___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Apprendre à construire sa propre voie [PV Thaïs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ismaëlle
Élève
avatar
Nombre de messages : 99
Rôle : -
Date d'inscription : 10/09/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 10 et 15 ans en G19
Rôle: Elève d'Irianeth
MessageSujet: Apprendre à construire sa propre voie [PV Thaïs] Dim 04 Déc 2016, 10:55

Nous y étions : le début de la nouvelle existence d'Ismaëlle...

Pour un nouveau départ, celui-ci avait tout d'abord manqué de panache au goût de la jeune fille. Poussée à la fuite par la folie de sa mère, Ismaëlle, une fois hors de chez elle, s'était trouvée un instant assez sotte, quand bien même elle ne l'avouerait jamais et pour rien au monde. Elle avait rassemblé dans un sac ses effets les plus capitaux : ses vêtements favoris, son journal et tout l'argent qu'elle avait pu trouver. Avec pareil paquetage, elle s'était sentie l'âme de la plus intrépide des aventurière, mais cela n'avait duré qu'un instant. Dans la nuit, les rues lui avaient paru sinistres, il y faisait froid, et il flottait alors dans l'air des relents de détritus. Ismaëlle était bien des choses, mais certainement pas courageuse. Elle avait été à deux doigts de rentrer chez elle comme si toute cette idée d'évasion n'avait été qu'un songe désastreux, lorsqu'une silhouette sombre était apparut devant elle. La fillette avait cru défaillir de peur sur l'instant, mais une lanterne avait été allumée, et l'ombre s'était avérée posséder un visage, un visage connu qui plus est.

À partir de là, Kelen, puisqu'il s'était bien agit de lui, avait prit les choses en main. Il avait embarqué avec la fillette sur un bateau miteux, à bord duquel Ismaëlle s'était d'ailleurs découvert une aversion pour les flots digne d'un démon. À cette occasion, son allié inattendu avait pourvu l'enfant d'un baluchon complétant ses maigres possessions, mais surtout de conseils judicieux : s'assurer qu'on remarque ses pouvoirs, puis faire profil bas tout au long de son apprentissage. Ne pas se faire d'ennemi, et respecter scrupuleusement la hiérarchie en place. Trop occupée à rendre tripes et boyaux par dessus bord, Ismaëlle ne garde qu'un souvenir vacillant des avertissements rébarbatifs de Kelen.

Le bateau avait alors enfin accosté de l'autre côté de la mer, et Ismaëlle avait vécu sa première déception : le monde ne semblait pas beaucoup plus beau de ce côté des flots. Enfin, elle avait prit son mal en patience, et s'était laissée conduire aux portes du palais impérial. Là Kelen l'avait abandonnée, arguant qu'il ne se pouvait trop montrer dans pareil endroit, et il avait disparu. Le reste de l'histoire de l'arrivée d'Ismaëlle sur Irianeth n'est pas beaucoup plus passionnante : elle avait été escortée dans plusieurs pièces de ce palais-fourmilière, où elle avait du attester de l'existence de ses pouvoirs. Quand on lui avait demandée d'où elle venait, aussi jeune, seule et sans escorte, elle n'avait pu que répondre qu'elle s'était enfuie de chez elle, et était arrivée par ses propres moyens jusqu'au palais. Elle ne taisait pas l'intervention salutaire de Kelen dans son périple pour protéger ce dernier, mais pour donner plus d'importance à sa personne dans le récit de ses péripéties. Contre toute attente, là où elle avait pensé être reçue en héroïne, on la regarda seulement de travers à cause de ses origines floues en plus d'être humbles. Au final, elle avait atterri dans une chambre nue, vide et froide, qu'on lui avait désignée comme étant désormais la sienne. Ismaëlle était bonne comédienne : elle avait caché sa déception face à cet accueil mitigé, et avait remercié ses accompagnateurs pour leur bonté. Une fois la porte fermée, elle avait pu souffler tout son soûl. Ainsi, les élèves magiques n'étaient pas attendus par des foules en liesse, des personnages de haut rang, et un air de fête ? Il faut dire que la fillette avait véritablement des envies de grandeur...
Sa déception avait été certaine, mais plus grande encore était l'ambition d'Ismaëlle : s'il lui fallait en passer par là, soit, mais un jour, tous s'inclineraient à son passage ! Des envies de grandeurs ? Un poil de mégalomanie plutôt. Prenant le piètre logement qui lui avait été assigné comme un défi lancé à son endurance, la fillette avait commencé par y installer ses maigres effets.

***

N'ayant pas encore atteint les sept ans nécessaires au statut d'élève d'Irianeth, Ismaëlle avait prit l'habitude de partir en vadrouille dans le palais, histoire de découvrir un peu plus chaque jours passants son nouvel environnement. Elle avait ainsi pu repérer les différents lieux d'importance, allant toujours un peu plus loin dans ses explorations. Elle qui avait passé toute son enfance entre quatre murs aurait sans doute pu être déboussolée par tant d'espace à visiter, et à la vérité, elle l'était. Mais paraître perdue et esseulée aux yeux du monde lui était intolérable, aussi vaquait elle à ses occupations la tête haute, affichant ostensiblement une aisance qu'elle était loin de ressentir. Ses excursions permirent tout de même à Ismaëlle de mieux se repérer dans le palais, quand bien même elle se perdait encore parfois, se faisant à alors rattraper par des frayeurs enfantines qu'elle essayait tant bien que mal de refouler tout au fond de sa conscience.
Du reste, les premiers cours que dû suivre la fillette lui parurent passionnants, et, se découvrant l'âme d'une élève studieuse, elle mit toute son application à se montrer attentive à toute cette masse de savoir qui lui été prodigué. Sa vie changeait du tout au tout, et Ismaëlle s'interdisait tout bonnement de regretter la présence de sa mère à ses côtés, ce qui pour le coup était loin d'être un exercice aisé.

Un jour une liste fut placardée à divers endroit dans le dortoir, si bien que même en faisant mine de l'ignorer, Ismaëlle ne pu guère ne pas y voir son nom. Après qu'un flot d'enfant s'y soit précipité, commentant allègrement chacun des mentors y étant inscrit, la fillette put également consulter la fameuse liste, qui avait mit en émoi tant de ses condisciples. Elle découvrit ainsi que deux mentors lui étaient assigné, une chevalière et une sorcière, car son statut d'enfant magique lui assurait une place en tant qu'élève sous peu. Les deux noms qu'Ismaëlle découvrit à côté du sien ne lui étaient pas inconnus. Le premier car la réputation de la Chevalière Imaé la précédait où qu'elle aille, causant d'avance une sueur froide à la fillette. La deuxième était la sorcière Thaïs, seconde de l'ordre des Sorciers. En conclusion de la liste d'enseignement d'élite, un maigre paragraphe incitait les élèves à aller à la rencontre de leurs nouveaux mentors pour se présenter à eux. Ismaëlle se voyait certes déjà Chevalière, mais elle ne put s'empêcher de penser  qu'aller en premier lieu à la rencontre d'Imaé n'était peut être pas une très bonne idée. La fillette n'étant pas un être particulièrement courageux – bien au contraire – décida ainsi qu'il serait une décision bien plus judicieuse de se rendre d'abord auprès de Thaïs, ayant alors dans l'idée de s'en faire une alliée de choix. Elle avait bien aperçu la sorcière lors de la cérémonie d'attribution, mais ne lui avait encore jamais adressé la parole.

Au lever du soleil donc, Ismaëlle se vêtit  avec grand soin : elle enfila l'une des tenue austères, principalement en cuir, que lui avait offert Kelen, allant même jusqu'à passer à sa ceinture un petit couteau, présent là aussi de son étrange allié. Elle voulait paraître aussi mature que possible, s'appliquant à faire ses ablutions matinales avec encore plus de soin qu'à l'ordinaire : la fillette ne voulait pas seulement être présentable, elle voulait être parfaite pour sa première rencontre d'importance. Ses longs cheveux pâles finirent tressés avec soin, bien tirés en arrière, donnant un air presque strict au visage de l'enfant. Naturellement, depuis la veille, elle préparait le discours qu'elle tiendrait à son mentor, car il n'était pas dans les intentions d'Ismaëlle de passer pour une ignorante débarquant juste des lointaines provinces de l'Empire. Elle avait même à la vérité imaginé plusieurs scénarios probable, faisant preuve d'une prévoyance certaine, comme toujours. Pourtant, rien de ce qu'elle avait put imaginer n'égalait ce qu'elle allait vivre en rencontrant la sorcière...

Il était encore tôt ce matin là quand Ismaëlle arriva à la salle d'entraînement. Elle avait alors bon espoir d'y voir arriver la sorcière peu après elle, mais elle fut surprise de l'y trouver déjà occupée à s'exercer. La fillette tâcha de se faire aussi discrète que possible : elle ne tenait pas à déranger Thaïs alors que cette dernière était occupée à manier sa double lame.
Enfin, la fillette était surtout trop obnubilé par le dit maniement de l'arme pour ne serait ce que songer à interrompre son mentor...


Dernière édition par Ismaëlle le Sam 10 Déc 2016, 17:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11582-ismaelle#144214
Thaïs
Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 233
Rôle : Sorcière d'Irianeth, Sous-Chef de l'Ordre des Sorciers, Mentor d'Ismaëlle et Orin
Date d'inscription : 13/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 35 - 40 ans
Rôle: Sous-Cheffe des Sorciers
MessageSujet: Re: Apprendre à construire sa propre voie [PV Thaïs] Dim 04 Déc 2016, 13:03

Thaïs était debout de bonne heure ce matin là, comme à son habitude. En fait, il fallait dire qu'elle n'avait pas énormément dormis cette nuit là et à son grand regret, elle n'avait pas pus rentrer chez elle pour dormir aux côtés de son compagnon : elle avait trop de choses à faire. D'autant plus qu'Hel quittait parfois Pikay pour la journée, la laissant avec les responsabilités de l'Ordre. Elle ne lui en voulait pas parce qu'ils étaient amis et qu'en retour, il lui offrait toujours un jour de libre. Mais ça ne l'avait pas empêché de lui faire une blague enfantine en transformant un livre qu'il lui avait prêté en carnet où elle avait marqué de petits mots en prenant soin d'imiter l'écriture de Janita (chose pour laquelle elle s'était révélée plutôt douée).  Heureusement pour elle, aucun enfant n'était tombé dessus mais la Chevalière Amélia avait eut le loisir d'y jeter un coup d'oeil.

Depuis la bataille des ombres et le coup d'épée qui avait laissé une grosse trace sur son bras gauche et qui aurait pus la blesser beaucoup plus gravement,  elle se rendait compte de l'importance de sa vie et passait bien plus de temps avec sa famille pour le plus grand bonheur d'Harry.
Elle s'entraînait également avec la persévérance qu'on lui connaissait mais avec un acharnement nouveau qui faisait briller le feu dans des prunelles de chat grises. Elle reconnaissait que ces talents pour les armes étaient moins bons que les Chevaliers et que sa magie était plus puissante. Mais face aux créatures des ténèbres qu'elle avait du affronter, son niveau de combat moyen était passé à ses yeux à nullissime. Comparé aux mouvement gracieux et parfaits des ombres, des coups d'épées ne valaient rien. Elle avait donc décidé que son but ces cinq années comme elle n'avait pas d'apprenti à formé  serait de tenter de les égaler.

C'était pourquoi ce matin là, elle s'entraînait. Etce n'était pas avec n'importe quelle arme. Elle travaillait en ce moment avec la double lame qu'elle s'était mise à affectionner particulièrement depuis peu.
Les entraînements en solo lui faisait un peu bizarre puisque ces 10 dernières années elle c'était très peu exercée seule ayant eut un apprenti à chaque saut.

Cependant elle avait appris qu'elle partagerait
l'enseignement d'une jeune élève avec Imaé. Thaïs avouait qu'elle ne s'en était pas tellement préoccupée sur le moment, quasiment certaine que la jeune fille s'intéresserait à la Chevalerie et irait donc voir Imaé en priorité. Elle laissait le choix à la petite de l'aborder si elle le voulait, ne lui ferait envoyé un message qu'au besoin.

Elle fut donc surprise lorsqu'en plein milieu de son entraînement, elle sentit la présence d'une jeune élève parcourir le couloir et ouvrir la porte de la salle d'entraînement. Elle l'a vit s'asseoir pour l'observer mais ne se détourna pas pour autant de son mannequin de bois, décidée à offrir un petit spectacle à la demoiselle afin de lui montrer ce que les Sorciers étaient capables de faire.

Serant ses doigts sur le manche de sa double épée, elle effectua une pirouette en balançant un pied sur un des mannequin, transperça un autre avec une des deux lames et décida de finir sa démonstration par un petit tour qui lui était propre. Il lui fallut moins d'une demi seconde pour ouvrir son bouclier magique. Elle fit exprès de ne pas contrôler correctement la puissance du sortilège afin de produire une explosion qui acheva ses adversaires de bois. D'un mouvement de doigts gracieux, elle fit léviter le reste des combattants pour forme un petit tas dans un coin de la salle.

Elle se décida enfin à se tourner vers son élève, la détaillant vivement du regard. Un regard qui était à la fois perçant et chaleureux et voir l'admiration dans les prunelles de la petite fit naître un sourire sur son visage.

-Tu es donc Ismaëlle ?

Elle n'attendait pas de réelle réponse et décida de continuer la présentation.

- Je suis Thaïs. Une de tes deux mentors pour les 5 années à venir. Je t'enseignerais plutôt la magie. Je laisserais les combats à distance et au corps à corps à Imaé. Elle se débrouille bien dans ses domaines là. A part si tu veux commencer à manier la double lame comme tu m'as vus le faire.

La jeune femme souris et sortis une gourde d'eau qu'elle avait dans sa sacoche et en bus quelques gorgées.

- Mon but (et celui de la Chevalière Imaé) sera de te faire évoluer, afin que tu sois prête pour les évaluations de fin d'année et la voix que tu choisira.

Elle versa quelques gouttes sur ses mains et les passa dans ses cheveux roux flamboyant qui lui arrivaient maintenant jusqu'à la taille.

- Je suis contente que tu sois venue me trouver si vite. Cela me prouve que tu veux travailler et j'aime cet état d'esprit !
Tu sais, j'ai pour habitude de laisser poser autant de questions qu'il est possible d'en poser (c'est à dire une infinité !) pour mon premier jours avec mes apprentis. Tu as donc le droit de demander ce que tu veux. Sur moi, Irianeth, ton apprentissage ou d'autres choses encore.
 

Elle leva à nouveau les yeux sur Ismaëlle tout en rangeant son arme. Elle aimait spécialement ce moment avec ses élèves car c'est ce qui créait une complicité capable les amener très loin. C'était une des nombreuses chose qu'elle avait apprises avec Luisa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11526-thais-d-irianeth http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10379-thais-maj-12-02-17
Ismaëlle
Élève
avatar
Nombre de messages : 99
Rôle : -
Date d'inscription : 10/09/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 10 et 15 ans en G19
Rôle: Elève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Apprendre à construire sa propre voie [PV Thaïs] Sam 10 Déc 2016, 10:19

L'arme utilisé par la Sorcière était la fameuse double lame, ce qui était pour le moins incongru entre les mains d'une magicienne. Ce fut la première surprise de la journée pour Ismaëlle, mais assurément pas la seule.
La fillette resta un moment ébahie devant les pirouettes acrobatiques auxquelles s’exerçait Thaïs. Elle qui avait toujours imaginé les mages et autres jeteurs de sort comme des silhouettes frêles dissimulées sous des capes pour lancer des offensives dévastatrices mais hasardeuses se voyait obligé de revoir son jugement.  Les immobiles mannequins de bois n'étaient que de piètres ennemis face à la double lame de Thaïs, mais Ismaëlle devait bien reconnaître que les assauts de la Sorcière ne manquaient pas de panache. En enfant aisément impressionnable, cette démonstration d'agilité donnait vraiment envie à la fillette d'être elle aussi capable de telles prouesses. Il était assez contradictoire pour elle de voir Thaïs comme un maître d'arme, mais l'idée que l'enseignement de cette dernière serait sans doute utile à Ismaëlle commença à germer dans son esprit.
Ismaëlle avait une très haute opinion d'elle même, défaut qui la suivrait sans doute toute sa vie. Pourtant, face à une démonstration particulière de puissance ou de rare talent, la jeune fille tombait littéralement en admiration devant une personne dont elle jugeait bon d'apprendre les techniques. Cela n'arrivait que peu souvent, mais lorsque la fillette se prenait ainsi de passion, elle ne connaissait plus de demie mesure. De manière générale, Ismaëlle avait généralement un avis tranché sur tout. Il en allait de même avec sa vision des autres : elle méprisait ou révérait les gens qu'elle rencontrait, sans autres formes de la plus infime nuance.

L'attaque des mannequins à la double lame avait ainsi éveillé la curiosité ( et l'envie d'être capable de la même chose ) chez Ismaëlle. Comment décrire donc l'état dans lequel la fillette fut lorsque Thaïs utilisa devant elle son fameux bouclier ?
Enfin, à ce moment là, la jeune fille ne pouvait certainement pas deviner que l'onde de choc générée par la Sorcière provenait d'un simple sort de protection, aussi puissant soit-il. Les pauvres mannequins de bois se retrouvèrent émiettés dans toute la salle, soufflés comme de vulgaires copeaux de bois par la force dégagée par la magie de Thaïs. Lorsqu'elle eu réduit en miette les cibles sur lesquelles elle s'exerçait, cette dernière effectua un geste nonchalant de la main, rassemblant les reliefs de son entraînement avant de s'en désintéresser totalement.
Persuadée - à juste titre - d'avoir capté l'attention pleine et entière de la fillette, elle se tourna vers Ismaëlle. Les prunelles de la Sorcière arboraient la même couleur que l'acier des lames qu'elle maniait avec tant d'application, et les pupilles verticales qui les barraient trahissaient son sang insecte. Pourtant, le regard qui aurait pu être rendu glaçant par tout ces aspects était seulement habité d'une curiosité bienveillante. Enfin, Ismaëlle ne pouvait alors plus que trouver des qualités à ce mentor pour laquelle elle se découvrait un tel élan d'admiration.

- « Tu es donc Ismaëlle ? » cette dernière avait prestement sauté sur sur ses pieds, et hochait frénétiquement la tête, ravie que la Sorcière connaisse son nom, et plus encore qu'elle l'ai reconnue, fut ce par déduction. « Je suis Thaïs, une de tes deux mentors pour les cinq années à venir. Je t'enseignerais plutôt la magie. Je laisserais les combats à distance et au corps à corps à Imaé. Elle se débrouille bien dans ses domaines là. À part si tu veux commencer à manier la double lame comme tu m'as vus le faire. » 

Ismaëlle n'avait pas encore rencontré sa seconde mentor, mais l'entendre louer de la sorte par Thaïs lui faisait assurément gagner grand crédit dans l'estime de la fillette. Enfin, cela ne contrebalançait pas totalement les rumeurs sordides parvenues à la connaissance de la jeune élève... Cette dernière ne tergiversa pourtant pas davantage sur le sujet : Thaïs venait de lui faire une proposition que ne se pouvait refuser...
Cette dernière s’empara d'une gourde d'eau pour s'y désaltérer en adressant un sourire à l'enfant avant de reprendre son discourt.

- « Mon but, et celui de la Chevalière Imaé, sera de te faire évoluer, afin que tu sois prête pour les évaluations de fin d'année et la voix que tu choisira. »

Évoluer ? Ismaëlle n'attendait que cela ! Elle ne voulait plus être une gamine recluse derrière de hauts murs, à l'écart du monde entier. Non, elle voulait devenir un être respecté ( et si possible adulée ), puissant, et devant qui tous s'inclineraient. Rêve assez paradoxale pour une personne aussi peureuse. Enfin, pour l'heure, devant la proposition d'enseignement de Thaïs, elle se sentait pousser des ailes.
Rêver n’empêchait en rien Ismaëlle de boire les paroles de son mentor.  

- « Je suis contente que tu sois venue me trouver si vite. Cela me prouve que tu veux travailler et j'aime cet état d'esprit ! Tu sais, j'ai pour habitude de laisser poser autant de questions qu'il est possible d'en poser pour mon premier jour avec mes apprentis. Tu as donc le droit de demander ce que tu veux. Sur moi, Irianeth, ton apprentissage ou d'autres choses encore. »

La rouquine laissa ainsi libre cours aux questionnements de son élève. Inviter de la sorte à poser toutes les questions qui lui passaient par la tête, Ismaëlle ne se refréna donc en rien.

- « Vous faite partie de l'Ordre de Sorcellerie, comment ce fait il que vous sachiez si bien manier la double lame ? Je croyais cette arme utilisée seulement par certains chevaliers ! J'aimerais vraiment savoir faire la même chose que vous ! Oh, et ce sort que vous avez utilisé, celui qui a balayé les mannequins comme fétus de paille, qu'était ce ? Je n'avais jamais rien vu de pareil ! »

Elle parlait bien plus rapidement qu'à l'accoutumée, respirant à peine entre ses phrases. Elle avait voulu paraître calme et mature en venant à la rencontre de Thaïs, mais la démonstration de puissance de la Sorcière l'avait mise dans un tel état d’excitation qu'Ismaëlle n'avait plus vraiment la tête à faire bonne impression. La fillette se montrait rarement elle même et plus rarement encore aussi spontanée, mais pour l'heure, elle sautillait presque sur place, plus impatiente que jamais.

- « Pensez vous que je puisse un jour faire la même chose ? Je suis venue jusqu'ici pour devenir Chevalière, mais un Chevalier aussi maîtrise des sorts ! Seront ils aussi puissants que celui que vous venez d'exécuter ? »

La Sorcière ne le savait pas encore, mais elle venait de se gagner l'admiration indéfectible de la fillette. Et comme pour tout ce qui touchait de près ou de loin à Ismaëlle, cette admiration ne connaîtrait jamais aucun juste milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11582-ismaelle#144214
Thaïs
Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 233
Rôle : Sorcière d'Irianeth, Sous-Chef de l'Ordre des Sorciers, Mentor d'Ismaëlle et Orin
Date d'inscription : 13/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 35 - 40 ans
Rôle: Sous-Cheffe des Sorciers
MessageSujet: Re: Apprendre à construire sa propre voie [PV Thaïs] Dim 11 Déc 2016, 09:04

L'élève c'était levée en hochant frénétiquement la tête, affirmant qu'elle était belle et bien Ismaëlle. Thaïs n'avait aucune envie de mal se comporter avec sa jeune élève. Dire qu'elle avait Imaé comme autre mentor... La pauvre n'avait pas finit avec les entraînements sadiques. Ce mode de fonctionnement ne convenait pas à tout le monde. C'était une chose que la Sorcière avait bien compris. Rien qu'à voir sa carrure et l'impression que lui faisait la fillette, il suffisait de la tenir par l'admiration avec quelques remontrance de temps en temps pour qu'elle reste à sa place. La jeune femme ne c'était jamais retrouvée avec un élève se croyant supérieur. Hormis peut-être Danaël. Mais elle l'avait facilement convaincu qu'il était moins fort qu'elle. Même si à cette époque elle se saoulait tous les soirs et dansait sur les bars des différentes auberges de Pikay en observant avec son regard de chasseuse les soldats se traîner à ses pieds. Une époque qui avait été des meilleures à ses yeux. Jusqu'à ce que son chemin croise celui d'Harry et Shirel. Et là, c'était réellement partit dans tous les sens. D'ailleurs, cela faisait longtemps qu'elle n'était pas aller boire et danser avec Hel. Oui parce que Thaïs n'était pas tellement une petite fille sage. Et elle avait été assez réputé pour ça les quelques années après son apprentissage. Autant dire que sa grossesse avait été une véritable cure de désintoxication !
Mais trêve de bavardage.

Elle observa avec amusement l'élève boire ces paroles et attendit ces question qui, elle n'en doutait pas instant, ne manqueraient pas de fuser. La seule personne qui lui avait manifester autant d'attention c'était Luisa. Et encore ! Lu avait plus tendance à en faire qu'à sa tête. Mais de façon originale...  La première question qu'Ismaëlle posa, Thaïs l'attendait depuis qu'elle était entrée dans la salle.

- Mon but étais justement de te montrer que ce n'est pas parce que je suis une Sorcière que je ne peux pas me battre. Certes certain Chevalier se battent beaucoup mieux que moi, mais ce n'est pas une raison pour ne pas m'entraîner. Justement, il faudrait que j'arrive à les surpasser !

Elle sourit à l'élève en disant cela. Elle avait réussit pour certain. Et elle savait très bien qu'elle n'avait qu'une chance infime pour réussir à surpasser un jour ne serais-ce que Janita. Cette femme était, soit dit en passant, certainement une des seules qui avait son respect le plus total.

- Je fais partit de l'Ordre des Sorciers parce que la magie est mon point fort. J'ai manifester très petite des dons assez développés concernant ce domaine là. J'ai également un pouvoir spécial. C'est l'explosion que tu as pu voir. Ce n'est à la base qu'un simple bouclier de protection. Mais j'ai découvert depuis peu que je pouvais le déclencher à plusieurs niveaux. Seulement à la base de ma peau ce qui me protège physique et mentalement. Cela demande beaucoup de concentration et de maîtrise de soi même. Autant te dire que ce n'est pas celui que j'utilise le plus. Pour la démonstration que tu as vus je libère juste le plus d'énergie possible sans contrôler. Et ça donne une explosion.

Voyant que l'élève posait plus de question sur la double lame qu'elle ne l'aurait penser, elle décida de la reprendre dans ses mains et de s'asseoir juste à côté de là où se tenait son élève juste avant de se lever pour qu'elle puisse reprendre place elle aussi.

- En fait très peu de gens utilisent cette arme. Elle était utilisée par les hommes insecte. Et comme tu le sais certainement, je suis hybride. Mais ça n'a rien avoir avec le pourquoi du comment j'utilise la double lame. Je dirigeai un groupe de sorcier lors de la bataille contre les ombres. Et en fait j'ai bien faillit y passé ! Bien qu'elle dise cela sur un ton d'humour, Thaïs ne rigolait pas vraiment. Elle désigna la longue cicatrice qui parcourait son bras gauche mais d'autres marques étaient également présentent sur ses mains ou ses jambes bien que moins visibles. En rentrant à Irianeth, j'ai décidé de travailler ma façon de me battre différemment. Et en me renseignant, je suis tombée sur des textes parlant de la double lame.
Puisque ça t'intéresse tellement, je pourrais t'en faire forger une pour t'entraîner un peu.



Elle espérait ne pas trop assommée Ismaëlle avec toutes ces informations. Elle tendis l'arme à l'apprenti pour qu'elle puisse, l'observer de plus près et la prendre dans ses mains.

- Tu as d'autres questions je suppose ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11526-thais-d-irianeth http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10379-thais-maj-12-02-17
Ismaëlle
Élève
avatar
Nombre de messages : 99
Rôle : -
Date d'inscription : 10/09/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 10 et 15 ans en G19
Rôle: Elève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Apprendre à construire sa propre voie [PV Thaïs] Jeu 22 Déc 2016, 18:04

- « Mon but était justement de te montrer que ce n'est pas parce que je suis une Sorcière que je ne peux pas me battre. Certes certains Chevaliers se battent beaucoup mieux que moi, mais ce n'est pas une raison pour ne pas m'entraîner. Justement, il faudrait que j'arrive à les surpasser ! »

Si tel était le but de la Sorcière, elle l'avait d'ores et déjà atteint. La part de méfiance en Ismaëlle grava cette précieuse nouvelle information : un mage ne maîtrise pas uniquement la magie. Enfin, sans doute tous ne s'attachaient ils pas autant que Thaïs au maniement des armes blanches. Dans l'esprit manichéen de la fillette venait de s'opérer un changement : ne devenaient pas Sorciers uniquement ceux ayant échoués à rejoindre les rangs des Chevaliers. Enfin, l'enfant idéalisait toujours l'Ordre, mais elle venait d'apprendre qu'il se trouvait des combattants redoutables ailleurs qu'au sein de ce dernier.
Ce qui marqua surtout la fillette dans la réponse de Thaïs fut la détermination de cette dernière. Lutter et se battre pour se hisser au delà de sa propre condition, voilà des notions qui parlaient au cœur ambitieux de la jeune fille. Toujours était il que cette volonté de dépassement de soi même plut au delà de toute mesure à Ismaëlle. Le déploiement de puissance de la Sorcière avait certes impressionné la fillette, mais l'état d'esprit que laissait deviner les réponses de la rousse aux questions d'Ismaëlle parvint encore à renforcer la forte impression que Thaïs avait faite à la jeune fille.

- « Je fais partie de l'Ordre des Sorciers parce que la magie est mon point fort. J'ai manifesté très petite des dons assez développés concernant ce domaine là. J'ai également un pouvoir spécial. C'est l'explosion que tu as pu voir. Ce n'est à la base qu'un simple bouclier de protection. Mais j'ai découvert depuis peu que je pouvais le déclencher à plusieurs niveaux. Seulement à la base de ma peau ce qui me protège physiquement et mentalement. Cela demande beaucoup de concentration et de maîtrise de soi même. Autant te dire que ce n'est pas celui que j'utilise le plus. Pour la démonstration que tu as vus je libère juste le plus d'énergie possible sans contrôler. Et ça donne une explosion. »

Un pouvoir spécial ? Dans l'esprit de la fillette, à la déception de savoir que cette capacité était le propre de la Sorcière suivit une idée tout à fait plaisante : si Thaïs possédait ainsi un talent particulier, Ismaëlle devait pouvoir en développer un également. La jeune fille ne maîtrisait encore que très peu sa magie, et faute d'enseignement plus approfondit, pour l'heure elle était encore bien loin d'avoir explorée tout son potentiel magique. Selon toute vraisemblance, et en suivant le fil de cette logique, il devrait donc lui être également possible de développer ses propres techniques... Voilà une perspective qui ne manquait vraiment pas d'attrait ! L'imagination fertile de la fillette rêvait déjà d'un pouvoir dévastateur pareil à un cataclysme qui balayerait tout ses ennemis et lui garantirait une place de choix à la tête de l'Empire. Comment un être aussi jeune pouvait il déjà se montrer aussi ambitieux ? Elle rêvait en effet de posséder des choses qu'elle n'appréhendait même pas totalement...
Retrouvant brusquement pied dans la réalité actuelle, Ismaëlle put voir son mentor retourner se saisir de la double lame dont elle avait usé quelques instants auparavant. L'arme dégageait vraiment quelque chose de particulier aux yeux de la fillette, aussi se montra-t-elle des plus attentive quant aux explications qui suivirent.

- « En fait très peu de gens utilisent cette arme. Elle était utilisée par les hommes insecte. Et comme tu le sais certainement, je suis hybride. Mais ça n'a rien avoir avec le pourquoi du comment j'utilise la double lame. Je dirigeai un groupe de Sorcier lors de la bataille contre les ombres. Et en fait j'ai bien failli y passer ! En rentrant à Irianeth, j'ai décidé de travailler ma façon de me battre différemment. Et en me renseignant, je suis tombée sur des textes parlant de la double lame. Puisque ça t'intéresse tellement, je pourrais t'en faire forger une pour t'entraîner un peu. »

Ismaëlle buvait littéralement les paroles de son mentor. Elle était hybride ? Il est vrai que la part de sang insecte de Thaïs était en effet assez visible : la teinte de sa peau était rendue incertaine par des nuances légères de violet, et des oreilles épointées saillaient au travers de ses cheveux roux. Ces constations ne modifièrent en rien l'image qu'Ismaëlle se faisait désormais de la Sorcière.
Lorsque cette dernière évoqua avec désinvolture son combat contre les Ombres, elle présenta à son élève la longue cicatrice qui courrait le long de son bras. Ismaëlle détestait ces restes de blessures passées. Elle recula instinctivement d'un pas, et porta sa main à son cou, là où elle savait que ce trouvait sa propre cicatrice, soigneusement dissimulée par le col montant de sa chemise. Non, les marques telle que celle ci n'étaient pas des choses dont on pouvait être fier selon la fillette. Elle s’ébroua pour reprendre le fil du discourt de son mentor : il n'était pas question d'en perdre une miette.
Lorsque Thaïs proposa à Ismaëlle de posséder sa propre double lame, la fillette ne su plus où donner de la tête. Ses effets personnels étaient bien maigres certes, et se voir offrir une arme comme celle là ne pouvait que la ravir, mais plus que d'en posséder une, apprendre à la manier comme l'avait fait Thaïs alluma des étoiles des les yeux de la jeune fille.
Lorsque la Sorcière lui tendit sa propre double lame pour lui permettre de la détailler, Ismaëlle s'en saisit cérémonieusement. L'arme était faite pour un adulte, aussi était elle complètement disproportionnée par rapport à la frêle silhouette de la fillette. Pourtant cette dernière soupesa l'arme avec sérieux, et tacha d'adopter la même pose que Thaïs lorsqu'elle s'en était servi pour si bien malmener les mannequins d'entraînement de la salle.

- « Tu as d'autres questions je suppose ? »

Ismaëlle restitua religieusement son bien à son mentor tout en continuant à couvrir Thaïs d'interrogation.

- « Je serais vraiment ravie d'avoir une double lame semblable ! Vous m'apprendriez à m'en servir ? »

Surexcitée à cette idée, la fillette en aurait presque sautillé, mais elle s’exhorta au calme : on n'enseigne pas l'art du maniement des armes à une gamine qui ne tient pas en place. Elle devait montrer sa détermination et son sérieux, certainement pas ressembler à une écervelée.

- « Ce serait un honneur pour moi de recevoir votre enseignement. »


Ismaëlle s'inclina en déclarant cela. Apprendre le maniement des armes auprès d'une Sorcière était sans doute une idée assez incongrue, mais pour l'heure la fillette n'aurait souhaité aucun autre maître d'arme au monde.

- « Oh, je ne voudrais pas abuser de votre temps bien sûr, je le devine précieux ! Enfin, je suis venu sur Irianeth pour devenir Chevalière, et c'est bien ce à quoi je veux occuper mes journées ! Apprendre à maîtriser une arme peu conventionnelle, voilà qui me serait un excellent point de départ ! Si bien entendu cela vous sied. »

Ismaëlle était encore un brin trop petite pour ses rêves, mais nul doute que sa détermination était bien réelle. À l'idée d'apprendre à se battre, elle se sentait pousser des ailes. Décidément, sa vie avait prit un tournant décisif lorsqu'elle avait plié bagages. Il n'était plus question pour elle de rester enfermé à l’abri du cocon maternel. Cette envie d'aventure et de reconnaissance était bien étrange chez une enfant de nature aussi étonnement peureuse qu'Ismaëlle, pourtant rien ne pouvait plus  faire flancher sa décision de passer l'armure. En suivant l'enseignement de Thaïs, la fillette avait la sensation grisante d'approcher un peu plus de son rêve...

- « Ah, vous avez dit plus tôt que votre bouclier est un pouvoir qui vous est propre. Tout le monde possède-t-il de la même manière des capacités particulières ? »

L'esprit de la fillette avait soudainement fait un bond en arrière, mais elle ne pouvait que saisir pleinement l'occasion d'obtenir des réponses à ses interrogations que lui offrait Thaïs.


Dernière édition par Ismaëlle le Dim 29 Jan 2017, 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11582-ismaelle#144214
Thaïs
Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 233
Rôle : Sorcière d'Irianeth, Sous-Chef de l'Ordre des Sorciers, Mentor d'Ismaëlle et Orin
Date d'inscription : 13/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 35 - 40 ans
Rôle: Sous-Cheffe des Sorciers
MessageSujet: Re: Apprendre à construire sa propre voie [PV Thaïs] Dim 29 Jan 2017, 05:33

La petite fille rendit à Thaïs son arme avec précaution comme si celle-ci était un bien des plus précieux. La jeune femme la saisit entre ses mains et sentit sous ses doigts les gravures faites dans le bois du manche, remontant jusqu'aux deux lames qui marquaient les extrémités de l'épée.

- Bien entendu ! Peu de gens savent s'en servir et ceux qui connaissent les secrets de ses armes n'ont en général pas envie de les partager. A vrai dire, je trouve cela un peu idiot. Si je suis ton mentor, c'est que je dois t'apprendre ce que je sais et ce que l'on m'a appris alors que j'avais ton âge.

La Sorcière devinait sous la petite carrure de l'élève une grande détermination et un besoin immense de faire ses preuves. Beaucoup d'enfant ressentait cela. Sur Irianeth, si l'on voulait trouver sa place, il fallait être meilleure que les autres et toujours garder une longueur d'avance sur eux. Celui qui stagnait n'avait aucune chance, il se faisait manger tout cru par ses camarades et malmener par ses professeur qui refusaient d'avoir un jour été le Maître d'un redoublant. C'était une honte sur ce continent que de ne pas être à la hauteur.

- Je t'ne prie, tu ne me dérange pas. Entant que sous Cheffe, je dois de toute façon consacrer beaucoup de temps aux futures générations.
Ce que je te propose c'est que nous nous retrouvions deux fois par semaine, une heure avant le repas de midi. Ainsi tu auras du temps pour tes cours, ton temps libre et tes heures avec le Chevalier Imaé.  


La rouquine commençait à remballer ses affaires. Il était vrai que son emploi du temps était plutôt chargé. Courir entre son bureau, la cour des élèves, sa maison, la salle d'entraînement et punir un Sorcier pour son comportement n'était pas de tout repos.
Mais parfois, il fallait savoir être en retard pour prendre le temps pour les bonnes choses. Et Ismaëlle bien qu'étant axée sur la Chevalerie pourrait peut-être au contact de la Seconde de l'Ordre changer d'avis sur son futur.
Il était tant de grossir leurs rang.

- Je ne sais pas si tout le monde en possède un. Mais il ne me semble pas. Non, Loan n'en avait pas. Mais Luisa si. Et Azalée aussi en a un. A vrai dire, je ne sais aucunement comment fonctionne ce genre de pouvoirs. Ma foie, c'est une très bonne question. Pour savoir si tu en détiens un, il faut être patient. Certains se manifestent plus tôt que d'autres. Mais si un jour cela t'arrive, viens de suite me voir. J'aimerai en être témoin. Ce sont des choses passionnantes à étudier.

La jeune femme se baissa pour refaire le lacet de ses bottes et observa la salle. C'était décidément un de ses endroits préférés. Les tapis qui recouvraient le sol, les hauts murs parfois taillés permettant l'entraînement à l'escalade, les mannequins de bois, les épées accrochées un peu partout. Tout lui rappelait des souvenirs, plus ou moins bons.
Pendant un instant, perdue dans ses pensées, elle oublia la présence de son élève. Ce ne fut qu'en se relevant qu'elle repris le cour de leur discussion.

- Donnons nous rendez-vous dans trois jours, ici. Je pense que d'ici là, ton épée sera prête. Je dirais que c'est une commande urgente. Ça et un peu d'argent devrait accélérer le processus. Sais-tu quand tu vois Imaé ? Ce serait bête que je te convoque en même tant qu'elle. Oh, et puis je verrais ça avec elle.

Elle se fit silencieuse quelques secondes avant d'ajouter.

- Je te préviens, elle est un peu spéciale. Mais c'est une très bonne combattante. Tu apprendras beaucoup à ses côtés.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11526-thais-d-irianeth http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10379-thais-maj-12-02-17
Ismaëlle
Élève
avatar
Nombre de messages : 99
Rôle : -
Date d'inscription : 10/09/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 10 et 15 ans en G19
Rôle: Elève d'Irianeth
MessageSujet: Re: Apprendre à construire sa propre voie [PV Thaïs] Lun 30 Jan 2017, 07:38

- « Bien entendu ! Peu de gens savent s'en servir et ceux qui connaissent les secrets de ses armes n'ont en général pas envie de les partager. A vrai dire, je trouve cela un peu idiot. Si je suis ton mentor, c'est que je dois t'apprendre ce que je sais et ce que l'on m'a appris alors que j'avais ton âge. »

N'avoir pas envie de partager son savoir ? Ismaëlle n'avait jamais réfléchit à cette question. Il est vrai que sa mère n'avait jamais accepté d'apprentis dans son herboristerie, mais à sa fille elle avait enseigné un peu de son art. C'était d'ailleurs le seul enseignement qu'ai jamais reçu Ismaëlle pour l'heure. Enfin, elle espérait bien que son arrivée sur le continent noir changerait cela. Si seulement le jeune fille avait pu vieillir plus vite ! Son impatience n'avait que peu de limite.

- « Je t'en prie, tu ne me dérange pas. En tant que sous Cheffe, je dois de toute façon consacrer beaucoup de temps aux futures générations. Ce que je te propose c'est que nous nous retrouvions deux fois par semaine, une heure avant le repas de midi. Ainsi tu auras du temps pour tes cours, ton temps libre et tes heures avec le Chevalier Imaé. »

À la joie de pouvoir s’entraîner deux fois par semaine avec Thaïs suivirent dans l'esprit de la jeune espoir de nouvelles interrogations au sujet de la Chevalière Imaé... la jeune fille ne savait pas encore à quoi s'en tenir avec cette femme, mais elle espérait avec une ferveur remarquable que toutes les rumeurs à son sujet de soient que pur commérage... Elle se ferait de toute façon sa propre idée en la rencontrant sous peu.
Plongée dans ses réflexions, la fillette ne porta qu'une attention distraite à sa mentor occupée à plier bagages. Elle avait en tête une quantité folle de nouvelles informations à digérer.

- « Ah, vous avez dit plus tôt que votre bouclier est un pouvoir qui vous est propre. Tout le monde possède-t-il de la même manière des capacités particulières ? »


- « Je ne sais pas si tout le monde en possède un. Mais il ne me semble pas. Non, Loan n'en avait pas. Mais Luisa si. Et Azalée aussi en a un. A vrai dire, je ne sais aucunement comment fonctionne ce genre de pouvoirs. Ma foi, c'est une très bonne question. Pour savoir si tu en détiens un, il faut être patient. Certains se manifestent plus tôt que d'autres. Mais si un jour cela t'arrive, viens de suite me voir. J'aimerai en être témoin. Ce sont des choses passionnantes à étudier. »

Voilà qui laissait la fillette perplexe. Maintenant qu'elle était au courant de l'existence de tels pouvoirs, elle en désirait un plus que tout au monde. Quel genre de pouvoir pourrait elle bien manifester ? Après tout, elle ignorait encore tout à fait avoir héritée d'une partie des dons de son père.
Savoir en tout cas que le soutien de Thaïs lui était acquis pour le jour où viendrait – elle n'en doutait pas un instant – la manifestation de ses pouvoirs la rassura sans qu'elle ne se l'avoue. Il était logique que l'incertitude où elle se trouvait maintenant l'inquiète, Savoir qu'elle pourrait compté sur l'expertise de la Sorcière le moment venu ne pouvait que calmer ses craintes d'enfant.
Alors qu'un silence méditatif s'était installé, Thaïs reprit :

- « Donnons nous rendez-vous dans trois jours, ici. Je pense que d'ici là, ton épée sera prête. Je dirais que c'est une commande urgente. Ça et un peu d'argent devrait accélérer le processus. Sais-tu quand tu vois Imaé ? Ce serait bête que je te convoque en même tant qu'elle. Oh, et puis je verrais ça avec elle. »
après une courte hésitation, elle ajouta : « Je te préviens, elle est un peu spéciale. Mais c'est une très bonne combattante. Tu apprendras beaucoup à ses côtés. »

Voilà encore une rencontre qui restait à faire pour Ismaëlle. Elle avait voulu accorder le moins d'attention possible aux diverses rumeurs au sujet de la Chevalière, mais que Thaïs juge bon de la mettre en garde était tout autre chose...
En une rencontre, la fillette avait élevée dans son esprit la Sorcière sur un piédestal. Bien décidée à prendre en compte le caractère « spécial » de son autre mentor dont Thaïs jugeait bon de l'avertir, elle se promit d'élaborer avec soin la manière dont elle approcherait Imaé.
Se recentrant sur sa discussion présente, Ismaëlle acquiesça sans la moindre hésitation à la proposition de la Sorcière. Que son épée soit prête dans trois jours paraissait affreusement longtemps à la fillette, qui n'avait pas la moindre idée de l'art de la forge.

- « Je ne sais pas quand j'aurais l'occasion de rencontrer dame Imaé, mais elle ne m'a pas convoquée. Je pense que je me présenterais simplement à elle, comme je l'ai fais avec vous aujourd'hui. »

Oui cela semblait définitivement la stratégie la plus sûre à adopter. D'ici là, nul doute que dans trois jours, Ismaëlle serait présente dans la salle d'entraînement à l'heure convenue.

- « Je vous remercie infiniment pour... tout. »

Une profonde révérence plus tard, se concluait ce que Ismaëlle considérait comme son second pas pour son rêve.

- « Je vous dis à dans trois jours. »

L’impatience se lisait immanquablement sur le visage de la fillette.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11582-ismaelle#144214

Apprendre à construire sa propre voie [PV Thaïs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-huitième génération-