___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amélia
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 437
Rôle : Chevalière impérial
Âge du personnage : 32 ans-37 ans (Génération 18)
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Mer 30 Nov 2016, 14:55

(Suite de La chasse au dragon [Parti 1[pv Smile, Sehnsuch]])

La discipline et le self contrôle étaient deux des valeurs les plus importante pour l'empire. Amélia l'avait bien appris a la dur, suite au cinq ans qu'elle avait passé accompagné de son maître. Même si ce n'était pas entièrement dans la nature d'Amélia d'être aussi inflexible, sa capacité a se moulée et s'adapter en environnement hostile avait forgé une partie de son caractère. Il y avait longtemps qu'elle avait appris a faire la différence entre travailler pour l'empire et travailler pour elle même. On pouvait considérer cela un peu comme un dédoublement de personnalité. A la différence qu'elle en était parfaitement consciente et capable de contrôler ceux-ci lorsque la situation l'exigeait. Elle ne voulait certainement pas paraître arrogante ou présomptueuse, même si elle savait que ces défauts faisaient malheureusement partie d'elle même. Malheureusement, le mal était maintenant fait. Amélia ne le regrettait pas pour autant. Elle n'avait pas envie non plus d'avoir une variable incertaine dans son équipe... Enfin, Smile était tout autant considérer comme une variable incertaine vu le peu qu'elle connaissait de cette dernière. Mais au moins, elle avait de l'attitude positive et motivé malgré certaines lacunes visibles. En ce qui concernait Sehnsuch, c'était tout le contraire. En plus de peut-être être un futur obstacle a la mission, son attitude seul suffisait a démoraliser la chevalier. Ce n'était certainement pas bon pour les troupes s'ils commençaient la mission sans grand espoir. C'était pourquoi la chevalier n'avais pas retenu ses mots. Si celle-ci s'en trouvait blesser, hé bien tant pis, elle ne pouvait rien y faire si ce n'était que rire d'elle...

La Seccyeth s'en offusqua bien évidemment, crachant sauvagement des propos qui n'étaient pas entièrement fausse. Il était vrai qu'Amélia avait peut-être jugé trop vite... Mais pouvait on vraiment lui en vouloir d'avoir une dent contre les Seccyeth, tout comme Xerkh qui n'aimait pas trop les sorciers? La chevalière impérial n'était pas sotte au points de tout les mettres dans le même bâteau. Mais jusqu'a preuve du contraire, c'était bel et bien le cas. Et après ce qu'elle lui avait fait, se faire dire quelque chose comme quoi les seccyeths étaient unis et tout le tralala, n'était pour elle que d'hypocrite mengonse qui l'insultait a chaque fois. Mais ça, elle n'était pas prête a en parler a n'importe qui. La demi midjin n'était pas encore entièrement prêt a leur pardonner cette faute et ce, même si elle tentait tout de même de ce faire le plus neutre possible en leur présence. Dans le cas de Sehnsuch, sa timidité mais son courage l'avait peut-être intéresser. Mais aujourd'hui, elle avait été assigner a sa mission et elle s'était attendu d'elle ce qu'elle se serait attendu de tout soldat. Enfin bref... Maintenant qu'elle était partie, créant un dégat sur la table, irritant d'avantage la chevalier, il était temps de passer a autre chose. Du moins, c'était ce qu'elle croyais jusqu'a ce que Smile lui conseilla d'être un peu plus clémente a l'égard de l'elfe pardusse. La chevalier ne pu s'empêcher de laissa échapper un petit soupir exaspéré. Mais répondit tout de même d'un ton patient a sa jeune protégé.


''Smile, tu viendra vite a comprendre que l'empire valorise d'avantage les faits et les actions qui vont en direction de son avancement. Les pensées et les actions personnels ne sont pas ce qui est priorisé. Après tout nous marchons surtout sur une base méritocratique. De plus, son attitude négative n'aidera certainement pas a nous aider durant la mission. Si elle est pour agir ainsi, je préfère ne pas l'avoir avec nous... De toute façon, elle n'ait pas la seul qui a des problèmes...''

La phrase qu'elle laissa en suspend était chargée de sens, mais tellement vague qu'on ne pouvait ce demander ce qu'elle signifiait vraiment. Après cette explication, la chevalier donna rendez-vous a la sorcière dans quatre jours au port de Shola. Le temps qu'elle prépare ce qu'elles auraient besoin pour cette mission et laisser le temps a la sorcière de faire ses recherches. Puis, quitta finalement le château...

**

Le vent nordique mordait sauvagement le visage de le chevalier qui regardait, les yeux a demi plisser les matelots débarquer l'équipement qu'elle avait apporter. Les soldats de son groupes tant qu'a eux s'afférait a prendre l'équipement du quai et aller l'entreposé dans un lieux sur ou il serait a l'abris des intempéries. La chevalier n'avait pas chômer durant ses dernières journées. Elle avait passé une journée entière pour se rendre jusqu'au plateau de Lissen. En tout premier lieux, elle avait parler au chef de l'ordre des seccyeths de sa petite altercation avec la jeune seccyeth. Naturellement, elle ne fit en sorte de laisser le plus de détails possible en dehors de sa discussion. Elle fit en sorte aussi que le chef de l'ordre ne vois la faute en aucun des deux responsables, malgré le fait qu'il y avait certainement quelque chose qui s'était passé. Amélia lui avait simplement fait savoir que la seccyeth n'était peut-être pas celle qu'elle avait besoin pour la mission. Dans tout les cas, si celui-ci voulait les détails, il verrait certainement avec sa subordonnée. Parlant de Seccyeth, la midjin au sang divin passa une partie de sa journée a discuter aussi avec Faelina. Ancienne femme de son mentor (même s'ils n'étaient pas officiellement mariée), mère de sa futur conquête (c'était encore un rêve qu'elle souhaitait réaliser) et d'un de ses bons amis. La femme était quelqu'un en qui elle avait beaucoup d'estime et respectait beaucoup. Elle était aussi la maîtresse de Sehnsuch. Si il y avait bien quelqu'un qui pouvait lui en dire un peu a son sujet, c'était bien elle. Il y avait aussi Zarishka qui avait été un sujet de discussion pendant un moment. Puis ensuite la famille. Cela faisait depuis avant la naissance de Miya qu'Amélia n'avait pas passer un moment ainsi a parler avec la pardusse. Les deux vivants dans des endroits différents, ils étaient plutôt rare qu'elles ce croisent. Et quand c'était le cas, ce n'était jamais plus que quelques minutes. Les discussions simples et compliqué de la vie avec une personne ouverte qui n'était pas entièrement affecter a la doctrine impérial. Ce genre de discussion lui manquait. Oh, la jeune femme aux cheveux blancs pouvait bien avoir ce genre de discussion avec Xerkh mais, cela finissait souvent plus en désagrément ou en changement de sujet qu'autre chose.

Enfin bref, la chevalier était perdu dans ses pensées en regardant d'un œil a semi distrait les opérations qui semblaient bien allées. Elle espérait que la jeune sorcière soit au rendez-vous. Du côté des seccyeths, elle ce demandait cette fois-ci qui est-ce que le chef de l'ordre allait lui envoyer. Après sa longue discussion avec Faelina, revoir Sehnsuch ne lui dérangerais peut-être plus autant. Même si il y avait tout de même ce doute qui planait dans son esprit. Mais comme Smile le disait, il valait mieux lui donner le bénéfice du doute pour cette fois-ci. Après tout, elle n'avait travaillé avec que deux fois. Et les deux fois les choses n'avaient absolument rien a voir avec son domaine. Enfin... fallait-il commencer par voir quand est-ce que ses deux associer allait arriver afin de continuer les préparations des opérations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sehnsuch
Animateur - Seccyeth
Animateur - Seccyeth
avatar
Nombre de messages : 108
Rôle : Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
Date d'inscription : 16/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 21-25 ans (G18)
Rôle: Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Jeu 01 Déc 2016, 00:29

L’Empire et elle n’avaient pas toujours les mêmes valeurs et elle le découvrait d’année en année. C’était parfois à ce demandé ce qu’elle foutait encore là. Avait-elle déjà songé à tout quitté? Plusieurs fois, mais ça, c’était avant de devenir Apprentie Seccyeth. C’est en découvrant ce monde qui s’ouvrait à elle qu’elle sentie que peut-être sa place y était. Leurs valeurs se rapprochaient bien plus à celles de la noire, mais ils restaient tout de même ‘’esclaves’’ de l’Empire. Ce qui parfois l’énervait un peu. Comme lors de cette réunion d’avant mission qui c’étais presque terminer en altercation. Elle c’était retenue sur ce coup. Sehnsuch n’étais pas du genre à sauter tête première dans les affrontements, mais lorsqu’on insultait ou rabaissait ceux qu’elle appréciait, sans les connaitre de surcroit, elle sortait les griffes.

Au moins, Smile avait semblé plus encline à comprendre les mots de la Seccyeth, mais étais-ce suffisant? Elle n’en était pas sûre. Elle n’avait pas répondu à son message télépathique. Elle n’aurait su réellement quoi dire à ces mots. Peut-être que ce message ne c’était jamais rendu. Même si cela était possible, ce ne fut pas le cas. Sehnsuch l’avait bien reçu. Elle ne savait tout simplement pas trouver les mots. Bien qu’elle n’aimait pas les Sorciers en général, elle tenterait de laissé la chance à celle-ci. Après tout, elle avait survécu à son maître, qui était une amie et elle savait très bien qu’Izékielle avait très souvent un sale caractère.

Keltan l’avait bien entendu rencontré suite à cet évènement. Le contraire l’aurait plutôt étonné. Ce qui la mis un peu plus en rogne fut le fait de découvrir qu’Amélia elle-même c’était confier à lui, pire encore, qu’elle avait tenté d’enquêter un peu sur son sujet. Elle le prenait un peu mal, même si son Chef lui avait dit qu'elle ne semblait tout simplement pas comprendre et qu'elle cherchait des réponses. Sans doute serait-elle déçue de ne rien y avoir trouver de concret à se mettre sous la dent? Elle aurait sans doute dû faire la même chose de son côté, mais cette histoire de Dragon la prenait réellement à coeur. En fait, elle aurait préférée travaillée en solo, comme elle avait toujours fait. Toujours. Heureusement, son supérieur ne l’avait pas réprimandé, bien qu’il fût sans aucun doute poli avec la Chevalier, il avait un partie pris pour la Seccyeth. Elle avait su se démarquée dès son arrivé dans cette Élite et ce, sans même le faire exprès. Si ce n’étais pas de ses nombreuses qualités qui lui valait souvent des missions sur les territoires ennemis, elle avait fait énormément de progrès et travaillais fort pour s’amélioré, notamment avec son Dragon. Sehnsuch n’avait rien d’une personne malicieuse, sauf en colère. Aucun Seccyeth d'ailleurs n'avait réellement eu de problème avec elle. Ses seules difficultés étaient avec les autres Élites, mais pouvait-il lui en vouloir? Non. Son sens de l’entre-aide était fortement apprécier dans le village. Elle était toujours prête à s’offrir. Il connaissait assez bien ses membres pour savoir comment agir avec chacun d'eux. Sehnsuch était à prendre avec délicatesse et c’était tout simplement ce qu’il avait conseillé à Amélia. Ce n’étais pas en la secouant qu’elle obtiendrait quoi que ce soit d’elle. Ce ne serait pas non plus en lui léchant les bottes. Elle n’avait qu’à rester neutre et laissé de côté ses songes négatifs sur les Seccyeths et ses premières impressions sur celle-ci. C’était un peu ce qu’il avait conseillé à la demi-pardusse concernant les Chevaliers et les Sorciers.

Ce n’étais pas parce-qu’elle était sensible, même si elle l’était, c’était plutôt et surtout, parce-qu’elle était la seule sans doute, mise à part Saphire et Faelina, qui pourrait peut-être réussir à raisonné la Dragonne en fuite. Bien que même lui se garda de passé le commentaire plutôt défaitiste à la Chevalier. Si la Dragonne blanche n’étais pas revenue, c’était bien entendu qu’elle ne comptait pas revenir, à moins de sentir l’appel de la nature et que celle-ci soit à la recherche d’un mâle. C’était le seul espoir le plus concret qu’ils pouvaient avoir. Bref, c’était évident que s’ils ne revenaient pas avec la Dragonne entière ou bien avec sa tête, que la faute serait encore une fois jetée sur les Seccyeths, c’était bien plus facile que de voir la réalité en face. Il avait l'impression d'envoyée Sehnsuch en pâture et cela ne lui plaisait pas du tout, mais elle restait la plus qualifiée si l'ont collais tous les éléments ensemble.

Quoi qu’il en soit, la demi-pardusse était déjà à Shola depuis trois jours. Elle y était venu avec Kronos qui encore une fois, semblait bien trop enclin à l’accompagnée. La jeune Seccyeth avait certains doutes sur les intentions de son Dragon. Elle n’était tout de même pas dupe, mais elle ne le lui mentionna pas. Après tout, le but était de ramener Zarishka et si Kronos pouvait lui faire la cours et que cela suffisait à la convaincre, elle ne dirait pas non. D’un autre côté, connaissant la Dragonne, elle doutait fort que celle-ci se laisse amadouée aussi facilement. Celle-ci avait des caractéristiques de mâles et non seulement physique en vue de ses ailles, mais aussi comportementales. Elle ne c’était jamais vraiment mêler aux autres Dragons et dès qu’elle fut plus âgée, elle se sépara complètement des autres Dragonneau, comme un mâle l’aurait fait. Zarishka voulais sans doute son propre territoire et là était tout le problème. Un autre problème de la présence de Kronos en venait à la crainte que la simple présence d’un autre Dragon la fasse fuir. Encore une fois, d’un autre côté, cela pourrait la poussé à se présenté. Kronos et Zarishka avait un certain lien protecteur/protégée. À la limite, peut-être tenterait-elle de le chassé. C’était un risque à prendre, mais l’Empire ne voulait-il pas la ravoir coute que coute? Alors ils essaieraient tout…

Sa présence en avance à Shola n’avait pas été inutile. Elle c’était chargée de prendre le plus d’information possible, les plus à jours possible. Ils avaient de la chance. Zarishka avait été aperçus entre la frontière de Shola et Ombres il y avait de cela quelques jours maintenant. Celle-ci semblait plutôt active, ce qui sous entendait qu’elle était à la recherche de nourriture. Ayant appris aussitôt la nouvelle, la Seccyeth avait demandé à ce que l’on ‘’oublis’’ volontairement un ou deux bovins dans les territoires enneigée, question de l’attiré particulièrement à un endroit voulu. Les bovins avaient été noté disparus, leurs chaines brisé il y avait de cela deux jours très exactement. Deux bovins en deux jours c’était excellent, sachant que la Dragonne pouvait en manger plus, ils la laissaient sur sa faim. Elle retournerait sans aucun doute sur les lieux pour vérifier s’il n’y avait pas d’autres proies. Elle avait aussi bien entendu demandé à Kronos de ne pas voler dans les environs de la frontière d’Ombre, pour ne pas la faire fuir, ce qui étrangement, il accepta. Lorsque tout serait en place, ils n’auraient alors qu’à déposer d’autres bovins et attendre, plutôt que de chercher sa Tanière ou un Dragon blanc dans un paysage tout aussi immaculé, ce qui serait pire que de chercher une aiguille dans une botte de foin.

Ainsi donc, le navire arriva à bon port. Sehnsuch arriva quelques minutes après sur le dos de son Dragon qui vint se poser dans un endroit ouvert, non loin des préparatifs. Celui-ci poussa un rugissement, faisant sursauté la majorité des bipèdes présent, puis, il referma ses ailles en bombant fièrement le torse, fixant d’un œil mauvais ceux qui passaient à plusieurs mètres de lui. Il ne ce gênerait pas pour en happé un. La jeune Seccyeth se laissa glissé de celui-ci et lui tapota le mollet. Elle restait fier de son Dragon. Il y a de cela quelques années à peine, cela aurait été totalement impossible, ne serait-ce qu’à imaginer. Si Kronos faisait des efforts, les gens devaient aussi comprendre qu'il valait mieux ne pas l'approcher. Du moins, sans sa présence directe. Avisant le duo qu’elle avait rencontré quelques jours plus tôt, elle s’approcha d’elles pour s’arrêter à leur hauteur. Elle jeta un bref regard vers Smile, puis vers Amélia, non sans attarder ses yeux vairons sur la cargaison, qui comptait bien entendu un modèle de chacune des armes contre les Dragons qu’elle avait ‘’recommandé’’ lors de leur réunion. Semblait-il qu’elle n’était pas si inutile que cela, non? Quoi qu’il en soit, elle laissa cette altercation de côté et choisi de tout simplement faire comme si cela ne c’était jamais passé. Après tout, l’Empire était doué pour ce genre de chose, elle en faisait partie alors. Elle hocha la tête en guise de salutation.

**Vous avez fait bonne route? Bien… J’ai quelques nouvelles qui pourraient vous intéressé. Je suis ici depuis déjà trois jours et, Zarishka avait été vaguement aperçus il y avait quelque jours encore une fois, prêt de la frontière de Shola et Ombre. J’ai demandé à ce que l’on place deux bovins dans un endroit stratégique afin de s’assuré, entre autre, qu’elle ne quitte pas les lieux. Il y a deux jours, les bovins ont été dévorés et je vous assure qu’un ours n’aurait pas pu sectionner les chaines de façon aussi nette. Cela laisse donc sous-entendre qu’elle repassera maintenant qu’elle sait qu’il y a des proies potentielles à cet endroit.**

Elle avisa de nouveau les deux armes, ne pouvant s’empêcher de durcir son regard sous celles-ci. Le bon côté des choses c’est qu’ils allaient vraiment avoir du plaisir à monter toute cette cargaison jusqu’à la frontière, sachant que l’endroit choisi se trouvait dans les montagnes. Et ce n’étais très certainement pas elle qui allait les aider et encore moins Kronos, même si elle le lui demanderait.

**Je continue de croire qu’apporter ces armes est une mauvaise idée, mais bon. Les Dragons apprécient particulièrement la chasse au crépuscule, sachant que la majorité des proies n’ont pas une excellente vue à ce moment alors que la leur est optimale. À voir à la vitesse que les soldats transporte ces choses, il faudrait partir demain très tôt si l’ont veux arriver avant elle. Ce serait bête de se faire surprendre en pleine ascension avec des objets qu’elle connait comme étant des choses à éviter le plus possibl…**

Elle tourna sa tête vers Kronos qui avisait voracement justement, les soldats qui déplaçaient les armes. Ses interlocutrices pouvaient sans doute deviner la suite si celle-ci n’aurait pas intervenu, puisque le Dragon leva vivement la tête pour observer la Seccyeth, puis, poussé un rugissement en direction des soldats qui s’écartèrent de peur que celui-ci ne crache du feu puis il s’envola. Évidemment, il détestait ces armes. Après tout, l’une d’elle avait failli le tuer. Elle poussa un soupir et se retourna vers Smile et Amélia.

**Kronos les confronterais. Pas Zarishka.**

Il était vrai qu’il aurait détruit les armes. Par haine, par vengeance, toutes les raisons qui pouvaient animer ce Dragon. Zarishka quant à elle, s’éclipserait rien qu’en apercevant leur ombre, mais si tel était le plan de la Chevalier et la Sorcière malgré ce qu’elles leur avaient dit et leur répétait aujourd’hui… Que pouvait-elle donc faire pour les faire changer d’idée? Leur proposé de drogué la Dragonne comme les Seccyeths le faisaient parfois pour soigner un Dragon farouche blessé? La majorité du temps, les Dragons d’Irianeth acceptaient la présence des Seccyeths et acceptait la nourriture sans problème. Zarishka était un peu plus farouche, bien qu’elle ne se souvienne pas qu’elle fût un jour violente sans raison. Droguée, elle risquerait de très mal réagir, sans compter le fait qu’elle doute fort que celle-ci accepte un bovin mort. Et vivant, elle trouvait cela limite sadique… Mais bon. Elle garderait cette option pour elle pour le moment. De toute façon, elle n’avait pas reçus ses herbes qu’elle avait commandées hier en urgence. Alors si elle ne les avait pas demain avant l’Aube, cela ne valait pas la peine de sortir des options incertaines. Bref, elle ne s’attendait pas vraiment à une réponse compréhensive de leur part, surtout pas de la part de la Chevalier, mais elle était tout de même là en tant que Seccyeth. Keltan avait choisi de l’envoyée, elle, alors qu’il aurait pu envoyer quelqu’un d’autre s’il ne l’aurait pas cru apte à être ici présente, surtout qu’elle avait demandé à celui-ci de choisir quelqu’un d’autre, mais qu’il avait insisté pour que ce soit elle. Pourquoi? Elle n’en avait sincèrement aucune idée. Cette mission ne l’inspirait pas plus qu’il y a plusieurs jours, mais elle tenterait. Tenterais de communiquer avec Zarishka et de la convaincre de revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9649-sehnsuch-la-reveuse
#Smile

avatar
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 05/08/2014

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 23-28 ans [G18]
Rôle: Sorcière
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Mer 21 Déc 2016, 13:12

Smile comprenait les paroles que lui avait dites Amélia, quatre jours plus tôt. Malgré tout, elle était persuadée que la compréhension et la compassion, dans une équipe, avait leur place. À quoi servait-il d'y aller pour le meilleur d'un seul, puisqu'elles échoueraient toutes si c'était le cas. N'était-ce pas essentiel de s'entraider? C'était naïf de le croire, sans doute. Seul le temps pourrait lui montrer si elle avait tort ou non. Malgré tout, elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'une équipe devait s'entraider. En même temps, elle comprenait aussi que ses deux aînées avaient des problèmes qu'elle ne pouvait comprendre et dont elle n'avait aucune idée. Avait-elle réellement sa place dans cette équipe? Si elle ne pouvait souder celle-ci, que pouvait-elle faire? Elle avait toujours considérer la chevalière comme sa sauveuse. Celle qui lui avait permis un meilleur destin, et probablement même sauver la vie. Mais maintenant... elle lui semblait bien froide et dure. Après lui avoir donner rendez-vous, elle avait simplement quitter. Senhsuch n'avait pas répondu à son message télépathique non plus. C'était à se demander où tout cela allait les mener...

Quoiqu'il en soit, elle avait passé les quatre derniers jours à chercher un moyen de restreindre ou de tuer un dragon. Et ça, ce n'était pas rien. C'était plutôt compliqué en fait. Les moyens magiques de le tuer, consistait à ramollir ses écailles où à viser les zones les moins épaisses, et de chercher à percer à cet endroit. Ce n'était pas une chose qu'elle pouvait faire et doutait que ce fut le cas pour ses coéquipières. Tuer un dragon était très difficile. Et l'idée de percer ce corps si bien protégé... la faisait frissonner d'horreur. Elle trouvait ces bêtes magnifiques et mourrait d'envie de voir cette femelle ailée et immaculée, unique en son genre. Pour ce qui était des moyens de contention, c'était les méthodes classiques. Corde, chaîne, même elle pourrait utiliser les racines d'un immense chêne pour la restreindre. Seulement, cela nécessitait un immense pouvoir et des capacités qu'elle n'avait pas encore atteintes. Tous les moyens de limiter un dragon nécessitait un grande force et une expérience magique certaine. Elle était encore loin du compte avec ses petites cinq années d'apprentissage derrière elle. Au moins, elle avait les informations désirées. S'il y avait un autre moyen, les livres consultés et les personnes interrogées n'avaient pas pu les lui apporter.

Après être arrivée sur les lieux du rendez-vous, elle salua doucement Amélia d'un mouvement de tête. Celle-ci lui confirma qu'elles attendaient encore le seccyeth qui leur serait attribué.
« Senhsuch? » demanda la jeune femme. Son aînée haussa les épaules. Elles n'étaient donc sûres de rien. Mais la réponse arriva bientôt, chevauchant un dragon qui impressionna Liani. Elle du faire d'immense effort pour ne pas le montrer, mais c'était sans compter son visage terriblement expressif. Il était effrayant, mais cela lui créait un frisson excitant dans le dos. Elle qui oscillait plus tôt entre la joie et la tristesse - Senh lui semblait une gentille fille - elle se sentait à nouveau pleine de vie. Elle se contenta de lui sourire, faisant fi du regard bref et des manières froides des deux femmes. Analia était qui elle était, et il serait dur de lui enlever cet optimisme qui, au fond, faisait parti d'elle. La naïveté partirait, sans doute, avec le temps. Mais pour le reste... ses humeurs étaient probablement le plus grand mystère du monde.

Les informations sur Zarishka étaient intéressantes et la sorcière joignit ses mains devant elles, dans un claquement satisfait. Elle suivit le regard de la seccyeth vers les armes et fit une moue légère. Elle aussi préférait ne pas en venir là. Mais ne pas les amener serait faire un pied de nez à l'Empire. Ce qu'elles ne pouvaient pas se permettre. Le commentaire suivant la poussa à retenir un soupir. Ce serait plus facile de les abandonner ici. Il n'était pas question qu'elle s'épuise à essayer de les soutenir si elle était, ensuite, pour faire face à un dragon. Les soldats servaient à cela de toute façon, elle n'aurait pas de compassion pour ces pions. Dans son esprit, seules les deux femmes avaient une valeur pour la mission. L'incartade avec le dragon noir la fit écarquillée les yeux, pas effrayée, mais plutôt... intéressée? Comme il était gros! Comme il était menaçant! C'était si excitant un dragon! Elle aurait du faire seccyeth, tiens. Mais ce n'est pas comme si elle avait eu les connaissances nécessaires à son arrivée pour faire un choix. Et puis, sorcière, ce n'était pas si mal. Elle aurait par contre bien voulu approcher la bête avant qu'elle ne les quitte, mais c'était sans doute mieux de ne pas le faire. Elle était consciente que c'était de risquer de se faire croquer. Mais en même temps... quel frisson! Avisant l'air de Senhsuch, Smile lui toucha l'épaule et lui sourit.


**
[Senhsuch] Je n'ai pas l'intention de la blesser, mais soyez consciente que si ne démontrons pas que nous nous préparons à toute éventualité, nous risquons d'être châtier. **

Elle se tourna vers Amélia.
« J'ai fait les recherches que vous m'avez demander. Il faudrait un puissant mage pour réussir à maintenir des liens, de quelques natures que ce soit, autour d'un dragon qui se débattra certainement. Mais ce serait possible. Peu importe la nature de celle-ci, tant que l'esprit qui le maintient est suffisamment puissance, cela pourrait fonctionner. Sinon... pour l'autre option, tuer un dragon magique n'est pas si facile. Il faut atteindre les parties molles de son corps, les zones où les écailles sont le moins épaisses, ou passer par la bouche. » Elle fit la moue, se remémorant que si elle pouvait lui faire avaler une pousse ou une graine, elle pourrait l'étouffer. Mais elle ne le mentionna pas, préférant garder cette éventualité pour la fin. Mais il était évident pour les deux que malgré qu'elle ait partagé l'information, elle ne plongeait visiblement pas vers cette option. Mais bon, en tant que sorcière attribuée à cette mission, elle devait donner le meilleur d'elle-même pour la mener à bien. « Je ferai mon possible pour soutenir cette mission jusqu'au bout. Quelle qu'en soit l'issue... » Elle termina sa dernière phrase en baissant légèrement le ton en et ronchonnant un peu. Consciente de perdre son sang-froid, elle ravala son irritation qui surgissait d'un coup et rejeta ses cheveux vers l'arrière d'un mouvement de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 437
Rôle : Chevalière impérial
Âge du personnage : 32 ans-37 ans (Génération 18)
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Mer 21 Déc 2016, 17:16

''Bonjour Smile, nous n'attendons que le Seccyeth que l'ordre va nous envoyés avant de discuté des récentes nouvelles et préparer nos plans d'action.''

Répondit la chevalier d'un air absent lorsqu'elle vu celle-ci s'approcher d'elle. Comme seul réponse, un simple nom venant de la part de Smile fut suffisant pour la mettre mal a l'aise, sans que cela ne paraisse exactement. Était-ce vraiment Sehnsuch qui allait venir? Amélia n'en avait aucune idée. Elle espérait un peu que non. Suite a leur dernière rencontre, revoir cette personne pour cette mission mettrais une tension dont elle n'avais absolument pas besoin. La chevalier savait ce que l'on attendait d'elle. Et bien que comme la Seccyeth, elle n'avais aucunement envie de tué un dragon dans cette situation présente, la demi-midjin savait qu'elle réussirait sans problème a étouffer ses émotions et a agir si le besoin était la. Mais avoir des gens dans les pattes qui allaient tenté de l'en dissuadé risquerait de lui faire perdre son morale, et encore pire, ses convictions. Smile elle, avait beau semblé ne pas avoir un caractère très adéquat pour la situation, elle semblait avoir compris qu'elle devait faire ce que l'on attendait d'elle et non ce qu'elle croyait. Pendant un court moment, la chevalier se demandait si c'était la différence du caractère de leur maître respectif qui avait jouer sur ses aptitudes. Enfin, se sortant de ses pensées inutiles, elle répondit simplement a la sorcière d'un simple haussement d'épaule. Après tout, de ce que lui avait appris le chef des seccyeths, Sehnsuch était la seccyeths qui avait le plus de lien avec la dragonne, hormis Faelina. Mais Amélia savait déjà que son aînée pardusse avait un autre mission de prévu et qu'elle ne pourrait probablement pas en faire partie.

La réponse leur arriva plutôt rapidement. Un énorme dragon que la chevalier avait déja croisé d'un peu trop près vint ce pausé a une distance respectable des passants. Le rugissement qu'avait lancé celui-ci fit sursauté la chevalier, mais ce n'était pas cette réaction qui la dérangea. La dame au cheveux aussi blanc que la neige n'avait, bien entendu, pas eu d'autre choix que de porté son attention sur cette présence qu'elle jugeait hostile. Le regard que posait celui-ci sur chaque bipède ressemblait a n'importe quel animal qui voyait simplement de la nourriture lui passé sur le nez. Ce regard la rendait bien entendu nerveuse au point ou elle ne s'était rendu compte que quelques secondes plus tard que sa main était déjà posté sur la garde de son épée prêt a la dégainer. Oh bien sur, elle doutait fortement être capable de quoique ce soit dans cette situation présente sans qu'il n'y ait de mort. Si le dragon agissait avec hostilité, il y aurait bien entendu un bain de sang. Et cette seul idée la répugnait plus que la perte de cet élément instable. Le regard méfiant de la chevalier ne se détacha du dragon que lorsque Sehnsuch arriva a leur hauteur pour venir les informés des derniers détails.

Amélia lui répondit d'un bref mouvement des mains dans le langage des sourds pour lui faire savoir que son voyage avait été plus ou moins adéquat. Oh, il n'y avait pas eu de problème en tant que soi. C'était juste la situation qui l'avait empêché de profité pleinement de ce petit moment de tranquillité. Elle écouta néanmoins celle-ci avec attention, réagissant d'un haussement de sourcils a ses premières paroles. Ou est-ce que les gardes de frontières avaient pu dégoté des bovins dans ce désert blanc? Même a dos de dragon le voyage entre les frontières d'elfe et d'ombre pouvait prendre plus d'une journée, a moins que l'endroit ciblée se trouve a l'intersection des frontières des trois autres royaumes entourant Shola. Et elle était presque certaine que les gens de la frontière n'en faisait pas l'élevage intérieur. Bien sur, le message avait très pu être transmis par télépathie avec les sorciers. Mais pour y avoir trouvé ce type de bétail qui n'avait aucune chance de survivre avec les températures du royaume... Peut-être un mage téléporteur? Sinon, l'idée d'enchaîné les proies aussi lui semblait suspecte. A sa connaissance, les dragons n'étaient pas stupide. Et si elle comprenait qu'on essayait de l'attiré dans cette section? Ou alors les dragons étaient moins intelligent qu'elle ne le croyait, ou ils pensaient plus avec leur estomac que certains mâle pouvaient pensées avec leur troisième jambes. Au moins, la seul bonne nouvelle dans tout ceci était que Zarishka semblait être dans les environs. C'était déjà une bonne nouvelle sachant qu'elles n'auraient pas a parcourir quatre royaumes d'affilé pour tenté d'avoir ne serait que l'espoir de la voir.

Amélia avisa aussi discrètement les réactions de ses deux collègues. Smile, tout a fait innocente et naïve se laissa grandement impressionner par l'ami a écaille de Sehnsuch. Si la chevalier trouvait cette réaction tout a fait charmante, elle espérait que celle-ci ne fige pas lorsqu'elle aurait besoin d'elle pour agir face a Zarishka. Tant qu'a Sehnsuch, il était clair qu'elle n'appréciait définitivement pas les préparatifs de la chevalier, ce qui fit qu'irrité d'avantage cette dernière. Mais la maître-magicienne des vents préféra néanmoins garder un air et ses pensées neutres le plus possible. La seccyeth décida même d'y apporté son opinion sur le sujet, chose qu'Amélia se moquait un peu. Après tout, elle avait tout a fait la même opinion qu'elle a se sujet, même si elle ne voulait pas l'avouer ainsi ouvertement a tout le monde. Au moins, le reste des informations que celle-ci lui donna fut un peu plus positif et informatif. Il semblerait donc que Keltan ait réussit a lui mettre un peu de plomb dans la tête avant de la renvoyé avec eux.

Kronos réagit ensuite, probablement a certaine parole de la seccyeth concernant les armes utilisé contre les géant lézard a écaille. Ce qui ne fit qu'accentué la nervosité de la chevalier d'avantage, aillant même inconsciemment, une fois de plus, commencé a dégainé son arme suffisamment pour commencé a voir la lame sortir du fourreau. Ses muscles étaient bien sur tendu et ses pieds se trouvaient légèrement plus distancé. Le regard froid de la chevalier dardant l'énorme créature jusqu’à ce que celui-ci soit a une bonne distance. Était-ce vraiment une bonne idée de l'avoir amené ici? Honnêtement la chevalier avait plus peur que le dragon s'attaque a leur cible ou que sa simple présence la fasse fuir qu'autre chose. Dans le premier cas, elle pouvait espérer que ceux-ci s'entre-tue. Dans le deuxième cas, sa serait un poids mort plus qu'une utilité et avec les faibles chances que leur donnait Sehnsuch, ce n'était pas un risque qu'elle voulait prendre.

Après un moment la chevalier se détendit, non sans quitté de regard noir le volatil jusqu’à ce que Smile prenne a son tour la parole, lui expliquant le résultat de ses recherches. En partant, elle se demandait si celle-ci avait vraiment poussé ses recherches. Un puissant mage seulement pouvait être nécessaire pour gardé un dragon? Soit, on lui avait définitivement donné de mauvaise information, ou pas assez claire, soit celle-ci déformait elle même l'interprétation de ses informations. A sa connaissance, les mages les plus puissant arrivait a peine a retenir leur propre poids avec toute leur puissance, hormis peut-être quelques exception comme Sehnsuch, elle même ou encore cela dépendait vraiment de leur pouvoir acquis. Dans leur cas, ce n'était donc pas une option viable. Les deux autres options semblaient au contraire, beaucoup plus possible dans leur situation. Pour ce qui était de s'attaqué au partie sensible de la créature, les armes étaient la pour ça. A la limite, elle même pouvait faire quelque chose si elle avait un arme adéquate a la situation. La dernière option, celui de s'attaqué a la plus grande cavité de la bête restait donc celle qui semblait la plus aisées. Mais encore la, fallait il qu'elles aient les éléments a leur disposition. Maintenant elle comprenait pourquoi cela avait pris tant de temps lors de sa seul et unique expérience de chasse au dragon qu'elle avait eu a Irianeth, lorsqu'elle avait rencontré, a tout hasard, le dieux des volcans. Puis ce fut au tour d'Amélia de prendre la parole d'un ton trahissant légèrement son exaspération.


''Rendez-vous a la forteresse et faite préparer une salle pour que nous puissions mettre en place les phases de la mission. Je vous y rejoindrai lorsqu'ils auront terminé de vider le bâteau.''

Leur dit-elle simplement. La chevalier aurait pu bien sur laisser un officier prendre en charge le débarquement. Mais elle voulait profité de ce moment pour bien assimiler les informations qu'elle avait reçu afin de modifié ce qu'elle avait déjà pensées au tout début. De plus, elle voulait s'assurer bien entendu que tout les éléments qu'elle avait commandé n'ait pas été oublié. Lorsque le tout fut fin débarqué, l'inventaire noté. Elle laissa l'officier présent s'occupé de l'entreposage des éléments afin de se rendre elle même a la forteresse. De la porte, elle se laissa dirigé par une servante qui l'amena directement a la salle choisi par les deux demoiselles. Après avoir disposé de la servante, la chevalier pris une grande inspiration afin de se vidé les esprits. Il fallait qu'elle reste neutre et objective sur la mission. Son opinion ne comptait plus en ce moment, seulement le résultat. Il ne fallait pas qu'elle se laisse influencer par les deux jeunes femmes qui n'avaient définitivement pas envie d'en arrivé au résultat qui semblait être l'option qu'elles devraient malheureusement choisir. Sans un mot, la chevalier rentra dans la salle avec la liste de l'inventaire, des effectifs, ainsi qu'une carte du royaume.

''Bon, pour commencer. J'avais pensées faire cette mission en trois phase. Vu la nature imprévisible des dragons, je ne pense pas que ce soit quelque chose que nous puissions accomplir dans un délai rapide. Et je ne souhaite certainement pas prendre des années a arrivé a un résultat, peu importe lequel. Mais je suis d'avis a ne pas commencer tout de suite par ce que vous semblez redouté toute les deux. Je vous propose donc une première excursion en direction de la tanière de Zarishka, nous trois seulement. Une première, et seule, tentative de négociation s'ensuivra. Honnêtement je ne la connais pas assez pour y dire quoique ce soit. Sehnsuch, cette partie de mission sera celle qui déterminera la suite des choses et je compte énormément en ta connaissance et au fait que tu ne lui est pas inconnu pour réussir. Si nous échouons la, nous n'auront pas le choix de passer a l'étape suivante.''

La chevalier disposa ensuite les informations qu'elle avait sur la table afin de laissé la chance au deux jeunes femmes d'en prendre connaissances.

''Nous auront la possibilités de prendre des chevaux, ou chevaux-dragon pour l'excursion. Cela sera plus rapide qu'a pied. Mais nous ne pourront certainement pas allez en ligne directe jusqu’à la frontière. Les point les plus passables pour les chevaux se trouve sur cette ligne.''

Dit la chavalier en traçant de son doigt un chemin parcourant le sud tout près des frontières.

''Ou par le nord ici, dépendamment du lieux ou se trouve le lieu ou tu a fait placé les appâts.''

Ajouta la chevalier en jetant un bref coup d’œil a Sehnsuch, s'attendant bien sur a avoir une réponse tôt ou tard de la place ou elle avait fait placé les bovins.

''Avec une monture supplémentaire nous pourrons avoir probablement suffisamment de vivre pour tout le voyage, mais nous devront aussi compté sur le peu que la nature nous donnes afin d'être certain de ne manqué de rien. Du coup, je me demandait aussi si ton ami ailée allait faire part de l'excursion? Je craint que sa présence soit aussi néfaste que la vu des armes. Sinon...''

Autant exposé tout ce qu'elle avait en tête tout de suite, même s'il s'agissait des autres phases qui n'était pas encore certain d'avoir raison d'être. Fallait mieux être préparer a toute les éventualités possible afin de pouvoir réagir le mieux possibles.

''...Pour la seconde phase il s'agira d'observation. Nous devons connaître ses habitudes, ses allées et venu, ses lieux de chasses et ses lieux de repos si elle en a plus qu'un. Ensuite...''

La phase qui plairait certainement le moins de discuté a tout le monde. Mais vu l'espoir qu'elle entretenait tant qu'aux résultat de la mission, elles allaient surement devoir en parler tôt ou tard.

''Les méthodes de captures ou la mise a mort de Zarishka. Vu l'impossibilités de pouvoir mouvoir les armes de sièges a une vitesse suffisante dans ce désert glacé, je pensait plutôt les utilisés afin de faire diversion. Lui faire signe simplement de ne pas passé dans cette région afin de raccourcir les distances ou elle pourrait être de passage. Aussi, vu qu'elle semble être assez gourmande pour prendre n'importe quel bétail malgré la situation, j'avais pensées peut-être aussi la drogué. Vous avez surement des concoctions ou des plantes utilisés afin de vous aidez a les calmés? Si oui, quel quantité sera nécessaire pour être efficace et quel sont les meilleurs moyens de lui faire ingéré? Je crois aussi qu'on peut oublié l'idée de la maintenir en place avec la magie. Nous ne seront que nous trois en tant qu'unité considéré magique. A moins que vous n'ayez parfaitement confiance en vos capacités et ayez un plan en tête a me faire savoir a ce sujet, je doute que même a trois nous soyons capable d'avoir la puissance nécessaire pour la maintenir lié. Un autre méthode que j'avais pensées serait aussi de l'enfermer dans sa propre cave. Avec suffisamment d'élément explosif il serait facile de crée un éboulement, autant intérieur qu'extérieur.''

La chevalier s'arrêta un moment. Elle aurait bien pu ajouté tout simplement la fameuse question a savoir si ceux-ci avait d'autre suggestion. Néanmoins, il fallait qu'elle mette quelque chose au claire avant. D'ailleurs, lorsque la chevalier prononça les paroles suivantes. Son ton de voix avait suffisament baissé pour être sur que seul les deux autres personnes présentes (trois si vermeille était aussi avec eux) puisse entendre.

''Je vais vous avouez sincèrement que j'aimerais ne pas en arrivé a la dernière solution. Malheureusement, comprenez que lorsqu'on me donne un ordre, je n'ai malheureusement pas le loisir d'avoir le droit de choisir selon mon opinion et je me doit d’obéir sans faille. Je souhaite simplement terminer cette mission le plus rapidement possible afin de la mettre derrière moi et passez a autre chose... Maintenant, avez vous des suggestions sur ce plans?''

Elle espérait que Smile et Sehnsuch comprenne un peu sa position et le fait qu'elles étaient en quelque sorte tous dans le même bateau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sehnsuch
Animateur - Seccyeth
Animateur - Seccyeth
avatar
Nombre de messages : 108
Rôle : Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
Date d'inscription : 16/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 21-25 ans (G18)
Rôle: Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Ven 23 Déc 2016, 00:13

Repensant à tous ces détails, elle garda un moment de silence. Tentent de s’imaginer tous les scénarios possibles qui pourraient convaincre la Dragonne de revenir. Dans tous les cas, Sehnsuch choisi de s’assurer d’avoir bien bloqué ses pensées. Elle ne faisait que voir de plus en plus celle-ci en danger et cette idée ne pouvait que la contrariée malgré tout. Elle se sentait impuissante et enchaîner aux autres maillons de cette chaîne que personne ne semblait vouloir briser.

Smile la sortie de ses pensées en lui touchant l’épaule, la faisant presque sursauter. Ces paroles, étrangement, la rassurèrent tout de même. Elle commençait de toute façon un peu à comprendre que personne dans le trio ne voulait réellement du mal à Zarishka, cependant… Elle secoua la tête et eu un bref sourire à l’intention de la Sorcière.

**[Smile] Nous serons fouetté dans le Colisée devant tous? Exécuté peut-être.**

Était-elle sarcastique? Elle ne le savait pas elle-même. Elle espérait ne pas avoir été trop brutale non plus puisque ce n’étais pas le but. En fait, elle se posait réellement la question de quels seraient leur genre de ‘’punition’’ si elles échouaient? Elles ne seraient pas les premières. Cela ne la dérangeait pas de ne pas avoir un parfait tableau à son actif. Sans doute peut-être parce-qu’il était déjà un peu amoché. Bonne question. Quoi qu’il en soit, elle rapporta son attention sur l’ancienne apprentie de son amie pour écouter ce qu’elle avait à dire.

Sur le coup, elle fronça les sourcils. Elle ne comprenait pas trop où elle voulait en venir avec cette folle théorie qu’un mage puissant pourrait avoir du mal à retenir les liens d’un Dragon. Y avait-elle déjà pensée? Du tout. Est-ce que cela signifiait alors que c’était impossible, encore là, elle ne pensait pas. D’un autre côté, se considérant assez puissante dans ce domaine, elle ne voyait pas comment elle pourrait faire une chose pareille. Soulever un objet lourd et inanimé demandais bien moins d’effort que quelque chose très lourd et en furie. Elle secoua légèrement la tête négativement, mais ce passa de commentaire. De toute façon, à voir l’expression de la Chevalier celle-ci lui semblait exaspérée. Sehnsuch se reteint de ne pas lui envoyer un regard noir. Préférant même observé les alentours comme si de rien était afin de faire baissé la tension en elle. Son regard tomba finalement sur celle-ci lorsqu’elle leur donna leur ‘’congé’’. Sans un mot, la Seccyeth quitta les lieux et se dirigea vers la Forteresse sans plus de cérémonie. Son regard s’attarda un moment vers le ciel alors qu’une tache noir s’approcha à vive allure. Celle-ci tendis légèrement le bras alors que Vermeille vint se poser sur elle non sans un petit présent dans l’une de ses pattes. Lui grattant la nuque, elle pénétra donc dans les lieux, Smile à sa suite.

Tout en traversant la salle principale, elle finit par s’arrêter devant un bureau pour indiquer qu’elles avaient besoin d’une salle de libre pour discutailler d’une mission. Le soldat lui demanda alors son nom et son post et la Seccyeth y répondit aussitôt. Celui-ci leur indiqua une salle et elle tourna alors les talons pour aller dans celle-ci, avisant si la Sorcière la suivait toujours. Préparé  une salle. Et puis quoi encore, faire son lit? Il n’y avait rien de compliqué à s’installer pour parler d’une mission, De toute façon que voulait-elle qu’elles préparent, Amélia avait tous les documents avec elle. Bref. Elle préféra tout simplement pensé à autre chose, mais elle avait vraiment de mal. Une fois arrivé devant la porte, elle l’ouvrit et invita la femme blonde à passer avant elle.

**[Smile] Désolée pour tout à l’heure si tu m’as trouver sèche. Si tel était le cas, ce n’étais pas le but… Et puis tu sais, tu peux me tutoyer si cela te conviens à moins que tu préfères le vouvoiement, mais puisque je crois que la mission ne durera pas que quelques jours, aussi bien laissé tomber quelques formalités. La décision te reviens…**

Elle espérait vraiment qu’elle laisse tomber ce genre de formalité. Elle était ici depuis quatre jours et elle était déjà complètement lessivé de devoir bien paraître en tant que représentente des Seccyeths pour cette mission. Smile lui semblait quelqu’un de… Différent. Elle ne connaissait pas vraiment sa vie ni quoi que ce soit non plus, ne serait-ce que quelques grandes lignes en vue de son lien avec Izékielle, mais elle ne l’avait jamais vraiment côtoyé mise à part pour cette mission, sans doute la première de celle-ci. Et si son amie avait su ‘’endurer’’ la présence de son apprentie durant cinq années, alors il était évident que celle-ci risquais sans doute de lui plaire un peu. Après tout, si la Sorcière n’aimait pas quelqu’un, c’était fort à parié que Smile en aurait gardé des séquelles physique, si ce n’étais qu’un simple accident lui serait arrivé. Elle s’assit donc sur une chaise et laissa Vermeille s’envoler un peu plus loin pour terminer son repas.

**[Smile] Alors… Tu as survécu à Izékielle. C’est quand même surprenant en soit. Elle n’aime pas grand monde. Il est évident que tu fais partie des rares qu’elle apprécie ne serait-ce qu’un tout petit peu. Il est aussi évident que tu as toute les qualités nécessaires pour faire une bonne Sorcière. Laisse-toi le temps. L’Empire est très exigeant… Bien qu’il n’y ai pas vraiment place pour l’erreur, le pire qu’il pourra t’arrivé est que tu finisse Seccyeth.**

Elle eut un bref rire. Elle était sincère. C’était un Ordre agréable et elle n’y échangerait sa place pour rien au monde. C’était stupide de voir à quel point son Ordre semblait être pour les perdants. Ainsi donc, les deux jeunes femmes échangèrent un peu avant l’arrivé d’Amélia qui avait terminé le travail qu’elle avait à faire. Elle se demanda d’ailleurs pourquoi celle-ci avait tant tenu à le faire, mais semblant avoir un grand souci du détail et que tout lui convienne parfaitement, elle ne chercha alors pas vraiment plus loin. Ce n’était pas qu’elle, elle s’en fichait. Après tout, elle avait assez donné de son côté depuis quatre jours ici. Laisser celle-ci faire la même chose de son côté pour la mission était légitime. Quoi qu’il en soit, celle-ci se mis à parler, Sehnsuch l’écouta donc avec attention.

Dès qu’elle entendu le mot ‘’tanière’’ et ‘’excursion’’ elle se renfrogna. Ce n’était pas qu’elle ne voulait pas, mais savait-elle au moins où se trouvait sa tanière? Impossible. Enfin, elles pouvaient bien sonder, mais ce serait bien plus un jeu de hasard qu’autre chose. Il était vrai qu’en ratissant le périmètre ce pourrais se faire. Plus rapide encore sur le dos de Kronos, mais elle préférait ne pas le garder dans les environs d’où la Dragonne avait été vue pour le moment. Qu’elle dorme à un endroit était une chose, mais cela ne voulait pas non plus dire qu’elle y serait le lendemain ou les heures suivantes. C’était selon elle… Tout de même une perte de temps, mais elle ne dit rien, cherchant plutôt une façon de rendre cela possible.

La Chevalier disposa ensuite les divers documents sur la table afin de les présenté aux deux autres intéressée. Sehnsuch se leva donc afin de mieux pouvoir observé. Elle écouta toujours ses propos en avisant la carte. La Seccyeth fronça donc les yeux et pointa la carte du doigt.

**Ont ne peux pas passer là, j’ai volé avec Kronos et il y a eu une avalanche, le chemin sera impraticable et nous seront forcer de faire volte-face et donc perdre environs deux heures de routes inutilement, mais en passant directement par là, il y à un chemin, il n'est juste pas sur la carte. **

Elle jeta un bref regard à Amélia ainsi qu’à Smile pour voir si les deux voyait bien le chemin qu’elle venait de tracer.

**Les bovins son là. Si les conditions sont bonnes, on pourra s’y rendre en environs une journée et demie de cheval. La seule chose que j’aurais à dire serait qu’il serait mieux que nous nous déplacions de jour… Dès l’arrivée du soleil couchant ou levant ainsi que la nuit, nous devrons nous arrêter et nous cacher si on ne veut pas qu’elle nous repère. Elle sera vraiment plus active au crépuscule, puis à la nuit que le jour. C’est un peu à notre avantage vu les températures.**

Elle laissa ensuite la Chevalier continuer. En ce qui concernait le fait de ce fié à la nature, elle serait un peu déçue. Tout le trajet jusqu’à arriver aux frontières était complètement inhospitalier. Pas un seul conifère n’y poussait. Elle alla le mentionner, mais celle-ci lui posa une question concernant Kronos. Elle soupira.

**Pour Kronos, honnêtement, je ne sais pas. J’y ai beaucoup pensée. Comme tu dis, il risquerait de la faire fuir, mais en même temps… Il pourrait aussi l’attiré… Que ce soit positif ou négatif. Tout ce que je sais, c’est qu’il à veiller sur elle un moment et qu’il n’a pas rechigné pour venir ici. Alors j’imagine qu’il veut la voir, mais je dois avouer qu’il ne m’a pas partagé ses intentions. C’est le mâle dominant sur Irianeth. Reste à savoir ce que Zarishka souhaite. Par mesure de précaution, je lui ai demandé de ne pas survolé la zone où elle avait été repéré. Ne pouvant pas le mettre totalement de côté, je pensais lui dire de nous survolé en mode fantôme au cas où son intervention serait nécessaire…**

Elle n’avait pas précisé ce que voulais dise ce ‘’mode’’, n’y pensant pas vraiment. Ce n’était qu’un terme Seccyeth. Elle pensait qu’en effet, le laissé se montrer n’étais pas une bonne idée, mais que de l’avoir sous la main restait une bonne option. Si Zarishka se retournaient contre elles, elles n’auraient pas beaucoup d’endroit où fuir sa colère. Bien qu’elle présume bien plus que celle-ci fuit, elle préférait garder toute éventualité en tête. Et si jamais elle ne la trouvait aucunement, elle pourrait toujours voir avec celui-ci s’il serait en mesure de la trouver ou de la forcer à sortir de sa cachette. Quoi qu’il en soit, elle continua d’écouter les propos. Ce qu’elle demandait était faramineux et prendrais des années à récolter comme informations et puis, n’étais-ce pas déjà ce que l’Empire tentait de faire durant des années? Elle était d’accord sur le point que de mettre une équipe spécialement sur ce cas ferait avancer les choses plus rapidement, mais tout de même.

Ensuite, le sujet qui faisait malgré tout hérisser ses cheveux et même la fourrure sur ses oreilles était touché. Sehnsuch tenta de rester de marbre, mais elle ne put s’empêcher de se crispé. Elle n’avait que des contre-arguments encore une fois et elle ressentait cette désagréable démangeaison de tout déballé, mais elle fut patiente. Et puis faire effondrer une caverne sur un Dragon? Sincèrement? Elle se garda de dire qu’ils avaient toujours une seconde sortie, si ce n’étais pas plus… Hors de question qu’elle participe à un coup salace du genre sur Zarishka. Là, c’était vraiment trop lui demandé. Croyait-elle qu’elle mourrait sur le coup si elle était coincée comme ça? Non. Sa mort serait longue, très longue et sans doute douloureuse. Du moins, jusqu’à ce qu’elle leur demande des suggestions sur le plan. Elle avait aussi un peu surpris la jeune Seccyeth en faisant allusions aux plantes. Elle se dit alors qu’elle pourrait peut-être en parler. Ce qui revenait cependant dans son esprit était la fin de ses propos. Si elle n’avait pas envie, qu’elle n’en avait pas envie et que Smile non plus… C’était sans doute un signe non? Signe qu’elles faisaient quelque chose de… Mal? Elle soupira. Elle avait tout de même un peu de difficulté à croire Amélia. Peut-être disait-elle sa pour les attendrir, elle ne la connaissait pas assez pour ça. Une chose était sûre, elle n’était pas la seule qui avait reçus des ordres. Elles étaient toutes les trois dans le même panier.

**Je crois de mon côté avoir pas mal tout dit… Cependant… Il faudra voir pour les armes. Le fait que celle-ci soient au sol ne vont que forcer la Dragonne à prendre d’avantage d’altitude pour passer où elle veut passer. Ce n’est pas une barrière en soit. Quant au fait de la droguée, j’y ai aussi pensée. J’ai commandé ce qu’il faut, j’attends de voir si le tout arrivera dans les temps. Si tel est le cas, nous considèrerons l’option… Quant au fait qu’elle prendrait n’importe quel bétail malgré la situation, ce n’est pas tout à fait le cas. Ces bovins sont des vaches élevées plus bas vers la frontière. Je doute que Zarishka puisse définir l’espèce, mais elle n’a aucune raison de se méfier d’un bovin, voilà pourquoi c’est facile. Quant aux chaines, j’imagine qu’elle présume, si elle c’est vraiment poser la question, que des bip… Humains les ont simplement placés là et qu’elle fait un bon coup. La dernière chose à laquelle elle se méfiera est une proie qu’elle considère facile depuis qu’elle à commencer à chasser. De plus, elle aime ce qui brille alors je me demande même si ce n’est pas les chaines qui l’auraient attiré plus que les bovins. J’avais pensée aussi à tenté de l’attiré avec des objets scintillant… Ce n'est qu'une théorie un peu folle de ma part peut-être, mais sur irianeth les seules plaintes que l'ont avait sur elle était des vols... Et ces choses avaient tous en commun qu'ils étaient scintillant d'une façon ou d'une autre, mais bon... L'ont pourrais peut-être voir ce que cela pourrait donner. Si déjà ont apporte des armes... **

Finalement, elle en avait ajouté pas mal. Elle poussa un bref soupir et avisa Vermeille qui faisait ses plumes. Pauvre Zarishka, elle n’avait aucune idée de ce qui allait suivre et elle non plus. Elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour elle. Qu’allait-il advenir d’elle?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9649-sehnsuch-la-reveuse
#Smile

avatar
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 05/08/2014

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 23-28 ans [G18]
Rôle: Sorcière
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Mar 10 Jan 2017, 10:17

Il semblait à Smile que ses deux compagnes de route étaient dans un état de tension qui était loin d'être le sien. Était-ce elle qui était trop détendue, ou elles qui étaient trop tendues? Ou un peu des deux? Senhsuch lui avait confirmé par penser que le châtiment serait terrible si elles ne se préparaient pas à toute éventualité. Il lui semblait donc naturel de le faire. Mais au ton qu'elle avait prit pour répondre, c'était évident que la perspective le mettait dans une humeur maussade. Tout cela s'annonçait donc terriblement charmant! Le résultat de ses recherches semblaient semer de la frustration autour d'elle. Leur réaction laissait présager qu'elle avait sans doute manquer d'informations. Il faut dire que si peu de temps pour rassembler des informations d'où elle partait de si bas, ce n'était pas chose aisée. Surtout qu'elle connaissait encore très peu de monde et qu'on la regardait avec dédain. La petite sauvage qu'on avait ramené et qui devait faire ses preuves...

Toutes sortes d'émotions se bousculaient en elle et, alors qu'Amélia leur disait, ordonnait plutôt, de jouer les domestiques, Smile sentit une vague de colère la saisir et elle dut se faire force pour serrer les dents et simplement tourner les talons derrière la sombre seccyeth. Eh ben quoi! Elle devait grincer des dents tellement elle retenait des commentaires désagréables de sortir. Elle avait fait de son mieux. C'était la première fois qu'elle avait à se débrouiller parfaitement seule dans une collecte d'informations lourdes et importantes. Elle avait eut toutes sortes de source et avait du faire le tri. Si personne ne voulait ne son aide, qu'on ne la demande pas! Non mais... Elle foudroya du regards ceux qui la dévisageaient, et laissa Senh s'occuper de demander une salle, puis suivit le petit groupe. Elle fut tellement surprise par la seccyeth qui la laissait passer en s'excusant, qu'elle en oublia aussitôt sa colère, pour se sentir gênée. Elle n'avait pas l'habitude qu'on soit gentil avec elle à ce point, si ce n'est sa mère adoptive, et Amélia... au début. Ce n'était pas la même femme en mission. Mais c'était idiot de lui en vouloir. Une fois de plus sa personnalité avait parler, lui faisant passer par de multiples émotions inutiles.

Hochant simplement la tête, elle accepta de la tutoyer, se détendant et allant jusqu'à sourire. Les paroles qui suivirent la surprirent et l'intriguèrent. Finir seccyeth? L'idée de devenir une grande sorcière lui plaisait beaucoup, et elle visait ce poste. Mais la perspective de terminer au poste de dragonnière la laissait perplexe. Mais bon... ce n'était pas le temps de s'y attarder. Télépathiquement, Smile répondit en souriant, lui assurant qu'Izékielle avait été un maître exigeant et que son enseignement avait certainement une grande valeur. Elle eut un rire en ajoutant qu'elle avait parfois cru mourir, mais qu'elle pensait avoir passer l'épreuve brillamment, surtout que la mage n'avait pas tenter de lui mettre des bâtons dans les roues. Elle devait croire en son potentiel. Elles échangèrent un peu sur Izékielle et les méthodes d'apprentissage de l'Ordre avant que la chevalière finisse par arriver.

Sans perdre un instant, la dame immaculée entreprit d'exposer les faits, les plans, tout. Analia suivit attentivement sur les documents et les paroles qu'échangèrent les deux femmes sur le trajet à prendre. Puis sur Kronos, et finalement, la phase finale, qui lui procura un frisson qu'elle réprima tant bien que mal. Créer un éboulement sur un dragon... La seule pensée de se retrouver coincer elle-même la remplissait d'horreur, c'était une mort terrible. De toute façon, les chances de réussir à coincer la dragonne au fond d'une grotte étaient sans doute assez faibles. Elle se rassurait avec cette pensée. Qu'Amélia n'ait pas l'intention d'en arriver là, la surpris un peu, car cela démentait totalement son attitude, mais à sa façon de se pencher légèrement et de baisser le ton, il était évidemment qu'elle l'admettait en confidence. À elles trois, elles se devaient de respecter les ordres. Il était légèrement satisfaisant de constater au moins qu'elles semblaient être sur une longueur d'onde semblable sur ce cas.

Des trucs qui brillent? Cela fit réfléchir Liani a grande vitesse. Et si...
« Et si on creusait un piège? Où elle tomberait, mais n'aurait pas assez d'espace pour déployer ses ailes? Et l'y attirant avec quelques pièces ou des objets comme Senhsuch l'a mentionné. Peut-être que ce serait intéressant comme idée? Évidemment, ce serait compliqué de l'y amener, il faudrait que ce soit visible et... si elle repasse par où se trouvait les bovins qu'elle a précédemment manger, et aperçoit cela, ça a peut-être ses chances... » Elle parlait sur un ton neutre, le ton plutôt bas. En fait, elle réfléchissait à voix haute. L'idée ne lui semblait pas si mal. Il semblait plus aisé de chercher à l'attirer, que de partir à sa recherche l'on ne sait où. « Réussir à trouver où elle se terre, si elle est là au moment où l'on passe, sera plus difficile que de chercher à l'attirer, je crois. » Elle ne pensait pas être la plus expérimentée, ni la plus pertinente, et bien qu'elle semblait plutôt sûr de son coup, elle était consciente que tout ce qu'elle disait était plein de lacunes. Elle releva tout de même le menton pour observer ses deux compagnes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 437
Rôle : Chevalière impérial
Âge du personnage : 32 ans-37 ans (Génération 18)
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Mer 18 Jan 2017, 15:52

Bon... ses plans n'étaient pas totalement dénigré. C'était une bonne chose pour commencer. Sehnsuch y rajouta même des détails pour l'y aidé. Notament des informations sur leur voyage. C'était bien heureux, vu le temps que la chevalier prévoyait déja pour la mission, faire économisé ne serait-ce qu'un heure était déja bien profitable. Néanmoins, le sujet de Kronos fut un peu plus délicat. Selon les dires de Sehnsuch, il pouvait être autant d'un utilité qu'on poids mort, comme elle l'avait craint au tout début. Cependant, de ce qu'elle connaissait de la seccyeth, la maître-magicienne doutait fortement que tenté de la convaincre de ne pas l'amené vu les risques étaient une bonne idée. De plus, vu qu'il n'y allait que toute les trois pour le moment, celui-ci pouvait être d'une petite utilité. Si bien entendu la pardusse-elfique réussissait de le convaincre... ce qui n'était pas gagné d'avance. Voir même que cela ne surprendrait pas Amélia qu'elles aient a amené un ou deux chevaux supplémentaire afin de les aider a allégés leur nombreuse cargaison. Tant qu'a son idée sur l'éffrondement, leur réaction fut suffisante pour la dissuadé d'essayer... Non qu'elle ne pensait pas l'idée mauvaise, mais elle risquait de s'aliéner d'avantage ses deux collègues de travail qui n'avait déja pas l'air très chaude a l'idée de faire ce boulot.

Sehnsuch termina ses explications sur les méthodes qu'elle avait utilisé afin de l'appâter, ce qui était une information plutôt importante aux yeux d'Amélia qui ne tarda pas a noté dans le fond de sa mémoire ceux-ci. D'ailleur, il faudrait qu'elle pense a trouver plusieurs objet scintillant avant de partir d'ici. Elle pouvait toujours laisser le soin a Sehnsuch le soin de trouver d'autre bétail a sacrifier pour Zarishka. La dame aux cheveux immaculé était tout de même surprise de savoir que la dragonne n'était pas plus prudente que cela. Était-ce un point commun avec tout les êtres qui se croyait supérieur? Peu importe, cela était un avantage qu'elle ne tâcherais pas d'oublier. Smile répondit finalement a son tour, proposant un idée que la chevalier n'avait pas pensées jusqu'ici. Et sincèrement, en la travaillant un peu, c'était probablement une idée qui pouvait être exploité.


''Creuser les pièges nous prendra certainement du temps, même avec l'armé. Et ce, en espérant que le sol puisse être travaillable sous les couches de neige et de glace. A moins que tu ait un pouvoir dans ce domaine? Il nous faudra aussi un moyen pour l'empêché de volé pour qu'elle puisse y tomber ou simplement réussir a l'attirer sur le sol, ce qui est plutôt difficile avec les dragons ailées. Mais ce plan ne me semble pas impossible. ''

Dit la chevalier alors qu'elle semblait songé a ce plan. En fait, elle était en train de trier les nouvelles informations qu'elle avait reçu afin de déterminer s'il y avait des choses a changer a son plan.

''Nous partirons demain a l'aube. Sehnsuch, voit avec Kronos s'il pourrait nous être utile d'une quelconque façon pour le voyage. Sinon, nous devrons amener une a deux montures supplémentaire pour tout ce que nous aurons a amener. Ah, si tu pourrait aussi envoyer des missives afin de préparer d'autre appât, sa serait apprécier. Smile, occupe toi des vivres et des trucs pour nôtre survis. Je m'occuperai de faire sortir le reste des matériaux et de les préparer pour que nous puissions les embarquer a la première heure demains ainsi que donner les informations au reste du groupe qui attendera nôtre retour.''

Amélia pris une pose pendant un instant. S'assurant que les deux femmes n'aient pas d'autre question auxquels elle leur répondera tout de suite avant de prendre congé. Bien sur, le tout avait été dit sur un ton neutre et professionel. La chevalier avait beau être émotive a sa façon, elle était capable de démontrer qu'elle pouvait avoir le caractère d'une dirigeante, a côté de ces deux charmantes filles qui semblaient encore avoir du mal a contenir leur émotions.

''Rendez-vous donc demain a l'entrepôt de la forteresse a la première heure.''

Leur dit la chevalier avant de ramasser tranquillement les documents et d'allez préparer l'inventaire diminuer des choses qui leur servirait. Heureusement, ce n'était pas grand chose. Elle devait simplement s'assurer dans le fond d'avoir suffisament d'objet scintillant afin d'attirer la dragonne. Il y avait aussi la marchandise de Sehnsuch qu'elle devait s'informer a savoir si celle-ci était déja arrivé et sinon quand est-ce que celle-ci arriverais. Puis, c'était pas mal tout. Pour le moment, il ne suffisait que de reconnaissance dans le fond. Les drogues servirait peut-être pour la calmer et leur permettre de lui parlé si celle-ci était trop difficile d'accèes. Mais pour le moment, la chasse leur était hors de question. Il fallait aussi que la demi midjin s'approprie un plan ou deux supplémentaire afin de faire des repères sur les voyagements de la dragonne ainsi que son territoire en général. Bref, des préparatifs mineurs. Pour le reste de la soirée, activités quotidien d'entraînement et méditation. Surtout ce dernier point qu'elle eu besoin afin de calmer la tension qu'elle avait accumuler de cette simple discussion.

Le lendemain, le groupe ne pris pas trop de temps avant de finaliser les préparatifs et finalement partir. La midjin au sang divin avait été surprise de voir que Kronos avait accepté de les aiders a transporté quelques matériaux. A voir son expression agacé, cela l'aurait peut-être fait sourire. Mais elle était bien trop nerveuse de le voir agir avec hostilités qu'elle n'avait pu s'empêché de rester tendu tout le temps des préparatifs.

Puis le voyage s'entâma. Du côté d'Amélia, elle resta silencieuse une bonne partie de celui-ci. Elle n'avait pas trop la tête a parler en fait. En temps normal, elle aurait probablement fait jasette avec plaisir. Mais la situation l'empêchait de se laisser allez a sa jovialité habituel. Hors, lorsqu'elle n'était pas concentrer sur l'avancement du groupe, elle lisait. Répondant seulement au question le plus brièvement possible afin de les informer de ce qu'elles auraient bien pu vouloir savoir, sans jamais s'éterniser sur une réponse. Si celles-ci voulaient parlés entre eux, grand bien leur fasse. Mais Amélia n'était vraiment pas dans ce mode la. Après plusieurs jours, le groupe avait fait campement dans un petit boisées. Une nuit comme les autres, aurait-t'on cru en premier lieux. Cependant, lorsque l'aube arriva et qu'il était temps de partir, les deux autres collègues de la chevalier pouvait voir que cette dernière ne semblait pas avoir fermer l'oeil de la nuit. Son teint était fatigué et certainement morose. Elle semblait même encore un peu plus nerveuse que les journées précédente et avait l'air de quelqu'un qui sauterais sur la première personne qui parlerait.

Si celles-ci avaient miraculeusement dormis toute la nuit, elle pouvaient certainement ce demandé ce qui s'était passé. Dans le cas plus probable du contraire, elles auraient certainement un idée de la raison de cet état. Dans tout les cas, lorsque les deux eurent ouvert les yeux, Amélia sortie a l'extérieur afin de préparer le feu de cuisson pour le déjeuner. Dehors, les arbres les entourants montraits de grand signe de brûlures, comme si un dragon avait tenté de carbonisé les environs. D'un côté, Kronos n'était pas en vu, mais ce qu'il transportait ce retrouvait sur le sol, comme ci celui-ci s'en était débarasser avant de s'envolé les dieux seuls savaient ou. La chevalier tant qu'a elle s'en moquait. Pour le moment, un simple mais nourrissant repas attendaient d'être fait. Heureusement, malgré la fatigue, elle était tout de même suffisament réveiller pour ne pas préparer le même genre de giblotte pas très mangeable qu'ils avaient appris a faire dans leur cours de survie. Rajoutant quelques épices et feuille afin d'agrémenté le goûts, elle espérait ne pas avoir la tête trop ailleurs pour rendre le repas tout de même réconfortant. Toujours sans un mot, avec un air a faire peur, la dame a moitié endormis leur donna simplement un bol remplis de nourriture avant de s'assoir sur un tronc et commencé a manger en silence.
[/color]

(HS: Smile, si tu veut des informations sur ce qui s'est passé, ce Rp : http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11685-apres-la-tempete-de-neige-vient-le-dragon-blanc-pv-amelia )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sehnsuch
Animateur - Seccyeth
Animateur - Seccyeth
avatar
Nombre de messages : 108
Rôle : Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
Date d'inscription : 16/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 21-25 ans (G18)
Rôle: Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Jeu 19 Jan 2017, 22:41

Cela faisait maintenant plusieurs jours que le trio avait quitté le ‘’confort’’ de la ville de Shola afin de partir à l’aventure dans le grand nord à la recherche de la Dragonne blanche. Tout avait été mis en place comme prévue et chacune d’elles avaient complété ce qui était dû avant le départ. Quand à Kronos, celui-ci trainait très haut dans le ciel la grande majorité de leur marchandise dont ’elles auraient besoin durant le voyage. Au sol, sur son cheval-dragon, la jeune Seccyeth n’avait de cesse de jeter quelques coups d’œil dans le ciel. Il n’y avait pas que son Dragon qui s’y trouvais mais aussi Vermeil qui servait très bien d’éclaireur. Un subtile éclaireur où Sehnsuch parfois se permettais de voir ce qu’il voyait, discrètement, sans qu’on ne le remarque. Ce qui était aussi bien avec celui-ci c’est que la Dragonne, si jamais il volait au-dessus d’elle ou bien en dessus, n’en serait pas plus affecté que cela. Après tout, il n’était ‘’qu’un oiseau’’.

Rien ne c’était vraiment amélioré concernant la ‘’bonne humeur’’ de l’équipe. La pire? Amélia. Elle semblait irrité, constamment irrité et c’était plutôt désagréable comme ambiance. Sehnsuch avait choisi de totalement ignoré cette attitude. Après tout, elle n’avait jamais été en mission avec elle et peut-être était-ce sa façon à elle de gérer le fait que personne n’étais d’accord sur le potentiel issus négatif de toute cette histoire Ou bien peut-être était-ce sa façon de gérer une certaine forme de stress face à l’inconnu vers lequel elles se dirigeaient, ou vers une mission à échec. C’était possible. Peut-être sentait-elle qu’elle était seule, dans ce trio. C’était une bonne question. Une chose était sûre, elle refusait de ce laissé prendre au piège de la sensibilité et de chercher plus qu’il ne le fallait à excuser son attitude ou la comprendre. Elle avait fait cela à de trop nombreuses fois, trop longtemps, avec tout le monde. Maintenant, elle était Seccyeth et elle n’en avait que faire de qui que ce soit. M’enfin, elle voulait bien tenter de s’en convaincre. Tout en Irianeth ou presque l’exaspérait. Cela faisait environs maintenant quinze ans. Quinze ans qu’elle n’avait tout simplement… Personne. Alors si cette Chevalier avait un problème, elle ne se sentait pas non plus des plus aptes à essayer quoi que ce soit pour lui donner l’ombre d’un sourire.

Ainsi donc, se contentant de l’ignorer, peut-être que cela passerait, dans tous les cas, il y avait au moins Smile avec qui elle pouvait un peu discuter. D’un autre côté, elle ne la connaissait pas vraiment, mais leur voyage pourrait peut-être changer les choses. Elle en avait même profité pour lui demander quelques informations concernant l’Ordre des Sorcier, celui qu’elle aurait pu rejoindre par le passé. Sehnsuch n’avait pas vraiment d’espoir en quoi que ce soit en fait, donc encore moins en la possibilité de se lié d’amitié avec quelqu’un. Elle avait trop souvent été déçue ou blessée. Peut-être que cela paraissait dans son attitude sur le long terme, puisqu’elle ne dévoilait rien d’elle d’un côté plus personnel. De toute facon, dans l’Empire, c’était le genre de chose dont tout le monde ce fichais bien. Non?

Ainsi donc, c’était le matin. La tempête de la veille c’était calmé durant la nuit. Sehnsuch n’avait rien remarqué durant la nuit, ayant tombé comme une pierre et dormis plutôt profondément, sans doute trop. Ce n’était pas le genre de chose qu’elle avait l’habitude de faire et la nuit précédente, elle avait fait de la surveillance. S’être empressé de monté le campement, de protéger les chevaux, de déplacer du bois pour le feu avait eu raison d’elle alors que la chaleur de la tente et le confort des couvertures la berçait déjà. Elle n’avait pas non plus vraiment mangé et c’était coucher plutôt de bonne heure. Petite nature peut-être, mais le genre de mission auquel elle participait le plus souvent n’étais que des missions d’espionnage ou des combats ou déplacements à dos de cheval sur le court terme. Ses cuisses étaient sensibles. Monter à dos de Dragon plusieurs heures ou journée n’avait rien avoir avec le fait de monté un équidé. Elle manquait cruellement de ce genre de pratique, mais ce n’étais encore une fois pas quelque chose qui s’offrait à elle bien souvent.

Une fois réveillée, elle avisa l’air morose et fatiguée de la Chevalier. Elle semblait plus irrité que la normale et elle préféra se retourner dos à elle afin d’avoir une meilleure vue. Soit, la toile de la tente qui dansait un peu avec le vent extérieur. Lorsqu’elle sentie la Chevalier sortir, elle choisit finalement de s’assoir tout en s’étirant d’une façon féline et tapota gentiment l’épaule de Smile pour qu’elle ouvre elle aussi les yeux. Tout en enfilant ses couches de vêtements, elle discuta un peu avec la Sorcière pour finalement sortir en sentent que le déjeuner serait bientôt prêt. C’était Amélia qui était de corvée aujourd’hui. La Seccyeth sortie donc de la tente en prenant soin de ne pas trop laissé entrer le froid le temps de laissé la Sorcière se préparé et cligna quelques peu des yeux en avisant la luminosité du soleil reflétant sur la neige. Elle fit quelques pas pour aller vers le feu et prendre le plat que lui tendait Amélia non sans la remercier tout de même. Elle nota bien rapidement cette odeur particulière de souffre qui ne venait pas du tout du feu, tout comme une longue ligne de sol brûlé, là où la neige avait fondu quelques pas plus loin. Son regard suivi le tracé jusqu’aux arbres, puis elle se raidit en avisant le paquet que Kronos traînait sur son dos derrière la tente.

**Qu’est-ce qui s’est passé?!**

Fit la Seccyeth en avisant la Chevalier qui c’étais assise sur un tronc pour manger. Encore fut-elle suffisamment diplomate pour ne pas dire ‘’qu’est-ce que tu as fait’’. Elle fit quelques pas autour de la tente pour y avisé sans problème les empreintes de pattes, ainsi que le tracé typique de la queue de son Dragon sur la neige. Il était venu se poser, sans doute pour se reposer un peu. Elle avait oublié de resté éveiller pour lui retirer le fardeau qu’il portait, mais semblait-il qu’il avait réussis seul. Elle s’en voulu soudainement bien plus à elle qu’à quiconque. Même si elle savait qu’Amélia devait y être pour quelque chose, vue les traces sur la neige. Elle jeta un regard noir à la Chevalier, elle n’en avait rien à faire si celle-ci était à fleur de peau. Elle ferait quoi, tentée de la battre peut-être? Elle serait bien surprise de comment une petite Seccyeth comme elle pourrait se défendre et sans doute même lui faire mordre la poussière. Dans tous les cas, elle avait continué sa route, abandonnant son plat dans la neige et s’éloignant du campement qui ne devenait qu’une petite chose au loin. Une fois à bonne distance, elle poussa un bref soupir et tenta de calmé son esprit. Si elle voulait contacter Kronos, valait mieux qu’elle ne soit pas en furie, car il le sentirait et peu importe ce qui c’étais produit, elle le rendrait bien pire à elle seule.

**Kronos…**

Rien. Elle attendit encore un peu. Rien non plus. Elle ficha un coup de pied dans la neige et s’assis sur une pierre, furieuse de nouveau. S’il ne revenait pas, elle devrait abandonner une bonne partie de l’équipement ici, car elles n’avaient pas assez de chevaux pour transporté le tout, cela épuiserait les montures qui devaient déjà progresser dans la neige dans le temps de le dire. Et ensuite? Ensuite ce serait de la faute de Kronos et donc la sienne? Hors de question.

**Kronos…**

Tenta-t-elle de nouveau, mais elle comprit bien qu’il ne désirait pas lui répondre. Elle tenta autre chose.

**Tu n’est pas blessé au moins…**

«Bien sûr que non. Pour qui tu me prend.»

Un bref sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle leva le regard au ciel. Elle crut alors y percevoir une ombre, bien haute, ressemblant presque à une petite tâche dans l’immensité bleu et blanche, glissé entre deux nuage. Étais-ce lui? Sans doute, bien qu’il était difficile de le savoir vraiment. Alors que les deux autres membres de son équipe ramassait leurs effets, soit montaient la tente et préparaient les chevaux après avoir mangé, Sehnsuch dû se rendre à l’évidence qu’elle devrait leur annoncer que Kronos ne viendrait pas prendre l’équipement et cela lui avait totalement coupé l’appétit. Elle ne mangea pas. Oh elle avait tenté de le convaincre, subtilement, mais il ne voulait plus venir en aide à ‘’cette bipède’’. Il parlait bien évidement d’Amélia. Elle avait fini par au moins arrivé à lui arracher les vers du nez, c’est pourquoi elle ne se gênerait aucunement pour répliquer à quelconque commentaires désagréable venant de la Chevalier qui suivrait quant à l’attitude de son Dragon. Ça, c’était si elle ne la faisait tout simplement pas voler contre une pierre. Sehnsuch se sentait à cran et elle avait toujours eu du mal à contrôler son pouvoir à ce genre de moment. Faute de réellement pouvoir s’épuiser à s’exprimer verbalement, son mutisme n’avait rien aidé à la cause.

Le trio avait donc fini par se mettre en route après avoir trié ce qu’elles auraient essentiellement besoin pour continuer la mission, abandonnant une bonne partie du reste sur place. Étrangement, elle n’eut droit à aucune remontrance. Oh, Amélia avait-elle donné sa langue au Dragon? Bonne question. Peut-être réalisait-elle l’ampleur de ses actes. Il n’était pas donné à tout le monde de savoir ce faire diplomate avec ces créatures. Elles étaient difficile, elles avaient certes des défauts, surtout Kronos, elle pouvait bien l’avouer, mais il restait un Dragon, son Dragon. Celui qui lui convenait parfaitement. Elle savait qu’elle aurait l’appui de Keltran. Si l’Empire pour une raison obscure choisissait de vouloir voir une tête de Dragon tombé, ce ne serait certainement pas celle du siens. Ça, elle pouvait le garantir. À force de jouer avec le feu, l’ont fini par se brûler et Amélia avait réellement de la chance de ne pas avoir la moindre égratignure. D’ailleurs, cela l’étonnais même énormément. Ce qui ne faisait que renforcir ses croyances. Kronos s’améliorait, peu importe ce qu’une étrangère qui ne connaissait rien en disait. Le bon côté des choses, c’est qu’elles n’avaient pas vraiment à s’inquiéter de ce faire voler quelque chose. Ce n’était pas comme si elles empruntaient une route passante. Avec un peu de chance, sur le retour, Kronos serait enclin à reprendre l’équipement et il ne serait pas perdu. Voilà donc que la jeune Seccyeth pouvait parfois faire preuve d’un peu d’optimisme…

Le trajet c’était donc dérouler cette fois dans le silence le plus total. Sehnsuch avait lancé quelques coups d’œil à Smile. Elle s’en voulait au fond que celle-ci soit coincé entre la Chevalier et la Seccyeth qui semblaient s’endurer de moins en moins. La jeune demi-pardusse cherchait, dans ce silence, a tout simplement tenté de ne pas rendre les choses pire qu’elles ne l’étaient déjà. Elle n’avait pas envie d’exploser, pas plus qu’elle n’avait envie de voir exploser la Chevalier pour être franche. Elle brûlais pourtant d’envie de lui revenir sur le sujet de son incident avec Kronos, de lui dire à quel point elle s’y prenait mal, mais elle se garda de le faire, de toute façon, même s’il y avait une pointe de bonne intention dans tout cela, elle savait que ça tournerait rapidement au vinaigre, que ce soit à cause d’Amélia ou elle-même.

Après un moment, alors que son regard redevint vairon, elle stoppa sa monture et fit un bref signe de faire de même à ses deux coéquipière. Elle avait vu, grâce à Vermeil, une masse à environs un kilomètre et demi de là où elles se trouvaient, alors que le bétail enchaîné se trouvait habituellement à environs trois kilomètre. Si c’était ce qu’elle pensait… Elle sonda les environs, mais il était difficile de la ressentir. Elle se contenta donc une autre fois de projeté, cette fois sans doute un peu moins subtilement, sa conscience ailleurs, soit, dans Vermeil qui repassa au-dessus de la créature, se permettant même de se poser sur les branches d’un conifère plus loin. La bête était sur une corniche rocheuse à demi enroulé sur elle-même, profitant de la chaleur des rayons du soleil pour faciliter sa digestion sans aucun doute. Elle revint à elle. Cela n’avait duré qu’une dizaines de secondes tout au plus.

Alors il s’agissait bel et bien de Zarishka. Elle se sentait à la fois heureuse de l’avoir trouver et inquiète. De plus, elles avaient maintenant à faire à un petit problème. Semblait-il que la Dragonne était littéralement sur le chemin quant à leur plan… Elles n’avaient pas le choix de s’arrêter ici et de se mettre à couvert grâce à la forêt de conifère qui indiquait aisément qu’elles étaient très prêtes de la frontière d’Esprit. Peut-être était-ce même un bon endroit. Cessant ses réflexions, elle rapporta son regard sur les deux femmes avec elle, au cas où elles n’avaient pas ressenti la présence du Dragon, chose qui pouvait être tout de même possible, puisque malgré qu’imposante, l’énergie y était subtile.

**Zarishka se trouve à environs un kilomètre et demi d’ici… L’endroit où on laissait le bétail en est à trois…**

Elle avisa alors Smile et Amélia tours à tours. Se demandant ce qu'elles pensaient de tout ceci.

**Vous préférée que l’on fasse quoi, maintenant? Je propose avant tout qu’on se place à couvert, ce serait dommage qu’elle nous surprenne comme ça… Mais elle semble endormie. D’après moi, elle ne s’envolera pas avant le crépuscule.**

Sans attendre, considérant que l’idée de se mettre à couvert était tout de même de loin la meilleure, elle dirigea son cheval vers la lisière de la petite forêt de conifère, pour ensuite y descendre étant donné que l’espace entre les arbres rendait difficile la progression des montures qui avaient énormément de bagages sur elles. Elles pourraient même monter un campement, ici. C’était un endroit sécuritaire et subtil, si ce n’était que tout pouvait flamber en un rien de temps. Elle avisa aussi le ciel, aucune trace visible de Kronos. Celui avait sans doute capté son message, si ce n'étais qu'il n'avait pas déjà lui-même repéré Zarishka. Sehnsuch ne pris aucune chance et préféra lui préciser de ne pas oublié de se faire discèt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9649-sehnsuch-la-reveuse
#Smile

avatar
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 05/08/2014

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 23-28 ans [G18]
Rôle: Sorcière
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Sam 11 Fév 2017, 11:23

Son idée était... envisagée? Voilà qui était bien! Tout cet entraînement auprès d'Izékielle n'avait pas pu faire d'elle une totale incompétente, après tout! Radieuse d'être un peu utile, elle accepta sans broncher sa tâcher de récupérer des vivres et ce qui allait être utile à leur survie. Un jour, ce sera elle qui donnera les ordres! Elle ne mit pas beaucoup de temps à aller quérir ce dont ils auraient besoin, ordonnant - avec satisfaction - que certaines choses qui ne pouvaient être emballer maintenant, le soit le plus rapidement possible, et près pour le lendemain. D'ailleurs, le moment venu, tout était prêt, et ce fut fièrement qu'elle déposa le tout près du reste des préparatifs. Le départ fut un peu long, le temps de fixer le tout pour le départ, et ils étaient partis. Kronos l'impressionna tout autant que la première fois. Il dégageait tant d'agressivité, cela la fascinait. Ironiquement, elle était plus à l'aise avec les animaux agressifs et sauvages, qu'avec ceux qui étaient doux et ... chelou?

Étant d'un naturel très ouvert, Smile anima le trajet, parlant beaucoup, de choses et d'autres, déballant les informations qu'elle savait sur les lieux et les choses qu'ils croisaient, aspirant goulûment toutes informations supplémentaires qu'elle pouvait glaner. Elle était avide d'apprendre. Si Amélia se montra froide et distante, Analia quant à elle n'en fut nullement touché. Elle fut ravie que Senhsuch entreprenne de lui poser des questions et ne se gêna pas pour lui répondre. Après tout, ils étaient dans le même camp, les informations qu'elle donnait ne pouvait pas lui nuire. Oui, oui, oui, oui! Absolument. Une naïveté dangereuse. Le « chacun pour soi » était un concept qui lui était drôlement inconnu. Ironique pour une fille qui avait vécu si longtemps seule. C'était peut-être justement cette solitude qui la rendait aussi ouverte à autrui. Elle était déçue, un peu, que celle qu'elle considérait si grandement, la chevalière immaculée, fut autant distante.

Un matin, après avoir dormi comme une bûche, elle mit un peu de temps à se réveiller. Inhabituée aux longues missions, elle dormait durement, trop même. Sans doute qu'elle n'aurait même pas ouvert l'oeil si Senh ne l'avait pas réveillé. Soit! Cela ne l'empêcherait pas d'afficher sa bonne humeur coutumière. Après avoir brièvement discuter avec la seccyeth, elle termina de se préparer en se secouant pour se réveillé, et sortit. Elle trouva le paysage brûlé à sa sortie, Amélia avec un teint blafard, et le dragon disparu, avec son équipement au sol. Et bien. Voilà qui était particuliers. Senhsuch s'empressa de demander ce qui s'était passé. Un silence s'ensuivit, auquel la sorcière put tirer des conclusions, comme les deux femmes échangeaient des airs sombres et que la monteuse de dragon s'éloignait. Sans un mot, Smile se servit et s'installa. Cela ne la regardait pas, ce n'était vraiment pas le moment de se mêler de ce genre de choses.

Terminant son repas, elle entreprit de ramasser ses effets et de commencer à lever le campement. Elle s'occupait de ses tâches, pour ne pas se mêler des problèmes des autres. Si elles voulaient parler, elles parleraient. Senh rentra sur ce fait. De toute évidence, l'équipement que traînait le dragon allait devoir être tirer et redistribuer, ce qui ne manqua pas de déplaire à la chevalier, qui somme toute semblait trop fatiguée pour éclater. L'orage grondait, et l'ambiance s'était épaissie. Liani soupira. Voilà qui était prometteur. Soucieuse de ne pas être celle qui jetait l'huile sur le feu, elle se tut pour la suite du trajet. Venant d'elle, cela semblait presque suspect, et elle ne manqua pas de remarquer les coups d'oeil furtifs qu'on lui jetait. Quoiqu'il en soit, elle n'allait pas s'en mêler.

Soudain, on lui fit signe d'arrêter, et elle jeta un regard interrogateur à la seccyeth, qui semblait ailleurs. La dragonne était repérée... cela lui procurait une sensation d'angoisse et d'excitation. La créature était sûrement magnifique, et elle redoutait l'idée de devoir la blesser. Elle suivit Senhsuch pour se mettre à couvert sans passer de commentaire, et se mordit la lèvre inférieur. Quelque chose la saisissait dans les tripes. Elle avait un mauvais pressentiment. Comme les arbres compliquaient l'avancement des montures, la jeune sorcière entreprit de lever les mains pour bouger les branches et libérer le passage. Elle réalisa par le sursaut qu'elle provoqua que son pouvoir n'était pas connu et la soudaine vague ambiante de nervosité, qui ne dura pas alors qu'elle s'excusait à mi-voix, sur un ton bourru. Heureusement, rien de grave ne se produisit. Elles mirent pied à terre. Il fallait définir une stratégie... et ce n'était pas elle qui prendrait la parole la première. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pourrait bien leur apporter. Elle sentait une boule au creux de son ventre qui la mettait mal à l'aise.



[Désolé si je donne pas beaucoup de stock, mais je vois mal Smile lancer la discussion, je préfère laisser ça à Amélia.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 437
Rôle : Chevalière impérial
Âge du personnage : 32 ans-37 ans (Génération 18)
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Mar 21 Fév 2017, 12:21

''...''

Courte réponse? Ce fut cependant ce silence chargé de haine qui fut la seul chose que le coeur de la chevalier réussi a laisser échapper. Ce qui c'était passé? Elle avait failli finir carbonisé... Une fois de plus, cet espèce d'inexcusable lézard a tête de mûle se prenait pour le roi du monde. Si s'en était du fait qu'elle ne souhaitait pas blessé Sehnsuch (ou peu importe qui aurait été le pauvre maître de ce trouble a écaille), puisque celle-ci ne lui avait rien fait a proprement parlé, ce n'aurait pas été Zarishka qu'elle aurait pourchassé mais celui-ci. Pour le moment, elle ne pouvait rien faire, si ce n'était que ce mettre en mode survit et faire attention a la présence de cette menace qui, elle savait, roderait encore longtemps dans les parages. Et si elle survivait a cette mission qui s'avouait plus dangereuse a cause de ses propres alliées, elle se promettait d'en faire part au chef des seccyeths. Ce genre d'attitude envers leurs collègue a écaille était inexcusable. Après tout, cela n'était pas accepté parmis les bipèdes, pourquoi devraient-ils être plus permissifs avec les dragons? Ils étaient assez tout assez intelligent pour comprendre, non? Était-elle dans le tort? En ce moment présent, la chevalier n'y croyait aucunement. Après tout ce qu'elle avait dit était vrai, c'était les faits. Il avait peut-être raison de ne pas avoir aimer, cela n'excusait pas sa réaction...

Sehnsuch partie rapidement suite a ce silence, surement s'assurer que son pauvre petit compagnon allait bien. Ah, comme si Amélia avait pu vraiment le blesser. Enfin...surement, mais si cela aurait été le cas, elle se serait surement fait réveiller d'une quelconque manière puisqu'il était fort probable qu'Amélia n'en serait tout de même pas sortie indemne, si ce n'était pas vivante. Dans tout les cas, c'était tant mieux. La chevalier n'avait vraiment pas le coeur a s'expliquer avec elle. Elle n'avait pas grand chose a faire dans cette situation, vu son incapacité a raisonnée son dragon. Ou plutôt vu qu'elle était littéralement trop de son côté. Tant qu'a Smile, celle-ci avait opté pour un silence que la chevalier apprécia. Il fallait dire, elle ne savait pas ce qu'elle lui aurait répondu si celle-ci aurait commencé a lui parler. Fort probablement trop irrité pour même y pensées. Ce fut donc dans le silence et la non joie (du moins dans le cas d'Amélia) qu'elles terminèrent leur repas puis commencèrent a emballer le campement. La seccyeth arriva quelque temps après. Bien sur, après avoir terminé de reprendre tout leur chose, il ne restait que l'équipement du dragon a reprendre. Comme de fait, Sehnsuch leur avoua a ce moment que ce dernier ne reviendrait pas pour ça. Amélia soupira... Un soupir ou ce mélangea l'irritation et le soulagement. Bien sur, cela ne lui plaisait pas d'avoir a abandonner du matériel en pleine nature. Mais honnêtement, en ce moment même, elle préférait de loin ça a revoir la tronche de la salamendre géante. Ah ce qu'elle pouvait détesté les dragons. Maintenant elle se souvenait vaguement pourquoi elle en avait eu une phobie lorsqu'elle était plus jeune. C'était peut-être, inconsciament, la raison qui faisait en sorte qu'elle ne pouvait supporté ceux qui ce prenait pour les maîtres du monde. Déja qu'elle détestait ce genre d'attitude...

Après avoir trié le stricte nécessaire qu'ils pouvaient apporté sur leurs montures, le groupe ce mis en marche. Un silence lourd pesait sur le groupe. C'était... étrangement dérangeant. Amélia aurait préférer entendre les deux femmes discutés de la même façon qu'elles s'y étaient pris lors de la première partie du voyage. Elle n'aurait pas eu a écouté ses tourments qu'elle tentait de calmer. En plus de la fatigue qui commençait a la déranger. Oh, elle ce n'était pas la première fois qu'elle passait une journée entière sans dormir. Mais ce n'était jamais bon pour la santé et encore moins pour l'humeur. Pendant le voyage, la chevalier sortie une petite boussole. Objet que Sehnsuch devait reconnaître puisqu'elle en avait un pareil. Non sans surprise, l'aiguille de cette dernière ne semblait pas être stable, se dirigeant par moment vers une direction précise avant de se mettre a tournée tout simplement en rond, pour arrêté a un autre endroit et repartir a bougé aussitôt. Bref, dans son état d'esprit présent, il était impossible de bien utiliser sa boussole puisqu'elle semblait autant plus désirer quelque chose de mal envers Kronos qu'elle désirait trouver Zarishka. Resserant son objet précieux, la chevalier se força a se concentrer sur la route.

Après un moment, la seccyeth leur somma d'arrêté. Aussitôt demandé, la chevalier s'exécuta, non sans lancée au loin tout ses sens magiques afin de repérer les alentours. Bien sur, elle compris avant même d'en être avertie la raison de cet arrêt. Celle-ci leur annonça tout de même la raison de leur arrêt. Non sans un mots, elle suivit la demi pardusse sous le couvert de la petite forêt de conifère. Tout en suivant le groupe, cette fois-ci a l'arrière, Amélia remarqua l'étrange réaction des arbres. Bien sur, ses sens déja en alerte ne l'avait pas fait ressentir aucune autre présence autre la leur. Une capacité de l'une des deux demoiselles? Suite a son regard interrogateur envers les deux femmes, la coupable s'excusa d'un air timide. Alors qu'elles mettaient pied a terre pour préparer leur stratégie d'approche, Amélia pris un moment pour mieux observer ses collègues de travails. Bien sur, elle s'en voulait un peu en ce moment de s'être laisser allez ainsi a ses émotions. Ce n'était pas digne d'un bon chef qui aurait du gardé le moral de ses troupes. Seulement maintenant ce rendait elle compte que sa nervosité semblait les avoirs infectés. Ou quelque chose du genre, puisque ni une, ni l'autre, ne semblait être très calme face a la situation..

Comme elle l'avait ressentie, Zarishka ce trouvait a quelque lieu plus loin. Selon ce qu'avait dit l'elfe félin, elle était en train de roupillé. Était-ce une bonne chose d'approcher un dragon endormi? En toute logique, pour une fuyarde, ce serait le meilleur moment de l'approcher, tout en encourant un plus grand risque de la déranger si celle-ci se réveillait. Du moins, c'était ce que pensait la chevalier. Mais Sehnsuch serait plus a même de répondre a cette question.


''Honnêtement, en ce moment, je ne crois pas être la meilleur personne pour tenter de la convaincre. Mais vu qu'elle est endormi, ne serait-ce pas le meilleur moment pour se rapprocher d'elle? Sinon nous pouvons toujours tenter de répartir les objets métallique que nous avons pour essayé d'attirer son attention lorsqu'elle se réveillera. Ou alors on continue nôtre plan en la détournant pour se rendre au point prévu et préparer le bétail. C'est toi qui connait le mieu les dragons, je me fierai a ton jugement.''

Pour une fois, elle lui faisait presque entièrement confiance. Non pas qu'elle n'avait vraiment d'autre choix de toute façon. Oh bien sur elle aurait pu tenter de simplement continuer son chemin en esperant que sa tentative marche. Mais vu qu'elle avait une experte sous la main, autant utilisé ses connaissances. Un bref coup d'oeil en direction de la sorcière lui fut suffisant pour savoir que celle-ci ne semblait pas avoir d'opinion a donner sur le sujet. Étrange pour une personne qui pourtant semblait tant aimé parler. Enfin, ce n'était pas une mauvaise chose en soi si elle priorisait l'apprentissage de la façon de fonctionner dans un groupes fait ainsi. Cependant, Amélia espérait que celle-ci apprenne vite, pour son bien. Car viendrait le jour ou elle-même devra dirigé les missions et ce faire ainsi silencieuse n'était pas la meilleur façon de gagner le respect de son groupe. Enfin bref, restait a voir ce que déciderait leur vétérante du domaine dragonnien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sehnsuch
Animateur - Seccyeth
Animateur - Seccyeth
avatar
Nombre de messages : 108
Rôle : Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
Date d'inscription : 16/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 21-25 ans (G18)
Rôle: Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Lun 27 Fév 2017, 00:39

Sehnsuch attendait de voir ce que ses compagnes de mission allaient suggérer. Elle fut tout de même un peu étonner que tout à coup, Amélia change d’attitude et ne désire pas tout contrôler, choisissant de s’en remettre à elle. La jeune Seccyeth fit la moue, réfléchissant à vive allure. En fait, elle savait que s’il y avait une infime chance de convaincre Zarishka de revenir, ce serait en se présentant à elle de façon totalement dépourvue d’hostilité. Et même si les histoires suggéraient de ne jamais réveiller un dragon qui dort, il y avait quelques exceptions à la règle. La Dragonne blanche ne protégeait visiblement rien et, elle ne comptait pas la surprendre. Elle aurait aussi des chances plus grandes sans doute de leur échappée, mais elle préférait tout de même cette option que de la voir mourir au nom de l’Empire.

**Je crois qu’il sera alors mieux de rassembler les objets métalliques et d’aller tout simplement à sa rencontre. Ce sera là notre seule chance d’avoir une ouverture pour la convaincre de revenir… Amélia, je crois que tu trainais ton armure, ne l’oublie surtout pas.**

Ces derniers mots pouvaient vraiment sonner comme une menace, mais ça n’en était aucunement une. Elle savait que Zarishka adorait les objets métalliques et même si la Chevalier pourrait rechigner à la retirer au besoin, elle pourrait peut-être peser dans la balance. Du moins, ceci saurait sans aucun doute capté son intérêt.

Alors que la Chevalier et la Sorcière commencèrent à trier les choses pour les mettre dans de grands sac, Sehnsuch s’occupa de monté le campement puisque de toute façon c’était elle qui était de corvée, alors aussi bien préparé les choses d’avances. Peu importe ce qui arriverait, elles allaient devoir dormir. Même si elles se faisaient attaquer, fuir en direction du village le plus proche pourrait crée bien des dégâts. Non, elle trouvait plus prudents qu’elles s’installent ici et elles pourraient trouver en chemin quelques points pour se mettre à couvert si jamais elles en avaient besoin.

Après environs une heure, elles étaient toute prêtes. Elles hésitèrent à prendre ou laissé les cheveaux, mais finalement choisirent de faire la route à pied. Il était vrai que cela ne leurs permettraient pas de prendre la poudre d’escampette aussi rapidement qu’elles ne le désiraient, mais l’idée de voir leurs montures se faire dévorée ou brûler vive ne disait rien à la Seccyeth. Elles trimballèrent donc les objets à tours de rôles.

Vermeille volait dans le ciel devant elles. Le volatile noir contrastait en un point faisant tache au paysage immaculé. Tout comme leur progression. Après une heure environs, le trio s’arrêta contre un rocher. De l’autre côté, à plusieurs mètres, se trouvait la dragonne endormie. Une certaine tension se laissait sentir dans le groupe. Elles y étaient. Après un bref cocu concernant la position de chacune ainsi que la réaction idéale à prendre advenant certaines éventualités, Sehnsuch quitta tout bonnement la protection du rocher, tout en ayant choisi de sortir d’un sac une jolie brosse à cheveux dorée. Sous le regard de ses deux coéquipières, la jeune Seccyeth se déplaça en demi-cercle pour s’arrêter, toujours à quelques mètres face au Dragon. Elle jeta un bref regard vers le duo plus loin, puis poussa un bref soupir.

**Zarishka…**

Fit-elle mentalement, ouvrant son esprit afin de permettre à ses deux associer de l’entendre, mais en ce qui concernait le Dragon, cela ne serait sans doute pas possible pour le moment, mais elle tenterait d’y remédier. Une chose à la fois.

Évidemment, le Dragon sursauta et leva vivement la tête pour pointé son regards perçant directement sur la jeune Seccyeth, se relevant lentement alors que son inspiration creuse pouvait être entendu par tous. En fait, c’était une forme de grognement typique d’un Dragon mécontent ou nerveux, mais cela ne voulait pas nécessairement dire qu’il cracherait du feu. Il ne faisait que gonfler sa cage thoracique pour avoir l’air plus gros et plus imposant. C’était surtout typique chez les mâles. La Dragonne redressa son torse et ouvrit légèrement ses ailles, mais ne s’envola pas.

**Tu es bien loin de tes terres, Seccyeth.**

Sehnsuch ne put s’empêcher un sourire en coin. Elle la reconnaissait donc. En fait, le contraire l’aurait un peu étonné. Les Dragons avaient bonne mémoire sur les visages, même si dans une mêler ils voyaient les bipèdes sans réelle différence, elle avait reconnu la demi-pardusse car elles c’étaient déjà côtoyer. La créature goûtait l’air et tourna la tête vers le rocher. Sehnsuch se crispa aussitôt. Avec ses sens aiguisé, elle avait elle aussi capté l’odeur de ses compagnes alors que le vent venait de tourner.

**Elles ne te veulent aucun mal Zarishka. Et oui en effet nous sommes loin de nos terres… Nous avons seulement été attaqués plus loin et nous nous dirigeons vers le village le plus prêt. Nous sommes vraiment tombés sur toi presque par hasard… C’est un peu de ma faute en fait, je tes sentie et je leur ai un peu tordu les bras pour qu’elles me suivent. Tu sais, elles ont un peu peur de toi alors elles préféraient rester cacher… Je suis heureuse de voir que tu vas bien. Il y a des gens qui s’inquiètent pour toi dans l’Empire… Et qui s’ennuient.**

Elle n’avait pas bougé d’un seul centimètre en parlant, observant la Dragonne. Elle était un peu nerveuse, c’était vrai, mais elle n’avait pas le choix de faire comme s’il n’en était rien. Si elle n’avait pas confiance en elle, Zarishka n’aurait alors aucune raison de lui offrir la moindre once de confiance à son tour. Le bon côté des choses, c’est que cela sembla lui faire un petit velours de savoir qu’on la craignait. C’était typique à la majorité des Dragons et disons qu’avec Kronos elle avait appris à avoir le tour avec eux. Puisqu’il était incorrigible. Elle avait certes la chance d’avoir déjà côtoyer brièvement la Dragonne blanche.

Quand à celle-çi, il était difficile de savoir ce qui lui passait par la tête, mais elle savait qu’elle avait eu des liens plus ou moins serré avec quelques personnes. Certes, elles ne se comptaient même pas sur les doigts d’une main, mais voilà.

**Tu n’es surement pas venue ici sans Kronos.**

Touché. Elle n’était pas stupide. Elle ne pouvait pas lui mentir. Elle hocha donc négativement la tête en laissant échappé un bref rire, qui se voulait innocent, rassurant?

**Kronos? Je crois que tu es resté trop longtemps loin d’Irianeth, as-tu oublié son amour inconditionnel pour les bipèdes? Il ne voulait pas que mes amies le monte. Alors j’ai préférée marcher avec elles… Et depuis il me boude. Je peux essayer de l’appeler, si tu as envie de le voir…**

C’était vraiment un gros risque, mais Zarishka ne l’aurait pas cru si elle lui avait menti. Elle savait très bien que Kronos et elles étaient pratiquement inséparable et qu’il n’aurait jamais accepté de la laissé venir seule sur Enkidiev. Elle faisait toujours exprès de répété une partie des mots de la Dragonne afin de permettre à ses alliés de suivre un peu la conversation. Elle avisa d’ailleurs que celle-ci étira légèrement le cou, avisant la brosse dans ses mains. Comme si elle n’avait pas remarqué, la jeune demi-pardusse roula un peu celle-ci entre ses doigts, questions de la faire scintillé d’avantage sous les rayons du soleil.

**Qu’est-ce que tu as dans tes mains.**

Un point pour elle. Quoi qu’elle n’avait pas répondu à sa question concernant Kronos. Elle présuma alors qu’elle ne voulait pas le voir ou qu’elle préférait qu’il reste loin, ou ne sache pas sa position. C’était dur de deviner, mais au moins elle ne semblait pas le craindre. Cela ne l’empêchais tout de même pas de ne pas savoir sur quel pied danser concernant ce sujet délicat… Pour l’instant.

**Oh, cette babiole?**

Fit la Seccyeth en lui tendant l’objet afin qu’elle le voit mieux. Bien entendu, Zarishka étira d’avantage le cou, intéressée.

**Et bien même si ont à perdu une bonne partie du groupe avec nous durant l’attaque, ont à trouver quelques objets sans doute de valeurs. Il faudra les remettre à l’Empire, ce seront des preuves contre ce groupe de truand, à moins que quelqu’un les réclames.**

**Je peux voir les choses?**

**Les voir? Arf, les sacs sont lourd Zari… Tu sais et puis tu ne fais plus vraiment partie de l’Empire même si tu voudrais les réclamer… Je ne sais pas si j’ai le droit…**

Évidemment, la dragonne n’apprécia pas le refus et se renfrogna. Durant quelques secondes, Sehnsuch craint qu’elle y était allé trop fort, mais celle-ci descendit agilement de son perchoir pour atterrir en un seul coup d’elle juste à côté du rocher, faisant apparaître sa large tête juste au-dessus de celui-ci, goûtant l’air tout autour de sa langue, visiblement trop intéressée par les sacs et jugeant sans doute une façon de les voler. Rapidement, Sehnsuch apparus à la course dans le champ de vision de ses alliés et jeta un regard noir à celle-ci.

**Zarishka, c’est une propriété de l’Empire.**

Le Dragon recula vivement la tête en poussant un rugissement de mécontentement, mais réapparus presque aussitôt, avisant particulièrement la Chevalier de son regard rouge perçant. Puis, sans prévenir, elle plongea son museau, poussant Sehnsuch et Smile et chipa un sac pour battre des ailles et se poser plus loin, vidant son contenu dans la neige. Le bon côté des choses, c’est que la Dragonne n’avait pas trop mal réagis pour le moment et qu’elle semblait plutôt d’humeur joviale, faisant visiblement confiance en la Seccyeth

**Tu respire bien dans ça?**

Avait demandé la Dragonne mentalement à Amélia. Évidemment, elle faisait référence à son armure. Cette fois-ci, le trio pouvait l’entendre dans son esprit. Les épaules de la Seccyeth tombèrent un peu de soulagement. Zarishka était généralement plutôt farouche avec les étrangers. Alors c’était soit l’armure…

**Ta fourrure est blanche, pourquoi?**

Fit la Dragonne tout en poussant les objets de son museau alors que Sehnsuch entreprenait de les remettre dans le sac, se faisant poussé à plusieurs reprises par le museau de la Dragonne, sans trop de ménagement, mais visiblement, si elle aurait voulu lui faire du mal, elle l’aurait fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9649-sehnsuch-la-reveuse
Amélia
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 437
Rôle : Chevalière impérial
Âge du personnage : 32 ans-37 ans (Génération 18)
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Mer 01 Mar 2017, 18:49

Le choix direct... De loin ce que préférait Amélia, ainsi il n'y aurait pas de perte de temps. Tant qu'au chance de succès? La chevalier préférais ne pas trop y pensés. Smile resta tout de même sans commentaire sur le sujet. Pouvait-on la blâmer? C'était quand même sa première mission et a voir la réaction qu'elle avais eu lors de leur arriver a Shola, c'était a croire que c'était la première fois qu'elle voyais un dragon. Lui demander un avis sur comment procéder avec Zarishka? Demander a un mur aurais été probablement aussi éfficace. Il fallait dire qu'Amélia n'étais pas tant mieux placé non plus. Hormis son expérience de commandante supérieur a ses deux consoeurs, elle ne connaissait que peu de chose sur les dragons. Même sa relation avec Ténébra ne lui en avais pas tant appris que cela. Elle pouvait peut-être prétendre la connaître, mais ce n'était qu'une individue parmis tant d'autre. D'ou le fait qu'elle laissait la suite des événement sa l'experte en question. De plus, cela aurais (du moins l'espérait-elle) l'effet de faire savoir a Sehnsuch que malgré sa réaction très peu impérial lors de leur première rencontre de mission, qu'elle s'éfforçait quand même de lui laisser une chance. Et d'un plan peut-être plus personnel, lui montrer qu'elle n'était pas une fervante suivante de la doctrine impérial sans cervelle comme elle devait généralement prouver.

La chevalier tiqua néanmoins sur le ton qu'elle avais employé concernant son port d'armure. Honnêtement, le sens de la phrase n'allait pas vraiment avec le ton. Bien que la chevalier accepta d'un hochement de tête sans question, elle ne pouvait que ce demander qu'elle était le vrai double-sens de cette demande. Surement le verrait-elle par elle-même en temps et lieux. Enfin, le trio décidèrent donc de faire un petit campement provisoir. Pourquoi? La chevalier n'était pas convaincu a cet heure que c'était la meilleur idée. Bon... d'un côté, le crépuscule arriverais d'ici encore quelques heures si elle se fiait a le position du soleil. Ils fallaient aussi se rendre jusqu'au côté de la dragonne, entâmer les négociations et esperer que tout aille bien. Savoir qu'elle n'aurait pas a préparer le tout dans la noirceur était une raison suffisante pour le monté. De ce fait, la chevalier avait donc accepté l'idée sans grand entousiastme. De toute façon, elle et la jeune sorcière devait faire le tri des objets scintillant qu'ils avaient. La quantité qu'avait amené Kronos avait été énorme. Cependant, la généralité des babioles n'avait que peu de valeur, donc leur réflection était minime. De plus, puisque le dragon de l'hybride félin n'avait pas daigner leur donner un coup de main suite a la discution que la midjin et lui avait eu, ils avaient du abandonné la moitié de leur ''trésor'' la-bas. Ainsi donc, ils se retrouvaient maintenant avec un stricte minimum. Et afin d'améliorer leurs maigres chances, l'elfe-pardusse leur avait demandé d'essayé de trouvé les éléments les plus aptes a attirer l'attention de la dragonne.

Cela leur pris un moment, mais enfin elles furent prête. Une courte discussion eu lieu a savoir si elles amèneraient leur monture avec elle. Si bien qu'il leur aurait été bien utile pour raccourcir la marche, les points donnée par la seccyeth a leur sujet avait suffit a convaincre la chevalier. Il était vrai que de plus grosse bestiole qu'un humain pouvait possiblement la mettre sur sa faim d'un côté. De l'autre, cela pourrait lui faire aussi peur si ela dragonne croyait que les impériaux était un groupe qui était la pour la pourchasser (ce qui n'était pas tout a fait loin de ce que leur avait demandé l'empire). Cela permetterais a la dragonne de ne pas se sentir aussi menacer par leur présence et ainsi s'enfuir au premier coup d'oeil. Le mauvais côté de la chose? Elles devraient transporter les lourdes charges jusqu'a la dragonne et si quelque chose arrivait, elle n'aurait pratiquement aucun moyen de se sauver. A la limite, la chevalier pouvait tenter d'attirer son attention en l'amenant dans le ciel pour laisser le temps a ses collègues de quitter les lieux. En espérant bien entendu qu'elles n'en arrivent pas a ce point.

Le trio impérial c'était donc rapprocher du lieu ou était la dragonne. Pour la chevalier, c'était une des rares fois ou elle ne savait trop comment agir. N'avoir eu que des soldats, sa décision n'aurait surement pas été aussi clairement parsemé de doute. Elle aurais tenté d'entourer le dragon et aurais donner l'assaut. Du moin, c'est ce qui selon elle aurait été le plus efficace. Bien que dans son fort intérieur, ce n'était clairement pas ce qu'elle aurait voulu. En ce moment présent, la situation était bien différente. Et vu que la chevalier n'avait aucune idée de ce que comptait faire la seccyeth, elle écouta simplement celle-ci avec grand attention afin d'assimilé les différentes manoeuvre a adoptés selon la situation. Puis Sehnsuch quittal couverture du rocher, laissant Smile et Amélia dans le silence, la nervosité et l'excitation. Si la jeune sorcière tentait subtilement de regarder la sitution, la maître-magicienne tant qu'a elle tentait de de calmer sa nervosité tout en étalent ses sens magiques.

La conversation commença donc sur une note qu'Amélia n'appréciait pas dutout. Si la chevalier n'avais pas été certaine d'avoir été trouvé tout de suite par la dragonne, ce fut les paroles de Sehnsuch qui lui mis la puce a l'oreille. Tout de suite l'aîné du groupe se crispa légèrement. Maintenant quoi? Devaient-elles sortirs? La dragonne allait-elle simplement quitter? Avaient-elles déja échoué avant même d'avoir pu placé plus qu'un mot? Si le cerveau de la midjin céleste marchait a tout allure afin de trouver des solutions aux différentes réaction que pouvait avoir Zarishka et qui sortait de ce que leur avait enseigné la seccyeth, le mieu restait simplement de patienté. Sehnsuch semblait bien avoir le tour pour dévier l'attention de la dragonne loin d'eu. Ce qui fit relâcher un bref soupir de soulagement chez la femme aux cheveux blancs. Cependant... son cerveau (au lieu de son corps cette fois-ci) ce crispa suite au dire de la jeune femme. Mensonge par dessus mensonge. Heureusement qu'elle leur avait fait aussi part de cette parti d'information. Elles auraient eu l'air fine commencer a parler de chose différent si la discussion en venait a la provenance de ces trésors.

Seul la fin de sa première partie de conversation sembla véridique. Il étai vrai que certaine personne était interessé par le bien être de la dragonne. Certe, ceux-ci pouvaient certainement ce compter sur les doigts d'une main, excluant la chevalier. Mais elle n'était pas ''seul au monde.'' Peut-être était-ce un état d'esprit normal pour les dragons vu leur esprit fier et dominant? C'était une question qu'elle demanderais surement un de ses jours. Un moment de silence s'ensuivit. Surement que Zarishka était en train de lui répondre. Comme de faits, Sehnsuch continua sur un autre sujet. Kronos semblait-il cette fois-ci. Sujet qui fit refrogné la jeune chevalier. Du moins jusqu'a ce qu'elle ait entendu une bribe qui la fit légèrement tressaillir.


*S'il-te-plait ne veut pas, s'il-te-plait ne veut pas...*

Pria silencieusement la chevalier qui n'avait définitivement pas envie de revoir le colosse a écaille de sitôt. Heureusement, la suite de la conversation sembla finalement aboutir sur les trésors, au plus grand soulagement de la chevalier. Du moins ce, jusqu'a ce que la dragonne commence a se déplacé, inquiétant légèrement la chevalier qui s'était éloigné du rocher tout en regardant celle-ci se pointé la tête. Sehnsuch lui avait bien spécifier de ne rien tenter d'hostile. Plutôt facile a dire lorsque la créature qu'on avait face a soi avait de quoi a rendre n'importe qui de nerveux. Néanmoins, a ce moment, Amélia serra ses poings afin de ne pas se laisser allez a la tentation de mettre la main sur la garde de son épée. La chevalier observa bien entendu les moindres réaction du lézard. Le retour a la course de Sehnsuch ne l'aida pas non plus a se calmer face a la situation. Encore plus lorsque celle-ci se releva pour laissé échappé un rugissement impressionnant. La chevalier jeta un bref regard a l'elfe-pardusse, lui demandant silencieusement la suite des événements avant de ramener son regard bleu ciel dans les yeux rouge ardent de la dragonne.

Puis celle-ci piqua du nez. Cette fois-ci, la chevalier ne pu s'empêcher de prendre nerveusement contacte avec son arme en espérant que les deux cibles de cette ''attaque'' ait le temps de réagir. Visiblement, la chevalier c'était trompé sur son sujet. Il était vrai que malgré l'aura menaçante qui se dégageait de la dragonne, la midjin céleste ne ressentait pas vraiment d'hostilité. Cela n'empêchait pas pour autant le fait que sa présence rendait la chevalier un peu nerveuse. Zariskha, après avoir repoussé Smile et Sehnsuch, s'appropria l'un des sacs avant de s'éloigner un peu plus loin afin de s'amuser a admirer sa prise. Cette distance calma légèrement la chevalier qui relâcha l'étreinte sur sa garde et risqua un bref coup d'oeil a ses collègues afin de s'assurer que malgré tout, elle n'avait pas été blessé. Puis, un message télépathique parvint a son esprit.


''Que...quoi?''

Ça? C'était quoi ça? Et c'était quoi cette question? La chevalier resta bouche-bée le temps d'un moment, assimilant les informations jusqu'a avoir une brève idée de peut-être ce qu'elle voulais parler. Sans compter que la dragonne lança une deuxième question tout aussi étrange. Sa fourrure blanche? Heureusement, cette question elle l'a compris beaucoup plus rapidement. Enfin, valait mieux commencer par répondre par le commencement, non?

''Ça?''

Dit la chevalier en pointant son armure un moment. Après s'être assuré que c'était bien le sujet de discussion, elle lui répondit d'un ton incertain.

''Bien... oui. Cette pièce d'équipement est appelé armure. Elle a la même fonction que tes écailles. Il serait stupide pour n'importe quel combattant de porter quelque chose qui sert a se protéger si cela lui est nuisible. Donc oui, je respire bien dedans, elle est parfaitement ajusté a ma taille.''

Tant qu'a la deuxième question que pouvait-elle dire de plus? Elle n'avais aucune idée du pourquoi elle était née comme ça. C'était aussi un peu ironique qu'un dragon, ayant elle aussi une pigmentation différente de la norme (même si elle était plus unique que les têtes a ''fourrures'' blanches sur Irianeth), pose une question pareil. Espérait-elle que la chevalier lui donne une réponse a ses propres questions.

''Tant qu'a ta deuxième question, ce n'est pas une fourrure. La fourrure protège une beaucoup plus grande partie de l'épiderme et ne se trouve pas a être seulement sur la tête. Aussi, c'est beaucoup plus fournis que les poils que la généralité des humanoïdes ont sur le reste du corps, si on exclu les pardusses et les berserks. Ce que tu appel fourrure, le terme est cheveux. Et je n'ai aucune idée. Je suis née ainsi moi aussi et je doit t'avoué ne m'être jamais posé la question.''

Un autre bref coup d'oeil vers Sehnsuch afin d'avoir une réponse a ses questions silencieuse... Que devait-elle faire? Devait-elle continuer la conversation? Garder le silence et simplement répondre? En dire moins? En dire plus? Malheureusement, celle-ci avait profité de la distraction pour tenter de ramasser les objets. Néanmoins, la dragonne essaya de façon plutôt touchante de la repousser afin qu'elle ne ramassa pas tout. Cette scène, plutôt charmante aurait bien fait sourire la chevalier. Mais vu son état de nervosité présent, cela eu au moins l'effet de détendre un peu l'atmosphère. Bon, si Sehnsuch était ainsi occupé, cela voulait dire qu'il était au tour d'Amélia de tenter de faire la conversation... Génial, suite a ce qu'elle avait vécu dernièrement, ce n'était vraiment pas ce qu'elle souhaitait faire présentement. Mais bon, elle n'avait pas trop le choix puisque Smile tant qu'a elle semblait un peu trop impressionner pour dire quoique ce soit.

''Aime tu ça ici? Ne t'ennuie tu pas parfois de revenir sur Irianeth?''

La chevalier ne savait pas si c'était une bonne idée de tenté une approche sur le sujet d'Irianeth. Peut-être était-ce trop tôt et qu'il aurait mieux fallu tenté de gagner un peu plus sa confiance. Du coup, pour remédié a cette crainte, la chevalier décida elle aussi d'envoyer une autre question, cette fois-ci, tout a fait hors sujet.

''Tu semble bien aimé les choses qui brille n'est-ce pas? Que trouve tu d'attirant dans ces...?''

Le mot qui failli franchir ses lèvres fut babioles. Pour Amélia, c'était le cas, pratiquement aucun des objets qu'elles avaient apporté n'avait vraiment de valeurs utilitaires aux yeux de la chevalier. Elle ne pouvait certe pas contesté leur certains charme luxueux par contre. Cependant ce n'était pas ce qui attirait vraiment la chevalier.

''...ces trésors scintillant?''

Voila qui était un peu mieux. Elle espérait avoir mieux fait cette fois-ci. Restait maintenant a voir sa réaction face a la situation et voir si Sehnsuch ne voudrait pas lui lancé des rayons incendiaires par les yeux. Qui sait... ce n'était pas la chevalier qui était en mesure de dire si elle faisait bien ou pas pour le moment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarishka
Animateur - Dragon - Sauvage
Animateur - Dragon - Sauvage
avatar
Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 19/12/2014

Plus sur le personnage
Âge: 15-20 ans (G18)
Rôle: Sauvage
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Dim 05 Mar 2017, 01:16

C’était une belle journée ensoleillée après la tempête qui venait de passé. Zarishka était resté dans sa grotte environs trois jours alors qu’elle venait d’avaler des bovins à Diamand. Elle n’était pas dans un cycle qui lui donnait envie de dormir, alors dès que la tempête s’arrêta, la jeune Dragonne Blanche sortie de sa tanière et vola un moment pour se dégourdir, passant prêt de l’endroit où elle avait trouvé des vaches il y a quelques temps. C’était plutôt une bonne chose, sa lui empêchait de descendre plus bas, dans les terres de Diamand. Elle était toujours aussi svelte, mais c’était aussi qu’elle volait beaucoup, parcourant beaucoup de distance. Elle n’était pas pour s’en plaindre, au contraire elle adorait cela, mais il fallait avouer que ces petits repas sur patte facile d’accès étaient trop tentent et puis il n’y avait jamais aucun bipède dans les parages habituellement. Elle n’était pas stupide, elle survolait longuement l’emplacement avant de choisir d’y descendre. Ces bipèdes étaient vraiment bêtes de remettre toujours des animaux là. Ne réalisaient-ils pas qu’ils disparaissaient? Étais-ce peut-être une offrande? Elle aimait bien le pensé, mais si ont lui demanderais son avis, elle préférerait les trésors.

Après un moment dans les airs a scruté le sol jusqu’à la fin du crépuscule, elle choisit de se trouver un endroit confortable pour faire une petite sieste jusqu’au coucher de soleil. C’est donc dans un endroit qui n’était clairement pas passant, qu’elle choisit de se poser tout de même sur une corniche à plusieurs mètres du sol. Le soleil qui chauffait ses écailles lui était agréable. Assoupie, c’est une voix qui résonna dans son esprit qui la tira vivement de son sommeil. Se redressant soudainement tout en inspirant bruyamment sous la surprise et l’inconfort de la situation, elle avisa la bipède toute petite devant elle et se détendis un peu.

Sehnsuch? Mais que faisait-elle ici? Elle hésita un moment, puisqu’elle savait que les Seccyeth l’avait déjà poursuivis avec l’Empire, alors peut-être venait-elle la capturé et que d’autres se cachaient? Pourtant, elle avait un petit faible pour les pardusse et elle, elle n’avait jamais cherché à s’imposer à elle. Elle était plutôt gentille et toujours douce, avec tous les Dragons. De plus, elle connaissait bien Faelina, elle avait été son apprentie et Faelina était quelqu’un qu’elle appréciait beaucoup aussi. Elle l’avait aidé lorsqu’elle fut toute petite et qu’elle ne savait même pas encore volé!

**Tu es bien loin de tes terres, Seccyeth.**

Avait-elle dit d’un ton un peu suspicieux malgré tout. Elle crut remarquer un sourire se dessiner sur le visage de la jeune bipède. Cela ne l’inquiéta pas. Elle semblait même… Heureuse de la voir? Elle aussi un peu. Elle n’avait pas quitté Irianeth pour fuir tous le monde, mais ses entraves, ces obligations qu’on lui impôsait. Pourquoi elle devait obligatoirement avoir un maître? Elle n’était pas un chien, ni un cheval. Elle était assez grande pour s’occuper d’elle-même? Mais on lui avait fait comprendre qu’elle était considérée comme sauvage et que les bipèdes n’aimaient pas les choses sauvages, enfin, c’était ce qu’elle avait compris. Puis, quand elle avait choisi de tout simplement s’en aller dans un monde qui ne lui convenait pas, voulant retourner chez elle et être libre, on l’avait chassée pour la forcé à revenir ou la tuer? Elle ne comprenait pas. Elle n’était pas dangereuse? Elle n’avait jamais été mesquine, ni chercher à faire du mal aux bipèdes. Elle aimait bien le fait qu’ils apportaient des trésors sur eux, même. Sauf qu’elle était devenue méfiante. Pourquoi on lui voulait du mal? Qu’est-ce qu’elle avait fait? Oui, elle c’était déjà fâcher, mais qui aimait être déranger en mangeant ou en se prélassant? C’est comme si des fourmis obligeait soudainement les bipèdes à leurs obéir. Ils n’aimeraient pas cela, Zarishka en était sûre.

C’était une si petite île, Irianeth pour une créature aux rêves si grands. Enkidiev n’étais pas seulement sa terre natale, elle y ressentait un profond instinctif d’attachement. De plus, c’était beaucoup plus vaste! Elle pouvait voler durant des jours si elle le désirait sans voir le bout du continent. Irianeth était trop petit pour autant de Dragon. Sa place n’y était pas de toute façon. Ici, elle se sentait bien et… Libre. C’était chez elle, ses terres à elle.

De sa langue, elle goûta deux présences bipèdes non loin que lui avait apporté le vent. Bien entendu, elle tourna la tête vers un rocher où elles se cachaient sans aucun doute derrière, la langue de celle-ci happant toujours le vide. La voix de la Seccyeth résonna dans son esprit de nouveau, lui assurant que les deux intruses ne lui voulaient aucun mal. Elle semblait sincère, tout comme avoir compris ce qui l’avait dérangée. Sensible petite Seccyeth.... Pourquoi Sehnsuch lui mentirait? Celle-ci continua sur sa lancer en lui expliquant la raison de leur présence ici. Ah? Elle avait fait un détour uniquement pour la voir, de ses petites jambes? Rien d’autre? C’était la première fois qu’elle recevait de la visite amicale, alors cela l’excita un peu. Il fallait l’avouer. Quant au fait que l’on s’ennuyait d’elle sur Irianeth, sincèrement, elle n’en était pas si sûre. Elle n’avait pas vue Saphire depuis des années, la gamine l’ayant délaissé tranquillement de mois en mois, pour ne plus venir la voir. Quant à la mère de celle-ci, c’était peut-être vrai… Peut-être Sehnsuch aussi? Mais sinon qui d’autre? Un détail la frappa alors. Kronos n’étais pas dans les environs? Étrange. Elle le connaissait suffisamment pour ne pas qu’il veuille laisser sa Seccyeth sans surveillance et il n’aimait pas non plus que les autres Dragons l’approche en général.

**Tu n’es surement pas venue ici sans Kronos.**

C’était un fait. Elle ne pourrait lui dire le contraire car à moins qu’elle lui annonce sa mort, ce qui l’étonnerait tout autant, elle n’en croirait pas un mot. La présence du Dragon Noir l’importunait un peu, en fait. Ils n’étaient pas vraiment sur la même longueur d’ondes et elle ne désirait pas se soumettre à lui. D’un autre côté, elle savait qu’il était plus puissant qu’elle, alors elle préférait éviter sa présence, surtout que parfois il se faisait un peu entreprenant avec elle et même si cela pouvait plaire au Dragonnes de la plage, elle n’appréciait pas cela. Il avait déjà entamé une parade pour elle, mais elle avait coupé court en lui offrant une bonne morsure à la gorge. Kronos était un alpha né et il n’appréciait pas de se faire refuser par une Dragonne et surtout pas d’elle? Heureusement, il n’était pas mesquin. Les Dragons ne l’étaient pas entre eux. Il pourrait faire un bon géniteur dans le future, peut-être, mais elle n’en était pas là, elle. Elle était encore en croissance. Son corps n’étais pas encore prêt à couvé. Elle ne savait même pas comment faire.

Ignorant le commentaire de la Seccyeth sur son compagnon, elle remarqua cependant alors qu’elle parlait, un léger scintillement dans sa main. Tout de suite, elle étira légèrement le cou afin d’avisé l’objet avec grand intérêt. Comme pour lui demander de la prendre, l’objet brilla d’avantages de milles feu! C’était joli! Elle voulait voir. Est-ce que c’était pour elle? Un cadeau peut-être? Une offrande! Sehnsuch savait qu’elle aimait les choses qui brillent, ce ne pouvait qu’être ça? Ce serait dommage sinon, elle voulait un cadeau.

**Qu’est-ce que tu as dans tes mains.**

Avait-elle demandé. Elle avait déjà hâte que celle-ci lui explique que c’était une offrande, mais ce ne fut pas le cas. Celle-ci ne semblait pas apprécier l’objet à sa juste valeur, mais c’était mieux pour elle, non? Étirant le cou alors qu’elle le lui montrait, Zarishka expira bruyamment de plaisir. Elle le voulait! La bipède lui expliqua aussi comment elle les avaient trouvé. Les?! Il y en avait d’autre?! Elle voulait voir, elle voulait vraiment voir. Ayant soudainement du mal à tenir en place, elle se renfrogna lorsque celle-ci lui déclara que cela appartenait à l’Empire. Est-ce qu’elle pourrait les réclamer, elle? Ou ça voulait dire qu’elle ne pouvait pas le prendre?

**Je peux voir les choses?**

Avait-elle demandé. La réponse était visiblement négative. Elle ne l’accepta pas. Elle inspira bruyamment, signe que cela lui déplaisait. Elle voulait voir ces choses et elle les voudrait sans doute après. Et puis, si c’était trop lourd, elle ne leur rendrait donc pas services? Sans plus pouvoir se retenir, elle ouvrit les ailles et plana agilement jusqu’au rocher où se trouvait les deux amis de la gentille Seccyeth et étira la tête afin de repéré les sacs. Elle ignora totalement la réaction des deux têtes face à sa présence, considérant normal pour eux de voir un Dragon, non? Pour elle, elle était plutôt petite, sans compté qu’elle présumait que les Tanieth ne craignaient pas vraiment les Dragons, sauf parfois certains avaient peur du feu, comme Saphie... Alors il ne fallait pas cracher des flammes pour rien lorsqu’on avait des amis bipèdes, ils n’aimaient pas ça puisque leur peau était fragile. Oui. Enfin, c’était un peu un fait. Alors elle faisait tout de même attention lorsqu’elle le voulait bien ou qu’on ne l’agressait pas. Le cas contraire, elle réagissait comme un Dragon digne de ce nom.

Bref, Zarishka se sentie embêter. Où étaient les choses qui brillaient? Sehnsuch apparus dans son champ de vision et lui poussa la tête, ce qui la fit sursauter, puisque sa main la chatouilla plus qu’autre chose. Elle n’était tout de même pas contente qu’on lui refuse l’accès. Alors tout en reculant, elle poussa un rugissement. C’était sa seule façon d’exprimer vraiment son désaccord de la situation. Oh, mais attendez, les sacs! Elle avait compris c’était dans les sacs! Alors sans hésiter, elle plongea de nouveau la tête derrière le rocher et pris le sac un peu brusquement. Faisant tomber deux des bipèdes, d’ont Sehnsuch. Oh, elle avait aussi remarqué alors comme il se devait une des bipèdes qui scintillait, comme Zäck! Celui-ci n’avait pas voulu retirer son armure pour elle, même s’il ne semblait pas bien dedans, mais avait fini par le faire tout de même, en échange d’un secret. Alors peut-être que la bipède aux poils blanc feraient pareil? Elle aimait bien les armures et celle-ci était différente. De l’Empire. Elle n’en avait pas. Elle en voulait une aussi.

Quoi qu’il en soit, elle s’empressa de se sauver, pour ne pas que Sehnsuch lui retire le sac qu’elle venait de chipé! Fière de sa petite prise, elle offrit un nouveau coup d’aile et voulu fuir pour aller le cacher. Oh, elle serait revenue les voir! Elle eut seulement un petit pépin. Le sac s’ouvrit et tout le contenu ce vida. Horreur! Poussant un son creux, elle se posa et entreprit de vérifié si ses trésors  allaient bien, tout comme en s’empressant de voir lequel semblait le plus précieux pour elle afin de le chiper avant que Sehnsuch ne ramasse tout! Elle la poussa à quelques reprises de son nez, surtout lorsque celle-ci touchait un objet qu’elle n’avait pas eu le temps d’inspecté. En voyant un qui lui plaisait, elle le ficha dans sa gueule, tout simplement. La Seccyeth la gronda de le relâcher, mais Zarishka se contenta de levé la tête. Hors de question. Peut-être que si elle avait l’armure en échange…

**Tu respire bien dans ça?**

Bien sûr qu’elle avait ouvert son esprit. Elle ne savait pas trop si cette Tanieth était capable de communiquer avec les Dragons. C’était quelque chose ardue. Enfin, c’était ce que les Seccyeths se disaient parfois entre eux? Il était vrai que, dans ses souvenirs, elle jouait un peu la sourde d’oreille, mais elle n’avait pas envie de leur répondre et de parler avec eux, mais là, peut-être que c’était un peu différent. La réponse de la bipède fut étrange. Est-ce qu’elle savait bien parler? Zäck lui avait fait ça au début. Peut-être qu’elle était un peu nerveuse, elle aussi? Cela l’amusa, mais elle avait des questions alors elle continua.

**Ta fourrure est blanche, pourquoi?**

Question tout à fait légitime. Tout le monde se demandait pourquoi elle était blanche, mais elle n’en avait aucune idée, elle. Peut-être qu’en le demandant à une créature avec la fourrure blanche, qu’elle pourrait avoir une réponse? Ce n’était qu’une supposition. Elle trouva un second objet intéressant, alors elle fit le même manège, soit l’engouffrer dans sa gueule. Cette fois, Sehnsuch ne sembla pas remarquer. C’était encore plus drôle comme ça.

Finalement, la bipède savait parler. Elle lui expliqua ce qui en était pour son armure. Au début, elle ne comprenait pas où elle voulait en venir. Elle n’était pas idiote, elle savait à quoi ça servait, surtout que le Chevalier vert gentil le lui avait bien expliquer. Elle aurait aimé que la Tanieth ne soit pas bien à l’intérieur, cela aurait été plus facile de la prendre. Elle devait pensée à une autre façon. Si elle ne pouvait pas avoir le trésor, alors elle aurait l’armure, mais l’armure la tentait d’avantage. C’était plus grand et plus scintillant. Elle aimait bien le rouge aussi et il y en avait sur celle-ci.

La seconde réponse l’embêta un peu. Parce-qu’elle réalisa qu’elle n’en savait pas beaucoup sur la constitution bipèdes. Elle n’avait jamais trouvé cela très intéressant parce-qu’à la limite le seul côté pratique qu’elle en voyait était si elle choisissait de les manger. Ils faisaient de petits repas rapides, mais rien de bien rassasiant et la majorité du temps, elle finissait par revomir les vêtements et les choses qui n’étaient pas facile à digéré. Elles ne les aimaient pas trop en fait, juste pour ça. Cela ne la dérangeait pas tant que ça, mais elle savait qu’elle gaspillait un peu d’énergie pour faire se processus, alors c’était forcément un peu plus long que ce devrait l’être s’ils étaient sans armure, voilà! Et quand au fait qu’elle ne savait pas pourquoi elle était blanche, sa aussi c’était embêtant. Au moins, on ne pouvait pas lui dire qu’elle était stupide. Si un bipède blanc ne le savait pas, alors les autres le sauraient encore moins.

Sehnsuch avait été rapide, elle avait ramassé les choses, mais elle aussi, puisqu’elle en avait deux dans la gueule! Elle observa les environs, pour aller les cacher, mais le bipède immaculé lui demanda quelque chose. L’autre à ses côtés la fixait avec la bouche ouverte, Zarishka inclina la tête puis rapporta son regard vers L’autre, clignant de ses paupières verticales. Pourquoi elle lui demandait ça? La Dragonne jeta un bref coup d’œil à Sehnsuch qui ne semblait pas inquiète de la question, alors peut-être qu’elle voulait discuter? Elle pouvait bien discuter un peu, si on lui donnait quelque chose…

**Oui, j’aime ça ici. C’est plus grand que sur Irianeth et non, je ne m’ennuis pas. Ici c’est mon vrai chez moi. N’est-ce pas Sehnsuch?**

La Seccyeth devait le savoir. Ils savaient qu’elle avait été capturé toute petite, pas si loin d’ici.

**C’est vrais que tu es né ici Zarishka, mais tu serais beaucoup plus en sécurité sur Irianeth avec nous et puis, ton Trésor là-bas, tu en fait quoi?**

Mhhh. Elle n’y avait pas pensée à ça, mais son Trésor ne bougerait pas? Elle espérait que personne ne l’avait trouvé, parce-que c’était à elle et qu’elle n’aimait pas cela. Quoi qu’il en soit, la Tanieth blanche lui posa une autre question, lui parlant des objets scintillant. Elle replaça les deux objets dans sa gueule alors qu’un filament de salive en coulait, rien qu’à penser à tout ça, alors qu’elle pouvait goûter la saveur typique qu’elle appréciait bien, mais ce n’étais pas pour manger, c’était mieux de regarder.

**Et bien ils brilles. J’aime lorsque les choses brilles.**

Ce n’était pas très sorcier à comprendre. Pourquoi les bipèdes aimaient les petites goutes d’or, eux? Parce-que sa brillait, forcément. Elle trouvait ça jolie aussi, mais c’était plutôt très petit. Il fallait alors qu’elle soit patiente pour en ramassé beaucoup et là-dessus elle n’avait jamais été très patiente.

Puis, un mouvement plus loin se fit sentir. Elle se crispa et étira le cou en inspirant bruyamment. D’autres bipèdes? N’avaient-elles pas dit qu’elles étaient seules?

**Pourquoi d’autres bipèdes approchent? Vous n’étiez pas…**

Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’elle dû s’envolé in extremis pour éviter un projectile qui se dirigeait droit sur elle. C’était un rocher, pour la blessée. Bien entendu, elle s’énerva aussitôt, poussant un puissant rugissement, ce qui lui fit échappée ses trésors! Elle vis Sehnsuch qui tomba à la renverse afin d'éviter le projectile, mais fut déséquilibrer par le tourbillons de son envolée brutale. Prenant de la hauteur, elle évita un second projectile en sa direction. Elle ne comprenait pas pourquoi on l’attaquait? Elle cracha donc un jet de flamme en direction du groupe qui s’en prenait à elle, ignorant volontairement les trios bipèdes sous elle. Elle devait partir, mais elle refusait de quitté sans l’armure alors! Alors elle redescendit et aussi rapide que l’éclair, elle s’empara de la Chevalier à l’aide d’une de ses pattes, resserrant son étreinte autour de son armure.

Une ombre au-dessus de sa tête la força à évaluer la situation. Kronos fonçait droit vers elles, créant un éboulis sous son simple rugissement. Zarishka poussa un rugissement en guise de réponse, mécontente, mais le Dragon Noir ne fit que la frôler alors qu’elle avait agilement tourné ventre vers le ciel, prête à l’agripper de ses trois autres pattes. Celui-ci continua son chemin, offrant un coup d’aile non sans lui jeter un coup d’œil en coin, puis vola littéralement au-dessus des catapultes pour les flambés. Il ne leur donna aucune chance. Quelques cris résonnèrent, mais Zarishka n’étais pas resté pour observer la situation, elle avait déjà entreprit de fuir à l’abri avec son paquet. Kronos l’avait protégée et il protégerait Sehncush et peut-être l’autre bipède avec elle. Il savait ce qu’il faisait.

**[Zarishka] Relâche la Chevalier Zarishka, elle n’est pas comme Sehnsuch, elle est de ceux qui n’hésiterait pas à te tuer et fais gaffe, elle sais voler alors la relâcher sa ne suffit pas.

À plusieurs centaines de mètres dans le ciel, la Dragonne hésita à obéir à Kronos. Il voulait l’aider, mais elle voulait l’armure et si elle la relâchait, elle perdrait tout! Alors elle ignora le message du Dragon Noir, mais cela ne voulait pas dire qu’elle ne l’avait pas compris. Elle ne comprenait pas trop ce qui venait de se produire. Pourquoi Sehnsuch lui avait menti? C’était étrange, cela ne lui ressemblait pas.

**[Kronos] Sehnsuch m’a menti, pourquoi?**

**[Zarishka] Ce n’est pas Irianeth qui t’a attaquer, mais Enkidiev et Sehnsuch n'as rien à voir elle veux ton bien. Elle est blessée, reviens, j’ai tué tout le monde pour toi. Ont à besoin de cette satanée Chevalier. Tu ne l’a pas tuer toujours? Méfie-toi d'elle, elle est dangereuse pour toi.**

Pour elle? Et pas pour lui? Pourquoi? Par réflexe, elle resserra sa prise contre la Chevalier, faisant sans doute plier son armure contre ses côtes, mais sans la blessé, juste la coincée un peu pour ne pas qu'elle fasse quelque chose de stupide. Quoi? Elle ne le savait pas.

**Sehnsuch est blessée, c’est vrai que tu peux la soignée? Et pourquoi tu me veux du mal, toi? Et comment tu fais pour voler si tu n'as pas d'ailles?**

Demanda-t-elle en créant un grand cercle dans le ciel. Elle avait un peut moins peur maintenant qu'elle savait que le danger avait été écarté par le Dragon Noir, mais elle était encore hésitante. On pouvait voir, au loin, nuage de fumée épais qui s’élevait dans le ciel, c’était l’endroit où tout le monde se trouvait. Elle n’aimait pas s’approcher de ce genre de chose. Elle ne voulait pas que Sehnsuch meurt non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9893-zarishka-la-dragonne-blanche
Amélia
Chevalier
avatar
Nombre de messages : 437
Rôle : Chevalière impérial
Âge du personnage : 32 ans-37 ans (Génération 18)
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Ven 10 Mar 2017, 02:28

Incertaine des réactions que la dragonne pouvait avoir, Amélia regardait toujours celle-ci attentivement. Alors que la chevalier lui posait ces questions, le lézard géant continuait de pousser gentillement la seccyeth pour ne pas qu'elle récupère toute les choses. Heureusement, la question de la dame aux cheveux aussi blanc que le lézard sembla attirer sont attention. Bon ou mauvaise chose? Sa réaction semblait plus dégager une certaine incertitude qu'une quelconque réaction outré. Donc, c'était une bonne chose. Zarishka lança un bref regard Smile qui continuait de la regarder avec émerveillement, avant de porter son regard a Sehnsuch qui avait presque tout ramassé les objets. Puis tout en ramenant son regard sur la maître magicienne, la dragonne lui répondit. Ah... elle aimait ça ici? Plus grand qu'Irianeth? Elle en doutait un peu. Le continent d'Irianeth était plus gros que celui d'Enkidiev. Peut-être voulait elle simplement parler des lieux ou elle n'était pas dérangé par les autres dragons. Parce que ici il y en avait pas. Alors dans ce cas elle pouvait bien comprendre. Tant qu'au fait qu'elle vivait ici... c'était a ce demandé pourquoi elle s'en faisait sur ce détail. Peut-être une sorte d'instinct de dragon qui leur dictait de vivre obligatoirement la ou ils naissaient? Tant qu'a Amélia, elle avait nettement renié son lieu de naissance au même point ou ceux-ci l'avait renié. Ou plutôt abandonné, dans son cas. Enfin, ce n'était pas une caractéristique propre au dragon, la midjin-céleste le savait. Beaucoup de personne, humaine ou non, pouvait avoir cet attachement pour leur lieux de naissance. Amélia était elle anormal sur ce point?

Enfin bref, la chevalier écouta sa collègue demi pardusse lancé deux arguments qui n'était définitivement pas mauvais. Il était vrai qu'elle serait plus en sécurité sur Irianeth... Si bien que les seccyeth et les autres dragons accepteraient encore sa présence. Ou que l'empire ne décidait pas de la faire abbatre pour trahison. On ne pouvait pas vraiment être certain avec eux. Mais rendu la, ce n'était plus du ressort de la demi midjin. Son travail n'était que de s'assurer qu'elle revienne vivante ou morte. Et dans la situation présente, elle n'avait pas trop le choix de misé sur le côté vivant plus que le reste, puisqu'elle serait certainement gêné par Sehnsuch si elle tentait le contraire. Malgré le fait que celle-ci c'était joint a la mission a contre-coeur, Amélia ne pouvait pas lui faire entièrement confiance. D'ailleurs... elle ne se faisait plus trop confiance non plus sur ce sujet. Ah ce que sa pouvait être difficile parfois essayer de plaire a tout le monde. Le deuxième argument qu'avait énoncé la demi elfe ne passa pas par l'oreil d'une sourde. Si Zarishka aimait vraiment sont trésor, elle n'aurait autre choix que de revenir pour pouvoir le protéger. Dans le cas contraire... l'empire retrouverait peut-être une petite fortune s'ils réussissaient a le trouver. Une joyeuse mission pour les élèves téméraires ou les écuyers pas encore parfaitement entraîner en perspective. Amélia le proposerait bien en arrivant... Si elle survivait a cette mission.

La chevalier ce lança donc sur sa deuxième question que Zarishka répondit sur un argument plutôt... simplet. Oh... elle aimait les choses qui brillait simplement parce qu'il brillait? Si quelqu'un aurait lu son esprit a cet instant, il aurait été certainement sonné par l'impact de la tappe sur le front interne qu'elle était en train de s'imaginer au grand désespoir. Ouais bon... Il était vrai que ce n'était pas vraiment pratique pour un dragon. A croire que Zarishka avait un petit côté semblable a la noblesse impérial. Venant d'un dragon... cela surprenait un peu la chevalier. Ou peut-être était-elle trop habitué a Ténébra qui s'émerveillait de la simplicité de la vie et qui n'était aucunement matérialiste. Bon... et maintenant? Une réaction de la part de la dragonne aux écailles blancs. Celle-ci releva la tête et détourna son attention aux loins. Quelque chose avait-il attiré son attention? Par curiosité, l'aîné du trio impérial se tourna la tête elle aussi pour voir de justesse un énorme rocher littéralement volé en leur direction.


''Bordel.''

Jura-t'elle en se lançant au sol, espérant qu'un éclat ne viendrait pas mettre fin a ses jours? Mais qu'est-ce que pouvait bien être ce foutoir. Elle était pourtant sur de n'avoir demandé a aucun membre de ses soldats de les suivres armés. Et bien sur, puisque son attention avait été totalement attiré vers la dragonne, elle n'avait aucunement ressentie l'approche du coupable de cette attaque.

''Sehnsuch? Smile?''

Lança la chevalier au travers le nuage de neige, de poussière et d'éclat de roche qui cachait sa vision. Avait-elle été touché? La seul réponse qu'elle eu fut un battement d'aile un peu trop près a son goût suivi d'un géant dragon blanc qui la kidnappa littéralement. Oh génial... Elle allait probablement servir de nourriture pour dragon. La chevalier était définitivement coincé dans les pattes de la dragonne. Un bras libre, elle ne pouvait même pas atteindre la garde de son épée. Maintenant quoi? Le cerveau de la chevalier roulait a toute vitesse. Elle n'avait a peine eu le temps de réaliser que quelque chose se passait  qu'elle était dans une bien mauvaise posture. Cela ne pouvait pas être pire. Du moins, ce fut avant que la dragonne ne se retourne sur le dos dans le ciel. Haha...ha... Maintenant Kronos ce mêlait de la partie, ne pas avoir été pris entre la panique et la surprise, elle aurait surement pleurer. Mais réalisa vite que Mike ne semblait pas vouloir encore la faire quitter ce merveilleux monde remplis de petit passage merdique de la vie. L'alpha ailée passa un peu trop près de son taxi improvisé tout en lâchant un imposant rugissement. Zarishka continua la discution en langage draconnique... Vraiment super pour les pauvres tympans de la midjin. A croire qu'ils voulaient lui éclater les tympans. Ou peut-être lui faire faire une crise cardiaque? Venant de Kronos, je suis sur que sa lui ferais plus que plaisir.

La dragonne blanche se dirigea dans un autre direction, laissant Kronos s'occupé du groupe d'aggresseur. La chevalier en profita pour ce calmer un peu et sonder le groupe afin de déterminer leur origine. Néanmoins, le dragon impérial eu tôt fait de ramener le silence éternel dans leur rang. Tant mieu... même si sa compliquait énormément la situation qui était maintenant bien dangereuse. La chevalier sentie d'avantage la pression de la dragonne se refermer sur elle. Tentait-elle de la tuer en l'écrasant? C'était fort possible, mais lorsque la pression qu'elle exerça s'arrêta a un certain niveau, la chevalier du se rendre a l'évidence qu'elle ne la tuerait pas tout de suite. Néanmoins, son message fut plutôt claire... La midjin ne devait pas agir sans réfléchir, puisque la dragonne tenait sa vie entre ses pattres. Puis cette dernière lança sans grande surprise une remarque. Étrange... elle s'inquiétait encore pour Sehnsuch, mais l'accusait la chevalier, et elle seule, de lui vouloir du mal. Pourquoi? Ah...haha... Qui avait dit que les dragons ne pouvaient pas être mesquin. Bien sur, qui d'autre que Kronos lui aurait dit un truc du genre. Il s'en tirerais bien si Zarishka achevait la frêle créature qu'elle tenait dans ses pattes. Il ne se ferait pas accusé de trahir l'empire vu que c'était celle qui était pourchassé qui l'aurait tuer. Et puisque la fautive était toujours en exile, elle n'aurait probablement pas trop trop de problème a moins qu'ils n'envoient beaucoup de ressource pour elle. Juste pour venger la mort d'un chevalier? Elle ne le souhaitait même pas. Encore moins en sachant que Xerkh ferait peut-être une folie et abandonnerais possiblement les enfants. Arf... il fallait qu'elle arrête de pensée a ça et qu'elle pense plutôt a un moyen de se sortir de la. Néanmoins, elle ne pu s'empêché de laisser allez le nom de celui qu'elle croyait coupable et profiteur, de se retournement de situation sur un ton plutôt colérique.


''Kronooossss...''

Est-ce que malgré le vent qui les fouettaient, la dragonne avait entendu? Peut-être, peut-être pas. Pour le moment ce n'était pas important. La chevalier n'avait pas trop la tête a s'inquiété du sort de ses collègue pour le moment (parce que sa vie était littéralement en jeu et qu'elle n'avait aucune idée de la condition des autres).

''C'est un mal entendu Zarishka. Crois tu vraiment que je serait venu avec des personnes qui s'inquiète pour toi si je te voulait du mal? Tu viens d'avoir la preuve que Kronos t'aurais protégé d'une façon ou d'un autre. Et Sehnsuch aurait probablement fait la même chose si rien ne lui était arrivé. Oui je peut la sauvé, mais pour ça, il va falloir que tu me relâche et vite, puisque je ne sait pas dans quel condition elle se trouve.''

Du moins, l'espérait-elle. La chevalier avait peut-être des dons de guérisseuse, elle n'était pas une miraculé. Et maintenant qu'elle y pensait, le fait de ne pas avoir de réponse de celle-ci, ni de Smile, l'inquiétait un peu. La dragonne garda le silence un moment tout en continuant de faire des cercles, avant de se diriger en direction de leur rencontre. Arrivé sur celle-ci elle l'a relâcha finalement après un moment d'hésitation. Bien sur, Kronos lui avait surement dit qu'elle voulait lui faire du mal et c'était pourquoi elle avait hésité. Pour une fois... Peut-être la première et elle espérait la dernière fois... la chevalier se considérait chanceuse d'être vu comme une faible créature. Si cela pouvait lui permettre de vivre un peu... La midjin au sang divin ne perdit pas plus de temps que cela, sautant en bas de la corniche et se laissant tombé gracieusement sur le sol pour se diriger au pas de course vers Sehnsuch tout en jetant un coup d'oeil a Smile. A la simple vu de leur blessure la chevalier s'inquiéta d'avantage pour la petite sorcière. Mais elle doutait que si elle ne s'occupait pas tout de suite de Sehnsuch, que Kronos lui ferait regretter.

Amélia s'agenouilla donc au côté de la jeune femme. Elle était inconsciente, mais respirait encore. La trace de sang sur la tête lui fit savoir qu'elle avait certainement du recevoir un éclat de roche, ce qui l'avait simplement assomer. Néanmoins la chevalier s'attela sur son cas. Elle sortie de son sac un bandage et quelque chose pour nettoyer sa plaie en même temps qu'elle sondait un peu plus profondément son état. Heureusement a première vu elle ne semblait pas trop être amoché. Néanmoins, il serait fou de croire qu'elle était en bon état. Les blessures a la tête pouvaient être difficile a identifié si on ne faisait pas attention. Et avec la pression que les deux dragons lui mettait sur les épaules, elle devait s'éfforcer au maximum pour se concentrer. Après lui avoir nettoyé la plaies, elle entoura simplement celle-ci d'un bandage tout en utilisant sa magie afin de réduire un peu les dommages. Au moins, elle ne se réveillerai pas avec un énorme migraine. Puis, s'assurant que sa tête ne touche pas directement la neige, se dirigea rapidement vers Smile qui semblait avoir subi plus ou moins les mêmes  dégats. Lorsqu'elle eu terminé, elle se retourna vers les dragons.


''Elles ont reçu un solide coup a la tête, mais leur vie n'est pas en immédiatement en danger. Néanmoins, leur état pourrait s'aggraver si on ne trouve pas un lieu pour les mettres a l'abri du vent ou de la neige. Par contre vous ne pourrez les prendres dans vos pattes pour les transportés, les contres-coup au vol pourrait les blesser d'avantage. Accepteriez vous de me donner un coup de main a les transporter jusqu'au campement?''

En guise de réponse Kronos s'occupa simplement de prendre Sehnsuch avec douceur dans ses pattes.

''Kronos!''

Laissa échapper la chevalier, légèrement inquiète tout en se relevant. Il était stupide ou quoi, n'avait-il pas entendu ce qu'elle avait dit? Bien sur que oui... Mais son attitude n'aidait pas a la cause. Certe il voulait peut-être trop protéger la jeune fille et seulement elle. Cependant, malgré sa réaction, la chevalier n'avança pas d'un poil. Elle ne voulait pas risquer qu'il la prenne brusquement seulement parce qu'il voudrait probablement faire fuir la midjin, voir pire, faire d'elle un en cas. Dans tout les cas, Amélia ne pouvait plus rien faire pour la seccyeth, si ce n'était espéré. Heureusement, la dragonne tant qu'a elle semblait plus encline a coopérer.

''Je te remercie beaucoup Zarishka, ton aide est très apprécié.''

Dit-elle avant de faire léviter Smile ainsi qu'elle même jusqu'a son dos. Kronos savait ou se trouvait le campement, alors la chevalier n'eu pas besoin de le dire a la dragonne qui la suiverais surement. Durant le trajet, la chevalier s'assura bien entendu que la tête de la jeune sorcière ne bougeait pas trop a cause des contres coup. Tant qu'a Sehnsuch, elle tentait du mieu qu'elle pouvait de s'assurer que son état ne s'aggravait pas en vol. Elle ne pouvait vraiment rien faire de mieux. Le groupe arriva enfin jusqu'au campement. A peine la dragonne aux écailles immaculés avait elle déposé les pattes sur le sol que la chevalier se laissa tomber très doucement sur le sol afin d'allez porter Smile sous ses couvertes. Puis, elle ressortie pour se diriger vers Sehnsuch, non sans s'assurer qu'il ne la dévorerait pas. Oh, bien sur, elle lui lança un regard sévère, voir foudroyant. Finalement, elle pu installer les deux demoiselles confortablement dans leur lit. Il ne restait maintenant qu'a allez chercher du bois pour le feu. Et ça... c'était encore un travail qu'elle ne pourrait confier ni a un ni a l'autre.

''Les couvertes les aideront a gardé un peu de chaleur, mais il serait préférable que j'ait chercher du bois pour le feu.''

La chevalier n'avait pas quitter Kronos du regard lorsqu'elle avait fait cette remarque. Bien sur, elle s'attendait un peu a tout en sa présence et elle devait avouer être plutôt inconfortable dans la situation. Elle n'était pas friande des dragons... encore moin l'alpha qu'elle détestait de plus en plus. Ironiquement, elle était maintenant prise avec deux de ceux-ci. Zarishka tant qu'a elle, Amélia n'avait aucun idée quoi pensées. Vu sa réaction que la dragonne avait eu a son égard, la midjin doutait que celle-ci lui accorde une quelconque confiance. Pourtant, elle les avaient aider quand même. Pour Kronos? Pour Sehnsuch? Dans tout les cas, Amélia souhaitait presque être a la place de l'une ou de l'autre en ce moment même. Néanmoins, elle devait quand même tenter de mettre les choses au clair. D'un regard beaucoup plus doux, elle détourna le regard vers la dragonne.

''Je ne sais pas qui t'as attaqué plus tôt Zarishka, mais je te donne ma parole, sur la tête de mes filles, que cette assaut n'a rien a voir avec nous autres.''

Et maintenant? Allait-elle pouvoir allez s'occupé d'aller chercher du bois? Ou Kronos l'en empêcherait pour une quelconque raison obscure? Et Zarishka, que pensait-elle de toute cette situation?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zarishka
Animateur - Dragon - Sauvage
Animateur - Dragon - Sauvage
avatar
Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 19/12/2014

Plus sur le personnage
Âge: 15-20 ans (G18)
Rôle: Sauvage
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]] Mar 21 Mar 2017, 17:05

La chevalier laissa échapper un sons qu’elle ne put vraiment déterminer. Il lui semblait avoir reconnu le nom du Dragon noir, mais elle ne saurait le dire. Est-ce qu’elle l’appelait? Elle n’était pas très sure de comprendre la relation entre ces deux-là, mais quelque chose lui disait qu’ils ne s’aimaient pas du tout. Ce n’étais pas quelque chose de surprenant en soit. Kronos n’aimait personne, sauf Sehnsuch… Et peut-être un peu elle? Dans tous les cas, il l’avait défendu. À moins que cela ne concernait seulement que la Seccyeth, mais elle n’en était pas sûre. Avec le Dragon noir, il était difficile de savoir réellement le fond de sa pensée. Elle savait au moins avec certitude qu’il ne lui voulais aucun mal –pour l’instant- puisqu’il avait clairement eu l’occasion de lui faire mordre la poussière il y avait de cela quelque minutes. Le choc aurait été brutal et elle était heureuse de ne pas avoir eu à subir les foudres du dragon.

La voix de la bipède s’éleva jusqu’à ses cavités malgré le vent. Celle-ci lui mentionna qu’il y avait malentendu. Elle n’en était pas si sûre, mais elle apportait tout de même de bons points Quand à Kronos, il avait avant tout protégé sa Seccyeth. Il avait choisi de ne pas l’attaquer sur son passage, c’était différent. Sans doute avait-elle raison, mais elle n’appréciait pas vraiment que celle-ci se mêle de son lien avec le Dragon mâle, puisqu’il était trop nébuleux, même pour elle.

**Le fait qu’il ne m’est pas attaqué ne veut pas dire qu’il me protégera. Je ne fais plus partie des Dragons d’Irianeth. Il n’a pas à me protéger.**

De toute façon, elle pouvait bien l’avoir réalisé, non? Malgré le fais qu’elle était prisonnière dans ses pattes, n’avaient-elle pas reconnu sa position de défense en plein vol alors que le Dragon c’était rué en leur direction? Cela ne prouvait donc pas son point de vue? Croyait-elle que tous les Dragons étaient amis, ou allié? Non. Elle n’en faisait pas partie. En fait, c’était à Kronos d’en décider malgré tout. Il était plus fort qu’elle, elle n’avait pas vraiment son mot à dire si ce n’était que de tenté de lui tenir tête ou mieux encore, fuir s’il s’en prenait à elle. Elle l’.avait tout de même une fois déjà mordu et celui-ci n’avait pas répliqué. Attendait-il une meilleure occasion pour le lui remettre sous le nez? Le connaissant, sans doute. Sinon, alors il était encore plus difficile à suivre qu’elle le croyait et s’Il voulait son bien, c’était sans doute fort uniquement dans l’optique de s’accoupler avec elle éventuellement. Ce qui présentement ne l’intéressait aucunement.

Elle hésita donc tout de même un petit moment, mais, elle aimait bien Sehnsuch et la Seccyeth était mal en point. L’empressement d’on faisait part Amélia était bien réel, elle en était sure. Elle ne pouvait pas laisser plus de temps s’écoulée. Non seulement elle craignait sincèrement pour la vie de la jeune femme, mais aussi, de la rage de Kronos si jamais elle périrait. Elle choisit donc de s’approcher de l’endroit de l’incident, non sans aviser la scène par mesure de précaution. De la fumé s’élevait encore du groupe et de leur cargaison que le Dragon noir avait littéralement mis en cendre. Elle ne pouvait s’empêcher de l’envier un peu de cette puissance dont il était capable de faire preuve, sans nécessairement en démontrer le moindre effort pour ce faire. Il y avait une aura inquiétante autour de se dragon. Les bipèdes, malgré leur haine, le respectait contrairement à elle.

Elle finit par se poser sur la corniche où elle avait reposé plus tôt, et observa le sol par curiosité afin d’y trouver encore des trésors, qui pour la majorité était bien entendu rester là, simplement ensevelis sous la neige. Ce n’était pas trop le moment de commencer à fouiller, même si l’envie était grande. Valait mieux faire semblant de ne pas avoir vue et de revenir plus tard chercher ce qui lui était dû, lorsque tout le monde aurait oublié. Du coin de l’œil, elle observait l’immense dragon noir qui se tenait droit et fière plus loin alors que la Chevalier s’occupait des blessés sous l’œil attentif de celui-ci.

Après un petit moment, la Chevalier déclara qu’il valait mieux déplacer les blessées prudemment et qu’il faudrait peut-être les transporter. Cela, bien entendu, laissait sous-entendre qu’il fallait qu’on monte sur eux. Enfin, elle leur demanda directement la chose. En ce qui la concernait, elle avait déjà laissé monter des personnes sur elle, enfin, seulement Saphire, Hanaë. Voyant que Kronos, bien entendu, ramassa Sehnsuch, faisant comme bon lui semblait, elle se tourna vers Smile qui n’avait pas l’air bien. Le Dragon noir avait déjà entreprit de s’envolé. Elle ne savait pas où il allait et avait envie de le savoir, alors elle accepta la demande de la Chevalier.

**Montez**

Elle ne le dirait pas deux fois… Déjà, cette sensation était toujours un peu désagréable, surtout lorsque les bipèdes ce déplaçaient sur elle. Une fois installé, ça allait, mais la position qu’ils avaient était inconfortable. Elle n’aimait pas cela. Elle laissa échapper un bref grognement, signe qu’elle avait envie de changer d’idée, mais préféra se faire violence et s’envola sans trop de délicatesse. Ils ne firent pas long trajet avant de se poser de nouveau au sol. Lorsque la Chevalier descendit, faisant de même avec la sorcière, Zarishka se secoua, puis fit quelques pas non sans jeter u bref regard au dragon noir.

**Alors alors, on joue les petits jouets de bipèdes? Tu aurais pu les laissé là. Tu te ramollie, Zarishka.**

**Laisse-moi faire mes propres choix, Kronos.**

**Tu fais ça pour prouver quoi? Que tu es libre de faire ce que tu veux? Tes mignonnes.**

Kronos fit quelques pas en sa direction et Zarishka ouvrit légèrement les ailles et la gueule en laissant échapper un grognement intérieur en guise de désapprobation, de nervosité? Pas de menace, elle n’oserait tout de même pas. Les paroles de la Chevalier passèrent complètement inaperçus, enfin, en ce qui la concernait. Le Dragon noir, lui, se contenta de surveiller la bipède afin qu’elle prenne bien soins de sa protéger. Évidemment.

Celle-ci lui leur mentionna qu’elle irait chercher du bois. Elle semblait demander la permission au Dragon noir. Arriverait-il vraiment à dresser les bipèdes comme il le prétendait? En tout cas, sa semblait fonctionner un peu. Celle-ci fini par l’observée et lui expliquer que l’attaque de plus tôt n’avait rien avoir avec Irianeth. La jeune Dragonne se contenta de jeter un bref regard à Kronos qui lui avait, de toute façon, déjà donner cette information.

**C’est ce qu’on m’a dit.**

Sur ces mots, elle jeta un bref regard à la Chevalier, s’attardant, en fait, uniquement sur son armure plus qu’autre chose. Elle préférait s’en aller. Elle allait perdre l’armure et cela ne lui faisait pas vraiment plaisir, mais elle en avait eu assez pour la journée. Elle ne voulait pas que l’on croit qu’elle les suivrait d’une façon ou d’une autre et elle préférait profiter de ce moment pour s’éclipser. Ont voulais la ramener, de gré ou de force, elle le savait. Elle ne resterait très certainement pas sur place pour attendre la suite des évènements.

Sans plus de cérémonie, le Dragon blanc ouvrit les ailles et pris en altitude, non sans crée un demi-cercle pour repassé au-dessus de la tente et remonté le long d’une falaise enneigée. Quelques secondes et elle n’était que souvenir. Kronos, quand à lui, avait observé la Dragonne sans rien faire, puis fit de même. Il ne comptait pas suivre Zarishka, de toute façon, son cercle étant plus gros, le temps qu’il remonte comme il se devait, celle-ci aurait sans doute disparu. Il resterait dans les environs pour surveiller les avances de sa Seccyeth. Amélia avait intérêt à dire vrai. Si celle-ci mourrait, il la tuerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9893-zarishka-la-dragonne-blanche

La chasse au dragon [Partie 2[pv Smile, Sehnsuch]]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-huitième génération-