___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La chasse au dragon [Partie 1 [Pv Smile, Sehnsuch]]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 453
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: La chasse au dragon [Partie 1 [Pv Smile, Sehnsuch]] Dim 30 Oct 2016, 20:50

Le soleil étais déjà couché depuis belle lurette. Rare était ceux qui marchait les couloirs a cette heure. Bien que peu de gens étaient calé dans leur lit, pris dans un sommeil diverse, le silence qui planait dans les couloirs auraient porté a faire croire le contraire si ceux qui rodait d'un bout a l'autre des couloirs ne voyait pas les diverses lampes et chandelle qui éclairait le dessous des portes d'une partie des pièces du château. La jeune dame qui s'y promenait présentement se dirigeait vers un lieu bien précis. Le bureau des chefs de l'ordre des chevaliers. Avait-elle une raison de se rendre la a une heure aussi tardive? Oui et non. Étant membre de cet même ordre, Amélia avait bel et bien des raisons de s'y rendre pour rencontrer les chefs. Mais ce soir n'était pas vraiment une nécessité. La mission dont elle revenait, en théorie, aurait été sensé duré plus longtemps. Était-ce la chance ou ses habiletés qui lui avait permis de la complété aussi rapidement? Peu importait dans le fond, puisque cette mission était complété et qu'il ne restait que remettre le rapport a ces supérieurs. Et puisqu'elle avait terminé plus tôt que prévu, elle voulait mettre un terme sur cette mission le plus rapidement possible afin de retrouver sa petite famille adoré qui lui manquait. Arrivé a la hauteur de la porte elle cogna, sachant très bien qu'il y avait quelqu'un et attendit que la personne présente lui accorde le droit d'entrée avant de s'exécuté.

''La mission est un succès. Mais certaine chose devront être a surveiller pendant un moment au cas ou les choses se ré-envenimerais. Si c'est tout, je te souhaite une bonne soirée.''

En temps normal, Amélia serait surement resté a discuté un peu, dépendamment de si la chef présente lui aurait accordé ce moment. Pour l'instant, la fatigue était lentement en train de la grugé et la volonté de revoir sa famille aussi. Suite a un salut exécuté plus par réflexe qu'autre chose, elle s'apprêta a quitté les lieux avant d'être interpellé. Légèrement irrité de ne pas pouvoir quitté au plus vite, la chevalier accorda tout de même toute son attention et son sérieux a sa supérieur. Bien sur, cela ne pouvait pas être aussi facile. Malheureusement, tout les chevaliers étaient présentement occupé a gauche et a droite avec leur mission. Certains pouvait se libérer dans de court délai. Mais il y avait quelque chose qui avait attiré l'attention de l'ordre et c'était un problème qui durait depuis trop longtemps et qui devait se régler au plus vite. Surtout avec les nouvelles plutôt rares qu'ils recevaient sur l'objectif, il fallait mieux agir le plus rapidement possible. Amélia avait donc été choisi, vu qu'elle était présente, pour partir a une nouvelle mission le plus tôt possible après avoir rencontré les autres membres de sa mission...

Bon... La tanière se trouvait encore a quelques bonne distance du château. Vu l'heure tardive et la mission qui pressait. Elle n'avait d'autre choix que d'aller retrouvé sa vieille chambre a moitié abandonné qui lui servait de logement provisoire quand elle devait passé quelques temps dans les environs du château. Elle était légèrement attristé de ne pas pouvoir allez voir sa famille de suite. Alors la seul chose qui lui restait a faire était de se concentrer sur l'objectif et le terminer le plus rapidement possible. En pensant a ces petits problèmes de la vie, Amélia fini par s'endormir d'un léger sommeil jusqu'au levé du soleil.

La routine matinal suivi rapidement son réveil. Entraînement très basique afin de réveiller les muscles pour une bonne journée de travail. Petit déjeuner, élément le plus important de la journée, s'ensuivit ensuite de la séance de purification et de prière avant qu'elle ne retourne dans ses logements. Pour le moment, elle n'avais pas besoin de grand chose. Ses vêtements habituel de chevalier, une plume, un parchemin et de l'encre. La première étape était de rencontrer ses collègues qui allait l'accompagné a cette chasse et ainsi organiser leur mission. De ce qu'elle savait, une seccyeth allait les accompagnés, Amélia et une nouvelle sorcière qui était aussi de la mission afin qu'elle acquiert de l'expérience de terrains. Ce n'était pas mauvais en soi, mais la chevalier espérait sincèrement que la Seccyeth ait plus d'expérience. Après tout, la chasse pour lequel ils étaient appelés n'était pas une chasse a l'homme, mais une chasse au dragon... Et ça, ce n'était définitivement pas du domaine a Amélia. Oh pas qu'elle n'avait pas une idée de comment chasser un dragon (En fait non, elle en avait aucune idée), mais elle savait que les façons de s'exécuter pour les deux chasse était totalement différent.

La chevalier fut la première a arrivé dans la salle de réunion, ou elle y déposa ses choses afin de préparer leur opération. Elle attendit donc que ses deux collègues arrive afin de commencé la discussion.


''Bon matin a tout les deux. Je ne sais pas ce que vous a dévoilé exactement vos chefs a propos de la mission, mais comme le temps nous est compter et que la préparation et le voyagement va probablement nous prendre du temps, j'aimerais que nous coupions court et allions tout de suite a l'objectif.''

Amélia se leva afin d'allez cherché une carte qui était attaché au mur et elle l'étala sur la table afin qu'on puisse bien voir.

''Zarishka a été aperçu faisant des rondes sur Enkidiev, dernièrement a Diamant (je crois?). Mais les observateurs ont remarqué qu'elle était plus souvent aperçu dans les environs des royaumes nordiques que les autres royaumes. Nous pouvons donc y supposé qu'elle y a installé sa tanière. Nôtre mission, retrouvé Zarishka et la convaincre de revenir parmi nous. En cas de refus, nous n'aurons pas le choix que de l'abattre. ''

Et au vu de la réaction de la chevalier aux cheveux blancs suite a ses paroles, il semblait plutôt clair que ce n'était pas le dernier recours qu'elle prioriserais. A vrai dire c'était presque triste... Mais bon, Amélia connaissait la façon de voir les choses de l'empire. Ce n'était pas parce qu'elle suivaient généralement leurs valeurs a la lettre qu'elle les acceptaient au plus profond de son être.

''Sehnsuch, vu que tu est l'experte en matière de dragon j'aimerais que tu dirige l'opération lorsque nous partirons. Je sait que les seccyeths n'ont pas d'enseignement de dirigeant. Mais si tu te sent en confiance, je te laisse les reines. Sinon, j'aimerais savoir si l'une ou l'autre avez déjà affronté un dragon. Et dans les deux cas, quel proposition avez vous a faire pour un : convaincre Zarishka de revenir sur Irianeth. Deux, dans le cas ou sa ne marcherais pas, comment abattre la dragonne?''

Bien sur, elles n'étaient pas que les trois envoyés pour cette mission. Ses chefs lui avait accordé le droit d'amené une petite escouade. Seulement, Amélia n'avait aucune idée des préparations nécessaire requis afin de chassé des dragons, si ce n'était que la seul fois ou elle avais accompagné un groupe afin de pourchassé un renégats ailées plus au nord du continent. Bref, restait a avoir leurs opinions afin de peaufiner leur plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sehnsuch
Animateur - Seccyeth
Animateur - Seccyeth
avatar
Nombre de messages : 113
Rôle : Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
Date d'inscription : 16/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 25-29 ans (G19)
Rôle: Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 1 [Pv Smile, Sehnsuch]] Lun 31 Oct 2016, 16:22



Elle fut surprise lorsqu’on avait fait appel à elle concernant une demande de mission. Ce n’étais pas qu’elle n’en faisait jamais, au contraire, elle en avait cumulé plusieurs depuis qu’elle avait été nommé Seccyeth, mais cette mission l’interpellait plus que certaines. Elle lui rappelait cette mission où l’Empire avait lamentablement échoué au fait d’attraper Zarishka sur Enkidiev il y a déjà plusieurs années. La Dragonne c’était tout simplement volatilisé sans laissé aucune trace alors que Irianeth et Enkidiev c’étaient livré bataille. Visiblement, l’Ordre du continent vert et eux chassaient alors le même lièvre. En même temps, elle avait été soulagée. Soulagée de ne pas avoir a affronté l’idée morbide d’abattre une créature aussi rare que cette Dragonne blanche, car elle avait eu ce pressentiment. L’Empire comptais bien l’abbatre si elle ne venait pas d’elle-même et se fiant à l’époque au très peu qu’elle connaissait des Dragons ainsi que principalement de cette dernière, l’issus était lugubre. Elle n’avait eu aucune préparation en tant que tel, cela avait été d’ailleurs sa première mission à vie alors qu’elle était encore apprentie Seccyeth. Elle n’avait pas son mot à dire et devait suivre le groupe, en silence.

Maintenant, c’était un peu différent. Elle était depuis les années, même si elle apprenait à tous les jours, ce que l’on considérait comme une Seccyeth accomplie. Elle connaissait bien les Dragons et n’avait généralement pas de mal à les approcher. Sa vision des choses et de la vie avait beaucoup évolué, changer drastiquement pour certaines facettes même. Aujourd’hui donc, elle s’apprêtait à remettre les pieds dans la Forteresse depuis plus d’une dizaine d’années. Bien que cela fasse longtemps, elle n’arrivait toujours pas à mettre derrière ses mauvaises expériences, remontant le tout en un nœud fortement noué dans sa gorge. Ses mains étaient moites et elle avait ce malaise dérangeant à l’intérieur d’elle. Elle savait que c’était bête. Elle savait que c’était inutile, mais malgré tout ce qu’elle pouvait faire pour se raisonner, son corps réagissait contre sa volonté. Elle n’avait jamais eu sa place ici, alors qu’elle aurait pu, si jamais elle avait été… Différente de ce qu’elle était et avait été. Elle ne regretterait jamais d’avoir eu une vie de Seccyeth plutôt qu’une vie de Sorcière. Même si ses pouvoirs dépassaient de loin ceux de la majorité des Sorciers, Sehnsuch restait bien trop humble face à ses capacités. Timide même.

Franchissant finalement les grandes portes, elle se dirigea pourtant sans hésitation à l’endroit où se trouvait la salle de réunions. Elle connaissait les couloirs comme si elle n’avait jamais quitté ce lieu. Elle y avait pourtant tout de même vécue cinq années. Cinq longues années à découvrir tous les recoins de la Forteresse. On dirait que rien n’avait changé, sauf elle. Elle jouait un peu nerveusement, perdue dans ses pensées avec la broderie du collier noir qu’elle portait toujours à son cou pour camoufler cette vieille cicatrice qui pourtant ne lui faisait plus honte. Elle croisa même cette salle, où une partie de son destin avait changé. Sans s’en apercevoir, elle avait arrêté de marché, fixant la porte. Vermeille lui pinça l’épaule avec son bec pour la ramener à l’ordre, la faisant sursauté et échapper un léger «Aie» presque imperceptible. Elle eut un bref sourire en coin et caressa doucement les plumes de son Corbeau monstrueux, qui apprécia bien entendu cette marque d’affection et laissant échapper un croissement grave qui résonna dans les couloirs. En guise de réponse, la demi-Pardusse lui tapota le bec de son index. Valait mieux qu’il reste silencieux, les gens de la Forteresse n’avait jamais apprécié de la voir se balader dans celle-ci avec un volatile et cela n’avait sans doute pas changé.

Elle tourna finalement le coin pour arriver devant la porte de la salle de réunion. Ses sens avaient captés la présence d’Amélia ainsi que d’une personne qu’elle ne connaissait pas. Il fallait dire qu’elle ne connaissait pas vraiment la Chevalier, mais elles c’étaient rencontrer lorsqu’elle n’était qu’une apprentie, dans cette fameuse grotte où elles avaient reçus un artefact. À l’époque, elle n’avait pas eu droit à ses pouvoirs, car la grotte lui avait joué un mauvais tour. Aujourd’hui, les choses étaient bien différentes. Elle aussi, elle était différente. Elle n’était plus cette jeune adolescente troublée, impressionnable et timide. Elle était une jeune femme assurée qui savait un peu plus mettre à l’avant son caractère. Il fallait dire qu’avoir une amie comme Izékielle, apprenait incontournable ment quelqu’un à s’affirmé, mais bon, ce n’étais qu’un détail.

Sans plus attendre, elle toqua un petit coup avant de rentré. Apercevant la Chevalière ainsi que l’autre femme inconnue, elle inclina légèrement de la tête et se présenta. Bien qu’Amélia la connaissait, elle ne connaissait pas l’étrangère et elle préférait bien ce mettre un nom sur son visage. Ainsi donc, elle ne tarda pas à se présenté par le biais de la télépathie, comme toujours.

**Bonjour, je m’apelle Sehnsuch et lui, c’est Vermeille.**

Direct et sans détours, elle se contenta d’offrir un bref sourire aux deux femmes présentes, même si elle savait que la Chevalière la connaissait, de nom, plus qu'autre chose. Vermeille quant à lui déploya ses ailles et s’envola directement sur une poutre plus haut, comme s’il avait toujours fait cela – Ce qui n’étais pas tout à fait faux.- Elle était curieuse d’avoir plus d’information sur la mission, car pour l’instant, elle savait seulement qu’elle avait été affecté pour faire une suite concernant la Dragonne échappée, mais sans plus. Elle se sentait légèrement tendue, car elle espérait qu’on ne l’avait pas recruté afin de finalement chassé et abattre la créature, car elle en serait incapable. Elle finit par déloger son sac a bandoulière de sur son épaule et le déposa sur le sol à côté d’elle pour ensuite poser ses yeux sur les plans sur la table. Elle put rapidement conclure que les X étaient les lieux où Zarishka avait été repéré. Les sourcils froncés, elle écouta les paroles de la Chevalier, sans détacher son regard de ce bout de parchemin.

La Prêtresse-Seccyeth tiqua bien aussitôt aux paroles d’Amélia. L’abattre? Ce mot la dérangea. C’était drastiquement jeter, mais cela ne l’étonnais pas vraiment. Elle ne pouvait que ce dire que c’était ainsi que songeaient les Chevaliers. Même si côtoyer Zephyr lui avait appris beaucoup, elle ne pouvait s’empêcher de le mettre à part, car il était différent, comme elle. Elle laissa cependant la Chevalière terminer ses propos, l’écoutant d’une oreille un peu distraite, jusqu’à ce que son nom soit prononcé, la forçant donc automatiquement à lever son regard vairon sur elle. En d’autre temps, elle n’aurait jamais osée, bien trop timide, bien trop, peureuse pour cela, mais aujourd’hui, c’était différent. Mais elle? Chef de mission? Cela dépendait des attentes de l’Empire et à en voir par les paroles de la Chevalier, cette mission était d’avance vouée à l’échec. Elle hocha négativement de la tête, laissant échapper un bref rire. Léger, sans aucune malice. Après tout, Sehnsuch n’en avait aucun, ou presque.

**Zarishka ne voudra jamais revenir sur Irianeth si on le lui demande et encore moins si vous croyez qu’elle se le laissera imposer. C’est une Dragonne. Une Dragonne né sur Enkidiev, convaincue que l’Empire l’à enlever. Elle ne nous suivra pas.**

Elle prit une pause et s’éloigna de la table, marchant jusqu’à la fenêtre pour observer l’extérieur, les bras croisé, puis se retourna.

**Et on ne risque même pas de l’apercevoir si vous penser qu’on ira avec d’autres effectifs. Moins nous seront et plus nous auront de chances de la voir. Si elle a été aperçue à Diamant il y a quelques années, elle n’y ai sans doute même pas. Je crois cependant que la simple information que nous avons qui vaille la peine de s’attardé est le fait que je crois aussi que sa tanière et quelque part dans les territoires nordiques, mais même si je suis Seccyeth, je ne suis pas devin. Les informations que nous avons à son sujet son trop vague.**

Elle observa un moment ses interlocutrices. Elle se sentait un peu bizarre d’aller autant à l’encontre d’une pensée et de pouvoir l’exprimer, mais cela ne ferait en rien avancer quoi que ce soit si elle gardait cette idée négative pour elle. Ceux qui avaient créé cette mission rêvaient en couleurs. Elle continua.

**Lorsque j’étais apprentie Seccyeth, il y a 10 ans, j’ai fait partie du groupe pour la rattraper justement, ou l’abattre. Enkidiev était aussi de la partie, semblerait-il que nous chassions le même lièvre. Il est plutôt normal qu’ils aient entendu parler d’elle. Un Dragon en pleine croissance, peut dévorer plus de quatre vaches en une journée après son stade de dormance. Bref, On ne l’a qu’aperçus, puis, ce fut la confrontation avec un groupe de Chevaliers. Zarishka est très, très intelligente et n’a surtout aucun malice. Cette confrontation à briser toute nos chances de ne serait-ce que de communiquer avec elle. Elle a fui. Car elle préfère de loin fuir que de confronté. Elle n’a pas les caractéristiques d’un Dragon mâle sauvage, qui peut être très dangereux et imprévisible. Mon ancien maître a eu la chance de la côtoyer lorsqu’elle était petite et c’est grâce à cela que je peux avoir ces informations. Tout ce que je vois c’est qu’elle veut simplement avoir son propre territoire et elle semble avoir choisi le nord d’Enkidiev et il n’y aura rien que nous puissions faire pour la convaincre du contraire.**

Elle observa de nouveaux les deux femmes. C’était si négatif comme première impression, elle le savait bien, mais ne voulaient-elles pas avoir son avis? Apprendre? Comprendre? Alors voilà, cours 101 Dragon.

**Alors si on suit la logique Impériale, nous devrons plutôt nous préparé à une mission d’abattage et franchement, si tel est le cas, ce sera sans moi. Je ne compte pas me déplacer sur Enkidiev et diriger un groupe destiné à tuer une créature aussi rare et magnifique que cette femelle aillée.**

Voilà le magnifique côté d’être Seccyeth. Elle pouvait refuser. On ne demandait jamais d’explication sur ce mode de pensée étranges et hors de l’ordinaire qu’avait parfois cette communauté.

**Sans compter que la technique pour abattre un Dragon est de le provoquer, de le forcé à nous attaquer. Les armes sont lourdes et difficile à manipuler, mais pas impossible. C’est avec ces armes qu’Irianeth à presque réduit à néant la race des Dragons, il y a de cela plus de soixante ans. Regardez**

Elle c’était penchée pour sortir un vieux parchemin de son sac qu’elle posa sur la table. Effectivement, l’arme faisant environs trois mètres de long par deux mètres de large et semblait être munie d’une sorte de catapulte.

**Celle-ci est la moins mortelle, bien que le Dragon peut se blessé mortellement dans sa chute. Cela sert à les capturer, ont lancé un filet lorsqu’il frôle le sol pour nous charger et ont souhaité que le filet fera le boulot avant qu’il fasse de nous qu’un vulgaire tat de cendre, ou qu’il nous brise en morceau d’un coup de queue, ou de patte, ou de crocs…**

Elle sortit un second parchemin avec un autre modèle.

**Celui-ci est le même principe que le premier comme vous pouvez le voir, sauf qu’au lieu de lancer un filet, il projeté une lance qui est destiner à blessé mortellement le Dragon. Le but est donc d’atteindre les organes vitaux en évitant les écailles les plus robustes. Les moins robustes étant au niveau de la clavicule.**

Aurait-elle pu refuser de donner ses informations pour préserver la vie de la Dragonne? Oui, mais cela n’aurait rien changé, un autre Seccyeth aurait bien dû le faire et même en faisant quelques recherches bien songés, cela n’avait rien d’une information secrète. Elle appuya donc l’une de ses mains sur la table et repoussa une mèche qui avait glissé devant son visage, pour observer les deux femmes.

**Ce que je vous propose pour cette mission, est d’aller dans les Royaumes Nordiques et d’investiguer sur les dernières présences de la Dragonnes avec quelques effectifs... Si celle-ci dépassent un mois, nous avons alors deux options : Ou elle est en dormance, ou elle est en mode chasse et reconnaissance de son territoire ce qui bien entendu, m’étonnerais qu’elle ne fasse que ce tenir sur les Royaumes conquis et côtier, si vous voyez ce que je veux dire. Si tel est le cas, cela signifie que nous ne pourrons nous déplacer à travers Enkidiev avec un groupe, si, bien entendu, nous comptons… Bifurquer sur quelques frontières. Zarishka ne se tiendra sans aucun doute pas sur les Royaumes côtier, si elle n’est pas au nord, elle sera en chasse et donc, sur les Royaumes avec des vallées pour du bétail. Si elle est en mode chasse, elle aura surement mis certains villages en alertes… Ce qui veut dire que nous avons de fortes chances de ne pas être les seuls sur ses traces… Je crois que nous devrons demander une autorisation de nos supérieurs.

Elle observait toujours ses interlocutrices. Est-ce qu’elle avait trop lancé d’informations d’un coup? Sehnsuch n’avait pas été considéré comme une rêveuse par tout le monde par le passé pour rien. Heureusement, si on l’avait souvent demandé pour des missions d’espionnage, c’était parce-qu’elle était en mesure de se faire discrète, même avec un énorme Dragons à ses côtés.

**Personnellement je n’ai aucun problème à savoir me faire discrète sur les territoires ennemis, mais je crois que nous devrons garder en tête qu’une potentielle confrontation n’est pas du tout hors contexte. D’où l’autorisation de nos supérieurs.**

El fait, elle voulait un peu juger de la façon d’agir et de réfléchir de ses potentielles coéquipières de mission. Il était évident que leurs supérieurs, avec ces risques évoquer, refuseraient de leurs laissé l’autorisation de passé en territoire ennemis. Peut-être qu’avec un peu de chance elles réaliseraient que cette mission était effectivement vouée à l’échec. En fait, elle serait très étonner si les deux présente choisissaient d’un commun accord la potentielle idée de sortir un peu des sentiers battus et de brisé quelques règles… Pour ne revenir sans doute avec aucun Dragon à moins d’un miracle. Elle n’était cependant aucunement inquiète, même si cette mission s’avérait plus délicate sans doute que prévue. Elle garda pour elle ses qualités magiques, c’était le genre de chose qu’elle n’étalait pas au grand jour. Après tout, elle n’était aux yeux de la majorité juste qu’une Seccyeth. Une Seccyeth aux capacités assez puissante pour être en mesure de tenir tête à la grande majorité des êtres dans ces Élites en tête à tête. Alors contre des verts? Un jeu d'enfant. M'enfin... Elle n'avait simplement plus peur. Elle n'étais pas stupide non plus et n'étais pas du genre en confiance excessive, comme certains, mais ont la sous-estimais, elle même apprenait à cesser de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9649-sehnsuch-la-reveuse
#Smile

avatar
Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 05/08/2014

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 23-28 ans [G18]
Rôle: Sorcière
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 1 [Pv Smile, Sehnsuch]] Sam 05 Nov 2016, 20:13

Smile était terriblement excitée en se préparant ce matin là. Elle avait dernièrement reçu le titre de sorcière impériale et jouissait d'une certaine liberté qu'elle appréciait grandement. En tant que nouvelle membre, on lui avait attribué quelques tâches répugnantes qu'elle effectuait sans se plaindre et avec un enthousiasme surprenant, limite irritant. N'y avait-il rien pour détruire cette humeur débordante? En fait, peu de choses, et beaucoup à la fois, auraient pu ternir son bonheur. Mais, n'était-elle pas une sorcière, désormais? Izékielle pouvait être fière d'elle! Elle avait passé à travers les étapes, les épreuves et le temps avec un brio assez impressionnant. N'était-elle pas une mesure d'exception à la base? La petite sauvage tout droit sorti des profondeurs de la forêt noire et qui avait fait montre d'un grand talent et d'un capacité d'apprentissage impressionnante?

Analiani, en tout cas, était profondément fière d'elle-même. Et encore plus aujourd'hui, alors qu'elle se préparait pour sa première mission sérieuse. Petit déjeuner, des étirements afin d'activer son esprit - qui était somme toute intensément stimuler d'avance - et un bon bain avant d'enfiler une robe confortable et mouvante qui ne la restreignait absolument pas dans ses mouvements. En fait, parfois elle se disait que les hommes devraient porter la jupe. La mobilité en est nettement décupler selon elle. Mais bon, qui était-elle pour changer les habitudes de vie de ces êtres civilisés, alors qu'elle n'en était partie intégrante que depuis peu. Quoiqu'il en soit, c'est presque en gambadant qu'elle se rendit à la salle de réunion, ne se retenant point de faire quelques valses en route quand il n'y avait personne pour la voir lâcher son fou.

En entrant dans la pièce, elle fut ravie de constater que l'un de ses collègues n'était nulle autre qu'Amélia, celle qui l'avait sorti de la forêt, qui l'avait nourri et soigné et, probablement, sauvé la vie, puisqu'elle souffrait à l'époque de malnutrition. La deuxième membre de cette expédition arriva peu de temps après, alors Liani s'était contenté de salutations polies. La voix télépathique de la seccyeth la surpris, mais elle répondit, dans un sourire :
« Bonjour, moi c'est Smile. » Elle observa le corbeau, nullement impressionnée, mais parfaitement intéressée. Elle en avait vu plusieurs de ces volatiles dans la forêt noire et savait que c'était des charognards. Mais il ne l'effrayait point. Comme la femme chevalier allait droit au but, la jeune sorcière se retint de faire preuve d'effusion. Peut-être était-elle la seule à en être heureuse, après tout. Elle était débutante, ce n'était pas un secret. En fait, c'était sûrement la raison de la présence d'une chevalière aussi expérimentée, selon elle. Et la première à avoir établit un contact avec la sauvageonne. Elle était relativement peu sociable, dans le sens où les interactions sociales qu'elle avait connu ces derniers années s'étaient faites sous la coupe d'Izékielle qui préférait qu'elle se taise pour mieux apprendre... quand elle ne la jetait pas dans un précipice quelconque pour s'amuser d'elle.

Avait-elle déjà vu un dragon de proche? Non. Elle savait d'avance qu'elle serait impressionnée par la Zarishka. Cela ne rendait la mission que plus intéressante et stimulante. Son opinion sur la question? Elle allait devoir se renseigner davantage sur les dragons. Elle savait plusieurs choses sur eux, mais n'avait jamais pris le temps d'étudier en profondeur leur comportement et leur faiblesse; ce n'était pas le peuple d'Enkidiev qui allait les attaquer avec un dragon! Ainsi, elle fut particulièrement attentive aux propos de Sehnsuch. Elle trouvais ses propos fort intéressants. Se penchant sur la table, Analia observa les parchemins et écoutant les explications qui les accompagnaient. En fait, même si l'opinion de la dernière arrivée ne reflétait en rien de qu'elle avait entendu qu'on attendait d'eux, elle était impressionnée par son assurance et la quantité d'informations fournies. Il y avait certainement un moyen de discuter avec la bête. Peut-être la convaincre, sans réellement le lui demander gentiment, mais simplement en discutant. N'était-elle pas plus en danger à semer la peur et la confusion sur le continent, qu'en déménageant là où elle serait acceptée?

Puisque le silence commençait à s'éterniser, toutes à leur pensées, Smile en déduisit que la seccyeth avait donner tout ce qu'elle avait comme information. Elle entreprit donc d'ouvrir la bouche et de faire connaître son avis sur la question.
« Toutes ces informations sont terriblement pertinentes, et j'admets que je suis d'accord avec votre point de vue, Sehnsuch. De toute façon, quelque que soit la décision de capture, ou autre, que nous prendront, il faut commencer par la repérer, définir ses allées et venues, où est sa tanière, et ensuite il nous sera plus aisée de peser les options qui s'offrent à nous. Il est impossible de décider qu'il n'y aucune chance de la capturer, si on ne sait pas où elle est... Bien sûr, je ne suis pas une spécialiste des dragons, et si vous affirmez qu'elle n'écoutera pas, je veux bien le croire. Mais peut-être pourrait-il y avoir un moyen de la convaincre? Qui n'implique pas de blessures ni de paroles inutiles? » Ça lui faisait un peu drôle de s'entendre parler, avec un tel sérieux. Son inexpérience devait briller comme le soleil au milieu du ciel. Au fond, peut-être était-ce plus une mission formative? Cela expliquerait peut-être le fait qu'elle semble vouée à l'échec dès le départ.

« Je suis certaine que si nous unissions nos capacités respectives, nous saurons trouver un moyen de l'entraver ou de la convaincre. Je ne connais pas toutes vos capacités... » En fait, elle en connaissait un peu sur Amélia, seulement, pour l'avoir côtoyer et croiser à quelques reprises. « ... mais il y a sûrement quelques choses que nous saurons,et pourrons, faire lorsque nous serons sur place. » Elle haussa les épaules avec un léger sourire en coin. « De toute façon, la reconnaissance des lieux et du sujet sont actuellement nos seules possibilités, ensuite il y aura toujours moyen de s'ajuster. » En faisait-elle trop? Essayait-elle trop d'avoir l'air naturelle et professionnelle? Peut-être... elle avait l'impression d'avoir le mot « débutante » d'inscrite sur le front même si elle s'efforçait de demeurer calme et sereine. En fait... elle était terriblement excitée à l'idée d'exécuter cette mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 453
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 1 [Pv Smile, Sehnsuch]] Lun 07 Nov 2016, 12:24

La chevalier impérial n'avais pas le cœur a sourire malgré la bonne humeur de ces deux collègues de mission. Ce qu'elles s'apprêtaient a faire n'était définitivement pas une partie de plaisir. Si, elle n'avais aucune connaissance sur la chasse au dragon, ce n'était pas parce qu'elle n'avais jamais participé a l'un de ceux-ci. Mais simplement qu'elle avait plutôt préférer tenté les choses a sa manière et de son côtés... qui s'était plutôt montré vain. Amélia n'en était pas a sa première chasse au dragon. Mais c'était la première fois qu'on l'a mettait sur ce genre de mission avec elle a la tête. Ce n'était pas mal en soi, puisque cela lui permettrais de développé ses talents de leadership en utilisant les meilleurs atout de chacun. Ouais enfin... ce même si elle donnait virtuellement le contrôle de la mission a Sehnsuch... Du moins, jusqu’à ce que celle-ci réagisse a ses questions.

La demi midjin fut tout d'abord surprise de sa réaction. Comme si ce qu'elle avait dit revenait de l'absurdité ou du miracle. Pourtant, allez parlé a un dragon ou le tué n'était pas tant sorcier. Il était vrai que la cible avait déjà réussi a s'enfuir. Si les Seccyeth n'avaient pas envoyé d'autre seigneurs du ciel pour abattre, c'était probablement parce que les ressources nécessaire a cette chasse serait trop coûteux versus ce qu'ils pouvaient être capable de faire sans. Au moins, ils avaient tout de même droit a l'expertise d'une Seccyeth. Mais plus elle dévoilait son opinion, moins la maître-magicienne aux cheveux immaculé était persuadé que cette jeune femme soi la personne qu'elle avait besoin pour cette mission. Tout d'abord, elle se fit fataliste en tentant de les persuadés que tenté de convaincre la dragonne était en vain. Ça... c'était a la base suffisant pour qu'Amélia n'ait aucune envie de l'avoir dans son équipe. Le groupe n'avait même pas commencer a parlé de plan que la seccyeth était déjà en train de croire au résultat le moins favorable. Pourtant, la suite de ces paroles fut un peu plus songer. Il était vrai qu'un dragon pouvait se déplacé a grande vitesse. D'un bout du continent a l'autre, les dragons pouvaient ce faire en quelques jours a peine. Hors, avec les informations approximative qu'elles avaient, l'estimation et la déduction était leur seul recours. Est-ce qu'Amélia considérait la mission impossible pour autant? Non. Tant qu'a Sehnsuch? Elle en était moins sur. Smile tant qu'a elle était attentive malgré son excitation plutôt évidente.

La suite des informations que lui donna la jeune muette fut encore plus informative aux yeux de la chevalier. Mais cela accentua d'avantage la piètre opinion que la seccyeth commençait a lui faire voir. Quelque chose ne collait pas a cette histoire... D'après ses dires, elle avait fait partie de la mission de chasse qui avait échouer des années plus tôt. Pourtant, si vraiment ils n'avaient eu aucune chance de communiqué avec la dragonne. Comment pouvait-elle en savoir autant a son sujet? C'était elle rapproché de celle-ci durant ses années d'apprentie ou d'élève? Sehnsuch continua ensuite en déclarant que leur seul option viable était donc de lui apporté la mort. Si cette option n'était certes pas la priorité d'Amélia, elle en était tout de même résolu a l'accepté. Ce qui n'était définitivement pas l'avis de la Seccyeth. D'ailleurs, le regard de la demi-midjin s'alourdit a son égard. Vraiment... Cette jeune femme n'était définitivement pas ce a quoi elle s'attendait venant de la part des élites. S'en était pitoyable, risible, carrément ridicule. Bien sur, elle la comprenait un peu. Ce n'était pas la première fois qu'Amélia se trouvait avec une décision qui n'était pas agréable a prendre. Mais au contraire de la jeune Seccyeth, la chevalier était capable de voir plus loin que le bout de son nez. S'en était enrageant a quel point la midjin céleste avait l'impression qu'on lui avait envoyé que des enfants pour cette mission. Était-ce vraiment un cas perdu et ils l'avaient envoyé faire cette tâche juste pour développé l'expérience de ses deux collègues sous sa vigilance, peu importe le résultat? Elle refusait de croire en quelque chose d'aussi ridicule. Plus de chose était en jeu que les deux femmes semblait le comprendre et ça... c'était quelque chose qui dérangeait beaucoup la chevalier.

Elle laissa néanmoins Sehnsuch continuer ses explications. Heureusement, même si elle ne se montrait pas très coopérative a être actif durant la mission, ses informations étaient tout de même apprécier. Il fallait dire, si elle ne faisait pas au moins ce minimum, sa réputation en tant que Seccyeth n'en serait plus qu’entacher. Et tout ceux qui avaient un minimum de connaissance sur les ordres avaient une idée que cette dernière était déjà sur la corde raide a cause de son incapacités a contrôlé son dragon sauvage. Bref, elle ne s'aidait certainement pas en s'affirmant de la sorte. Si elle continuait, le risque qu'on la considère comme traître n'allait pas qu'être une menace...

En ce qui concernait ses armes. Amélia les avaient déjà vu. Bien qu'elle avait une vague idée de leur utilisations sur le terrains, Sehnsuch marquait un point sur la technique utilisé afin de piéger les dragons. Et si la dragonne était comme elle le disait, sans malice, il serait encore plus difficile de la piéger avec ces armes. Le pire, était probablement le déplacement et la constructions de ses armes. Si vraiment la dragonne habitait dans les territoires nordiques, ces armes la ne leur serait pas d'un grand secours. Sans compté la difficulté et le temps escompté a leur transport et leur constructions, Zarishka aurait très certainement le temps de les voir arrivés, ce préparer, et fuir. Non, pour cette chasse, la chevalier n'était pas sur que cette méthode serait assez efficace. Bref, pour le moment la chevalier n'y voyait que des problèmes. Problèmes qui s'accentuait avec les théories de la prêtresse des ténèbres. Il était vrai que c'était possible de devoir se rendre sur les territoires ennemis. Et ça, ce serait pratiquement impossible a faire s'ils étaient un groupe de chasse. Surtout s'ils avaient a transporté les machines de sièges. C'était donc un point de plus pour ne pas les enlever. Amélia ne voyais pas trente-six solutions. Pour une première fois, elle pourra tester les compétences de la jeune sorcière qu'elle avait libérer de l’existence d'une vie de sauvageonne.

D'ailleurs, Smile fut la première a répondre, alors qu'Amélia se dirigea vers la fenêtre, l'air exaspérer. Elle écouta les propos de cette dernière. Son inexpérience parlait d'elle même. Sa naïveté aussi... Ce n'était pas une bonne chose en soi. Mais elle était encore jeune et n'avais que peu d'année d'apprentissage. Pour ce simple fait, elle pouvait peut-être ce montré un tantinet moins dur a son sujet. Tant qu'a la Seccyeth par contre, elle était assez expérimenté pour que sa façon d'agir ne soit définitivement pas digne d'une personne de sa stature.


''Smile... Ne soit pas naïve. Allez dans un lieu sans un minimum de préparation est une façon très stupide d'aborder les missions. Bien sur, il est rare que tout arrive selon les plans et savoir s'adapté est primordial dans ses conditions. Mais tu ne devrais jamais partir sans avoir au moins plusieurs plans de départs.''

Dit-elle d'une voix calme malgré le petite teinte d'irritation qu'elle ne se força même pas a cacher. Après un court moment de pause, l'hybride midjin se retourna vers ses interlocutrice.

''Tant qu'a toi Sehnsuch, si on suit ta logique...''

Amélia avait bien entendu accentuer cette phrase. Elle espérait que la jeune femme comprenne que ce n'était pas tout a fait de son ressort. Un ordre avait été donner... Elle était sensé le suivre sans rechigner. Refusé, pour une raison aussi simple que sa propre petite personne, était très mal vu au sein de l'élite impérial.


''...Nous n'aurons plus besoin de tes services pour cette mission. Tu est désespérante... tu considère déjà la solution la plus simple avant même d'avoir essayé. Toi même a avoué qu'a vôtre dernière rencontre vous n'aviez même pas eu la chance de communiquer avec. Et en plus a tes dires tu semble en savoir plus sur elle que n'importe qui. Tu connais une partie de son histoire, tu connais sa détresse. Tu est la seul ici qui a une chance de lui faire voir la réalités des choses et sans même essayer du abandonne. Sans comptés que tu ne semble pas comprendre qu'il ne s'agis pas ici que de Zarishka. Il y a une raison pourquoi les Seccyeth garde jalousement les compagnons sur Irianeth. En tant que Seccyeth, les raisons ne devrait pas t'être inconnu. Et pourtant tu ne pense qu'a toi et a ton petit cœur qui ne supporterais de prendre tes responsabilités en mains. Laisse moi te rappeler que cette mission a bien plus d'importance que la vie d'un dragon. Les risques de laissés ses êtres se répandre sur Enkidiev peut être très néfaste pour nous. Imagine toi que Enkidiev réussissent a l'approcher. Combien de chose pense tu qu'ils pourront apprendre des dragons avec elle. A quel point pense tu que cela dangereux pour nos compagnons si ce genre d'information leur serait donné. Accepterais tu donc de perdre ton ami simplement parce que tu as refusé d'aider un autre dragon? Parfois, il faut faire des sacrifices pour la bonne cause. Et même si j'admet que zarishka est un trésor naturel, elle n'en reste pas moins un élément dangereux pour l'empire. Si nous ne pouvons pas la convaincre, alors nous n'avons qu'un choix. Si tu ne crois pas en toi au point de l'abandonner a son sort, alors il ne nous reste qu'une solution a son sujet. Honnêtement Sehnsuch, tu est défaitiste, tes résolutions sont faible et tu est la seule seccyeth qui possède un dragon qu'elle n'est pas capable de contrôlés. Non seulement tu est une honte a l'empire mais tu est une honte pour les seccyeths. Tu devrais plutôt te dirigés vers l'enseignement a la place. Sa t'irais surement mieux. Maintenant, si tu n'a rien a rajouté a ce sujet, tu peut disposer.''

La demi-midjin détestait ce qu'elle était en train de faire. Elle n'était pas de ceux qui aimait rabaisser les gens pour les critiquer. En fait, elle préférait les voir évolué sous des éléments positifs. Mais la s'en était trop. Sehnsuch était sensée être une seccyeth a part entière. La seule impression qu'elle lui donnait présentement était qu'elle était encore trop jeune et inexpérimenté pour prendre ses responsabilités en main. Il fallait dire que c'était aussi étonnant de la part de la chevalier d'agir ainsi. Elle était reconnu pour son humeur habituellement souriante et amical. La, elle jouait carrément la méchante chevalier disciplinaire. Après tout, si quelqu'un n'était pas capable de voir les choses d'un œil plus ouvert et responsable, qui le ferait? Sans vraiment attendre sa réponse, la chevalier ce tourna vers Smile.

''Smile, je vais avoir besoin que tu trouve auprès des sorciers tout les méthodes magique susceptible de capturer ou d'abattre un dragon. Les armes de sièges ne nous seront pas d'un grand secours au vu de la difficulté a les déplacés et le nombre d'effectif peu restreint qu'on a. Si on a vraiment aucun choix nous les utiliseront. Mais je préfère gardé cette méthode inefficace qu'en dernier recours. De plus, si Zarishka est vraiment sans malice, l'attirer dans un piège n'en sera que plus difficile. Il nous faut donc trouvé une alternative...''

Pour l'instant, c'était tout... Smile avait déjà son objectif de préparation a ce sujet. Amélia de son côtés commençait déjà a pensée a un autre seccyeth a lequel demandé de l'aide pour cette mission, si celle-ci acceptait. Sehnsuch tant qu'a elle? La chevalier ne la considérait déjà plus de la mission, a moins que celle-ci ne démontre un peu plus de professionnalisme. C'était comme ça, mais elle n'avais pas besoin de poids mort dans le groupe... Déjà qu'elle avait a surveiller une jeune sorcière inexpérimenté... C'était vraiment sa chance aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sehnsuch
Animateur - Seccyeth
Animateur - Seccyeth
avatar
Nombre de messages : 113
Rôle : Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
Date d'inscription : 16/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 25-29 ans (G19)
Rôle: Seccyeth & Prêtresse de Behemoth
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 1 [Pv Smile, Sehnsuch]] Lun 07 Nov 2016, 16:49

Elle attendait la suite. Sensible comme elle était, elle n’eut cependant aucune difficulté à ressentir le mécontentement de la Chevalier à mesure qu’elle avançait dans ses propos. Quant à la nouvelle Sorcière, son excitation. Au moins, il y en avait une pour garder un semblant de bonne humeur dans ce trio. Sehnsuch c’était même attardé un peu sur elle, lui offrant un bref sourire, limite remplis de compassion. La pauvre, elle ne savait vraiment pas dans quoi elle s’embarquait. Pas nécessairement dans cette mission, mais simplement en intégrant l’Ordre des Sorciers. Ils étaient tous malade. L’était-elle elle aussi? Cette simple idée la fit un peu frissonner, mais elle resta de marbre pour les autres.

La Seccyeth, à sentir la tension dans l’air, comprenait bien qu’elle serait sans doute sanctionner d’une façon ou d’une autre pour ses propos. Comme si c’était la première fois qu’elle ne collait pas avec le magnifique décor préparé sur mesure de l’Empire. C’était pour elle du déjà vue, du réchauffé. Si ses paroles pouvaient paraître pour de l’arrogance, alors dommage pour ceux que cela offusquait et qui choisissaient de resté ainsi fermé d’esprit. Elle avait passé sa vie à vouloir plaire à tout le monde, à se faire tranquille, petite et discrète. À souffrir en silence, avec ses démons. Maintenant qu’elle était guérit, elle devait réapprendre à s’affirmer. Elle n’allait pourtant pas dans l’excès, mais les réactions négatives à ses convictions étaient bel et bien attendues. Il n’y avait là aucune surprise pour elle.

Lorsque la Chevalier repris la parole, elle écouta d’une oreille distraite, jetant un bref regard à Smile. Elle avait certes raison, mais la naïveté de celle-ci pourrait être un atout pour la mission. Zarishka était intelligente et pouvait ressentir les émotions assez aisément, surtout les négatives. À première vue, si elle plaçait Zarishka devant Smile et Amélia, Smile l’emporterait haut la main. La Chevalier réfléchissait trop, cherchait trop à ce que tout soit parfait, mais ce serait impossible. Elle ne pourrait contrôler tout autour d’elle, encore moins un Dragon à demi sauvage. Peut-être que cette mission était vouée à l’échec, mais cela apprendrais sans doute beaucoup à Amélia aussi, pas seulement la nouvelle Sorcière et elle, visiblement.

La Chevalier était resté un moment dos à elles, puis, se retourna pour finalement laisser tomber le verdict à son propos, dévoilant ses pensées à son sujet au passage. Plus besoin de ses services? Désespérante? Et elle, elle se croyait parfaite peut-être? Si elle se considérait professionnelle, alors elle ne l’était aucunement. Elle ne pensait pas deux secondes aux fait que malgré les ordres, il fallait parfois réfléchir, trouver une logique. De toute façon, elle avait été ouverte à l’idée de commencer par aller explorer et voir ensuite, mais il semblerait que la Chevalier aurait préférée qu’elle hurle en jurant qu’elle mettrait à mort le Dragon, sans réfléchir et investiguer préalablement. De plus, l’insulté de la sorte n’avancerait à rien, cela ne faisait que la blessée, mais peu importe. À mesure que la Chevalier parlait, Sehnsuch ne put s’empêcher d’afficher un sourire, peut-être un peu triste, mais un sourire quand même. Elle n’était pas en colère, elle était simplement un peu déçue elle aussi d’Amélia. Certes, Sehnsuch était prête à avouer qu’Amélia avait raison sur certains points. Le contraire aurait été bête de sa part. Il était vrai que l’idée qu’Enkidiev s’emparant de Zarishka était une idée désagréable il fallait l’avouer. C’était pourquoi elle était là, surtout et c’était pourquoi elle aurait tenté de trouver une façon de raisonner la Dragonne, si elles la voyaient et arrivaient à l’approcher, bien entendu, mais Amélia ne semblait pas vouloir lui donner cette chance. Ayant arrêté son idée sur ses paroles, celles qui lui déplaisaient uniquement.

La Chevalière renchérie ensuite avec ses insultes. Pour qui se prenait-elle? Une honte pour les Seccyeth? Indigne d’eux? Comment osait-elle? Elle n’en était pas unes et heureusement pour elle, car la jeune demi-pardusse ne se serait pas gêner pour lui faire ravaler ses paroles et une tonne d’idée fusèrent dans son esprit. Vermeille croissa, sentent la tension chez sa maîtresse augmenté. Elle lui jeta finalement un regard noir lorsqu’elle osa mentionner son Dragon. Visiblement, elle n’avait pas fait ses devoirs avant de parler et c’était une très grave erreur. Elle préférait jeter le blâme sur elle et le pire, c’était qu’à la limite elle arrivait à comprendre un jugement si hâtif. Elle devait sans doute lui en vouloir encore pour cet évènement dans le Desert, malgré que son Dragon lui ait sans doute sauvé la peau des fesses, mais ça, elle ne l’avouerait jamais. Sehnsuch, l’éternel moutons noirs dès qu’elle se frottait aux autres ordres. Sa en était assez pour elle de cette rencontre. Après tant d’années, rien ne changeait. Elle leva son avant-bras en l’air, ce qui attira aussitôt son monstre sur celui-çi.

**Un Chevalier qui mentionne à un Seccyeth qu’il est une honte pour sa propre faction sans même connaître celle-ci. Suis-je la seule à trouver cela ironique? Et quel professionnalisme, vraiment.**

Elle fit quelques pas vers la Chevalier, assez pour n’avoir qu’à étendre la main pour la toucher. Son regard vairon plongé dans ses pupilles bleutés.

**Et ne t’avise plus jamais de parler de Kronos et de mon lien avec lui en ma présence.**

Corde sensible? Elle n’avait aucune idée de ce que ce Dragon avait pu traverser, à quel point il avait pu souffrir à cause de ces malades du contrôle. Une âme, ça ne se soignait pas en quelques mois, ni quelques années. Surtout pas un Dragon avec une si bonne mémoire. C’était difficile, épuisant parfois. Elle travaillait fort. Non pour l’imagine, mais pour lui, car il était magnifique et qu’elle était la seule à en avoir la patience, à acceptés ces difficultés. Les cicatrices étaient longues à guérir, mais ils faisaient de leurs mieux. Sehnsuch avait de la chance d’être liée à lui et lui à elle. Ils c’étaient sauvés, l’un l’autre. On ne jetait pas un Dragon parce-qu’il était brisé, pas comme on l’avait jeté elle parce-qu’elle l’avait été. Comme elle aimerait que Faelina soit là en cet instant. Elle lui aurait sans doute fait ravaler bien plus férocement ses paroles, mais Sehnsuch était trop douce encore.

Sur ses derniers mots, elle tourna les talons et se dirigea vers la porte. Celle-ci s’ouvrit en un fracas sans que la Seccyeth n’ait à y toucher. Passant le pas de celle-ci, elle se referma ensuite tout aussi violemment, alors que la fiole d’encre se renversa sur les parchemins qu’elle avait laissés. De toute façon, ces armes étaient inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9649-sehnsuch-la-reveuse
#Smile

avatar
Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 05/08/2014

Plus sur le personnage
Âge: Morte à 23-28 ans [G18]
Rôle: Sorcière
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 1 [Pv Smile, Sehnsuch]] Mar 29 Nov 2016, 19:30

La réprimande d'Amélia la toucha et Smile baissa la tête. Elle acceptait ses torts et prendrait bien note des conseils de son aînée. Rien n'empêchait de faire plusieurs plans et de partir explorer comme elle avait dit. Ce n'était pas faux, après tout, que sans l'avoir localiser, tous ces beaux plans ne servaient à rien. Mais sans doute que ce n'était pas tout le monde qui avait sa logique, un peu trop simple, probablement. « Bien sûr, pardonnez mon inexpérience. » murmura-t-elle en guise d'excuse en inclina la tête sommairement. Suite à quoi, la femme chevalier se tourna vers la seccyeth et la jeune sorcière redressa la nuque pour y prêter attention.

Les paroles étaient dures et Analiani apprécié de ne pas en être la cible. Elle remarquait à ce moment qu'elle avait dû avoir droit à un peu de clémence, car elle ne s'était pas montrée plus sensée que la femme aux cheveux de jais. Ainsi, lorsque sa sauveuse se tourna à nouveau vers elle, elle se raidit légèrement, ne sachant pas à quoi s'attendre, mais prêt à tout pour prouver sa valeur. Heureusement, la demande était relativement simple. Elle n'avait qu'à faire des recherches, si elle ne trouvait rien, ce serait sans doute qu'il n'y aurait rien, elle savait environ où s'orienter pour trouver les informations désirées.

Par contre, Liani ne savait pas si elle devait quitter maintenant, ou attendre. Hésitante, elle observa les deux femmes, avisant l'air profondément irrité de la seccyeth qui avait déversé son fiel à son tour. Ignorante des événements qui causaient cet affrontement, elle n'avait pas envie de juger non plus. Mais sans interroger l'une ou l'autre, idéalement les deux afin de réellement comprendre, elle ne saurait se faire une idée de la situation. Le départ brutale de Sensuch la fit tressaillir et elle resta sur place, ne sachant que faire. Et puis bon... autant demeurer naturelle, non?
« Amélia, je... » Elle déglutit, car ce n'était fort probablement pas à elle de passer ce commentaire. « Ne serait-il pas plus judicieux de chercher à la comprendre, plus que de se fier sur des faits? Il y a sans doute une explication... l'Empire comme je le vois ne garderait pas une imbécile dans ses rangs... » L'Empire comme elle le voyait n'avait pas de réelle pitié et cherchait à former des gens robustes, forts, et limite invincibles. Izékielle lui avait montrer à ne pas flancher et à être fière de sa personne ainsi que de ses capacités.

En ce moment, la sorcière était perplexe. Elle connaissait bien peu cette femme qui l'avait sorti de la misère, tout autant que cette jeune fille qui lui avait offert un sourire, ce que peu de gens ici osaient faire. En fait, la plupart des personnes qu'elle avait rencontré allaient droit au but et ne s'alourdissait pas de sentiments. Smile était en fait une boule d'énergie et d'émotions qu'elle avait du mal à contenir. Elle n'avait pas sa langue dans sa poche et cela ne saurait sans doute jamais réellement changé.
« Peut-être est-ce le bon moment de laisser Sensuch faire ses preuves? Elle n'a probablement pas été choisie pour rien. » ajouta-t-elle, la voix un peu hésitante, mais un peu plus assurée que précédemment. Télépathiquement, elle contacta la muette qui était partie; elle n'allait tout de même pas lui courir après.

** [Sensuch]
Cela a mal débuté, mais je suis sûre qu'il y a moyen que nous trouvions un terrain d'entente. Après tout, je demeure persuadée que nous pourrons faire sans la tuer. Il faut simplement garder en tête que la possibilité n'est pas à rejeter complètement. Seriez-vous prête à nous aider? Vous êtes probablement son meilleur espoir de s'en sortir, puisque vous la connaissez un peu. Quelqu'un d'autre ne sera peut-être pas aussi clément envers cette dragonne qui me semble impressionnante. **

Il ne lui restait plus qu'à constater les réactions de ses initiatives de jeune sorcière naïve et peu bien considérée. Allait-elle se couler encore plus à leurs yeux? Peut-être... mais elle avait toujours été spontanée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 453
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: La chasse au dragon [Partie 1 [Pv Smile, Sehnsuch]] Mer 30 Nov 2016, 14:53

[Suite a Shola, Rp a Archiver G18]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La chasse au dragon [Partie 1 [Pv Smile, Sehnsuch]]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-huitième génération-