___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une nouvelle demeure pour la meute... [PV Amé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Xerkh
Animateur - Chevalier
Animateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 513
Date d'inscription : 18/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 28-32 ans (G18)
Rôle: Chevalier Impérial 16e génération, Alpha de la colonie Berserk.
MessageSujet: Une nouvelle demeure pour la meute... [PV Amé] Mer 07 Déc 2016, 02:23

«Ce ne sont pas les pierres qui bâtissent la maison,
mais les Hôtes.»





Il était un peu nerveux. C’était quand même chose rare venant de lui, ou jamais bon signe. Dans ce cas-ci, ce n’étais pas encore très clair dans son esprit alors cela ne faisait que le faire angoissé d’avantage. Il travaillait sur ce projet depuis maintenant un bon moment. Cela lui en avait donné même mal à la tête. Il détestait s’occuper de paperasses et de choses du genre. Les rapports de mission c’était une chose, mais ça, c’était vraiment le genre de chose qu’il ne voulait plus revivre de sitôt. Maintenant, il embrasserait chaque rapport de mission, c’était une promesse. Ou presque.

Cela faisait déjà quelques mois qu’on lui faisait part de certains désagréments. Amélia, mais aussi Hanaë se plaignaient particulièrement de ce manque de tranquillité à la tanière depuis maintenant quelques années. Il était vrai qu’il ne pouvait dire le contraire. Même lui ne retrouvait plus cette tranquillité espéré à l’origine de sa construction qu’il voulait être un nid douillet. Un endroit prêt de la nature et loin du tapage et des sons incessant résonnant en écho dans la Forteresse. Cependant, tous ces enfants, avec maintenant quatre adultes puis deux Écuyers ce serait invivable. Sincèrement, il n’osait pas vraiment imaginer et se lancer dans de grandes rénovations ne l’inspirait pas vraiment. Il était bricoleur, mais de là à construire un Manoir, il ne fallait pas abuser.

Ainsi donc, il choisit de regarder ce qui s’offrait à eux sur Irianeth, bien entendu. Les obligations de tous et chacun les forçait littéralement à devoir resté sur cette île maudite. Si cela n’aurait été que de lui, il aurait invité tout ce petit monde à aller vivre dans les Territoires Inconnue, dans la vrai vie et balancer les Écuyers. Et leurs titres pourquoi pas. Mais bon, c’était le genre de chose qui n’arriverait jamais. Il pouvait bien ne pas nécessairement aller pour le mieux même si ses jours étaient illuminé par la présence de ceux qu’il aimait, ce qu’il voulait par-dessus tout c’est voir tout ce beau petit monde heureux. Alors il avait visité quelques Manoirs afin de voir si l’un d’eux conviendrait au deux belles, mais aussi un peu à lui.

Il ne s’y ferait jamais. Ce n’était pas la peine d’essayer. Vivre dans la Forteresse avait été pour lui une torture. Il ne voyait pas vraiment l’achat d’un Manoir d’un bon œil, mais il devait avouer qu’il n’y aurait jamais assez d’espace pour tout le monde et ce, pour avoir une certaine tranquillité. Il ne savait pas si cela durerais, après tout, les enfants finiraient bien un jour par partir et cet endroit deviendrait bien vide, mais qui sais. Il avait aussi ses propres projets. Avoir une bonne base pour les Berserks. Un endroit où ils pourraient se sentir le plus chez eux possible, tout en y étant très loin. Vayrinn avait trouvé l’idée formidable. Elle c’était même proposer pour visité avec lui, ce qui lui remonta un peu le moral il fallu l’avouer.

C’était tout de même ironique de voir deux créatures parfaitement hors normes dans la société, magasiné des Manoirs. Vayrinn avait au moins le bon côté d’avoir entrepris de charmé l’homme qui vendait le Manoir qu’ils visitaient présentement, même si sincèrement, il se demandait si cela était réellement nécessaire ou pas. C’était sans doute le plus laissé à lui-même depuis des années, comparé aux autres qui avaient encore des occupants. Celui-ci était dans une partie de la forêt. Xerkh avait déjà rôdé autour quelques fois et il savait que celui-ci était inhabité depuis longtemps. Le toit était à refaire, les volets étaient à changer, quelques dégâts à l’intérieur devraient être arrangé. Il y avait un mur à refaire, des portes étaient tombées et le luminaire prêt des escaliers était un réel danger mortel. De toute façon, il détestait cela. D’ailleurs, celui-ci tomba durant la visite, par accident… Quoi qu'il en soit, les bases de ce petit Manoirs étaient solide. Vue de l'extérieur, aucun Noble n'aurait acheté cette chose. Xerkh en ferait une maison.

Bref, il n’en avait parlé à personne, sauf aux berserks. Vayrinn était accompagnée de Khaos ainsi que de Khör. Ceux-ci l’aidèrent durant quelques mois à tout remettre à neuf. Son excuse pour s’absenté de la maison aussi longtemps et souvent était souvent bien la même : Il avait besoin de prendre l’air. Ce qui devenait de plus en plus un sujet conflictueux. Il pouvait comprendre Amélia d’être dépassé par les évènements. Entre son poste qu’elle tenait à cœur et son rôle de mère, surtout avec l’arrivée d’Aëva, elle avait peine à se reposer. Quant à Hanaë, son humeur n’étais pas meilleure, bien qu’Auriane était un peu moins une petite tornade que Miya. Ils avaient besoin d’espace, la petite maison ne convenait plus.

Ainsi donc, un matin, il réveilla Amélia alors qu’elle dormait à point fermé. Ne c’étant pas fait réveiller par les pleurs d’Aëva qui réclamais sa mère, mais cela ne saurait tarder. Il se glissa alors dans le lit pour enrouler l’un de ses bras autour de son bras. Puis, ne put s'empêcher de ce coller un peu à elle, laissant ses mains être un peu baladeuses. Celle-ci poussa une plainte en guise de désaccord et grogna des mots incompréhensibles. Il sourit. Puis, ce contenta tout simplement de la collé, la couvrant de ses bras, glissant son nez dans ses cheveux pour profité de son parfum. Comme prévue, après un petit moment, Aëva se mis à pleurnicher, sans attendre, il se leva et alla la chercher. Cette fois Amélia avait ouvert les yeux et accueilli la petite presque machinalement. Il s’assit à côté d’elle non sans lui réclamé au moins un baiser puis, en offrit un à Aëva sur la tête.

-Tu m’as dit hier que tu avais un temps libre cet avant-midi. J’avais envie de te montrer quelque chose à la forêt. Une plante, vraiment étrange qui pousse prêt d’un petit cours d’eau. Je n’ai jamais vue. Je n’ai pas osé la cueillir, il n’y en a qu’une seule.

C’était le genre de chose auquel il savait qu’elle ne saurait résister. Pour que Xerkh lui mentionne une chose pareille ce devait vraiment être quelque chose de spécial. Il n’avait jamais été doué en potions, mais il savait reconnaître la flore de la Forêt Noire. Depuis le temps. Il aurait bien trouvé autre chose, mais il craignait trop qu’elle se désiste. Il savait qu’elle voulait profiter de cette avant midi pour voir ce Sorcier. Hel, qu’il n’aimait pas du tout. Pas la peine de précisé toutes les raisons. Elle passait certains temps libre avec lui et il n’en était pas vraiment jaloux…  Mais sa l’énervais intérieurement. Il savait qu’elle souhaitait se perfectionner magiquement et il était bien heureux qu’elle ait trouvé quelqu’un pour l’aider à avancer dans ce domaine… Mais, voilà. Pourquoi tout le monde avait cette obsession pour la magie?

Quoi qu’il en soit, ils finirent par quitter la maison après quelques heures. Xerkh trainait le sac à bandouillère d’Amélia ainsi qu’Aëva alors que celle-ci marchais à ses côtés tout en discutant. Elle devait sans doute trépidé à l’idée de voir cette fameuse plante, tellement, qu’il commença à craindre qu’elle soit déçue en voyant le Manoir. Il n’avait pipé mot de presque tout le trajet, comme la majorité du temps, mais il fallait avouer que là, il était plus silencieux qu’à l’habitude. Ses sourcils étaient froncés, signe que quelque chose l’inquiétait. Après un moment, il ralentit un peu le pas, Amélia fini par se tourner et lui demandé ce qu’il avait. Il se contenta alors de lui indiquer du menton une partie de la forêt vers sa droite. Elle put alors y noté un lever passage tapissé à travers les arbres. Il y avait certes un accès plus aisé, mais ce n’étais pas aussi amusant.

Curieuse, elle prit donc les devants. Il la suivi de près avec Aëva qui gazouillait joyeusement en mâchouillant les cheveux du Berserker. Finalement, ils arrivèrent à un endroit dépourvu d’arbre, laissant automatiquement place au bâtiment. Certes, il n’était pas énorme. C’était plutôt un petit et modeste Manoir, rien d’extravagant, ni de luxueux. Il doutait fort de toute façon que ce soit vraiment ce qu’Amélia ou Hanaë aurait le plus ardemment désiré. Elles voulaient un endroit tranquille, tout comme lui. C’était après tout leur seuls désir il y a de cela quelques années et les deux femmes le lui avait rappelé à plusieurs reprises. Amélia se retourna finalement vers lui. Elle semblait un peu perplexe. Xerkh se frotta nerveusement la nuque de sa seule main libre et eut un bref sourire, un peu incertain.


-Bienvenu à la maison?

Il espérait que sa surprise lui plairait. Il n’avait pas encore eu la chance de la montrer à Hanaë, mais sachant qu e celle-çi avait énnoncer le désir de retourner à la Forteresse pour plus de tranquilité, cela lui plairait. Rien ne l'empêchais d'y retourner tout de même si c'étais ce qu'elle désirait, mais au fond de lui, il souhaitait tout simplement qu'elle soit heureuse elle aussi, peut importe où elle serait. Le bien être d'Auriane était aussi important pour lui, tout comme celui de Miya et Aëva. Quand à Aether, elle serait libre encore une fois de faire ce qu'elle voudrait, mais il avait aussi prévu le coup. Si jamais pour quelconque raison Amélia n’aimait pas son initiative, avec les rénovations qu’il avait fait, cela n’aurait pas trop de mal à se vendre. D’un autre côté, étant dans la forêt…

-Pardonne-moi de ne pas t’en avoir parlé… Je voulais vous faire la surprise… Je sais que ces derniers temps ce n’est plus vivable à la maison... Trop, pour trop peu d'espace... Je me suis dit que ce serait mieux ça que de faire une tonne de petite hutte autour de la maison...

Il eut un bref sourire, un peu taquin, mais toujours avec une pointe d’incertitude.

-Tu veux visité?

Un peu anxieux, il lui tendit la main, l’invitant à le suivre. Il ne savait pas vraiment s’il y arriverait, dans tous les cas, dormir à la belle étoile ne le dérangerait pas. Il devait pensée aux autres, pas seulement à lui dans tout ça et il avait eu beau retourner le ''problème'' dans tous les sens, agrandir la maisonnée était inévitable si tous le monde désirait garder sa santé mentale comme elle était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9474-xerkh-le-berserker
Amélia
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 437
Rôle : Chevalière impérial
Âge du personnage : 32 ans-37 ans (Génération 18)
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: Une nouvelle demeure pour la meute... [PV Amé] Mer 07 Déc 2016, 13:34

Le vent soufflait tel une confortable brise d'été dans le ciel ensoleillé de cette merveilleuse journée. La chevalier impérial se sentait si bien. Elle était aussi libre que le vent. A un lieu inconnu de la terre ferme, puisqu'elle n'en voyait pas a perte de vu, la fille du dieu des vents volaient simplement dans son élément. Rien de l'inquiétait. Aucune pensée néfaste, aucune responsabilités, aucune chicane. Elle était libre, sans soucis, sans ennuie. Même le fait d'être dans un ciel sans qu'il n'y ait aucun appuie nul part ne l'inquiétait pas. La seul chose qui lui traversait l'esprit pour le moment était se sentiment de bien être qui l'envahissait. La Midjin au sang divin dansait au rythme de la musique que lui apportait la nature, soit: Les oiseaux, les dragons et le vent. Les quelques nuages qui se transformait au gré du vent formait un magnifique décors. Puis le soleil, sa douce chaleur qui réconfortait l'esprit de la dame a sa simple présence. Cette chaleur confortable qui l'attirait vers l'astre céleste. Amélia n'avait aucune idée de pourquoi elle voulais s'en rapproché, pas plus que pourquoi cette question ne lui traversa même pas l'esprit. Mais plus elle s'en rapprochait, plus la chaleur confortable semblait l'enveloppé comme une source de chaleur familière. Se confort qu'elle reconnaissait si bien l'a stoppa un moment.

''C'est si confortable...''

Se dit elle a elle même jusqu'au moment ou elle sentait que la source de chaleur se concentrait de plus en plus a des endroits spécifique. C'était comme si elle pouvait touché la chaleur qu'elle se surprenait de voir baladeuse. Mal a l'aise, elle repoussa d'un geste la mains en insultant grossièrement la chose, mais d'un autre côté, elle voulait quand même de se contacte rassurant. Indécise, son regard se posa instinctivement sur le soleil, dont la luminosité sembla s'intensifié jusqu’à complètement l'aveuglé... alors que les voix des oiseaux commençait a prendre la même voix que les rechignements de son petit dernier trésor.

''Gnnn... ''

Grommela-t'elle machinalement en se rendant compte que toute cette scène n'avait été qu'un confortable rêve. Rêve de liberté et de paix que la famille commençait a avoir de plus en plus besoin. Parlant de paix, elle avait surtout grogné a cause du courant d'air qu'avait laisser Xerkh lorsqu'il s'était levé pour allez chercher leur petite fille affamé. La guerrière du vent regarda le père de l'enfant la prendre. Cette scène lui arracha un sourire. Puis elle s'étira de façon pas très gracieuse avant de se relevé assise sur son lit pour prendre l'enfant et échangé un simple mais affectueux baiser avec son amant. Elle attendis que celui-ci souhaite le bon matin a sa fille d'une façon similaire avant de lui faire un gros câlin elle même. Xerkh pris alors la parole, lui faisant savoir qu'il avait trouvé quelque chose digne d'intérêt dans la forêt. En temps normal, peut-être aurait-elle tournée la question dans sa tête pour voir les choses différemment.. Aujourd'hui, elle était simplement fatigué et n'avait pas du tout la tête a analysé, elle accueillit donc la nouvelle avec une simple curiosité.

''Oooh? Je pensait allez m'entraîner auprès d'Hel cet après-midi. Mais une plante bizarre? A quoi elle ressemble? Quel couleur? Quel type de feuille? Des aiguilles? ''

Amélia avait beau avoir l'esprit encore dans les vapes suite a se confortable rêve qui l'empêchait d'être complètement connecté a la réalité, mais sa curiosité elle avait été complètement réveiller au point ou elle s'était même vaguement rendu compte des questions qu'elle avait posé. Le Berserker avait bien entendu réussi d'une façon subtil a gardé le silence, lui proposant simplement de venir la voir elle même. Il fallait dire que même si elle était beaucoup attaché a son développement, surtout parce que c'est temps-ci il semblerait que c'était le seul moment ou elle pouvait être un tantinet tranquille (d'une certaine manière). Néanmoins... une simple petite balade en forêt avec son amour, c'était quelque chose qui lui manquait aussi. Pourquoi pas alors se mérité une journée de congé.

''Huuuhhhnnn... T'as le don de piqué ma curiosité quand tu veut mon loup.''

Lui fit elle savoir d'un sourire taquin. Puis la journée commença ainsi. Après avoir passé un bon moment dans le confort du lit avec deux de ses trésors adoré, la chevalier décida enfin de se levé pour s'habiller afin d'aller déjeuner en famille. La demi Midjin profita du fait qu'ils n'étaient que tout les trois aujourd'hui pour faire un peu de ménage dans la maison et s'assurer que tout était en ordre pour leur retours. Étrangement, c'était peut-être l'idée de passé une journée tranquille qui la motivait (et quel tranquillité de profité de se moment pour faire sa ménagère.), mais c'était une des rares fois ou s'occupé de la maison ne la dérangeait pas trop. Un peu... comme dans les premières années ou elle avait aménagé avec Xerkh. C'était un sentiment un peu nostalgique.

Quelques coups de plumeau plus tard, ses équipements de cueille ramasser a la va vite et mis en sac, le trio enfin prêt se mis alors doucement en marche dans la forêt. Si la chevalier profitait pleinement de se moment, elle s'était vite rendu compte que quelque chose clochait avec Xerkh. Il était... étrangement plus silencieux qu'a son habitude. Pire... il avait un de ses regards qu'elle pouvait reconnaître parmi mille. Quelque chose le tracassait, elle en était certaine. La petite femme respectait bien entendu son silence, mais ce qui pouvait inquiété Xerkh ne pouvait qu’inquiété la femme en retour, et le fait de ne pas savoir quoi la dérangeait un peu. Cela ne l'empêcha pas tout de même de discuté gaiement avec sa petite fille de tout et de rien, lui enseignant mille et une chose sur la vie. Après tout, elle était dans l'âge ou elle s'ouvrait lentement aux voix de la connaissance (et surtout du langage). Mais Xerkh l'inquiétait toujours, encore plus lorsqu'elle se rendit compte que celui-ci semblait moins enclin a continuer. La, s'en était trop... La chevalier ne pu s'empêcher cette fois-ci de réagir.


''Xexe?

Demanda-t'elle simplement en se retournant vers lui, un air inquiet au visage. Aëva elle était soudainement devenu silencieuse. Probablement affecté par l'atmosphère qui s'était alourdit avec le temps. Comme seul réponse, le Berserker lui pointa un côté de la forêt du menton, signe qu'ils étaient près d'arrivé. Bien entendu, la curiosité de la jeune femme la poussa aussitôt dans cette direction. La chevalier aux cheveux blancs remarqua bien entendu que la région semblait être un peu moins naturel de ce côté. Un passage, lieu qui avait été tapé avec le temps par le passage de plusieurs personne. La dite plante se trouvait dans cette direction? La seul façon d'en avoir le cœur net vu le silence de l'homme était bien entendu d'aller voir par elle même. Cependant, la plante qu'elle retrouva dans le décor n'avait définitivement rien d'une plante. Il s'agissait d'un vieux manoir qui a première vu, venait d'être rénové tout simplement. Bien entendu, la chevalier n'avait aucune idée de pourquoi Xerkh l'avait amené ici. Il détestait pourtant ce genre de lieu non? Quelqu'un a l'intérieur voulait-elle la rencontrer? D’où l'inquiétude de Xerkh? Encore une fois, la curiosité de la jeune femme la poussa a se retourner vers lui, ce demandant vraiment pourquoi il l'avait invité ici. De son naturelle mouvement de grattage de tête lorsqu'il était nerveux, celui-ci lui répondit tout simplement.

Une réponse qui la laissa tout d'abord perplexe. Avait-elle bien entendu... bienvenu a la maison? De perplexe elle tomba a bouche-bée. Vraiment? Ils allaient vivre dans un endroit finalement plus spacieux et confortable? De bouche-bée, un grande sourire remplie de joie s'afficha finalement sur son visage alors qu'elle détourna le regard vers la demeure. Amélia n'en croyait pas ces yeux. C'était bien vrai de vrai? Dormait elle encore et tout ceci n'était qu'un rêve? Si s'en était un, elle ne voulait pas se réveiller. Puis finalement, la joie qui l'avait pris de cours se manifesta finalement par une nerveuse petite Midjin qui sauta de joie avant de sauter dans les bras de son amoureux, en faisant bien attention pour ne pas écrasé Aëva au passage.


''Ooooh Xerkh chéri, c'est merveilleux.''

Dit-elle d'une sincérité débordante de joie. Celui-ci s'excusa alors de ne pas avoir rien dit. Pourquoi? Elle adorait les surprises. Bon... il était vrai, maintenant qu'elle s'en rendait compte, qu'il lui avait menti sur toute la ligne tant qu'au fait qu'il l'abandonnait un peu trop souvent a son goût. A vrai dire, elle avait bien été en colère avec lui pendant un moment. Mais ayant accepté en très grande partie son côté Berserker, elle avait plutôt tenté d'économisé son énergie a s'occupé de sa famille plutôt que de s'enragé inutilement après le père qui, elle avait cru, se sauvait de ses responsabilités. Mais cette surprise... Pour ça, elle pouvait bien le pardonner. La maître-magicienne ne pu s'empêché un léger rire face a la remarque de Xerkh.

''En effet, l'idée de ce faire une village pour une famille me semble bizarre. Je ne sait pas pour les autres, mais même si on a tous besoin de tranquillité, j'aime bien être avec tout le monde dans la même demeure.''

Xerkh lui proposa donc d'allez visité a l'intérieur. Chose qu'Amélia accepta bien entendu aussitôt. Intrigué, elle osa même prendre les devants et accouru pour voir la merveille d'un peu plus près. Certes, ce n'était pas un château, loin de la. La structure était quand même vieille, ce qui lui donnait un certain air ''naturel'' qu'elle aimait bien. Ce n'était certes pas le plus luxueux des manoirs, mais ça, Amélia s'en moquait un peu. Après tout, depuis le temps qu'elle vivait en forêt, elle s'était bien habitué a la vie confortable du petit cocon qu'ils avaient. En fait, elle avait même étrangement un peu peur de se perdre durant les premières semaines. Mais ce connaissant, elle savait qu'elle allait bien vite qu'elle allait s'habitué. La demi Midjin attendit le Berserker sur le portique de l'entrée, elle se faisait violence pour ne pas entrée elle même et tout visité d'un coup d’œil. Après tout, ils avaient bien toute la journée pour ce faire non? Se forçant donc a la patience, elle tendis le bras a celui-ci lorsqu'il arriva a sa hauteur, le laissant commencer son travail de guide alors qu'elle s'émerveillait déjà de ce qui pouvait être a l'intérieur. Ah l'imagination...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerkh
Animateur - Chevalier
Animateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 513
Date d'inscription : 18/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 28-32 ans (G18)
Rôle: Chevalier Impérial 16e génération, Alpha de la colonie Berserk.
MessageSujet: Re: Une nouvelle demeure pour la meute... [PV Amé] Mer 07 Déc 2016, 23:57

Il attendait, un peu incertain la suite des évènements. Il se demandait si elle serait vraiment heureuse ou si l’habitation ne lui conviendrait pas. Peut-être n’avait-il pas pensé à quelque chose de primordial? Il revit rapidement chaque parcelle du Manoir dans son esprit, cherchant un oubli. Finalement, elle sembla enfin réagir, comprendre ce qu’il venait de lui dire. Il risqua un œil vers elle, puis, ne put s’empêcher un sourire en coin en la voyant presque exploser de joie. Il sentie ses épaules se détendre, comme s’il venait de faire tomber une décharge importante sur ses épaules alors qu’une brise immaculée vint lui enroulée le cou de ses bras, sans écrasé Aëva bien entendu. Il la serra de son bras libre en retour et se permis de la soulevé rien qu’un peu, pour profiter encore un peu de sa proximité. Puis il la relâcha, la laissant admiré l’endroit de l’extérieur avec la nette envie d’y visiter l’intérieur.

La main toujours tendue vers elle pour l’invité à le suivre, il resta figé quelques secondes en la regardant tout simplement déguerpir vers le Manoir sans avoir remarquer son geste. Cela l’amusa. Il jeta un bref regard amusé vers Aëva.

-Je crois que papa s’en est bien sortie, tu crois?

Celle-ci se mit à lui sourire en gazouillant, essayant d’attraper son nez. Xerkh la laissa faire un instant puis une fois chose faite, il fit disparaître les mains de celle-ci dans sa bouche, ce qui amusa la petite après avoir ouvert de très grands yeux surpris, bien entendu. Il pensait à Miya ainsi qu’à Auriane, qui pourraient bénéficier d’une chambre chacune lorsqu’elles le voudraient. Enfin, tout le monde aurait son espace. Bref, il était heureux de voir la réaction de la belle alors qu’il y avait mis tant d’effort. Il avait même déjà planté quelques jeunes arbres sur le terrain puisqu’il trouvait l’endroit un peu trop vide. Dans quelques années, ces arbres deviendraient robustes et offrirait un couvert intéressant à la petite propriété.  

Il releva la tête pour aviser Amélia et son bonheur. Il savait qu’il était prêt à tout pour la voir ainsi, tous les jours. La voir s’éteindre ou perdre de l’intérêt ou la passion pour les choses qui lui ne l’intéressait pas nécessairement le désolerait. Il en profita aussi pour baissé légèrement le regard et pencher un tantinet la tête, observant le mouvement de ses hanches et de son fessier. Il finit après une brève contemplation par s’activer et aller la rejoindre alors qu’elle l’attendait déjà devant la porte. Pour lui tendre le bras dès qu’il arriva. Xerkh observa son geste. Ce n’étais pas vraiment le genre à comprendre ce genre d’étiquette, mais il avait capté, au moins. Il choisit donc de se prêter au jeu et bomba le torse pour la tenir comme le ferait un vrai Cavalier. Il l’aurait bien pris dans ses bras pour lui faire passer le pas de la porte, mais pour cette fois, il en avait une autre à tenir.

Ainsi donc, il ouvrit la porte qui n’étais pas verrouillé puisqu’un Manoir garder par des loups n’était pas le genre de chose qui l’inquiétait vraiment, surtout pour quelques heures seulement, au beau milieu de la Forêt Noire, il prit un ton hautain, qu’il ne fut capable de garder que le temps d’une phrase tout en bombant le torse et levant un tantinet le menton.

-Alors, ma Lady, voici ici le majestueux Hall d’entrée. Comme vous pouvez le constaté, d’ici quelques jours sans doute, vous pourrez y apercevoir très particulièrement deux petites filles y courir. C’est pourquoi, le propriétaire des lieux, à songer à le garder léger, sans trop le chargé.

Il se pencha vers elle d’un air trop Noble qui lui allait sans doute très mal pour s’arrêtter à mis chemin et laissé échapper un bref rire.

-Non sans blague, je n’ai aucune idée comment décorée une maison alors voilà… Je me suis plutôt occuper de retirer un chandelier douteux qui aurait pu tomber sur la tête de quelqu’un, puis, par-là, d’y refaire le mur.

Il la relâcha doucement, il savait qu’elle trépidait d’envie de tout visité à son rythme. Ne l’avait-il pas fait lui-même pendant que Vayrinn maintenait l’attention du vendeur en bas? Il choisit donc de suivre Amélia. Lui expliquant ce qu’il avait changé de chacun des lieux ou presque, tout en avisant si cela lui convenait toujours.

-Les chambres sont à l’étage. Il y en a huit, mais entre toi, Hanaë, Aether et son Écuyer, Beurk…

Oui parce-qu’il était très clair que ce Beurk ne dormirais pas dans leur chambre, on s’entend…

-Puis la chambre de Miya et Auriane qu’elle s’empresserons sans doute de choisir, sans compté la future d’Aëva…

Et bien entendu, il en restait techniquement une de libre, pour les invités… À moins qu’un autre enfant ne s’ajoute dans son calcul. Ce qui pour une fois il avait préférée prévoir. Sait-on jamais.

-Mais avant de monter visiter les… Chambres.

Il ne put s’empêcher un bref sourire, mais bon, ils avaient Aëva. Quoi qu’ils pourraient les laissé sous la garde des loups. Cela ne l’inquièterais pas vraiment.

-Il y à une pièce en particulier à l’étage inférieur qui pourrait sans doute t’intéressé...

Il l’invita donc à le suivre, un bref sourire taquin au visage. Même si elle aurait beau le questionner du regard, il ne dirait rien. Tout en marchant vers les lieux, le Berserker en profita pour lui montrer les autres pièces. Le Manoir n’était pas vraiment décoré, mais certains meubles y étaient déjà. Pour le reste, il laisserait faire la gente féminine qui saurait y apporté sa touche personnelle pour faire de cet endroit leur maison.

Une fois les escaliers descendus, il s’arrêta devant une porte et lui tendis la clé, toujours ce sourire aux lèvres, mais, lorsqu’Amélia vint pour tourner la poigner, il l’arrêta doucement de sa main.

-Il y a peut-être quelques petites choses à modifié, je n’ai jamais été doué pour ce genre de chose et Vayrinn m’a un peu aider, alors soit indulgente…

Puis, il la laissa ouvrir la porte. De l’autre côté du couloir se trouvait une pièce similaire, pour Hanaë. Une fois entré, elle pouvait y voir une grande pièce avec des armoires et une grande table au milieu. Dans les armoires, une tonne de fioles et de livres y reposaient, sans compter d’autres objets qu’aurait besoin la Chevalier pour pratiquer ses recherches et ses expériences, tout comme la concoction de ses potions ou poison. Quant aux livres, elle les avait tous lus pour la majorité. Xerkh avait trouvé le moyen de s’en procurer d’autres exemplaires afin de permettre à celle-ci d’avoir un petit début de bibliothèque, même si déjà, à la maison, des meubles menaçaient de s’écrouler sous le poids. Entre ceux d’Amélia et d’Hanaë.

-Je sais que tu as toujours rêvé d’avoir ton espace à toi pour travailler sans te faire déranger par tout le monde qui passe tout prêt. La table de cuisine, c’est terminer…

Il la regarda un moment, l’attrapant par la main avant qu’elle ne fuit encore sa présence pour explorer les lieux. Il attendit que celle-ci quitte un moment du regard la pièce pour le regarder dans les yeux.

-Je t’aime.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9474-xerkh-le-berserker
Amélia
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 437
Rôle : Chevalière impérial
Âge du personnage : 32 ans-37 ans (Génération 18)
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: Une nouvelle demeure pour la meute... [PV Amé] Jeu 08 Déc 2016, 14:47

Alors qu'elle attendait impatiemment son guide la rejoindre, un mouvement attira son attention du coin de l’œil. Naturellement, son regard ce tourna vers le fautif pour voir de qui... ou quoi... il s'agissait. Les fautifs dans ce cas-ci. Il s'agissait de la famille de loup qu'avait fondé la compagnon lupin de Xerkh qui faisait plus ou moins partie de la famille. En fait, c'était plutôt des voisins très près de la tanière qui partageait leur territoires et les deux familles y vivaient en harmonies. Leur présence devait certainement signifié qu'ils avaient acceptés le changement de territoire. A peine moins d'une dizaine de ces magnifiques loups rejoignis le trio humanoïdes. A voir ceux-ci, ils devaient revenir de la chasse puisqu'ils y avaient encore quelques rares trace de sans frais sur certains d'entre eux. Ils avaient probablement cesser leur activité de nettoyage lorsqu'ils les avaient senties arrivés. Les deux plus jeunes du groupes, encore louveteau, s'était approché d'elle a la course tout en se mordillant en chemin. C'était la course pour savoir lequel allait avoir le premier câlin. Pour Amélia, c'était une vision tout a fait mignon. Qui ne saurait fondre devant ces bouilles aussi mignonne?

''Akela, Iceberg, bonjour a vous deux.''

Leur dit-elle en s'accroupissant avant de leur flatté l'un, le dessous du menton et l'autre, le dessus de la tête. Leur réaction fut presque instantané. Akela, le plus vieux et le plus gris foncé des deux, s'écrasa la tête sur sa main afin de ressentir plus les grattouilles de son mentons, tandis qu'Iceberg, le plus jeune qui était d'une teinte gris tachetés caramel poussa sur sa main afin de profité du plus possible du contacte. Après cette brève introduction, les deux jeunots repris de plus belle leur amusement en ce pourchassant les un les autres. Xerkh était venu la rejoindre durant ce moment. Amélia c'était donc relevé pour lui tendre la main que le Berserker gentlemen pris comme il se devait tout en prenant un air fier et pompeux, comme un vrai noble. La vision était plutôt étrange, mais amusante. Il ouvrit ensuite la porte et guida la petite Midjin ainsi que leur fille, qu'il portait toujours, dans l'entrée de cette demeure. Après sa légère introduction, la maître-magicienne laissa échappé un léger rire amusé. Bien entendu, elle ne pouvait s'empêché de s'imaginé la scène, ainsi qu'a peu près le décors... Et qu'il était vrai qu'embellir trop la place avec des trucs inutiles serait plus dangereux qu'autre chose. Ou a la limite, reviendrais a lui donner beaucoup plus d'ouvrage de nettoyage. La chevalier jeta un œil au plafond pour avoir un idée de quoi il parlait par la suite. A voir la grandeur de ce qui servait a supporté le lustre autrefois, il devait être en effet assez gros pour être dangereux s'il tombait. Dommage, cela aurait été plutôt jolie un chandelier dans l'entrée. Bon, pas que c'était nécessaire non plus. Après tout... c'était un truc de plus a nettoyer.

''Oh, ne t'en fait pas, je suis sur que tout le monde saura rajouté leur petite touche personnel afin de bien embellir la place. Après tout, la décoration est avant tout une question de goût. Le reste n'est pas important.''

Dit-elle tout en regardant le mur qui avait été plutôt bien réparé. Enfin... ce n'était certainement pas digne d'un grand maître charpentier. D'ailleurs, Amélia cru remarqué que la réparation n'avait pas vraiment le même style qu'elle était habitué a voir dans les constructions du village. La petite Midjin s'avança jusqu'au fond du hall, regardant d'un coup d’œil rapide les autres salle. Oh, elle allait bien sur les visités tous un après l'autre au complet. Elle faisait ça simplement pour identifié un peu plus la disposition de la maison. Lorsque la chevalier revint près de Xerkh, elle s'apprêta a prendre les marches avant que Xerkh ne prenne la parole. Bien sur, les chambres étaient a l'étage, c'était une norme de constructions dans tout les bâtiments sur plusieurs étages. Huit? Bien, suffisant pour y accueillir une personne de plus. De toute façon, Beurk et Willow allait bien finir par quitter la demeure eux aussi non? Peut-être, peut-être pas, seul le temps réussiront a décidé de l'attachement qui se créera entre la famille et les nouveaux arrivant. Pour le moment, l'attachement ne s'était pas encore crée, alors ce détail restait tout de même lugubre. Mais pour les cinq prochaines années, les deux écuyers auraient quand même droit a leur propre lit, plutôt que de dormir dans le salon comme a la tanière présentement.

Le berserk lui fit savoir ensuite qu'il voulait attendre avant d'aller a l'étage du haut. Il avait une petite surprise pour elle a l'étage du bas. La curiosité de la jeune femme fut bien entendu tout de suie piqué au vif. Et bien sur, pour alimenté sa curiosité, le Berserker n'avait pas l'intention de lui faire savoir tout de suite... Ah cette torture de ce trouvé dans l'ignorance, le regard d'Amélia se fit suppliant. Bien sur qu'elle voulait savoir de quoi il s'agissait. C'était quoi ces idées de la faire attendre encore. La jeune femme tenta tant bien que mal de se calmer. S'il n'en tenait qu'elle, elle serait probablement déjà au sous sol en train de tout regardé. Digne d'une mère passé la trentaine n'est-ce pas? Enfin, elle suivit tout de même le guide qui continua la tournée sur l'étage présente. Une grande salle ou un foyer y était installé, parfaite place pour les soirées en famille ou tranquille sur le bord d'un confortable feu. De l'autre côté du hall, une énorme salle a mangé ainsi qu'une cuisine a part ou les personnes pourrait préparer leur repas. Sans être dans le très chic, pour les besoins de la famille, c'était bien plus que suffisant. Ensuite Xerkh amena la petite Midjin et l'enfant hybride jusqu'au étages inférieur.

L'escalier tomba sur un mur, donnant sur un couloir qui s'étalait a droite et a gauche. Quelques salles s'y trouvait, généralement assez grande d'après ce qu'elle pouvait estimer en regardant la distance du couloir. Ce serait parfait pour y entreposé leur chose. Voir peut-être, en modifiant certain truc, que l'une d'entre elle pourrait servir de salle d'entrainement durant les jours ou les guerrier n'auront pas envie d'aller ce mouiller dehors ou d'aller souffrir de la froideur de l'hiver. Enfin, ça c'était a voir. Finalement le duo arrivèrent enfin a la soit disant place mystérieusement secrète qui était sa surprise, a l'un des extrémités du couloir. Bien entendu, la jeune femme n'avait aucune idée de ce que son amant lui avait réservé. Il lui fit finalement l'honneur d'ouvrir la porte et de l'y invité a entrée. Le regard émerveillée d'Amélia s'illumina plus vif que jamais. Son propre laboratoire... Elle en avait jamais vraiment parlée a personne, mais elle avait toujours voulu souhaité en avoir un a la maison. Il était vrai qu'avec les enfants dans les parages, il lui était plutôt difficile de s'exécuté a la maison. D'ailleurs, elle n'y préparait que les mixtures non dangereuse a la tanière. Ses poisons et anti-poison était habituellement crée au château, ou l'ambiance était plus sérieuse et moins risqués. Mais même la bas elle ne s'était jamais sentie vraiment chez elle. Ici, elle pourrait absolument tout faire sans problème, et malgré le fait que les fenêtres étaient quand même assez haute, il semblait avoir assez d'aération pour que ce ne soit pas trop dangereux. Avant qu'elle n'ait pu faire un pas pour allez observer chaque coins et recoin, le Berserk la stoppa net en lui retenant le bras. Oh, un autre surprise? Non... mais c'était encore plus plaisant a entendre. La jeune femme répondit tout d'abord d'un sourire amoureux, avant de venir l'enlacée et lui volé un bref petit baisé.


''Moi aussi.''

Lui souffla-t'elle en prenant son air pour recommencer son contacte, cette fois-ci plus long et langoureux, s'arrêtant que lorsqu'elle sentie son souffle qui commençait a lui manqué. En s'arrêtant, son regard bleu ciel plongea dans le regard orange ardent de son amant. Elle avait de la misère a s'en détacher et laissait ses émotions afflué par son regard. Heureuse, voila ce qu'elle était. Sans allez dans les complications de ses sentiments, ce mot représentait parfaitement comment elle se sentait en ce moment. Ce fut les petits rires d'Aëva qui les ramena un peu a la réalité. Apportant son regard de mère aimant vers celle-ci, la petite Midjin kidnappa la jeune Midjin-Berserk des bras de son amant pour tourner l'élevé dans les airs, tournée sur elle même et finalement lui faire un gros et tendre câlin.

''Oooh mais toi aussi je t'aime fort fort ma petite Aëva.''

Amélia entrepris ensuite une visite détaillé de la place.

''Maman va placer tout ses livres ici. Et les trucs dangereux que vous pourrez pas boire la. Et elle va travailler ici.''

Oh bien sur, maman était bien consciente que sa fille ne comprenait pas ce qu'elle était en train de dire. Mais ce n'était pas ça l'important, elle voulait simplement lui faire savoir, par contacte et par sa voix, qu'elle n'était certainement pas oublié dans toute cette visite. D'un autre côté, elle était déjà en train de se faire des plans pour la disposition de ses effets personnels. Après un moment, elle rejoignit le Berserker a la porte. Jetant un coup d’œil de l'autre côté, elle ne pu s'empêcher de posé la question.

''Et qu'est-ce qu'il y a de l'autre côté?''

La réponse ne tarda pas. Il s'agissait d'une salle comme la sienne mais pour Hanaë. Bien, ainsi elle aurait chacune leur lieux de travail respectif et ne mélangerais pas leur chose. Avant qu'ils ne quittent la salle, la chevalier impérial déposa la clé sur la table. Ce genre d'objet était plutôt inutile pour elle. Tant qu'une barrure était existant sur le porte, c'était tout ce qui comptait. Xerkh pu s'en rendre compte alors qu'après être sortie de la salle, un petit déclic ce fit entendre dans la porte. Après tout, une clé pouvait être facilement trouvé et utilisé, même par un enfant. La magie par contre, ce n'était pas une chose que les Berserks savaient utilisé aisément. Pour elle, c'était donc encore mieux qu'une simple clé. [i]

''Il reste donc l'étage supérieur a visité? Je me demande si les chambres sont confortable et douillet.''

[i]Si son ton de voix avait semblé tout ce qu'il y avait de plus sérieux, son regard portait cependant un second sens a sa question. Oh... elle aimait bien le faire peu importe ou. Sur la table, dans les bois, dans la rivière, caché dans un couloir d'une tour, mais le lit restait selon elle l'endroit le plus intimes et confortable pour approfondir physiquement leur relation. Ah, si Aëva n'était pas avec eux, elle se ferait bien entendu insistante pour essayé. Enfin, pour le moment, un premier coup d'oeil était de mise afin de se faire une idée.


''J'ai pensée qu'on pourrait utilité les salles de gauche comme entrepôts. Et avec les salles a droites, si c'est possible d'enlevé un mur sans affaiblir la fondation, nous pourrions y faire une plus grande salle pour les entraînements pendant les temps d'intempérie ou quand sa ne nous tenteront pas d'allez a l'extérieur. Qu'en pense tu?

Lança-t'elle simplement comme idée alors qu'ils se dirigeaient vers les escaliers pour remonter. Elle savait que pour la salle d'entraînement, Xerkh n'en verrait probablement pas l'utilité. D'un autre côté, c'était plus pour pouvoir ''apprendre'' que vraiment s'entraîner. Elle y voyait déjà une petite disposition un peu comme la salle d'entraînement au château. Support d'arme, cible et mannequin de bois serait de mise. Peut-être même mettre des trucs un peu plus solide comme du roc ou des pièces d'armures afin de s’exercer sur le plus de différente chose possible. Enfin, ça c'était son idée, qui sait ce qu'avait le propriétaire des lieux en tête a ce sujet.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerkh
Animateur - Chevalier
Animateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 513
Date d'inscription : 18/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 28-32 ans (G18)
Rôle: Chevalier Impérial 16e génération, Alpha de la colonie Berserk.
MessageSujet: Re: Une nouvelle demeure pour la meute... [PV Amé] Lun 12 Déc 2016, 15:41

Deux mots simples. Pourtant, deux mots qu’il n’avait jusqu’alors jamais prononcer, bien que sans doute qu’à ses filles. Ces mots semblaient vouloir trop l’impliquer, ou quelque chose comme ça. Sans doute les trouvait-il trop éphémère venant de la société qui l’avait vue grandir. Leur signification était pour lui différente de ce qu’il ressentait, de comment il voyait la chose. S’il les avait prononcé aujourd’hui, comme un souffle, c’était simplement parce-qu’il savait qu’elle comprendrait. Depuis maintenant une dizaines d’années, ils partageaient une grande partie de leur vie. Les choses n’avaient pas été aisées au début et il y avait encore beaucoup d’ajustement à faire. Le mot clé de leur relation était sans doute ‘’compromis’’. Tous deux comprenaient les besoins de l’autre et c’était bien pour cela qu’ils étaient sans doute si ouvert, si… Confiant à la fois.

Quoi qu’il en soit, tout cela se résuma en un long et langoureux baiser. Si cela n’aurait pas été de la présence de leur fille, Xerkh saurait laisser volontiers submergé par se contact agréable. Ils se regardèrent un moment, puis, Amélia pris Aëva dans ses bras et tourna avec elle un moment. Il eut un bref sourire. Il aimait voir ses proches heureux et il était plus que satisfait de voir que sa surprise plaisait bien. Il resta toujours dans le cadre de porte, finissant par s’y adossé en croisant les bras alors qu’elle faisait faire la visite à la petite. Bien entendu, suite à tout ceci, la curiosité de la mindjin-celeste ne tarda pas à revenir la piquer, le questionnant sur l’autre pièce. Il lui expliqua alors que c’était le même genre de pièce qu’elle avait, mais pour Hanaë. Il savait bien qu’elles auraient très bien pu se partager celle-ci, mais puisqu’ils pouvaient se le permettre, pourquoi pas. Hanaë aussi était importante à ses yeux. Il voulait qu’elle se sente elle aussi chez elle, tout comme Amélia. Il savait qu’elle se considérait souvent comme ‘’La deuxième’’. Cela ne justifiait pas le fait qu’elle devait passer en second lorsque venait le temps de pensée à sa petite famille…

Il quitta rapidement ses songes lorsque sa douce lui mentionna que les chambres devaient sans doute être douillettes. Le ton de voix qu’elle avait emprunté, teinté du regard qu’elle lui lança fut plus que suffisant pour qu’il en comprenne le sens. Il eut un bref sourire qu’il eut du mal à faire disparaître. Ainsi donc, ils se dirigèrent vers le reste du Manoir afin de terminer la visite. Xerkh passa derrière elle, non sans lui offrir une petite tape sur les fesses, question de la titiller un peux. Il garda tout de même sensiblement sa concentration, même si la vue que lui offrait Amélia en montant les escaliers était délicieuse.

-Oui ce sera possible, mais peut-être pas tout de suite. D’ici quelques mois je pourrais en faire quelque chose d’acceptable. À moins que Vayrinn, Khaos et Khör restent encore un moment, ce serais plus facile pour moi d’avoir encore un coup de main. Entre les missions, la famille et tout…

Il devait avouer que d’avoir retapé le Manoir lui avait pris beaucoup de temps. Cela ne l’avait pas fatigué outre mesure, mais il avait envie de faire autre chose de ses temps libres, rien qu’un peu. L’idée était bonne alors il comptait bien l’appliquer. Peut-être disait-il alors quelques mois et qu’il s’y mettrait plus tôt, mais il préférait donner une réponse en un temps plus éloigné que de ne pas tenir parole.

-Dans tous les cas, d’ici là, si tu as un plan en particulier pour la salle, tu pourrais le mettre sur parchemin question que je puisse recrée ce que tu imagines.

Évidemment, il avait déjà une bonne idée de comment faire le tout, mais il aimerait bien avoir aussi son avis sur, ne serait-ce que la disposition des choses dans cette salle. Évidemment, vue l’espace, cela serait bien moins complet que la salle d’entraînement dans la Forteresse, mais cela pourrais tout simplement servir à aider les enfants à ce dépenser tout en apprenant quelques rudiment de l’entraînement physique. Il préférait de loin l’extérieur, mais il savait que tous n’étaient pas aussi tolérant, ni motivé que lui lorsque venait le froid de l’hiver ou la pluie glacé du printemps ou de l’automne.

-Sinon… J’ai aussi mis le Manoir à ton nom ainsi que celui d’Hanaë. Outre le fait que je ne suis pas des plus à l’aise avec la paperasse, je voulais offrir une certaine sécurité aux enfants et à vous deux. Je ne crois pas que le garder à mon nom seul serait très pratique advenant qu’il m’arriverait quelque chose. Cela serait une chose de moins à vous soucier. Avoir un endroit stable pour les enfants… Dans l’Empire, je crois que c’est ce qu’il y a de mieux. Tu ne crois pas?

La réalité était tout de même là. Outre le fait qu’il ne savait jamais combien de temps encore il tiendrait dans l’Empire, la possibilité qu’il perde la vie lors d’une guerre ou une mission n’était pas à écarter. C’était le genre de sujet qu’il préférait ne pas mettre sur le tapis, mais il voulait tout de même qu’elle le sache. Il ne voulait pas l’inquiéter pour rien. Quant au fait d’avoir un endroit pour les enfants dans l’Empire, c’était important pour lui. Même s’ils savaient qu’ils auraient toujours une place dans les Territoires Inconnu, ou plutôt ‘’interdits’’ comme les appelaient Vayrinn. Il savait que peut importer où ils voudraient aller, les Berserks leur ouvriraient grand les bras. C’était peut-être un peu cela qui lui rendait la vie dans l’Empire plus insupportable que jamais. Savoir les desseins de la Chamanka le mettrais un jour ou l’autre en conflit d’intérêt. Pour l’instant, il préférait agir comme s’il ne savait rien, mais jusqu’à quand pourrait-il jouer le jeu?

Il soupira malgré lui. Un soupir entrecoupé qu’il ne voulut pas terminer afin de ne pas inquiéter outre mesure Amélia, il se contenta de faire les quelques pas qui les séparaient alors qu’Akela et Iceberg vinrent les rejoindre. Cela lui donna une idée. Il prit gentiment Aëva et la déposa sur le sol. Celle-ci protesta un peu, mais oublia vite le confort agréable des bras de ses parents alors que les museaux des louveteaux vinrent la chatouiller, puis la lécher. Celle-ci ce mis alors à rire, puis, empoigna leur fourrure. Xerkh jeta un bref regard à Amélia, puis à Aëva.

-Papa et maman ont des choses à régler, soit sage.

Puis, sans plus de cérémonie, il prit la main de sa douce pour la tiré doucement vers lui et l’embrassa. Puis, sans prévenir, il la souleva, la plaçant sur son épaule malgré ses potentielles protestations. Cela l’amusait de la soulevé de la sorte, même si elle protestait la majorité du temps. En fait, c’était sans doute pour cela que tout ceci l’amusait autant. Ils quittèrent la chambre et passèrent la porte d’une autre qu’il se contenta de fermé avec son pied. Il se laissa tombé sur le lit avec elle, toujours dans les bras, pour remonter légèrement afin d’atteindre ses lèvres, tout en entreprenant de la dévêtir, non sans quelques baisers et caresses ci et là.



[Terminé What a Face ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9474-xerkh-le-berserker

Une nouvelle demeure pour la meute... [PV Amé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-huitième génération-