___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

elpmis etisiv ed ecnassiannocer [FERMÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vayrinn
Animateur - Kadrunn
Animateur - Kadrunn
avatar
Nombre de messages : 100
Rôle : Chef des Berserks, Dirigeante de Kadrunn & des TI
Date d'inscription : 22/08/2015

Plus sur le personnage
Âge: 25-30 ans (G18)
Rôle: Chef des Berserks, Dirigeante de Kadrunn & des TI
MessageSujet: elpmis etisiv ed ecnassiannocer [FERMÉ] Dim 11 Déc 2016, 00:18

Emeraude. Ils n’avaient jamais pris le temps de s’y arrêter vraiment. Entre la traversé du continent vert se déplaçant majoritairement sur les Territoires conquis de l’Empire ou parfois dû la présence de Xerkh avec eux, ils n’avaient frôlé que la forêt. Entre Turquoise, Perle, Cristal, Argent, Diamant, Opale et Irianeth, le groupe de Berserks avaient au moins appris à se mêler un peu plus à la populace. Vayrinn avait détesté Opale et ne comptais pas y retourner de sitôt. En ce qui concerne Émeraude, quelque chose lui avait particulièrement donné envie de s’arrêter à ce Royaume et les évènements étaient de leurs côté pour qu’ils puissent avoir le temps de le faire. De toute façon, jamais Vayrinn n’aurait accepté de passé outre... Amélia aurait rencontré, selon ses dires, l’un des siens. Un jeune Berserks un peu troublé au regard vairon. La Chamanka pouvait bien comprendre pourquoi, le pauvre. Elle chercherait assurément à le contacté, mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, ils venaient d’arrivé et elle préférait voir si les sens de celui-ci étaient suffisamment bien développer pour sentir la proximité des siens. Bien que cela la surprendrais énormément, son esprit restait ouvert, pour lui.

La première chose qui frappa le trio, fut la grande diversité des races dans le Royaume. Celui-ci lui rappelait un peu Argent de par son côté central aux yeux des Royaumes du continent. La présence de Chevaliers d’Émeraude était bien là. C’était bien la première fois que Vayrinn en voyait. Malgré son lien avec l’Empire Noire, elle ne voyait en eux un quelconque conflit d’intérêt. Cette histoire de guerre ne la concernait pas. Du moins, pas encore. Il fallait avouer que la ténacité de Xerkh à rester dans les rangs Impérial la surprenait. Elle ne comprenait pas cet attachement puisqu’il ne partageait pas vraiment leurs valeurs. Il ne servait pas une cause, il ne faisait qu’en être un instrument. Quoi qu’il en soit, ils étaient donc totalement passifs, ici, bien que sommairement armé comme n’importe quel groupe de voyageur, n’est-ce pas?

Ils avaient prévue de faire campement dans la forêt d’Émeraude pour la nuit et avaient dissimulé la majorité de la marchandise qu’ils trainaient avec eux, mais le soleil ne faisait que lentement commencer sa descente dans l’horizon. Ils, ou plutôt Vayrinn, avait donc choisi de visité un peu cette Cité d’ont tout le monde parlait. Elle souhaitait apprendre, comme à son habitude, les mœurs et coutumes de ce Royaume. Sans compter découvrir les différentes structures, notamment celles concernant la défense du Royaume. Futur idée de conquête? Pour Émeraude, non. Simple curiosité. Niveau militaire, elle pouvait tout de suite comparer celui-ci à Pikay, mais elle devait avouer ne pas y ressentir cette tension constante y émané. Son peuple étant bien qu’à l’affut, restait plutôt grégaire. D’un autre côté, crée des problèmes en ces lieux donnerait du mal à n’importe quel créature de fuir sans y perdre quelques goûtes de sang assurément. C’était sans doute ce qui plaisait moins aux Berserks, cette sensation d’étouffement à laquelle ils auront toujours du mal à s’y faire.

Après avoir visité le temple des Dieux avec intérêt, Ils marchaient donc à travers les rues, s’arrêtant à quelques moment afin de laissé la Chamanka observé certains kiosque, notamment ceux faisant la ventes de plantes ou de tout type de babioles susceptible de lui servir à quelconque petit desseins, cherchant leur origines des autres Royaumes, plus au Nord surtout, sachant qu’elle ne comptait pas y passé dans les prochaines années. Khaos à ses basques, surveillant les alentours, Vayrinn dû à plusieurs reprise lui rappeler de ce détendre. Parmis le petit groupe, il avait toujours été le seul à n’avoir réellement laissé deux secondes de répit à sa surveillance. Pouvait-elle le lui reprocher? Non. Il était ses yeux à gauches lorsqu’elle regardait à droite. Il était son regard derrière lorsqu’elle regardait à l’avant. Pourtant, son attitude ne collait pas avec la majorité des personnes les entourant. Ce qui pourrait rapidement attiré de l’attention qu’ils ne désiraient pas. C’était pourquoi elle préférait qu’il garde un peu ses distances et fasse comme Khör, qui observait avec intérêt une flasque, visiblement dans l’idée de la boire sans que personne ne remarque rien. L’odeur était un peu attractive et les Ours étaient pour la majorité bien gourmant. D’un sourire complice et doux, la Berserk fit quelques pas vers lui pour le lui enlever et le redéposer sur la table.

- Iom-siorc , ut en xuev sap eriob aç . emêm is ut sa nu camotse ed bmolp , ec egnalém tse nu fitaxal . uT seuqsir riova’d sed zag te siaremia’j rimrod ettec tiun .  (Crois-moi, tu ne veux pas boire ça. Même si tu as un estomac de plomb, ce mélange est un laxatif très puissant. Tu risques d’avoir des gaz et j’aimerais dormir cette nuit.)

Sur ses paroles, le Berserk ours eut un sourire en coin et se frotta légèrement la nuque sous le regard sévère de Khaos qui approuvait bien entendu ses dires. Ce fut le signe de continuer leur route. Où allaient-ils? Bien voyons. Où des Berserks, dans un village ou une Cité iraient bien selon-vous? Une Taverne bien entendu et pas n’importe laquelle! Enfin, sans doute que si puisqu’ils ne connaissaient pas vraiment l’endroit, mais Vayrinn présumait qu’il y aurait tout de même la spécialité du Royaume servis, peu importe laquelle.

Alors qu’ils marchaient, un bruit de fracas ce fit entendre un peu devant eux, alors qu’un homme déboula les quelques escaliers pour se retrouver, finalement, au pied de la Chamanka. Elle laissa son regard orangé coulé sur lui puis, l’enjamba tout simplement pour entrer dans les lieux. Une Taverne sans bagarre n’était pas une Taverne intéressante. Ce n’était pas seulement en voyant les Nobles d’un Royaume que l’on déterminait sa grandeur, mais aussi sa racaille. Ils entrèrent donc dans les lieux. La plupart des voix se transformèrent en murmures quelques secondes alors que le trio observait les alentours avec intérêt. Laissant un léger sourire se peindre sur son visage, elle se dirigea donc vers une table, suivis des deux Berserks. Une fois le trio bien assis, le cours normal des choses semblait avoir repris en ces lieux. Rapidement, une serveuse vint les accueillir et leur présenta, après demande, la spécialité de la maison.  Ils commandèrent donc chacun un pichet, puis, un pichet de leur alcool le plus fort.

La spécialité n’étais bien entendu pas réellement forte, mais le goût était tout de même agréable en soit. C’était comme boire de l’eau avec une petite touche de miel. Quant à leur alcool le plus fort, celui-ci n’étais pas mauvais, mais la Berserk ne fut pas autant conquise que cet alcool bus à Cristal. La musique était agréable et Vayrinn écoutais avec interêt le petit groupe de musiciens qui jouaient et chantaient. Elle tapotait de ses index sur la table pour suivre le rythme. Il était évident que dans quelques heures tout au plus, elle finirait à danser, car elle adorait cela. D’Ici là…

- Non , elle a’m tid elle’uq al értnocner ertne al erèitnorf eduaremÉ’d te elreP . eJ etuod euq son secnahc ed el ésiorc rap elpmis drasah tios elbissop . lI arduaf es erdner à iul . Zekhen en suon ardneiv sap ne edia . tse’C enu ruerre ed luclac ed Klâsh te suon snoved al érapér . ( Non, elle m’a dit qu’elle la rencontré entre la frontière d’Émeraude et Perle. Je doute que nos chances de le croisé par simple hasard soit possible. Il faudra se rendre à lui. Zekhen ne nous viendra pas en aide. C’est une erreur de calcul de Klâsh et nous devons la réparé.)

« Li’s tse ec Amélia’uq dnetérp , srola li tse ertê-tuep tnemehcuoraf redrag . tnemmoC ut-setpmoc y’t ?erdnerp nO en tuep es erttemrep ed el éssial ici , tuotrus sap ceva nos étilibatsni . lI a nioseb sed sneis . cevA al edrag li’uq y a snad ec emuayoR , ej etuod euq el reniart ed ecrof tios euqleuq esohc ed neib elbissop . lI aretrela tôtissua xuec li’uq tiorc ertê sel sneis . siorT skresreB ertnoc nu eripmE … » ( S’il est ce qu’Amélia prétend, alors il est peut-être farouchement garder. Comment comptes-tu t’y prendre? On ne peut se permettre de le laissé ici, surtout pas avec son instabilité. Il a besoin des siens. Avec la garde qu’il y a dans ce Royaume, je doute que le trainer de force soit quelque chose de bien possible. Il alertera aussitôt ceux qu’il croit être les siens. Trois Berserks contre un Empire… )

« Ed etuot noçaf , ec tse’n sap suon euq alec aretceffa . li’S tuep ne reut seuqleuq nu rus nos egassap , iouqruop sap . eJ en sdnerpmoc sap iouqruop suon snoved reuqsir at étirucés ruop enu ruerre ed Klâsh . lI av erdnetne am noçaf ed resnep à erton ruoter , iom-siorc .» (De toute façon, ce n’est pas nous que cela affectera. S’il peut en tuer quelques un sur son passage, pourquoi pas. Je ne comprends pas pourquoi nous devons risquer ta sécurité pour une erreur de Klâsh. Il va entendre ma façon de penser à notre retour, crois-moi.)

Le regard de la Chamanka se tourna vers Khaos et avec l’air qu’elle avait, elle n’était bien entendu pas d’accord avec ses propos. Il avait une pensée beaucoup plus drastique qu’elle. Ce qui savait être pratique parfois, mais dans cette situation, bien qu’il ait raisons sur certains points, elle préférait tout de même tenté un contact avec Kolth. Le ramener n’étais pas une obligation, elle voulait surtout s’assuré qu’il allait bien. Elle répondrait à ses questions. Il saurait qu’il avait des gens sur qui compté ailleurs que sur Émeraude. Xerkh avait été plus infaillible qu’elle sur ce sujet et semblait plus rejoindre la pensée de Khaos que la sienne. Cela ne l’étonnait pas, après tout, c’était un mâle. Elle voulait surtout évité les drames. Était-elle la seule à envisagé une rencontre en pleine guerre entre Xerkh et Kolth? Peut-être alors serait-ce nécessaire, mais elle préférait tenter la manière douce.

– Is alec enrecnoc nu Berserk , alec suon enrecnoc suot . lI tse enuej te li tse udrep . lI en iul ariffus euq ed suon riov . suoN ervius uo retser aretser nos xiohc . eJ en xuev riov nucua ed suov retnet al ecrof . teM iot à as ecalp Khaos . iot-elleppaR nos egâ . iot-enigamI snad nu ednom ùo ennosrep en tuep et erdnerpmoc . eJ xuev li’uq ehcas euq suon semmos àl te euq suon snovas li’uq tse àl . noniS , suon-snortnecnoc tôtulp rus son serrev te ua nalp à ervius rap al etius . suoN snova puocuaeb à eriaf . (Si cela concerne un Berserk, cela nous concerne tous. Il est jeune et il est perdu. Il ne lui suffira que de nous voir. Nous suivre ou rester restera son choix. Je ne veux voir aucun de vous tenter la force. Met toi à sa place Khaos. Rappelle-toi son âge. Imagine-toi dans un monde où personne ne peut te comprendre. Je veux qu’il sache que nous sommes là et que nous savons qu’il est là. Sinon, concentrons-nous plutôt sur nos verres et au plan à suivre par la suite. Nous avons beaucoup à faire.)

Sans un mot, les deux autres Berserks hochèrent de la tête alors que les trois réunirent leurs pichets pour les faire claquer et trinquèrent. Ceci indiquait bien entendu que le sujet était clos pour le moment. Ils avaient beaucoup à songer et pour elle, le sujet de Kolth était déjà classé. Ils discutèrent donc et trinquèrent encore un moment, jusqu'à ce que bien entendu, Vayrinn choisisse de laissé la musique porté ses mouvements sous le regard protecteur de ses compagnons qui riaient et discutaient entre eux. Après quelques heures, les Berserks choisirent de terminer la soirée à leur petit campement, près de la forêt. Quittant donc la Taverne alors qu'il faisait nuit, ils marchèrent dans les rues bien plus tranquilles. Ils avaient certes réalisé qu'on les suivaient. Avaient-ils éveillé la curiosité de quelqu'un? Des problèmes peut-être? Les intentions étaient encore inconnues.



[Si quelqu'un veux répondre, veuillez me l'indiquer par Mp ^-^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11755-vayrinn-chef-des-berserks-imperatrice-des-ti-kadrunn http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10877-vayrinn-chef-des-berserks-chamanka

elpmis etisiv ed ecnassiannocer [FERMÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-huitième génération-