___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kessyane
Administrateur - Emeraude
Administrateur - Emeraude
avatar
Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 04/09/2013

Plus sur le personnage
Âge: 29 - 34 ans [G18]
Rôle: Reine d'Emeraude - Mage de la Tour
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Dim 07 Mai 2017, 14:58



Beaucoup de choses se disaient ici-même, Kessyane essayait d'analyser et de réunir toutes les informations qu'elle entendait du mieux qu'elle le pouvait et ce malgré la fatigue et le stresse intense des derniers jours, sans parler de l'enfant qu'elle attendait qui lui demandait également beaucoup d'énergie. Néanmoins, dès que le représentant du peuple eut finit de parler, la jeune Reine d'Emeraude ne put s'empêcher de rebondir sur les paroles d'Ellanore et de la Mage :

- Assiéger Argent... Est-ce que seulement vous avez conscience de la puissance militaire de ce Royaume ? Comme vous le dites, c'est le Royaume le plus ancré dans la culture Impériale. L'Empereur a une place publique à son nom, avec sa propre statue. Ce n'est pas simplement des Chevaliers, des Sorciers ou des gardes que nous aurons à affronter... Les Argentins ne sont plus de notre allégeance, ils sont pour l'Empire. Est-ce ça que vous voulez ? Que nous agissions comme eux et que nous écrasions les habitants de ce Royaume seulement sous prétexte qu'ils n'ont pas les mêmes idéaux que nous ?

Elle fit une pause.

- Je conçois que nous venions en aide aux ethnies oppressées par le régime de l'Empire, qui attendent que nous leur venions en aide. Mais Argent n'est nullement dans ce cas... Nous aurions le peuple entier contre nous.

Son regard se tourna alors vers la Reine de Jade, Ellanore.

- Si je puis me permettre de vous reprendre, Reine Ellanore, sur un certain point... Nous sommes ici pour discuter d'une demande émanant de l'Ordre d'Emeraude. Croyez-le bien que s'ils étaient en droit et en pouvoir d'agir par leur propre volonté pour secourir leur Chef, ils ne seraient pas ici... L'Ordre d'Emeraude n'est pas un groupe de mercenaire indépendant. L'Ordre d'Emeraude agit sous le fief d'Enkidiev et de sa Royauté, nous tous.

Cette fois-ci, elle adressa son regard sur Anaëlya et Saéline.

- Dans Ordre d'Emeraude, il y a bien évidemment Emeraude. Voyez comment Lyzann a rendu les choses ? Son acte, bien qu'en sa seule volonté, a été porté par la croix de votre Ordre. Ce n'est pas Lyzann qui a tué l'Empereur. C'est l'Ordre au complet. C'est un message délivré par Enkidiev. La gravité de son acte va au de-là de tout ce que vous sembliez pouvoir imaginer. Rendez-vous compte que lorsque vous agissez en tant que membre de l'Ordre, vous portez un message d'Enkidiev au complet ! Cessez donc d'agir égoïstement pour que nous puissions travailler ensemble. L'heure n'est pas de jouer aux héros...

La guerre est à notre porte. Et je rejoins votre avis. Allez sauver Lyzann d'Emeraude est une mission qui donnerait des pertes dont nous n'avons pas besoin actuellement. La sauver serait purement symbolique et je vous accorde que cette symbolique me tiens à coeur également. Seulement, nous ne pouvons pas agir avec notre coeur, c'est impossible. Il y a des enjeux qui nous dépasse. Derrière chaque décision se cache un peuple, des vivres... Lyzann a sonné de nouveau le clairon de la guerre et mets par conséquent en danger tous les habitants d'Enkidiev. On ne parle pas que de Royaume, de territoire ou de biens... On parle de vies ! Pour Emeraude, il sera préférable de conserver nos ressources afin de se préparer aux conflits qui s'en viennent, car ils sont juste à notre porte.

Il serait préférable que nous nous concentrions sur ce que nous allons faire contre l'Empire et nos frontières. Qu'en pensez-vous ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11618-kessyane-reine-d-emeraude http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t8092-kessyane-red-hair-cannot-be-so-wise-gestion
Kenshin
Jade
avatar
Nombre de messages : 53
Rôle : Roi de Jade
Âge du personnage : Entre 24 & 29 ans
Date d'inscription : 22/11/2014

Plus sur le personnage
Âge: 24-29 ans
Rôle: Roi de Jade
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Dim 07 Mai 2017, 15:50



Bien qu’il faisait déjà preuve de beaucoup de bonne volonté en acceptant de siéger au sein de cette mascarade, Kenshin ne pouvait pas accepter qu’on l’insulte ainsi. Pour qui se prenait cette misérable femme ? Oubliait-elle à qui elle s’adressait ? Cette malapprise insultait toute la royauté, pas seulement lui. Ainsi donc, le souverain de Jade avait raison depuis le début. Mêler le bas peuple au Conseil de la Royauté était une erreur. Une stupide décision de la tout aussi stupide reine Kessyane. Cette pauvre sotte allait mener Emeraude à sa perte. Digne de son rang, Kenshin serra fort la mâchoire pour ne pas éclater lui aussi face aux paroles de la chevalière sans manières. Il se contenta plutôt d’écouter les autres, le temps de se calmer. Quand, son homologue d’Emeraude eut terminé de parler, il prit la suite.


« Est-ce qu’il est possible de sauver Lyzann ? Oui, j’en suis persuadé. Comme je l’ai déjà dis, elle le mérite même. Pourtant, cela n’arrivera pas. Oui, je vais rester dans mon beau château pendant qu’elle se fera exécuter. Est-ce parce que je n’ai pas de coeur ? En aucun cas. Est-ce parce que la peur me fait trembler ? Toujours pas. C’est tout simplement parce que sa mort ne me fait ni chaud ni froid et qu'elle n'affecte en rien mon royaume ou mon peuple. Je vous en prie, chevalière, restez à votre place. Ne suivez pas l’exemple de votre dirigeante. Voyez où cela peut mener. »


Malgré son calme apparent, les paroles de Kenshin étaient froides et la haine qu’il éprouvait pour la femme qui avait osé l’insulter était palpable. Considérant qu’il avait dit ce qu’il avait à dire concernant le sujet, il pointa dorénavant son regard doré dans celui de la monarque aux cheveux roux. Pour accentuer ses paroles à venir, il pointa l’index sur la table avec force.


« Reine Kessyane, ne vous avais-je pas averti ? Est-ce là ce que vous désiriez ? Un Conseil de la Royauté perverti. Un Endroit où rois et reines peuvent venir se faire insulter impunément par des gens pourtant à leur service ? L’Ordre d’Emeraude nous voue allégeance que je sache. Est-il normal qu’une de ses ressortissantes tiennent de tels propos en voyant que nous refusons visiblement une proposition qu’ils nous font ? »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay
Administrateur - Zénor - Noble régent
Administrateur - Zénor - Noble régent
avatar
Nombre de messages : 184
Rôle : Futur époux de toutes les femmes du monde; Roi régent de Zénor
Âge du personnage : 28 ans [Gen 16] ; 33 ans [Gen 17]
Date d'inscription : 27/10/2012

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Dim 07 Mai 2017, 17:42


Le voyage jusqu’à Émeraude fut rapide. Il avait désormais l’habitude puisqu’il rendait régulièrement visite à sa famille et à sa fille. Son rôle toutefois à Turquoise exigeait de lui de s’absenter le moins possible. Il devait donc être bref dans ces visites. Cette fois-ci par contre, il ne s’agissait pas d’une visite de plaisir. On requérait sa présence à titre de Régent pour un Conseil. Il endossait alors la responsabilité de deux royaumes. La reine Galathée ne pouvait se déplacer et avait confié la tâche de la représenter à Jay. Il avait accepté, mais par précaution, il avait demandé à un autre conseiller de la reine de l’accompagner. Il ne savait si le Conseil accepterait qu’il représente à lui seul deux royaumes. La situation demandait énormément d’énergie à Jay… Depuis un mois, Jay ne parvenait plus à rien ressentir de la part de son frère… La meute aussi avait perdu contact. Bien qu’aucun d’entre eux n’osaient l’avouer, cette situation ne portait pas à confusion. Raphaël était mort. Tous ce qu’Evan avait pu savoir c’était qu’il était partie en mission secrète avec les chevalières Lin et Lyzann. Il était donc mort comme il avait toujours vécu : En se battant. Jay faisait donc son deuil de son jumeau ainsi que celui de son oncle Lowen, mort quelques jours auparavant.

Donc, ils arrivèrent à Émeraude le matin même du Conseil. Ils avaient refusé poliment l’invitation qu’un mage ne vient les prendre. Le trajet leur permettrait de discuter de la présente situation. La missive disait que l’ordre d’Émeraude réclamait leur avis. L’absence de leur chef devait compliquer énormément leur démarche. Généralement, les royautés faisaient affaire qu’à leur chef, simplifiant ainsi les rapports. Les deux cavaliers laissèrent leur cheval à l’écurie et gagnèrent les appartements mis à leur disposition pour se rafraîchir. Lorsque les deux hommes sortirent, ils avaient meilleurs allures qu’à leur arrivé. Ils projetaient beaucoup plus l’impression de leur rôle, soit un roi accompagné de son conseiller. Pour la première fois depuis 65ans, le Roi de Zénor portait sur sa tête la couronne de ses ancêtres. Jay avait été ému de se retrouver en sa possession. Confiée au roi Ophis de Turquoise en 1194 par le Roi Uriel de Zénor pour souligner la relation de confiance entre les deux royaumes, la couronne avait été depuis entreposée avec d’autres richesses zénoriennes dans la salle des trésors du château de Turquoise. La reine Galathée avait cru bon rappeler au souverain que ces joyaux étaient siens. Roi d’un peuple, Jay croyait ce conseil un bon moment pour la porter. Pour s’affirmer comme un roi malgré l’absence de terres. Il régnait tout de même sur le village de Zénor. Il n’en restait pas moins un monarque expérimenté. Il avait fait la guerre depuis qu’il avait décidé de prendre les responsabilités d’héritier de Zénor. Au début peu sûr, il avait ensuite exigé de son père qu’il lui remette la couronne officiellement. La cérémonie s’était faite au village en présence de la reine Galathée, alors plus en forme, à titre de Témoin royale. Jay avait alors pris en charge les opérations aux frontières au nom des Zénorois, mais des Turquais aussi. Même une fois la menace des Ombres écartées, Jay était resté à Turquoise pour défendre la frontière de Perle. Même si pour certains, il aurait été plus pertinent pour lui d’aller à Fal surveiller celle de Zénor. Il n’avait toutefois pas pu s’y résigner. Perle consistait une menace de taille pour Turquoise. Regagner Zénor ne servait à rien si Turquoise sombrait sous l’ennemi.

Les deux hommes s’installèrent au Conseil en prenant leur place respective. Jay pour Zénor, le conseiller pour Turquoise. Le juge de paix entama le conseil en leur exposant la requête émis par les Chevaliers d’Émeraude. Lorsque les royautés se mirent à s’exprimer, Jay fut consterner de voir à quel point les royautés rapportaient tous à leur nombrils. Mobiliser leurs hommes pour sauver Lyzann ? Qui leur demandait de faire une telle chose ? L’ordre d’Émeraude ne voulait que l’autorisation pour organiser une mission où eux iraient sur Irianeth. La jeunesse de ce conseil et son inexpérience le fit arquer du sourcil à de nombreux moments. Ça puait le manque de confiance et la peur dans cette salle. L’intervention de la chevalière Anaëlya lui fit reprendre du courage. Mais dès qu’une royauté reprit la parole, il poussa un soupir de découragement. Puis la mage Saéline lui rapporta un sourire. Décidemment, il n’y avait que l’Ordre et la Tour qui partageait son opinion. Probablement parce qu’il avait lui-même fait partie de la Tour à une époque… Bien qu’à ce moment, il ne fut pas encore un homme. Il échangea un regard exaspérer avec le conseiller qui l’accompagnait avant de décider de prendre la parole à son tour.


- Est-ce que vous vous entendez parler ?  Vous vous entêtez à répéter que vous n’enverrez personne de votre peuple. Or, je suis certain que ce que demande l’Ordre d’Émeraude, ce n’est pas que Nous ayons sauver leur chef…mais bien si nous les autorisons Eux à y aller.  Une différence majeure au niveau des risques. Ils sont expérimentés et beaucoup plus doués qu’aucun de nous ne le sera jamais. Je les crois capable d’accomplir pareil mission. Ils ne sont pas cons. Ils ne partiront pas une trentaine dans un bateau décoré aux couleurs de l’ordre. Ils organiseront une mission plus subtile. Ce que nous pouvons faire pour les aider, après les avoir autorisé à lancer une telle mission de sauvetage, c’est de faire une diversion. Occupé les yeux de ce dirigeant temporaire et probablement inexpérimenté ailleurs en attaquant les frontières ennemies.

Maintenant cela dit, un de compassion :

- Si vous étiez fait prisonnier, Rois et Reines, peut-être que vous préfériez que l’on ne vient pas vous chercher, mais votre peuple lui n’accepterait pas de vous abandonner et de vous remplacer comme si vous étiez une simple bête de laboure! Lorsque la chef Lyra est elle-aussi partie, les chevaliers ont fait les efforts nécessaires pour tenter de la ramener. La royauté passée les a autorisées à prendre un tel risque. La différence entre nos prédécesseurs et nous, c’est la peur. Elle vous fait trembler. Si vous avez peur de la guerre et la craignez, vous ne saurez jamais en mesure de protéger votre peuple… Et vous savez quoi ? C’est la seule chose que votre peuple vous demande. De les protéger de la faim, de la pauvreté et de nos ennemis! Mettez-vous un peu à la place de ces valeureux chevaliers. Leur chef n’est pas qu’une connaissance, c’est un membre de leur famille. C’est leur sœur. C’est la personne en qui depuis l’enfance ils ont placé leur confiance et leur sort. Il n’y a personne dans vos vies qui occupe une place comme Lyzann dans la leur. Et vous ne serez jamais capable d’être une de ces personnes dans la vie de vos sujets. Et vous voulez qu’elle soit remplacée aussi banalement ? Déshonneur sur vous ! *Et votre vache*

Jay prit quelques secondes pour se calmer avec de grandes respirations. Mais il n’avait pas finis.

- Mon frère n’a pas accepté de suivre sa chef dans cette mission parce qu’il était con, mais parce qu’il croyait en l’importance de ce qu’ils allaient faire. La chevalière Lyzann a certes pris une initiative que nous n’avons pas autorisée, mais nous devons en profiter. L’Empire est faible présentement. Son autorité est nouvelle et les troupes aux frontières, indisciplinées. Je l’ai constaté moi-même aux frontières de Perle. Voilà une chance que nous devons saisir. Et si cette chance peut permettre aux chevaliers d’aller secourir un membre de leur famille…. Je ne comprends pas quel droit nous avons de leur dire non… S’il y avait la moindre chance que mon frère soit toujours en vie avec elle sur Irianeth, votre avis me dégouterait. Vous semblez dire que Lyzann n’apporte que le déshonneur et qu’elle a agis avec de mauvaises intentions! Moi j’y vois une occasion en or! Si elle en avait parlé avant d’agir, sa mission aurait échoué. L’information aurait fuité assurément. En agissant dans le secret total, cette chevalière nous offre l’occasion rêvée de faire mal à l’Empire. Et nous allons gaspiller son potentiel en la laissant mourir ? Nous voilà devenu bien bête. Et vous sommez sa sœur de se taire ? Elle a sa place dans ce grand conseil autant que vous. Son avis devrait avoir bien plus de poids que le vôtre. Elle est l’Ordre d’Émeraude! Et aucun d’entre vous ne l’écoute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 275
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Lun 08 Mai 2017, 01:40



Noname, après avoir finit d'écouter les paroles du Régent de Zénor, observa la grande horloge du fond de la salle... Le temps s'était vite écoulé et le débat fut vraiment animé. Mais il était temps de prendre une décision... D'ailleurs, il n'arrivait plus à percevoir quelle serait l'issue des votes, maintenant que le régent avait, il semblerait, semé le doute chez certains.

- Chers gens, je me dois de vous interrompre. L'heure convenue et allouée à cette question vient d'être écoulée. Maintenant que chacun d'entre vous a pu exprimer son avis, du moins en parti puisqu'il semblerait que certains soient restés silencieux... Vous allez pouvoir prendre quelques minutes afin de discuter avec vos pairs concernant vos décisions.

Prenez bien compte que chaque Royaume et chaque représentant ne possède qu'une seule et unique voix, il va de soi donc de vous mettre d'accord avant d'apposer votre choix final. Je vous accorde cinq minutes afin de discuter avec vos pairs.


Les murmures s'élevèrent alors, certains sourcils étaient froncés, tandis que d'autres semblaient ennuyés... A vrai dire, il n'y avait que la Royauté à qui cette condition s'appliquait puisqu'ils pouvaient venir accompagner d'époux ou épouse, ou encore d'un conseiller. Ce qui n'était pas le cas de l'Ordre, de la Tour des Mages, des Nobles et des habitants. Rien ne les empêchaient néanmoins d'échanger durant ce laps de temps.

- Bien, le temps est écoulé. Nous allons procéder au tour par tour désormais. Chaque représentant de sa fonction donnera son choix concernant la demande de l'Ordre d'Emeraude, qui était je le rappelle : Sauver leur chef. Vous pouvez également émettre un avis justifiant de votre décision finale, mais vous ne pourrez revenir dessus.

C'est à vous.



- - - - - - - - -

[Pour la suite de l'événement, même conditions : Aucun nombre de mots minimum. Vous avez jusqu'au jeudi 11 mai pour donner votre décision finale. Sans quoi, l'événement sera clôt et votre décision ne sera pas comptée. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isidore
Modérateur - Diamant
Modérateur - Diamant
avatar
Nombre de messages : 76
Rôle : Roi de Diamant
Âge du personnage : 47 ans
Date d'inscription : 05/11/2013

Plus sur le personnage
Âge: Bientôt un demi-siècle
Rôle: Roi de Diamant
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Lun 08 Mai 2017, 08:34

Tout partait en vrille. C'était un véritable festival. Il avait suffi que cette jeune femme de l'Ordre d’Émeraude, Anaëlya, ouvre la bouche pour que les esprits s'échauffent. Un homme brun, à l'air lugubre, parmi les représentants du peuple, avait une vision intéressante des choses, qui poussait Isidore à la réflexion. Était-il possible de porter secours à Lyzann à moindre coût ? Il avait du mal à s'en convaincre. Cela fût-il possible, l'Ordre était trop affecté par la perte de leur chef pour être en mesure de raisonner avec clairvoyance, la jeune Anaëlya l'avait bien prouvé. Bien entendu, il avait fallu que le roi de Jade revienne à l'assaut, laissant, cette fois, son mépris éclater au grand jour. Fallait-il qu’on laissa des hommes de sa nature gouverner ? Son  dégoût du peuple n’avait d’égal que son manque d’empathie. Une dernière intervention vint clôturer le débat ; celle du roi de Zénor, qu’il connaissait bien, par le biais de sa fille, la charmante princesse Theresa qu’affectionnait tout particulièrement ses fils (8D). Cette histoire commençait à lui filer un mal de crâne carabiné. Isidore avait bien saisi la demande de l’Ordre. Il entendait les paroles du jeune roi. Ce dernier subissait la perte de son frère, il était sans nul doute encore sous le choc. Son désir de soutenir l’Ordre d’Emeraude était honorable, mais son impétuosité dérangeait Isidore. Il était un homme calme, réfléchi et s’il pouvait fort bien comprendre l’emportement de la chevalière blonde, Jay, en tant que souverain, était supposé savoir se mesurer, dans son ton comme ses propos. La provocation n’avait jamais été, à ses yeux, une façon d’agir intelligente.
A la suite du roi de Zénor, le juge de paix reprit la parole. Le temps était écoule, il fallait maintenant voter. Eh bien… il allait y aller.


« Bien que cela me désole, je refuse d’accorder aux chevaliers la permission d’aller secourir leur chef. Avoir peur et laisser des chevaliers se jeter tout droit dans un piège tendu par Irianeth sont deux choses différentes. La situation qui a amené l’Ordre à vouloir porter secours à Lyra n’avait rien de comparable, et je me refuse à envoyer à la mort des chevaliers à fleur de peau, avides de vengeance et craignant trop pour la vie de leur sœur d’arme pour prendre des décisions raisonnées. Je rechigne d’autant plus à laisser aux mains de l’Empire de nouvelles personnes possédant autant d’informations sur le continent. C’est un non.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenshin
Jade
avatar
Nombre de messages : 53
Rôle : Roi de Jade
Âge du personnage : Entre 24 & 29 ans
Date d'inscription : 22/11/2014

Plus sur le personnage
Âge: 24-29 ans
Rôle: Roi de Jade
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Lun 08 Mai 2017, 13:12



Avant que la Reine d’Emeraude n’ait le temps de pouvoir répondre à Kenshin, le débat fut relancé. Parfait. Il ne manquait plus que cela. Un homme naïf et ne parlant qu’avec son coeur. Quelle stupidité. Pourquoi devait-il siéger avec de tels bouffons ? Ce Conseil n’était vraiment qu’une vaste blague. Plus il y pensait, plus le souverain de Jade se disait que ce serait la dernière fois qu’il participerait à ce genre de mascarade. Finalement, le temps du vote arriva. À voix basse, il s’entretint avec son épouse Ellanore qui se trouvait assise à sa droite. Voyant qu’ils arrivaient à la même conclusion, Kenshin lui offrit un sourire discret en  effleurant sa main. Il était content d’avoir une femme à la fois si belle et intelligente. Voyant que le roi Isidore prenait la parole, il le laissa s’exprimer. Sans grande surprise, il répondit non. Malgré ce pouvait penser son homologue de lui, Kenshin avait grand respect pour ce dirigeant. Bien que leurs façons de voir le monde différaient, Kenshin reconnaissait avoir devant lui un homme d’expérience et assurément un bon roi. Qu’importe, il avait le champs libre pour voter et n’allait pas se faire prier.


« La royauté de Jade refuse à l’Ordre d’Emeraude le droit de partir sauvez sa dirigeante, la chevalière Lyzann. Nous souhaitons, de plus, que le grave manquement à la hiérarchie commis par l’Ordre ne se reproduise jamais. »


La messe était dite. Jade ne soutiendrait pas non plus le moindre projet de sauvetage de la dirigeante des chevaliers. Placide, kenshin croisa les bras. Il ne lui restait plus maintenant qu’à écouter le vote des autres membres du conseil. Pourtant, l’issue était à ses yeux évidente. L’Ordre n’aurait jamais l’aval du conseil, c’était une évidence.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkdae
Noble
avatar
Nombre de messages : 267
Rôle : Noble de Rubis - Mage
Âge du personnage : 42 ans début de saut / 47 ans fin de saut (si ça bouge pas)
Date d'inscription : 20/03/2013

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Lun 08 Mai 2017, 13:52


La plupart des personnes à la table lui donnaient une folle envie de rire ou simplement de faire voler ses dagues dans leurs gorges. Arkdae continua silencieusement de tapoter le bois de la table du bout des doigts, écoutant chaque personne dire ce qu'il pensait et noter pour plus tard qui il serait avisé de ne plus jamais écouter. Enola semblait mesurée et volontaire et sa politique aller en adéquation avec ces qualités. Le roi Kenshin lui fit un effet plus désagréable. Arkdae se retint de rire plusieurs fois et n'esquissa qu'un sourire quand il parla. Si cette personne n'était pas capable de comprendre pourquoi il avait employé le mot trahison, alors la couronne ne lui irait jamais. Continuant de parler, il soupira mentalement, espérant sincèrement que son frère, le roi de Rubis, ne serait pas aussi... Véhément. Manifestement, cet homme n'était pas souvent sorti de sa tour d'ivoire avec pour tout habit une cape encapuchonnée et une épée pour affronter la brutalité de la vie. Il n'avait pas besoin de détailler chaque membres de cette salle pour savoir que très peu pouvait se battre réellement. Peut-être que le jour ou Kenshin devra se battre contre une dizaine de tanieth l'encerclant, il repensera a ces paroles.
Isidore semblait ne pas apprécier l'impétuosité de Kenshin car il prit par la suite la parole. Le brun l'écouta avec plus d'attention que les autres, ayant déjà eu le plaisir de faire affaire avec lui. Arkdae fronça un sourcil quand il précisa que Diamant était prêt à mobiliser ses ressources alimentaires. C'était un pays qui subissait énormément d'assauts et offrir ces rations revenait presque à affamer son peuple. Pensif, il le laissa terminer en invitant les chevaliers à se désigner un chef. Tant que Ally ne devenait pas la chef, l'ordre irait bien pensait-il.
Kessyane a son tour prit la parole, soulignant un point que Arkdae avait espéré que certaines personnes ici comprennent avant de ne se railler de ses mots. Lyzann avait agit au nom de l'ordre d'Émeraude pour attaquer et tuer un ennemi. Pour avoir été dans les classes des élèves et été écuyer, puis chevalier, il savait qu'à leurs yeux, c'était de la trahison. Leurs principes avaient été bafoués, certes pour le plus grand bien, mais la tâche était toujours là.
Lorsqu'une chevalière explosa, l'homme fronça un sourcil, cherchant à se rappeler le nom de celle-ci. Anaëlya si sa mémoire était bonne. Alors qu'elle terminait sa diatribe, Arkdae soupira, irrité par cette dernière. Elle était manifestement assez âgée pour comprendre que gaspiller la vie de plusieurs de ses frères d'armes était un gâchis. Des chevaliers ne se trouvaient pas aussi facilement que des fermiers. Enfin, il trouva son discours un peu trop bon envers Lyzann et l'ordre. Il se souvint amérement du jour ou on avait manqué le répudier de l'ordre parce qu'il avait fait une prisonnière de l'ordre d'irianeth et qu'il l'avait ramenée dans les geoles du château. Toujours est-il qu'Arkdae garda la tête froide. Ce qui était important était de pouvoir préparer la guerre à venir le plus intelligement possible. Eliot prit à son tour la parole et il le brun trouva ce petit loin d'être idiot et cela lui faisait plaisir à voir. Toutefois, il se serait attendu à plus de têtes froides. Saéline nourissait des espoirs désespérés et il trouva ça dommage. Poen à son tour ouvrit la bouche et conforta sans lui parler, Arkdae dans une des idées qu'il avait eut. Envoyer des assassins pour tuer des gradés serait peut être une bonne idée. Pas spécialement déloyal quand on regardait les méthodes de l'empire. Ce que Poen proposa lui semblait être une évidence. Après tout, même si Lyzann pouvait ne pas parler, on pouvait toujours infiltrer son esprit et lui voler des informations.
Alors que Kenshin répondait à la chevalière, Arkdae en vint à la conclusion que c'était un con arrogant qui méritait autant de respect que celui qu'il daignait offrir. Le conseiller de Rubis espérait que son frère serait moins... Obtus.
L'homme réfléchit une minute avant de prendre à son tour parole, écoutant Jay, Noname et Isidore.
Jay, était agéablement posé pour un démon et le brun se surprit à plus facilement apprécier, oui, apprécier, ce pyromane que Connor. Toutefois, il ne semblait pas encore bien connaître la peur. Et Arkdae retint un rictus lorsqu'il accusa plusieurs personnes de deshonneur. Comme il avait faux. Non, tous les chevaliers ne voyaient pas Lyzann de la sorte. Mais ça, personne ne le sarait plus jamais. Son frère ? Une seconde ? Connor ? Arkdae bloqua une seconde quand Jay assura que son frère n'était pas con. Bon sang, ce qu'il aurait rit. Un fou rire, un rire démentiel qui aurait fait perdre toute contenance à la salle entière. Regagnant son calme, il pensa plutôt qu'il fallait remercier Lyzann en envoyant quelqu'un la tuer. Ce serait faire preuve d'intelligence, de prévoyance, et quelque part, de charité. Enfin, il se frotta une tempe, sentant un mal de tête pondre non loin et alors que Noname invitait les membres à discuter, il échangea un regard avec Isidore. Le monarque connaissait la politique de Rubis, Arkdae connaissait celle de Diamant. Ils connaissaient tous deux le Roi resté au pays, et l'homme haussa les épaules, lui signifiant que peu importait la décision. Rien ne changerait entre leurs deux pays. Une relation de confiance entre politiques était si rare qu'Arkdae, bien que n'ayant qu'un rôle de conseiller, mesurait à quel point c'était un trésor difficilement estimable. Toutefois, la décision qu'il aurait à prononcer ne serait pas évidente d'un point de vue moral. Écoutant Isidore, l'homme nota qu'ils avaient un point de vue similaire et cela, à défaut de le rassurer, quelque part, lui sembla être une bonne chose. Kenshin lui, semblait avoir du mal à encaisser l'outrage. Bien qu'il connaisse parfaitement la politique de Rubis et celle du Roi, c'était en repensant à toutes ses leçons d'histoire et ses visites des lignes de front en tant que vulgaire vagabond qu'il finit par dire :


« Je suis contre l'envoi de chevaliers de l'ordre d'Émeraude, ou de tout membre de cet ordre, ou pouvant prétendre à y entrer pour y suivre ses enseignements par dérogation pour rejoindre Lyzann d'Émeraude. Ce serait une très regrettable perte pour la défense du continent qu'il n'est pas envisageable de supporter s'ils venaient à être capturés. »

Est-ce que les deux chevalières avaient compris le message qu'il avait tenté de faire passer ? Arkdae n'en était pas certain. Peut-être que si Ally avait été présente, elle aurait compris, mais il doutait que ces deux guerrières ne le comprenne. Pour elles, il n'était qu'un ancien mage qui était parti servir une reine faute de pouvoir servir à autre chose qu'à démolir la tour. Peut être devrait il en parler avec Ally ?
Non, il devrait d'abord réfléchir à la chose avant de s'avancer auprès d'une fille aussi explosive qu'elle. Non, il était bien plus utile d'envoyer quelques personnes dans les camps des garnisons tanieths sur le continent pour tuer dans la nuit les gradés et leurs seconds afin de semer la zizanie dans leurs rangs, tout en laissant un peu de poison dans leurs boissons. Enfin, sans doute le jour ou cette approche sera prise, les trois quart du continent sera rouge. Pensif, il se décida à écouter avec attention les monarques et autres représentants ici présent. Surtout Eliot, Enola, Kessyane et dans une certaine mesure, Jay. Mais pour les autres, il voyait déjà ce qu'ils diraient. A un ou deux mots environ.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izïa
Animateur - Opale
Animateur - Opale
avatar
Nombre de messages : 89
Rôle : Reine d'Opale
Âge du personnage : 28 - 33 ans
Date d'inscription : 10/09/2013

Plus sur le personnage
Âge: 28 - 33 ans
Rôle: Reine d'Opale
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Lun 08 Mai 2017, 23:03


La tournure de tout cela m’exaspérait. Tous ou presque, semblait d’accord qu’ils ne voulaient pas envoyer personne sur Irianeth. Mais là, à ce que je comprenais la question avait un peu changer. Ou c’était toujours la même mais nous avions été vers une autre chose. En gros, restait à savoir si on acceptait que l’ordre d’émeraude aillent sauver Lyzann.  Si on ne pensait pas plus loin que la question, alors il n’aurait aucun problème. L’ordre règlerait leur affaire eux-mêmes. Mais, l’ordre n’était pas juste un gang de chevaliers qui s’entraine pour le fun. Ils sont les défenseurs d’Enkidiev. Même si chaque royaume avait une armée prête à défendre leur royaume, contre une armée magique d’Irianeth qui en profiterait grandement, on avait bien besoin de l’ordre. Elle était quand même là pour cela après tout. Et envoyer une partie seulement? Ça servait à rien, elle allait se faire massacrer solide. Même présentement c’était risquer.

- Opale refuse de laisser l’Ordre d’Émeraude aller secourir leur chef Lyzann. L’Ordre ne peut prendre ce risque. Ils ont une mission en tant qu’Ordre et ce n’est pas de tous se jeter sur le continent de l’ennemi tête baissée.

Je savais que l’ordre ne serait pas content. Les chevaliers allaient vraiment détester la royauté. J’espérais tout de même que nous n’allions pas perdre trop leur respect. On comptait quand même sur eux pour une certaine protection. Avec les colonies installer un peu trop aisément, on aimerait bien les garder proche de nous.  Si nous avions accepté que l’ordre aurait quitter… la rumeur se serait rendu assez vite et nous aurions risqué de perdre un autre royaume. Personne ne méritait de perdre son royaume, ses habitants, ses ressources, pour cet évènement. Lyzann devait connaitre le risque lors de sa mission secrète. C’était surement une des raisons pour laquelle, elle l’avait garder secrète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jay
Administrateur - Zénor - Noble régent
Administrateur - Zénor - Noble régent
avatar
Nombre de messages : 184
Rôle : Futur époux de toutes les femmes du monde; Roi régent de Zénor
Âge du personnage : 28 ans [Gen 16] ; 33 ans [Gen 17]
Date d'inscription : 27/10/2012

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Mer 10 Mai 2017, 10:12

L’assemblé devait prendre une décision. Et Jay doutait que son argumentaire ait véritablement porté ses fruits. Il détestait le portrait qu’ils avaient peint de Lyzann. Elle, une si courageuse chevalière et si estimé chef. Qu’on la traite de traîtresse ainsi alors qu’il n’y avait pas plus droite que cette chef ? Étaient-ils conscients du code qui régissait l’Ordre d’Émeraude ? Savaient-ils que Lyzann était celle la plus apte à agir en le respectant ? Sois prêt à faire des sacrifices pour servir la vérité en toutes circonstances. Il avait mal pour l’ordre d’Émeraude. Il percevait les avis des autres comme un manque de confiance flagrant envers les chevaliers. Les votes débutèrent et cela n’augurait rien de bon. Le commentaire de la Reine Izïa le fit rouler des yeux. Bien sûr, des chevaliers formés dès l’enfance à défendre le peuple allait tous aller se jeter dans la gueule du loup les yeux fermés. Quelle belle réputation la Grande Ordre d’Émeraude avait présentement aux yeux de ses souverains. Taty Lyra devait avoir des frissons dans les plaines de lumière. C’était lamentable. La chevalière Anaëlya allait vouloir gueuler. Et avec raison. N’importe quels chevaliers s'en insurgeraient. Ses jeunes majestés avaient trop peur de devoir faire la guerre eux-mêmes pour risquer de perdre ne serait-ce qu’un pion de plus. Pion qui de toute façon mourrait parce que la royauté d’Enkidiev était molle quand il s’agissait de se tenir debout.

- Zénor est pour accorder le droit aux Chevaliers d’Émeraude d’organiser une mission de sauvetage. Heureusement pour nous, ils sont meilleurs stratégistes que certaines royautés.

Sans offense, Reine Izïa, mais leur mission n’était pas non plus d’attendre qu’Irianeth dépasse la ligne pour leur taper dessus. Il fallait cesser d’être défensif et devenir offensif à un moment. Ce que Lyzann avait fait. Ils voulaient partir en guerre, les chevaliers sagement dans leur poche, après le coup bas qu’ils s’apprêtaient à faire à l’Ordre ? Que Parandar leur soit bienveillant. Ils allaient se mordre les doigts.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kessyane
Administrateur - Emeraude
Administrateur - Emeraude
avatar
Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 04/09/2013

Plus sur le personnage
Âge: 29 - 34 ans [G18]
Rôle: Reine d'Emeraude - Mage de la Tour
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Mer 10 Mai 2017, 17:04




Le moment de la décision était là... Kessyane le redoutait quelque peu mais elle n'y pouvait rien, cela faisait malheureusement parti du travail de monarque. Diamant, Jade et Opale refusèrent, allant de même avec le Noble de Rubis, apparemment Conseiller de son Roi. Seul son cousin, Jay, tint à garder sa position pour autoriser l'Ordre à faire une manœuvre. La nouvelle Reine d'Emeraude devait s'avouer que ses arguments étaient bons, puisqu'elle hésita et parlementa longuement avec Eliot pour pouvoir remettre leur décision finale.

- Pour notre jugement, après avoir entendu les vôtres, nous estimons que si Lyzann d'Emeraude voulait être sauvée, elle ne serait pas partie en mission secrète, sans rien laisser derrière. Nous parlons d'une grande femme, qui connaissait les risques et qui les as pensé certainement de nombreuses fois. Nous savons l'Ordre capable de franchir les limites du possible pour lui venir en aide et jamais nous ne doutons de leurs capacités. Néanmoins, au de-là des tensions que cela engendrerait avec l'Empire, il y a un dernier point...

L'Ordre a perdu par cette mission trois Chevaliers en plus des deux autres un mois plus tôt. Les effectifs dans leurs rangs se réduisent et il est malheureusement difficile de former rapidement quelqu'un à devenir Chevalier. Je n'aime pas ce que je vais devoir dire mais... Une vie contre la possibilité d'en perdre une dizaine de plus... des meilleur soldat du continent... C'est un prix bien trop gros à payer.


Elle lança un regard à Eliot, lui laissant place pour le vote final que donnerait Emeraude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11618-kessyane-reine-d-emeraude http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t8092-kessyane-red-hair-cannot-be-so-wise-gestion
Eliot
Emeraude
avatar
Nombre de messages : 62
Rôle : Roi d'Émeraude - Mage de la Tour
Âge du personnage : 30-35 ans [Génération 18]
Date d'inscription : 05/08/2013

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Mer 10 Mai 2017, 17:05


Ainsi donc, il semblerait que la majorité s'entendait à refuser de secourir la chef des chevaliers d'émeraude. Seul le Roi de Zénor, au sein de toute la royauté, semblait s'offusquer de la décision de ses compatriotes. Non pas sans raison, toutefois, puisqu'il présenta un point de vue bien appuyé, qui obligea le Roi d'Émeraude à remettre en question sa décision. Il devait l'avouer, les mots accusateurs du régent de Zénor le faisait culpabiliser. Il est évident que si sa position était inversé avec celle de la chef des chevaliers en ce moment même, il aurait probablement une certaine lueur d'espoir que son peuple ferait les efforts nécessaires pour lui venir en aide. Personne ne méritait de mourir entouré de ses ennemis et Lyzann avait certainement mérité un meilleur destin. Pourtant, il ne pouvait pas changer sa décision maintenant, malgré tout le tourment que celle-ci lui apporterait. Il compatissait avec le désir de l'ordre de secourir un membre de leur famille, leur amie. S'il n'avait jamais réellement entretenu une relation privilégiée avec Lyzann, il savait l'importance qu'elle avait dans la vie de son propre père. Ils avaient tout deux été les derniers écuyers formés par la légendaire Lyra d'émeraude, après tout. Il redoutait d'ailleurs la réaction de son père face à sa décision. Une discussion sérieuse avec le chevalier bleu allait être nécessaire.

Le vote se déroula selon les discussions précédentes et finalement, Kessy prit la parole pour annoncer le résultat de leur discussion en privé sur le sujet. Ils étaient déchirés tous les deux, mais ils en étaient venus à la même conclusion. Il laissa donc sa reine expliquer leur raisonnement et se prépara à prendre le relais dès qu'elle le lui indiquerait. Son regard croisa celui de sa douce alors qu'elle mit fin à son discours et il prit la parole à son tour.


- En vue de la guerre imminente qui se présente à nos portes, nous en avons donc conclu qu'en vertu de l'atout que représente chaque membre de l'Ordre d'Émeraude, Émeraude ne peut autoriser une mesure mettant ces atouts en danger. Ainsi, nous nous devons donc de refuser le droit aux Chevaliers d'Émeraude de porter au secours à la chevalière Lyzann d'Émeraude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celeste
Fées
avatar
Nombre de messages : 64
Rôle : Reine de Fée
Âge du personnage : 34-39 ans [G18]
Date d'inscription : 16/04/2014

Plus sur le personnage
Âge: 34-39 ans [G18]
Rôle: Reine de Fée
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Mer 10 Mai 2017, 17:36


Une fois que Celeste eut donné son point de vue sur la question du sauvetage de Lyzann, elle laissa la parole aux autres membres du Conseil. La plupart se rangèrent du côté de ceux ayant déjà parlé, à savoir que Lyzann ne devait pas être sauvée, mais certains avaient un avis totalement différent. Dè plus, certains souverains (un en particulier, hein !) eurent des discours qui affligèrent beaucoup la jeune Reine des Fées. En effet, le Roi Kenshin semblait avoir un mépris très prononcé pour le bas peuple, ce qui était complètement impensable pour Celeste. Pour elle, le peuple était la base du pouvoir d'un Roi, c'était lui qui subissait toutes les lois ou les règles instaurées par la Royauté, et le mépriser comme le faisait Kenshin était une mauvaise façon de gouverner.

Enfin bref... Une fois que toutes les personnes présentes se furent prononcées, le juge de Paix annonça que le temps était venu de délibérer puis de voter. Le discours du régent de Zénor ayant jeté le doute dans son esprit quelques secondes plus tôt, Celeste jeta donc un regard vers Ketcha afin de savoir ce qu'elle pensait de la question. Cette dernière se contenta de hocher la tête, comme pour confirmer qu'elle était d'accord avec tout ce qu'avait dit la Reine des Fées plus tôt et qu'il fallait voter dans ce sens. Celeste attendit donc que la plupart des membres du Conseil votent, plutôt en faveur d'une non-assistance à Lyzann pour la plupart, puis prit à son tour la parole :

"La Royauté de Fées est dans le regret d'annoncer qu'elle refuse de laisser les Chevalier apporter de l'aide à leur chef, Lyzann. Comme il a été dit précédemment, et même si cela m'attriste, risquer de perdre de nombreuses vies pour en sauver une seule est un risque trop important..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9879-celeste-des-fees-maj-24-03-16
Chase
Administrateur - Noble
Administrateur - Noble
avatar
Nombre de messages : 32
Rôle : Noble d'Enkidiev de la lignée Harrison, branche des arts et revente (Rol'ay)
Âge du personnage : 23-28 ans [G18]
Date d'inscription : 02/05/2016

Plus sur le personnage
Âge: 23-28 ans [G18]
Rôle: Noble héritier de la branche Rol'ay de la lignée Harrison
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Jeu 11 Mai 2017, 18:00

A peine avais-je parlé que la chevalière en charge de représenter l’Ordre de Chevalerie se mit à insulter et à hurler sur toutes les têtes couronnées présentes durant ce grand conseil. Cela m’arracha un large sourire amusé. Contrairement à beaucoup, je devais dire que son comportement était loin d’être irritant. C’était vraiment amusant de voir à quel point la capture de son chef l’affectait beaucoup, et je doutais qu’un autre chevalier – même plus âgé – réagisse différemment. Peut-être avec moins d’explosion et plus de diplomatie, mais il est clair que dans le fond le discours serait le même. Enfin de mon avis. J’observais donc ce petit bout de femme (plus âgée que moi) déballer tout ce qu’elle avait sur le cœur avec la forte envie de rire aux éclats. Elle fut cependant rapidement réprimander par le roi d’Emeraude, ce qui me fit sourire d’autant plus. Il ne semblait pas vraiment savoir ce qu’il dit, normal pour une personne ne faisant pas parti de la royauté à la base. Même sa femme semblait plus qualifiée.
Seuls Saéline et Jay semblaient donc en accord avec la chevalière. Cela ne me surprenait pas de la part de la mage, j’étais beaucoup plus surpris de la part du jeune roi. Mais bon sachant qu’il n’avait plus de royaumes, il ne se mouillait pas spécialement, contrairement aux autres. Kenshin fut très certainement le plus drôle, à jouer les vierges effarouchées car, oh mon dieu, une personne du peuple avait levé la voix face à lui. Sa réaction était tout aussi immature que la réaction de la blonde, il n’en avait simplement pas conscience et se cachait derrière son titre. C’était vraiment pathétique, mais tellement drôle que j’avais bien hâte de voir jusqu’où cette altercation pourrait aller. Quelles conséquences allaient en découler.
Ainsi ce grand conseil n’avait que peu d’intérêt et était d’un ennui mortel. Les deux seules choses qui ont réussi à animer un peu ce débat inutile fut l’intervention d’Anaëlya et de Kenshin – donc autant dire que ce n’était pas la fête. L’heure était venue à donner notre accord ou non à la demande des chevaliers, et quasiment tout le monde s’enlignait sur un nom, non sans se répéter inutilement.

« Il me semble inutile de répéter ce qui a été dit, » comme certaines personnes, ou plutôt comme la totalité des personnes qui ont parlé après la première. « Alors je vais simplement dire que je refuse. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11595-chase-rol-ay-pour-vous-servir http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11596-chase
Anaëlya
Administrateur - Chevalier
Administrateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 144
Rôle : Chevalier d'Emeraude
Âge du personnage : 24-29 ans [G18]
Date d'inscription : 19/10/2013

Plus sur le personnage
Âge: 24-29 ans [G18]
Rôle: Chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Jeu 11 Mai 2017, 19:02

Je m’étais légèrement un peu beaucoup emportée. Le rouge m’était monté aux joues, mais je tentais de garder une attitude et un regard fier. Je ne pouvais pas revenir en arrière, alors je ne devais pas flancher même si j’avais conscience que ce que je venais de balancer à la gueule de la royauté pouvait s’avérer grave pour ma carrière ou même encore pour ma vie. Ce qui est sûr c’est que ma « petite » intervention ne plut pas à beaucoup de monde, notamment Kenshin qui se braqua complètement, et Eliot qui était plus médiateur. J’ai serré les dents lorsque ce dernier avait prit la parole. J’avais juste envie de lui foutre mon poing dans sa gueule rien qu’à cause de ses dires. Indigne de l’Ordre ? Ne me faites pas rire. C’était lui qui était indigne d’être roi, je me demandais même ce qu’il foutait ici. Kessyane se suffisait à elle-même. Néanmoins je tentais de garder une attitude calme, même si mes yeux lançaient des éclairs. Assise bien droite sur ma chaise, mes poings fermés jusqu’à en voir les jointures blanchir, je regardais tour les personnes qui prenaient la parole pour exprimer leur opinion sans faire plus de vague. Seule Saéline fut de mon côté, quant à Jay il réussit à rehausser un peu l’estime que je pouvais éprouver envers la royauté. Estime qui était largement basse. C’était limite si je n’avais pas envie de jarter la rousse qui nous servait de reine pour mettre Jay à la place. Il ferait certainement un bien meilleur roi.
Sauf que ce fut maintenant l’heure de voter. Et comme je pouvais m’y attendre, la plupart des votes était négatif. La colère montait en moi au fur et à mesure que les personnes prenaient la parole, et elle monta d’autant plus en entendant les paroles de Kenshin. J’avais comme l’impression que le « grave manquement à la hiérarchie » m’était autant adressée qu’à Lyzann. J’eus un petit sourire mauvais. Je rêvais du jour où il se ferait tuer à cause de son attitude hautaine. Comment un peuple pouvait apprécier cela ? C’était irréaliste.

Je me levais alors avec force et rapidité.

« Vous êtes vraiment.... » Sans m’en rendre compte, je tapais violemment mon poing sur la table en bois. Des épines vinrent se loger dans ma chair, m’arrachant de petites douleurs, mais j’en fis abstraction – pour le moment. Tentant de me contenir, je repris alors. « Bien. Je vous souhaite à tous... » de crever dans un caniveau sans honneur ni fierté et que le monde rit de vous. « ... Une bonne continuation. »

Le sourire que j’affichais alors était purement et simplement hypocrite, tandis que je pris la direction de la porte avec le plus d’assurance et de calme dont je pouvais faire preuve. Je me fichais pas mal de ce qu’ils pouvaient bien penser ou de ce qu’ils pouvaient bien dire dans l’espoir d’atténuer ma colère ou simplement pour me sermonner de mon énième manque de respect envers leur rang. Je pris la porte, et désormais je ne voyais plus la royauté que comme un ramassis de déchets auxquels on a mit une couronne pour faire joli – et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9764-anaelya
Poen
Mercenaire / Assassin
avatar
Nombre de messages : 459
Rôle : Mercenaire
Âge du personnage : 45-50
Date d'inscription : 13/09/2014

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: [EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259 Ven 12 Mai 2017, 01:14

Poen s’était exprimé et il était désormais temps de voter. Des arguments présentés, ceux de Jay lui avaient semblé être les plus convaincants, au point de reconsidérer sa position. La plupart des réponses étaient défavorables à l’idée de permettre à l’ordre de tenter de sauver leur chef, mais le mercenaire commençait à hésiter. Ses pensées furent interrompues par la chevalière d’Émeraude s’agitant et il la regarda en fronçant les sourcils. Avait-elle vraiment été envoyée ici pour représenter ses frères et sœurs d’arme ? On aurait dit une enfant gâtée qui fait une crise parce qu’on refuse de lui acheter un nouveau jouet. Il fut soulagé qu’elle quitte la pièce et réfléchit un peu plus. Finalement, il soupira bruyamment et se décida à faire quelques compromis.

« Je ne crois pas qu’il soit possible de réussir à secourir la chef de l’ordre. Irianeth est la capitale impériale, après tout. Elle est gardée comme tel et il est important de garder cela en tête. Cependant… Le régent de Zénor s’est montré convainquant dans ses arguments. Si l’ordre d’Émeraude juge qu’il est nécessaire d’envoyer ses membres à une mort presque certaine, alors je ne m’y opposerai pas. Je vote pour laisser les chevaliers d’Émeraude faire comme bon leur semble. »

Après tout, Poen avait déjà été témoin de leurs capacités lorsqu’ils avaient réussi à arracher Eryvia aux griffes de Zyra. La situation actuelle était pire, mais peut-être y avait-il une chance, aussi minime soit-elle, qu’ils réussissent dans cette entreprise suicidaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[EVENT] Le Grand Conseil d'Enkidiev - An 1259

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume d'Émeraude :: Cité d'Émeraude :: Le château :: L'aile Sud-