___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Event - La Délivrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 452
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Sam 05 Nov 2016, 12:17

Quoi faire quoi faire. Son énergie magique était loin d'être a son niveau maximum, même s'il lui restait encore pas mal de réserve. La chevalier impérial ne voulait pas vider ses réserves d'énergie magique, non plus. Elle était maintenant sans arme, bien que cela n'était pas un gros problème en soi. Du moins, en temps normal, mais contre cet adversaire c'était différent. Elle en avait peur? Oui... Pas étonnant venant de sa part. Si la demi-midjin savait très bien contrôlé cette peur. Cela ne signifiait pas qu'elle ne le ressentait pas. C'était peut-être pourquoi son esprit dérapait parfois pour prendre une tournure plus sadique. Mais le moment n'était pas a s'inquiéter de ces détails. Elle avait un adversaire a achever, et partie comme c'était, celui qui semblait causer tant de trouble au deux partie allait tomber de sa main. Nul raison d'y pensée d'avantage, il fallait transformer cette vision des choses. Xerkh de son côté semblait plutôt s'assurer que sa douce ne soit pas déranger. A vrai dire, elle y portait seulement un minimum d'attention. Sachant seulement ou il était et qu'il était vivant lui était suffisant. Elle ne pouvait se permettre vraiment de pensée a autre chose que son adversaire.

Amélia fit les premier mouvement, fonçant directement sur son adversaire. Sans arme, c'était suicidaire. Ryan lui même lui avait déja dit que partir a la guerre sans arme ne ferait que la désavantager. Oh, la simple logique donnait très bien raison a l'empereur. Il fallait être fou pour se battre face a un adversaire armée lorsqu'on avait pas d'arme. Fou... ou bien entraîné et sur de soi. C'était une des grandes force d'Amélia, elle avait développé sa méthode de combat sur sa défense. L'attaque lui venait naturellement selon la situation puisqu'elle était un des rares talents a avoir un sens accru du combat. Mais ses avantages, mis a part sa vitesse supérieur que lui donnait sa faible corpulence, arrêtait la. Elle était loin d'être la plus forte ou celle qui avait des techniques a tout casser. Son adversaire accueillis la chevalier d'un coup rapide que la chevalier s'épargna en arrêtant a la limite de la porté de son adversaire. Suite au coup, un pas rapide en sa direction lui aurait en théorie permis de rentré a l'intérieur de la distance de frappe de son adversaire. Seulement, celui-ci était loin d'être un amateur imbécile. C'était peut-être ce qu'elle aurait du croire de la généralité des gens ici. Cependant, c'était loin d'être le cas. Les éléments des deux factions étaient composé des plus redoutable et courageux combattant que les deux côtés possédaient. Après tout, c'était un minimum requis lorsqu'on embarquait avec une mission aussi importante face a un adversaire qui s'était averé dangereux depuis leur apparition.

Mahio contre-attaqua donc d'un coup après son pas, forçant son adversaire a se laisser tomber sur le côté pour roulé un peu plus loin. L'assaut ne fut pas arrêté pour le moindre. Le possédé suivi rapidement la chevalier et tenta de l'embrocher d'un coup d'estoc. La lame percuta la sangle de son armure, passant près de lui entaillé la chair. Il ne fallait pas que cela se reproduise. S'il percutait plusieurs sangle, l'armure de la midjin deviendrais un fardeau, l'empêchant de se mouvoir comme elle le souhaitait. Et pour cette raison, elle devait arrêté d'être sur la défensive et attaquer. La demi-midjin utilisa le momentum de son esquive pour se rapproché a l'intérieur de la porté de son épée tout en tournant sur elle même. Elle tenta un coup de points tournant inversé qui passa dans le beurre alors que le guerrier des ombres se baissa et frappa en direction des jambes afin de la faire chuté. Il faili presque réussir a lui trancher la jambes. Mais trop rapide sur ses jambes, la chevalier réussi tout de même a se dégagé de l'attaque non sans tout de même recevoir une blessure a la jambre. Sa, ce n'était vraiment pas bon. Et son adversaire s'en était rendu compte puisqu'il avait tout de suite continuer son offensive en poussant d'avantage la pression sur son adversaire. Amélia résista en attrapant la lame avec ses mains et toute sa puissance télékinétique.

Ils étaient ainsi bloqué, poussant au mieu de leur capacité l'adversaire pour afin d'arriver a une conclusion dans cet échange. Chose qui ne tarda pas a arrivé alors que Mahio cessa de mettre de la pression. Cette simple petite action désiquilibra la chevalier qui n'eu d'autre choix que de se projeté dans les jambes de son adversaire. Et puis le combat au sol s'ensuivit. Amélia monta rapidement son adversaire (arrêter de penser croche) pour se trouver en position dominante, une main sur son bras qui avait l'épée et l'autre qui lui rouait le visage a coup de poing. Ah, ce qu'elle aurait aimé avoir un adversaire faible en ce moment. Vu son état génétique, la chevalier au cheveux blanc n'était pas présentement dans une situation qui lui était favorable, même si elle semblait avoir l'avantage. Chose qui ne tarda pas a changé lorsque son adversaire décidé simplement d'attrapé son bras et de se retourner  sur elle. Maintenant c'était la position inversé... avec l'adversaire entre les jambes de la chevalier. Seulement, elle n'était plus en position d'attaque et en voyant l'épée qui se levait devant elle, la demi-midjin ne sera bientôt plus en position de faire quoique ce soit. Réagissant sur le qui vive, elle balança des rayons incendiaires a la figure de Mahio. Si cela ne marchait pas et si Xerkh, ou les sorcier que Thaïs avait envoyé en sa direction ou un autre élément inconnu ne l'aidait pas, elle allait très certainement y passer.



Parandar a écrit:
Le membre 'Amélia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé - 6' :

Résultat :
     


- 2 points de vie retirés au possédé Mahio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerkh
Animateur - Chevalier
Animateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 580
Date d'inscription : 18/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 32-36 ans (G19)
Rôle: Chevalier Impérial 16e génération, Alpha de la colonie Berserk.
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Sam 05 Nov 2016, 13:02

Il dû jouer de pattes et de griffes. Son élan avait été si puissant, qu’il failli voir de trop prêt la faille dû à son dérapage et sa roulade accidentelle. Le sable était difficile à travailler et s’agripper sur celui-ci n’étais pas chose efficace lorsque tous le poids de sa masse jouait étrangement soudainement contre lui. Heureusement, seules les pattes arrière rencontrèrent le vide et c’est avec un effort qui lui arracha un rugissement colérique qu’il réussit à freiner sa chute et retrouver la terre ferme. Il aurait pu faire une proie facile à cet instant, mais heureusement, l’attention de Mahio était dirigée ailleurs. N’attendant pas une seconde de plus, le Berserker s’élança de nouveau, soulevant la poussière autour de lui à mesure qu’il prenait de la vitesse. Si le duo qui avait engagé le combat semblait concentré sur son opposant, Xerkh, lui, avait décidé de faire un bref ménage tout autour. Cela lui permettrait d’analyser la situation comme il se devait. De réfléchir. Après tout, il venait de reprendre contenance que depuis peux. Il secoua la tête comme pour s’aider à se ressaisir, bondissant sur quelques combattants à sa portée afin de donner un coup de main à ses alliés, mais à chaque fois que le sang touchait sa langue, il sentait la frénésie le reprendre.

Amélia. Rapportant son regard sur elle, il aperçut un possédé s’approcher sournoisement alors qu’elle faisait face à Mahio. Poussant un rugissement de nouveaux, il signala sa présence avant de ce rué sur celui-ci. Le possédé délaissa son plan contre sa douce et lui assena quelques coups d’épée, que le Berserker évitait avec agilité. Les crocs bien en évidence et les oreilles plaquer contre le crâne, il n’attendait que le bon moment pour fondre sur celui-ci. Rôdant autour de lui, offrant quelques coups de pattes, les griffes bien en évidence en laissant échapper un grondement constant. C’est lorsque son adversaire leva son épée un peu trop haute pour avoir plus de puissance, que Xerkh fonça dans l’ouverture. Il planta ses griffes dans son thorax et une partie de ses jambes, le déséquilibrant sous la voler alors que ses crocs se plantèrent dans son estomac pour se resserrer tel un étau. Il sentie un lame transpercé son encolure car son opposant ne comptais pas se laissé avoir sans riposte, mais il ne fit que mordre d’avantage plus férocement, ce mettant même à le secouer violemment de gauche à droite jusqu’à ce qu’il se retrouve au-dessus d’un corps éteint.

Alors qu’il relevait la tête, délaissant la carcasse sous lui, il capta un échange télépathique de la Chevalier. Pourtant, elle ne s’adressait pas à lui et avait masqué celui-ci, même au Berserker. Que préparait-elle? Pourquoi cette précaution? Même envers lui? Étais-ce calculé? Étais-ce fait exprès? Il observa les environs. Personne ne semblait réagir, ni avoir capté quoi que ce soit. Il ne prit pas le temps de réfléchir d’avantage et s’élança de nouveau vers le duo, bien décider à charger ce Mahio pour de bon et ne pas le raté cette fois. Après tout, plus tôt, ça aurait été bien, mais l’important était qu’il avait suffisamment attiré son attention pour que la midjin-celeste l’attaque avec brillo, suivant le plan d’origine. Il ne ferait pas de dérapage et calculais bien sa distance entre l’ennemi et la faille. Cependant une énergie tout autour lui hérissa la fourrure le long de son échine. De la magie. De la grande magie. D’où cela venait-il? Il grogna. Il n’aimait pas cela. Comme pour l’aider dans son état, Amélia cria son nom suivis de deux mots. D’accord?! Il leva la tête et aperçue la tornade qui se créait.

**Amélia!**

Son ton de voix était sec, sonnait comme un reproche. À quoi jouait-elle? Pensait-elle vraiment qu’il la laisserait se faire engloutir par ce qui devenait une sorte de typhon? Cela ne venait pas d’elle, du moins, elle ne pouvait faire ce genre de magie à elle seule et malgré les pouvoirs qu’il s’efforçait de ce mémorisé sur celle-ci, rien ne le rassurait suffisamment. Elle lui donna vraiment l’impression de ce laissé coincé par cette tempête et Xerkh savait très bien que la Chevalier n’avait pas froid aux yeux et pourrait se tuer rien que pour mettre un terme à la ‘’vie’’ de ce satané possédé. Alors il s’élança, faisant fi de ces indications.

Évidemment, cela ne fut pas bien long qu’il fut lui-même en difficulté. Le sable. Saloperie de sable qui n’avait aucune façon de se tenir au sol. Celui-ci ce mis à monter, pénétrant ses narines ainsi que grafignant ses yeux. Il sentie son corps être soulevé et une certaine forme de panique le gagna. Il n’était pas fait pour voler et c’était évident. Il n’avait aucune grâce dans les airs. De toute façon en avait-il déjà eu? Il était pire qu’un poisson que l’on aurait placé à l’extérieur de l’eau, ce dandinant, plus comme un félin un réflexe inné, cherchant instinctivement à se trouver une position pour contrer les vents. Il ne semblait pas être le seul en difficulté, un cheval passa non loin de lui en hennissant, n’ayant pas plus de grâce que lui finalement. Heureusement cela lui donna une idée et juste à temps. À peine venait-il d’enfoncer ses griffes dans la monture, qu’il senti leurs corps tout simplement cessé de flotté afin de faire une chute vertigineuse vers le sol. Xerkh observait l’étendu orangé se rapprocher rapidement et grâce à sa prise, il arriva de justesse à faire basculé l’équidé vers le sol. Puis, ce fut le choc.

Et il fut assez dur pour qu’il voit quelques points noirs lui embrouillé progressivement la vue. Le souffle couper, il ne semblait pas avoir quelque chose de cassé. Le cheval par contre était presque broyé. Il pouvait sentir la douleur monté le long de ses pattes et il tituba légèrement sur le côté pour s’effondré non loin, maladroitement. S’il ne se serait pas servi de l’animal pour encaisser le choc, il serait sans doute mort ou pire encore, inconscient. Il reçut un message télépathique et reconnu la voix de sa douce, celle-ci se plaignait concernant un Dragon. Le Berserker leva la tête au ciel et aperçus une ombre qui planait dans les environs. Il n’apprécia pas vraiment la chose, mais il n’avait pas de temps pour s’y arrêter. Observant donc la scène alors que sa vue revenait, il aperçut le combat d’Amélia et de Mahio. Il devait intervenir, pourtant, pour la première fois de sa vie, il comprit que peut-être pourrait-il jouer de stratégie et de ce servir de sa magie. Avec la masse qu’il avait, a moins d’attiré de nouveau son attention pour permettre à quelqu’un de frapper, il ne voyait pas.

Il choisit donc de prendre sa forme humanoïde, même si cela ne lui plaisait pas. Dans tous les cas, le fait qu’à chaque fois qu’il goûtait le sent lui faisait presque perdre le contrôle le convainquit. Sos un craquement sinistres, se terminant par une douloureuse transformation dû à ses blessures, Le Chevalier tituba légèrement, serrant son thorax d’une main. Une violente décharge le parcouru, lui faisant perdre pied et tomber à genou, laissant échapper un cri de douleur alors que le Berserker en lui tentait de reprendre le dessus. Ce n’était vraiment pas le moment et son seul réflexe fut de s’envoyer lui-même un coup de poing, question de se ramener. Clignant un peu des yeux, sa vue vaguais entre l’embrouillement total et la vue moyenne, pour finalement revenir à la normal. Il se releva, ignorant tout autour. Il repéra un corps non loin et s’empressa de lui prendre son pantalon.

Alors qu’il enfilait le vêtement, une impression inconfortable au niveau de sa nuque le força à se retourner et de justesse alors que ses sens entendirent une lame siffler au-dessus de sa tête. Agilement, il fit un croc en jambe à son assaillant non sans la poussé violemment de ses bras. Lyzann était revenue à la charge. Laissant échapper un grognement, il ramassa la première arme à portée de main. Une épée. Il frappa de toutes ses forces sur la lame de celle-ci alors qu’elle était revenue à la charge tout en se redressant et faisant quelques pas en sa direction, toujours bloquer, afin de la déséquilibrée. Voyant qu’elle avait bien entendu du mal à jouer contre la force du Berserker, il en profita pour la forcé à se protéger en donnant deux à trois puissant coup d’épée qu’elle dû paré, ce qui la fit tomber à la renverse. Avançant vers elle un sourire carnassier au visage, il leva son arme pour l’achevée, mais la douleur à la poitrine revint et il se pencha malgré lui.

Son regard allât vers l’avant, où il aperçut Amélia en très mauvaise posture. La main sur son thorax et l’épée pendant de l’autre comme si elle pesait une tonne, le Berserker s’élança vers Mahio Promettant du regard de tuer cette satané Chevalier plus tard. Au passage, il lui donna un dernier coup d’épée, rien que pour la nargué, la forçant sans doute à rouler pour éviter. Si la situation aurait été autre, il aurait pris un plaisir malsain à la décapité vivante, morceau par morceau, à lui brisé les os, mais l’heure n’étais pas aux jeux. Courant à une vitesse tout de même ahurissante pour un supposé humanoïde, Xerkh arriva juste à temps pour bloquer le coup d’épée fatidique que Mahio allait offrir à sa dulcinée. Un fracas résonna dans les alentours alors que les deux armes cédèrent sous le coup puissant. Profitant de cette attaque surprise malgré ses mains libres, il se contenta de faire la première chose qui lui vint en tête, soit, lui foutre un bon coup de poing en pleine tronche. Malgré ses réflèxes aiguisée, son opposant n'eut pas la chance d'évité le coup complètement. Xerkh s'occupais de lui changer les idées le temps que quelqu'un d'autre contre-attaque, servant de bouclier humain entre lui et sa douce.

Parandar a écrit:
Le membre 'Xerkh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé - 6' :

Résultat :
     

-2 points de vie retirés au possédé Mahio


Dernière édition par Xerkh le Sam 05 Nov 2016, 13:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9474-xerkh-le-berserker
Kronos
Animateur - Dragon - Seccyeth
Animateur - Dragon - Seccyeth
avatar
Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 06/06/2015

Plus sur le personnage
Âge: 60-65 ans (G18)
Rôle: Roi des Dragons
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Sam 05 Nov 2016, 14:20

Comment osait-elle?! Il poussa un puissant rugissement de colère alors que son ombre enveloppa temporairement le soleil sur son passage dans la bataille qui faisait rage. Il remonta en hauteur non sans préalablement donner un puissant coup de queue dans la masse plus loin, fauchant au passage un possédé, trois ou quatre soldats Empire et Enkidiev confondu. Des dommages collatéraux. Il jeta un regard haineux vers ces bipèdes qui avait engloutis sa protéger dans ce combat. Celui-ci savait que c’était une mauvaise idée et qu’elle aurait dû rester sur lui. Laisser ces bipèdes s’entre-tuer, mais non, elle devait régler ses démons en affrontant les Ombres et en risquant sa vie. Il n’approuvait pas et il trouverait un autre moment pour tenter de la cueillir, de gré ou de force.

Il ne comprenait pas ce besoin d’être près d’eux et avec eux. N’étaient-ils pas bien, rien que tous les deux? Il devait déjà supporté la présence de Vermeille et de Zéphyr. Sans compter les règles de bases chez les Seccyeths et les midjins. Non. Kronos était très, très tolérant pour un Dragon de sa trempe. Il ne fallait pas trop lui en demandé à la fois. Mijotant donc sa colère, le Dragon rôdait dans le ciel en attente de la prochaine occasion afin de reprendre sa Seccyeth. Ne comprenait-elle pas qu’il faisait cela pour elle? Si jamais elle venait à mourir, que deviendrait-il? Elle était la seule raison qui faisait en sorte que l’Empire ne se mettait pas à ses trousses pour l’abattre. Il était toujours sur la corde raide selon elle. Oui. C’est ça, qu’ils viennent. Ils les attendaient. Il n’avait pas besoin qu’on le défende. Il était un Dragon et il était libre.

Puis, un changement de vent se fit ressentir alors qu’il tournoyait grâces aux vents chauds. Cela le déséquilibra quelques peu, attirant son attention vers le bas. Une tornade? Décidément, ces bipèdes avaient plusieurs tours dans leur sac. Alors qu’il s’éloignait afin de ne pas se laissé bêtement engouffrer dans la force du typhon ou tout simplement par manque d’envie de devoir utiliser de l’énergie inutile par instinct, il repéra un encas. Ce mettant donc en mode chasse, ne distinguant pas vraiment les ennemis des alliés puisque ce n’étais pas nécessairement écrit dans leurs front et qu’il n’avait pas vraiment le temps de commencer une vague discussion, il se dit qu’il rendrait sans doute service à Sehnsuch. Évidemment, c’était le contraire, puisque sa proie n’était nulle autre qu’Amélia et celle-ci pris plutôt mal son attaque, même si elle n’en mourra pas et l’évita de justesse. Il poussa un rugissement à son intention, puis, piqua vers le bas en la pourchassant dans sa descente rapide. Il dû cependant freiner son élan, car avec sa masse, il lui fallait plus de distance pour ne pas s’écraser bêtement au sol. Il n’était pas un Dragonneau tout de même. Il était le roi du ciel.

Profitant de cette descente, il perçut le message télépathique de la… Tanieth. Comment avait-il fait? Il était lié à Sehnsuch, très étroitement et celle-ci ne lui avait aucunement fermé son esprit. Il grogna. Il ne voulait pas que sa protéger ai des problèmes par sa faute, alors il songea à un moyen efficace de se ‘’racheté’’. Ce n’était vraiment pas pour l’Empire qu’il faisait cela. Il n’en avait cure de leur réussite ou leur échec, de leur survis ou de leur mort. Tout ce qui comptait, c’était que Sehnsuch soit bien. Il était d’ailleurs temps d’intervenir. Peu avant que la troupe impériale rejoint la Seccyeth et le Chevalier vert, Kronos tenta une autre cueillette, forçant sous la surprise les gens autours à vouloir éviter le Dragon, par réflèxe, mais changea d’idée à la dernière seconde en voyant la demi-pardusse mordre la poussière après un coup porté par l’humanoïde tâcher de noir qui choisit lui aussi de l’évité par mesure de précaution. Celui-ci poussa un rugissement qui fit trembler les environs. Furieux de ne pas pouvoir l’attraper, mais encore plus furieux de ne pas pouvoir la défendre. Encore une fois, qu’importe l’attaque qu’il aurait choisi, il aurait pu la blessé. Il savait qu'elle avait de bons réflexe, elle avait déjà survécu à son jet de flamme, mais ne connaissant pas son état de concentration ni son énergie, il ne désirait pas être la cause de sa mort. Il ne s’en remettrait pas. C’est à ce moment qu’il reçut un message télépathique de celle-ci lui ordonnant de charger à la faille le possédé. Pourquoi lui?! Un ordre? Il garda ses mauvaises pensées pour lui-même. Si cela pouvait faire en sorte que sa Seccyeth ne soit pas réprimandé pour plus tôt, il le ferait. Donnant deux puissant coups d’ailles, il inspira, puis, ouvrit la gueule en avisant le groupe qui menait un combat violent contre l’entité obscure.

**[Les rouges autours de Mahio] Attaque flamme dans trois, deux, un…**

Puis, il expira de toute sa puissance les flammes qu’il retenait en direction du ravin, mais surtout de Mahio se trouvant juste devant afin de ne pas enflammé la moitié des combattants et donc de l’Empire. Il survola le précipice, puis, jeta un coup d’œil sur les dégâts avant de remonter dans les hauteurs du ciel. Les Tanieth avaient sans doute eu la chance de ce sortir de sa trajectoire grâce à son avertissement, les autres aussi, s’ils avaient eu la chance de lever leurs tête vers le ciel avant qu’il frappe, quant au possédés… Il ne le voyait pas.


Parandar a écrit:
Le membre 'Kronos' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé - 6' :

Résultat :
     

- 14 points de vie retirés à Mahio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10706-kronos-dragon-noir
Ally
Modérateur - Ex-Chevalier
Modérateur - Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 639
Rôle : Ex chevalière d'Emeraude
Date d'inscription : 28/04/2012

Plus sur le personnage
Âge: 47 ans
Rôle: Ancienne chevalière d'Emeraude
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Sam 05 Nov 2016, 15:15

Ally ne réfléchissait plus. Ras le cul de toutes ces conneries, ras le cul de ce petit manège divin, ras le cul des ombres et de toute leur sale engeance. Tout cela durait depuis temps et temps d'années qu'elle se remémorait vaguement les débuts des ombres, dans le désert. Leur seule idée à l'époque était de libérer Lyra. Oh, cela faisait bien longtemps que Ally avait tiré un trait sur son ancien mentor. Lyra n'était plus, que ça lui plaise ou non. Elle n'était qu'une gamine, à l'époque, une fillette avec la rage au ventre, amoureuse de l'ennemi et charcutée par Zyra. Déjà désespérée, elle espérait se reconstruire dans les bras de Reissere. Ç’avait été une erreur. A plusieurs reprises, Reissere l'avait détruite. Sa mort avait laissé chez elle un vide béant jusqu'à ce jour jamais comblé. A présent, qu'était-elle, sinon une chevalière ? Une mère ? Elle était drôle celle-là... Elle aimait ses trois enfants, et aurait tout fait pour eux, mais elle était moins mère qu'un automate programmé pour tuer. C'est ce que l'Ordre avait fait d'elle, une tueuse. Le pire, dans tout ça, restait que ça ne lui déplaisait pas.
Isis l'avait surprise en train de se préparer dans ses appartements, avant le grand départ. Le château avait été en effervescence toute la journée, et la plupart des habitants ne comprenaient pas bien ce qui se préparait. Tout avait été si rapide... Beaucoup d'enfants avaient grandi entourés par le mythe des Ombres, par leur menace, avaient tout appris dans les livres, mais jamais dans la réalité. Ses propres enfants faisaient partie de cette génération.
Isis faisait partie de cette génération. Elle n'avait jamais vu d'Ombre, n'en avait jamais affrontée aucune, et voilà qu'elle lui annonçait qu'elle participait à cette expédition. Ally avait voulu la convaincre d'y renoncer. Irianeth serait sûrement sur leur route, elle n'était pas préparée à ça, et s'il lui arrivait quelque-chose... Elle n'y survivrait pas. Elle ne serait plus rien. Isis, Lohann, Juny... Ils étaient tout : son âme, sa vie, l'air qu'elle respirait et le ciel au dessus de sa tête. Sans eux, elle ne serait plus qu'un spectre, une entité sous anesthésiant, dépourvue de grandes joies, de grandes peines... une ombre dans un corps. Isis comprenait ses craintes, bien entendu. Cependant, elle ne changerait pas d'avis ; c'était couru d'avance. Ally songea avec philosophie qu'au moins, Isis ne serait pas en première ligne... La première ligne, c'était eux, les fiers et vaillants chevaliers d’Émeraude, puissants parmi les puissants. Quelles foutaises... On ne pouvait pas être plus loin de la vérité. Ally avait dit au revoir à Lohann - Juny était quelque-part, en voyage pour la Tour - avant de prendre sa place dans les rangs. Des centaines de colonnes d'hommes et de femmes quittèrent Émeraude ce soir-là, dans le silence de la nuit.
Le voyage avait été long et pénible, mais Ally avait trop voyagé pour seulement pensé à se plaindre. Elle parlait peu, restait froide et professionnelle. Cela ne lui ressemblait pas mais elle ne s'en inquiétait pas. Cela lui arrivait quelques-fois. En l’occurrence, l'occasion lui semblait bonne. Il fallait en finir avec les ombres, il fallait en finir au plus vite.
Au moins, elle se sentait dans son élément dans le désert. Des volutes de sable tourbillonnaient autours de ses jambes, dissuadant quiconque d'approcher. Ally ne s'en plaignait pas. Comme prévu, Isis était loin derrière et sa mère la sondait très souvent pour s'assurer que tout allait bien. Jusque-là, il n'y avait rien pas eu de problème. Jusque-là... L'artefact les protégeait. C'était sans compter sur Irianeth. Eux aussi avait leur bouclier, et bientôt, les deux champs de force n'en formèrent plus qu'un.
Ally n'avait pas dégainé son sabre. Elle utilisait les volutes de sable contre l'ennemi, ne s’embarrassait pas de manière. Les vieux, les jeunes... du pareil au même. Zyra lui avait conseillé un jour d'utiliser son pouvoir pour étouffer ses ennemis. C'était ce qu'elle faisait : elle les enterrait vivants. Son armure était fine et légère sous ses voiles noirs, son visage était couvert et ne laissait paraître que ses deux pupilles d'or. En fin de compte, elle ressemblait plus aux mercenaires qui sévissaient à Fal et dans le désert qu'à une chevalière d’Émeraude - drôle de façon de renouer avec ses racines. Elle maitrisait la situation, ensablait, étouffait à tour de bras lorsque la terre se mît à trembler. La faille s'était rouverte. Les souvenirs affluaient en masse, et Ally avala de travers. Elle avait déjà vécu ça. Cela faisait plus de vingt ans. Merde, c'était vraiment étrange comme sentiment... Cette horrible familiarité. Des créatures humanoïdes sortirent de la faille. Était-ce tout ? Ah ah ! Non. Des possédés... Des possédés, forcés de trahir leurs propres camps. Après tant d'années cachés, dissimulés derrière leurs hôtes, ces saloperies tombaient les masques. Tant pis. Ils n'étaient plus à quelques morts près. Tant qu'il n'arrivait rien à Isis... Ally s'inquiétait moins pour son amie, Lyzann. On arriverait pas à l'abattre. Un groupe s'était formé, autour d'un possédé. Il tranchait dans le vif, passait ses adversaires au fil de son épée. Ally devait admettre qu'il était doué... mais certainement pas autant qu'elle. Elle dégaina son sabre. Elle n'était pas seule à l'affronter. Des verts, des rouges... Au point où elle en était, la chevalière ne faisait plus de différence. Ils avaient un ennemi commun après tout. Cela devrait les tenir occupés assez longtemps pour éviter de s'égorger les uns les autres - même si Ally n'avait rien contre l'idée. Un cri s'éleva de la part d'un des soldats : N'nazyl. Il s'appelait donc ainsi ? Très bien, enchantée. A présent que les présentations étaient faites, il était temps de faire voler quelques boyaux.

Parandar a écrit:
Le membre 'Ally' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé - 6' :

Résultat :
   

- 17 points de vie retirés à N'nazyl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 452
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Dim 06 Nov 2016, 01:22

Était elle vraiment fini? Était-ce vraiment la fin? Tout portait a croire que oui. Les flammes qu'elle avait balancé au visage du possédé ne semblait pas avoir été assez efficace. Alors la seul chose qu'il restait a faire était d'abandonné et d'attendre le coup final non? Non... Pas pour Amélia, pas même pour n'importe quel soldat ayant ne serait qu'une partie de la fierté impérial. Abandonné n'était pas dans leur vocabulaire et même si la situation semblait fatal, il y avait toujours un moyen de s'en sortir. Que ce soit par chance, par force ou par habileté, les moyens étaient la. Il suffisait de savoir comment les exploités. Dans le cas de la midjin présentement. On pouvait compter la chance et l'habileté qui était de son côté. L'habileté parce qu'elle croyait en elle même. Son regard ne démontrait aucun abandon a la situation. Il y avait encore cette flamme qui brûlait dans son regard qui n'était pas près de s'éteindre. D'ailleurs, elle avait un plan de secours. C'était un peu limite a utilisé, et les choses d'être tout de même touché était grande. Mais si sa pouvait lui permettre de survivre, perdre un membre ou être salement blessé était un bien faible prix en comparaison. La seconde chose qui pouvait l'aider... La chance... Parce qu'elle n'était pas seule et elle faisait confiance en son entourage. Pouvait on dire si c'était vraiment de la chance alors? Oui et Non. Après tout, si personne ne voyait dans quel mauvaise posture elle était présentement, alors dame chance n'était certainement pas de son côtés.

Heureusement, cela ne semblait pas être le cas. Puisqu'au moment ou Mahio s'apprêta a la pourfendre de son épée, son sauveur arriva subitement pour dégager la menace imminente. Ouais bien... c'était mal partie. La chevalier du fermé les yeux momentanément pour ne pas que des éclats de métaux lui tombe dans l'oeil. Elle gigota de la tête pour enlevé les éclats de métaux sur sa figure pour ramener son regard sur son sauveur qui tenta de repoussé le possédé qui était un peu trop coller sur elle a son goût. Ce n'était pas étonnant qu'il encaisse aussi aisément un coup de poing de la bête. Pas après ce que la chevalier lui avait infligé comme dégats et qu'il s'en soit aussi bien sortie. Mais elle ne pouvait définitivement pas rester dans cette position. Désserant l'étreinte qu'elle avait sur son torse, la chevalier repoussa son adversaire loins d'eux, permettant a Xerkh de prendre une position défensive alors qu'Amélia se releva sur un genoux. L'autre jambe ne lui faisait pas encore assez mal pour qu'elle ne puisse plus totalement l'utilisé. Mais tout de même suffisant pour qu'elle ait besoin d'un moment de répis. Elle avait beau être entraîné, elle avait beau être redoutable et elle avait beau avoir une volonté inébranlable. Mais la maître-magicienne n'en demeurait pas moins midjin de nature. Une race qui n'avait rien a faire dans une guerre... Amélia se releva alors avec difficulté, sa magie de guérison activé pour calmer l'hémorragie et lui permettre au moins de s'appuyer dessus.

Son repos fut malheureusement de courte durée. Car très rapidement, le géant lézard ailée qui semblait ce montrer de plus en plus aggressif venait de faire son apparition. Et celui-ci leur fit clairement savoir, a la grande surprise d'Amélia, qu'il n'était pas ici pour leur dire simplement bonjour. D'ailleurs, elle n'eu pas vraiment besoin d'entendre ses paroles pour avoir une idée de ce qu'il voulait. Elle fut seulement soulagé de voir qu'il avait peut-être un peu plus de présence d'esprit maintenant. Son message avait donc été, heureusement, efficace. N'empêche, esquiver ce torrent de flamme fut un poil trop près pour la chevalier. Une certaine partie de son anatomie, notament plusieurs de ses mèches, dégageait leur mécontement par cette très désagréable odeur de brûlé. Ce n'était pas tout d'ailleurs. Sa poche de potion aussi avait pris feu. Heureusement, elle fut assez rapide a éteindre ce petit incendie avant que cela n'endommage trop ses précieuses mixtures. Après cet événement, la chevalier apporta rapidement son attention au possédé qui semblait cette fois-ci ne plus avoir aucun signe de vie... Du moins, elle l'espérait. La demi-midjin ce releva donc, tout aussi difficilement avant de lancer un regard noir au dragon. Quoi, il pensait qu'elle allait le remercier? C'était pas comme s'il avait vraiment fait attention de ne pas les brûlés. Il les avait simplement avertie. Au moins, le résultat était la et personne de leur groupe ne semblait avoir été blessé par le torrent infernal. Pour cette fois, elle pouvait donc le laisser passer. Mais il était certaine que si elle sortait vivante de cette aventure, que le chef des Seccyeths allaient avoir de sa visite si l'empereur ne faisait rien a ce sujet.

La chevalier jeta un regard sur les environs alors que les deux sorciers envoyé par Thaïs arriva auprès d'elle. Sans n'avoir a échangé un mot, l'un d'entre eux s'approcha d'elle pour pouvoir la guérir alors que l'autre... Semblait plutôt figé face a Xerkh. Devait-il lui venir en aide? Le chevalier était connu pour ne pas être friand de la magie. Amélia savait qu'il ne voudrait probablement pas qu'on le guérisse de cette manière. De toute façon, sa résistance magique empêchait les sorciers de bien faire leur travail sans dépenser une quantité non négligeable d'énergie et de concentration. De toute façon, sa plaie, bien qu'importante a première vu ne semblait pas le déranger. De toute façon, la douce midjin avait vu des moments bien pire pour le Berserker. Pour lui, ce ne devait être qu'une petite écorchure. La chevalier porta donc une attention redoublé sur le champs de bataille. Près d'eux, c'était le carnage. Peu de personnes étaient encore debout. Pas vraiment plus loin d'eux, la porteuse d'artefact était aussi présente.  Les avaient-elles suivi jusqu'ici? La chevalier impérial était sur qu'elle était resté en retrait. Cepandant, c'était peut-être pour le mieux. Après tout, la faille semblait être la suite des événements. Peu importe qui portait les artefacts, la midjin s'en moquait un peu. Bien sur, c'était de loin préférable a ce que ce soit les impériaux qui se charge de cette mission. Mais rendu a ce point la... le plus important était les ombres. Leur petite guéguerre personnel, ils pourraient la reprendre en tout point après.  


**Janita, les possédés semblent vouloir protéger l'accès a la faille qui s'est maintenant ouverte. Il serait logique de croire que la suite des choses va se passer dans cette direction.**

Amélia aurait possiblement pu contacté Ryan directement. Cela aurait été plus simple, surtout si sa soeur était dans le milieux d'un affrontement. Cependant, elle n'avait pas trop le choix de suivre la hiérarchie.

''Xerkh, esiroirp l'tcafetra ej et ervuoc sèrpa enu evitatnet. Sorcière Melinda, pouvez vous couvrir Xerkh le temps qu'il récupère l'artefact?''

En temps normal, la chevalier impérial aurait simplement ordonné. Si cela n'aurais pas été une sorcière. Merde, qui était l'imbécile qui avait décidé de mettre les sorciers et les chevaliers sur le même niveau hiérarchique. Les sorciers n'étaient pas entraîné a commander... Enfin bref, celle-ci avait tout de même accepté. Tant qu'a Marsh, le sorcier qui avait figé devant elle, avait accepté de couvrir la chevalier impérial le temps qu'elle tente de quoi. Quoi exactement... une attaque a longue distance. Une cible en particulière. Une cible qui dégageait la même énergie puissante que l'être a lequel elle s'était attaqué. Honnêtement, c'était plus difficile qu'elle le pensait. Il y avait tant de gens, sans compter les nombreuses énergies magique qui la dérangeait un tentinet... Tenté ce qu'elle voulait faire était trop risqué. Du moins, tant qu'elle n'aura pas un contacte visuel directe avec sa cible.

**Je vais donner un coup de main pour éliminer l'autre grande énergie des possédés, je reviens aussitôt que possible.**

Envoya-t'elle télépathiquement a Xerkh, dans son langage natale. Oh certe, Xerkh n'apprécierais certainement pas d'être éloigné d'elle un moment. Mais elle savait qu'il était capable de se débrouiller sans elle pendant un moment. Il avait un objectif a accomplir et c'était un objectif pratiquement prioritaire. Seulement, même si c'était un élément important, ce n'était pas ce qu'Amélia considérait comme des plus dangereux. D'un commun accord avec Marsh, la chevalier impérial quitta le duo de sorciers qui allait donner un coup de main a Xerkh dans la capture de l'artefact alors qu'elle se précipita a la course, ramassant un arc au passage. Les flèches? Elle finirait bien par en trouver. Ce qu'elle fit d'une façon plutôt étrange d'ailleurs. Oui, ses magnifiques objet pointus bien placé dans le carquois semblait l'appeler de loin. En fait, c'était plutôt ce spéciment elfique d'arbuste d'Emeraude qui ne semblait pas porté plus attention qu'il le fallait. Amélia après tout était arrivé de loin, a moins que celui-ci ne soit constament alerte (ce que n'importe quel chevalier devrait être), il devait ne pas avoir remarqué son approche. Ou alors la menace du possédé en face d'eux étaient elle terrible a ce point? Pourtant, une personne ne semblait pas avoir trop de misère a s'acharner sur lui. Pas très étonnant venant de cette personne il fallait dire. Il s'agissait du chevalier Ally qu'elle avait déja rencontré dans cet étrange aventure qui avait pourtant semblé n'être qu'un rêve. Mais si ce qu'elle avait vécu autrefois était un rêve, cela n'empêchait pas que la guerrière qui se battait contre N'Nazyl d'être semblable en tout point a celle qui lui avait démontré que Emeraude n'était pas fait que d'incapable. Amélia jeta un coup d'oeil a Sehnsuch, elle devait probablement l'avoir remarqué. Ally était possible aussi, si elle n'étais pas trop concentré sur leurs ennemis commun. Tant qu'a l'autre qui étais dos a elle, Zäck, la chevalier impérial ne su jamais s'il l'avais vraiment vu, puisqu'elle profita du moment ou ce dernier s'apprêta a ramasser son épée pour le percuté de plein fouet avec un coup de pied poussé au derrière. Quoi, c'était amusant de faire avalé la poussière a un adversaire en plein combat. Encore plus si celui-ci ne portait pas attention, ou n'était pas assez réactif. Elle aurait pu aussi bien pu tenter de le tuer. Mais il était fort possible que ses intentions aient été perçu avant. Tandis qu'en ce moment même, sa seul vrai cible étais N'Nazyl. Sans plus de cérémonie, elle enjamba Zäck a la course en appelant une flèche a ses mains qu'elle décocha après s'être rapproché de quelque pas. Bien sur, ce n'était pas une simple flèche lancer par l'arc. Cette flèche était aussi empreinte d'une énergie kinétique qui augmentait sa vitesse et sa force d'impacte. Elle espérait que cette flèche ''enchanté'' touche sa victime, ne prenant pas compte de la chance de touché Ally si elle ne s'éloignait pas ou ne se défendait pas. Elle était un ennemie après tout, tant mieux si son attaque pouvait en blessé plus qu'un.


Parandar a écrit:
Le membre 'Amélia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé - 6' :

Résultat :
   

- 12 points retirés au possédé N'nazyl


Dernière édition par Amélia le Dim 06 Nov 2016, 01:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zäck
Administrateur - Ex-Chevalier
Administrateur - Ex-Chevalier
avatar
Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 06/04/2013

Plus sur le personnage
Âge: 30-35 ans [G18]
Rôle: ex Chevalier d'Emeraude
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Dim 06 Nov 2016, 13:09



La tension était palpable. Il sentait que la force de ce possédé était dans ses coups d’épées. Chaque tentative semblait calculée, précise et surtout puissante. L’atout majeur de Zäck était sa rapidité, mais il venait de trouver un adversaire hautement plus expérimenté que lui. Les échanges durèrent un long moment où chaque seconde le faisait perdre un peu plus en puissance. Le désert n’était pas un terrain avantageux du tout pour lui. Grimper, se servir du décor alentour… Voilà ce dont il était capable. Ici, chacun de ses pas menaçait de le faire s’engloutir dans le sable. Il n’avait aucune prise stable pour ses jambes et elles se fatiguaient bien trop vite de l’exercice inhabituel. Une chose était certaine néanmoins, il ne lâcherait rien. Il ne cessait de reculer, encore. Il perdait du terrain sur sa garde tandis que ses propres coups n’atteignaient même pas l’épéiste expérimenté. Alors, pour éviter un coup, il se décala de deux pas sur la gauche, déséquilibrant le possédé quelques instants. Il voulu en profiter pour lancer son coup et l’atteindre une bonne fois pour toute mais une immense ombre noire suivit d’une bourrasque de vent le déstabilisa à son tour, le faisait tomber sur le sol, manquant son coup. Il fut parcouru d’un frisson.

Impression de déjà vu. Les souvenirs de sa première guerre avec le dragon de Béryl lui revinrent à l’esprit… Il secoua rapidement la tête. Ce n’était clairement pas le temps de songer à ce genre de choses. Irianeth possédait des dresseurs de dragons… Quel continent étrange. Tandis qu’il tentait de rouvrir ses yeux correctement après avoir reçu une vague de sable dans sa chute, il vit une deuxième ombre fondre sur lui. Une lame reflétant le soleil lui indiqua qu’il ne s’agissait pas d’un deuxième passage du dragon mais bien… Du possédé contre qui il avait engagé un combat ! Tandis que sa respiration se coupa, car il se savait incapable de réagir à temps à cette attaque soudaine, il se prépara à tenter au moins de rouler sur le côté pour minimiser mais… Rien ne vint. Il entendit une plainte venant droit du possédé et une forme plutôt chétive s’en prendre à lui.

D’où sortait-elle ? Il ne l’avait même pas vue avant ça ! Elle fut d’ailleurs suivie d’une masse rousse assez rapidement, qui lui adressa un regard de travers alors qu’il était encore au sol. Tss. Quoi ?! Oui il était en mauvaise posture, pas besoin de lui rappeler ! Il se redressa, remettant sa capuche sur sa tête, évitant ainsi les agressions de sables soulevés par les mouvements des troupes. Tandis qu’il remettait la garde de son épée, il vit une nouvelle masse fondre sur le possédé. Masse qu’il reconnu assez facilement comme étant l’une de ses sœurs d’arme, Ally.

*[Ally] Prends garde, il est résistant aux coups de lames !*

Ally ne sembla pas prendre cure de son avertissement puisqu’elle fonçait déjà sur lui, lui assénant un lourd coup. Plutôt efficace, au vu du cri qui sorti de leur adversaire…

*[Ally] J’ai rien dit. Continue.*

Décidément… Il se rapprocha à nouveau de l’adversaire, tentant une nouvelle fois de l’atteindre de sa lame. Seulement, il dû se raviser en se décalant sur le côté lorsqu’il entendit derrière lui le bruit sifflant d’une flèche fonçant droit sur eux… Et le possédé. Une tornade blanche s’en était venue proche d’eux, vêtue de rouge. Et elle ne l’avait pas loupé non plus ! [Zäck n’a pas remarqué l’absence de ses flèches]
Le possédé était faible, déstabilisé. C’était le temps de l’achever ! Une bonne fois pour toute. Les coups n’étaient n’étaient que peu utiles contre lui, alors Zäck tentant le tout pour le tout, sacrifiant ses dernières réserves d’eau. Il rangea rapidement son épée et se saisit de sa gourde, l’ouvrant maladroitement. Quelques secondes plus tard, il aspergea le possédé de la tête aux pieds, surprenant certainement tout le monde. Il s’avança plus proche pour être certain de ne pas le louper et se concentra, fixant l’ennemi mouillé. Ses paumes s’illuminèrent tandis que l’air autour de lui c’était rafraîchis considérablement. Un filet magique se fit entre le possédé et lui. Le Chevalier tentait se rester concentré du mieux qu’il pouvait. Il ne devait pas lâcher le lien magique qui le tenait s’il voulait pouvoir l’immobiliser et le cristalliser pour l’affaiblir complètement et porter le dernier coup. Seulement… Le procédé était compliqué. L’Ombre luttait contre son attaque… Il serra les dents. Il ne lâcherait pas. C’était un combat de force. Il dû même pendre appui dans le sable du mieux qu’il pouvait pour ne pas reculer.

* Le sang… Il est composé d’eau !*

Il écarquilla les yeux l’espace d’une seconde. Quelqu’un dont il ne connaissait pas la voix venait de lui parler télépathiquement… LE SANG. Le possédé était blessé ! C’était une parfaite ouverture pour l’atteindre de l’intérieur ! Pourquoi n’y avait-il jamais pensé ?! Alors, il lâcha l’emprise sur les mains et la tête du possédé pour diriger le flux magique jusqu’à ses plaies, s’incrustant dans son être. Il y était presque... Presque au bon endroit. Il puisait dans ses dernières réserves de vie, il le sentait...




Parandar a écrit:
Le membre 'Zäck' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé - 6' :

Résultat :
   

-10 points de vie retirés au possédé N'nazyl


Dernière édition par Zäck le Dim 06 Nov 2016, 13:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11617-zack-d-emeraude http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t7926-zack-liens-rps
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 408
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Mar 08 Nov 2016, 21:55


Dans le désert, un combat faisait rage. L’issu de l’affrontement était nébuleux. Trois camps s’opposaient sans entraide. Il était fort curieux pour elle de voir certains d’entre eux désirer le même objectif et pourtant se nuire mutuellement. Cela lui semblait si stupide. Dans les profondeurs du continent, elle observait en silence ce qui se passait au-dessus d'elle. La présence de ses mortels en son royaume ne l’enchantait guère. Ils étaient une nuisance à sa sécurité. Et si Drace parvenait à l’atteindre à cause de ses maudits artefacts? D’où pouvaient-ils bien venir ? Qui avait pareil puissance pour arriver à tenir à l’écart ainsi sa magnifique armée? Qui il était, elle le détestait déjà. Il avait créé une ouverture dans le mur qui la protégeait et cela lui nuisait. Il était temps de mettre fin à ses risques inutiles. Dans la noirceur de son environnement, elle fit un signe aux créatures qui se tenaient prosterné devant elle. Dans le noir complet, les créatures relevèrent la tête et la lueur orange de leurs yeux éclairèrent la reine des Ombres. Un sourire se dessina sur ses lèvres pulpeuses et de sa voix sans réplique, elle ordonna à ses trois valeureux soldats de mettre fin à la protection des boucliers par n'importe quel moyen. Ainsi les autres ombres pourraient de nouveau la protéger. Refermer cette ouverture jusqu'à la faille était leur priorité. Les trois formes humanoïde se relevèrent dans un seul mouvement, firent une révérence à leur Dirigeante et quittèrent leur reine pour remonter vers la surface. Les bruits des armes qui s’entrechoquaient pénétraient à peine à l’intérieur de la faille. La lumière de la surface aussi mourrait à l’entrée. En fait, la seule entrée de la faille était à la verticale complètement empêchant la lumière d’éclairer l’intérieur. Il n’y avait qu’au zénith de midi que la lumière éclairait le fond. Si jadis les parois furent en pentes douces et praticables, désormais les roches s’étaient lissées et une chute de plusieurs mètres attendait tous ceux qui y pénétraient. La noirceur de la faille ne permettait pas de voir le fond limitant les actions. Toutefois les ombres n’avaient pas besoin de voir où mettre leurs mains. Ils le savaient. Ils le sentaient. Leurs conditions leur permettaient de monter à n’importe quelle surface malgré leur enveloppe de chaire.

À quelques pieds de la faille, Mahio et Rah passaient d’un ennemis à un autre. À eux deux, ils parvenaient à garder les mortels loin de la faille. Toutefois Mahio ne parvenait pas à tenir la cadence. La force de leur ennemi le malmenait. Ce fut toutefois un ennemi du ciel qui eut raison de lui. Les flammes du dragon le prirent de front et lorsque celle-ci s’évaporèrent, il ne restait rien du combattant. Cendre il était devenu et le sable du désert l’avait engloutit. Rah avait eu le temps de se jeter au sol avant que les flammes ne l’atteignent. Mais la chaleur avait fait prendre la manche de sa chemise en feu. Il l’avait éteins en se roulant sur le sol, mais la brûlure chauffait désormais la peau de son bras. Il ne ressentait pas vraiment la douleur, mais il était conscient que cela affecterait ses combats. Il retrouva son équilibre et fit jouer de nouveau son épée devant lui jusqu’à ce qu’elle rencontre une autre lame.



Possédé Rah
Ennemi mineur PNJ
Libre d'utilisation

Points faibles: Trop d’ennemis à la fois n’est pas bon pour lui. Il n’a pas une force très grande et il compte sur la force d’origine de son corps pour sa force de frappe.
Points forts: Fin escrimeur à la base, Rah de son petit nom d’Ombre use de son énergie plutôt pour repérer les gens autour de lui. Il sent vos mouvements ce qui lui permet de les éviter et surtout de les envoyer à un autre destinataire.
Pour la vaincre, il suffit de diriger vous-même le combat. Sveter ne donnera aucune action à cet ennemi mineur.




***


Toujours positionner sur sa monture immaculée, Ryan brillait par sa magnifique présence alors qu’il observait de haut le combat qui faisait rage devant lui. Ses ordres avaient été lancés et étaient, pour le moment, exécutés par tous sans la moindre bévue. Dans le ciel, une chevelure turquoise attira son attention et une idée émergea dans son esprit. Même si cette Sorcière lui donnait généralement du fil à retordre concernant ses ordres, elle savait depuis qu’il l’avait mise sur la corde raide qu’elle avait fort intérêt à lui obéir. L’avait-il choisi pour cela uniquement? Sincèrement, il aurait sans doute pris quelqu’un qui lui était bien plus soumis, mais, si elle en venait à échouer, il en serait alors fort bien débarrassé. D’ailleurs, la connaissant tout de même suffisamment, il savait que cette idée lui aurait sans doute déjà passé par la tête. C’est pourquoi il saisit aussitôt l’occasion qui se présentait d’elle-même. Ses jolies ailles ébènes serviraient sa cause indéniablement, car il le lui ordonnerait.

**Izékielle. Tu vas entrer dans la faille et me faire un rapport de ce qui s’y trouve. Maintenant.**

Évidemment, la Sorcière lui lança un regard noir. Comment osait-elle? Si elle s’en sortait vivante, il se promettait de lui faire regretter cette arrogance. Il fut tout de même satisfait de voir que celle-ci s’exécuta malgré tout assez rapidement, non sans préalablement faire un peu de dégâts sur son passage. Bien. Ryan essaya de repérer son homologue de l’autre côté du champ de bataille, mais Lyzann ne semblait plus être sur son cheval. Devait-il s’en préoccuper? Pas vraiment. Il avait bien plus important à surveiller que cette femme. Quelque chose lui fit de l’ombre. En fait, quelque chose fit de l’ombre sur une bonne partie du combat qui faisait rage et cette chose était suffisamment grande. L’Empereur leva ses yeux vers le ciel s’attendant à tout mais étrangement pas à cela : Un Dragon noir. Quel Seccyeth avait amené une telle créature sans en aviser son Empereur? L’avait-il demandé? Non. Alors pourquoi était-il là? Il fut renseigné bien rapidement lorsqu’il vit la bête frôler le sol. Il repéra dans la mêler une jeune Seccyeth. Son nom ne lui revenait cependant pas. Preuve que cette femme n’avait jamais eu grand honneur lors des précédentes guerres. Il dû cependant quitté momentanément la scène du regard alors qu’il rapporta son attention sur les Sorciers près de lui qui venaient d’abattre sans trop de difficulté un imbécile heureux qui se sentait de jouer les héros. Ne voyant donc plus la bête, il jugea que la Seccyeth en question avait fait le nécessaire pour l’éloigner du combat, mais il s’était trompé, car peu de temps après, un message télépathique fut envoyé par l’une des Chevalier qui visiblement avait été attaqué par la bête lors d’un de ses rugissement ardent. Et l’Empereur en bouillait. Il se concentra sur celle qui n’arrivait visiblement pas à maîtriser sa monture.

**Seccyeth au rapport! À qui est ce fichu dragon? Qu’il reste à l’écart. Qu’il ne prenne pour cible que celles isolés.**

L’Empire ne se ridiculiserait certainement pas à cause d’un dérapage dans le genre. Il en était hors de question. Si jamais cela venait à se reproduire, il verrait personnellement à ce que cette créature soit abattue une fois revenue sur Irianeth et ce, devant les yeux de son Seccyeth qui serait ensuite relevé de ses fonctions. Cette désobéissance devait être punie et ce, afin de montrer clairement l’exemple. Lorsque le Dragon réapparus une nouvelle fois, il darda Sehnsuch sévèrement du regard. Même en plein combat, elle pouvait sans doute sentir toute sa prestance sur elle. Il ne se répéterait pas. Il était l’Empereur. Heureusement, cette fois, la bête semblait plus contrôler et n’attaqua personne, sauf Mahio qui protégeait férocement la faille. Malgré la proximité du groupe Tanieth qui avait engagé le combat avec celui-ci depuis un moment déjà et qui l’affaiblissait d’attaques acharnées, il cracha un immense jet de flamme qui le frappa de plein fouet. Cela aurait irrité l’Empereur, mais  cette fois-ci, la créature avait atteint sa cible qui devint cendre à travers le sable du Désert.  Était-ce terminé? Bien sûr que non. Il jeta un coup d’œil vers l’Artefact. Aucun changement. Par contre, une voie s’était ouverte. L’Empire triompherait et il serait le premier à trouver la réponse ultime à leur question : Comment vaincre les Ombres?

**Tanieth! La faille est accessible! Je veux des gens à l’intérieur dès maintenant.**

L’Empire avait clairement l’avantage, mais ce n’était pas une surprise. Ils étaient formés pour vaincre! Ryan ne baissai pas sa garde pour autant et c’était une excellente chose en soit, puisque d’autres possédés firent leur apparition. Et l’une d’elle s’approchait près, trop près. Elle fut subtile, suffisamment pour n’être qu’à quelques mètres de lui et du précieux Artefact qu’il gardait. Annairda tenta donc une attaque directe vers l’Empereur. Comment avait-elle réussis à passer outre la surveillance autour de lui? Ryan dû sacrifier sa monture alors qu’il tira sur la bride de celle-ci pour encaisser le coup de la première lame ennemie. De son autre main, celle portant l’Artefact même, parât bien entendu la seconde lame avec prestance et élégance. Alors que le cheval s’effondrait, Ryan fit une roulade et se remit bien entendu rapidement sur pied. Il ne reculerait pas, mais il laisserait très certainement ses lardins se joindre à lui pour détruire celle qui avait osé. Nulle n’aurait son Artefact.




Possédé Annairda
Ennemie majeur
Point de vie restant: 74 points


Annairda était soldat pour Turquoise à l'origine, mais suite à une attaque des ombres à la frontière, celle-ci a été contaminé. La jeune femme n'a jamais eu connaissance de sa contamination. Ce fut aisé pour l'Ombre de dévoré son âme. Toutefois, celle-ci ne parvenait pas à suivre la vie des mortelles et partie dans le désert rejoindre sa reine. Depuis, elle attend dans la noirceur de pouvoir la servir. Entre possédés, ils ont pu maîtriser leur forme physique. Annairda se bat avec deux épées. Ses réflexes et sa capacité à répondre instantanément à une situation sont plutôt rare chez les possédés. Elle n'est pas un ennemi à négliger. Son but principal est t'atteindre les artefacts pour les détruire et ainsi laisser les Ombres dévorées les mortels qui ont pénétrés dans leur royaume. Pour la vaincre, rouler 4 dés dont la sommes des résultats supérieurs à quatre (excluant celui-ci) équivaudra aux dégâts que vous lui infligerez lors vos attaques.



***


N’nazyl était encerclé… Ils s’étaient orchestrés à plusieurs afin de le nuire. Son épée tranchait le vent aussi vite qu’il le pouvait mais ses adversaires étaient eux aussi expérimentés. Il faillit bien ramener une tête blonde tranchée à sa Reine, mais les autres se mirent entre eux en enchainant les coups. Épées, magie, flèches… Il faiblissait sans pouvoir espérer de répit. Il se sentait tanguer dangereusement. Mais il ne pouvait pas échouer. Il n’en avait pas le droit. Pas après toutes ses années à attendre le parfait moment. Alors, il continua à se défendre coûte que coûte. Jusqu’à ce qu’un être magique vint lui arracher son dernier souffle. Totalement immobilisé et bien trop faible pour parer, son corps tomba au sol, inerte. Le possédé disparu dans une fine fumée noire. Il avait échoué.

Castiel, de son côté, avait chevauché parmi les siens pour se rendre dans le désert. Depuis peu, l'Ombre avait pris possession totalement du corps qu'elle avait contaminé il y a de cela plusieurs années. La contamination avait été lente et invisible pour éviter d'éveiller des soupçons. Nulle ne trouvait l'ancien commandant changé. Elle était une copie parfaite de l'original. Elle était toutefois peu à l'aise dans ce corps trop grand. Occupé l'esprit était une chose, mais une enveloppe charnelle alors que l'on en a jamais eu n'était pas évidant. La possession ayant été tardive, elle n'avait pas eu énormément de temps pour apprendre à maîtriser sa nouvelle enveloppe. Heureusement que l'hôte était d'un naturel comique. L'Ombre pouvait dissimuler toute cette maladresse derrière des blagues et des imitations. Toutefois, sur le champ de bataille, cela serait plus difficile. Son inexpérience dans ce corps serait à son désavantage. Toutefois, il aurait l'avantage de surprendre les Enkidiev en s'attaquant à eux. On ne s'attendrait pas à ce qu'il se retourne contre eux. Une trahison n'était pas logique de sa part, lui un ancien commandant des chevaliers, retiré volontairement de son rôle pour prendre soin de son fils malade. Un sourire releva ses lèvres. Tout cela l'amusait. Après un battement de cils, ses yeux bleus se grisèrent et leurs lueurs naturellement joyeuses se ternirent. Il n'était désormais plus Castiel, Chevalier d'Émeraude, mais Castiel, possédé au service de la Reine Tab. Et l'épée qu'il tenait dans ses mains, celle qui représentaient son supposé dévouement à son ordre, servirait à mettre fin à la vie de ses semblables. Dans un premier mouvement rageur, il frappa une autre épée à ses côtés. La victime recula d'un pas sous la surprise et interrogea Castiel, mais celui-ci était sourd à ses questions. Il voulait voir le sang de ses ennemis souillés son épée. Il voulait détruire tous ses impertinents qui tentaient de mettre fin au règne de sa Majesté.





Possédé Castiel
Ennemi mineur PNJ
Libre d'utilisation


Points faibles: Castiel est un nouveau possédé. Il vient tout fraîchement de manger l’âme de l’ancien commandant. Il est encore inexpérimenté dans ce jeune corps qu’il peine à remplir. Il est donc encore maladroit dans ses mouvements. Points forts: Il est une figure importante parmi les chevaliers d’Émeraude. Qui oserait l’attaquer sans hésitation dans son propre camp? Comptant donc sur la surprise de ses confrères, Castiel s’en prend à eux et évite de tomber sur un adversaire du camp adverse qui répondrait à ses coups sans hésitation. Il est aussi vêtu d'une armure.
Pour le vaincre, il suffit de diriger vous-même le combat. Sveter ne donnera aucune action à cet ennemi mineur.




***



Son regard regardait au loin pour tenter de saisir tout. Ses pupilles bougeaient frénétiquement pour passer d'une forme à une autre. Chaque détail comptait dans ce combat. Alors que les deux inconnus s'en prenaient aux siens comme à leur ennemie, Lyzann réfléchissaient à leur présence. Pourquoi étaient-ils là? N'aurait-il pas été plus simple de laisser les deux camps se démolir mutuellement et ensuite venir achever les affaiblis? Oui. Alors pourquoi étaient-ils entrés si tôt dans le combat. Le vide derrière eux lui sembla alors plus qu'apparent. Le visage de la désertine s'illumina. La faille bien sûr! Ils défendaient l'entrée de la faille! Elle allait lancer un message télépathique à certains de ses chevaliers lorsque sa monture s'anima. Encore une fois, le bouclier dans sa main l'empêcha de maîtriser sa monture et celle-ci se cambra pour une deuxième fois. Cette fois-ci par contre, Lyzann se retrouva coincé sous le corps de l'animal qui ne sembla pas pressé de se relevé. C'est alors que Lyzann le vit enfin. La bête grognait en montrant ses crocs avides de chaire. Et merde! Comment elle avait fait pour le louper! La désertine se remit à se tortiller pour déprendre sa jambes encore coincée sous le corps inerte, elle le comprenait maintenant, de sa jument. La tâche n'était pas aisée avec une seule main. Et elle ne pouvait utiliser sa lévitation puisqu'elle l'utilisait déjà sur le bouclier qu'elle portait à son bras. Le fauve s'approcha d'elle pour prendre une bouchée et le seul réflexe que la chevalière eu... fut de porter un coup à l'animal avec la seul chose qu'elle avait sous la main: l'artefact. Aussi précieux pouvait-il être, dans le besoin immédiat de la situation, il se révélait être sa seule arme. Lyzann l'usa avec toutes ses forces, mais aussi sa lévitation. Elle ressentit le choc du coup dans tout son bras. Le rebord du bouclier avait cogné l'animal contre la tempe et Lyzann paniqua en voyant que le fauve semblait à peine ébranler par l'assaut. Elle lâcha sans hésitation le bouclier au sol et reprit ses gestes pour faire sortir son pied encore pris dans l'étrier de sa selle. Sinon, elle restait une cible facile. Lorsque la créature rapporta son regard vers la commandante, cette dernière réussit à déprendre son pied et alors qu'elle se relevait pour pouvoir affronter l'animal, un de ses chevaliers s'interposa entre eux. Il fut rejoint par d'autres combattants qui tentèrent de décourager la créature. Ils réussirent puisque le fauve repartis en direction de la faille. Lyzann retourna récupérer l'Artefact avec découragement.

**Chevaliers et Mages! Les possédés défendent l'entrée de la faille. Si vous parvenez à passer leur défense, je veux un rapport de ce qui se trouve dans la faille. **

Elle venait de prendre un sale coup. Sans monture, elle avait perdu sa position élevée pour observer ainsi que son appuie pour le bouclier trop lourd pour son bras. Sa magie s'épuiserait plus rapidement désormais. Quelle idée aussi de donner ce poids et cette forme à un artefact. Une épée aurait été bien mieux. Lyzann comprenait le message que Parandar avait voulu leur envoyer avec ses formes. Enkidiev avait le statut de défenseur et Irianeth, d'oppresseur. Ça la rendait malade tant de clichés. Elle tira son épée de son fourreau. La chevalière Dorianne qui s'était porté à sa défense lui exprima son inquiétude à la voir rejoindre le combat avec en main le bouclier. Son commentaire se heurta toutefois à un mur de mauvaise humeur. Lyzann n'était pas idiote non plus. Mais quel choix avait-elle maintenant ? Puis, se fut l’éclaircissement dans son esprit. Elle se retourna vers la chevalière et lui tendit le bouclier. Dorianne le regarda en fronçant les sourcils. Lyzann, elle, était toute souriante.


« ...Attends! Tu veux que je le prenne? »

- J'ai un compte à régler et de la mauvaise humeur à exprimer. Je te fais confiance, Dorianne. Rend moi fière!

Lyzann lui laissa l'Artefact entre les mains et lui tapota l'épaule avant de la quitter pour se mêler à la baston. Dorianne fut d'abord surprise puis sa discipline reprit rapidement le dessus. Elle opta pour la même stratégie que Lyzann afin réduire le poids du bouclier. Elle dégaina son épée une nouvelle fois par précaution et recula de l'action pour avoir une meilleure vue. Elle ne resta pas seule bien longtemps. Une femme pas très grande, mais à la peau noircie non pas par le soleil du désert, mais par sa contamination s'approcha d'elle. Elle ne semblait pas porter d'arme, mais la chevalière remarqua rapidement quelque chose d'étranges avec ses mains. Du sang dégouttait de ses doigts et ceux-ci étaient longs, très longs, légèrement recourbés et pointus. Très certainement pas le genre d'arme avec lesquelles ils avaient l'habitude de croiser le fer. Dorianne releva son épée devant elle pour signifier son engagement au combat. Il n'était pas dans les habitudes des chevaliers de s'en prendre à des adversaires désarmés, mais dans le cas présent, la possédée qui lui faisait face semblait ne pas avoir besoin d'une arme entre les mains. Lorsque la créature se mit à courir en sa direction, Dorianne fut surprise de la vitesse de son opposante. Elle tenta de la toucher avec son épée, mais la possédée l'évita aisément. Une vive douleur fit grimacer la chevalière au niveau de son avant-bras. Le cuir de son large bracelet était lacéré. L'entaille avait atteint sa peau. Mauvaise idée de ne pas avoir mis ses protèges avant-bras de métal ce matin. Cette opposante ne serait pas une partie de plaisir.

** Je vais avoir besoin d'aide, s'il vous plait. **



Possédé Ylla
 Ennemie majeur
Point de vie restant: 48 points

Faloise de naissance, le corps et les mouvements d'Ylla sont fait pour résister aux rudes paysages du Désert. De petite taille et très rapide, il est difficile de conserver son équilibre proprement lorsqu'elle commence à tourner autour de vous. La possédée est pourvue de longs doigts crochus et coupants, totalement noircis par l'Ombre. Prenez garde, ses doigts tranchent aussi finement qu'une lame. L'un de ses buts est de reprendre aux humains les artefacts pour les remettre à sa Reine. Pour la vaincre, rouler 1 dé dont le résultat multiplié par 2 équivaudra aux dégâts que vous lui infligerez lors vos attaques.




***


Rah se retrouva seul à protéger la faille suite à la défaite de Mahio. Ne perdant pas fois en son devoir et en sa reine, il reprit le combat fièrement. Trois nouveaux possédés émergèrent de la faille et se joignirent à lui pour la défendre. Toutefois, il fut contraint d'observer que ces nouveaux venus se semblaient guère partager la même mission que lui. Dès qu'ils le purent, ils s'enfoncèrent plus profondément dans la bataille délaissant leur compagnon seul à l'entrée de la faille. Le nombre d'opposants ne lui permit pas de les bloquer tous et il dut regarder impuissant des mortels violer l'entrée de la demeure de sa reine alors que son épée était déjà occupé à retenir un opposant.



Rah se débarrassa de son opposant à l'aide d'un coup de pied en pleine poitrine et alors que le mortel reculait sous le coup, son ventre fut transpercer par une lame. Hajile se débarrassa du corps inerte et échangea un rapide regard avec son confrère avant d'interrompe la course d'un autre ennemi qui se dirigeait vers la faille. Il fit tournoyer son épée au-dessus de sa tête avant de la diriger vers la tête de son ennemi. La puissance du coup trancha mortellement la victime qui tomba au sol. Il ne s'arrêta toutefois pas. Il fit rageusement balancer sa lame vers la gauche et celle s'enfonça dans la chaire d'un autre mortel. Il fit reculer les autres simplement en les menaçant de son arme. La fête était finie. Plus aucune autre âme ne passerait vivante l'entrée de la faille.



Possédé Hajile
Ennemi majeur
Point de vie restant: 31 points


Fin guérisseur autrefois, ce possédé semblerait ne rien avoir perdu de ses capacités régénératrices. Dès que vous tentez de l'attaquer, bien souvent, ses blessures se réparent d'elles-mêmes, sous vos yeux. Ses attaques sont néanmoins désordonnées et anarchiques. Ils ne visent rien en particulier et se contentent d'attaquer tout ce qui se trouve à sa portée de manière furieuse. Peut-être lutte-t-il encore intérieurement contre la bête... Pour le vaincre, rouler 2 dés dont la somme des résultats équivaudra aux dégâts que vous lui infligerez lors vos attaques. Attention, à chaque dés impairs tirés, Hajile regagne 2 points de vie.



***


Eezila avait trouvé la chevauché ardue. Se rendre jusqu'au Désert l'avait épuisé physiquement. Son corps n'était pas habitué à de telles randonnées équestres. Elle n'était qu'une mage de la Tour sans capacité à la violence physique. Accepté de participer à cette mission était totalement stupide, mais elle l'avait accepté pour une seule raison: Retrouvé sa Reine. Oui, Eezila était une possédée et elle était fière de pouvoir dire que cela faisait 20 ans qu'elle se promenait sous le nez des Magiciens et des Chevaliers. Elle avait contaminé sa victime lors d'une visite dans un cas de contaminés mis en quarantaine afin de trouver réponses aux événements qui occurraient à l'époque. Le camp avait été attaqué de nouveaux et Eezila s'était crue parmi les rares survivants de l'attaque. La réalité était qu'elle avait été contaminée sans aucun indice physique. Mais la mort l'attendait tout de même. Après deux mois où l'Ombre avait lentement affaiblis les protections mentales de la magicienne, la créature avait finis par dévorer l'âme de son hôte pour prendre sa place dans ce corps jeune et influent. Sournoisement, elle avait aidé d'autres Ombres à apprivoiser leur propre corps acquis. De se trouver désormais aussi près de sa souveraine l'emplissait de courage et c'est avec celui-lui qu'elle se retourna vers ceux qui l'avait accompagné dans ce voyage jusqu'au centre du désert. Elle usa de sa lévitation pour faire tomber des Enkidiev et les tanieths terminaient de faire le travail en les transperçant. Le contraire fonctionnait aussi. Un peu de feu en direction des Tanieths et un chevalier d'Émeraude venait terminer le travail. C'était amusant.


Possédé Eezila
Ennemie mineur PNJ
MORTE

Points forts:La magie est inefficace contre elle dû au pouvoir de bouclier protecteur de l'hôte. L'Ombre aura appris à le maîtriser d'elle-même parfaitement avec les années.  Lorsque vous lancez une attaque magique sur elle, elle rebondit sur vous. Son esquive est bien balancée
Points faibles: Son bouclier ne renvoie pas les attaques physiques. Son corps est chétif, fin et n'encaisse pas bien les coups. Pour la vaincre, il suffit de diriger vous-même le combat. Sveter ne donnera aucune action à cette ennemie mineure.




Si vous avez la moindre question, contactez Sveter par MP. Ce poste est un collectif entre Lyzann, Miyäck et Xerkh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia
Apprenti
avatar
Nombre de messages : 452
Rôle : Chevalier d'Irianeth
Date d'inscription : 17/12/2013

Plus sur le personnage
Âge: 42 ans-47 ans (Génération 18)
Rôle: Chevalier
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Mer 09 Nov 2016, 21:04

Son attaque semblait avoir été efficace, autant que celle de la chevalier avant elle et la Seccyeth avant même qu'elle n'arrive. Ces possédés étaient différent des autres ombres qu'ils ne pouvaient que ralentir. Ceux-ci pouvaient définitivement disparaître. Du moins, c'était ce qui semblait être a première vu. Malgré tout, elle savait très bien qu'il y avait une grande différence de puissance entre les deux. Les possédés, contrairement aux ombres, étaient beaucoup plus réfléchi et dangereux malgré leur vulnérabilités. Enfin... cela ne changeait pas qu'ils étaient très résistant. Malgré tout les assauts que les chevalier avaient été témoins, leurs ennemis commun ne tombaient pas facilement. D'ailleurs, N'Nazyl tenait toujours debout malgré ses blessures. Pourtant, on voyait bien qu'il était prêt a sombrer. La chevalier laissa tomber l'arc qu'elle avait trouvé. Ces sens toujours en alertes, elle laissa les autres s'occupé de lui un moment, plus précisément Sehnsuch qui le distrayait avec le sable. C'était certes pas aussi efficace que si Ally s'y serait mit, mais c'était mieux que rien. Ce fut par contre le chevalier d'Emeraude que l'impérial tête avait préalablement humilié qui saisit l'opportunité en lui balançant sa gourde d'eau au visage.

''Sérieusement!?''

Laissa échappé la demi midjin face a cette tentative ma fois... Ridicule. Du moins, jusqu’à ce que celui-ci commence a ce concentrer pour commencer a cristallisé le liquide. Ah...oui... logique si celui-ci avait un affinité avec cette élément. Il était vrai que dans le désert la sécheresse rendait bien difficile de manipulé cette élément. D'ailleurs, elle-même avait eu du mal a invoquer le pouvoir qu'elle avait copié plus tôt. Néanmoins, Amélia se demandait pourquoi le chevalier ne s'en était pas directement pris aux liquide qui était déjà présent sur le corps de la victime, soit le sang... C'était pourtant logique non? Après un court moment, il semblerait bien que cette idée lui soit venu a l'esprit aussi. Tiens, avait-il lu ses pensées? Peu importe, la chevalier impérial voyait qu'il prenait bien les choses en mains. La vie de N'Nazyl était tranquillement en train de sombrer dans les ténèbres d'ou il venait. Sachant donc qu'ils en auraient bientôt fini avec lui, la chevalier toisa une dernière fois la chevalier Ally du regard avant de repartir sur un autre champs de bataille. La demi midjin aurait bien pu en profité pour tenter d'abattre un vert ou deux au passage. Zack était concentrer sur sa magie et devenait donc une cible facile. Ally l'intéressait et elle aurait beaucoup aimé échanger avec elle jusqu’à la mort. Mais elle avait des responsabilités et des priorités. Les ombres... c'était eu qui méritait pour le moment toute son attention.

Il semblerait bien que le passage du dragon a la faille plus tôt n'ait pas passé inaperçu aux yeux de leur empereur. Avant qu'Amélia ne rejoigne ceux qui s'occupait de N'Nazyl, elle avait bien entendu la demande de celui-ci d'aller dans la faille. Il ne restait qu'un possédé près de celle-ci qui malgré le fait qu'il soit efficace, ne semblait pas une menace aussi grande aux yeux d'Amélia. Son style de combat était trop similaire aux siens pour qu'elle n'en connaisse pas les faiblesses. A ces yeux, ses autres collègues impérial pouvaient très bien s'en occuper et faire une percé dans la faille. C'était la raison principale du pourquoi elle avait préféré allez aidez ceux qui semblait être en plus grande difficulté. Maintenant que les adversaires qui semblaient être les plus redoutables étaient mis hors d'état de nuire, il restait que les laquais. Pourtant, elle savait qu'il ne fallait pas les sous estimer. Ces laquais étaient après tout des leurs. Combiné avec la cruauté des ombres, cela les rendaient tout de même dangereux. Pourtant, l'arrogance de la chevalier l'empêchait de vraiment les prendre pour des ennemis redoutable.. Après tout, elle savait que ce qui les attendaient en bout de ligne était beaucoup plus menaçant. Son instinct lui disait...

La chevalier était donc en train de retourner en direction de la faille. Pour le moment, l'avantage semblait être aux mortels. Du moins, jusqu’à ce que les ombres et les possédés déploient une seconde vague d'être. Autant ceux qui étaient les leurs qui soudainement retournaient leurs vestes noirs pour s'attaquer au mortel, dévoilant ainsi leur vrai allégeance. Mais ceux-la n'étaient pas les seuls danger a ce préoccuper... Ils venaient aussi d'avoir trois nouvelle apparition venant de la faille. Amélia remarqua rapidement que deux d'entre eu s'était éloigné tout de suite. La chevalier était encore a une bonne distance de la. Les choses n'avaient donc pas changé depuis sont départ. La puissante créature qu'ils avaient réussi a terré avait simplement été changé par un autre adversaire tout aussi menaçant. Bon... il fallait donc s'y remettre? Avant qu'elle ne puisse préparer un plan d'action, ses sens lui avertie d'un danger imminent qu'elle esquiva de justesse, effectuant une évasion rouler. La maître magicienne des vents se retourna pour voir que son adversaire qui l'avait pris en chasse était la possédé Eezila.. La chevalier riposta a cet affront d'un rayon incendiaire très bien placé... Erreur de sa part. Le choc de voir son propre sortilège se retourner contre elle faillit bien être suffisant pour que l'effet marche. Mais la guerrière n'était pas née non plus de la dernière pluie. Elle se trouvait donc sans arme face a un adversaire qui possédait une quasi immunité a la magie... Il était certain que son opposant avait vu en elle une proie facile. Dommage pour elle, la chevalier était beaucoup plus dangereuse qu'elle n'avait l'air.

Mais les choses étaient plus difficile qu'elle ne le pensait. A peine eu-t'elle commencer a pensée a une façon de s'approcher d'elle qu'elle ressentie un pouvoir de télékinésie tenter de la contrôler. Oh que non, la midjin utilisa bien entendu ses propres capacités pour l'en empêcher. Et comme si ce n'était pas assez, un chevalier tenta d'abuser de cette distraction pour en finir avec elle. La chevalier esquiva de peine et de misère l'assaut du brocolis. Elle dut même laissa la magicienne possédé gagné sur elle en se laissant projeter au sol alors que l'impérial tête blanche projeta le chevalier en direction de la possédé. Bien sur, son plan marcha puisque la magicienne profita de se moment pour mettre un terme a la vie de sa cible. Laissant le temps a Amélia de se relever. La chevalier rouge fonça tout droit vers elle, lui lançant des petites aiguilles inoffensive au visage. Bien sur, la magicienne n'eu pas grand problème a les esquivés malgré l'attaque surprise et plutôt difficile a voir. Pourtant, c'était plus par précaution qu'elle s'était exécuter qu'autre chose... Que pouvait bien faire inoffensive aiguille sur un possédé? Fort possible que personne ne puisse répondre a cette question. La chevalier s'approchait déjà de son adversaire, agrippant l'épée du chevalier d'Emeraude qui s'était fait pourfendre par son soi disant alliée. Lorsqu'elle fut a bonne distance elle tenta un grand mouvement vertical pour faire reculé son adversaire, lui balançant rapidement un rayon incendiaire en espérant que celui-ci passe. Mais le bouclier de la mage le repoussa tout de même, chose qu'avait déjà prévu la chevalier qui s'était déplacé de côté juste avant de lancer son projectile. Donc, elle n'aurait d'autre choix que de se rendre au corps a corps pour l'abattre. La magicienne tenta de la repoussé avec une salve de rayon incendiaire. Amélia esquiva rapidement les premiers en effectuant une roulade. Alors qu'elle arriva sur ses pieds, une autre série de ligne enflammée se dirigeait déjà sur elle. Elle était dans le trouble...non? Si a première vu c'était ce qui semblait être, le rictus que la midjin au sang divin laissa affiché sur son visage démontra tout le contraire. Les flammes de la mage rebondir eux aussi sur un bouclier que venait de faire apparaître la chevalier. Retournant sur le bouclier d'Eezila, changeant légèrement d'angle et retourna par un effet miroir sur le bouclier d'Amélia. Vice-versa jusqu’à ce que l'angle des rayons incendiaires soit suffisant a sortir du rayon des boucliers. Ah... La magicienne devait être troublé en ce moment. Alors qu'elle croyait avoir affaire a un chevalier sans défense. C'était maintenant elle qui se retrouvait sans défense face a son adversaire. Et ce, a cause de ses propres capacités. Le seul choix qui se trouvait devant elle maintenant était de rechercher la protection de ses ''compagnons''... Mais bien sur, Amélia ne la laissa pas faire. La chevalier se précipita furieusement sur elle, utilisant toute sa puissance télékinétique qu'elle pouvait déployer pour ce donner l'avantage sur la vitesse et la force, empêchant la magicienne de pouvoir se sauver en l'abattant tel un chien alors qu'elle battait en retraire, la queue entre les deux jambes... La dangereuse possédé Eezila était maintenant morte. Amélia pouvait donc se concentrer sur la faille.

L'unique chevalier midjin arriva a vu de la faille. Les deux possédés qui s'y trouvait la gardait farouchement. Pour Amélia, ce n'était pas tant un problème. Bien qu'elle doutait pouvoir les abattre a elle seul avec facilité, passé au travers de cette défense serait un jeu d'enfant pour elle. La chevalier s'accroupis quelques instant, utilisant ses sens magiques pour ce faire un idée de ce qui se passait présentement sur le champs de bataille... Les choses ne semblait pas allez très bien, mais ils n'étaient pas a un point ou la victoire ne semblait pas atteignable. Les artefacts n'avaient pas plus réagis depuis que la faille s'était ouverte, quelque chose manquait a l'équation, ou alors leur utilisations ne servait qu'a les protégés des êtres ténébreux qui auraient tôt fait de mettre fin a cette guerre s'ils en avaient eu la chance. La chevalier repéra Xerkh un peu plus loin. Il semblait s'amusé avec sa proie, ce qui n'était pas étonnant de sa part.


**Ej m'ne siav snad al elliaf.**

Lui dit-elle tout simplement. Elle ne voulait pas que celui-ci s'inquiète s'il ne la ressentait plus dans les parages. En guise de réponse, celui-ci lui lança une phrase qui fit sincèrement sourire la chevalier.

**Tios etnedurp am etitep nagaruo.**

Hahahaha... prudente... Alors qu'elle allait ce balancer directement dans la gueule du loup. Mais bon, ce n'était certainement pas elle qui allait lui dire qu'elle était probablement en train de prendre des risques plus gros que n'importe qui ici. Après tout, les plus puissants des possédés venaient de cette place ténébreux. Qui sait ce qu'ils y retrouveront. La chevalier n'avait certes pas le goût de mourir, mais ce qu'elle s'apprêtait a faire n'avait rien de prudent.

**Iot issua am ehculep. En t'esuma sap sport.**

Ah, toute cette conversation était bien mignonne. Mais ce n'était définitivement pas le moment de perdre son temps a de pareil sottise. D'ailleurs, quelqu'un avait bien cru voir en la chevalier une cible potentiel pendant qu'elle perdait son énergie a communiquer télépathiquement. Il s'était approché d'elle en douce par derrière, levant l'épée qu'il abatis en sa direction pour la transpercer dans la gorge. Bien sur, la chevalier avait repéré l'homme depuis un moment, elle s'était donc bien préparer a un assaut. Son mouvement fut autant surprenant pour son adversaire qui ne s’attendait pas a une réplique. La chevalier s'était retournée sur elle même tout en effectuant un côté. Tout en se relevant, elle tenta de transpercer la gorge de son adversaire qui eu la vivacité d'esprit d'arrêté son assaut pour reculer la tête juste a temps. Il n'avait cependant pas de réflexe suffisant alors qu'Amélia continua son momentum en poussant la lame en direction de la tête, venir appuyer celle-ci sur la jugulaire et d'un mouvement circulaire, ouvrir une partie de sa gorge, le laissant tomber agonisant dans son propre sang. Par la suite, elle pris la direction de la faille a la course, mais fut bien interrompu par Hajile qui s'interposa entre elle et la faille. La chevalier fut surprise de  voir qu'il était aussi agressif. Les autres possédés semblaient être beaucoup plus en contrôle et moins sauvage. Était-ce a cause que son âme était totalement tombé dans les ténèbres qu'ils en avaient oublié toute facette de son humanité? Ou était-ce son humanité qui tentait de ce convaincre qu'il existait encore? Peu importe, la chevalier n'avait pas de  temps a perdre avec lui. Elle attendit donc le moment opportun, soit lorsqu'une personne tenta d'abusé de la distraction qu'elle créait pour tenter de frapper son adversaire, pour lui balancé deux trois rayons incendiaire a la figure afin de l'aveugler et sauta par dessus lui pour se dirigés en direction de la faille.

(Suite dans : Event-Dans la noirceur)

Parandar a écrit:
Le membre 'Amélia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé - 6' :

Résultat :
 

- 11 points de vie retirés à Ajile +2 points de récupération


Dernière édition par Amélia le Mer 09 Nov 2016, 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyzann
Administrateur - Ex-Chevalier et Handicapé
Administrateur - Ex-Chevalier et Handicapé
avatar
Nombre de messages : 1417
Rôle : Chef des chevalier d'Émeraude
Date d'inscription : 14/01/2012

Plus sur le personnage
Âge: 57 à 62 ans [Gen19]
Rôle: Ex-Chef des chevaliers d'Émeraude
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Dim 13 Nov 2016, 16:21


Elle venait de prendre un sale coup. Sans monture, elle avait perdu sa position élevée pour observer ainsi que son appuie pour le bouclier trop lourd pour son bras. Sa magie s'épuiserait plus rapidement désormais. Quelle idée aussi de donner ce poids et cette forme à un artefact. Une épée aurait été bien mieux. Lyzann comprenait le message que Parandar avait voulu leur envoyer avec ses formes. Enkidiev avait le statut de défenseur et Irianeth, d'oppresseur. Ça la rendait malade tant de clichés. Elle tira son épée de son fourreau. La chevalière Dorianne qui s'était porté à sa défense lui exprima son inquiétude à la voir rejoindre le combat avec en main le bouclier. Son commentaire se heurta toutefois à un mur de mauvaise humeur. Lyzann n'était pas idiote non plus. Mais quel choix avait-elle maintenant ? Puis, se fut l’éclaircissement dans son esprit. Elle se retourna vers la chevalière et lui tendit le bouclier. Dorianne le regarda en fronçant les sourcils. Lyzann, elle, était toute souriante.

« ...Attends! Tu veux que je le prenne? »

- J'ai un compte à régler et de la mauvaise humeur à exprimer. Je te fais confiance, Dorianne. Rend moi fière!

Lyzann lui laissa l'Artefact entre les mains et lui tapota l'épaule avant de la quitter pour se mêler à la baston. Elle dégaina son épée avec énergie. Elle avait enfin l’impression d’être utile. Son dos était traversé de douleurs suite à ses deux chutes, mais cela nourrissait son esprit de combattant. Elle se faufila entre les adversaires en plein combat et tentait de retrouver la créature qui l’avait attaqué plus tôt. Elle le repéra alors qu’il semblait être mal au point. Tant mieux. Lyzann parcourra la distance qui les séparait sans qu’un adversaire ne puisse lui barrer la route plus de 10 secondes. Un coup paré et elle ignorait l’adversaire. Son but était la créature qu’elle ne devait pas perdre de vu. Elle aida un camarade en détresse, mais elle n’avait pas le temps d’aider le mage à se relever. Quelque chose de bizarre se produisait avec ce fauve. Celui-ci se releva sur ses pattes antérieurs et son corps fut secouer de tremblements. Sous les yeux de la commandante, la créature reprit une forme humanoïde. Bien, cela serait surement plus facile. Si l’homme reprenait cette forme, c’était probablement parce qu’il avait épuisé toute sa magie pour conserver sa forme animale. Le métamorphe avait atteint ses limites. Lyzann ne pouvait toutefois pas le sous-estimé. L’homme avait plus grand qu’elle et sa carrure ne pouvait tromper : il était un féroce combattant même sous sa forme humaine. Autant profiter d’un effet de surprise alors qu’il était dos à elle en train d’essayer le pantalon d’un mort. Parce que oui, la nudité faisait parfois partie des désavantages de la métamorphose. Dans un autre contexte, Lyzann aurait pu être ému de la vue qui s’offrait à elle, mais la cacophonie des armes, des cris et des gémissements sur un paysage désolant n’avaient rien d’excitant.

Elle fit jouer son épée devant elle tout en se rapprochant de l’homme. Une fois suffisamment proche, elle saisit son épée à deux mains et porta un coup au niveau de la tête du métamorphe qui se pencha de justesse en se retournant face à elle. Merde! Elle retenta un deuxième coup, mais il lui fit un croc en jambe la faisant chanceler vers l’arrière. Elle se laissa tomber à la renverse en accusant le coup avec son épaule et fit une roulade pour revenir sur ses pieds. Elle se releva pour parer l’épée de l’ennemi à deux mains. Comme prévu, ses coups étaient solides et bien plus forts que ceux qu’elle avait connu à l’entrainement contre ses propres chevaliers. Heureusement qu’il l’affrontait elle. Lyzann était elle-même reconnu dans l’ordre pour cogner fort. Cependant, après trois coups consécutifs où elle fut contrainte de reculer, son pied s’embourba dans le sable que chacun de ses pas avait soulevé. Elle tomba à la renverse. Pas nouveau contre cet ennemi. Un changement de stratégie était nécessaire. Elle devait être plus subtile. Le chevalier d’Irianeth était blessé aussi, elle devait tirer profit de ses faiblesses. Allongée sur le dos alors qu’il levait son épée au-dessus d’elle, elle en profita pour repérer ses endroits déjà entaillés. Alors que l’épée retombait sur elle, Lyzann roula sur le côté pour éviter la lame. Elle se releva pour reprendre l’échange, mais le métamorphe était déjà reparti. Non, mais ça suffisait. N’arrivait-il pas à rester concentrer au moins cinq minutes sur un adversaire ? Il lui avait fait le même coup plus tôt. Rageusement, elle se retourna contre un soldat arborant l’armure tanieth pour lui trancher un bras. Sans plus, elle se contenta de retourner vers Doriane. Elle n’avait pas l’intention de courir derrière cet impertinent. En chemin toutefois, elle assista à un spectacle qui la troubla. Castiel croisait le fer avec deux mages. C’était une blague?


-CASTIEL!

Lyzann courra jusqu’au trio pour mieux comprendre ce qui se passait. Dès qu’elle s’approcha, le chevalier eut un rire cynique avant de pointer sa lame contre elle. Ce n’était pas normal. Jamais le chevalier n’aurait dressé une arme contre elle en pleine guerre. Ils avaient été très proches durant deux décennies complètes. Ils avaient dirigé ensemble, ils avaient appris ensemble, ils avaient grandis ensemble. Lyzann fronça les sourcils, mais refusa de répondre à la provocation du chevalier en lui montrant aussi le bout de son épée. Un chevalier d’Émeraude ne croisait le fer avec un frère que pour s’entrainer et jamais avec un sentiment comme celui qui habitait Castiel présentement. Lyzann n’arrivait pas à comprendre. L’homme la chargea et elle contenta d’esquiver le coup. Un des mages en profita pour tirer un rayon magique qui fit trébucher le chevalier. Il se releva toutefois sans hésitation. Son style était maladroit et inexpérimenté. Il ne savait pas se battre comme le véritable Castiel. Ce fut ce qui mit la puce à l’oreille de Lyzann. Alors qu’il revenait à la charge contre elle croyant qu’elle ne lèverait toujours pas son épée, Lyzann utilisa son épée pour parer le coup cette fois-ci. Il n’était pas un des siens. La commandante ne savait pas ce qu’il était, mais il n’était pas un de ses chevaliers.

-Commandante Lyzann, nous croyons qu’il s’agit d’un possédé.

Ça serait logique en effet. Si cela avait été un sorcier qui aurait altéré son image, ils auront sentis la différence au niveau de l’énergie. Or, ce n’était pas le cas. Comme avec Joy. Rien n’avait trahis l’ombre qui avait pris possession d’elle. Hormis son comportement étrange que Lyzann avait mis sur le compte de sa perte de Snow à l’époque. Elle avait expulsé la chevalière sans même savoir qu’en vérité Joy n’était même plus. L’Ombre avait pris pleinement possession d’elle. Ils avaient appris la chose possible après une enquête à Esprit. La possession… Être contaminé s’en même vous en apercevoir et puis un jour… mourir sans vous en rendre compte… Et pourtant aux yeux des autres, vous êtes toujours vivant. Lyzann chargea à son tour contre le possédé. Les deux épées se croisèrent, mais Lyzann n’était pas prête. Pas prête à porter un coup trop violent. L’homme qui lui faisait face était tout de même son frère d’arme. Comment pouvait-elle commettre l’acte irréparable? Qu’est-ce qui lui disait que Castiel n’était pas toujours là quelque part sous ce masque?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11519-lyzann-d-emeraude-chef-de-l-ordre-d-emeraude http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t6327-lyzann
Xerkh
Animateur - Chevalier
Animateur - Chevalier
avatar
Nombre de messages : 580
Date d'inscription : 18/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 32-36 ans (G19)
Rôle: Chevalier Impérial 16e génération, Alpha de la colonie Berserk.
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Dim 13 Nov 2016, 23:46

Le coup de poing lui avait très légèrement engourdis les jointures. Xerkh avait déjà frappé un mur et le visage de ce possédé s’apparentait à de la pierre. Il aurait voulu frapper plus fort, il aurait pu frapper plus fort, mais celui-ci avait presque esquivé son attaque, ce qui en aurait résulté à un puissant coup dans le vide. Alors il ne s’en plaignait pas. Il était plutôt intéressé. Il n’avait aucun problème à frapper à plusieurs reprises un mur, jusqu’à l’épuisement. Ça, Amélia le savait. C’est pourquoi il c’était prostré entre elle et Mahio le temps qu’elle se soigne. Étrangement, celui-ci n’avança pas vers Xerkh afin de continuer le combat et lui, n’avança pas plus vers le possédé afin de protéger sa dulcine… Et il comprit. Il protégeait la faille, ce qui s’y trouvait. C’était évident. Il savait reconnaître un esprit protecteur lorsqu’il en voyait un…

Amélia s’activa, ce qui fit en sorte que le Berserker délaisse sa position de défense et retourne à la charge. Il voulait le frapper ce mur, mais une voix mentale le déconcentra. Attaque flamme? Il ne connaissait pas cette voix, elle… Puis, il leva les yeux en l’air. Heureusement que l’équation se fit rapidement dans sa tête. Il eut juste le temps de courir vers la direction où arrivait le Dragon. Il était certes résistant au feu, mais il n’avait pas envie de tester sa résistance contre un torrent de flamme d’une aussi grosse bête en ce moment. Il passerait son tour s’il était en mesure de le faire. Heureusement pour lui, après quelques mètres parcourus à la vitesse grand V non sans s’assuré qu’Amélia avait déjà pris les devants, visiblement un peu avant lui-même, il termina sa course en faisant un grand plongeon dans le sable, sur le ventre. Se relevant en un bon, il pesta intérieurement contre le Dragon tout en crachant du sable et s’essuyant les yeux. Même s’il avait calciné Mahio.

Encore cette douleur. Intense, poignante. Il grimaça, se plaçant dos à la Chevalier. Ce faisant violence pour ne pas le laissé paraître car il savait qu’elle s’inquiéterait pour lui, mais c’était comme ça et il savait que ce serait de pire en pire. Cela lui faisait un peu peur. Il n’avait jamais à proprement parlé, été sur un champ de bataille mise à part Zénor. Il ne désirait pas refaire les mêmes erreurs. C’était le sang. L’odeur du sang, les hurlements, les sons des lames métalliques qui s’entrechoquaient. Cette frénésie meurtrière, ce désir de déchiré, de détruire, cette rage qui l’habitait, malgré le fait qu’il avait torturé, détruit ces démons… Et là, il savait où était le problème… Il était là. La forme qu’il avait présentement et le Berserker, l’Alpha. Ce n’était pas un problème pour lui, mais il en devenait un, car sa en était un pour ceux qui ne partageait pas sa race. Voilà où était le réel problème. Lâcher un prédateur affamé dans une mêler, c’était tout à fait ce qu’il était… Il se trouva pathétique. Incapable de se contrôler, esclave de ce corps d’humanoïde et de leurs lois… Une autre vague de douleur. Il reteint une grimace. Portant tout de même une main à son thorax, il le griffa d’un vif coup. Il ferma les yeux un moment, t’entend d’ignorer ce qui l’entourait. Sa respiration. Son corps d’humanoïde. Lui, à l’intérieur. Il n’était pas enfermé. Il le désirait. Il devait rester ainsi. Il devait s’en convaincre. Il était sauvage pour lui-même. Il se refusait de s’obéir. Puis, rouvrit vivement ses yeux agrippant un Sorcier par la gorge qui se tenait non loin, à portée. Férocement, serrant, lentement. Celui-ci c’était sans doute approcher pour le soigner. Xerkh l’observa avec intérêt alors qu’il le regardait, paniquer, les jambes battant dans le vide. Ses yeux brillaient d’une lueur sauvage, carnassière. Ses babines étaient retroussé et ses oreilles étaient plaquer contre son crâne. Puis, il revint à lui. Son visage se détendit. Il le relâcha aussitôt.

-Va plutôt soigner les autres. Sorcier.

Le Sorcier s’activa instantanément. De toute façon, avec la frousse qu’il venait d’avoir, il doutait fort que celui-ci insiste. Il utiliserait le triple de son énergie magique rien que pour le soigné, de toute façon Xerkh le savait. Ce n’était pas nécessaire. Bien que son ton avait semblé menaçant –Ce qui était un peu le cas, rien que parce-qu’il détestait la magie-, il se voulait utile. Stratégique. Oui, oui. Le Sorcier déglutis et tourna les talons alors que le Berserker le suivis du regard, non sans apporté une main à son omoplate et tirer sur larme qui y était encore loger. Il ne cligna même pas des yeux. Il regarda le bout de bois d’un air neutre, puis le balança tout simplement plus loin, comme un vieux débris.

Il finit par relever les yeux et aviser le champ de bataille le plus calmement du monde. Il en profitait. Il savait que ce n’étais qu’un répit temporaire avant que la douleur ne revienne. Il croisa le regard d’Amélia un peu plus loin alors qu’elle communiqua avec lui dans sa langue natale. Instinctivement, il chercha l’Artefact et la Chevalier du regard. Il trouva l’Artefact, mais pas la Chevalier. C’était une autre. Elle semblait plus faible que la première. Ce serait moins amusant.

** tioS etnedurp . eJ siarehcât ed redrag enu erutrevuo euqsrol ut .aretnomer À tuot à .erueh'l** (Soit prudente. Je tâcherais de garder une ouverture lorsque tu remonteras. À tout à l'heure.)

Sans plus attendre, il se mit à marcher d’une manière déterminé vers sa cible. Il ne désirait pas s’attarder sur son inquiétude profonde de savoir sa belle aussi loin de lui dans cette crevasse. Il savait qu’il n’y serait pas d’une grande utilité et rien que descendre pourrait fortement l’handicapé lui et la ralentir elle.  Il ne se retourna pas, même si ses oreilles étaient plaquer sur son crâne, attentives aux moindres sons pouvant lui indiquer une difficulté venant d’Amélia. Bientôt il dû se faire à l’idée qu’il ne l’entendrait plus. Du moins pas d’aussi loin. Maintenant qu’il était seul, la présence des Sorciers le dérangeait.

**Aller vous occuper des autres. Je gère.**

Fit-il à leur intention. L’un d’eau compris rapidement le message et s’arrêta tout simplement pour porter secours à un Tanieh en difficulté avec une autre. L’autre le suivis bien malgré lui et le réalisa assez rapidement. Xerkh repéra de nouveau la Chevalier et un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres alors qu’elle semblait croiser le fer avec l’un des siens. Tiens. Voilà qui était intéressant. Sans attendre, il agrippa le Sorcier à ses côtés et le balança de toutes ses forces sur celle-ci et l’autre Chevalier. Les deux s’écroulèrent sur le sol et le Berserker laissa coulé sur ses lèvres un sourire remplis de défit tout en ramassant sans difficulté l’homme qui se relevait maladroitement une fois arrivé rapidement à sa hauteur. Celui-ci tenta tant bien que mal de le repoussé, mais le Berserker l’agrippa fermement pour lui flanquer une bonne droite et tourna sur lui-même jusqu’à balancer Castiel sur Lyzann qui semblait venir le charger. Le Chevalier tomba directement sur elle, alors qu’elle fut recouverte temporairement par ce qui semblait être sa carcasse. L’avait-elle transpercer par accident? Bien. Maintenant qu’elle était occupée à pleurer un de ses frères d’arme, il pouvait s’occuper en toute tranquillité de cet Artefact.

Alors qu’il avançait, il reçut un rayon incendiaire dans le dos. Xerkh se contenta de jeter un bref regard par-dessus son épaule et de s’élancer vers sa cible qui semblait en prise avec la possédée Ylla, seule. Il aurait bien attendu son tour, mais il était un peu calculé dans son temps. Il observa brièvement l’ennemi et fonça droit sur elle tel un fauve alors qu’elle allait s’abattre sur la Chevalier en difficulté. La défendre? Jamais de la vie. Cela ne faisait que lui prouvé qu’il valait mieux qu’il prenne l’Artefact avant qu’il ne tombe dans les mains d’un possédé. Ylla se mis alors à tourner autour de lui, visiblement pour le déstabilisé. Xerkh se retrouvait aux côtés de Dorianne comme si de rien était. Celle-ci avait-elle semblé comprendre que pour l’instant elle n’était pas sa cible? Du moins, elle semblait vouloir en prendre avantage en ce plaçant prêt du Chevalier. Le moment venu, Xerkh bondit sur Ylla et une bagarre sauvage s’ensuivis, soulevant la poussière tout autour. Trop de vert commençait à les encerclé. Il reçut une autre attaque magique, plus douloureuse cette fois, suffisamment vive pour qu'il laisse échapper un grognement rageur, lui faisant perdre prise sur sa proie qui s'échappa devant les blessures infligée.



Parandar a écrit:
Le membre 'Xerkh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé - 6' :

Résultat :

-12 points de vie retirés à Ylla.


Dernière édition par Xerkh le Dim 13 Nov 2016, 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9474-xerkh-le-berserker
Thaïs
Sorcier - Chef
avatar
Nombre de messages : 234
Rôle : Sorcière d'Irianeth, Sous-Chef de l'Ordre des Sorciers, Mentor d'Ismaëlle et Orin
Date d'inscription : 13/05/2015

Plus sur le personnage
Âge: 35 - 40 ans
Rôle: Sous-Cheffe des Sorciers
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Mer 16 Nov 2016, 08:07

Pendant un instant, Thaïs avait vraiment crus que ce serait la fin de l'attaque des possédés et que leur combat avec les verts reprendrait. Une Chevalière du camp adverse avait surgit parmi eux et avait donné le coup de grâce à la créature qu'ils s'efforçaient tous d'éliminer. Les autres ombres aussi avaient été mises à terre. Mais bien sur, il fallait qu'il y en ai d'autres qui surgissent.
La jeune femme avait failli suivre la Seccyeth dans la faille qui n'était plus protégée mais décida finalement de rester à l'aire libre où elle repris sous ses ordres les Sorciers qu'elle avait envoyé aider le Chevalier Amélia.

En plus de leur ennemis communs, les soldats d'Irianeth et d'Enkidev devaient lutter contre les éléments de la nature qui n'en faisaient qu'à leur tête.
L'étendue brûlante et hostile au sable jaune pâle leur rendait la tâche difficile par le vent qui les ralentissait et les obligeait à plisser les yeux pour ne pas être aveuglés. Tel était le désert.
Le soleil donnait l’impression de devenir de plus en plus proche, transformant le sol en fournaise. Aucune ombre possible hormis celle de la faille déjà occupée par d'autres combattants.

Thaïs avait compris que leur n'étaient plus aux querelles et que rouges et verts devaient s'alliés pour mettre fin à ce massacre. Aucun autre moyen d'y parvenir que de se battre ensemble face à ces démons des ténèbres qui ravageaient leurs terres.

Plusieurs autres créatures s'étaient dressées sur l'étendue de sable et là où s'était tenu N'nazil il n'y avait plus qu'un cadavre et du sang... Non, de l'eau ! Le sang de ces immondes choses étaient fait de sang ? Comment une telle chose pouvait-elle être possible ? Mais la jeune femme n'eut pas vraiment le temps de résoudre cette étrange équation. Ses sens magiques qu'elle avait décidé de garder éveillés pour plus de précaution lui indiquèrent que du mouvement se faisaient autour de l'empereur.

Comment l'ombre avait-elle passée la garde ? Elle savait qu'elle n'aurait pas du laisser Ryan sans surveillance. Entre les deux Sorciers qui étaient revenus comme des boomerang à ses côtés et d'un troisième qui les avaient rejoint, Thaïs courut jusqu'à l'Empereur et s'interposa entre lui et Annairda. Malheureusement pour elle, elle avait mal calculé la distance entre elle et l'ombre et n'eut pas le temps d'activer son bouclier pour se protéger des attaques. La lame ne la manqua que de peu et elle se jura de ne pas refaire cette erreur.
Les soldats censés protéger le chef de l'Empire paraissaient comme hypnotisés par le combat et restaient debout les bras ballants. La sorcière attaqua puis esquiva et les voyant toujours inactif décida de les réveiller un peu.

- Qu'est-ce que vous foutez bande d'incapables !!? Aller, BOUGEZ VOUS !  

Les soldats semblèrent enfin se réveiller mais Thaïs n'eut pas le temps de s'en préoccuper car les attaques d'Annairda se faisaient de plus en plus puissantes et difficiles à contrer pour elle qui ne maîtrisait pas le combat aussi bien que les Chevaliers. Cette fois, manque de pot, l'épée de l'ombre l'atteignit et coupa légèrement son bras gauche. Mais heureusement pour elle, elle avait de la chance dans son malheur puisque son bras droit était encore valide et que c'était avec celui-là qu'elle se battait le mieux.

Elle sentait quand même la blessure la brûler et elle espéra qu'il n'y avait  pas de poison sur la lame, sans quoi elle n'aurait certainement pas le loisir de finir ce combat. Décidant d'allier magie et combat, elle lança une dague sur son ennemi puis des rayons incendiaire avant d'attaquer de nouveau. Elle espérait vraiment qu'au moins un de ses trois assaut avait servit à affaiblir la créature au moins le temps qu'elle trouve un plan pour se débarrasser d'elle.

Parandar a écrit:
Le membre 'Thaïs' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé - 6' :

Résultat :
     

-6 points de vie retirés au possédé Annairda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11526-thais-d-irianeth http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10379-thais-maj-12-02-17
Sveter
◊ Animateur
◊ Animateur
avatar
Nombre de messages : 408
Date d'inscription : 25/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: Pandy is a Sugar Daddy
Rôle: Déesse de l'aventure et des péripéties
MessageSujet: Re: Event - La Délivrance Sam 19 Nov 2016, 13:25


Les Ombres étaient tout autour. Elles rôdaient, elles attendaient une ouverture. Peut-être ne comprenaient-elles pas le sens de ce mur lumineux et désagréable qui s’élevait devant elles, mais elles essayaient de le passer. Elles voulaient passer, fonçaient même dedans par moment lorsqu’elles voyaient s’approcher des êtres de chair trop prêt des rebords. Elles étaient alors témoins impuissantes du combat devant elles, dans cette arène qui leur étaient défendus. L’envie de se nourrir de toute cette chair vivante les agitait. Les combattants des deux factions avaient complètement oublié leurs existences, semblait-il et pour cause. Les possédées faisaient honneur à leur Reine s’affaiblissants sous les coups acharnés des deux parties. Les Ombres, elles, ne lui servaient vraiment plus à rien à cause des deux artéfacts. Alors sous le combat qui faisait rage, les hurlements, l’odeur âcre de sang, les sons du métal qui s’entrechoquait et des divers pouvoirs magiques des Mages et Sorciers qui se confrontaient, elles disparurent de façon vertigineuse, mais personne ne voyait rien, pas même les Chefs des Ordres, pas même les êtres magiques, tout Ordre confondu.

Où allaient-elles? Elles se désagrégeaient lentement pour devenir poussière, se transformant en fumé. Pénétrant le sable à leurs pieds, pour celles plus prêt de la faille, s’y laissant aspirer. Quelque chose avait tremblé. L’avaient-ils senti? C’était plus faible que le tremblement de terre précédent, mais pour ceux qui en auraient eu la sensibilité, cela n’inspirait pas la confiance. Quelque chose se passait sous leurs pieds, dans la pénombre. La Reine était en colère et elle voulait faire payer les coupables avec une création plus que parfaite!

Lorsqu’il n’eut plus d’Ombres tout autour, même les possédées qui étaient encore debout tombèrent mollement alors que les Ombres qui les habitaient abandonnèrent leurs enveloppes charnelles sans regarder derrière pour pénétrer dans la faille sous forme de fumé. Une étrange sensation dû parcourir chaque personne présente. Avaient-ils gagné? Qu'était advenu des Ombres ?

Il eut soudainement un calme qui s’installa dans la bataille. Quelques coups encore furent échangés, mais le calme devint présent. Inquiétant. Puis, il eut un autre tremblement de terre, plus puissant cette fois-si. Les deux Artefacts explosèrent alors simultanément, protégeant uniquement le porteur de chacune d’elle de cette vague de lumière et de puissance magique. Tous, ou presque furent instantanément inconscient sous la force du choc. C’était la fin du combat qui faisait rage.

Les deux ennemis communs finirent par se relever, certains plus rapidement que d’autres. La faille avait disparus sous le sable engloutissant avec elle ceux qui s’y étaient enfoncés. Mais la question que tous se posaient était bien entendu : Avaient-ils vaincu les Ombres? Les deux camps étaient affaiblis et épuisés. Ils n’avaient plus la protection des Artefacts pourtant les Ombres n’étaient plus. Cela était-il temporaire? Leurs alliés descendus sous terre étaient-ils morts? Aucune réponse ne vint à leurs messages télépathiques. Et le sable du désert ne laissait passer aucune énergie pour les rassurer. Les deux camps n’eurent d’autre choix que de finir par se replier pour soigner les blessés et brûler les morts. C’était la fin. Ils avaient vaincu les Ombres grâce au sacrifice des soldats dans la faille.


[HS: Vous avez jusqu'au 25 novembre pour clore le rp. Passer cette date, le sujet sera archivé. Il est temps de se concentrer sur la nouvelle génération. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Event - La Délivrance

Revenir en haut Aller en bas

Event - La Délivrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-septième génération-