___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Friends will be Friends [Ism&Andras]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Auriane
Élève
avatar
Nombre de messages : 33
Rôle : Recrues d'Irianeth - Fille de Xerkh et Hanaë
Date d'inscription : 30/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 9 - 14 ans
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Friends will be Friends [Ism&Andras] Lun 01 Mai 2017, 11:40

It's not easy love, but you've got friends you can trust,
Friends will be friends,
When you're in need of love they give you care and attention,
Friends will be friends,
When you're through with life and all hope is lost,
Hold out your hand cos friends will be friends right till the end


C'était un moment qu'elle aimait particulièrement, ces matins passés avec ses amis. Pour elle qui avait toujours été sauvage et plutôt solitaire, c'était quelques chose de nouveau et d'absolument fabuleux. Le liens qu'elle avait avec ses sœurs était tout à fait différent, rien de comparable à ce qu'elle avait réussi à créer avec Ismaëlle et Andras. Alors qu'avec Miya et Aëva, elle était liée par le sang, avec les deux autres élèves, elle était liée par l'esprit. C'était un contraste qu'elle avait compris bien tôt ce qui bien entendu, ne voulait pas dire qu'elle n'aimait pas ses demi-sœurs. Bien au contraire.
Elles étaient pour la petite fille un véritable pilier, des personnes qui étaient un repère important dans sa vie, tout comme Xerkh, Hanaë, Amélia, Janita, Vayrinn, Luisa et d'autres encore.

La journée s'annonçait parfaite puisqu'elle était libre de faire ce qu'elle voulait sans que personne ne la surveille, chose qu'elle appréciait particulièrement. Elle détestait qu'on lui dise quoi faire, trait de caractère qu'elle tenait sans aucun doute de son père et de sa grand-mère. Assise par terre devant son armoire elle était perdue dans ses pensées. Elle devait retrouver ses amis dans une petite dizaine de minutes et elle n'était toujours pas prête.
Comme aujourd'hui elle n'allait pas en cours, elle n'avait aucunement besoin de se pomponner. Sa mère y tenait quand elle était sûre de croiser des gens. Elle était tout de même de la lignée de l'Empereur et ça n'était pas rien. On lui répétait toujours trop et cela l'agaçait. Elle n'était pas stupide et avait étudier sa généalogie plus d'une fois ; c'était d'ailleurs compliqué en raison de la famille recomposée de Flynn et de celle de Xerkh qui créaient des liens étrange. Par exemple, Amélia était sa belle mère mais aussi sa grande-tante.
Bref, tout cela pour dire qu'elle avait beau aimer être présentable et bien habillée, passer des heures à se coiffer, ce n'était pas son truc.

Elle avait donc enfilé un pantalon d'entraînement noir et une tunique de la même couleur et ensuite fait de ses cheveux une tresse élégante qui tombait dans son dos, dégageant son visage angélique et révélant ses yeux bleu, habituellement cachés par des mèches rebelles.
Elle avait glissé dans une de ses poches une simple lame qu'elle avait un jour trouvé par terre et aiguisé. Comme ça on aurait cru à un simple objet qu'une enfant aurait ramassé par terre, pour faire une collection, mais elle c'était redue compte que c'était bien plus utile que ce que l'on pouvait penser. Couper des cordes, entailler du bois, si on s'y prenait bien, un simple morceau de verre nous aidait à beaucoup de chose.

Une fois sortie de la tanière, elle traversa le petit bout de forêt qui la séparait du château et où l'attendait Andras et Ismaëlle.
Bien qu'elle connaisse Ismaëlle depuis plus longtemps, elle s'entendait aussi bien avec les deux et ils ne manquaient pas de faire les 400 coups quand ils étaient ensemble.
Ism était la plus petite des trois mais certainement pas la plus calme. Avec son caractère bien trempé et sa répartie sans limite, elle avait toujours des arguments pour les sauver s'ils se faisaient prendre dans une de leurs elferies. Tout comme Andras, elle avait les cheveux blancs et quand on les regardaient de dos, on aurait facilement pus les prendre pour des frères et sœurs.
Tout comme Auriane, il était grand, bien qu'un peu plus imposant qu'elle. La demi-berseck l'avait toujours trouvé beau, mais rien qui insinue quoi que ce soit. Elle le trouvait beau comme elle trouvait Luisa belle, c'est à dire, d'une manière naïve et enfantine.
C'était ses yeux rouge sang et ses canines pointues qui lui plaisait tout particulièrement, lui donnant un côté sauvage dans lequel elle se reconnaissait bien. Il était en effet le fils de Kaylann et Adonis, donc, un demi-démon. Mais cette différence n'avait jamais perturbée Auri, elle ne c'était d'ailleurs jamais demandé ce que cela impliquait.

- J'ai quelques chose d'incroyable à vous montrer. Je suis sûre que vous n'êtes jamais monté sur le toit ? Il y a une vue magnifique de là haut. En plus, on sera obligée de grimper un peu donc ça nous entraînera !

Auriane avait découvert un passage menant au toit dans une de ses nombres expéditions. Il fallait en réalité monter tous les étages de la forteresse jusqu'à une porte menant aux créneaux du château. C'était là que se déroulait la partie préféré d'Auriane : Il fallait escalader le mur sur environs deux ou trois mètres pour arriver en haut d'une tour qui surplombait Pikay. On y voyait toute la forêt et jusqu'à la plage aux dragons.
C'est là qu'elle emmena ses amis et là qu'intervint notre petit bout de lame : elle s'en servait pour crocheter la serrure de la porte qui leur permettait d'accéder à la terrasse.
L'air frais de la hauteur lui balaya le visage et, comme à chaque fois qu'elle venait ici, elle se sentait plus libre que jamais.
Elle désigna la petite tour où ils devaient à présent monter. C'était un challenge pour chacun d'eux mais elle s'avait que tous y arriveraient sans aucun problème.

- A qui l'honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11465-auriane-d-irianeth-maj-le-10-07-17
Ismaëlle
Élève
avatar
Nombre de messages : 100
Rôle : -
Date d'inscription : 10/09/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 10 et 15 ans en G19
Rôle: Elève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Friends will be Friends [Ism&Andras] Sam 06 Mai 2017, 17:38

Avant le levé du jour, Ismaëlle, toujours aussi routinière, s'était rendue à la plage pour s'y exercer. Elle aimait tout particulièrement commencer ainsi sa journée, lame double en main. Il était bon pour le moral et l'ego de la fillette d'accueillir l'aube nouvelle après avoir pourfendu un ennemi aussi coriace que le vent marin. Étrangement, dans les pensées de la jeune Espoir, les dits courants d'air prenaient parfois l'apparence d'une certaine Chevalière...

S'étant défoulée, elle avait pu rejoindre ses quartiers au cœur de la forteresse pour s'y rafraîchir. Ses ablutions furent comme toujours très minutieuses, et quand elle se mit en route pour rejoindre ses amis, elle était tirée à quatre épingles. Ses cheveux repoussaient lentement mais sûrement, si bien qu'ils atteignaient à nouveau péniblement ses omoplates. Elle les avaient tressés avec science, une myriade de nattes minces fermées par des bagues métalliques s'entortillant sur une masse de cheveux laissés libres. Oui vraiment, elle était fière de sa coiffure. Du reste, elle s'était vêtue avec sobriété, choisissant un pantalon pour des raisons purement utilitaires : elle s'en allait rejoindre Auriane et Andras, il fallait donc qu'elle soit en mesure de courir. Non pas que la course soit leur loisir favori, il s'agissait plutôt là d'une fin récurrente à leurs aventures communes. Enfin, aussi turbulents soient-ils, Ismaëlle n'aurait pour rien au monde échangé ses amis. En premier lieu parce qu'il s'agissait des premières vraies amitiés qu'elle pouvait se targuer d'entretenir, en second car elle n'aimait, au fond, rien moins que la solitude.

C'est donc en sautillant avec autant de décence possible qu'elle avait traversée le château jusqu'à atteindre la cour où s’entraînaient parfois les recrues d'Irianeth. Ismaëlle avait beau vouloir se donner de grands airs, elle était impatiente à l'idée de retrouver ses camarades. Impatiente au point d'arriver en avance au lieu de rendez vous convenu. Comme elle ne voulait pas avoir l'air de les attendre, c'est derrière un muret de pierres moussues qu'elle avait patienté. Quand enfin elle avait pu distinguer Andras s'approchant lui aussi, elle l'avait rejoint, arrivant par un heureux coup du sort au même moment.

Les deux s'étaient rapidement vu rejoindre par une Auriane affichant un sourire qui parlait pour elle : la demi-berseck avait un dessein bien précis dernière la tête... La prudente Ismaëlle redoutait au moins autant qu'elle les adorait les idées farfelues de la brune.

- « J'ai quelques chose d'incroyable à vous montrer. Je suis sûre que vous n'êtes jamais monté sur le toit ? Il y a une vue magnifique de là haut. En plus, on sera obligée de grimper un peu donc ça nous entraînera ! »

...bingo. Comme elle s'y était attendu, c'était un plan rocambolesque qu'avait une fois encore élaboré Auriane. Ne pouvait elle simplement proposer une après midi studieuse à la bibliothèque ? Ismaëlle bien sûr ne s'avouerait jamais le petit frisson qui ne manqua pas de la parcourir. Le toit de la forteresse ? Un endroit déconseillé si ce n'est formellement interdit donc... La fillette leva le nez en direction des hauteurs du château et cessa de retenir son petit rictus. De là elle, elle dominerait le monde. Voilà  immanquablement une action plus pleine de panache que ne le serait jamais une opération lecture. Oui, vraiment, elle s'était fait des amis remarquables...

Les trois se mirent donc en route, Auriane ouvrant la marche, pour le sommet de l'imprenable forteresse. Ismaëlle, toujours suspicieuse, lançait partout autour d'elle des regards inquiets alors que tous traversaient l'air de rien les couloirs du palais impérial. L'idée de bientôt surplomber tout Pikay – toisant ainsi le monde entier – avait certes le pouvoir de la pousser à faire des folies, la jeune recrue ne pouvait en oublier les règles de la plus élémentaire des prudences. A commencer par ne pas se faire prendre avant même d'avoir entamer l'ascension de château. Enfin, c'est miraculeusement sans se faire arrêter par quiconque que les Espoirs arrivèrent devant une porte hélas fermée menant aux étages supérieurs.

- « La voie est close... »

Ismaëlle devait s'avouer déçue. C'était cependant sans compter sur la ressource d'Auriane. Du fond de ses poches, cette dernière fit émerger une chute de lame avec laquelle elle crocheta sans mal apparent la porte pourtant dûment verrouillée. Pas de doute, l'expédition était habituelle pour la brune. Enfin, la fillette ne tenait pas en place, il n'y avait donc rien d'étonnant à ce qu'elle ai déjà parcouru bon nombre des recoins secrets de la forteresse. Ismaëlle elle même avait d'ailleurs fouiner sans vergogne les lieux lorsqu'elle avait atterrit sur le continent noir.

Ayant ainsi passés ce premier obstacle, les enfants purent accéder aux terrasses au château. Le vent à cette altitude faisait virevolter l'élaborée coiffure d'Ismaëlle, mais fort heureusement, les éléments cléments étaient ce jour là du côté des trois explorateurs. Alors qu'elle refermait derrière eux la porte, Auriane désigna une tour d'un geste impérieux.

- « À qui l'honneur ? »

Visiblement, la tourelle était leur destination. Ismaëlle jaugea la hauteur de la construction : non, sans l'ombre d'un doute, elle ne serait pas la première à s'aventurer là haut. Restait à trouver une excuse à cela.

- « Je vous laisse passer devant, il faut bien s'assurer que nous n'ayons pas été suivi n'est ce pas ? »

Voilà qui était parfait : ce n'était pas la crainte mais l'altruisme le plus pur qui animait la fillette. Viendrait un jour où elle saurait bien mieux se jouer des autres, en attendant, il était clair qu'Ismaëlle n'était pas rassurée, quand bien même l'idée de s'aventurer au plus haut du château était terriblement séduisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11582-ismaelle#144214
Andras
Élève
avatar
Nombre de messages : 21
Rôle : Espoir d'Irianeth
Date d'inscription : 06/12/2016

Plus sur le personnage
Âge: 3 à 8 ans en G 18
Rôle: espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: Friends will be Friends [Ism&Andras] Jeu 15 Juin 2017, 07:25



Andras se réveilla aux aurores ce matin là. Il avait peu dormi mais ne se sentait guère fatigué. Sachant par avance qu'il ne parviendrait pas à se rendormir, et considérant que s'eut été une perte de temps, il se leva. Après ses habituelles ablutions matinales il se dirigea dehors. Passant aux dortoirs, il pu voir qu'Ismaëlle n'y était plus et supposa qu'elle s'entrainait à la crique. Il fut tenté de l'y rejoindre mais il devait les voir Aurianne et elle plus tard dans la matinée. Il continua donc simplement sa route. Il se promena longuement dans les couloirs du château découvrant des lieux qu'il n'avait encore jamais visité. Il se trouva bientôt dans un couloir vide et venteux où il semblait que personne ne passait. Il s'installa alors dans un coin à l'abri des courant d'air. Il aurait voulu sortir chasser mais sa mère n'était pas disponible et il redoutait de croiser quelqu'adulte que ce fut. Son précepteur tentait de lui faire apprendre toutes les branches secondaire de la famille impériale et bien qu'apprendre qui était les gens importants fut sans aucun doute nécéssaire et intéressant, apprendre qui était le petit neveu du fils du cousin de la pupil d'un empereur mort n'était guère distrayant. De plus en grandissant il avait cette sensation que Callum le gardait tant que possible à l'oeil. Il ne doutait pas des bonnes intention du second de son père mais être ainsi surveillé était quelques peu agaçant. Il se faisait donc une joie de passer un peu de temps seul. Il sorti de son sac un livre sur la magie élémentaire du feu. Il n'avait pas pour ambition de devenir sorcier, son dessein se diriger plutôt vers la chevalerie, mais en tant que fils de démon il se devait de comprendre la maitrise du feu mieux que n'imorte lequel de ses camarades.
La matinée passa ainsi sans lui sembler d'une longueur trop importante et bientôt il se mit en route pour le lieu de rendez-vous qu'Aurianne avait indiqué. Il y arriva le premier mais il n'eu guère à attendre car à peine était il là qu'Ismaëlle arrivait. Il la salua et bien vite, Aurianne les avait rejoint. Ses yeux brillaient d'un impatience mal contenue qui, bien qu'Andras eu conscience que ce n'atait pas digne de lui, semblait avoir gagné les trois comparses.

-J'ai quelques chose d'incroyable à vous montrer. Je suis sûre que vous n'êtes jamais monté sur le toit ? Il y a une vue magnifique de là haut. En plus, on sera obligée de grimper un peu donc ça nous entraînera

C'était donc là ce que la jeune demi berseck avait eu en tête quand elle avait proposé cette rencontre. Le garçon n'était en effet jamais monté sur le toit, le château étant vaste et lui même étant tout à la fois très occupé dans son apprentissage et rarement laissé sans surveillance n'en avait jamais eu l'occasion. Il voulait bien croire la brune quand elle promettait une vue incroyable.
Il ne pu retenir un sourire, s'ils se faisaient prendre ils auraient droit au pires remontrances qui soient. Raison de plus pour ne pas se faire prendre, songea-t-il, cela rendait l'entreprise plus intérésssante encore. Il ne se tourna pas vers Ismaëlle il savait par avance qu'elle affichait une expression aussi sûre d'elle qu'à son habitude. Il commençait cependant à la connaître suffisemment pour soupçonnait qu'elle n'était pas aussi téméraire qu'elle voulait bien le laisser croire. Elle n'avait pour autant jamais fuit une seule d eleur aventures et il l'en respectait d'autant plus.
L'intrépide de la bande ouvrit la marche jusqu'aux crénaux Andras n'avait jamais monté autant d'escaliers en si peu de temps. Il la vit sortir un objet brillant de sa poche pour crocheter une serrure. Ils débarquèrent sur une terrasse et Auriane referma la porte derrière eux.

-À qui l'honneur ?

Andras lança un regard à la haute tour qui les surplombait de toute sa hauteur. On devait aisément lire l'émerveillement sur ses traits. De quelle hauteur risquait-il de tomber en grimpant la haut ? Risquait il de mourir ? De se blesser gravement ? On lui avait un jour raconté l'histoire de ce garçon, à peine plus vieux qu'eux qui était tombé en escaladant une tour semblable à celle qui lui faisait fasse, à ce qu'on disait il n'avait jamais plus remarcher. Il n'y avait pas là de quoi décourager le jeune démon, bien au contraire. Il senatait l'adrénaline couler à flot dans ses veines lui donnant des ailes.

-Je vous laisse passer devant, il faut bien s'assurer que nous n'ayons pas été suivi n'est ce pas ?

C'était Ismaëlle qui avait parlé. Elle énoncé une vérité qui n'avait pas même eeffleurer son propre esprit. Il la regarda droit dans les yeux et sourit de toute ses dents. S'ils avaient été suivi Ismaëlle n'était sans doute pas celle qui parviendrait le mieux à leurs éviter d'avoir de gros ennuits, dans cette situations aucun d'eux ne pourrait rien. Il ne fit cependant pas de remarque, la fillette avait trouvé une excuse tout à fait acceptable et lui même ne pouvait être tout à fait certain qu'elle n'était pas tout à fait sincère dans la raison qu'elle avançait.
L'Ascension paraissait peut-être risquée mais Auriane semblait l'avoir déjà effectuée et il grimpait régulièrement à des arbres ou des murs.

-Devrais-je y aller le premier ?

Il était toujours tourné vers Ismaëlle mais avant de faire un premier pas vers l'obstacle il se tourna vers son autre amie.  Il prit une grande inspiration. Et commença à monter. Les prises au bas du mur était plus nombreuses et plus rapprochées que par la suite, plus il était haut plus monter encore semblait ardu. Il s'arrêta à mi chemin et regarda vers le bas. Il se sentit happé vers le sol mais ses mains étaient bien ancrées à de solides prises. Plutôt que de la peur il ressentit plus forte encore la satisfaction d'être arrivée là et l'envie d'arriver en Tout en haut. Il profita un instant de la sensation du vents sur son visage et de la sensation délicieuse du sang qui battait a ses tempes et de l'adrénaline qui le rendait fébrile. Il recommença à monter plus sur encore de lui et après un long moment parvint à son but.
Auriane avait eu raison de les emmener là, d'ici on voyait tout ! C'était comme régner sur le château et ses alentours. Il dominait le monde ! Derrière lui se dressait la forêt, il pouvait aussi voir la plage. Il s'amusa à chercher d'un œil la crique d'Ismaëlle sans parvenir à la trouver, sans doute était elle trop petite pour être vue de si loin. Sans avoir conscience de ce qu'il faisait il écarta les bras pour embrasser le paysage et il rugit aussi fort que sa voix le lui permit. Le vent qui lui faisait face emporta son cri au loin. Le demi-démon était euphorique. Il s'approcha du bord du toit et regarda une nouvelle fois vers le bas pour voir ses deux amis qui avaient déjà commencé à monter et qui ne tarderait plus à le rejoindre, tout semblait parfait.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11706-andras
Auriane
Élève
avatar
Nombre de messages : 33
Rôle : Recrues d'Irianeth - Fille de Xerkh et Hanaë
Date d'inscription : 30/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 9 - 14 ans
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Friends will be Friends [Ism&Andras] Mar 04 Juil 2017, 04:06



Elle observa Andras grimper le long de la paroi. Elle sentait l'excitation et l'adrénaline dans ses veines, et dans ces moments là, son sang Berserk prenait le dessus. Son agilité, sa force et sa précision s'accroissaient et elle ne pensait plus qu'à une chose : s'amuser.
Il était impossible de l'arrêter dans ces coups de temps là et souvent, seul Xerkh parvenait à la calmer.
Parfois, ça là prenait pendant les entraînements et Harry et Loan avaient dû apprendre à la gérer. Elle se transformait en boule d'énergie, et pour peu qu'elle est eu plus de sang berserk, elle se serait certainement transformée. Mais elle avait, contrairement à Mya plus de sang de sa mère que de son père. Elle ne s'en formalisait pourtant pas, se sentant tellement fière de ses origines qu'elle ne parvenait pas à s'entendre avec les personnes les critiquant. Elle aimerait un jour rencontrer la colonie dont son père était l'Alpha et Vayrinn la Chamanka. Elle leur avait d'ailleurs fait promettre que cela arriverait.

Elle vit Andras s'arrêter aux trois quart de la montée et se demanda avec déception s'il allait abandonner. Mais elle vit un immense sourire sur son visage et très vite, il repris son escalade. Une fois qu'il fut arrivé en haut, elle le vit scruter le paysage de ses yeux rouges et écarter les bras avant de pousser un puissant rugissement qui fut emporté par le vent. Elle éclata de rire avant de commencer sa montée, rapide et agile, prenant plaisir à regarder le sol en dessous d'elle. Elle connaissait chaque prise par cœur tellement elle l'avait fait. Elle se demandait d'ailleurs si elle pourrait le faire les yeux bandés.

Depuis toujours, la petite était poussée par sa famille à renforcer ses capacités magique et physique, à réfléchir par elle même lorsqu'elle était face à un problème et à se mettre au défi afin de tester ses compétences. Aussi aimait-elle s'essayer à des exercices plus farfelus les uns que les autres comme courir les yeux fermés dans la forêt en se repérant en comptant ses pas et avec ses sens magiques et animales pour éviter arbres et trous, ou encore enchaîner un parcours d'obstacle qu'elle avait elle même construit pour mettre à l'épreuve son endurance. Elle essayait toujours plus, ne voyant pas le côté dangereux de la chose parfois au grand désarroi d'Hanaë. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle ne la renseignait que rarement sur l'intégralité de ses activités.

Arrivée au bout, elle attrapa le rebord de ses petites mains et se hissa sur le haut de la tour en se servant juste de ses bras. Elle jeta un regard malicieux à Andras avant de s'asseoir sur le bord pour observer le paysage.
Le vent fouettait dans ses cheveux bruns, caressant son visage, si froid et si apaisant.
Elle aimait tellement cet endroit. On aurait dit le toit du monde. Elle voyait le toit de La Tanière d'ici mais aussi la plage au dragon, la crique où se tenaient un peu plus haut, les majestueuses falaises. Elle voyait les vagues se casser sur la côte et repartir vers Enkidiev où elle s'échouerais certainement à Zénor. Elle voyait le Colisé qui un peu plus loin et l'arène où s'entraînait certainement les écuyers et leur maître - elle regrettait d'être trop petite pour atteindre ce rang, elle se sentait si prête pourtant... -

D'ici elle avait l'impression de tout contrôler. Le ciel se mélangeait avec la terre créant les arbres et la mer, la plage et le sable. Il y avait tellement de couleur qu'elle ne pouvait certainement pas toutes les connaitre. Elle avait l'impression d'être tellement petite à côté du monde, s'en était presque effrayant.
Elle leva ses iris bleues vers son ami.

- C'est beau, hein...

Elle se pencha  un peu sur le côté pour héler Ismaëlle avec un immense sourire - Ismaëlle qui paraissait d'ailleurs si minuscule d'ici. Il ne restait qu'elle et Auriane ne doutait pas une seconde qu'elle arriverait à les rejoindre. Au pire ce n'était pas si haut, ils pourraient l'aider à monter.

- Aller, ramène toi, tu vas voir tu vas adorer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11465-auriane-d-irianeth-maj-le-10-07-17
Ismaëlle
Élève
avatar
Nombre de messages : 100
Rôle : -
Date d'inscription : 10/09/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 10 et 15 ans en G19
Rôle: Elève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Friends will be Friends [Ism&Andras] Sam 15 Juil 2017, 06:10

Son stratagème pour esquiver de devoir ouvrir la marche sembla porter ses fruits. Andras se tourna vers Ismaëlle pour lui lancer un sourire franc, quoiqu'un brin inquiétant. Peut être était ce la faute de ses canines épointées, ou bien la lueur malicieuse dans ses yeux, mais tout chez le demi-démon témoignait de son impatience. En tout cas, il ne semblait pas soupçonner quoique ce soit. Tant mieux.

- « Devrais-je y aller le premier ? »

S'il avait fixé Ismaëlle en parlant, nul doute qu'Andras s'adressait à ses deux comparses. Quand il se proposa, la blanche ne put qu'approuver, aussi hocha-t-elle la tête en espérant ne pas avoir l'air trop ravie de la tournure des événements. Le jeune garçon quêta également pour la forme l'avis d'Auriane avant de s'avancer vers le mur.
Il était toujours tourné vers Ismaëlle mais avant de faire un premier pas vers l'obstacle il se tourna vers son autre amie.  Il prit une grande inspiration. Et commença à monter. La jeune fille n'avait jamais particulièrement eut le vertige, mais elle du avouer qu'un léger haut le cœur la traversa lorsqu'elle vit Andras entamer l'ascension de la tour sans la moindre hésitation. Certes il était agile et de constitution plus solide qu'elle, mais cela n'en rendait pas moins son assurance un peu inquiétante.  
À mi-route, le demi-démon se stoppa, et se permit même de lancer un regard derrière lui. Même Ismaëlle savait qu'il ne fallait jamais regarder en bas. Elle eut presque peur pour Andras pendant une folle seconde. Presque. Il fallait accorder à la jeune Espoir que si elle avait peu d'ami, elle tenait à ces derniers, et en prenait grand soin. Enfin, inquiétude veine puisque le garçon reprit son ascension comme si de rien n'était, si bien qu'il arriva bientôt en vue du sommet. Vue d'en bas, son escalade semblait fluide et assurée. Ismaëlle guettait ses mouvements avec l'intentions de les reproduire quand son tour viendrait de monter à l'assaut de la tour.
Quand il parvint finalement au sommet de la tour, Andras n'était plus qu'une silhouette lointaine. Les deux Espoirs toujours au pied de la tour purent pourtant le voir offrir un rugissement au monde entier, qu'il s'amusait à toiser de là où il était. Toiser le monde ? Voilà qui motiva un peu plus Ismaëlle à entreprendre l'escalade. Cependant qu'elle se faisait cette réflexion, elle pu entendre Auriane partir d'un grand éclat de rire avant de se jeter littéralement sur la tour. Avec une adresse conférée par un savant mélange de force physique et très visiblement une solide habitude de l'escalade, la brune parvint à rejoindre Andras sans le moindre effort apparent. Elle aussi se permit plusieurs fois au cours de son ascension de regarder le sol, sans que cela ne paraisse lui faire ni chaud ni froid.
Chose promise, chose dû, Ismaëlle prit tout de même sa mission de surveillance au sérieux, mais personne ne vint interrompre l'expédition des trois Espoirs. Quand ses deux amis furent réunis au sommet de la tour, Ismaëlle n'eut plus d'autre choix que celui de les suivre. Si elle les vit échanger quelques mots, elle n'en entendit bien sûr rien. Ce qu'elle perçu en revanche très bien fut le cri d'Auriane à son attention :

- « Aller, ramène toi, tu vas voir tu vas adorer ! »

Si elle allait adorer se hisser au sommet de la plus haute tour du palais, là où elle serait enfin plus grande que Pikay tout entier ? En voilà un euphémisme !
Inspirée par l'exemple de ses amis, elle entama l'escalade à un rythme soutenu. En effet, à la base de la tour, de nombreuses aspérités offraient d'excellentes prises. Ismaëlle en vint presque à trouver l'exercice aisé. Relevant la tête, elle pu cependant voir que ses amis étaient encore bien loin. Elle avait donc si peu avancé ?
Réalisant qu'il lui faudrait ménager ses forces, elle ralentit prudemment. Il n'était pas question de tomber. De même, il ne lui vint pas à l'esprit de regarder vers le bas. Elle avait là l'excuse d'être la dernière à tenter l'escalade.
À mi-chemin la fillette du bien avouer qu'elle commençait à avoir le souffle court. Elle n'avait après tout pas la carrure de ses deux compères. S'octroyant une pause, elle fit mine d'observer le paysage pour reprendre une respiration plus fluide. Cependant, cette halte ne parvint qu'à la faire enrager davantage. Depuis plusieurs années maintenant, elle vivait ici, sur le continent noir, et ses journées entières n'étaient dédiées qu'à l’accroissement de ses capacités. Elle ne rechignait jamais à s'entraîner, bien décidée qu'elle était à s'endurcir rapidement. Non décidément, ce n'était pas juste.
Ses mains agrippées avec force aux pierres traduisirent sa colère tant on pouvait en voir les jointures blanchirent. Après une dernière bouffée d'air, elle fit le vide dans son esprit, et ne pensa plus à rien d'autre qu'à se hisser au sommet. Sa vigueur retrouvée, c'est concentrée qu'elle parvint à rallier le sommet. Concentrée et couverte de sueur. Elle pria d'ailleurs pour que cela ne saute pas au yeux. Andras et Auriane eux étaient frais et dispos comme s'ils venaient de se lever ! Ismaëlle tâcha de n'avoir pas l'air trop fière d'elle. Elle avait réussit à les suivre, et c'était bien tout ce qui comptait.
Quand elle s'assit également au bord du toit, elle du contraindre sa respiration à n'avoir pas l'air trop saccadé. Elle goûta pourtant le vent du large avec un réel bonheur.
Effectivement, d'ici, personne ne pouvait plus rivaliser en taille avec elle, et cela la fit sourire. Tous devaient craindre sa détermination ! Cette idée plaqua un sourire sur son visage rougit par l'effort, et la mit de si belle humeur qu'elle en vint à oublier sa fatigue.
Toute à sa jubilation, elle se mit à penser à voix haute :

- « Cet endroit est fantastique ! » puis, s'adressant plus particulièrement à Auriane : « Comment l'as tu découvert ? Je me suis moi même pas mal promenée dans le palais, mais j'avoue n'avoir trouvé aucun lieu semblable ! » elle se tut un instant pour profiter de la vue incroyable que leur offrait leur position en hauteur. Une idée alors naquit dans son esprit : « Je crois que nous tenons là notre nouveau quartier général ! »

Tout à sa joie d'être parvenue au sommet de la tour, la pauvre n'avait pas encore pensé qu'il lui faudrait bientôt en redescendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11582-ismaelle#144214
Andras
Élève
avatar
Nombre de messages : 21
Rôle : Espoir d'Irianeth
Date d'inscription : 06/12/2016

Plus sur le personnage
Âge: 3 à 8 ans en G 18
Rôle: espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: Friends will be Friends [Ism&Andras] Sam 02 Sep 2017, 11:14



Auriane fut la première à le rejoindre. Elle n'avait mis que peu de temps à effectuer l'ascension et en la voyant faire il ne pouvait y avoir aucun doute sur le fait qu'elle était habituer à suivre ce chemin, s'était comme si elle connaissait chacune des prises à l'avance. C'était sans doute le cas songea le garçon. Quand elle fut arrivée tout en haut, elle jeta un regard de connivence à son complice avant de s'asseoir sur le rebord du toit. Le demi démon préféra rester debout, il appréciait mieux ainsi le panorama qui s'offrait à lui.
Son amie leva son regard vers lui pour lui souffler :

- C'est beau, hein...

Oui, c'était beau, c'était magnifique, il n'avait guère de mots pour décrire le spectacle. La jeune fille adressa ensuite quelque encouragement à leur amie qui se trouvait toujours au pied de la tour.
Ismaëlle fut bientôt là à son tour et s'assit à côté d'Auriane et il la vit sourire comme lui avait souri. Il était presque certain de savoir ce qu'elle pensait en cet instant car il était persuadé que c'était ce que lui même avait pensé un peu plus tôt.
- Cet endroit est fantastique ! 
Elle se tourna vers Auriane pour lui demander :
- Comment l'as tu découvert ? Je me suis moi même pas mal promenée dans le palais, mais j'avoue n'avoir trouvé aucun lieu semblable !  
Andras qui ne s'était pas encore posé cette question ne pu que féliciter intérieurement la jeune fille pour celle-ci. Elle avait toujours était plus curieuse semblait-il que lui même, bien qu'il eu une soif de connaissance qui trouvait rarement d'égal, il ne pensait pas toujours à poser des questions. La fillette au cheveux aussi blanc que les siens annonça finalement :
- Je crois que nous tenons là notre nouveau quartier général ! 
Un nouveau quartier général, voilà qui était une riche idée. Andras n'était pas certain que placer celui-ci sur le toit d'une tour était l'idée du siècle, en effet l'endroit était peut être un peu instable et difficile d'accès, s'ils devaient se réunir en urgence ce serait assurément ailleurs. Il n'en dit cependant rien, trop heureux d'avoir un prétexte pour revenir. Il était un peu déçu de ne pas l'avoir découvert par lui même et se jura de trouver un endroit semblable qu'il pourrait leur présenter de la sorte.
-Je crois ne jamais pouvoir me lassé de ce lieu... confia-t-il à mi-voix, Venir ici régulièrement nous donnera assurément un bon entrainement. 
Pour quelques temps du moins ajouta-t-il en lui même. Après avoir grimpé quelques fois ce mur, il craignait de prendre de mauvaise habitudes et de ne plus chercher de nouvelles prises. Or, il considérait que l'habitude pouvait se montrer un ennemi du progrès.
Le garçon s'assis à côté de la dernière arrivée. Et demanda :
-Et maintenant ? 
Il aurait pu restait là des heures durant, mais il doutait fort qu'ils puissent se le permettre, les adultes finiraient probablement par se mettre à leur recherche et s'ils étaient trouvés là, il ne pourrait probablement pas revenir avant longtemps, et de cela aucun d'eux n'en avait envie...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11706-andras

Friends will be Friends [Ism&Andras]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Irianeth :: Pikay :: La forteresse noire-