___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Passé, Présent, Futur [PV Ismaëlle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Auriane
Élève
avatar
Nombre de messages : 28
Rôle : Recrues d'Irianeth - Fille de Xerkh et Hanaë
Âge du personnage : 4 à 9 ans | G18
Date d'inscription : 30/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 4 - 9 ans
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Passé, Présent, Futur [PV Ismaëlle] Mer 08 Fév 2017, 05:10

La journée s'annonçait bien. Ensoleillée, longue et libre, aucune tâche particulière en vue.
Ce matin, la Tanière c'était vidée très vite en raison des différentes activités que chacun devait accomplir. Son père et Amélia c'étaient rendus à la Forteresse et il en était de même pour sa mère et Miya. Aëva quand à elle avait été confiée à une nourrisse étant donné son très jeune âge.
Auriane qui avait moins de cours que sa grande sœur c'était donc retrouvé dans le silence de la maison. Un peu trop de silence d'ailleurs. Elle n'était pas tellement habituée à ça.
La petite fille serait bien aller retrouvé Janita pour l'observer dans son travail mais comme Hanaë lui avait bien fait comprendre : sa grand-mère était une femme très occupée.

La Demi-Berseck avait donc occupé le début de la matinée à se préparer afin d'être présentable si elle venait à sortir. Encore une chose qu'on lui répétait trop souvent. L'Empereur faisait partit de sa famille, elle était donc une princesse. Un peu spéciale certes mais tout de même.
Elle avait donc, depuis son plus jeune âge, appris à faire attention à son comportement en public, se calant sur celui de sa mère quand elle ne savait pas comment réagir. Bien sur, ce n'était pas toujours facile avec ces gênes de Berseck qui la démangeait. C'est pour cela qu'elle avait toujours un moment dans la journée où elle laissait tomber rubans et robes pour les troquer contre une tunique déchirée et aller courir dans les bois, souvent en compagnie de Miya ou de Xerkh.

Ces amis à la Forteresse étaient rare voir inexistants. Etre sociable ne faisait pas partit de son caractère et ceux qui savaient qui était son père n'osaient pas tellement l'approcher (surtout les garçons...)
Mais elle n'en avait pas tellement quelques chose à faire. Elle vivait sa vie, dans sa bulle, trouvant son équilibre entre son côté sauvage et celui au sang noble, travaillant dur pour devenir Chevalier, entourée de ceux qu'elle aimait et cela lui suffisait largement.
C'était ainsi que se déroulaient les journées pour la petite fille.

Ce jour là, après avoir feuilleté pendant près d'une heure un énorme livre contant les aventures d'Irianeth, Auriane se dit qu'il serait certainement temps d'aller goûter au soleil et au ciel bleu. La Forteresse n'était pas tellement loin et elle connaissait le sentier par coeur, si bien que les yeux  bandés et en courant elle aurait réussi à trouver son chemin à travers les arbres. Tiens, c'était une idée ça. Il faudrait qu'elle essaye un jour...

A présent, les grandes tours du château se dressaient devant elle, tellement immenses que lever la tête n'aurait presque pas suffit pour en apercevoir le bout. Quelques autres Espoirs jouaient dans la cours, courant les uns après les autres et Auriane se demanda ce qui était drôle dans ce jeu si on ne pouvait ni grimper dans les arbres, ni se sauter dessus pour se plaquer au sol.
Elle les observa un moment, droite comme un piquet et à cet instant, elle ressemblait vraiment à sa mère, sans aucune expression sur le visage elle qui d'habitude ne s'exprimait que comme ça.

Mais une sensation étrange au niveau de son ventre vint la déranger et elle compris que sa vision changeait comme si un voile transparent c'était posé devant ses yeux. La petite fille regarda autour d'elle un peu perdue, ne comprenant pas ce qui lui arrivait.

Non loin d'elle se trouvait Hanaë avec un bébé dans les bras.

" Ama' ? Siam Uq'tse-ec euq ut siaf àl ?" (Traduction : Maman ? Qu'est-ce que tu fais là ?)

Elle se rendit compte qu'elle avait parlé Berseck. Une habitude. En ce moment, elle ne faisait que ça.
Après observation, elle comprit que ce n'était pas la vraie Hanaë. Celle-ci était en noir et blanc et se superposait avec le présent. Autour d'elle, les autres enfants jouaient toujours. Auriane s'approcha de sa mère et se mis sur la pointe des pieds pour voir qui la Sorcière tenait dans ses bras.
Après quelques secondes et après avoir vu les yeux bleus du nourrisson, la petite compris que c'était elle. Elle. Mais, comment ?
Elle n'avait pas tellement peur. C'était, si étrange pourtant. Elle se décala, laissant la jeune femme bercer son bébé en avançant dans la cours.
Mais tout sembla s'accélérer quand un enfant fonça sur Hanaë sans la voir.

" Attention !"

Elle avait crié. Et au moment de la collision, Hanaë avait disparue. Le cœur d'Auriane battait à cent à l'heure, sans qu'elle comprenne ce qu'il c'était passé. Des yeux se tournèrent vers elle. On devait la prendre pour une folle.
Mais elle sentit une présence à ses côtés et tourna la tête.
C'était une fillette de son âge, aux cheveux aussi immaculés que le Chef de l'Ordre des Sorciers, Hel.
Et elle était bien réelle cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11465-auriane-d-irianeth-maj-le-10-07-17
Ismaëlle
Élève
avatar
Nombre de messages : 69
Rôle : Espoir d'Irianeth
Âge du personnage : 4 à 9 ans [G18]
Date d'inscription : 10/09/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 4 et 9 ans en G18
Rôle: Espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: Passé, Présent, Futur [PV Ismaëlle] Mer 08 Fév 2017, 13:19

Ce matin là, suivant le rythme de vie qu'elle s'imposait depuis son arrivée sur le continent noir, Ismaëlle se leva tôt. Très tôt. Sa chambre dans les quartiers des élèves était toujours aussi morne, à la différence près que la lame double que lui avait faite forger Thaïs trônait à présent, accrochée au mur, au dessus du lit de la jeune Espoir. Cette décoration faisait certes la pièce plus proche d'une armurerie que de la chambre d'une jeune fille, mais Ismaëlle appréciait assez le côté martial que donnait l'arme à la pièce. Prévue pour un gabarit aussi chétif que le sien, la fillette prenait grand soin de ce qu'elle considérait maintenant comme son bien le plus précieux.
À l'aube donc elle s'était levée, pour aller s'entraîner sur la plage. Hormis Andras, personne ne l'avait jamais surprise en ce lieu, aussi le jugeait-elle très adéquat pour s'exercer discrètement. Le bruit des vagues accompagnant ses mouvements, Ismaëlle avait répétée inlassablement les derniers mouvements que lui avait enseignée sa mentor, ne stoppant son entraînement que lorsqu'elle fut perclus de courbatures. Là elle avait regagnée ses quartiers, s'était changée et rafraîchit, avant de se mettre à étudier un épais volume traitant d'herboristerie.
Naturellement, elle n'avait choisit cet ouvrage que pour l'utilité indéniable des connaissances qu'il renfermait, non à cause d'un quelconque sentiment de manque, l'absence de Melisende au quotidien ne lui faisant ni chaud ni froid. Du moins voulait-elle s'en convaincre.

Ismaëlle était une enfant pleine de paradoxe, l'un d'eux étant qu'elle aimait la paix que lui offrait sa chambre pour étudier, de la même manière qu'elle aimait la solitude de plage pour s'exercer à l’abri des regards indiscrets. Pourtant, après avoir passé le plus clair de sa journée en la seule compagnie d'elle même, la jeune fille avait ressenti le besoin irrépressible d'être entourée.
C'est ainsi que ses pas l'avaient menés dans la cour du palais impérial. Là, elle avait trouvé rassemblé bon nombre de ses condisciples. En effet, une flopée d'Espoirs jouait à se courir après, en poussant des cris aigus, particulièrement irritants. Enfin, quand bien même la fillette tachait de les trouver tous ridicules, elle aurait volontiers rejoint leur jeu. Naturellement, elle ne se l'avouerait pour rien au monde, trop occupée à tenter de donner d'elle une image aussi mature que son jeune âge le lui permettait.
Du coin de l’œil, Ismaëlle distingua qu'une autre fillette restait stoïquement en marge du groupe principal des Espoirs, mais elle n'accorda à cette dernière qu'une attention extrêmement limitée, tout occupée qu'elle était a chercher Andras des yeux. Le semi démon était bien l'un des seuls enfants de son âge avec lequel elle s'entendait bien, même si leur amitié était nourrie par une rivalité grandissante. Enfin, le jeune garçon, lorsqu'il n'était pas occupé à quelques facéties, demeurait la plupart du temps chez ses parents. Peu de chance de le trouver dans la cour à cette heure donc.

Dépitée et se demandant soudain pourquoi elle avait tant tenu à se rendre auprès des enfants de son âge, Ismaëlle s'assit dans un coin, le dos appuyé à un haut muret de pierre couvert de mousse. La mine passablement boudeuse, elle observait son environnement les yeux. Cet exercice eu au moins le mérite de lui changer les idées, mais surtout de lui occuper l'esprit.
Dans la cour, deux enfants se faisaient face, réglant visiblement un différent. À l'autre bout de l'esplanade, c'était tout un groupe de fillette qui s'étaient installées en rond et qui discutaient joyeusement. Chacun semblait occupé à sa manière.

L'attention d'Ismaëlle fut bientôt retenue par une chose en particulier. L'autre Espoir solitaire de tout à l'heure n'avait pas bougée d'un pouce, et affichait toujours le même visage indéchiffrable. Le comportement étant assez étrange (et Ismaëlle n'ayant pas vraiment autre chose à faire) elle se mit à observer attentivement sa camarade. Son physique étant somme toute assez normal, elle arborait d'ailleurs une apparence assez soignée. En voyant ses longs cheveux admirablement coiffés, Ismaëlle passa sa main dans sa propre tignasse : elle regrettait amèrement de les avoir si durement coupés, mais là non plus, pas question pour elle de s'avouer regretter son geste. S’ébrouant, elle en revint à son observation de l'autre fillette. Cette dernière semblait être quelque peu absente, et Ismaëlle s'en fut presque inquiétée pour elle. Sans crier garde, elle se mit à parler. Enfin, ses paroles n'étaient pas vraiment audibles, elle était bien trop loin, mais Ismaëlle voyait clairement ses lèvres bouger, sans que pourtant elle ne semble avoir le moindre interlocuteur.
Ismaëlle, la tête penchée sur le côté, suivait des yeux la brune. Cette dernière s'était mise soudain à avancer droit devant elle, avec un regard un brin éberlué. Ses pas ne paraissaient pas avoir de but précis, impression étrange qui se confirma lorsqu'elle s'arrêta en plein milieu de la cour, alors même que de nombreux autres enfants courraient à peu de distance d'elle, sans lui accorder la moindre attention, tous visiblement très occupé par leur jeu.
Plantée de façon incongrue au centre de l'esplanade, la fillette brune se mit sur la pointe des pieds sans aucune raison apparente. Ismaëlle réalisa alors ce qui la perturbait dans le comportement de l'autre fillette. Elle semblait voir des choses que personne d'autre qu'elle ne percevait, et Ismaëlle avait déjà pu observer un phénomène similaire. Sa propre mère était souvent en proie à des sortes d'hallucinations irrépressibles, moment où elle affichait un air un peu ailleurs. Alors qu'elle marchait sans regarder où elle allait, la fillette affichait une mine presque similaire. Ismaëlle savait que sa mère était particulièrement vulnérable en de telles circonstances, aussi se leva-t-elle : autour de la fillette brune, les autres enfants ne semblaient pas décidés à ralentir leur jeu...
Alors qu'Ismaëlle se mit en chemin pour rejoindre la fillette brune, cette dernière fit brusquement, et toujours sans raison logique, un pas sur la côté, suivant des yeux le vide devant elle. Alors qu'Ismaëlle approchait en trottinant de la jeune Espoir, cette dernière leva brusquement les mains en criant. Elle paraissait vraiment inquiète, mais pourtant devant elle, il n'y avait rien d'autre qu'un jeune garçon passé en coup de vent. À son cri inquiet, une bulle de silence s'était créé autour d'elle. Tout le monde avait stoppé toute activité pour s'apercevoir qu'une fillette terrorisée regardait dans le vide.
Elle papillonna alors des yeux, et regarda tout autour d'elle, comme si elle réalisait soudain où elle se trouvait. Alors qu'Ismaëlle parvenait finalement à sa hauteur, se fut pour la trouver un peu inquiète, mais visiblement surexcitée pour une raison inconnue.

- « Ahah mais qu'est ce que tu fiches là ? Je t'ai cherché partout, aller viens ! »

Passant son bras sous celui de la fillette brune, elle l'entraîna à l'écart sans lui demander son avis. Elle ne pouvait clairement pas rester au milieu de la cour avec son air perdu ! L'excuse était vaseuse, mais elle fit son office. Les deux fillettes n'allèrent pas bien loin : quand elles eurent tournées à un angle de la forteresse, Ismaëlle jugea l'endroit assez tranquille pour faire halte. Elle relâcha le bras de sa condisciple, se mit face à elle, agitant sa main devant les yeux de la brune.

- « Eh tout va bien ? C'était pas vraiment une idée brillante d'aller te coller au milieu de la cour ! Ces gamins auraient pu te rentrer dedans ! »

Ceux qu'Ismaëlle taxait allègrement de gamin avaient sans doute le même âge qu'elle, ou peu s'en faut, mais elle n'en avait cure. La brune n'avait pas l'air aussi puérile que les autres enfants de leur génération, et il fallait bien avouer qu'Ismaëlle s'était, même brièvement, inquiétée pour la fillette. À présent face à elle, Ismaëlle trouvait cette dernière bien grande pour son âge (bien entendue, il ne vint pas à l'esprit de la jeune fille qu'elle même n'était pas bien haute). Curieuse, la jeune Espoir guettait les réactions prochaines de la part de sa camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11582-ismaelle#144214
Auriane
Élève
avatar
Nombre de messages : 28
Rôle : Recrues d'Irianeth - Fille de Xerkh et Hanaë
Âge du personnage : 4 à 9 ans | G18
Date d'inscription : 30/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 4 - 9 ans
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Passé, Présent, Futur [PV Ismaëlle] Mer 08 Fév 2017, 15:44

La fille se trouvant à côté d'elle la saisit par le bras en s'écriant dans le silence que formait leurs camarades qu'elle l'avait chercher partout. Auriane un peu étourdi par son aventure ne pris pas la peine de se débattre se disant que de toute façon si elle avait essayé de se démener, elle aurait certainement fait mal à la nouvelle venue, bien que sans le vouloir. Avec Xerkh comme géniteur et la force que lui produirait son côté Berseck, un accident était vite arrivé.
La petite fille jeta un regard en arrière et vit que tous les Espoirs les suivaient des yeux jusqu'à ce qu'elles tournent au coin du mur. Pour ceux connaissant ces parents, surtout son père, bien qu'elle soit aussi d'origine noble, Auriane paraissaient trop sauvage pour être abordable. C'était en fait le mélange des deux qui créaient ces regards curieux.
Et pour ceux qui se souvenaient de l'attribution avant sa naissance, ils savaient que l'annonce de la grossesse d'Hanaë avait créé une jolie pagaille.

Enfin cachées derrière un mur l'inconnues demanda à Auriane pourquoi elle avait été se mettre au milieu de la cours.

- Est-ce que tu crois sincèrement que je me suis mise là volontairement ? Seulement, ce n'est pas souvent que l'on voit des apparitions du passé !

La petite remis une mèche de cheveux en place en pensant à ce qui c'était passé. Pourquoi n'avait-elle pas penser à sonder la vision ? Elle aurait pu en apprendre plus ! Maintenant elle allait devoir trouver un autre moyen.

- Je venais de la Tanière en me disant que Miya aurait peut-être finis ces cours et que l'on pourrait aller s'entraîner ensembles. Ou peut-être que j'aurais croisé ma grand -mère et qu'elle aurait accepté que je vienne avec elle pour la regarder travailler. Mais là, Ama' est apparue. Sauf que ce n'était pas elle ! C'était une allucination. Non ! Une vision plutôt.

Pensive, Auriane s'arrêta un instant de parler et se dit qu'un adulte pourrait cerainement la renseigner sur la magie étrange qui c'était produite. Car c'était bel et bien de la magie, elle en était sûre. Oubliant un instant la présence de sa camarade, la demi Berseck se mit à se demander à voix haute la façon dont elle devait réagir face à ce qui lui était arrivé.

- Ama' arruop tuep ertê m'redis. Up Luisa ? Selle tnos erèicros sèrpa tuot. Nonis Janita. (Traduction : Maman pourra peut-être m'aider. Ou Luisa. Elles sont sorcières après tout. Sinon Janita)

Elle leva à nouveau les yeux vers celle qui l'avait sauvée des moqueries en la scrutant du regard. Il ne lui semblait pas l'avoir déjà vu. Ou alors elle n'y avait pas tellement fait attention. L'apparence des autres ou ce qu'ils pensaient n'intéressait pas Auriane. Elle se concentrait d'abord sur elle avant de regarder ceux qui l'entourait.

- Ça t'es déjà arrivé à toi de voir des choses ? C'est la première fois que ça me le fait. Tu penses que cela va recommencer. Cest une sensation très bizarre. Comme si ce qui était autour de moi se passait loin.

Elle réfléchi encore un instant à ses paroles, se disant que la clé se trouvait peut-être à sa portée. Depuis toujours, sa mère faisait en sorte de la faire réfléchir, lui faisant travailler la logique sous toutes formes de choses, la poussant aussi à user de sa magie. Auriane trouvait sa mère très douée en magie. Elle comprenait très bien son choix derentrer dans l'Ordre des Sorciers.
Elle était plus douée avec ça qu'avec les relations humaines. Sa fille ne lui en voulait pas. Elle était habituée au caractère un peu distant de sa mère et savait qu'elle l'aimait beaucoup. C'était juste un peu plus dire pour elle de déterminer ces  sentiments. Encore une fois perdue dans ses pensées la petite fille dè rendit compte qu'elle ne c'était pas présentée.

- Au fait, moi c'est Auriane, fille de Xerkh et Hanaë d'Irianeth. Et toi comment tu t'appeles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11465-auriane-d-irianeth-maj-le-10-07-17
Ismaëlle
Élève
avatar
Nombre de messages : 69
Rôle : Espoir d'Irianeth
Âge du personnage : 4 à 9 ans [G18]
Date d'inscription : 10/09/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 4 et 9 ans en G18
Rôle: Espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: Passé, Présent, Futur [PV Ismaëlle] Ven 10 Fév 2017, 11:05

- « Est-ce que tu crois sincèrement que je me suis mise là volontairement ? Seulement, ce n'est pas souvent que l'on voit des apparitions du passé ! »

Des apparitions du passé ? Ainsi donc, elle avait bel et bien eu une vision. Le brune se recoiffait en parlant, mais si sa réponse parut un brin offusquée à Ismaëlle, elle n'en éveilla pas moins la curiosité de la jeune Espoir.

- « Je venais de la Tanière en me disant que Miya aurait peut-être finit ses cours et que l'on pourrait aller s'entraîner ensemble. Ou peut-être que j'aurais croisé ma grand -mère et qu'elle aurait accepté que je vienne avec elle pour la regarder travailler. Mais là, Ama' est apparue. Sauf que ce n'était pas elle ! C'était une hallucination. Non ! Une vision plutôt. »

La fillette parlait beaucoup et sur un ton assez rapide. En fait, elle ne semblait même pas vraiment adresser ses paroles à Ismaëlle, elle donnait plutôt l'impression de réfléchir à voix haute.

- « Ama' arruop tuep ertê m'redis. Up Luisa ? Selle tnos erèicros sèrpa tuot. Nonis Janita. »

Là, Ismaëlle fut totalement perdue, elle ne comprit pas un traître mot de tout ce que disait sa condisciple. Cette dernière avait toujours l'air aussi concentré : elle paraissait confronté à un problème véritablement insoluble...
Sans crier garde, la fillette accrocha le regard d'Ismaëlle.

- « Ça t'es déjà arrivé à toi de voir des choses ? C'est la première fois que ça me le fait. Tu penses que cela va recommencer ? C'est une sensation très bizarre. Comme si ce qui était autour de moi se passait loin. »

Cette fois la réplique lui était adressée. Enfin, cela ne changea pas grand grand chose à l'incompréhension d'Ismaëlle. Ce que lui décrivait la fillette lui était totalement inconnu. En tout cas elle fut certaine d'une chose, ce n'était clairement pas le même phénomène que ce qui arrivait jadis à Melisende. Chassant sa mère de ses pensées, elle se concentra à nouveau sur la petite Espoir.

- « Tu ne devrais pas t'asseoir un instant ? Tu as l'air un peu sonnée quand même... »
la fillette venait en effet de vivre quelque chose de visiblement perturbant, et Ismaëlle n'avait pas la moindre envie de la voir s'effondrer maintenant qu'elles s'étaient éloignées du reste du groupe. « En tout cas, je n'ai jamais rien vu de pareil, c'était... un peu étrange. Tu avais l'air de parler dans le vent en faite... remarque, si tu voyais des choses invisibles pour le reste du monde, c'est normal je suppose... Je me demande si tu es la seule à avoir de telles... visions ? »

Ismaëlle hésita sur le terme, ne sachant pas vraiment de quoi il en retournait. Sa camarade avait l'air aussi perplexe qu'elle, si ce n'est davantage. En même temps, elle était celle qui venait de vivre une expérience étrange. Un silence méditatif s'installa, jusqu'à ce que le fillette brune le rompe.

-  « Au fait, moi c'est Auriane, fille de Xerkh et Hanaë d'Irianeth. Et toi comment tu t’appelles ? »

Ismaëlle redoutait toujours le moment des présentations : elle n'avait pas d'illustre ascendance qu'elle pouvait être fière de citer comme ses parents. Lors de sa rencontre avec Andras, elle s'était inventé une famille, ni plus ni moins. Cette fois, elle joua davantage la carte de la prudence :

- « Je m'appelle Ismaëlle. » répondit-elle simplement. Peu désireuse de s'attarder sur le sujet, elle en revint bien vite à la raison de leurs petite échappée loin des autres. « Cette vision que tu as eu, c'était donc la première fois mais, et dans ton entourage ? » Sachant que de nombreux pouvoirs était plus ou moins héréditaires, cette voie semblait intéressante à creuser. « Et puis, qu'est ce que tu as vu en fait ? Tu as eu l'air d'appeler quelqu'un... » réalisant que la question pouvait avoir quelque chose d'assez indiscret, Ismaëlle se hâta d'ajouter : « Enfin, si tu as envie d'en parler bien sûr. »

Se montrer aussi sociable demandait un effort certain à Ismaëlle, mais un peu plus tôt dans la cour, la fillette avait réalisée qu'elle était très seule depuis le commencement de son apprentissage, situation qu'elle entendait à présent changer. En dehors de cela, le pouvoir d'Auriane l’interpellait assez. Était ce un don propre à la jeune fille ? Ismaëlle n'avait jamais rien entendu au sujet de vision comme le décrivait sa camarade, ni lu quoique ce fut à ce sujet. Alors qu'elle méditait sur la question, ne idée lui traversa soudain l'esprit.

- « Oh ! Je crois que je sais ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11582-ismaelle#144214
Auriane
Élève
avatar
Nombre de messages : 28
Rôle : Recrues d'Irianeth - Fille de Xerkh et Hanaë
Âge du personnage : 4 à 9 ans | G18
Date d'inscription : 30/04/2016

Plus sur le personnage
Âge: 4 - 9 ans
Rôle: Élève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Passé, Présent, Futur [PV Ismaëlle] Dim 19 Fév 2017, 12:10

L'autre élève la fixait d'un air inquiet pendant qu'elle parlait, passant du Berseck à la langue d'Irianeh sans même s'en rendre compte. Ça lui arrivait souvent ses derniers temps. Même en classe ou alors avec le Chevalier Harry et le Sorcier Loan, ses mentors. On lui demandait de répéter sans qu'elle comprenne pourquoi avant de se rendre compte qu'elle avait dit des mots compréhensibles d'elle seule.
Miya aussi était passée par là. A une époque elle ne faisait que parler Berseck et si les autres ne comprenaient pas, elle ne prenait pas la peine de traduire. C'était d'ailleurs surtout pendant ce temps là qu'Auriane avait améliorer sa maîtrise orale, en entendant sa sœur.

Son interlocutrice lui proposa de s'asseoir, mais maintenant que  la peur était passée, la petite ne pouvait pas rester en place. Si c'était un de ses pouvoirs qui se manifestait, alors il était véritablement super méga cool ! Elle déclina donc l'invitation d'un geste de la main, bannissant de son esprit cette idée trop ennuyeuse qu'était celle de s'asseoir.

- Moi aussi je me le demande ! J'aimerai bien que tu puisse vivre ça. C'est génial !

Un immense sourire s'afficha sur le visage de la brunette tandis qu'elle pris une main de celle qu'elle considérait à présent comme son amie. Celle-ci se présenta comme Ismaëlle, ne citant aucun parent  mais Auriane se s'en formalisa absolument pas. Si elle faisait ça c'était seulement parce que sa mère le lui demandait. Parfois même (surtout quand elle rencontrait des nobles) elle devait ajouter une révérence. Celle-ci se révélait toujours un peu bancale ce qui faisait plus s'attendrir les gens qu'autre chose. La plus part du temps, ces gens qui faisaient partis de la noblesse savait qu'en étant la fille d'Hanaë, elle était la petite fille de la Sous-Cheffe des Chevaliers et l'arrière petite fille de la Dirigeante de l'Ordre ce qui lui conférait tout de même une place dans la famille royale. Mais pourquoi ? Ça, Auriane ne l'avait jamais compris. Son arbre généalogique était beaucoup trop compliqué.

- Il me semble oui. Je n'en avait jamais entendu parler avant aujourd'hui...

Pensive, la demi-Berseck essaya de se rappeler en détail la scène qu'elle avait vécu pour pouvoir la raconter à Ismaëlle.

- En fait, au début tout était normal. Et d'un seul coup ma mère est apparue quelques mètres devant moi. Mais c'était assez étrange. Comme si elle était translucide. Un fantôme un peu.
Elle portait quelques chose dans ses bras, alors je me suis approchée pour voir ce que c'était. Au début, je pensait que c'était Aëva, ma petite sœur. Enfin, demi petite sœur.
Mais ça me paraissait bizarre. Et alors, j'ai compris que c'était moi. Quand j'étais petite. C'était vraiment étrange... Alors, il y a quelqu'un qui a foncé sur elle. Et au moment où il l'a touché, elle s'évaporait.


La fillette aux yeux bleu lâcha la main de sa comparse et croisa les bras. Elle était frustrée du fait que la vision se soit évaporée. Elle aurait aimé savoir la suite. Qu'est-ce qui étais si important dans ce moment de sa vie pour qu'il lui apparaisse comme ça d'un seul coup. Il devait y avoir une raison !
Soudain, son amie aux cheveux blanc poussa une exclamation à laquelle Auri ne s'attendait pas.
Elle paraissait avoir eus une révélation, un éclair de génie et son excitation gagna vite Auriane qui se mis à taper dans ses mains, heureuse que son histoire intéresse autant.

- Quoi, qu'est-ce qu'il y a ?

Il n'y avait aucun doute sur le fait que les deux fillettes faisaient la paire. Elles qui d'habitude en pensaient même pas à se mêler aux autres, parlaient à présent comme si elles se connaissaient depuis toujours. Auriane n'avait connu cela qu'avec Miya et cette nouvelle relation qui pour sûr apporterait plein de belles aventure. Et la petite s'en réjouissait déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11465-auriane-d-irianeth-maj-le-10-07-17
Ismaëlle
Élève
avatar
Nombre de messages : 69
Rôle : Espoir d'Irianeth
Âge du personnage : 4 à 9 ans [G18]
Date d'inscription : 10/09/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 4 et 9 ans en G18
Rôle: Espoir d'Irianeth
MessageSujet: Re: Passé, Présent, Futur [PV Ismaëlle] Mer 22 Fév 2017, 05:38

- « Moi aussi je me le demande ! J'aimerai bien que tu puisse vivre ça. C'est génial ! »

En tout cas, elle n'avait pas l'air inquiète pour un sou ! Son enthousiasme avait quant à lui quelque chose d'assez contagieux, car voilà qu'il prenait à Ismaëlle l'envie d'effectivement voir cette vision dont Auriane lui parlait avec tant d'empressement. Cette dernière était à présent tout sourire, elle affichait ostensiblement sa bonne humeur naissante à mesure que le choc de l'illusion passait.
La fillette alla même jusqu'à s'emparer de la main d'Ismaëlle. D'ordinaire, sans doute la jeune Espoir se fut-elle offusquée d'une telle familiarité, mais après tout, elle avait elle même embarqué Auriane sans autre forme de procès à peine quelques minutes plus tôt. Et puis, la compagnie de sa camarade ravissait Ismaëlle : le peu d'enfant de son âge qu'elle avait jusque là côtoyé n'avait que peu de discussion, ce qui ne semblait clairement pas le cas d'Auriane.
Ismaëlle l'interrogea sur sa vision, car l'expérience paraissait vraiment incroyable, et éveillait donc immanquablement la curiosité de la fillette.

- « Il me semble oui. Je n'en avais jamais entendu parler avant aujourd'hui... »

Ainsi, c'était là une nouveauté pour la brune aussi... voilà qui devenait de plus en plus intéressant. Se prêtant volontiers au jeu de la recherche, Auriane se lança dans une description de sa vision, et Ismaëlle, une fois n'est pas coutume, l'écouta sans broncher.

- « En fait, au début tout était normal. Et d'un seul coup ma mère est apparue quelques mètres devant moi. Mais c'était assez étrange. Comme si elle était translucide. Un fantôme un peu. Elle portait quelques chose dans ses bras, alors je me suis approchée pour voir ce que c'était. Au début, je pensait que c'était Aëva, ma petite sœur. Enfin, demi petite sœur. Mais ça me paraissait bizarre. Et alors, j'ai compris que c'était moi. Quand j'étais petite. C'était vraiment étrange... Alors, il y a quelqu'un qui a foncé sur elle. Et au moment où il l'a touché, elle s'évaporait. »

Elle relâcha la main d'Ismaëlle avec la fin de sa réplique. Les bras croisés, Auriane affichait une moue que sa camarade aux cheveux blancs interpréta comme l'expression tout à la fois sa frustration, de sa curiosité et sans doute aussi de son impatience.
De son côté, Ismaëlle fouillait sa mémoire : elle devait bien avoir déjà lu ou entendu quelques choses au sujet d'un pouvoir semblable... un pouvoir ?

- « Oh ! Je crois que je sais ! »

Un illumination traversa comme un éclair les idées de la fillette. Bien sûr qu'elle avait déjà entendu parler de pouvoirs spéciaux ! Ravie de pouvoir apporter un début d'explication à Auriane, elle affichait un sourire charmant, qu'on ne lui avait plus vu depuis un certain temps. Pour sa part, la fillette brune tapait dans ses mains et sautillait sur place. Ismaëlle avait toute son attention.

- « Quoi, qu'est-ce qu'il y a ? »


- « Et bien, cette vision que tu as eu, ce doit être ton pouvoir à toi ! » Ismaëlle marqua une pause purement théâtrale avant de reprendre. « J'ai appris que certaines personnes disposent de capacités particulières. La vision que tu as eu est sans doute une manifestation d'une magie qui t'es propre ! »

Ce ne pouvait être que cela, Ismaëlle n'en douta pas un instant. Ainsi, Thaïs avait dit vrai. La fillette n'en avait plus qu'une hâte, voir le sien se manifester à son tour. Quelle ne serait pas sa déception si elle ne devait pas parvenir à en maîtriser un ! Enfin, Ismaëlle n'était pas du genre à douter. Pour l'heure, elle était assez impressionné de découvrir qu'à leur jeune âge, Auriane faisait déjà montre de ses capacités. Voilà qui était stimulant. Une complicité certaine s'était naturellement installée entre les deux Espoirs, chose qui n'était encore jamais arrivé à Ismaëlle, elle qui avait grandit en la seule société de sa mère. Elle ne réalisait cependant pas encore très bien le pas qu'elle venait de franchir dans sa relation aux autres.

- « Ma mentor de l'Ordre des Sorciers m'en a parlé, et à mon avis, c'est ce que tu as du vivre ! Je ne vois pas ce que cela pourrait être d'autre ! »


Ismaëlle jugea bon de préciser qu'elle tenait ce savoir de source sûre, histoire de rassurer sa camarade, quand bien même cette dernière n'avait vraiment pas l'air traumatisée par son expérience, bien au contraire.
Se mettant martel en tête, Ismaëlle se mit à faire les cents pas le long du mur à l'ombre duquel les deux fillettes s'étaient repliées. La magie était vraiment quelque chose d'impressionnant ! D'un autre côté, il s'agissait d'une chose assez inhabituelle pour Ismaëlle.

- « Je me demande dans quelles circonstances tes visions se déclenchent... il va falloir étudier tout ça de près ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11582-ismaelle#144214

Passé, Présent, Futur [PV Ismaëlle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-huitième génération-