___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

One Dance - Dawson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kahliss
Baroudeur
avatar
Nombre de messages : 52
Rôle : Vagabonde
Âge du personnage : 25 à 30 ans | G18
Date d'inscription : 31/08/2015

Plus sur le personnage
Âge: 25 - 30 ans
Rôle: Vagabonde
MessageSujet: One Dance - Dawson. Jeu 11 Aoû 2016, 03:46

Tout bruit de la forêt est une découverte pour l'homme. Les craquements des feuilles sous le vent qui file entre les branches, les pas des animaux sur la mousse humide, le chant des oiseaux au petit matin. Peu d'entre eux savent tout ce que représente les bois. Les autres se contentent de le couper pour faire du feu et de tuer ses animaux sans même une prière pour leur vie.
Le soleil perçait les nuages, donnant à la terre, battue par les nombreux passages des animaux sauvages, une lueur grise et blanchâtre qui annonçait qu'une légère pluie s'abattrait certainement sur le pays, abreuvant les récoltes et les animaux.

Kahliss n'était pas sous sa forme de louve aujourd'hui. Elle se préparait à rencontrer âme humaine et ne voulait pas tellement se retrouver avec une épée sous la gorge et sa fourrure soyeuse abimée. Enfin, c'était surtout l'idée du couteau qui la dérangeait. Cachée entre les feuillages, une main sur son ventre et l'autre sur le pommeau de sa dague, elle suivait la trace d'une biche qu'elle avait traqué la moitié de la nuit. L'animal n'était pas très gros mais son poil était luisant et sa viande aurait pus être tout ce qu'il y avait de plus tendre. Avec une prise comme ça, la chasseuse aurait gagné gros en la revendant à un boucher ou sur le marché. Seulement, à l'aube, un homme venant coupé du bois l'avait fait fuir, laissant la jeune femme sans butin.

Ainsi, seule dans la forêt, on aurait pus croire à une pauvre femme enceinte, épuisée et affamée. Mais quand on la regardait de plus près, ses sourcils froncés, des cicatrices ornant ses joue, un bleu surmontant sa tempe, on voyait bien qu'elle était habituée et plus frustrée qu'autre chose. Chasse non fructueuse, pas de repas. Et hors de question d'aller mendier dans la ville. Si elle récoltait de l'argent se serait grâce à son travail et sa persévérance. Pas à la pitié des villageois.
Il allait donc falloir qu'elle adapte sa représentation de danse à sa forme physique.

Depuis qu'elle avait appris qu'elle attendait un enfant, Kahliss cherchait son compagnon sur le continent pour lui annoncer la nouvelle. Bien qu'elle ne sache pas vraiment si elle était bonne ou mauvaise. Et c'était aussi pour sa qu'elle avait besoin de son avis.
En arrivant à Opale, elle avait oublié qu'il était originaire d'ici. Et maintenant, faire un spectacle qui ameuterait du monde lui paraissait une encore meilleure idée. Ehvan viendrait ainsi tout seul à elle, si par chance, il résidait chez ses parents.

Débouchant sur une clairière éclairée par le soleil, la métamorphe décida que se serait ici qu'elle s'entraînerait. Comme il était peu probable qu'elle arrive à faire de grands sauts avec son ventre rond naissant, elle pensa qu'elle devait donc trouver un numéro suffisamment impressionnant pour récolter de l'argent. Voilà longtemps qu'elle n'avait plus réalisé les classiques pas de danse avec des torches enflammées et pourtant, il plaisait beaucoup au public. Seulement elle n'avait pas de feu et ne pouvait se risquer à l'essayer dans une forêt. Elle opterait donc  pour les lancés d'épées, moins classiques mais tout aussi apprécié.

Elle commença à faire tournoyer les lames dans ses mains, les lançant, les attrapant, tournoyant et sautant un peu. Elle était moins infirme qu'elle ne le pensait, et ça pourrait jouer en sa faveur. Ses cheveux bruns tressés qui descendaient jusqu'à ses hanches valsaient en même temps qu'elle, offrant un beau spectacles aux volatiles qui l'observaient. Peu à peu la jeune femme pris confiance et tenta des sauts plus hauts et plus compliqués sans trop forcer pour autant. Un bruit retentit derrière elle au moment où elle attrapait le dernier couteau. Une goutte de sang toucha terre mais l’acrobate ne broncha pas. Par réflexe, elle porta son doigt égratigné à sa bouche et recula dans l'ombre. Elle ne savait pas qui était là, ni pourquoi, mais quelqu'un l'observait. Si elle avait écouté son instinct de loup, elle aurait montré des dents pour impressionner son adversaire. mais elle ne voulait risquer de passer pour une folle auprès d'un humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10922-kahliss-d-enkidiev-maj-08-03-17
Dawson
Administrateur - Opale
Administrateur - Opale
avatar
Nombre de messages : 115
Rôle : Prince d'Opale
Âge du personnage : 28-33 ans [G18]
Date d'inscription : 25/08/2013

Plus sur le personnage
Âge: 28-33 ans [G18]
Rôle: Prince d'Opale
MessageSujet: Re: One Dance - Dawson. Sam 01 Oct 2016, 12:53

Opale. Je m’étais pas mal éloigné de mon pays d’origine, voir-même un peu oublié. Il s’y était passé tellement de choses mauvaises que je n’arrivais même pas à voir les bonnes choses qui s’y étaient déroulés. Tous mes bons souvenirs avec Byron, Martyn et Stannis étaient balayés par les souvenirs des morts et de l’abandon.
Tout semblait fait pour que je quitte cet endroit le plus rapidement possible, et c’est ce que j’ai fais. Stannis m’avait reconnu comme son prince bâtard – alors que nous savions tout deux qu’il n’en était rien – avant de mourir. Mais je ne pouvais accepter d’être Roi. La politique d’Opale étant que ce ne soit que l’homme qui gouverne, en tant que prince bâtard, j’aurais du prendre la place. Izia et Ellanore étant des femmes, elles n’auraient été appelés à régner que sur un autre royaume. Sauf que je ne me sentais pas de gouverner un royaume où j’avais vu le sang versé de personnes qui m’étaient chers. Alors j’ai refusé.
Cela sonnait comme de la désertion. Un refus de prendre ses responsabilités. Et à toutes ces personnes qui le pensaient, je n’avais qu’une chose à dire : ils avaient raison. Mais j’assumais mes choix.

Cependant, en ces temps un peu plus calme, alors que je me plaisais à mon statut de vagabond solitaire, l’envie subite de revenir à Opale me vint. Je ne saurais dire pourquoi, mais je ressentais le besoin de revenir un petit peu dans ces terres. Un peu comme un mal de pays. Malgré tout, je restais extrêmement attaché à cette contrée, il était donc normal que parfois j’aie l’envie d’y revenir, bien que ce ne soit pas pour très longtemps.
C’est donc ainsi que je me retrouvais sur les routes d’Opale, à dos de cheval et une cape couvrant mon corps et mes traits. Je portais aussi une épée et plusieurs dagues, ayant déjà eut à faire à des malotrus lors d’anciens voyages. Cette fois-ci, je me tenais près. J’avais aussi un baluchon avec quelques nourritures, des plantes médicinales, et de l’argent pour pouvoir trouver gîte.
Le temps était calme, ensoleillé, et sans encombre en chemin. Sur le moment, je ressentis une intense paix tandis que je laissais le vent faire basculer ma capuche sur mes épaules pour mieux en apprécier la caresse sur mes joues. Tant pis si l’on me reconnaissait, de toutes manières, personnes n’oseraient s’en prendre à moi dans ces contrées. Ils auraient bien trop peur des représailles. Après tout, j’étais le dernier fils de Stannis, j’avais donc un minimum d’importance dans l’esprit des gens.

Alors que le chemin bifurquait sur une clairière, j’entendis des bruits de lame fendant l’air et se plantant dans quelque chose d’à la fois dur et mou : un tronc d’arbre certainement. Descendant de cheval, je l’accrochais à un tronc d’arbre, caché, avant de continuer le chemin à pied et sur mes gardes. Je n’avais même pas pensé à remettre ma capuche, bien trop intrigué par les bruits que j’entendais. Peut-être quelqu’un se faisait-il attaquer ?
Mais alors que je pouvais enfin voir la personne – une femme au vu de sa corpulence – mon pied se posa sur une branche à terre qui craqua, annonçant ma présence. Je surpris la jeune femme qui reprit bien vite son couteau avant de se mettre dans l’ombre par précaution. Hm. Elle était méfiante semble-t-il. Alors autant rester sur ses gardes, sait-on jamais, quelqu’un de trop méfiant pourrait très bien faire des bêtises bien plus grave.
Me rapprochant encore de quelques pas, je finis par m’arrêter, le dos bien droit et le regard fixe vers les formes de la jeune femme dans l’ombre.

« Je sais que vous êtes là, et la politesse voudrait que vous vous montriez. »

En effet, ce n’était pas très poli de rester cacher alors qu’elle était clairement démasquée. Et je n’étais pas d’humeur à jouer à cache-cache, si elle ne se montrait pas, au pire, je rebrousserai chemin et pi basta. Je ne m’encombre pas de boulets.

« Si cela peut vous rassurer, je n’ai aucunement l’intention de vous voler. Du moins, si vous non plus. »

A la guerre comme à la guerre comme on dit. Elle tentait quoique ce soit, et je n’allais pas rester les bras ballants sans rien faire. Elle le regretterait, c’est tout, il n’y avait pas à en discuter d’avantage.

« Et puis ce n’est pas dans mes habitudes d’attaquer une femme ! »

Macho ? Juste un peu. Disons plutôt que ça pouvait aussi être de la galanterie, ça dépendait du point de vue. En tout cas, j’agrémentais ma phrase par un grand sourire amusé, comme si je ne prenais même pas au sérieux mes propres dires. Puisqu’après tout, comme dit plus haut, elle tentait quoique ce soit et ce n’est pas le fait qu’elle est un vagin qui m’empêchera de l’attaquer à mon tour.

« Je m’appelle Dawson, et vous ? »

Je déclinais mon nom sans ma fonction. Après tout, il pouvait très bien y avoir d’autres hommes s’appelant « Dawson » sans forcément être le prince d’Opale. Tout ce dont j’espérais c’était que physiquement, elle ne sache pas qui était le prince d’Opale.
Au vu de la situation, se présenter semblait être un peu ridicule, mais bon, le ridicule ne tue pas – à ma connaissance.

« En entendant vos lames, j’ai cru que vous vous faisiez attaquer. Que faisiez-vous exactement ? »

J’étais peut-être un peu trop intrusif ? Bah, elle pouvait très bien me remballer. J’avais l’habitude, de toutes manières ! (*tousse tousse*).

Restant là, les bras le long du corps dans une posture passive pour tenter de la mettre en confiance, j’attendis patiemment la réaction de la jeune femme.


HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11525-dawson-prince-d-opale http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t8185-dawson
Kahliss
Baroudeur
avatar
Nombre de messages : 52
Rôle : Vagabonde
Âge du personnage : 25 à 30 ans | G18
Date d'inscription : 31/08/2015

Plus sur le personnage
Âge: 25 - 30 ans
Rôle: Vagabonde
MessageSujet: Re: One Dance - Dawson. Ven 14 Oct 2016, 04:57

Elle jeune femme avait tout naturellement reculé à l'ombre des arbres, ne voulant pas se faire remarquée bien qu'elle se doutait qu'il était certainement trop tard. On ne savait jamais sur qui l'on pouvait tomber et la dernière fois qu'elle c'était retrouvée face à des mercenaires elle avait vraiment morflée. Aussi n'était elle pas encore prête à retenter l'expérience surtout compte tenu de sa situation actuelle. Il aurait été facile de prendre la fuite mais depuis quelques temps ce n'était plus une option que Kahliss envisageait en premier. En fait, ça ne l'avait jamais été. Elle était bien sauvage mais également tout ce qu'il y a de plus curieuse.
Méfiante, observant l'homme en face d'elle, la louve se demandait ce qu'elle craignait à sortir de l'ombre. Il ne semblait ni méchant ni agressif et beaucoup trop intrigué pour être une quelconque menace. Pesant le pour et le contre dans sa tête la jeune femme pencha la tête pour mieux l'apercevoir à travers les feuillages. Oui, cette fois c'était sur, il ne présentait aucun danger. Au pire, elle était armée et pouvait se transformer en machine de chasse en moins de deux. Et si elle était venu à Opale, c'était pour se mélanger avec la population, alors pourquoi pas maintenant ?
Toujours prudemment, la jeune femme se rapprocha de la clairière illuminée par les quelques rayons de soleils qui filtraient entre les arbres.

"Je ne vole pas. C'est une activité pour les imprudents qui ne savent pas se servir de leurs mains pour arriver à quelques chose d'honnête."

Un petit sourire s'afficha sur le visage balafré de la métamorphe. Trop aimable. Il avait dit qu'il ne la volerait pas. Quel homme loyal et moral détrousserait une pauvre jeune fille en détresse. Non pas qu'elle le soit. Mais en cas de besoin, elle était très bonne comédienne.

« Ce n'est pas parce que je suis une femme que vous ne pourriez pas m'attaquer. Mais puisque vous me le dites, je vais me permettre de vous croire. »

Un peu macho et prétentieux ce gars là. Mais puisqu'il souriait on pouvait dire qu'il ne se prenait pas au sérieux. Très bien. Kahliss ne supportait pas qu'on la trouve faible. Parce qu'elle ne l'était pas.

« Kahliss. Que me vaux le plaisir de votre présence ? »

Attaquée ? Voilà que son égaux en prenait un coup. Bien sur que non elle ne se faisait pas attaquer ! C'était elle qui attaquait les gens à la limite. Et si cela avait été le contraire elle n'aurait pas eus besoin, de lui, elle se débrouillait bien seule. Toujours était-il que la remarque du jeune homme l'avait piqué au vif refroidissant son comportement jusque là amical. Ce n'était pas parce qu'elle était une fille que l'on devait accourir pour la défendre. Ce n'était qu'une excuse. Mais il était bien connu que les gens d'Opale soit sexiste et les femmes restaient sagement à leur "place". Et bien Kahliss n'en avait pas l'intention. Elle était plus courageuse et hardi que la plus part des hommes réunis et prête à le prouver à tout moment.

« Attaquée ? Non, loin de là. »

Avec un nouveau sourire elle fit sauter la lame de ses mains et la regarda tournoyer plusieurs fois au dessus de sa tête avant de la rattraper, la tenant entre l'index et le majeur. Un des premiers exercices que l'on peut apprendre quand on commence le spectacle de rue.
Elle baissa le regard et rencontra le regard de Dawson -puisqu'il s'appelait ainsi-. Un nouveau sourire éclaira son visage mais celui-ci était plus provocateur comme pour lui montrer qu'être une femme ne voulait pas dire ne pas savoir manier une arme.

«  Je m'entraînait tout simplement. »

Ne voulant pas s'attirer d'ennuis, elle rangea sagement son arme dans sa ceinture sans quitter son interlocuteur des yeux.
La preuve qu'elle n'était pas si sauvage, pour le moment, elle n'avait pas montrer les dents une seule fois et son arme était rangée. D'un autre côté, il était vrai qu'elle n'avait pas très envie de se battre alors qu'elle avait appris qu'elle était enceinte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t10922-kahliss-d-enkidiev-maj-08-03-17
Dawson
Administrateur - Opale
Administrateur - Opale
avatar
Nombre de messages : 115
Rôle : Prince d'Opale
Âge du personnage : 28-33 ans [G18]
Date d'inscription : 25/08/2013

Plus sur le personnage
Âge: 28-33 ans [G18]
Rôle: Prince d'Opale
MessageSujet: Re: One Dance - Dawson. Jeu 09 Mar 2017, 14:01

J’avais réussi à faire sortir la jeune femme de sa cachette « pas si cachée ». Bien qu’elle aurait aussi pu s’enfuir comme une donzelle effarouchée. Mais je ne pensais pas qu’elle soit du genre à fuir, ou alors qu’en cas d’extrême nécessité. Je ne savais pas si elle était douée dans l’art de se battre, mais son regard laissait paraître un caractère bien trempé. Je pouvais me tromper très certainement, et j’en serais quelque peu déçu. Bien qu’étant Opalien et ayant vécu avec des femmes soumises, j’adorais lorsqu’on me résistait. Tiens, c’était peut-être justement car j’avais vécu qu’avec des soumises que j’aimais les rebelles...
Elle me rassura sur le fait qu’elle ne volait pas. Cependant, je n’étais pas du genre à croire bêtement ce qu’un inconnu me disait. On va dire que je lui laissais le bénéfice du doute, mais que je resterai sur mes gardes quand même. Même si j’avais quitté le château d’Opale incognito, j’avais tout de même sur moi une certaine cagnotte qui me permettait d’avoir un certain confort, alors cela me déplairait de devoir m’en séparer et de devoir retourner au château.
Elle rebondit par la suite au fait que je dise ne pas attaquer une femme. Par pure galanterie. Mais elle marquait un point sur le fait que ce n’était pas car c’était une femme que je ne pouvais pas l’attaquer. Disons plutôt que si elle se tenait à carreau, je me tiendrai à carreau. Je ne savais pas pour elle, mais j’avais reçu une formation militaire me permettant d’être un minimum confiant sur mes capacités dans un combat, alors je n’hésiterai pas, femme ou homme. Je levais alors les mains comme si je me rendais en tant que coupable.

« Galanterie purement Opalienne. Les habitudes sont dures à perdre. Même si c’est parfois amusant d’embêter les autres avec. »

Moi, du genre taquin et joueur ? Pô du tout. Bon, clairement, si, j’étais légèrement un peu beaucoup taquin, surtout avec Kessyane. Je ne savais trop pourquoi, mais elle arrivait rien que part sa présence à faire ressortir en moi tout le machisme dont un Opalien pouvait faire preuve. Et c’était très drôle de la faire rager comme ça. C’était presque trop facile.
Nous nous présentâmes par la suite, avant que je n’explique être là pensant qu’une personne se faisait attaquer. Peut-être avais-je employé des mauvais mots, je ne savais pas trop ce qui justifia le changement de comportement de la dénommée Kahliss, néanmoins la voilà beaucoup moins amical que le début de notre conversation. Légèrement à fleur de peau ? Les hormones devaient être en travail. Je serais bien en vaine si elle était dans sa mauvaise semaine. Ironie, bien entendu.
Ainsi donc elle s’entrainait, et pour me le montrait elle fit un petit tour avec sa lame. S’entrainer à quoi ? Se battre ? Du moins je ne voyais que cette réponse. Etait-elle une mercenaire ? Sur mon royaume ? Certes j’avais refusé de devenir roi, mais c’était ici que j’avais grandis, et les crapules de ce genre n’avaient pas le droit de fouler mes terres.
Je gardais tout de même une expression neutre, quoiqu’un peu plus froide qu’en début de notre conversation.

« Vous ais-je froissé en insinuant que vous vous faisiez attaquer ? Sachez que je ne parlais pas de vous en particulier. Même pour un homme, j’aurais réagis pareillement. Je comprends que dans ce royaume les préjugés sur les femmes sont abondants, mais c’est justement en vous fermant de la sorte à la moindre petite phrase que les préjugés se poursuivent. »

Une leçon de morale ? Moi ? C’était tellement inhabituel. Pour ne pas dire que c’était d’une rareté telle qu’il ne serait pas étonnant que d’ici quelques minutes le ciel nous tombe sur la tête.

« Je ne remets pas en cause votre habilité à... quoique vous fassiez, si c’est ce dont vous avez « peur ». Aussi permettez-moi de vous demander : vous vous entrainez à quoi, au juste ? Avec une lame si affutée il serait dommage que vous vous coupiez ! »

La tension était montée au fur et à mesure de mes paroles. Le sérieux était palpable, jusqu’à ce que je sorte cette phrase totalement machiste avec un large sourire pour égayer le tout. Je ne sais trop pourquoi, mais j’avais du mal à rester sérieux trop longtemps, devant n’importe qui il fallait que je sorte une blague stupide. Et en général, j’appuyais là où cela faisait mal. Elle prenait la mouche dès qu’une phrase semblait sous entendre qu’elle n’était bonne qu’à faire la cuisine ? Eh bien je plaisanterai là-dessus, même si elle se fermait encore plus.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11525-dawson-prince-d-opale http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t8185-dawson

One Dance - Dawson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Enkidiev :: Opale-