___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le retour du jed...de l'archimage ! {Alizée}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ewan
Archimage
avatar
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 25/09/2010

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans
Rôle: Archimage
MessageSujet: Le retour du jed...de l'archimage ! {Alizée} Sam 11 Mar 2017, 15:23

An 1260 - Mois 3



La présence de quelques rayons de soleil illuminaient la place du village d'Emeraude en cette matinée de fin d'hiver. Vêtu d'une tunique à manches longues, d'un pantalon et d'une cape de voyage attachée sur ses épaules à l'aide d'une fibule typique de Rubis, Ewan patientait près d'une écurie qui se trouvait à l'entrée du village. Il attendait que les palefreniers viennent récupérer sa charrette et ses chevaux afin de les conserver en sécurité en son absence. En attendant, il regardait dans le vide, plongé dans ses pensées et appuyé contre sa charrette. D'une main, il caressait sa barbe d'un geste irrégulier, un tic qui ne le quittait plus depuis des années. Une main tapota alors son épaule, le faisant sursauter. Le palefrenier pouvait prendre en charge son petit attelage. Les formalités furent réglées et Ewan continua sa route au sein du village.

Il déambulait un peu au hasard dans ce lieu familier. C'est incroyable, cette sensation de se sentir étranger dans un endroit que l'on connaît pourtant par cœur. C'est plus étrange encore lorsque cet endroit est celui qui nous a vu naître. On y naît, on y grandit. Puis un jour on le quitte. On revient, quelques années plus tard, et on se sent comme un étranger. On n'ose plus s'asseoir sur un banc où jadis on adorait se prélasser. Et pourtant, on sait d'instinct quel comportement adopter, comme un vieil automatisme qui émerge d'un profond coma. Au milieu du village d'Emeraude, au milieu de toutes ces personnes qui s'agitaient comme des millier de fourmis, Ewan se sentait un peu perdu. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas traversé ce village en direction du château. Il se rappelait lorsqu'il l'avait traversé en sens inverse pour quitter le royaume, trente-cinq ans auparavant. Il n'était alors qu'un jeune homme naïf et gauche.

Il laissait traîner avec curiosité son regard un peu partout, découvrant chaque nouvel élément avec intérêt, regardant avec nostalgie ceux qui étaient déjà là avant son départ. Il passa notamment devant une boulangerie dont l'odeur du pain chaud se faufila dans son nez. On dit que la mémoire olfactive rappelle plus facilement les souvenirs que l'ouïe ou la vue. Ewan pouvait confirmer cette donnée. Cette odeur le projeta dans son enfance, lorsqu'il passait devant cette même boulangerie en tenant la main de ses deux parents, pignant pour s'arrêter afin d'avoir quelque chose de bon à avaler tout rond, histoire de se couper l'appétit avant le repas. Cinq minutes après ce caprice, tout heureux, il repartait en sautillant, sa brioche à la main. Ewan sourit en repensant à ce souvenir. Il faudrait penser à repasser ici plus tard...après tout, il n'y a pas d'âge pour la brioche.

Ewan continua son chemin. Il passa devant une taverne. Elle était déjà présente lorsqu'il vivait à Emeraude mais il n'y avait jamais mit les pieds, détestant l'ambiance de ces endroits et le goût de l'alcool. Il n'était plus si hostile à ce genre de breuvage à présent. Il faudra donc repasser par ici également. Un verre de vin pour accompagner sa brioche. Why not. 

Ewan se fondait parmi la foule, les rires et les disputes résonnant à ses oreilles. Il passa un petit pont qui n'existait pas durant son enfance. Il laissait traîner son regard sur les visages des villageois. Certains étaient très vaguement familiers, d'autres ne lui disaient absolument rien. Il allait sûrement retrouver quelques amis de sa jeunesse dans les prochains jours. Qui se rappellerait de lui ?
Un large sourire étira soudain les lèvres d'Ewan. Le personnel du château et celui de la Tour devait se rappeler de lui. Forcément. Le duo terrible des jumeaux qui avaient jadis semé la pagaille à Emeraude était véritablement une légende. Le voir partir à l'aventure avait du être un véritable soulagement pour toutes ces personnes. Il avait arrêté ses bêtises avec l'âge bien sûr, mais au moins, se disaient-elles, elles n'auraient pas à subir les méfaits des héritiers. Ewan allait sûrement pondre ses gamins ailleurs, elles n'auraient alors que ceux d'Alizée à gérer, encore faudrait-il qu'ils se révèlent aussi insupportable que leur mère.

Il s'arrêta soudain pour éviter de percuter un enfant qui venait de lui couper la route en déboulant de nul part. Son père accourut derrière lui, lui saisissant le bras pour le retourner face à lui en le grondant. Il s'excusa auprès d'Ewan qui sourit en inclinant légèrement la tête, montrant que cela n'était rien. Le père s'éloigna, tirant son garçon avec lui tout en continuant de le houspiller. Ewan reprit sa route. Les différents commerçants le hélaient lors de son passage, lui montrant les belles marchandises qu'ils avaient à vendre. Ewan se contentait de décliner les offres d'un léger signe de la tête.

Il passa ainsi près d'une petite vingtaine de minutes à déambuler dans le village puis alla s'asseoir sur un simple banc de pierre dans un coin plus intime. D'ici, il pouvait difficilement être vu ou entendu par les villageois. Il pouvait ainsi prendre un peu le soleil, sentir sa chaleur sur son visage et dans son dos. Elle n'avait rien à voir avec celle qui régnait dans sa ferme de Rubis mais elle était tout aussi agréable.

Il repensait à chaque membre de sa famille. Ewan soupira lorsque le visage du premier se matérialisa dans son esprit. Il était impensable pour lui de passer par Emeraude sans se rappeler d'elle. Son regard se perdit au loin vers l'horizon, vers elle, là où se trouvait le cimetière, là où il le savait, elle se trouvait également depuis près de vingt ans. Sa mère Lyllianna était décédée dans des circonstances assez troubles. « Une maladie » , avait dit la lettre. Vingt ans qu'il avait lu le contenu de cette lettre et il s'en rappelait encore chaque mot. Il ne s'était pas rendu à ses funérailles. Il n'avait encore jamais vu sa dernière demeure. Il avait abandonné sa famille à un instant précis où elle avait le plus besoin de lui. Même l'homme le plus sensible et généreux pouvait se révéler être un lâche.
Et son père, Kosuké ? Faisait-il toujours parti de l'Ordre ? Si Ewan était heureux à l'idée de revoir son père, il pensa à un autre homme qui aurait été fier de rencontrer son grand-père divin s'il avait pu se trouver à ses côtés sur ce banc.
Quant à Edmund, il avait à peine quatre ans quand Ewan était parti. Seul le même sang qui coulait dans leurs veines indiquait leur lien fraternel. Ils n'avaient jamais eu de relation. Edmund ne devait même pas se rappeler de lui.
Et Alizée ? Sa jumelle, sa protectrice, sa meilleure amie, son âme sœur. Il ignorait pratiquement tout de sa vie. « On restera ensemble pour toujours ! » Une promesse d'enfant bien éphémère.

A présent qu'il était de retour, il n'était plus sûr de la façon dont il allait être accueilli par sa famille. Ils ne s'étaient pas vus depuis trente-cinq ans, ils étaient presque comme des étrangers les uns pour les autres. Ewan n'avait pas l'impression d'être le fils prodigue de retour au bercail. Il n'avait pas non plus l'impression d'être un paria de retour sur son ancienne terre. Quel rôle les membres de sa famille allaient-il lui donner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11889-ewan-d-emeraude-archimage http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11903-ewan-maj-29-05-2017#147302
Alizée
Animateur - Cardinal
Animateur - Cardinal
avatar
Nombre de messages : 883
Rôle : Cardinale de la tour du Nord
Date d'inscription : 09/10/2010

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans
Rôle: Cardinal du nord de la tour des mages
MessageSujet: Re: Le retour du jed...de l'archimage ! {Alizée} Lun 08 Mai 2017, 21:36

Aller au village était devenue une habitude. Je pouvais me rendre facilement et c’était agréable de prendre le temps de s’y rendre à cheval. Ma jument adorait quand je partais ainsi toute la journée. Je la laissais près d’un champ et elle s’amusant alors que je faisais mes courses ou promenait dans les rues du village. Souvent, j’en profite pour remettre mon stock de plante à jour et pour passer chez quelques patients réguliers afin de voir leur état. Bref, rien de très passionnant, mais ça faisait du bien de sortir de la tour des mages et de profiter du soleil ou simplement de l’air frais. Bien entendu, je n’oubliais pas d’aller rendre visite à mon fils, sa femme et leur fille. Un brin de jasette, un bon thé et beaucoup de petits rires de la blondinette mettait généralement fin à ma sortie au village. Avec l’âge, oui j’étais déjà rendu à dire cela, je m’étais grandement calmer. Je fréquentais les endroits où nous pouvions passer de très bon moment en compagnie de l’alcool que rarement maintenant. Et bien souvent, j’y allais seule. L’histoire ne disait pas si je revenais seule ou pas par contre. Bref…

Je n’étais pas encore sur le chemin du retour. Je profitais de mon moment quand un souvenir me revient. Pas un souvenir précis, plutôt une vague de souvenir. D’une personne en particulier. Ewan. Oui, vous avez bien lu. Ewan est mon jumeau. Nous étions inséparables jusqu’à ce qu’il décide qu’il devait quitter Émeraude. Je ne me souviens plus réellement de la raison. Besoin de changer d’air avec un mélange d’aventure. Et, je le comprends. Je l’enviais aussi. Même si j’avais voyager un peu, ce n’était rien comparer à lui. Enfin, je crois. Car il ne donnait pas grand nouvel. Ça m’avait longtemps fâché. Je m’attendais à plein de lettre les plus amusantes les unes que les autres. Non. Ewan avait eu besoin de décrocher de sa famille ça l’air.

Je fronçai les sourcils. Pourquoi après tant d’année je repensais ainsi à lui? Simplement parce que je venais de le voir. Là. À environ une dizaine de mètres. Il était tout bonnement. Non mais! Il aurait pu avertir qu’il revenait à Émeraude? Il ne semblait même pas presser de venir voir sa famille. Était-il au courant pour maman? Et papa? Et qu’il était oncle? En gros, de nos vies. Je me souvenais plus de la dernière fois que je l’avais vu. Allez savoir pourquoi je restais figer. Je ne savais pas si je devais l’ignorer et attendre de voir s’il allait venir à la tour ou au château ou même envoyer une lettre? Ou encore aller le voir… Mais lui dire quoi? Lui crier dessus comme j’en avais soudainement envie? Le secouer pour lui faire comprendre qu’il m’avait affreusement manqué et que j’aurais eu besoin de lui dans bien des moments? Non. Je ne pouvais pas craquer ainsi devant plein de monde. Je devais rester calme dans tous les cas. Je pouvais peut-être faire semblant que je ne l’avais pas vu et passé tout prêt? Oh et puis c’était idiot. Je connaissais son énergie par cœur. C’était illogique de penser que je pouvais faire comme si rien était et lui-même n’y croirait pas. Il allait bien capter ma présence assez vite.

- Ewan ?

Je m’étais approchée et arrêter à environ trois mètres de lui. Il avait certes changé, mais c’était toujours la même énergie. Et à peine que j’avais vu son visage, j’étais bien certaine que c’était lui. On reconnaitrait son frère n’importe quand après tout. Surtout son jumeau.

- C’est bien toi? Bien sur que c’est toi… Je t’aurais reconnu parmi mille. Que fais-tu ici? Ça fait longtemps que tu es à Émeraude?

Même si j’essayais de rester calme, on pouvait voir quelques signes d’irritabilité. Comme mes questions, mon ton un peu accusateur, mes bras croisés… Et de l’autre côté, j’aurais aimé me lancer dans ses bras et le serrer si fort. Lui déballer tout ce qu’il avait manqué, parler des souvenirs d’enfance, savoir ce qu’il est devenu. Bref, j’étais légèrement sous le choc de le voir devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ewan
Archimage
avatar
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 25/09/2010

Plus sur le personnage
Âge: 56 - 61 ans
Rôle: Archimage
MessageSujet: Re: Le retour du jed...de l'archimage ! {Alizée} Lun 29 Mai 2017, 08:18

« I wanted to step out of your shadow...you understand that, don't you ?
But when I stepped out of it, there was no sunlight.
No sunlight at all. »


Assis sur le banc, Ewan caressait sa barbe comme il le faisait toujours. Un tic qui ne le quittait plus depuis des années. Il regardait sans vraiment voir les villageois vaquer à leurs occupations.
Il se pencha en avant et ramassa un caillou. Pendant un moment, il s'amusa à le faire passer d'une main à l'autre, seul moyen extérioriser le tourbillon de pensées qui s'agitait dans son esprit.

- Ewan ?

Son cœur rata un battement, à tel point qu'il faillit en lâcher sa petite pierre lorsqu'il entendit résonner cette voix familière à quelques mètres de lui. Malgré les années, malgré le léger changement, il avait reconnu le timbre et la personne propriétaire de cette voix avant même de la voir. Son impression se confirma lorsque l'archimage tourna lentement la tête. Son regard croisa celui de sa jumelle.  

Alizée se tenait debout, à peine trois mètres plus loin. Les deux archimages étaient entourés d'une foule de passants qui allaient et venaient tandis qu'eux-même ne bougeaient pas. En cet instant précis, ils étaient dans une bulle, seuls au monde. Ewan n'avait aucun mal à distinguer sa sœur parmi les autres personnes.

- C’est bien toi? Bien sur que c’est toi… Je t’aurais reconnu parmi mille. Que fais-tu ici? Ça fait longtemps que tu es à Émeraude?

Ewan se leva à son tour, lentement, pour faire face à sa jumelle. Il acquiesça. Geste qui confirmait sa présence, plus symbolique que réellement utile car Alizée l'avait reconnu, elle l'avait dit.

- Bonjour, Alizée, dit-il doucement avec un petit sourire heureux et triste.

Il marcha vers Alizée mais s'arrêta également, à un mètre d'elle.
Il voyait les bras croisés de sa jumelle.
Un mur.
Le langage corporel était plus parlant que le verbal, les bras croisés de sa soeur en disaient long sur ses sentiments bien plus que le ton accusateur qu'il percevait dans sa voix.
Il n'avait aucun droit de lui en tenir rigueur. A quoi s'attendait-il ? Une banderole, des confettis et des langues de belle-mère ? Il disparaissait pendant trente ans, se repointait la bouche en cœur sans même prévenir de son retour et elle le trouvait assis sur un banc en train de se tourner les pouces ? C'était déjà surprenant qu'elle ne l'ai pas encore figé sur place avec son pouvoir de cristal.
Néanmoins, ce calme apparent était tout aussi terrible. C'était peut-être le calme avant la tempête ?

Il n'avait pas prévu de tomber ainsi sur elle. Pas maintenant. Pas comme ça. Enfin, c'était sûrement la faute de la légendaire connexion gémellaire. Un archimage comme Alizée pouvait repérer un être vivant à des kilomètres à la ronde, alors son propre jumeau disparu depuis trente ans de retour au bercail...

Ewan ne lui répondit pas tout de suite. Il ne savait pas vraiment quel ton employer avec elle. Ils étaient des gamins à peines sortis de l'adolescence la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Ils étaient à présent deux adultes qui avaient déjà vécus une partie de leur vie. Aujourd'hui, ils se regardaient davantage comme des étrangers que comme des jumeaux.
Chose bien dramatique d'ailleurs. Alizée avait été sa moitié, bien plus que Naya, sa femme. Il ne pouvait s'empêcher d'être blessé en la voyant le regarder comme un inconnu en gardant ainsi ses distances même si c'était là une attitude tout à fait légitime.
Ewan comprenait le choc que cela lui avait fait de le revoir ainsi. Lui avait anticipé son retour depuis son départ de Rubis. Il avait eu le temps de se préparer à revoir sa famille. Sa sœur elle, était tombée par hasard sur lui. Il aurait du écrire pour prévenir de son retour. Il était revenu dans sa vie en explosant la porte d'entrée alors qu'il aurait peut-être mieux valu toquer discrètement en attendant qu'on lui ouvre.

- Non, pas très longtemps, je viens d'arriver à l'instant. J'ai fait un tour dans le village. Il a beaucoup changé...

Ewan regarda un instant sa petite pierre puis leva à nouveau les yeux vers Alizée, annonçant enfin la raison de son retour.

-Je suis revenu pour vous voir, Kosuké, Edmund et toi. Voir si tout se passe bien pour vous.

Un petit silence suivit sa déclaration. Silence durant lequel on entendit seulement les oiseaux piailler et les cris des gamins résonner au loin. Il ne parla pas de Lyllianna. C'était un sujet bien trop sensible pour être tout de suite évoqué. Il savait que le déshonneur d'avoir manqué ses funérailles, cérémonie sacrée, avait laissé sa marque.

- Mumu doit être un homme à présent. , dit-il en esquissant un petit sourire qui se voulait joyeux, témoignage de la surprise et l'heureuse nostalgie que l'on éprouve lorsqu'un petit enfant devient un adulte.

Tout en tentant ainsi d'engager la conversation, il caressait machinalement de la pulpe du pouce le caillou qu'il n'avait pas lâché. Il évoquait le surnom de son petit frère. En avait-il le droit après toutes ces années ? Pouvait-il se permettre cette familiarité ? Rien n'était moins sûr. Il fit quelques pas tout en laissant enfin tomber le caillou qu'il tenait dans la main.  Il se frotta les mains l'une contre l'autre pour se débarrasser de la terre qui était restée. Il ne savait que lui dire. Ou plutôt, comment lui dire. Non pas que les sujets de conversation manquaient, ce n'était pas le problème ! C'est peut-être justement qu'il y en avait trop. Par où commencer ? Il ne savait même pas si elle avait envie de parler avec lui. Ewan n'était pas en position de décider quoi que ce soit. Il désigna le banc qu'il venait de quitter.

- Tu...tu veux t'asseoir ? Ou peut-être pas. On peut aussi aller ailleurs. Ou je peux partir. C'est comme tu veux.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11889-ewan-d-emeraude-archimage http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11903-ewan-maj-29-05-2017#147302

Le retour du jed...de l'archimage ! {Alizée}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume d'Émeraude :: Cité d'Émeraude :: Le village-