___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kolth
Écuyer
avatar
Nombre de messages : 54
Rôle : Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 14-19 ans (G18)
Rôle: Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: [Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna] Lun 10 Avr - 4:16

[ *Attrape la perche de Rosy* stuck like a statue ]



Il c’était vraiment régaler. Dans son plat ne trônait maintenant que des os. Il prit une dernière gorgée de sa bouteille de vin et resta là un moment à observer le ciel. Il appréciait le vent doux et légèrement frais, alors qu’à l’intérieur sa puais de corps, de parfum. Même si la salle était plutôt grande, il ne s’y sentait pas tout à fait à l’aise. Trop bondé, tout le monde trop serrer, sauf dans la piste de danse, à moins de se rapprocher de son partenaire, mais bon. Il regrettait un peu de ne pas y voir Lily qui lui avait fait promettre de l’inviter à danser qui plus est. Il espérait qu’elle n’avait rien de grave, d’ailleurs, il n’avait pas plus vue un membre de sa famille. Peut-être avaient-ils décidé de ne pas venir? Tout de même étrange, connaissant leur titre, mais bon.

Après ce petit moment de réflexion, il finit par se relever, non sans laisser échapper un rote qui fit en sorte que les quelques têtes présentes se tournèrent vers lui avec un regard désapprobateur. Kolth se contenta d’offrir un sourire en coin, tout en haussant les épaules, puis ramassa son plat vide et sa bouteille pour rentrer de nouveau à l’intérieur. Il n’en avait rien à foutre de leur jugement. On ferait quoi? Le rencontrer parce-qu’il avait, lui, Écuyer d’Émeraude osé roter sur un balcon durant le Bal de couronnement? Qu’ils étaient coincés…

C’est donc sur cette désolante, ou amusante pensée qu’il entra de nouveau dans l’ambiance festive de la grande salle. Son but? Retourner au buffet faire le plein et prendre une bouteille, plus pleine cette fois de préférence. Bah! Il n’allait pas se saouler avec si peu et puis les adultes étaient occuper ailleurs. Prendre une bouteille ou cinq coupes de vin, c’était pareil! Les gens se leurraient plutôt dans l’élégance alors qu’il avait toujours préférée la simplicité, même si on lui avait appris à faire comme si, lui aussi parfois. Pour bien paraître, pour faire honneur à Leah surtout et à l’Ordre de la Chevalerie.

La salle lui semblait plus remplis que plus tôt, à moins que c’était le fait d’en avoir sortie, puis rentré de nouveau qui lui fit réalisé à quel point c’était plus bondé qu’il ne se l’imaginait. Cela le fit un peu angoissé et il chercha instinctivement sa mère adoptive du regard, comme pour trouver une bouée dans tout ceci. Il la repéra bien entendu. Elle semblait discutée avec Zäck. Elle avait l’air bien et il n’avait soudainement pas envie d’aller se coller à elle tel un louveteau égaré. Il était courageux, ce n'étais pas une foule de gens qui arriverait vraiment à le faire paniquer? Nan. Sa allait bien aller. Il était sage. Il étira tout de même un peu le cou afin de repéré Lilianna, qui visiblement dansait toujours et bien heureuse. Parfait. Il n'étais pas son chevalier pour rien. Il devait au moins faire honneur à ça aussi...

Bang!

Puis le son de son plateau qui tombe au sol alors qu’il avait malencontreusement foncer dans quelqu’un, puisqu’il ne regardait plus devant. Instinctivement, il releva la tête. L’homme qui c’étais bien entendu retourner, visiblement un peu déranger par cet incident. Le regard de celui-ci rejoint ses prunelles disparates et il se demanda durant un bref instant s’il ne venait pas de s’attirer des ennuis. Des prunelles rouges? Un démon? Il fronça les sourcils. Il ne l’avait jamais vue, mais cela ne voulait pas dire non plus qu’il était un intrus. Pourtant, il y avait quelque chose de… Bizarre qui émanait de lui. Ce n’était pas comme les autres démons qu’il avait croisé. C’était même tout à fait différent, mais en même temps... Réalisant alors qu’il dévisageait l’inconnu depuis un petit moment maintenant, Kolth roula sont regard vers son interlocutrice qui n’étais nulle autre que la Chevalière Miyäck. Alors il laissa un bref sourire en coin apparaître sur ses lèvres et se pencha pour ramassé le plateau, non sans réaliser qu’il tenait une bouteille de vin vide devant un Chevalier. Bêtement, il la ramena derrière son dos. Il fut tout sauf subtile. Il fallait dire sans doute que ce qu’il avait ingérer de son poison lui engourdissait un peu le cerveau, mais ce n’étais pas une mauvaise chose. Pas ici.

-Pardonnez-moi monsieur. Je ne regardais visiblement pas où j’allais. En tout cas, vous n’avez pas bouger d’un poil, ein!

Il eut un bref rire nerveux, question de détendre l’atmosphère et de ne pas faire en sorte que ce petit incident se rende aux oreilles de son Maître, quoi que bon… Et puis c’est vrai qu’il n’avait pas bougé d’un centimètre! C’était plutôt étonnant. Kolth n’étais était presque tout, sauf gringalet. Il jeta un bref coup d’œil à Miyäck et inclina poliment la tête.

-Euh… Amusez-vous et euh… Bonne soirée et euh… Ouais d’acc je file.

Sans plus attendre, il tourna les talons et disparus à travers la foule, créant volontairement une sorte de zigzag au cas où ont le suivrait encore du regard suite à son petit incident. Laissant échapper quelques jurons à voix baisse, il s’assura cette fois de garder son attention devant lui comme il se devait afin de ne pas recrée de nouveau ce petit incident, mais il y avait tellement de gens! Une fois arrivé au buffet, il fit la moue en avisant qu’il n’y avait plus grand-chose à manger, alors il resta là un moment à prendre ce qu’il pouvait bien pour s’empiffrer, tout en s’approchant discrètement d’une bouteille de vin encore neuve, pas trop loin d’une servante. Une fois à sa hauteur, il eut une petite idée.

-Oh par tous les Dieux! Vous avez vue!?

Évidemment, la pauvre victime se retourna et hop! Le jeune Berserk échangea les deux bouteilles, aussi rapide que l’éclair alors qu’elle se retournait pour le dévisager. Kolth haussa les épaules et s’éloigna prestement avant qu’on ne remarque son arnaque. Bah quoi! Il n’y avait strictement rien pour s’amuser vraiment ce soir et il préférait ce tenir tranquille, alors… Il n’avait pas trop d’autres idées que cela en fait. Il ne connaissait pas grand monde de toute façon. Comme s’il était l’un des rares Écuyer à s’être présenter. Il poussa un bref soupir, alors qu’il repéra devant lui une tête flamboyante familière. Ah! Rose-Anna! Instinctivement, il étira le cou et avisa rapidement la foule à la recherche de la tête blonde typique de Lily, mais rien. Il se renfrogna un peu, puis décida de se diriger vers elle. Elle semblait chercher quelque chose, ou quelqu’un aussi, alors peut-être pourrait-il l’aider si elle le désirait.

Il ne la connaissait pas trop. Les rares fois où il était allé chez Lily lorsqu’il était élève, elle n’y avait été qu’une ou deux fois tout au plus et ne c’était pas vraiment mêler à eux. Bon, faut dire que Lily l’agrippais toujours pour l’amener ailleurs. Et il fallait dire que depuis qu’il était Écuyer, il n’y était même pas encore aller. C’était encore tout nouveau de toute façon, il aurait bien le temps de s’adapter à sa nouvelle vie et Zäck n’avait rien d’un maître très exigeant, ce qui le décevait un peu, mais en même temps, l’arrangeait énormément, vue son grand besoin de liberté… Ainsi donc, une fois à sa hauteur, mais derrière elle, il étira le bras pour toucher gentiment son omoplate et lui indiquer sa présence, mais il hésita un peu. Ouais au fond… Mais celle-ci se retourna et ils tombèrent donc face à face. Un peu pris au dépourvu et surpris, Kolth afficha tout de même un sourire jovial et s’inclina poliment. Ouais parce-que c’était une Noble et lui un Chevalier et que c’était bien de faire ça, surtout dans un Bal, non?

-Bonsoir… Mademoiselle! Okey euh… Il faisait quoi maintenant? Je m’appelle Kolth, je mhhh… Suis Écuyer d’Émeraude.

Pourquoi les convenances devaient faire en sorte qu'on devait toujours lâcher un truc pareil? Sa lui donnais l'impression de vouloir se pavané ou un truc comme ça et ça ne le rendais pas encore tout à fait à l’aise, mais il aurait le temps pour s’y habitué…

On ne se connais pas vraiment, mais je connais votre sœur, Lily, c’est une amie à moi!...

Il attarda quelques secondes son regard sur la jeune démone devant lui. C’était après tout une évidence même, rien qu’à ses yeux et il se souvenait bien qu’une fois Lily lui avait déjà expliquer que sa petite sœur était démone, contrairement à elle qui était demi. Elle en avait profité pour lui expliquer un peu les nuances tout en lui racontant un peu l'histoire des démons. Ils avaient un peu le même principe de meute que ce qu'il connaissait, alors ce genre de chose ne lui était pas inconnu. L'observant toujours un peu curieux, il ne voyait là aucune différence entre les deux sœurs. Elles étaient même jolies toutes les deux, mais il avait l'impression qu'elles devaient avoir deux caractères totalement différent.

-Elle n'est pas souffrante j'espère? Je ne l'ai vue nul part et elle m’avait dit qu’elle viendrais…

Dit-il tout de même un peu déçus, voir inquiet. Il préféra tout de même d’omettre la promesse qu’il lui avait faite sans trop savoir pourquoi. Peut-être ne voulait-il pas se ridiculisé si au fond elle lui avait posé un lapin? Surtout qu'il se trouverais stupide d'être venu -en grande partie, entre autre- pour la voir et qu'elle n'y était même pas... M'enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom
Rose-Anna
Administrateur - Noble
Administrateur - Noble
avatar
Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Plus sur le personnage
Âge: 13ans -18ans
Rôle: Noble
MessageSujet: Re: [Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna] Lun 10 Avr - 19:19


~1259 mois 9 ~ Gen 18

Je me dressai pour la millième fois sur la pointe de mes pieds, cherchant au-dessus des épaules une tête de ma connaissance. J’étirais mon cou et tentait en vain d’avoir une meilleure vu. Peine perdue. Je maudissais ma taille d’enfant. Longer les murs restait une solution ou bien de rendre les armes et retourner auprès de mon père. Mon lien avec la meute me guiderait sans que j’use de mes yeux. Mais il était tôt pour ainsi abandonner la fête… Je n’avais toujours rien fait. Lily se moquerait de moi si je devais rentrer sans avoir une quelconque histoire ou rencontre à lui raconter. Je continuai ainsi de me glisser entre les gens de plus en plus nombreux. On pila sur le pas de ma robe à quelques reprises interrompant ma démarche que je voulais noble. Sacrilège! N’avait-on pas de délicatesse pour une dame. La foule me rendait nerveuse soudainement. J’avais l’impression qu’on allait m’avaler tout rond. Mon cœur s’accéléra. Cette foule d’inconnue ne me plaisait plus. On toucha mon dos et instinctivement, je me revira en une fraction de seconde pour voir quel humain osait me toucher. Mon regard était fermé, aucun sourire n’éclairait mon visage. J’étais même un peu énervé. J’avais peur sans vouloir me l’avouer entièrement. Ma respiration trahissait mes émotions et j’essayai de reprendre sur moi pour dissimuler cette faiblesse. Le jeune homme était grand et costaux. Il avait une apparence mature sans pour autant être adulte. Il souriait, mais ses paroles étaient entrecoupées d’hésitations. Une salutation pour bien débuter… Avais-je envie d’y répondre ? Le devais-je? Non et oui. Il se présenta comme un écuyer. Il devait avoir redoublé pour avoir cette physionomie… Les écuyers étaient chétifs et tout minuscule à leur début. C’était comme cela que mon père me les avait décrits en tous les cas. Je l’examinai de la tête jusqu’au pied. Une allure négligée et une bouteille à la main.

Pourquoi n’étais-je pas surprise qu’il soit une connaissance de ma sœur? Clodissia qu’elle n’avait aucun gout. Je ne pus qu’exprimer un soupir. Je n’avais rien contre ce Kolth, mais bien contre ma sœur de s’associer à ce genre d’individu. La faute de ma mère en n’en point douter. Il demanda des nouvelles de ma sœur en exprimant quelques regrets de ne pas l’avoir trouvé parmi la foule. Avait-il vraiment cherché ou le laissait-il croire pour qu’elle soit plus encline à lui donner des nouvelles ? Quoi qu’il en soit, je n’avais pas vraiment le choix, ne serait-ce que par politesse. Il restait un supposé ami de ma sœur. Par respect pour cette partie de sang que nous partagions.


- Elle ne se sentait pas bien en effet… Son côté humain qui l’affaiblis, semble-t-il. Ce n’est pas vraiment de sa faute, la pauvre, ni celle de mon père, il va s’en dire.

Une précision qui me tenait à cœur de mentionner. Je n’étais personnellement jamais malade donc il était pour moi évident des raisons qui rendait ma sœur affaiblit. Après tout, il n’y avait pas grande différence entre elle et moi.

- Écuyer Kolth, je présume que vous avez fait connaissance de ma sœur lors de ses jadis classes au château. Je me trompe ? Aurais-je raison de croire que vous aviez quelconques affaires de prévu avec elle ? Mes excuses des désagréments que son absence peut vous occasionner. J’ose espérer que son manque d’assiduité dans ses devoirs ne gâchera pas votre soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11847-rose-anna#146868
Kolth
Écuyer
avatar
Nombre de messages : 54
Rôle : Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 14-19 ans (G18)
Rôle: Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: Re: [Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna] Lun 10 Avr - 23:41

Il comprit vite que les deux sœurs, comme il le présumait, avaient bien deux caractère différent, rien que la manière dont celle-ci l’observait. Bon, il jugeait aussi peut-être un peu trop rapidement, après tout, elle ne le connaissait pas et peut-être la dérangeait-il aussi dans ses recherches? Dans tous les cas, il remarqua qu’elle ne semblait peut-être pas aussi à l’aise ici, qu’elle voulait bien le laissé paraître, mais évidemment, il ne releva pas. Il savait bien ce que c’était, il se sentait tout à fait ainsi depuis qu’il était rentré de nouveau, même s’il voulait paraître calme, lui aussi.

Alors que son regard rougeoyant le détaillait de la tête au pied, il ne put s’empêcher de se sentir un peu gêner de cette inspection visuelle. Un peu nerveusement, il passa une main dans ses cheveux ébène et jetant un bref regard dans la foule, puis, n’eut bien d’autres choix que de rapporté ses prunelles disparates sur sa jeune interlocutrice, qui semblait avoir remarqué sa bouteille. La cacher dans son dos était un peu inutile, de toute façon, elle n’avait aucune autorité sur lui, donc bon.

Lorsque Rose-Anna pris finalement la parole, lui confirmant un peu ses craintes concernant Lily, il ne put s’empêcher de se sentir tout de même… Soulagé? Il se trouva aussitôt un peu égoïste, mais cela l’aurait sans doute blessé de réalisé qu’en fait, elle avait tout simplement choisi de ne pas venir, alors qu’il avait tout de même fait des efforts de son côté. Il fut toutefois un peu surpris de son commentaire, concernant son côté humain et il dû retourner la phrase quelque peu dans son esprit, question de comprendre pourquoi elle disait ça, mais se rappela heureusement rapidement cette histoire concernant leur sang. Il ne fallait sans doute pas chercher plus loin. Il eut alors la chance de ne pas avoir l’air complètement largué sur son commentaire.

-Non, j’imagine bien que non…

Laissa-t-il échapper, soudainement un peu dans ses pensées. Il pouvait comprendre. Il se considérait lui-même plus fort et endurant qu’un simple humain et il n’avait d’ailleurs jamais été malade non plus, mais il savait tout de même que Lily surpassais la moyenne aussi. C’était dommage alors que son côté humain l’affaiblisse et puisse la rendre malade. Sa lui gâchais des trucs sympa, comme de pouvoir venir au bal.

La suite des propos de celle-ci le déstabilisa un peu. Manque d’assiduité dans ses devoirs? Euh… Elle n’avait aucune obligation envers lui?... Ce n’avait été que des promesses. C’était lui qui avait promis surtout… Et… Elle n’avait aucunement besoin de se sentir obliger en quoi que ce soit envers lui. Est-ce qu’elle disait ça parce-qu’il était Écuyer? Il devrait demander précision à Leah. Savoir que des personnes étaient obliger de quoi que ce soit juste par son statue le dégoutait un peu. Il préférait la sincérité et il savait qu’il l’avait avec la demi-démone et ça lui convenait parfaitement.

-En fait, j’ai rencontré votre sœur pas très loin de votre demeure, lorsqu’on était élève oui. Elle se faisait embêter, alors je suis intervenu. Depuis, on se voie lorsqu’on le peut, ce qui est hélas bien peu souvent. Surtout depuis qu’elle à quitter les cours et que je suis devenu Écuyer.

Il prit une brève pose et jeta un regard noir à un passant qui bouscula presque la démone, comme si elle n’existait pas alors que selon lui, elle était visible de bien loin, ne l’avait-il pas remarquer de cette façon, justement? Il se détendit lorsque celui-ci croisa sont regard et laissa échapper un bref «Pardon», continuant sa route à travers la foule qui les étouffait. Il tendit donc poliment sa main libre à la jeune Noble, rapportant son regard sur elle. Elle ne semblait pas très bien aller, maintenant qu’il s’y attardait un peu.

-Accepteriez-vous de m’accompagner à l’extérieur? J’ai besoin de prendre l’air… Oh, ce n’est pas bien loin, c’est juste là-bas…

Fit-il gentiment. Il n’avait soudainement plus trop la tête à lui répondre et il savait très bien qu’il valait mieux s’éloigné pour le moment. Il n’était quand même pas si mal! Et puis avec ce qu’il comptait s’envoyé, ça irait. C’était juste que tout ceci l’angoissais un peu et ça n’avait rien pour l’aider, si jamais il décidait qu’un truc le mettait hors de lui, sans raison, ce qui bien souvent, ne faisait qu’empirer la situation, puisqu’il savait que ça n’avait aucun sens lui-même, mais il ne pouvait pas ce contrôler. Quel cercle vicieux! Heureusement, celle-ci déposa délicatement sa main dans la sienne. Il lui aurait bien offert son bras, sa aurait été plus digne, mais il préférait ouvrir la marche dans la foule, plutôt que de marcher côte à côte. Et puis bon, il ne la connaissait pas. C’était le genre de truc qu’il appréciait de faire pour faire sourire ses amies, parce-qu’elles savaient qu’il se moquait un tantinet des convenances, mais appréciait le faire tout de même, tant que ça faisait sourire!

Il prit donc les devants, non sans se gêner pour imposer un peu sa présence, lorsque le chemin se faisait de plus en plus petit, voir impraticable. Il n’eut cependant pas réellement besoin de jouer du coude. Étrangement, ont semblait le repéré bien avant qu’il arrive à la hauteur de ceux qui lui bloquais la route et instinctivement, ont le laissais passé. C’était peut-être son air un peu trop déterminé et peut-être un tantinet sa réputation qui le précédait. Il ne faisait tout de même pas exprès de couper les groupes, ni les couples, mais il devait tout de même se frayer un passage. Il jeta quelques coup d’œil derrière lui, question de s’assurer que la jeune démone s’en portait bien, ou ne trouvais pas qu’il avançait trop vite –c’était souvent un grand défaut chez lui-.

Ils finirent enfin par arriver en vue des grandes portes menant au balcon et aussitôt traversé, le Berserk ne put s’empêcher de pousser un long soupir, alors que ses muscles se détendirent aussitôt et qu’il relâcha la main de Rose-Anna. Il jeta un bref regard aux alentours, puis choisi de se diriger vers la gauche, vers le banc encore vide où il se trouvait plus tôt, au cas où elle désirait s’assoir. Quant à lui, il se contenta de rester debout, puis d’ouvrir sa bouteille sans plus de cérémonie et en prendre quelques gorgées. Devait-il lui en offrir? Ou ce ne serait politiquement pas correct? Il hésitait. Il devinerait sans doute les envies de celle-ci, selon le regard qu’elle lui porterait. Peut-être le jugerait-elle plus qu’autre chose. Bah, il en avait l’habitude, de toute façon. Il en revint donc aux propos de celle-ci plus tôt. C’était mieux. Enfin, il ne savait plus trop. Il n’avait pas envie de parler de cette danse prévu.

-Pour Lily, il n’y a pas d’excuses à faire… Elle ne va pas bien. Je trouve ça dommage pour elle plus que pour moi. Je sais qu’elle y tenait tout de même, à cette soirée. il prit une pose et déposa la bouteille sur le sol, prêt d’un pied du banc. Ce n’étais surtout pas parce-qu’il avait remarqué au loin deux Chevaliers du coin de l’œil... J’y suis surtout par obligation.

Ajouta-t-il en se redressant. Avec Leah qui connaissait bien la Reine et le Roi, sans compté son Maître, aussi. Son absence n’aurait même pas parut ce soir finalement, si ce n’étais qu’aux yeux de Lilianna qu’il n’avait pas le droit de décevoir non plus.

-Ça m’aurait fait plaisir de voir une amie, c’est tout.

Oui, son histoire de devoir lui avait un peu fait peur en fait puisqu’il n’était pas trop sûre d’en comprendre le sens et il ne voulait pas non plus attirer des ennuis quelconques à son amie? Dans tous les cas, il se promettait bien d’aller lui rendre visite dans les prochains jours s’il en avait la chance, ne serait-ce que pour s’enquérir de sa santé. Il jeta un bref coup d’œil vers la démone, inclinant légèrement la tête malgré lui. Il était curieux à son sujet. Kolth ne connaissait pas grand-chose de la famille de son amie, surtout parce-que bon, les rares fois qu’ils se voyaient, ils en profitaient pour se raconter toutes sortes de péripéties qui leur était arrivé et ils n’avaient pas nécessairement le temps de s’attardé ailleurs. Le temps passait si vite en bonne compagnie!

-Alors, ça va mieux?

Fit-il en s’asseyant sur le banc lui aussi, de l’autre côté, profitant de ce mouvement pour jeter un coup d’œil subtil dans les environs et en ressortir sa bouteille qu’il ne se fit pas prier pour ramener à ses lèvres et ensuite la reposer sur le sol entre ses pieds afin de s’assurer qu’elle ne tombe pas.

-J’ai cru remarquer que je n’étais pas le seul à trouver la foule un peu trop dense, peut-être…

Il haussa légèrement ses épaules, préférant ne pas la laisser la dessus, même s’il ne l’accusais pas directement. Il semblait tout de même reconnaître ce genre de signe, il les vivait lui-même! Si elle était une Noble digne de ce nom, elle réagirait sans doute mal à son commentaire, même s’il se voulait gentil. Parce-que les Nobles aimaient ce genre de truc pour ce pavané et tout. Il attarda un peu plus son regard sur sa silhouette et quelque part sa robe dans tout ça. Elle n’était pas remplis d’artifices comme certaines. Elle avait un côté plus naturel qui décalais un peu avec le reste de la Noblesse dans la salle, mais ce n’étais pas pour lui déplaire. Il se savait trop simplet pour la majorité qui le regardait de haut et il ne faisait sans doute pas vraiment exception avec elle.

-Mais rien n’en parut… Je vous assure... C’est moi qui remarque ces choses-là.

Il poussa un bref soupir, puis afficha un sourire un peu forcé. Il songeait à lui souhaiter une bonne soirée. Il était sorti, elle aussi… Voilà. Il ne voulait pas s’imposer. Ce n’était pas son genre. Il était heureux d’avoir eu des nouvelles de Lily et d’avoir sauver une charmante demoiselle des griffes d’une foule enragée. La sœur de son amie de surcroit! En plus, il avait une bouteille de vin, il était plutôt calme, là. Alors la seule raison pour laquelle il ne bougea finalement pas d’un poil fut surtout le fait qu’il n’avait pas plus envie de retourner à l’intérieur…

-C'est vraiment une jolie robe que vous portez. Elle met en valeurs vos yeux

Oui, il adorait les yeux rouge. Ils étaient hors normes, comme les siens. Il se sentait alors moins différent. Après tout, c'étais ça qui avaient surtout forcer Lily et Kolth à mieux se connaître. Il n'avait jamais vue de démone avant et ne savait pas que c'étais typique à la race. Et puis bon. Il fallait avouer qu'il n'avait aucune idée quoi dire et ne désirait pas rester sur ces dernières paroles juste avant ce qui aurait put peut-être crée un long silence. Au moins, si sa remarque d'un peu plus tôt ne lui avait pas plus, elle aurait de quoi ne pas le laissé paraître. à moins qu'elle n'aimais pas non plus être complimenté. Il devait avouer qu'avec la Noblesse, il ne savait jamais vraiment à quoi s'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom
Rose-Anna
Administrateur - Noble
Administrateur - Noble
avatar
Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Plus sur le personnage
Âge: 13ans -18ans
Rôle: Noble
MessageSujet: Re: [Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna] Mer 12 Avr - 1:58


~1259 mois 9 ~ Gen 18

L’absence de ma sœur semblait affecter plus que moi. J’avais espéré que Lily n’ait causé aucun désagrément par son absence. Kolth ne me donna toutefois rien pour penser un ou l’autre. Il me corrigea néanmoins sur la façon dont ils s’étaient rencontrés. Je ne fus nullement surprise d’apprendre que c’était lors d’un épisode de railleries. Depuis que nous étions très jeunes que les enfants du village nous avaient prises pour victimes. S’il n’avait tenu que de moi, il y aurait que ces enfants auraient brulés pour leur méchanceté, mais nos parents et les autres adultes désapprouvaient de tels comportements. Ils pouvaient nous martyriser en groupe, mais nous ne pouvions nous en défendre ? J’avais simplement arrêté d’aller au village ou dans tous endroits susceptibles de les retrouver. Moins de risque d’agir  contre le gré de ma mère. Pas que de la contredire m’ennuyait, mais elle aurait tôt fait de convaincre mon père de mes mauvaises actions et ça je ne l’autorisais pas. Jamais mon père n’aurait à subir de honte par ma faute. Quitter l’enfance le plus rapidement avait été ma solution et fréquenter la forge d’oncle Evan aussi. J’y apprenais bien plus de choses.

Le temps que j’assimile les propos de Kolth et je visualise le genre de la situation, j’en avais oublié que nous nous trouvions dans une foule. Le passage d’un inconnu tout près de moi pour ne pas dire contre moi, je rappelai brutalement à la réalité. J’étais resté immobile et peu alerte. J’aurais besoin d’un peu plus de concentration si je désirais rester en vie pour la nuit. Une voix d’homme s’excusa un peu en retard, mais je n’y prêtais plus attention. Je ramenai un pan de ma robe contre moi pour éviter qu’on ne pile dessus. Ma robe était un peu trop longue, à moins que ce ne soit moi qui n’avais pas grandi comme prévu. La proximité de plus en plus pressante des autres autour de nous me rendit nerveuse. Décidément, je manquais d’aisance dans ce genre d’évènement. Kolth aussi, car il me demanda de l’accompagner jusqu’à l’extérieur. Il avait besoin d’aire semble-t-il. J’hésitais à trouver meilleure compagnie, mais je réalisais que mes chances étaient minces… très minces. À vrai dire… la crainte de ne pas sortir vivante de cette marée humaine m’inquiétait aussi, je devais l’avouer. J’acceptai sa main en y déposant la mienne. Il ne prit pas de temps à me tirer pour que nous nous glissions entre les gens. Je croyais pouvoir garder une distance polie entre lui et moi, mais je fus contrainte de constater qu’une trop grande distance me faisait risquer de perdre mon ancre. J’accélérai le pas pour me glisser dans le dos de Kolth plutôt. Il ouvrait un passage aisément avec ses mensurations. Il semblait avoir bien plus de facilité que moi à circuler.

Il jeta quelques regards en ma direction pendant notre progression duquel je ne laissai pas paraitre de désagréments. J’étais habitué d’effectuer deux pas pour rattraper un seul de mon père après tout. Nous atteignis de grandes portes et une fois que nous les dépassèrent, le ciel noir de la nuit remplacèrent les lustres dorés. Je ne pouvais parler de l’air plus frais de l’extérieur, car je ne la ressentais pas. Toutefois, je pouvais constater que nous étions libérer de la dense foule désormais. L’écuyer relâcha ma main me permettant de retrouver mon propre pas. Je m’immobilisai un moment alors que Kolth observait vers quel endroit se diriger. Je le suivis vers la gauche où un banc de pierre était libre. Constatent qu’il ne s’y posait pas, j’en déduis qu’il s’agissait d’une délicate attention à mon égard. Je m’y avançai pour m’y assoir, replaçant ma robe pour qu’elle recouvre mes pieds et évité qu’elle ne prenne un mauvais pli. Kolth profita de leur nouvel emplacement pour relancer le sujet de plus tôt. Il se disait plus triste pour ma sœur que pour lui. C’était un fait… C’était elle qui manquait le couronnement de notre cousine. Nous n’en avions qu’une, ainsi elle n’aurait pas de nouvelle chance. Tout ça parce que… Je soupirai.


-Ça m’aurait fait plaisir de voir une amie, c’est tout.

- Je me suis dit la même chose à vrai dire…

Je laissai ma phrase en suspens. Sans Lily à mes côtés, je constatais à quel point j’étais seule. Et un démon trouvait sa force en sa meute. Voilà ce qui expliquait mes faiblesses de plus tôt. J’allais devoir corriger ce vilain inconvénient. La cérémonie du couronnement m’avait tant plus que j’étais impatiente de revivre l’expérience toutefois qui disait couronnement disait bal ou du moins festivité mondaine. J’allais devoir travailler pour appartenir à ce monde. Il était bien loin de celui de la forge d’Oncle Evan qui relevait la tête de temps à autre pour s’assurer que j’étais toujours assise derrière un plan de travail. L’écuyer me tira de mes pensées en prenant nouvelles de mon état. Avait-il remarqué les quelconques emballements de mon cœur ? Semblait-il. J’allais lui signaler qu’il avait imaginé tout cela lorsqu’il se rattrapa en me signalant que rien n’avait pourtant parut. Ce n’était selon ses dires qu’un talent particulier à lui. Un bien étrange talent, mais j’acceptai la correction. Je ne savais quoi lui répondre toutefois… Je repliai mes mains sur mes cuisses et fixai le sol devant moi. J’avais retrouvé ma constance. C’est-à-dire que mon visage n’exprime plus aucune émotion et mes lèvres étaient scellées. Même son compliment fit mouche. Je n’avais pas choisie cette robe pour cette raison… Mais bien parce qu’elle était la seule qui convenait. Les quelques retouches de mon aiguille ne l’avait pas tant aidé.

- Je suis touché des efforts que vous mettez à converser avec moi, écuyer Kolth. Vous n’en êtes point obligé. Je me sais plus … froide… que ma sœur. Même si je suis … Laissez tomber.

J’allais dire que c’était contradictoire étant donné que les démons n’étaient jamais froids au toucher. De plus, étant donné la pureté supérieure de mes origines contrairement à ma sœur, cela faisait encore moins sens. Mais je m’étais ravisé. Cela n’intéressait pas Kolth.

-Je vous avouerais ne pas apprécier la compagnie des Humains...En général. Enfin, autre que la vôtre. Il va s’en dire.

Oups. Il serait agréable de ne pas sous-entendre des choses que je ne pensais pas. Il était vraiment que j’éprouvais des difficultés à me retrouver en compagnie plus signifiante, mais je devais aussi avouer que celle de Kolth me soulageait. L’insulter n’était point mon but. Me taire était peut-être mieux. Discuter n’était pas encore mon art semblait-il. Je ne pouvais toutefois pas laisser notre discussion sur une si mauvaise pente. Ainsi, me repris-je :

- ... J’apprécie votre compliment sur ma toilette, écuyer. J’aime bien vos yeux. Ils mettent en valeur ce que vous portez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11847-rose-anna#146868
Kolth
Écuyer
avatar
Nombre de messages : 54
Rôle : Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 14-19 ans (G18)
Rôle: Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: Re: [Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna] Jeu 13 Avr - 21:08

Évidemment, il eut quand même un certain moment de silence qui ne dérangea pas réellement le jeune Berserk, puisqu’au moins, ils n’étaient pas rester sur une note malaisé ou bien négative, peu importe. Il prit donc une position un peu plus décontracte alors que ses coudes s’appuyèrent sur ses genoux, laissant ainsi son regard parcourir les alentours, tout en prenant machinalement sa bouteille afin d’en boire quelques gorgées. Il sentait un peu sa tête tourner, mais rien de là à lui faire perdre la raison non plus. Il c’était remarquer visiblement plus tolérant sur ce genre de chose depuis un petit moment déjà, bien qu’il ne connaissait pas encore son maximum, il se doutait bien que ce ne serais pas ça qui le lui ferait atteindre.

Quoi qu’il en soit, celle-ci pris finalement la parole, brisant le silence qui plainait sur le duo depuis sans doute déjà quelques minutes. Machinalement Kolth tourna la tête vers celle-ci, arquant alors un sourcil à ses propos. Il ne voyait vraiment pas où elle voulait en venir, enfin, il comprenait le sens, mais pas vraiment la fin de sa phrase. Même si quoi? Qu’elle était une démone? Ça n’avait pas de lien, si?

Il ne faisait pas vraiment d’effort pour lui parler, ça venait plutôt tout seul. Déjà à la base l’Écuyer n’avait jamais été de ceux antisocial ou quelque chose s’y ressemblant. Il était plutôt un joyeux luron qui oui, il fallait l’avouer, adorait épater la galerie. Bon, ça c’était avant ses petites crisettes de rage incontrôlables, même s’il avait toujours eu, à ses moments, un vrai caractère de merde. Alors non, en ce moment du moins, il n’avait pas vraiment fait d’effort. Il avait seulement cherché à ne pas rendre la situation… Inconfortable? Est-ce que sa comptais? Il n’en était pas trop sûr. Alors il ne releva pas.

Quant au fait qu’elle était plus froide comparé à sa sœur, il pouvait comprendre où elle voulait en venir. D’un autre côté, ils ne se connaissaient pas vraiment. Comparé ainsi Lily et Rose-Anna ne lui semblait pas vraiment pertinent, puisque les raisons de leurs rencontre respectives étaient plutôt bien différente en soit. Au moins, elle ne l’avait pas remballer, ce qui était déjà une bonne chose en soit, lui qui avait un peu de mal avec la Noblesse et leur façon de trop souvent lever le nez sur le reste du monde. Heureusement qu’être Chevalier était quelque chose d’assez glorieux. Il remarquais bien qu’il avait parfois, visiblement des traitements de faveurs rien que parce-qu’il était Écuyer. Il n’y croyait pas à cette histoire de belle gueule. Alors oui, il avait noté leur différence de caractère, mais il était encore trop tôt selon lui pour se pencher réellement sur la chose. Cependant, la Démone avait sans doute raison.

La suite de ses propos lui fit détourner le regard vers l’horizon alors qu’il serra la mâchoire sous ses propos. On l’avait toujours comparé à un humain et jusqu’à pas si longtemps, il y croyait sans doute aussi même si au fond… Mais il n’en était pas un. Il le savait maintenant. Alors c’était peut-être pour ça qu’elle le supportait. Il ne pouvait cependant pas le lui affirmé, mais il pouvait certes ce contenté de répondre la même chose qu’il avait toujours répondu, ces vieilles certitudes d’enfant perdu en cours de route, quoi…

Il tourna de nouveau la tête pour l’observée, non sans échapper un bref gloussement amusé lorsqu’elle le complimenta sur ses yeux qui s’accompagnais bien à sa simple tenue, lui renvoyant visiblement ces propres mots de plus tôt. En fait, il se surprit à la trouver un peu… Étrange, sans que ce soit réellement négatif en soit. Elle différait du reste de la Noblesse générale qu’il avait croisée. Elle semblait timide, peu sûre d’elle-même, pas trop hautaine non plus, du moins, si c’était le cas il ne le captait pas.

-Mettre en valeur ce que je porte? Vous êtes bien aimables, mais on ne va pas se leurrer. Sans compter que même mes yeux ne se concordent même pas ensemble...

Il haussa les épaules, c'étais tout de même la stricte vérité. Ce n’était clairement pas sa tunique d’Écuyer qui le ferait ressortir du lot ou qui méritait quelconque compliment. Quant à son regard trahissant ses origines Berserk, même lui, semblait déchirer en deux et ne pas vouloir s’accorder. Il baissa ses prunelles disparates sur la bouteille qu’il tenait toujours dans l’une de ses mains et eut le réflexe de portée un moment le goulot à ses lèvres pour reprendre la même position. Il avait envie de lui avouer qu’il n’était pas humain, mais quelque chose le bloquais, au plus profond de lui. Peut-être n’était-il simplement pas prêt. Enfin, il avait une idée de ce que cela impliquait et il n’avait tout simplement pas envie de devoir s’expliquer… Tout comme expliquer comment il avait su cela. Autant qu’il préférait taire sa rencontre avec la Chevalier d’Irianeth, autant qu’il voulait garder sous silence celle avec la Cheftaine des Berserks. Il y avait vraiment trop de facteurs. Ce n’était pas pour mal faire. Il avait simplement besoin d’un peu de temps pour réfléchir à tout ça.

-Peut-être que je ne suis pas totalement humain. Fit-il tout simplement. Appuyant cette théorie qu’on avait à son sujet depuis un moment. Ont m’a trouvé dans la forêt de Turquoise alors que je venais de naître. Ma mère biologique aurait perdu la vie lors de l’accouchement. J’ai le pouvoir des métamorphes… Mais je ne suis pas vraiment comme eux. Alors ont ne sais pas!

Il lui jeta un bref regard, évitant d’élaborer sur ce genre de détail. Même si elle était Démone, elle restait une demoiselle, Noble de surcroît qui rebuterait sans doute les détails de son apparence, comme beaucoup. Il esquissa un bref sourire. Il ne comptais pas lui dévoilé quoi que ce soit qu’il avait découvert depuis ces deux rencontres qui avaient décrit un tournant assez drastique dans sa vie. Il se fierait alors à ce qu’il avait découvert, avant cela. Pourquoi continuer? Elle semblait curieuse et si cela pouvait la rendre moins mal à l’aise, moins timide? Alors pourquoi pas! Sa lui changeait un peu les idées aussi, m'enfin, pas vraiment de parler de lui, mais juste de parler tout simplement. Il n'avait pas vraiment la langue dans sa poche et le malaise que son interlocutrice ressentait concernant le fait qu'elle était plus froide que Lily ne le dérangeait pas. Ce qui le dérangeait vraiment, c'est lorsqu'il sentait de l'hostilité à son égard et ce n'étais pas le cas.

-Je ne suis jamais tombé malade, sans doute comme vous. Alors je ne sais pas non plus ce que c'est. Je suis moins sensible sur plusieurs choses. Je semble avoir une guérison un peu plus rapide que la moyenne. La magie m’affecte moins que les autres aussi, mais me guérir magiquement est plus difficile aussi… Un peu comme avec les demi-démons, en quelque sorte. J’ai un estomac de plomb et je supporte bien mieux le feu que la moyenne aussi, mais ne vous emballez pas, je vous prie.

Il eut un bref rire et lui jeta un regard.

-Je prends la peine de préciser, parce-que votre chère soeur c’était empressé de tester la théorie et je n’ai pas envie de me transformer en torche humaine dans l’immédiat si cela vous démange… Sa abimerais ma tunique et ce ne serait pas très approprier pour une telle soirée, vous comprendrez...

Toujours légèrement amusé, il quitta son regard pour apporter de nouveau la bouteille à ses lèvres alors qu’il remarqua qu’ils se trouvaient désormais seuls sur le balcon. Ah! Parfait. Il savait que cela ne durerais pas, mais au moins, ils pouvaient au moins profiter du fait d’être totalement seuls. S’il fermait les yeux, il pourrait presque se convaincre qu’il se trouvait loin du Château, heureusement, il n’avait pas besoin de le faire. Il était quand même bien en ce moment. Tant qu’il ne retournait pas dans la grande salle. L’alcool aidait aussi, donc bon.

-Alors... Je présume que c’est votre premier couronnement. Avez-vous apprécier la chose? Il avait trouvé cela personnellement trop long, mais les filles aimaient ces trucs là. Il se rappela même le visage emballé de Lilianna, rêveuse. J’y pense. Vous aimez danser?

Il en avait presque oublié sa mission de la soirée. Il était un peu surpris en fait de ne pas la voir trépider d’envie de retourner à l’intérieur et danser comme la majorité des autres filles. D’un autre côté, elle n’avait pas semblé à l’aise dans la foule et l’extérieur l’avait visiblement détendue.

-Ne me regarder pas comme ça. Je suis un bon danseur vous en seriez étonnée! Je peux même vous le prouver si vous le désirez, ici, maintenant.

Ce justifia-t-il finalement, non sans afficher un sourire en coin, teinté d’un petit air de défit, présumant qu’elle le sous estimait sur ses talents de danseurs, comme étrangement la grande majorité. Pour lui danser ce n’étais pas plus compliquer que d’apprendre des enchaînements en combats. Il fallait simplement être plus doux et la seule arme entre ses mains étaient sa partenaire. S’il avait su être à la hauteur des attentes de la princesse des fées, alors plus rien ne lui faisait peur. Évidemment, cette pensée l’amusa plus qu’autre chose. Il ne se prenait pas au sérieux, mais il dansais bien! Bon. Étais-ce mal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom
Rose-Anna
Administrateur - Noble
Administrateur - Noble
avatar
Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Plus sur le personnage
Âge: 13ans -18ans
Rôle: Noble
MessageSujet: Re: [Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna] Mar 2 Mai - 3:11


~1259 mois 9 ~ Gen 18

Il ne sembla pas comprendre le sens de mes mots. Probablement qu'il n'avait jamais ouï l'expression "Les yeux sont le miroir de l'âme". Il me faudrait lui apprendre que mon compliment se voulait sincère et contenait plus de sens qu'il ne le laissait paraître. Pour quelqu'un comme moi, la couleur de mes yeux signifiait beaucoup. Ils n'étaient pas que parures. Ils étaient qui j'étais. Qu'on les relaient à simples artifices accessoires m'avait un peu troublé, je l'avoue. Pour moi, ce n'était pas ma robe qui faisait ressortir mes yeux. C'était mes yeux qui faisait ressortir ma robe. Une différence majeure que j'avais tenté en vain semble-t-il de partager avec l'écuyer. Ce n'était pas bien grave. J'aurai sans doute d'autres occasions de lui mentionner la nuance pour moi. Je laissa le silence l'emporter. Il le rompit en m'avouant qu'il n'était pas totalement humain. Cela expliquait pourquoi je le supportais malgré les maintes occasions de quitter sa compagnie. Nous échangions un regard alors que j'attendais patiemment qu'il veule bien m'en dire plus. J'arrivais à comprendre qu'il ne parlait pas souvent de ce genre de chose. Je peinais à comprendre comment il pouvait se contenter de simples suppositions. Il avait été pour moi essentielle toute ma vie de pouvoir m'affirmer comme étant Démon pur. C'était un détail qui avait influence de nombreuses décisions. D'être ainsi coincé entre l'incertitude comme lui, jamais je n'aurais pu. Après, peut-être était-ce justement parce qu'elle était démon et que les démons apportaient énormément instinctivement d'importance à la hiérarchie au sein d'un groupe. Revendiquer sa place était important. Kolth était semble-t-il seul dans sa condition depuis sa naissance. Je compatissais en silence sans pouvoir comprendre. Je n'aurais jamais cette audace d'ailleurs. Cela m'enrageait moi-même lorsque ma mère ou ma sœur tentait de me faire croire qu'elles arrivaient à ressentir les mêmes chose que moi.

Je détournai le regards vers les grandes fenêtres du quelles on pouvait voir couples et groupes s'amuser. Je préférais néanmoins le calme du balcon. La voix de Kolth ramena mon regard sur l'adolescent. Il me raconta qu'il n'avait jamais été malade, lui non-plus. Semblait-il aussi qu'il était moins sensible que les humains. De même, il parlait des effets de la magie et de la guérison magique sur lui. J'écartai les yeux aux rythmes de ses paroles. J’en-trouvai la bouche attendant que l'occasion pour lui exprimer ma théorie. Il était peut-être démon! Ophélia aussi avait été abandonné dans sa mère en pleine forêt si mes souvenirs étaient justes. Il me semblait avoir ouï une histoire similaire autrefois. Je n'avais jamais cherché à connaitre mieux les faits, jugeant cela peu important pour définir ma relation avec elle. Nous étions toute les deux Démons purs. Nous avions toutes deux au moins un parent pur. Voilà tous ce qui nous fallait pour établir la hiérarchie entre nous. Si l'une de nous était né mâle, nous aurions été un couple potentielle pour l'avenir de la meute. Malheureusement, nous nous contentions d'être amies. Un jour, j'aurais droit à mon démon pour la pérennité de notre meute.

Kolth semblait déchiffrer mon expression alors qu'elle se formait. Il m'informa que ma sœur avait eu la même idée que moi et qu'il n'était pas démon. Ça, c'était suite à la vérification de ma sœur... Toutefois, j'adhéra à sa demande et me calma. je me détournai de lui et repris ma position initiale sur le banc. Je m'étais un peu trop emporter. Mais qui pouvait m'en tenir rigueur ? Il était bien normal pour une jeune démone issue d'une meute à minorité masculine de rêver de découvrir un mâle pour son avenir. Après tout, Kolth aurait été un bon partie. Grand, musclé et il n'avait jamais été malade, prouvant une santé solide. Toujours mieux qu'un humain. Un peu déçu, je me mura dans mon silence. Kolth parlait pour nous deux. Un court silence nous unis puis le garçon me demanda si c'était mon premier bal et si j'avais apprécier. J'hésitais. J'avais aimé découvrir cet univers, mais je n'y étais clairement pas prête. Alors que je ne parvenais pas à me décider sur ma réponse, Kolth me demanda subitement si j'aimais danser. Je le dévisageai instantanément. Pourquoi cette question ? Aurais-je du avoir suffisamment d'expérience pour en savoir la réponse ? Cherchait-il à se moquer de moi? Il m'assura qu'il était lui-même bon danseur et qu'il pouvait me le prouver sur le champs. Mon visage se radoucit, mais je me mordis la lèvre inférieure. Je lui fis pour réponse :  


- Je ne danse pas... pas encore. J'ai l'intention toutefois de demander l'enseignement d'une noble. Dame Roxane. Elle saura m'aprendre, j'en suis sur.

Oui, bon. J'étais plate comme cela. Je n'étais pas ma soeur, je lui avais déjà mentionné notre différence. Elle, elle aurait probablement sauter sur l’occasion pour lui demander de lui montrer... Moi... On se connaissait à peine... et puis... Il n'était pas démon... ni humain... et il buvait...mais savait danser... Et pas moi... Mes doigts jouaient nerveusement sur ma jupe. Mon regard fixait un point lointain et ma bouche ravalait des mots qui ne devaient pas sortir. Après tout, il ne m'avait pas inviter à danser, mais plutôt demander si j'aimais. Une nuance immense. Il n'y avait rien à s'emballer.


- Je vous crois. Nulle besoin de le prouver. Après tout, ça ne semble pas très difficile non plus de danser.  

Était-ce une pointe de jalousie que je percevais dans ma voix ? Clairement pas... ou peut-être ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11847-rose-anna#146868
Kolth
Écuyer
avatar
Nombre de messages : 54
Rôle : Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 14-19 ans (G18)
Rôle: Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: Re: [Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna] Mer 3 Mai - 6:49



[Au Balcon extérieur avec Rose-Anna]



Il attendait la réponse, sans doute avec un peu trop d’enthousiasme, mais c’était lui tout cracher. De toute façon, il avait toujours aimé bouger et ça faisait un moment qu’il était assis. La réponse de son interlocutrice le surpris un peu lorsqu’elle lui mentionna qu’elle ne dansais pas. Comment quelqu’un ne pouvait pas danser… Juste comme ça, elle n’avait jamais essayé? Bizarre. Enfin, la suite de ses propos éclaira un peu son esprit.

-Ah, je vois…

Il afficha un air songeur, baissant le regard sur les mains de la jeune Démone qui triturait nerveusement les pans de sa robe, pour le remonter vers son visage. Il remarqua qu’elle avait jeté un coup d’œil à sa bouteille. Heureusement, il n’eut pas la brillante idée de croire qu’elle en voulait peut-être et n’osais pas le demandé. Et bien tant pis. Il fallait prendre des initiatives dans la vie. La suite de ses propos le sortie de ses songes alors qu’il en profita pour prendre une gorgée de sa bouteille, tien. Il assumait pleinement ses actes.

-Sans offense… Ça ne semble pas difficile, mais vous préférée prendre des cours auprès d’une Noble pour le faire? Enfin, je comprends… C’est important de bien paraître...

Enfin, il avait déjà entendu des trucs du genre. Encore une fois, c’était un truc de Nobles, mais ce n’étais pas plus mal que d’apprendre à maîtriser une arme. Il se demandait seulement pourquoi elle attendait pour le faire. N’en mourrait-elle pas d’envie tout de même? Visiblement, ce devait sans doute être dramatique pour elle, d’oser ne pas avoir une maîtrise parfaite de la danse en publique. Rah. Voilà qui était quand même un peu ennuyeux, mais bon. C’était elle qui voyait. Si cela lui convenait, qui était-il pour la contre dire. S’il se trouvait au beau milieu d’un terrain d’entraînements avec des mannequins, c’était assuré qu’il ressentait le besoin de les frapper, même s’il ne le faisait pas parfaitement. Les premiers coups qu’il avait offert sur un mannequin n’avaient aucune technique, mais cela avait été tout de même amusant en soit. Il se leva donc, marchant quelques pas vers le petit muret du balcon et s’y appuya pour observer les environs, puis se retourna en appuyant ses coudes sur celui-ci pour faire face à Rose-Anna.

-Moi, c’est ma mère qui m’a appris. Enfin, ma mère adoptive. C’est une Archimage à la Tour, Leah. Elle m’a enseigné des ‘’trucs’’ comme danser sans écraser les pieds. Il était quand même bien plus doué que ça, mais il y avait une pointe d’humour dans sa voix. Alors si jamais vous avez envie de danser, je peux vous montrer quelques petit trucs. Il jeta un bref coup d’œil dans les environs et haussa les épaules. Pour l’instant il n’y a personne, si c’est ce qui vous dérange, mais il est surement vrai que ça ne saurait tarder que d’autre sortent prendre l’air. Sinon, ce n’est pas grave. Je disais vraiment ça comme ça. Le but premier était de vous diriger en sureté vers une sortie de secours. Alors mission accomplie je crois.

Il lui offrit un bref sourire en coin. C’est vrai qu’avec toute cette histoire de danses, entre les paroles de sa mère, Lilianna et Lily, il c’était finalement donner pour mission d’au moins se rendre utile à cette soirée et de tendre son bras à qui le voulait bien. En plus, sa lui changeait un peu les idées et avoir un objectif autre que ce saouler, plus constructif ne lui faisait pas de tort. Alors tant qu’à y être, il lui avait offert comme ça de danser, puisque c’était la thématique.

-Mais bon, je vous vois jeter quelques coup d’œil à l’intérieur, ne vous sentez pas obliger de rester si jamais vous voulez y retourner. Moi, ça risque de me prendre encore un peu de temps.

Notamment parce-qu’il préférait terminer sa bouteille avant de rentré. Elle avait aussi sans doute quelqu’un qui l’attendais. Peut-être qu’une fois qu’il retournerait à l’intérieur, le buffet aurait un autre service. Ils ne pouvaient tout de même pas laisser les gens crever de faim et de soif dans une telle soirée. C’était inconcevable. Dans tous les cas, connaissant son flair, il le sentirait d’ici. Alors il n’était pas trop inquiet et n’avait pas besoin de rester prostré à côté tel un affamé. Alors il optait personnellement pour l’air frais encore un moment. Dans tous les cas, il avait bien remarquer, plus tôt, alors qu’il donnait quelques détails sur se qu’il était, que Rose-Anna semblait le détaillé. Peut-être était-elle tout simplement rebutée par sa présence et qu’elle préférait être polie. C’était possible aussi, alors il préférait lui laisser une porte ouverte. Ce n’était pas comme si ce genre de chose le dérangerait, elle n’avait strictement aucune obligation envers lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom
Rose-Anna
Administrateur - Noble
Administrateur - Noble
avatar
Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Plus sur le personnage
Âge: 13ans -18ans
Rôle: Noble
MessageSujet: Re: [Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna] Jeu 4 Mai - 1:41


~1259 mois 9 ~ Gen 18

Bien qu’il dise le contraire, il ne semblait pas comprendre ma logique. J’avais moi-même quelques difficultés à reconstituer le tableau de mes propres paroles. J’avais si peu l’habitude de m’exprimer… surtout sous le coup d’émotions… La jalousie, généralement, je la réservais à ma mère. Hors ici, c’est bien la première fois que j’avais une discussion avec un non-démoniaque n’appartenant pas à la meute qui durait plus de 5min et qui ne terminait pas en pluie de feu… Donc, la nouveauté de la situation me rendait nerveuse. Sans compter que mon ego se sentait menacé à plusieurs reprises. Je savais Kolth non-responsable de ses attaques. C’était… mon esprit ? Mon instinct ? Ma race ? Bref, c’était moi qui inventais cette menace. Un ennemi imaginaire, moi qui s’était bien moquer des amis imaginaires des autres. Quelle honte. Je chiffonnais nerveusement le tissu de ma robe. Mon regard cherchait un endroit où se poser. Je me sentais terriblement mal à cet instant. Il se leva du banc pour aller s’accouder plus loin. Je ne pouvais que regarder ses pieds s’éloigner. Je ne pouvais supporter l’idée de devoir croiser son regard en ce moment. Le mien divaguait encore vers les fenêtres, mais la foule dense m’empêchait d’y entrevoir mes parents. Fuir jusqu’à eux était une de mes options pour mettre fin à ma présente situation, mais … ça n’avait rien d’honorable. Se serait surtout insultant pour l’écuyer qui n’avait rien fait. Je m’étais moi-même mise dans cette situation. Un peu de courage, Rose-Anna. Lui qui avait été brave de te confier quelques secrets sur sa personne!

- Puis-je vous faire une confidence ?

Demandai-je en m’interrompant pour m’assurer d’une réponse positive de sa part. Une fois satisfaite de son consentement, je poursuivis :

- J’ai lu beaucoup de livres… et vu bien peu de chose… Je n’ai jamais recherché la présence des autres… Je… Je soupirai. Mon manque de confiance et surtout d’honnêteté envers l’écuyer n’exaspérait. Je pris une grande inspiration et balança : C’est la première fois ce soir que je voyais des gens … Danser… Mes parents ne le font jamais, vous comprenez? Les démons mâles ne dansent pas… semble-t-il…

Voilà bien la preuve qu’il n’en était pas un. Je baissai les yeux sur mes genoux. Quel terrible aveu, selon moi, que d’avouer son ignorance complète. Il y avait bien trop de choses nouvelles durant cette soirée. Trop de nouveauté que mes yeux avaient tant cherchée à mémoriser. J’en avais été prise de vertiges. Je m’étais retrouvé perdue dans un monde un peu trop neuf. D’où ma panique plut tôt, je crois.

- Ça ne semble pas difficile, mais la cuisine non plus! Hors si on ne sait quoi préparer… la tâche devient bien plus ardue… N’est-ce pas? … Je suis idiote, les écuyers et encore moins les garçons ne doivent savoir faire la cuisine… Pardon pour ma misérable comparaison… et pour… Navré.

Je soupirai bruyamment. Je me trouvais tellement stupide… Cette soirée était en train de devenir une catastrophe. Et je ne pouvais accuser que ma misérable personne. Maintenant seule sur le banc, je m’y laissai tombé sur le côté en roulant les yeux.

- Je sais affûter une lame, mais danser… Voilà une belle noble… J’ai un rang, mais je ne sais quoi en faire… Je n’ai jamais connu autre chose que la simplicité des chevaliers et l’excentricité des démons... Oh!

Je me relevai soudainement en me tournant vers l’écuyer.

- Ne le dite pas à ma sœur, vous! Elle serait bien capable d’en reparler le jour de mes noces juste pour m’embarrasser. S’il fallait…

La catastrophe la plus totale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11847-rose-anna#146868
Kolth
Écuyer
avatar
Nombre de messages : 54
Rôle : Écuyer d'Émeraude
Date d'inscription : 03/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 14-19 ans (G18)
Rôle: Écuyer d'Émeraude
MessageSujet: [pv Rose-Anna] Jeu 4 Mai - 6:39

[Au Balcon extérieur avec Rose-Anna]


Alors qu’il attendait avec patience une quelconque réponse de sa part. Kolth ne put s’empêcher sans s’en rendre compte de la détaillé un peu plus. Elle avait la tête baissée sur ses mains, jetant quelques fois des regards vers l’intérieur. Il doutait fort qu’il l’intimidait. Les Démones selon ce qu’il avait entendu n’étaient intimidées par que très peu de chose. Lui, ce qu’il avait réalisé qui l’intimidais un peu, c’était les jolies filles et il fallait avouer que Rose-Anna l’intimidais donc un peu, même s’il ne le laissait aucunement paraître. Il avait tout de même un peu de fierté. Du moins, sa dépendait pour quoi. Autrement, il n’avait peur de rien et était du genre à faire des choses bêtes, voir dangereuse juste pour impressionné quelqu’un. Il avait même souvent eu envie de raconté sa rencontre avec une Chevalier d’Irianeth. Il se demandait en fait si elle n’avait pas un lien avec cette histoire de tête coupé. Ce n’était cependant ni les mêmes dates, ni les mêmes frontières. Peu importe.

La jeune Démone le tira de ses pensées en lui demandant alors si elle pouvait lui faire une confidence. À lui? Assurément. Même s’il n’avait pas vraiment la langue dans sa poche, il savait très bien tenir un secret. Il en avait déjà plusieurs et s’en sortait plutôt bien pour le moment, même si un jour ou l’autre il devrait bien délié sa langue. Il profita de ce contact visuel pour observer les jolies prunelles vermeilles de son interlocutrice, pour finalement hocher d’un bref coup la tête, signe qu’elle pouvait continuer et avoir confiance en lui. Kolth n’avait strictement rien de mesquin. Du moins, lorsqu’on ne s’en prenait pas à lui ou ceux qu’il estimait. Le cercle était assez large en soit, puisqu’il y incluait déjà l’Ordre d’Émeraude.

Rose-Anna prit donc la parole en mentionnant qu’elle avait lus beaucoup de livres, mais qu’elle avait vue très peu de chose et qu’elle n’était pas du genre à rechercher la présence des autres. Étrangement, il n’était pas vraiment surpris. Il connaissait déjà Lily et elle n’était pas non plus de ce genre. En fait, on ne voyait pas les deux jeunes Démones traîner bien souvent dans les alentours du Château, comme si elles étaient enfermées chez elle. Il savait que les Démons étaient une espèce de classe à part avec leur propres hiérarchie et tout –merci encore Lily- et il pensais que cela les accommodait plutôt bien. Hors, son interlocutrice semblait fort mal à l’aise de lui dévoiler cela.

Ce qui le surprit un peu fut le fait qu’elle lui avoue qu’elle n’avait jamais vue personne danser avant ce soir. Encore moins ses propres parents, précisant que les Démons mâles ne dansaient pas. Huh? Il ne put s’empêcher d’arquer un sourcil, mais se reteint de laissé échapper un commentaire, puisqu’elle était sur sa lancé, il ne voulait pas l’interrompre. Elle baissa alors les yeux, elle semblait honteuse et il ne comprenait vraiment pas pourquoi. Elle tenta de comparé cela à la cuisine pour se traité d’idiote en présumant qu’il ne savait pas cuisiner parce-qu’il était un Écuyer et de surcroit, un garçon… Erreur! Il aimait tellement la bouffe, qu’il savait cuisiner. Bon. Il ne faisait pas des plats dignes des cuisines du Château et encore moins des soirées comme celle-ci –il avait de toute façon trop hâte de manger pour s’attardé sur la beauté visuelle de la chose- mais il se débrouillait très bien.

Dans tous les cas, il compris à ses propos qu’elle se sentait honteuse de ne pas être une Noble digne de ce nom. Bah, lui, il trouvait cela vraiment sympa! Il n’appréciait pas vraiment les Nobles et il y avait bien une raison à cela! Ils étaient généralement trop pincé et nombriliste. Elle lui demanda par la suite en une illumination soudaine, de ne pas préciser ce qu’elle venait de lui mentionner à sa sœur. Il se demandait bien pourquoi, puisqu’elle lui avait fait une confidence et que par le fait même, en parler tout simplement n’étais généralement pas de mise, non? Il afficha alors un bref, sourire, laissant son regard s’attarder sur ses prunelles captivantes.

-En tout premier lieu… Sachez que je n’en dirais rien, puisque vous m’avez fait une confidence. Il passa brièvement sa main libre dans ses cheveux qu’avaient poussé le vent devant ses yeux. Et puis sincèrement, je ne comprends pas pourquoi ce serait typique des Démons mâles de ne pas danser. Ils ont des bras et des jambes comme tout le monde.

Il n’avait pas pu s’en empêcher, puisque ce détail l’embêtait vraiment. Il ne doutait pas de ses propos, c’était juste trop étrange et il voulait vraiment savoir pourquoi. Sinon, il désirait ardemment mettre quelque chose au clair. Elle n’était pas obliger de bien vouloir l’écouter, mais c’était son point de vue qu’il désirait partager.

-Sinon, personne n’est né en sachant danser, si cela peut vous rassurer. On doit tous apprendre à le faire et si on n’en a pas la chance, c’est normal de ne pas savoir. Il n’y a rien de honteux là-dedans. Et si quelqu’un s’en moquerais, alors mon poing serait vôtre.

Il était serviable comme ça et puis ça lui donnerais toujours une bonne raison pour éclater ses jointures sur quelqu’un. À cette pensée, il eut un bref gloussement en s’imaginant la scène d’outrage au Bal et se dit qu’il valait mieux prendre quelques gorgées supplémentaires pour amener ensuite la bouteille devant ses yeux pour essayer d’y percevoir ce qui en restait du contenu. Il rapporta ensuite son regard sur Rose-Anna qui avait pris ses aises, mais préféra ne pas trop s’y attardé…

-Sinon, je sais cuisiner. Pourtant je suis et un Écuyer et un mâle de surcroit. venait-il vraiment de dire ça? Bah, ce ne serais sans doute pas elle que sa choquerais. Avec ses histoires de mâles, sa lui avait fait faire un lapsus. Je suis du genre plutôt goinfre dans la vie, alors si je ne savais pas me préparer un truc moi-même, je serais sans aucun doute mort de faim plus d’une fois… Il haussa les épaules. Et puis ce serait un peu nul un Écuyer en mission avec son maître qui ne saurait même pas faire un bouillons autour d’un feu de camp.

Il n’avait jamais été en mission avec Zäck, mais dans tous les cas, il était assuré qu’il saurait leurs trouver de quoi manger... Ah non c’est vrai ce mec ne mangeait pas de viande. Bah, plus pour lui! Autrement, il passait déjà le plus clair de ses temps libres à simplement chercher de la nourriture –soit chassé- rien que dans l’idée future qu’il aurait faim. Il traînait sincèrement plus dehors à chercher des ennuis ou s’auto-suffire lui-même qu’à traîner dans le Château ou avec des copains… Qu’il n’avait que très peu. Disons que sa génération était plutôt tranquille et pas très friande de bagarre…

-Mais bon, peut-être que ça ne compte pas puisque je ne suis pas vraiment comme les autres. Je préfère en général rester seul aussi. C’est pas que je n’aime pas les gens puisqu’en général, du moins dans l’Ordre… Ou dans la meute ils sont sympa, c’est plus que je le vois bien qu’ils ne me comprennent pas vraiment et parfois sa m’énerve de me sentir complètement différent…

Il c’était sentie totalement compris qu’une seule fois et ce fut en présence de Vayrinn, Khör et Kobalt et… Ce sentiment lui manquait. Il y avait cet appel indescriptible en lui. Enfin, lorsqu’il était petit, avec Leah et la meute ça allait, mais plus il grandissait, plus ont notais sa différence ou du moins, il la remarquait lui-même. Sentir qu’il appartenait à une meute était important pour lui et ce n’étais pas en celle de Faith qu’on l’accepterait entièrement, même si on essayait. Il n’y avait pas ce… Lien. Le seul qu’il avait de comparable était avec Leah, comme si elle fut sa vraie mère, mais…

-Enfin, tu ne dois sans doute pas avoir ce problème.

Il y avait des Démone comme elle dans sa meute il lui semblait. Sinon, évidemment que le détail du fait qu’elle savait affuter une lame ne lui avait pas échappé. Voilà qui était intéressant. Il aimait bien les filles débrouillardes.

Savoir affuté une lame c’est chouettes et même plus pratique que de savoir danser. Bon, peut-être pas en cette soirée thématique en effet, mais sincèrement, c’était plus pratique selon lui en général. Je trouve…

Et là il allait vraiment dire une connerie. Du genre qu’une Noble qui sait affuter une lame c’était chaud, sauf que ça n’aurait pas vraiment sonné comme il le pensait à l’origine. Heureusement, il se rendit compte que sa finissait tout de même bien sa phrase. Heureusement. Il se détendit un peu. Il n’avait pas envie de passé pour un détraqué pour un truc qu’il n’avait à l’origine même pas pensé avant de s’entendre prononcer ces mots. C’était surement ça que ça faisait de traîner trop prêt de certains Chevaliers lorsqu’il allait s’entraîner. Ils disaient parfois de ses choses… Bref!

-Si sa peu vous rassurée, avant que vous ne me faisiez par de tout ça, vous ne laissiez rien paraître de vos mots. Alors j’imagine que ça veut tout de même bien signifier quelque part que vous vous en sortez très bien pour une première soirée.

Il lui offrit un bref sourire. Il était sincère. Bon, d’accord, il avait senti un peu le vent de panique en elle, mais il n’était pas mieux de toute façon. Dans tous les cas, personne d’autre n’avait remarqué, ça il pouvait en être persuadé. Ils étaient tous deux sortie avant. Il eut un bref rire.

-Imaginez, vous qui foutez le feu partout et moi qui cours dans tous les sens en mode carnage. Le bon côté des choses, c’est que notre passage à ce Bal aurait été mémorable pour des générations entières.

Bon, il avait vraiment un humour dur à suivre parfois il le savait, alors il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’elle s’esclaffe comme il avait envie de le faire. À la limite, elle n’aimerait pas du tout. C’était tout de même bien mieux ça, que de s’apitoyer sur son manque de self-control et puis il ne savait pas trop, mais une Démone en panique, ça devait assurément bien flamber des trucs. Il prit une lapée de sa bouteille et la déposa sur le sol au pied du petit rempart du balcon, puis fit un pas vers Rose-Anna en lui tendant la main.

-Alors, vous voulez que je vous montre un ou deux pas? Mmhhh je dirais plutôt quatre, mais c’est tout. Promis. Comme ça, si jamais ont vous demande une danse lorsque vous rentrerez, vous aurez quelques pas en réserve.

Dit-il. Après tout, il avait l’impression que malgré tout elle avait envie d’essayer. Elle ne pouvait tout de même pas ne pas danser juste un peu à son tout premier Bal. C’était dommage. Il n’était certes pas cette fameuse Roxanne, mais voilà. C'étais peut-être une façon un peu subtile de savoir si elle avait un cavalier ou non. Dans tous les cas, il ne voyait pas pourquoi un autre garçon de son âge à l'intérieur ne s'y risquerais pas. Il le faisait bien lui là, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11261-kolth-juste-kolth#bottom

[Bal] Fire and Fur [PV Rose-Anna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume d'Émeraude :: Cité d'Émeraude :: Le château :: La salle des fêtes-