que nous pouvions s'en sortir sans verser leur sang. Notre venu sur Irianeth aura surement le don de les surprendre.

Sans rien dire de plus, je retourna avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarishka
Animateur - Dragon - Sauvage
Animateur - Dragon - Sauvage
avatar
Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/12/2014

Plus sur le personnage
Âge: 15-20 ans (G18)
Rôle: Sauvage
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Lun 5 Juin - 15:44

Lui offrir cette broche qu’elle convoitait depuis leur première rencontre ne semblait pas lui plaire. Elle pouvait bien comprendre, c’était si joli et elle semblait tenir sa cape puisqu’elle tomba au sol. Les bipèdes n’avaient pas beaucoup de fourrure sur le corps, mais elle doutait qu’il attrape froid. Ils n’étaient pas si fragiles. Quoi qu’il en soit, elle inclina légèrement la tête de côté en approchant de nouveau sa tête de Zäck afin de goûter de nouveau l’objet avec un intérêt non dissimuler alors qu’il lui expliquait un peu ce que c’était. Est-ce que c’était pour ce lien spécial avec le domaine de la nature et des animaux qu’elle semblait scintiller comme cela? Étais-ce le soleil? Le reflet de ses écailles? Bonne question. Dans tous les cas, elle approcha sa gueule et agrippa l’objet agilement tout en évitant de blessé les doigts du Chevalier avec ses crocs. La broche resta dans sa gueule.

Son regard s’attarda alors vers la première bipède –Nassa- qui s’approchait. Visiblement, c’était une femelle. Son regard perçant l’observait, ou plutôt observait le contenu de ses bras avec curiosité. Un peu méfiante tout de même, elle redressa sa tête et fit un ou deux pas vers l’arrière en expirant bruyamment à travers ses naseaux. Il y avait plusieurs facteurs en faveurs des Chevaliers. Zarishka se sentait un peu en confiance avec Zäck, puis, la broche qu’elle gardait dans sa gueule était déjà une grande joie pour elle. Voir la jeune bipède s’agenouiller et dévoilée le prochain Tresor fit en sorte que sa curiosité pris le dessus et qu’elle s’avance un peu de nouveau, penchant la tête à la hauteur de la boite aux bordures dorées sortie d’une poche afin de la goûter de sa langue avec intérêt. Elle sursauta un peu lorsque la Chevalier fit le geste de l’ouvrir, mais pu observer ce qu’elle contenait. D’autres objets qui brillaient! Quelques bijoux en or d’ont une bague recouvertes de petites pierres précieuses rouges. Ah, elle aimait bien. Satisfaite, elle observa celle-ci prendre place prêt de Zäck.

Ce fut une autre bipède qui s’approcha –Anaëlya-. Ils étaient combiens au juste sous le couvert des arbres? Laissant son regard perçant s’attarder à la lisière de ceux-ci, elle rabaissa légèrement la tête pour aviser les objets que la nouvelle venue tendait entre ses mains afin de les lui montrer. Celle-ci lui mentionna alors d’une voix douce la provenance du diamant et du collier scintillant. À vrai dire, cela lui importait peu, puisque ses objets feraient dorénavant certainement partie de son trésor! Elle finit par s’éloigné et Zarishka eut un peu peur qu’elle quitte en oubliant de lui laissé les dit trésors, mais celle-ci alla les porter avec les armures pour rester à vue et un peu plus loin. Elle appréciait cela. Si elle refusait de les conduire sur Irianeth, elle n’aurait pas tout ça? Sa commençait à devenir dommage, mais…

Il eut ensuite une autre bipède –Miyäck- à la fourrure étrange! Elle n’avait jamais vue cette teinte. Est-ce que c’était quelque chose de spécial comme la couleur de ses écailles? Celle-ci s’inclina légèrement, ce qui bien que la Dragonne blanche n’avait pas un égo démesuré comme certains autres Dragons, lui fit malgré elle bomber légèrement le torse et gagné en confiance. Elle s’adressa à elle d’une voix douce elle aussi. Agréable. Elle ne voyait cependant rien dans ses mains, mais quelque chose d’intéressant trônait à son cou. Étais-ce cela? Comme pour répondre à ses questions, elle lui indiqua enfin les objets qu’elle lui offrait soit quelques bijoux, ainsi qu'une chevalière en or. Et un pendentif aux propriétés divines. Divines? Est-ce que cela était plus précieux que le reste? Elle en avait l’impression. Elle aimait bien aussi cette chose. Venait-elle de la même origine que la broche de Zäck?

**[Zäck] Est-ce la même essence que ta broche?**

Demanda-t-elle à celui-ci alors qu’elle observait la bipèdes rosée s’éloignée alors qu’une autre approchait déjà –Ally-. Elle n’avait jamais vue de bipède avec la peau plus foncer et elle ce demandais si c’étais une autre espèce qu’elle ne connaissait pas jusqu’à ce jour. Bon sang! Elle n’avait pas eu de gens autour d’elle depuis… depuis un très bon moment et ça commençais à la rendre de nouveau un peu nerveuse, mais elle oublia rapidement ses petits soucis en avisant le contenu de cette poche intriguant qui semblait plutôt bien chargé. Yay! Encore des trésors! Elle étira le cou en direction du coffre qui laissa apparaître ce qui était des coupes dorés qu’elle inspecta de sa langue un petit moment avant de passé avec intérêt au suivant. Un miroir de poche en or, un poignard en bronze, une autre coupe en or beaucoup plus grosse que les précédentes. Il y avait aussi une jolie statuette en cristal, et… Un diadème, comme les princesses qui avait appartenu à une princesse! Il était en or incrusté de diamants et de topazes. Elle continua de fixer l’objet le plus précieux dans ce lot selon elle et le chipa dès que la Chevalier fit un geste vers l’arrière pour le garder dans sa gueule. La bipède la supplia alors de les aider. Se joignant donc au plaidoyer de Zäck et Miyäck. Elle ne savait pas quoi répondre à cela.

Et encore un autre fit son apparition –Opraline- alors que la précédente s’installais plus loin avec les autres qui la dévisageaient. Malgré sa grosseur, Zarishka était plutôt timide et elle ne pouvait s’empêcher de trouver cela un peu intimidant. Après tout, le peu de bipède qu’elle avait côtoyé, mise à part sa couleur frappante n’étaient pas visiblement aussi… Habitué que le peuple Tanieth. La Chevalier ce mis à genou devant elle, lui montrant à son tour son offrande et elle fut un moment attiré par l’apparence de la bipède plus que de l’objet. Une pardusse? Elle adorait les pardusses! Sa lui faisait toujours pensée à Faelina, sa maman tigre. Elle avisa sa queue jusqu’à ce que son regard se poser sur le premier objet qu’elle lui présenta. Une autre couronne de princesse! Et un collier en or. Deux diadèmes! Elle ne savait même pas si elle pouvait en maintenir un sur sa tête. La jeune Dragonne blanche expira cette fois d’excitation et observa la bipède déposer les deux objets précieux avec le reste du trésor.

Une autre tête apparus alors –Edric-. Celui-ci s’avança un peu plus rapidement que les autres et était aussi un peu plus costaud. Zarishka observait le contenu de ses mains avec toujours ce même intérêt. Une pochette contenant des piécettes d’or et un miroir doré… Magique? Curieuse, elle avança la tête afin de goûter l’objet avec sa langue comme elle le faisait –visiblement- fort souvent. C’était simplement parfois plus précis que les yeux. Elle y entrevue son reflet, mais rien d’autre. Comment est-ce que cela fonctionnait exactement? Pourrait-elle y voir les deux ou trois personnes qui comptaient pour elle sur Irianeth sans devoir y aller ou eux la chassé? Ce serait bien… Celui-ci sembla alors se reculer, mais se désista à la dernière seconde, lui faisant redresser la tête sous le geste imprévu. C’est paroles la surprirent un peu. Ne pas le décevoir? C’était surtout à eux de ne pas la décevoir, elle. Si elle se méfiait autant d’eux, c’était parce-qu’ils n’étaient pas si blanc comme neige qu’ils le prétendaient. Elle avait déjà croisé des Chevaliers d’Émeraude dans les plaines et ils avaient tenté de la pourchassé. Elle, elle s’en souvenait et visiblement, la mémoire des bipèdes étaient bien limité.

Un autre Chevalier –Philippe- s’approcha alors qu’elle croyait qu’ils avaient tous terminer. Il portait avec lui un grand sac qui bien entendu, laissait échapper quelques sons métallique, signe qu’il était bien rempli de ce qui pourrait sans aucun doute faire le bonheur de la Dragonne. Faute de pouvoir profiter de dormir dans des braises, dormir sur une montagne de trésor c’était presque aussi agréable! Elle l’observa donc lui montrer les offrandes qu’il plaça par la suite avec le reste de son trésor qui ma foi, lui prendrait assurément deux ou trois voyages pour le cacher hors de la vue des bipèdes. La Montagne de Cristal lui semblait soudainement un endroit judicieux, elle y avait déjà placé quelques objets qu’elle avait volé dans les environs d’Émeraudes, mais bien qu’il ne surpassait pas son trésor sur Irianeth, celui-ci le surpassait sans doute en qualité. Elle avait visiblement trois objets magiques, d’ont un réellement utilisable. Peut-être n’avait-elle ailleurs à son insu, mais ceux-ci auraient une place particulière dans son précieux inventaire.

Un moment de silence plana alors. Aucun autre bipède ne sortit des fourrés. La Dragonne les observa un instant uns à uns, peut-être que Zäck avait raison. Ils avaient peut-être le bénéfice du doute. Ils ne savaient pas et cette ignorance les rendait stupide dans leurs gestes, mais maintenant ils savaient et c’était un peu différent. Elle pouvait le noter et donc elle ne pouvait pas le nié. Elle pourrait bien engloutir le plus de chose possible pour fuir, mais elle ne se sentait pas de leur faire un coup pareil. Ils semblaient vraiment avoir besoin de son aide et tous et chacun semblait plutôt désespéré. Elle resongea aux paroles de l’Elfe –et aussi de ceux qui c’étaient adressé à elle-, enfin, de Zäck puisqu’elle avait cru remarquer qu’ils étaient plusieurs comme lui et sa commençais un peu à porter à confusion tout cela. Ainsi donc, elle semblait réellement être leur seul espoir… Voler le plus vite possible, ein.

**[Zäck] Vous avez du cran… Mais pour aller et revenir vivant d’Irianeth cela ne suffit pas.** Fit-elle en tentent de happer un oiseau qui passa trop prêt de sa gueule, laissant entrevoir le diadème qui y logeais toujours, mais pas la broche, trop petite. **Le Colisée se trouve prêt de la Forteresse, mais à vue de Dragon c’est difficile à comparer contre vos petits pas de bipèdes. S’ils la reconduisent dans cet endroit, elle traversera une partie de la cité qui est entourée de grands murs en pierres. Vous ne passerez jamais sans mon aide.**

De plus, Zäck, comme elle le présumait, ne semblait pas vouloir être le seul du voyage, mais elle ne savait pas le nombre exacte d’intéresser. Dans tous les cas, elle ne pourrais pas tous les amener avec elle, surtout pas si elle devaient les mener à l’intérieur des remparts. Elle aurait besoin de toute son agilité et surtout de sa vitesse pour déguerpir. Elle ne comptait pas mourir pour un bipède. Si l’Empire voyait des ennemis sur son dos, elle ne donnerait pas cher de sa peau pour la suite. Les craintes de certains seraient alors confirmées. Elle continua donc, toujours uniquement en s'adressant à lui pour le moment. Cela lui prendrait un peu de temps de se faire à la présence des autres. Les Dragons ne communiquaient que très rarement avec tous les bipèdes environnants. Ils étaient plus timides qu'on le pensait.

**[Zäck] Je vais vous aider…**

Pas parce-qu’elle le devait, mais parce-qu’elle le voulait… Un peu. Il était vrai qu’elle se sentait étrangement peut-être obliger, mais sincèrement, il y avait ce quelque chose que ces bipèdes avaient, qu’elle n’avait pas connu sur Irianeth, si ce n’étais qu’avec quelques Seccyeth. Peut-être avait-elle envie d’en savoir un peu plus à leur sujet? Ils n’étaient pas comme les Tanieth, c’était évident.

**[Zäck] Seulement, afin de me permettre le plus de liberté durant l’arrivé et surtout le départ, je n’accepterais que trois d’entre vous. C’est déjà bien assez… Avec votre Chef, j’aurais quatre bipèdes sur mon dos. Je n’en est porter que deux durant ma courte existence et sur une courte distance. Je suis encore en pleine croissance… Et je ne suis pas aussi forte que les mâles adultes. La traversé de la mer nous prendra environs deux jours et cela dépendra des vents et de la température. Je ne me dépêcherais pas. Pour le retour… Cela dépendra. Je suis réputé pour être la plus rapide, j’essaierais de le rester malgré votre présence sur mon dos...** C’était difficile pour elle, aucun bipède ne pouvait connaître cette sensation désagréable d’avoir un ‘’truc’’, sur eux. **Attendez-vous à ce que l’on soit pourchassé par des Seccyeths et leurs Dragons. L’Empire n’aime pas que les choses s’échappent et ils répondront par la violence. Je ne reviendrais pas derrière si l’un de vous y reste.**

C’était une mauvaise idée, elle le savait. Cependant, les offrandes étaient intéressantes et ce Zäck, fort heureusement pour lui, lui inspirait confiance. Quant au nombre choisi, elle ne comptait pas marchander. C’était ça ou rien. Elle mettait suffisamment sa vie à risque non seulement en pointant de nouveau le bout de son museau sur Irianeth, mais en y trimballant les ennemis juré de l’Empire sur son dos, afin de leur arracher une prisonnière visiblement précieuse. C’était littéralement du suicide, mais elle comptait garder le plus de chance de ce côté, à défaut de tout simplement refusé…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9893-zarishka-la-dragonne-blanche
Zäck
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 06/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: 30-35 ans [G18]
Rôle: Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Mar 6 Juin - 13:28


Le jeune Maître-Magicien fut rassuré de voir que Zarishka se montrait un brin plus intéressée par les trésors que par la crainte de voir les bipèdes s’approcher d’elle en nombre. L’air triste accroché sur le visage, il observa mélancoliquement les autres Chevaliers faire leurs offres, le regard toujours posé sur sa broche. C’est pour la bonne cause, tentait-il de se rassurer. Après tout, cette broche ne faisait que l’accrocher aux souvenirs, au passé et aux souffrances liées à la perte de son père. Il était temps d’aller de l’avant, non ? Il repensa quelques instants à sa fille et sa tristesse se transforma en sourire. L’avenir était déjà là et il était temps qu’il se concentre dessus.
La dragonne sembla tiquer au cadeau que lui porta sa belle-mère. Zäck tandis alors le cou afin d’observer ce dont il s’agissait… Ah. Apparemment il n’était pas le seul à vouloir aller de l’avant. Il s’avait pourtant bien ce que ce pendentif pouvait représenter pour Miyäck et Evrard.

- Oui, tu as bien vu, Zarishka. Ce pendentif est aussi d’essence divine, le même domaine que la broche. Ce sont des objets uniques, que tu ne trouveras nulle part ailleurs.

Ses arguments semblèrent satisfaire la dragonne. Après tout, il ne mentait pas. Ces pièces étaient uniques et forgées par un Dieu défunt. D’autres passèrent après la Chevalière aux cheveux roses. Zäck tiqua sur les mots d’Edric. Il comprenait où il voulait en venir, mais c’était maladroit… Zarishka ne leur devait strictement rien, alors elle avait bien le droit de les décevoir si elle le voulait. Enfin, une fois le tout déposé et plus aucun autre candidat… La dragonne sembla étudier plus sérieusement leur offre. Elle lui parla donc des environs d’Irianeth et du Colisée… Ah. Cette information était quand même intéressante.

- Existe-il un chemin entre leur forteresse et le fameux Colisée pour l’exécution ? Ce sera effectivement plus difficile s’ils ne quittent pas la Cité entourée de murailles… Mais si tu me dis que le Colisée n’est pas dans la Cité… Il y a peut-être une chance qu’ils passent sur un chemin extérieur pour s’y rendre ? Notre but n’est pas de blesser des habitants non plus… Ce qui risque d’être compliqué dans la Cité de Pikay.

Leurs connaissances géographiques sur l’Empire étaient tellement limitées… Il s’en rendait de plus en plus compte. Qu’était-ce Pikay, hormis un nom sur une carte ? Tandis qu’il réfléchissait avec hardiesse sur un plan pour passer outre les remparts, il reçu un nouveau message télépathique de la part de la Dragonne. Ce message stoppa net ses pensées et éclairèrent son visage d’une stupéfaction nouvelle.

Elle venait… D’accepter.

Le regard pétillant, Zäck observa Zarishka avant de lui offrir un immense sourire, rempli de gratitude.

- Zarishka !! C’est un honneur pour nous que tu acceptes de nous venir en aide !!

Sans plus attendre et rempli de cérémonie, Zäck fit une révérence à la dragonne et espéra que ses frères d’armes en fasse de même. Il était temps de témoigner à ce dragon tout le respect dont il pouvait faire preuve. Elle enchaina ensuite avec les conditions, faisant reprendre à Zäck son visage sérieux que l’on ne voyait que rarement. Il se retourna brutalement face au groupe qui était silencieux dans l’attente d’une réponse plus développée.

- Zarishka accepte de nous aider, je pense que vous l’avez compris tantôt. Mais…, car il y a toujours un mais, Il y a des conditions.

Elle ne pourra transporter que trois d’entre nous. Quatre pour le retour avec Lyzann. Elle n’a jamais transporté de gens vraiment avant nous, et nous… On est clairement pas des Sékiètes chevaucheurs de dragons. On le savait tous que cette mission était risquée, mais il faut vraiment que vous visualiser ce qu’il va arriver…

On va traverser l’océan et arriver en terre ennemie. Et pour le retour…


Il tourna sa tête vers la dragonne, inquiet de ce qu’il pourrait arriver ou de la voir se faire blesser, car elle serait clairement une cible plus facile à atteindre qu’eux sur son dos.

- Pour le retour, l’Empire va certainement nous pourchasser avec leurs Sékiètes. Des dragons mâles et adultes pour la plus part, ce que n’est pas Zarishka. Alors il y a des risques, vraiment beaucoup. Et elle ne se retournera pas pour récupérer l’un d’entre nous si on venait à tomber à terre ou dans l’eau…

Qui est prêts à partir ? Il nous faut trois personnes. Si y a plus de volontaires… Euh… On pourrait tirer à la courte-paille… ?



- - - - - - - - - - - - -

Il est temps de vous prononcer si vous voulez embarquer sur le dragon ! Dans vos prochains postes, dites juste que votre personnage est prêt à partir / s’engager dans la mission et choisissez un chiffre entre 1 et 6 (personne ne peut prendre le même). Nous allons procéder à un tirage au sort après ça !

N’oubliez pas que pour vous inclure à la mission, vous devez vous être portés volontaire pour la mission du dragon dans le précédent RP Wink Si ce n’est pas le cas, vous pouvez quand même participer en disant que votre personnage est volontaire, mais il ne sera pas sélectionné !

Vous avez jusqu’au samedi 10 juin pour répondre. Une fois que vous avez tous répondus, le tirage au sort sera lancé. Dès que le tirage a sélectionné les gagnants, on organise le départ et on y va !
Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11617-zack-d-emeraude http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7926-zack-liens-rps
Anaëlya
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 144
Rôle : Chevalier d'Emeraude
Âge du personnage : 24-29 ans [G18]
Date d'inscription : 19/10/2013

Plus sur le personnage
Âge: 24-29 ans [G18]
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: [EVENT] Le dragon et l’escadron suicide Mar 6 Juin - 15:24

Les Chevaliers présents venaient tour à tour donner leurs objets en se présentant pour la plupart. Certains restèrent silencieux, d’autres étaient là alors qu’ils ne s’étaient pas portés volontaires pour monter sur le dragon quelques minutes auparavant. Ils venaient au moins faire monter la mise pour que le convaincre le dragon, c’était déjà ça de prit ! Et de toute façon, il était certain que tout le monde ne rentrerait pas sur son dos ou tout autre endroit où l’on pourrait s’accrocher avec une certaine sécurité.
Parler de sécurité sachant qu’on allait monter sur un dragon pour sauver Lyzann sur un continent armé jusqu’aux dents... Ouais, c’était assez ironique. M’enfin.
J’attendis donc patiemment que chacun finisse de déposer leurs trésors, puis j’attendis que Zarishka prenne une décision. C’était risqué pour elle aussi. Certainement ne voulait-elle pas se mouiller, ne voulait-elle pas mourir ou se faire capturer pour se faire dompter par l’Elite de l’Empire – ou du moins, essayer d’être dompter. Ce n’était pas une décision facile à prendre. J’espérais tout de même secrètement qu’elle allait accepter. Le chevalier blondinet fit une révérence, et je supposais que je devais faire de même. Je fis donc ma plus belle révérence pour témoigner mon respect, quelque serait sa décision.

Lorsque Zack se retourna pour annoncer la nouvelle, j’eus un grand sourire remplis de joie. En ce qui concernait les conditions, je m’en doutais quelque peu. Bien évidemment, nous étions plus de chevaliers que de places disponibles. Ça allait certainement se la jouer à la courte paille...

« Malgré le risque, je dois avouer que l’idée de pouvoir avoir cette expérience serait vraiment génial ! »


HRP : Je choisis le chiffre 1 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9764-anaelya

[EVENT] Le dragon et l’escadron suicide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume d'Émeraude :: Les plaines-