___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La renaissance de Zénor [EVENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Lyzann
Administrateur - Ex-Chevalier et Handicapé
Administrateur - Ex-Chevalier et Handicapé
avatar
Nombre de messages : 1353
Rôle : Chef des chevalier d'Émeraude
Date d'inscription : 14/01/2012

Plus sur le personnage
Âge: 52 à 57 ans [Gen18]
Rôle: Chef des chevaliers d'Émeraude
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Ven 10 Mar 2017, 22:00


Les attaques de la désertine s’étaient voulues très offensives dès le départ. Elle ne voulait pas laisser le temps à l’Empereur de comprendre ou encore de réfléchir. Elle intensifia ses coups d’épées. Sa technique porta enfin fruit lorsque la lame de son épée le toucha au flanc. La douleur de la blessure réveilla enfin la bête. Un sourire narquois éclaira le visage brun de la chef. Le combat prit un nouveau souffle lorsque Ryan commença à être lui-même offensif. Lyzann évita les mobiliers que Ryan lui renvoyait, utilisant les autres renversés au sol pour se cacher des rayons incendiaires. Les premières insultes ne manquèrent pas d’arriver aussi. Parce que dans un combat contre Irianeth, Lyzann ignorait pourquoi, personne n’était capable de rester silencieux. C’était vraiment ridicule. Toutefois, avec Ryan, c’était aussi dangereux. Le gamin avait une capacité mystérieuse avec sa voix. Ce n’était pas son charisme d’Empereur qui jouait dans ces moments, c’était son pouvoir. Ce n’était pas pour rien que Lyzann était celle qui l’affrontait. Le faire traire était une option agréable, surtout que Lyzann n’était pas bavarde. Le tuer était une option plus préférable par contre. Leurs coups devenaient de plus en plus agressifs. Tous deux voulaient mettre fin au combat. L’épée de l’Empereur siffla prêt de son visage. Quelques cheveux de sa tête bouclée y goutèrent, mais le sacrifice permit à Lyzann de tenter une attaque très près de Ryan. Mais celui-ci utilisa sa lévitation pour bloquer son opposante. Il sembla à Lyzann que ses mouvements étaient lents et peu fluide. Il la ralentissait en imposant une résistance à son corps. Il évita ses coups grâce à cela. Pour Lyzann, cela lui paraissait clair : il se savait perdant dans un combat juste au corps à corps. Il allait user de trucs et de combines pour lui faire perdre son temps. Après tout, c’était tout ce qu’il avait besoin pour gagner. Le temps jouait contre Lyzann et ses chevaliers. Bientôt tous les sorciers et tous les soldats se ramèneraient pour les tuer. Alors qu’elle allait fendre son épée sur lui, il lui donna un coup de pied qui la fit reculer.

Il entama un discours que Lyzann ne voulait pas écouter. Ce n’était qu’une astuce pour la déconcentrer, elle le savait. Qui plus est plus il parlait, plus il y avait de chance qu’il use son pouvoir contre elle. Elle ne prit même pas la peine de comprendre le sens des mots qu’il prononçait. Elle demeurait muette avec en tête la seule chose qui importait : Réussir. Elle continua de l’attaquer avec son épée alors que son monologue l’obligeait à esquiver et reculer majoritairement. Bientôt, Lyzann eut ce qu’elle désirait. Une ouverture suffisante. Son épée le toucha. Le sang de l’Empereur se retrouva de nouveau sur la lame. Elle l’avait blessé à deux occasions alors que lui, il n’arrivait qu’à parler. Avec cette nouvelle blessure, Lyzann arrivait au bout de ses peines. Le désarmer serait un jeu d’enfant. Elle  redressa son épée et avec force, elle s’élança de nouveau sur lui.


— Stop !

Ses yeux s’écartèrent. La surprise l’avait fait hésiter. Elle jurait contre elle-même. C’était donc cela… Elle grogna, énervée. Cette force en elle qui avait tenté de l’arrêter n’avait rien de naturel. C’était lui… Ryan avait enfin usé de son pouvoir contre elle. Mais elle ne lui donnerait pas le plaisir de le voir fonctionner. Elle allait le tuer avant cela… Elle allait le faire. Elle ne lui obéirait jamais. Il ne parviendrait pas à avoir le contrôle sur elle. Personne n’y arriverait. Elle était Lyzann d’Émeraude. Elle para le coup de l’Empereur et relançant une nouvelle fois une vague de coups. Il posa alors cette question : Quel est votre but ? Il était con, non ?  Ce n’était pas assez évidant ? Il y avait toutefois encore en elle cette volonté de tout dire… Pourtant, elle était la plus susceptible de lui désobéir. Tête de mule réputée armée d’une très grande force de volonté. On ne lui disait pas quoi faire. Lyzann était chef d’elle-même. Elle n’aurait jamais pu demander à quiconque d’autre de jouer cette partie dans son plan. C’était elle la mieux qualifié. Et pourtant, il voulait savoir ? Bien voilà, elle ne résistait pas.

-Te tuer! Il est temps que ton peuple encaisse des pertes… Commençons par ta vie, sale mioche.

Elle relança sur lui un coup d’épée. Et un autre. Elle ne perdrait pas. Pas contre ce mioche de blondinet. Il était blessé. Il ne lui fallait qu’un dernier coup pour l’achever. Qu’une occasion. Elle maitrisait encore son souffle, mais ses muscles commençaient à faiblir. L’intensité du combat l’excitait. Il y avait longtemps maintenant qu’elle n’avait pas expérimenté cela. Derrière Lyzann, la porte de bois qui s’était refermé sur eux plutôt prit feu. Les flammes léchaient le bois en le faisant craquer. Lyzann n’avait plus le temps. Leurs épées se croisèrent pour parer le coup et les deux combattants tentèrent un rapport de force avant que Lyzann ne relâche volontairement son coup pour avoir l’occasion de donner un coup de botte dans le flan de Ryan. Il recula le souffle coupé. Sans perdre des yeux l’empereur, Lyzann décida de jouer son dernier espoir. Elle laissa tomber son épée au sol. Un geste fou et qui dû paraitre complètement idiot pour son adversaire. Toutefois dans la tête de Lyzann, c’était évidant que l’arme la nuisait plus qu’elle ne l’aidait. Elle était plus grande, plus carré et plus forte que lui. Ses chances étaient au corps à corps. Elle s’élança sur l’homme en tirant deux rayons incendiaires sur lui. Elle retrouvait la chance aussi d’user de la magie. L’homme n’eut le choix que d’éviter les deux rayons permettant à Lyzann de le rejoindre sans qu’il puisse la repousser. Plutôt que d’éviter la lame de Ryan, elle accepta le coup spontané avec le dos en métal de son gant lui permettant d’entrer à l’intérieur de la protection de Ryan pour lui mettre un coup de poing au visage. Elle dû toutefois reculer de nouveau. La lame de Ryan revenait vers elle.

- Généralement, c’est vous qui venez nous rendre visite… Je me suis dit pourquoi pas nous pour une fois… Question de faire changement. C’est polie, non ?

Elle revint vers lui et alors qu’il balayait l’espace devant lui pour la garder à distance, elle esquiva en s’accroupissant. Il ne lui fallut qu’étendre la jambe pour le faire trébucher à la renverse. Agilement, elle lui sauta dessus pour l’empêcher de pointer son épée vers elle. Sa main gauche tentait de maitriser son bras porteur d’épée alors que son autre avant-bras écrasait sa gorge pour l’empêcher de parler. Une façon de l’empêcher d’utiliser son pouvoir de persuasion.

- Si ça leur plait d’être que des gentils défenseurs de la paix, tant pis pour eux. Moi j’ai de plus grands projets pour Mon continent.

Le bras de Ryan échappa au contrôle de la désertine et elle reçut un coup de pommeau dans les côtes la déstabilisant. Ryan la frappa à plusieurs reprises lui faisant perdre sa prise sur sa gorge. Il termina de la repousser avec son pied. Il se dépêcha de se relever pour lui faire face. Il lui avait cassé une côte à coup sûr avec le pommeau de son épée. Elle avait crié et gémis trop fort pour un simple bleu. Elle se tenait les côtes et serrait les dents en tentant de se relever. Une chance qu’elle ne put saisir. Ryan la força au sol de nouveau avec un coup sur son épaule. Elle ralla de douleur. Alors qu’elle relevait le visage vers lui, la pointe de sa lame vint se placer sous son menton. Lyzann figea. Comment avait-elle pu perdre si vite le contrôle de la situation? Pourquoi tout s’était retourner contre elle ? Un simple mouvement et Ryan pouvait la tuer… Mais il ne pouvait pas, non ? Elle avait bien plus de valeur vivante que morte, il en avait conscience. Elle pouvait le lire dans ses yeux. La blesser était sa seule option. L’affaiblir pour la faire obéir.

- Ton erreur, Ryan, c’est de ne pas vouloir me tuer... Être vert, c’est contagieux on dirait.

L’épée transperça son corps encore essoufflé de leur combat. L’incompréhension sur son visage était la plus belle chose qu’elle ait vue depuis des lunes. Le sang devait remonter dans sa gorge, car il s’étouffa. L’épée avait transpercé son corps par derrière. Lyzann lui arracha sa propre épée des mains alors qu’il tombait un genou au sol. Elle, elle se releva. Il avait été naïf de croire qu’elle allait se laisser faire. Décidément, abandonner son épée avait été sa meilleure décision. À cette distance, la vitesse avait été suffisante pour que l’arme déchire son mince plastron de décoration. Elle se déplaça derrière lui. L’épaule qu’il avait entaillé l’empêchait de soulever sa main sans hurler de douleur, mais l’adrénaline la fessait taire. Elle y était parvenue enfin. Ryan était à genou devant elle, transpercé part son épée au niveau de la poitrine. Elle lui saisit la chevelure pour lui redresser la tête. Elle posa sur sa gorge la lame qui avait entaillé la sienne quelque secondes au paravent. Il était l’heure d’en finir. Aucune chance à prendre. Si la blessure à la poitrine était mortelle, Lyzann préférait ne pas lui laisser la chance de recevoir une aide magique. Elle ne pouvait pas prendre de risques. Cette erreur stupide avait eu tellement d'autres avant.

- Échangeons les rôles cette fois-ci... C’est moi qui vais conquérir tes terres volées. C’est moi qui vais mettre ton Empire à feu et à sang. C’est moi qui… Qu’avons-nous de plus à perdre, après tout… S’il y a un endroit après la mort pour les gens comme nous, Ryan, c’est là que nous nous reverrons.

Dans un mouvement souple, la lame trancha la chair de son cou. Lyzann relâcha sa prise sur le corps devenu mou de Ryan. Son bras gauche, celui qui portait généralement son épée, la faisait souffrir. Il ne parvenait plus à bouger. Il pendait inerte le long de son corps. Lyzann lança l'épée de Ryan plus loin pour pouvoir reprendre la sienne avec sa main encore valide. Elle était recouverte du sang de l'Empereur.  L'adrénaline retombait, mais désormais elle pouvait mourir. Elle s'en foutait. De l'autre côté de l'embrasure en feu, Raphaël menait encore le combat. Elle pouvait encore le sentir. Il pouvait encore rentrer à Émeraude. Lyzann recula du corps inerte pour aller rejoindre son chevalier Raphaël. L'explosion de la fenêtre la surprit. Elle tourna dos pour se protéger des éclats de verres. Lorsqu'elle se retourna, tout ce qu'elle vu fut une masse sombre se dresser dans la pièce. En quelques secondes, elle se retrouva écraser au sol par une force invisible. Ses jambes ne pouvaient lutter contre une telle force, pas après le combat qu'elle venait de livrer. La pression se concentrait dans ses épaules lui arrachant un cri de douleur infernal. La souffrance fessait vaciller son esprit entre la conscience et les limbes. Incapable de lutter, elle se retrouva face contre terre, immobile et surtout persuadé de mourir dans les prochains instants. Mais tant pis, Ryan était mort avant elle. Une satisfaction égoïste qui l'apaisait. Qui allait pouvoir succéder à Grand Empereur Ryan ? Irianeth était sans dirigeant désormais grâce à elle! Et la rumeur atteindrait Émeraude avant l’aube… Quelqu’un serait en saisir l’occasion, elle le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11519-lyzann-d-emeraude-chef-de-l-ordre-d-emeraude http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t6327-lyzann
Janita
Administrateur - Chevalier - Chef
Administrateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 30/12/2012

Plus sur le personnage
Âge: 43 - 48 ans [G18]
Rôle: Chef de l'Ordre d'Irianeth
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Lun 13 Mar 2017, 20:55



I only I knew, what I know today.
- Christina Aguilera


Tout s’était déroulé bien trop rapidement. Pourtant déjà expérimentée dans l’art de la guerre et des combats, la rousse s’était laissé surprendre. Car il n’était plus question ici d’ennemi, de challenge ou de dépassement de soi. Car il n’était plus question d’avoir quelque chose à protéger. Le combat qu’elle devait aujourd’hui mener était bien plus puissant que tous les autres qu’elle eut autrefois à encaisser. Quand on lui avait annoncé la mort de Trystan lors d’un communiqué officiel, la relayant au rang d’une inconnue sans importance. Ni même lorsqu’elle avait posé ses doigts sur le corps froid de David. Elle avait tout simplement l’impression de mener un combat sans issu dans son esprit et son cœur.
Et il y avait ce démon. Ce fichu démon qui les regardait avec supériorité et un sourire narquois qu’elle lui aurait volontiers arraché. Cette ordure qui brandissait fièrement cette épée tâchée de son sang, la déchirant comme si elle avait elle-même accusé le coup. Malgré la douleur, elle ne réalisa pas réellement ce qui était en train de se dérouler. Très vite rattrapée par la réalité d'un combat en temps réel, abandonnant son corps suffoquant, elle dû concentrer ses forces sur son adversaire. Bien trop peu concentrée, le combat tournait en son désavantage. Surtout lorsque la Chevalière aux origines Jadoise s’amusait à combattre ses deux amies tout en fanfaronnant pour procurer la source de feu nécessaire au démon. Fort heureusement, Kassilli et Thaïs vinrent enfin à bout de l’acrobate et l’adjointe de Hel put les protéger de son bouclier magique. A deux, les Chevalières auraient pu venir à bout du démon ennemi.

Mais cela était sans compter l’intervention magique d’un cloporte qui savait se présenter lorsqu’il le fallait… Janita était sûre d’une chose, son ancien écuyer n’avait toujours pas trouvé le sens du timing. Son arrivée qui se voulait être héroïque au vu de son cri, fut surtout suicidaire, puisqu’il fonça tête baissée, droit sur le démon… Décidément. La Chevalière se demanda quel était le problème entre les hommes et leurs égos. Cette pensée lui fit grincer des dents. Tandis qu’il voulu jeter un regard rapide en direction de Flynn –qui respirait toujours, elle le sentait– une explosion retentit, tout droit venant de Thaïs. Le revers des dons magiques, à ce qu’il paraît… Expulsée jusqu’au mur d’en face, Janita en eut le souffle coupé. Souffle qu’elle eut du mal à reprendre en se relevant puisque la poussière soulevée était bien trop imposante autour d’eux. Stupide  cloporte. Pendant quelques secondes, elle espérait qu’il soit mort sous le coup de l’explosion. Nouvelle pensée qui lui pinça le cœur. Il fallait qu’elle retrouve contenance. Rien n’était perdu. Elle y croyait encore.

Espoirs qui étaient sans compter l’étincelle qui signerait leur perte.

Une étincelle, une seule putain d’étincelle avait suffit au démon à retrouver sa force. Plus besoin de la Jadoise –bien qu’inutile maintenant aux plaines de lumières– maintenant qu’il avait trouvé sa source de pyromane… Très vite les flammes prirent du terrain, enflammant les vieilles charpentes de bois et la paille trainant sur le sol. La rousse laissa échapper un juron et regarda de parts et d’autres l’espace dans lequel ils se trouvaient. Ils étaient quatre. Quatre membres de l’élite d’Irianeth. Et ils étaient en train de se faire ramasser par UN Chevalier –démon, certes– mais seul. Si elle s’en sortait vivante, Janita se promettait que se serait la dernière fois qu’elle se ferait avoir par un membre de cette race-là. Qu’elle reverrait le positionnement suicidaire des membres masculins de son Ordre et qu’elle s’occuperait de tuer le Cloporte elle-même si Hope ne s’en était pas déjà chargé d’ici là.
La chaleur était déjà hautement insupportable, mais ils avaient la chance de ne pas être dans un lieu clôt. L’air entrait encore, leur permettant un peu plus de mesures. Bien. Elle allait devoir se concentrer pour les protéger, bien qu’elle sente déjà que les braises léchant lentement le tissu de sa tunique et que son armure pourrait devenir son tombeau. Son regard déterminé croisa les deux pupilles écarlates du démon. Un frisson la parcouru de tout son long tant la détermination qu’elle y vit lui glaça le sang. Il n’avait plus rien à perdre. Et il donnerait tout ce qu’il lui restait.

La Chevalière se positionna en avant, soutenant toujours son regard, tandis que le démon commença à jouer de nouveau avec le jeu, les visant personnellement cette fois-ci. D’un geste rapide de la main, Janita concentra son énergie et la renvoya sous forme de vent, déportant chaque tir de feu qu’il pouvait leur porter. Les flammes grandissaient sous le souffle dans la charpente, mais il n’aurait aucun impact sur eux tant qu’elle serait debout. C’était maintenant aux autres de s’arranger pour le stopper. Il lui serait impossible d’arriver à gérer les deux tableaux à la fois, son énergie commençait grandement à s’épuiser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11620-janita-bras-droit-des-chevaliers-d-irianeth#144644 http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7099-janita-complainte-d-une-femen-gestion
#Ryan
Empereur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 281
Rôle : Empereur & Chevalier d'Irianeth [PNJ]
Âge du personnage : 44 - 49 ans [G18]
Date d'inscription : 25/03/2012

Plus sur le personnage
Âge: 44 - 49 ans [G18]
Rôle: Empereur - Chevalier mort
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Mar 14 Mar 2017, 10:52



Elle était donc simplement là pour le tuer ? Ryan faillit rire, lui qui imaginait peut-être une diversion, mais les attaques renouvelée de son adversaire l’obligèrent à rester concentrer sur le combat. C’était tellement stupide, tellement idiot, tellement inattendu aussi. Qu’on veuille le tuer lorsqu’il lancer des raids sur Enkidiev ou lors d’une bataille de grande envergure c’était compréhensible. Mais, ils voulaient le tuer maintenant, alors que tout s’était calmé, alors que pour le moment il n’aspirait plus à la gloire des combats mais à celle de la construction. C’était tout bonnement stupide. Et en même temps cela prouvait bien à tous à quel point il était important si même dans le camp adversaire on pensait que sa mort permettrait de gagner une guerre. Il savait que ce n’était pas le cas. L’Empire était assez fort pour résister à cela à présent. Mais il ne s’en inquiétait pas. Parce qu’il était tout à fait inconcevable qu’il meurt ici et maintenant. Il était certes blessé, mais il l’avait déjà était auparavant.

En réalité, tout cela commençait à franchement à l’agacer. Il entendait les bruits de combat derrière la porte et remarqua que celle-ci s’embrasait à présent. Il ne pouvait malheureusement pas communiquer avec ses hommes, trop concentré sur le furie qui lui faisait face et qui n’avait malheureusement pas usurper son titre de chef des chevaliers d’Emeraude et de redoutable combattante. Malgré ce constat, il savait qu’il restait le meilleur. Après un nouvel échange de coup particulièrement violent la femme laissa tomber au sol son épée. Bien ! Elle avait compris qu’elle n’avait aucune chance et se rendait à présent. Ou pas.

Ce fut la surprise qui força Ryan à esquiver les deux rayons incendiaires qu’elle lui envoyait. Jamais personne en combat ne laissait choir son épée par choix. Pourtant, elle venait de le faire. Etait-elle folle ? Il commençait à se poser la question. Alors qu’elle fonçait sur lui il prépara un coup qu’elle dévia avec son gantelet avant de lui donner un coup de poing des plus inattendue. L’Empereur était préparé à tout un tas de combat mais il fallait bien avouer que celui-ci lui était quelque peu étranger et que la stratégie utilisée le laissait perplexe. Alors qu’il se remettait du coup, il tenta d’attaquer mais elle bondit hors de portée tout en parlant de politesse quant au fait de lui rendre visite. Il pouvait comprendre cela. Mais il y avait un léger problème de temps. Il n’y avait aucune logique à faire cela maintenant, alors que la guerre se calmait, alors qu’une espèce de trêve était possible. Que croyait Emeraude ? Qu’en l’attaquant cela mettrait fin à la guerre ?

Si le début du combat avait déjà énervé l’Empereur cette nouvelle manière de faire était encore plus désagréable. Il détestait avoir à faire à une furie qui sautait partout et qui n’était pas armée. Non, vraiment, il avait toujours hais cela au plus au point et c’est pourtant ce qu’il était en train de subir. Alors qu’il allait de nouveau utiliser sa magie avec ses armes elle le fit trébucher et lui bondit dessus en le serrant à la gorge l’empêchant de prononcer correctement les mots indispensable à son pouvoir. Il tenta de s’en défaire avec la lévitation alors qu’elle reprenait la parole avec des termes énigmatiques. Elle parlait comme si elle avait pris cette décision seule. Elle n’était pas comme Ryan l’avait imaginé, c’était un fait. Mais cela n’avait pas d’importance, il avait réussi à défaire son bras de l’emprise de la femme et lu infliger un violent coup dans les côtes avant de reprendre le contrôle de la situation et de poser sa lame sur la gorge de la chevalière.

C’était fini. Il avait gagnait. Comme toujours.

Alors qu’il allait utiliser sa voix pour la faire obéir complètement une douleur transperça son corps et lui fit perdre l’équilibre. Ses yeux si particuliers s’écarquillèrent de surprise alors qu’il ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Il n’entendit que partiellement ce que la femme lui disait. La douleur était trop grande. Il tenta de parler en vain. Il tenta de bouger sans plus de résultat. Elle lui arracha son arme des mains. Il voulu protester. Il ne le pouvait pas. Il ne pouvait plus rien faire. Il était impuissant. Même sa magie était en train de le délaisser. Elle se plaça derrière lui et lui tira la tête alors que l’épée était placé sous sa gorge.

Il ne pouvait pas mourir. Il était le grand Empereur Ryan d’Irianeth.

Alors que cette pensée traversait une fois de plus l’esprit de l’homme Lyzann repris la parole. Il ne capta pas le sens des mots de sa meurtrière. En réalité, il n’avait plus que vaguement conscience de ce qui l’entourait. Il venait de comprendre une chose : il allait mourir. Maintenant. Il ne le voulait pas. Il avait encore tellement de chose à faire. Il avait tellement de projet pour Irianeth.  Il n’avait même pas encore choisi officiellement son héritier. Il pensait avoir le temps pour cela. Le temps de connaître chacun de ses enfants, le temps de voir lequel serait le plus à même de lui succéder. Malheureusement, ce choix reviendrait à sa mère à présent. Alors qu’il tenta d’utiliser une fois de plus sa magie pour écarter la lame, il échoua. Sa dernière pensait fut pour ses enfants qu’il avait dénigré en pensant avoir le temps de les connaître plus tard. Et pour sa fille avec qui il n’avait discuté qu’une unique fois.

Sa propre épée lui trancha la gorge d’un geste net, le libérant de sa douleur et de ses regrets.

La grande Lyzann d’Emeraude venait de tuer l’extraordinaire Empereur Ryan, mais pas uniquement.

Elle venait de tuer un fils.

Un père.

Un guide.

La grande Lyzann d’Emeraude, la protectrice d’Enkidiev venait de signer l’arrêt de mort de son peuple.

Jamais l’Empire n’oubliera. Jamais l’Empire ne pardonnera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïs
Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 218
Rôle : Sorcière d'Irianeth, Sous-Chef de l'Ordre des Sorciers, Mentor d'Ismaëlle et Orin
Âge du personnage : 30 - 35 ans | G18
Date d'inscription : 13/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 30-35 ans
Rôle: Sous-Cheffe des Sorciers
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Jeu 16 Mar 2017, 12:12

Ils avaient un plan. Ils allaient pouvoir défier le démon. Thaïs avait confiance en ses coéquipières. Elles pouvaient y arriver.
La seule chose qu'il restait à faire était de maintenir son bouclier le plus longtemps possible. Combien de temps pourrait-elle tenir ? Elle n'en savait rien. Tout ce qu'elle pouvait dire c'était qu'en matière de magie, dépasser ses limites était une très très mauvaise idée.
Elle sentait ses muscles trembler et une crampe la prendre au niveau de l'épaule. Malgré ça, elle devait rester concentrée. Jamais encore elle n'avait fait un effort magique aussi important sur une durée aussi longue sans aucune interruption. Elle n'avait jamais penser à protéger d'autres personnes qu'elle avec son bouclier. Elle n'était pas assez entraînée. Maintenant, elle avait l'impression que toute ses heures d'entraînement en plus ne lui avait servis à rien. Elle n'était jamais assez prête. Elle n'arrivait jamais à prévoir.
Elle sentait qu'elle ne tarderait pas à lâcher. Un mouvement trop brusque et ce serait la fin.
Elle entendit alors un cris au loin ressemblant à son prénom et une tornade violette déboula à ses côtés. Trop vite. Beaucoup trop vite. Elle n'eut pas le temps d'arrêter son flux magique et moins d'un quart de seconde plus tard, le bouclier explosait.

La rousse fut projetée à terre quelques cinq mètres plus loin. Tous ses membres la faisait souffrir, elle sentait que ses mains qui avaient soutenu son pouvoir étaient cloquée. Quand à sa vue et son ouïe, ils n'allaient pas spécialement bien non plus. La seule chose qu'elle entendait était un bourdonnement assourdissant suivie d'un bruie tellement aigu qu'elle eut envie de se boucher les oreilles. Sa vue était obscurcie par des points noirs qui disparurent peu à peu.
La jeune femme créa une connexion télépathiques avec son compagnon pour s'expliquer sur son acte idiot.

** Harry ?!**

Sa voix retentit si faiblement dans son propre esprit qu'elle douta que l'hybride est reçu le message. De toute façon une dispute ne servirait à rien maintenant.

Tous c'étaient remis debout. Elle fus prise de nausée. La pièce tournait.
Qu'est-ce qu'elle avait mal à la tête. Elle toucha l'arrière de son crâne. Une matière chaude et visqueuse vint couler sur ses doigts. Elle avait dû heurter une pierre. Elle n'en savait trop rien.

C'est alors qu'elle sentie la chaleur. Des flammes s'enroulaient autour de la pièce tels des serpents rouges flamboyants. Elle recula à quatre pattes pour s'en éloigner et essaya de se remettre debout. Ses jambes avaient du mal à la supporter et elle trébucha un peu avant de retrouver son équilibre. Une flamme vint lécher son bras, arrachant un cris à la Sorcière. La fumée commençait à envahir la pièce et ils n'arriveraient bientôt plus à respirer.

Mais c'était sans compté sur Janita qui elle avait encore toute ses forces. Un vent se leva, provenant de la Chevalière. Un vent d'espoir, de distraction qui les aideraient à vaincre le démon. Elle ne voulait pas laisser sa vie. Ni celle de ses compagnons. Pas dans un combat aussi ridicule que celui là. Elle voulait quelques chose de glorieux. Ce n'était pas la fin pour elle.
Elle ignora la douleur de ses muscles, sa colère envers Harry, la brûlure horrible qu'elle ressentit au bras.
S'en était finit de se foutre de sa gueule. Depuis combien de temps tournaient-ils en rond ? Aucune idée. Beaucoup trop longtemps en tout cas. Il fallait tuer ce démon.

Elle dégaina son épée et attaqua. Ses mouvement étaient plus lents, moins agiles. Elle sentait la fatigue. Mais elle n'était pas seule. Heureusement. Malgré tout, elle sentit qu'elle avait réussit à toucher son adversaire. Peut-être juste une entaille. Même juste ça c'était déjà bien.
Il ne pouvait lutter contre le vent et contre une épée en même temps.

Ils en viendraient à bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11526-thais-d-irianeth http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10379-thais-maj-12-02-17
Harry
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 197
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Âge du personnage : 34-39 ans [G18]
Date d'inscription : 12/10/2013

Plus sur le personnage
Âge: 34-39 ans [G18]
Rôle: Chevalier d'Irianeth
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Sam 18 Mar 2017, 06:57


A peine fut-il arrivé au niveau du démon ennemi qu'Harry comprit qu'il avait commis une erreur. En effet, Thais avait apparemment formé un bouclier avec sa magie et l'arrivée brusque de l'hybride la perturba, ce qui lui fit « perdre » son bouclier. Et, bien évidemment, comme si cela ne suffisait pas, le dit-bouclier explosa… Harry fut alors projeté à pleine vitesse contre le mur le plus proche, ce qui le sonna mais, heureusement (ou pas, selon le point de vue 8D), ne lui fut pas fatal. Il mit cependant du temps à se remettre du choc et, lorsqu'il reprit ses esprits, le Chevalier constata que sa bêtise était encore plus grosse que ce qu'il pensait… Apparemment, le démon ennemi avait repris des forces, puisque des flammes léchaient les murs partout dans le couloir. Et tout ça, c'était de sa faute… S'en voulant terriblement d'être le responsable de ce désastre, l'hybride resta figé quelques secondes à se demander comment se sortir de là. S'ils mourraient tous et que les Chevaliers d'Emeraude réussissaient leur mission, ce serait simplement à cause de lui...

Harry chassa cependant rapidement ces idées de son esprit. S'il ne voulait pas que tout le monde lui en veuille, il fallait simplement vaincre ce sale Chevalier, plutôt que de rester figé comme un faible. Après tout, il était TOUT SEUL, et eux étaient quatres ! Alors, fort de cette nouvelle détermination, il rejoignit Janita et Thaïs, qui, elles, avaient repris le combat depuis un bon moment. Son épée en main, l'hybride s'approcha de son ennemi, même s'il n'avait pas vraiment de plan bien déterminé. Tout ce qu'il voulait, c'était tuer ce démon ! Il profita donc du fait que ce dernier soit occupé par le vent de Janita et les attaques de Thaïs pour s'acharner sur lui. Il ne lui laissait aucun répit, enchaînant les coups l'un après l'autre, ignorant la douleur qu'il ressentait au niveau de la tête depuis qu'il avait heurté le mur. Et, finalement, cette stratégie finit par payer. Alors que l'ennemi esquivait une attaque de Thaïs, Harry réussit à planter son épée dans son flanc... Ne sachant pas s'il l'avait blessé assez gravement, ou juste pour s'acharner sur le démon en fait, notre hybride planta son épée encore plus profondément puis la retira d'un seul coup, faisant gicler en peu de sang de la blessure.


[HRP : Désolé, la qualité est pas top top ^^' Et puis, pour la fin, si ça vous va pas dites le moi :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 351
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Sam 18 Mar 2017, 15:13



Le Chevalier Raphaël



Entouré de flammes et le regard brillant, le Chevalier d'Emeraude savait qu'il était parfaitement à sa place et qu'il allait emporter avec lui au moins quelques Tanieths. Maigre lot de consolation alors qu'il pouvait contempler le corps de Lin se faire attaquer par les flammes. Un corps de moins pour l'ennemi et une charge en moins à pleurer pour la famille de la Chevalière qui se contenterait des souvenirs. Non pas de son cadavre. Tout aurait pu bien continuer s'il n'avait pas eu en face de lui une foutu magicienne du vent.
Il avait néanmoins l'avantage sur ce point là... Il ne craignait ni la chaleur, ni les flammes, ni même cette épaisse fumée noire. Et il était également bien plus résistant en règle générale. Enfin... C'était sans compter sur l'explosion l'ayant projeté en arrière... Son visage grimaça tandis qu'il sentait sa jambe se vider de son sang progressivement. A cause des gravas; il n'avait pas été épargné par l'impact du choc.

Quel putain de merdier.

C'était sans compter les fichues lames de vent de la rousse qui l'avait déjà bien amoché de partout. Bien la demoiselle rousse semblait vouloir assurer les arrières de ses camarades en éloignant ses flammes. Quelle stupidité... Au plus le vent repoussait ses attaques, au plus les flammes déjà présentes grossissaient. C'était un cercle vicieux dans lequel il allait forcément gagner. Bon, c'était sans compter qu'apparemment, même les non Chevaliers -en tout cas elle ne portait pas le même uniforme que l'autre rousse, la  blonde et le violet- savaient se battre à l'épée. Dans un bruit strident, Raphaël sorti de nouveau la sienne de son fourreau, prêt à en découdre avec la rousse. Après quelques coups échangés, le violet s'invita même à la fête.

Voilà qu'il leur fallait être deux pour le vaincre à l'épée. Ils pouvaient bien avoir une piètre estime d'eux après ça. En plus de ça, il arrivait même à continuer de les attaquer par ses jets de flamme. Mais la rousse était rapide. Il perdait du terrain et très vite il dû abandonner les attaques de jet de flammes, il ne pourrait pas se concentrer assez pour bloquer deux adversaires à l'épée, surtout avec le plan totalement désorganisé du violet qui l'attaquait de tous les bords. La rousse lui envoya une attaque frontale, qu'il esquiva facilement. Ce qui lui fut fatal... L'hybride en profita pour le transpercer sur son flan, lui arrachant un râle sourd. Jurant tous les mauvais mots de son vocabulaire, Raphaël laissa tomber son épée sous le choc et profita de l'instant pour user de sa magie et leur envoyer une derrière grosse bourrasque enflammée, à tous ! Il sentit son corps trembler... Il ne tiendrait pas plus avec de telles blessures. Il le savait. Mais au moins, Lyzann lui avait affirmé télépathiquement que la mission avait été accomplie. L'Empereur était mort. Ils avaient gagné.

- Ah ah ah ah ah ah ah ! Vous avez perdu...

Puis il tomba en pliant les genoux; Droit, l'air fier.

Ils avaient peut-être gagné sa vie, mais ils avaient déjà perdu la partie. Irianeth avait perdu contre trois pauvres petits Chevaliers qu'ils dénigraient tant.

Un sourire prétentieux aux lèvres, Raphaël toussa une dernière fois en grommelant. Il était prêt à affronter l'enfer éternel auquel étaient destinés les Démons. Il repensa une dernière fois à son frère, son père, sa mère et à la belle Iris qu'il n'avait jamais pu mettre dans son lit. Quel gâchis...

Ses yeux se fermèrent tandis que son corps tomba en même temps que le bois de la charpente dans le fond du couloir.


- - - - - - - - - - - - - - - -

Le Chevalier Raphaël est mort, félicitations ! Vous avez maintenant deux choix : Aller sauver Ryan (vos personnages ne savent pas qu'il est mort) en traversant la porte en feu ou vous enfuir avant de ne mourir asphyxié par la fumée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janita
Administrateur - Chevalier - Chef
Administrateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 30/12/2012

Plus sur le personnage
Âge: 43 - 48 ans [G18]
Rôle: Chef de l'Ordre d'Irianeth
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Mar 21 Mar 2017, 22:32




Doucement, elle le sentait faiblir. Ses attaques étaient plus espacées, plus désordonnées. Se retrouver à devoir attaquer deux terrains à la fois le déconcentrait. Il avait perdu cette assurance dans son regard, cette posture imposante. Il paraît les coups de la Sorcière avec maladresse et ainsi, la Chevalière pouvait se charger de ne pas les faire mourir asphyxier. Les événements se déroulèrent encore une fois bien trop rapidement. Le cloporte servit enfin à quelque chose puisque sa présence déstabilisa le démon, perçant sa défense de sa lame aiguisée. Janita relâcha la prise de sa magie ; ses bras balançant le long de son corps, épuisée. Tandis qu’elle prit appui sur le pommeau de son épée pour se maintenir debout ; son souffle écourté par cette chaleur infernale et les efforts, elle observa en retrait la fin du démon. Il tomba à terre, de manière aussi digne qu’il semblait être. Dans d’autres circonstances, sa fierté lui aurait dicté un sentiment de jalousie, de ne pas avoir réussi à venir à bout de ce démon par elle-même. Seulement, les événements avaient été bien trop renversant pour qu’elle puisse se préoccuper d’une telle chose…

Tandis que leur dernier ennemi était à terre, la bâtisse se mit à trembler tandis qu’une poutre tomba du plafond, soulevant de la poussière et des braises. Bordel. Le bâtiment ne tiendrait pas plus longtemps, de ce que pu en analyser la rousse. Ou du moins, pas l’étage sur lequel ils se trouvaient. Alors qu’elle toussait violemment, toujours en cherchant son souffle, la réalité frappa la rousse. Ils n’étaient pas seuls et leur cible était à la base… Ryan. Son regard anxieux roula jusqu’à la porte, toujours en flamme. Ils n’avaient pas finit. Leur mission n’était pas finit. Il y avait encore un combat à mener de l’autre côté de cette porte.

- L-là… !

Désignant la dite porte d’un geste de la tête, la Chevalière fut heureuse de ne pas avoir à expliquer plus la situation. Kassilli s’en approcha tout en lui assénant un coup de pied direct, leur ouvrant le passage. Tandis qu’ils s’engouffraient dans la pièce, Janita eut du mal à se relever ; face à la chaleur étouffante, à la fatigue et au surplus émotionnel. Et comme si le sort voulu s’acharner, elle sentit une pointe lui arracher violemment le cœur ; comme le souffle coupé. Son regard se posa immédiatement sur le corps de Flynn recouvert par des débris… Elle sut à ce moment qu’il venait de rendre son dernier souffle et elle voulu hurler toute sa rage.
Usant de toute sa volonté, elle se redressa malgré ses jambes tremblantes et se décida à traverser à son tour la porte, ou du moins, ce qu’il en restait… Mais le spectacle qui l’attendit ne fut pas celui qu’elle aurait espéré… Ce ne fut qu’une scène désolante d’un cadavre gisant sur le sol… Celui de leur Empereur.

- BORDEL !

Janita serra son poing et le porta jusque devant sa bouche, s’empêchant certainement de jurer plus. Ils avaient échoués. Ryan était mort et ils avaient été ralentis par deux ennemis d’Emeraude. DEUX. Simplement DEUX petits pantins qui avait laissé assez de temps à la troisième pour s’occuper de leur Empereur. Sentant toute la honte l’assaillir, elle jeta un regard meurtrier à celle qui était la cause de tout ça… Non sans remarquer la présence de Hel à ses côtés… Sans réellement savoir pourquoi, parmi cette tempête de rage qui se ruait en elle, elle fut soulagée de le savoir ici. Et certainement en meilleur état qu’eux tous, couverts de suie et ridicules comme ils étaient.

- La Chef des Chevaliers D'Emeraude ! Mais qu'est-ce qu'elle fout là bon sang ?!

La Chevalière s’imaginait déjà de retour à la forteresse, devoir faire un rapport de leur médiocrité et de la mort de ses deux fils à Hyllïna… La troisième semblait elle toujours vivante. Janita crut reconnaître les traits de la désertine, croisée lors de cette ultime bataille contre les Ombres. La seule question qui lui vint fut : Pourquoi ? Quel était le but d’Emeraude d’envoyer se suicider trois des leurs pour les attaquer avec fourberie ainsi ? Pour sûr, comme l’avait dit le Démon, ils avaient gagnés… Pour une surprise, c’était une surprise. Jamais ils n’auraient pu croire un instant qu’Emeraude changerait sa manière d’attaquer… Depuis quand étaient-ils capables de réaliser ce genres de plans ?

- Celle-là. Il nous la faut vivante. Qu’Hyllïna lui crache au visage.

A y songer, leur Chef se ferait certainement une joie de s’occuper personnellement de l’exécution de celle responsable de tout ce désastre. Soupirant intérieurement, elle fut tout de même soulagée que tout soit finit… Mais il allait falloir prévoir une sortie rapide, avec si possible la dépouille de l’Empereur pour sa sépulture. S’ils ne voulaient pas finir dans les flammes du Démon ou dans le même état que l’Empereur ou son frère, ils  allaient devoir bouger et vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11620-janita-bras-droit-des-chevaliers-d-irianeth#144644 http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7099-janita-complainte-d-une-femen-gestion
Hel
Animateur - Sorcier - Chef
Animateur - Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 71
Rôle : Chef de l'Ordre des Sorciers
Date d'inscription : 08/04/2015

Plus sur le personnage
Âge: 31-35 ans (G18)
Rôle: Chef de l'Ordre des Sorciers
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Mar 21 Mar 2017, 23:22

Ryan était mort. Il n’avait pas besoin de perdre son temps à sonder son corps pour le réalisé. La vue du sang qui giclait de sa trachée en était une belle preuve. Cette scène ne l’affecta pas réellement, cela ne faisait que lui prouvé à quel point il avait toujours été indifférent face à presque tout. En fait, il considérait presque qu’il le méritait, c’était peut-être un peu pour ça qu’il n’était aucunement choqué, bonne question. Il lui avait dit, plus tôt qu’il n’était pas d’accord avec cette putain d’idée qu’il vienne se trémoussé sur Zénor avec si peu d’effectif. Alors, bon. Maintenant que l’Empereur était mort, il n’aurait même pas la satisfaction de le lui mettre sous le nez.  Il espérait au moins que son dernier combat en a valu le coup. Mort aux mains de la Chef des Chevaliers d’Émeraude, c’était tout de même mieux que d’une coupe de vin empoisonnée ou  malade, mourant dans son lit pour un rhume mal soigné. C’était plus magistral, tout de même digne de l’Empereur. Bref, c’était une belle preuve que personne n’étais jamais en sécurité, que l’Empire c’était trop longtemps cru au-dessus de tout et de tout le monde. Ils avaient été déjoués non par le nombre, mais par la ruse. Trois. C’était pathétique. Oh, ils étaient tous à blâmer dans cette histoire. Et lui aussi, à avoir trop hésité en Janita et Ryan.

Il activa bien entendu son pouvoir sur la Chevalier qui avait osé porter son regard sur lui. Il esquissa un sourire en coin, froid. Elle avait peut-être déjà entendu parler de lui, cela l’insulterais presque en fait. Il était plutôt du genre discret, mais des espions, il y en avait partout. Alors c’était possible. Ça, il le savait. Il formait lui-même les Sorciers qui allaient espionner de l’autre côté. Donc, sans lui laissé la moindre chance, il écrasa doucement Lyzann, doucement, prenant son temps, lui laissant la chance de sentir cette douloureuse et insistante pression sur son corps, pousser sur ses trapèzes. Elle laissa échappée un cri de douleur délectable. Cela lui fit du bien de la voir plier comme ça. Devant lui? Aucun lien. Il se défoulait juste un peu. Il n’était tout simplement pas de très bonne humeur aujourd’hui et il venait de trouver la parfaite victime pour se défoulé en toute… Légalité. Il avait devant lui la Chef des Chevaliers d’Émeraude, qui venait de tuer le grand Empereur d’Irianeth et lui? Il la soumettait, comme ça à lui, à son pouvoir. Comme si de rien était. Ce devait tellement être frustrant pour elle, surtout qu’il ne se ruait pas sur elle en hurlant, en voulant la tuer. Non. Il avait peut-être une meilleure idée.

Hel esquissa un sourire en coin, peut-être un peu trop sombre, comme à son habitude… Lorsqu’il souriait La majorité n’aimait pas trop le voir sourire. Ce n’étais jamais bon signe, à moins qu’il ait un verre de vin à la main. Il fit quelques pas vers elle, alors qu’elle terminait sa descente contre le sol, face contre terre. Puis, il relâcha la pression d’un seul coup, laissant l’apesanteur faire son travail. Le corps de la Chevalier valsa en direction du plafond pour s’y écrasé durement. Hel leva la tête, ils se faisaient maintenant un peu face. Il la détailla pour s’assurer qu’il avait tout de même bien à faire à la Chef des Chevaliers, mais c’était bien elle.

-Lyzann d’Émeraude. Quel bon vent vous amène en Zénor? Hel d’Irianeth, Chef des Sorciers. Je suis bien heureux de vous rencontrer en de telles circonstances.

Il gloussa, c’était plus fort que lui. Pendant que les autres se battaient de l’autre côté, lui, il prenait son temps pour discuter avec la renégat. Il avait toujours été plutôt calme. Levant légèrement son index en direction de la poigne de celle-ci, il fit un bref mouvement, qui lui retira son épée qui vint se jucher dans sa propre main. Il la fit tournoyer, puis l’avisa un peu. Le sol tremblant légèrement. Avec les flammes qui léchaient la porte et qui commençaient à entrer dans la pièce, il était à parier que rien ne tiendrait encore bien longtemps.

-Une mission suicide? En tout cas, au nombre de trois, ça sonne comme ça. C’est tellement… Héroïque.

Avait-il ajouté d’un ton ironique. Il manipula de nouveau son pouvoir, forçant le corps de la petite Chevalier à s’écrasé de nouveau au sol. En fait, il avait tout simplement levé son emprise sur elle. Ce n’était que son propre poids et son hauteur qui joua contre elle.

-En tout cas, tu viens de donner une belle raison à l’Empire pour frapper fort sur tes terres chéries.

Puis, avec sa lévitation, il la retourna comme une crêpe, dos contre le sol, réactivant son pouvoir fétiche sur elle. La Chevalier sembla tourner de l’œil, alors il s’accroupit à côté d’elle et lui flanqua une bonne claque sur la joue, question de la garder encore avec lui, si jamais. Pensait-elle qu’elle allait pouvoir se reposer aussi rapidement? Bien sûr que non. Il dirigea doucement l’épée de celle-ci prête de sa gorge, descendant doucement, pour suivre la route de l’une de ses clavicules, puis, sans prévenir, il enfonça doucement la lame dans le creux de celle-ci. Lyzann ne sembla pas apprécier son initiative.

Un fracas ce fit sentir et il dû lever le bras afin d’évité de recevoir des morceaux de penture directement sur lui. Il pouvait voir Kassilli pénétré dans les lieux, suivis aussitôt de Janita et des autres. Enfin, certains manquaient à l’appel, il fronça les sourcils et avisa la sous-chef qui avait bien entendu déjà compris la situation. Il se redressa tout bonnement pour lui faire face, laissant la Chef des brocolis avec son mal au sol, toujours maintenu fortement, juste assez pour qu’elle en ressente une constante douleur et qu’elle ait du mal à respirer. Avec l’air que ses alliés affichaient, le combat avait été dur. Janita cracha ses ordres, visiblement ébranlée.

-Bien entendu.

Sans compter que ses Sorciers se feront un plaisir de la torturer. Khalan était très douée pour cela, elle avait été sa mentor sur le sujet. Il jeta un bref regard à la Chevalier au sol, puis hocha tout simplement la tête. Cela n’en fallu pas plus pour que la Sous-Chef des Chevaliers se dirige d’un pas rageur vers l’impudente et la frappe à la tête, lui faisant aussitôt perdre connaissance. Son regard parcouru les survivants et, d’un commun accords ils décidèrent qu’il valait mieux partir tout de suite, cependant, les escaliers étaient gruger par les flammes. Revenir par cette voie serait dangereux.

-Je m’occupe de la prisonnière, sauté, je vais amortir votre chute. Je crois que vous avez tous suffisamment donné. Je n’ai pas envie de vous voir écrasé au sol bêtement. Aller!

Fit-il, remarquant que personne n’avait encore bougé d’un poil. Puis, lorsque le groupe s’activa, Hel ramassa la prisonnière telle une princesse dans ses bras (Profite en <3), lui laissant toujours l’épée planté dans le corps, puis, la laissa retombé sans le moindre ménagement au sol, sur le bord de la fenêtre question d’avoir une vue parfaite jusqu’en bas. Aussitôt, Kassilli passa, puis les autres qu’il avisa d’un œil calculateur. Ils étaient blessés. Ils auraient besoin de soins. Avant que Janita ne passe la fenêtre, Hel la saisi par le menton et avisa ses blessures. En fait, il se surprenait à regretter d’avoir choisi l’Empereur plutôt qu’elle, à voir le résultat, il aurait pu la sortir de là et peut-être brûler vif avec les flammes de ce satané Démon, mais sa aurait été plus romantique. Ne trouvant pas les mots, il essuya doucement le sang sur sa joue et lui fit signe de sauter. Une fois chose faite, il ramassa la prisonnière et sauta, ouvrant ses ailles pour se poser au sol. Il avisa ses compagnons. Ils avaient vraiment mauvaise mine comparé à lui. Déjà l’ont accourait pour leur porter secours. Il avait déjà hâte de revenir en terre Tanieth et discuté avec la Chef des Chevaliers Impériaux, qui serait sans aucun doute très mécontente, du sort de leur présent de consolation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaïs
Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 218
Rôle : Sorcière d'Irianeth, Sous-Chef de l'Ordre des Sorciers, Mentor d'Ismaëlle et Orin
Âge du personnage : 30 - 35 ans | G18
Date d'inscription : 13/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 30-35 ans
Rôle: Sous-Cheffe des Sorciers
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Ven 24 Mar 2017, 10:49

Le temps avait semblé se ralentir. La fumée les entourait, elle les tenait prisonniers. Cependant cela n'avait plus d'importance. Le démon était mort.
Alors qu'il était distrait par Thaïs et le vent de Janita, Harry avait trouvé le moyen d'enfoncer son épée dans le torse de l'homme, faisant gicler le sang au sol. A ce moment là, rien aurait plus réjouit la Sorcière. Ils avaient enfin réussi. Cela avait pris beaucoup trop de temps et ils étaient tous blessés, brûlés, et ils respiraient avec difficulté.

Une poutre de bois tomba au sol soulevant de la poussière et des cendres qui arrachèrent une violente quinte de toux à la rousse. Janita c'était redressée et partait déjà en direction de là où se trouvait Ryan. La jeune la suivit tout de suite bien qu'avec un peu de difficulté. Qu'est-ce qu'on allait se foutre de leur gueule quand ils rentreraient à Irianeth.
Ne pas réussir à venir à bout d'un Chevalier d'Emeraude. La honte intersidérale.

Kassilli ouvrit la porte qui les séparaient de l'Empereur en un coup de pied énergique.
Thaïs jeta un dernier coup d’œil aux trois dépouilles qui gisaient par terre. Il était trop tard pour sauver Flynn, il avait certainement rendu l'âme depuis un certain temps.
Quand à leurs ennemis, qu'ils finissent cramés dans un incendie, noyés ou broyés lui importait peu. Elle ne comprenait toujours pas leur but. Pourquoi, alors que les combats avaient cessés, et qu'Irianeth ne demandait que paix et prospérité (pour le moment du moins), des verts c'étaient-ils introduit sur le chantier pour mettre la pagaille ?

La réponse arriva bien vite.
Le corps de Ryan, vidé de son sang qui dégoulinait à terre, était sans vie.
La vision du liquide rouge qui coulait donna la nausée à Thaïs, chose qui ne lui arrivait jamais. Alors que sa compagne rousse hurla, la Seconde ne trouvait pas les mots. Elle resta le regard fixé sur la dépouille de leur Chef suprême.
Ils étaient battus pour le protéger.
Et ils avaient échoué.

La vie est fait d'échec qu'il faut encaisser. Mais celui-ci Thaïs ne pouvait pas le laisser passer. Il était trop gros.
Même si elle aurait du réagir comme son Chef et se reprendre, la jeune femme s'en sentait incapable. La honte et la colère l’assaillirent  ainsi que la douleur qui revenait à la charge. Elle se sentait salie, dénuée de toute utilité, et sur le moment, elle avait l'impression que la cause qu'elle servait n'avait plus de sens.
Alors quand elle vit Lyzann, encore vivante, la seule chose qu'elle voulut faire était de la tuer de ses propres mains, la voir mourir lentement et sentir son cœur arrêter de battre sous ses doigts, tendis qu'elle pourrait afficher un sourire sadique, le sang de la verte au coin des lèvres.
Mais c'était inutile.

Hel, leur ordonna de sauter afin de sortir de la bâtisse qui commençait à s'effondrer de toute part.
Comme il l'avait promis, il amortit leur chute grâce à ses pouvoirs et Thaïs atterrit en douceur sur le sol.
Déjà, des gens arrivaient pour les soigner et s'assurer qu'ils allaient bien.
La Sorcière voyait rouge, elle ne voulait pas qu'on l'approche, ni même qu'on la touche où qu'on lui parle. Alors quand malgré ses regards noir, quelqu'un s'approcha d'elle pour guérir ses brûlures et la coupure sanguinolente qu'elle avait à la tête, son premier réflexe fut de le projeter plus loin magiquement.

Elle avait puisé ses dernières énergies dans sa rage mais elle regretta son geste quand une vague de fatigue vint la frapper. Tremblante elle c'était levée pour s'éloigner de la foule, des gens, du monde. Elle avait besoin d'être dans sa bulle un moment afin de réaliser.
Quand à ses blessures ? Elle voulait les laisser ainsi, souffrir comme l'Empereur avait souffert comme pour se punir de sa lenteur, de ses putain de Chevaliers qu'elle n'avait pas su vaincre.
Elle savait que son comportement était enfantin et terriblement irresponsable mais elle s'en foutait.

De toute manière tout le monde était autour des blessés et personne ne la remarquerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11526-thais-d-irianeth http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10379-thais-maj-12-02-17
Janita
Administrateur - Chevalier - Chef
Administrateur - Chevalier - Chef
avatar
Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 30/12/2012

Plus sur le personnage
Âge: 43 - 48 ans [G18]
Rôle: Chef de l'Ordre d'Irianeth
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Mer 05 Avr 2017, 22:42




Quel bordel. Quel merdier. Comment avaient-ils réussi à tout faire foirer ? L’Empereur gisait sur le sol, l’air presque pitoyable… Il était finalement humain. Ce fut la seule chose qui vint à l’esprit de la Chevalière. Ryan s’était toujours présenté comme une entité à part de l’existence humaine, comme s’il serait à jamais éternel et que sa destinée était encore bien longue. L’horreur qui se dessinait sous ses yeux lui prouvait bien le contraire… Fort heureusement pour ses nerfs, Hel accepta de coopérer en gardant leur prisonnière du moment en vie. C’était une bien maigre consolation qu’ils pourraient ramener à Hyllïna…
Une question lui restait toujours en tête néanmoins… Il n’y avait pas de doute sur l’identité de leur captive. Que faisait la Chef de l’Ordre ennemi dans les terres mêmes des Tanieths ? Pourquoi une telle mission suicide ? Depuis quand Emeraude lançait de telles offensives ?! Ils s’étaient reposés sur leurs lauriers songeant que les défenseurs d’Enkidiev ne se délogeraient jamais de leur joli petit rôle bien rangé… Quelle grossière erreur. Une chose était sûre, Janita ne s’y reprendrait pas à se faire avoir ainsi.

La voix de Hel résonna de nouveau, la faisant sortir de ses réflexions. Son regard se tourna ver ce qui fut autrefois une porte… Une épaisse fumée noire s’en échappait, habillant dangereusement le plafond… Oui, il était temps de partir. La Chevalière observa le groupe partir en premier, sautant sous la directive du Sorcier. Chacun d’eux avaient son lot de blessures qu’il allait falloir soigner… Ils n’étaient vraiment pas beaux à voir. Lorsque se fut à son tour, sa gorge se noua. Tandis qu’elle avança de deux pas, elle détacha sa cape et la déposa d’un geste rapide sur le corps de l’Empereur tandis qu’à l’aide de sa lévitation, elle transporta le corps jusqu’à la fenêtre pour venir le déposer plus bas, à côté de Kassilli, Thaïs et Harry. Elle n’avait pas le temps de songer à la dépouille de Flynn, le bâtiment grondait encore, menaçant de s’écrouler… Alors à choisir, elle prit soin de ce qu’il restait de Ryan. Lorsque son regard croisa celui de Hel, elle le sentit interrogatif. Son propre regard était bien loin, tentant de garder le peu de consistance qu’il lui restait. Après tout, elle était encore la représentante des Chevaliers. Elle n’avait pas le droit de flancher. Pas ici. Alors, elle n’adressa qu’un sourire triste à Hel, avant de ne rejoindre les autres.
Lorsqu’il fut en bas à son tour, la Chevalière avisa leur prisonnière inconsciente… Elle semblait être dans un mauvais état elle aussi. Il était hors de question de ramener un cadavre supplémentaire sur Irianeth. Tandis que les troupes de soutiens arrivèrent vers eux –comme s’il était encore utile de se pointer maintenant que tout était finit !– elle lâcha un profond soupir.

- Qui ici a encore assez d’énergie pour guérir la prisonnière ? La condition est de la ramener vivante à Hyllïna. C’est hors de question qu’on échoue cette mission aussi.

Malgré que son ton était dur et amer, personne ne la contredit car elle avait malheureusement raison. Ce fut Kassilli qui se désigna finalement pour la prendre en charge. Thaïs semblait être magiquement affaiblie et ne parlons pas de ses compétences personnelles médiocres en guérison. Il allait falloir qu’elle remédie à ça un jour… Car il y aurait toujours des Flynn tant qu’ils seraient des outils de guerre.

- Chef Janita… Où sont l’Empereur et son frère …? N’étaient-ils pas dans le bâtiment ?

Sa mâchoire se serra tandis que ses yeux se fermèrent, contenant cette rage en elle. D’un coup sec de la tête, elle dirigea son regard vers le corps étendu sous une cape et la bâtisse en feu. Elle n’eut pas besoin d’en dire plus, car très vite tous les présents portèrent une main sur leur cœur en fermant les yeux.

L’Empire avait perdu son guide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11620-janita-bras-droit-des-chevaliers-d-irianeth#144644 http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7099-janita-complainte-d-une-femen-gestion
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 351
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: La renaissance de Zénor [EVENT] Lun 10 Avr 2017, 21:35

Terminé


Rennaissance de Zénor



L'événement est terminé ! L'Empire s'en repart avec deux grandes pertes pour leur patrie : L'Empereur Ryan et son frère le Chevalier Flynn. Le groupe se Zénor, même s'il s'est bien battu a définitivement perdu la bataille contre les Chevaliers d'Emeraude.

Nous comptons la perte des Chevaliers Lin et Raphaël parmi leur rang.


Après le remue-ménage, le groupe fut rejoint par les soldats qui les aidèrent à soigner les blessés et à transporter officiellement le corps de Ryan. L'ordre général fut donné : Les travaux seraient suspendus jusqu'à nouvel ordre. Il était temps de rentrer à Irianeth en joyeuse compagnie, puisque la prisonnière du moment n'était autre que la Chef des Chevaliers d'Emeraude.

Une fois sur le continent, elle fut jugée et enfermée. Il était hors de question de la faire mourir aussi simplement. Hyllïna décida donc de l'interroger violemment avant d'organiser son exécution publique.

De suite après, elle décida d'envoyer un petit message à Emeraude en défaisant l'ancienne Désertine de son bras. Il n'était jamais bon de jouer avec le feu et la Chevalière avait bien décidé de leur faire comprendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La renaissance de Zénor [EVENT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev :: Zénor-