___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Maman: cette héroïne (PV Kahliss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Caelan
Élève
avatar
Nombre de messages : 18
Rôle : futur élève d'Emeraude
Âge du personnage : 2-6 ans en G18
Date d'inscription : 21/11/2016

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Maman: cette héroïne (PV Kahliss) Dim 11 Déc 2016, 10:14

La journée s'annonçait comme tout bonnement parfaite. Caelan, Cèdre et Kahliss allait passer leur temps à chasser, la louve l'avait promis à sa petite meute. En ce début d'automne la température était clémente. La forêt avait revêtit son habit de noblesse et désormais le jaune et le rouge régnaient en maître sur les étendus boisés. Caelan aimait tout particulièrement cette saison. L'air était emplie du fumet délicat des champignons qui commençaient à poindre, la nourriture était abondante et il s'adonnait régulièrement à la contemplation des coucher de soleil qui nimbait le ciel de couleur merveilleuse. L'enfant était en admiration devant les prouesses de dame nature, il ne se lassait jamais de pareille beauté. La petites familles parcourait les forêt d'Enkidiev et c'était pour l'heure arrêté dans celle de turquoise.

Cèdre glapissait en décrivant des cercles autours de Caelan, il était aussi impatient que lui de voir cette journée débuter. Il appréciait avec la même intensité que l'enfant les moments qu'ils passaient avec leur alpha. Khaliss c'était attiré le respect et l'admiration sans faille de son fils et du louveteau. Le monde pouvait s'écrouler, Kahliss saurait toujours quoi faire, elle trouverait une solution pour rétablir n'importe qu'elle situation. Si elle était là rien n'était perdu.
La vagabonde était donc en charge de surveiller les deux petites tornades. Ehvan quand à lui était parti au village le plus proche pour dénicher de nouvelles lectures. Le petit garçon avait longtemps hésité, il aimait les escapades dans les librairies presque autant que de courir les bois. Son père l'avait toutefois rassuré sur ce point, ils retourneraient bientôt chercher de quoi se divertir avec les épopées fantastiques que Caelan affectionnait tant.

La danseuse avait semblé accepter Cèdre assez aisément comme nouveau membre de la famille qu'ils composaient tout trois. Pour Ehvan toutefois, l’exercice semblait plus mal aisé. Néanmoins, les craintes de son père ne tourmentait pas Caelan outre mesure, il aurait préféré sans nul doute s'arracher lui même le cœur plutôt que d'abandonner Cèdre et il songeait que cela Ehvan ne l'ignorait pas.
Tout à leur impatience, dès lors que leur alpha leur en donna la permission, Caelan et Cèdre partirent  en jappant à la recherche d'une proie de qualité. Lorsqu'il était en compagnie du louveteau et de sa mère sous forme lupine, l'enfant ne se déplaçait plus tout à fait comme un bipède. Il avait une tendance marqué à se tenir d'une manière approchant celle des autres membres de la meute. Ainsi, le jeune garçon se mouvait les mains posé sur le sol adoptant les attitudes de ses compagnons.
Au milieu des arbres, des odeurs et des sons qu'il avait toujours connu, Caelan se sentait à sa place,. Il ressentait plus qu'il ne voyait ou n'entendait sa mère et son fidèle comparse mais à vrai dire avec eux, il n'en avait jamais eût besoin. Leur lien était bien plus puissant que cela, bien plus naturel également. L'enfant courrait dans la forêt avec une aisance somme toute animal. De temps à autre Cèdre le surprenait, passait près de lui en posant ses crocs sur la peau du jeune garçon dans un jeu qu'ils avaient inventé tout deux. A chaque apparition de son acolyte Caelan avait un bref éclat de rire. La vie ainsi était douce et délicieusement simple .

Au couvert de leur jeu l'enfant s'était aventuré loin dans la forêt, mais il connaissait ses bois et y était en sécurité bien plus que nul part ailleurs.
Soudain arrivant de nul part un bruit sourd de course effréné se fit entendre, le petit n'eut guère le temps d'esquisser le moindre geste que déjà un sanglier se ruait droit vers lui. Courir ne servirait à rien, aussi l'enfant se tenait il immobile, rentrant légèrement sa tête dans ses épaules cherchant ainsi à amoindrir le choc à venir.
Un bruit assourdissant se fit entendre quelque chose venait de frapper l'animal de plein fouet. Il  fallut quelque seconde à Caelan pour assimiler ce qui venait de se produire sous ses yeux interloqué. L'odeur qui humait désormais l'air, il ne la connaissait que trop bien : Cèdre. Il  avait intercepté celui qui menassait son ami, il venait de lui sauver la vie. Caelan se rapprocha mesurant ses mouvement  désormais il ne voyait plus aucun mouvement se profiler.  La terre s'ouvrait sous les pieds du petit garçon, son cœur se serrait dans sa poitrine à l'en étouffer, son monde s'écroulait. Cèdre était blessé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahliss
Baroudeur
avatar
Nombre de messages : 47
Rôle : Vagabonde
Âge du personnage : 25 à 30 ans | G18
Date d'inscription : 31/08/2015

Plus sur le personnage
Âge: 25 - 30 ans
Rôle: Vagabonde
MessageSujet: Re: Maman: cette héroïne (PV Kahliss) Dim 11 Déc 2016, 14:14

Pas mal de choses avaient changées depuis quelques temps. Kahliss malgré son mauvais caractère et sa fâcheuse tendance à se montrée très sauvage et d'une méfiance rare, c'était rendu compte que le bonheur ne résidait pas seulement dans le chant des oiseaux, les parties de chasse et les forêts. C'était une chose qui lui avait traversée l'esprit lors de ces moments privilégiés avec Ehvan. Mais la demoiselle n'avait pas pris le temps d'y réfléchir plus que cela. Analyser ses sentiments ne faisaient pas parti de ses passe-temps favoris à vrai dire.
Elle c'était réellement sentie heureuse et totalement comblée alors que le petit être qu'elle portait depuis des mois avait pointé le bout de son nez, un matin aux aurores, entre les arbres qui bourgeonnais et le levé du soleil. Le premier cris du bambin avait résonné dans les bois et fait envolé une nuée d'oiseaux alors que sa mère le contemplait sans arriver à comprendre réellement l'amour maternel débordant qui émanait d'elle.

Depuis quelques mois également, la jeune mère avait recueillir un tout petit louveteau, à priori orphelin qui avait dès les premières secondes créé un lien indescriptible avec son fils. Elle ne s'était pas senti le coeur de les séparer et rien qu'à l'idée de voir des larmes couler sur les joues de Caelan suite à une séparation trop douloureuse la faisait se sentir très mal. C'était d'ailleurs un des arguments qu'elle avait utilisé pour convaincre son âme soeur de garder Cèdre. Oui, parce que le loup avait un nom.

Les deux petits s'entendaient à merveille et la seule chose sur laquelle ils se battaient était de savoir qui serait le meilleur Second de leur meute. Kahliss en profitait d'ailleurs pas mal, notamment à l'heure de la sieste, les menaçants tout deux de rester calme sans quoi ils n'auraient ni l'un ni l'autre le droit de jouer au Béta de la bande. C'était une des choses qui rendait Ehvan fou concernant  l'éducation de leur fils. Mais comme c'était une solution qui fonctionnait à tous les coups et que la danseuse avait murmuré un soir à l'oreille de son compagnon qu'il était le seul et unique Second de leur famille, le jeune homme avait été obligé de capituler.

Ce jour là, alors que les feuilles des arbres commençaient à jaunir, indiquant qu'elles ne tarderaient pas à tomber, Kahliss avait proposé une partie de chasse. Ehvan avait bien sûr décliné l'invitation, préférant aller acheter des livres et Caelan avait faillit le suivre, mais son instinct lupin avait finalement eut raison de lui.
Ils étaient donc partis avec Cèdre, gambadant tous les trois dans les bois, les deux plus jeunes devant. Kahliss les laissait toujours prendre un peu d'avance sur elle pour qu'ils reviennent ensuite vers elle, tout fier d'avoir repérée une proie. Qu'elle avait sentie il y avait bien longtemps. Mais elle n'en disait rien, bien entendu.
La jeune femme sous sa forme de louve gardait juste des yeux et ses oreilles bien ouvertes afin de prévenir le danger. Malheureusement pour elle, se jour là, ces deux protégés avaient mis trop de distance entre eux pour qu'elle puisse réagir à temps quand un sanglier surgit de nul part.

La chose qui l'avertit fut la soudaine tension puis la peur qui emplit le corps de son fils et ce, grâce au lien qui les unissait quand elle se transformait. La métamorphe c'était mise à courir aussi vite que possible pour s'interposer entre l'énorme animal et son rejeton, mais Cèdre fut plus rapide.

Alors qu'elle se trouvait à seulement quatre ou cinq mètres d'eux, le louveteau bondit sur l'ennemi, déviant sa trajectoire. Le sanglier pris au dépourvu repartir en courant dans les bois, laissant là le corps inerte et légèrement saignant du bébé loup.
Avant que Kahliss ai pus faire quoi que ce soit, les yeux de son fils se remplirent de larmes et elle pus sentir son désespoir à travers chaque parcelle de son corps. La mère, affolée de sentir son enfant aussi mal fit de son mieux pour garder son calme. Elle grogna avec douceur vers Caelan pour lui faire comprendre que tout allait bien se passer. Elle lui donna un petit coup de museau en passant près de lui et marcha doucement jusqu'à Cèdre. Il respirait doucement, sans trop de peine à vu d'oeil. La louve lui donna un coup de langue affectueux entre les deux oreilles avant de reprendre forme humaine pour pouvoir le soigner. Voyant son fils figé devant l spectacle de son ami blessé, elle lui tendit les bras pour qu'il vienne s'y réfugier.

- Vient voir mon coeur, je vais te montrer comment on va le soigner.

Elle donna un baiser sur les cheveux bouclés de l'enfant. Observant finalement le louveteau de plus près, elle ne vit qu'une seule plaie qui se trouvait sur son épaule. Délicatement elle posa une main sur la blessure et Cèdre et Caelan frissonèrent à l'unisson. Ses paumes s'illuminèrent d'une lueur blanche qui s'étendit le long du cou du blessé. Après quelques minutes de concentration, la lumière s'estompa et le louveteau secoua des oreilles comme pour dire qu'il se sentait mieux. Fière d'elle, la maman gratouilla son protégé sur le museau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10922-kahliss-d-enkidiev-maj-08-03-17
Caelan
Élève
avatar
Nombre de messages : 18
Rôle : futur élève d'Emeraude
Âge du personnage : 2-6 ans en G18
Date d'inscription : 21/11/2016

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: Maman: cette héroïne (PV Kahliss) Lun 19 Déc 2016, 10:55

Caelan était figé par l'horrible spectacle qui se déroulait devant ses yeux. Il était paralysé par sa propre impuissance. Que faire en pareil circonstance ? Cèdre blessé tout était remis en cause. Par réflexe l'enfant porta sa main à sa propre épaule. Il y ressentait une gène comme le fantôme d'une blessure, mais ce n'était pas sa douleur qui le dérangeait mais celle de son ami. Leur lien était peut être plus profond qu'il ne l'avais songé de prime abord. Il ressentait physiquement la souffrance du louveteau de manière étouffé certes, mais il la percevait tout de même. Néanmoins, ça ne remettait en rien sa propre santé. Les larmes lui brûlait les yeux sans pour autant se déverser. Il ne voulait pas pleurer Cèdre avait besoin de lui alors il se montrerait fort.  
Une présence apaisante ne tarda pas à poindre : Kahliss. Maman était là, tout irait bien, elle saurait quoi faire. La mère sous sa forme lupine posa son museau sur la main de son fils. Elle était calme, sure d'elle. Ça ne pouvait donc guère être grave. Le louveteau se remettrai vite de cette mésaventure. Elle se dirigea vers le petit blessé et le lécha entre les oreilles puis repris rapidement sa forme humaine. Une fois chose faites elle tendit les bras à son fils qui ne se fit pas prier pour s'y réfugier

- Vient voir mon cœur, je vais te montrer comment on va le soigner.

Elle agrémenta ses paroles des gestes appropriés posant ses paumes sur l'épaule meurtri puis une lueur bienvenue soignât Cèdre.
Caelan réussit enfin à respirer plus aisément. Maman avait tout arrangé. Enfin presque tout. C'était la faute du petit garçon si le louveteau avait été blessé, il c'était montré imprudent et son ami avait dût mettre sa vie en jeu pour protéger la sienne.  Il se fit alors la promesse que désormais plus jamais Cèdre ne serait blessé, il allait le protéger comme lui venait de le faire.
L'enfant se blotti à nouveau contre sa mère enfouissant son visage dans son cou. Ses marques d'affection était rare, il préférait sans comparaison possible courir les bois plutôt que de rester près du feu dans les bras de ses parents.  Toutefois, une fois n'étant pas coutume il ressentait le besoin d'être près de sa mère, de son alpha. Elle était pour lui la sécurité, son foyer et c'était par ce geste ce qu'il recherchait. Être rassuré par sa mère.
Il se détacha d'elle pour se coucher près de son ami. Cèdre respirait calmement ses oreilles bougeaient, il commençait sans nul doute à se réveiller. Caelan ferma les yeux, entourant le louveteau de son bras dans un étau protecteur, il se mit à le caresser doucement  derrière les oreilles. Il était bien plus qu'un animal à ses yeux, il était son égal, son frère de meute. Les larmes de l'enfant coulait à présent sur ses joues. Le louveateu n'était pas encore conscient et sa mère était là, désormais il pouvait se montrer un peu moins courageux. Il avait eût peur de perdre Cèdre, dans sa courte vie jamais l'enfant n'avait connu pareille terreur. Il savait que Kahliss comprenait le lien qui les unissait , l'enfant en entretenait un analogue avec sa mère. Elle était d'ailleurs la seule à acceptait cet état de fait dans son entièreté. A ses côtés et à ceux de Cèdre, l'enfant pouvait laisser libre court à son côté lupin. Il chuchota à l'adresse du loup

« - merci, mon frère »


Ehvan se mettait en colère quand Caelan appelait le louveteau ainsi, toutefois qu'il le veuille ou non c'était ainsi qu'il le considérait. L'enfant senti son ami se réveiller plus qu'il ne le vit. Le louveteau le gratifia d'un coup de langue affectueux sur la joue, il se laissait bien volontiers choyer par le petit garçon. Rapidement il se remit debout et se mit à chahuter avec Caelan comme à l’accoutumer, signe que tout allait désormais pour le mieux. Ils avait une parties de chasse à terminer ils repartirent de plus belle sans cette fois s'éloigner de Kahliss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maman: cette héroïne (PV Kahliss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-huitième génération-