___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Florian
Mages
avatar
Nombre de messages : 93
Rôle : Magicien de la Tour
Date d'inscription : 23/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 22-27 ans
Rôle: Mage
MessageSujet: Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira) Jeu 28 Juil 2016, 00:13

En cette belle journée ensoleillée, Florian avait décidé de s’isoler, comme à son habitude. En cette après-midi où les ombres étaient les meilleures amies de l’homme, il avait choisi d’errer dans la forêt. Ce n’était certes pas le meilleur endroit pour faire des rencontres intéressantes, mais il avait besoin d’être seul, et le château ou le village était loin d’être des endroits de prédilection pour ce calme qu’il recherchait, des plans pour qu’il veuille tuer tout le monde. Trop de bruit, il avait l’impression d’entendre encore tous ces gens qui s’entassait dans la cour du château d’Émeraude, bien qui n’y ait personne à moins de plusieurs mètres l’endroit où ils se trouvaient, et il avait bien regardé. Bon, il n’avait pas regardé derrière chaque feuille et chaque roche, mais il ne ressentait rien avec ses sens magiques, alors pourquoi les entendaient-ils toujours?

Outre cela, il y avait toujours toutes ces idées contradictoires qui prenaient place dans sa tête et qui commençaient à le rendre fou et qui l’avaient forcé à vouloir prendre l’air. Il avait beau tenter de penser à quelque chose de positif, n’importe quoi, son contraire arrivait sans préavis. Il ne voulait pas faire souffrir personne, mais en même temps il le voulait et s’imaginait même ce qu’il pourrait faire subir en guise de torture. Il devait sans cesse se battre contre ce genre de pensées, c’était épuisant. Combien de temps lui résisterait-il avant de succomber?

Soudain, il entendit une douce mélodie, comme si quelqu’un jouait d’un instrument. Ici, perdu au milieu de nulle part? Pourquoi pas? C’était l’endroit idéal pour pratiquer un tel art, surtout qu’en cet endroit, les seuls qui risquaient d’être dérangés étaient les oiseaux et les écureuils. Il allait poursuivre son chemin sans prêter davantage attention à ce divertissement qui l’avait sortie de ses sombres pensées pour y retourner lorsqu’il entendit une voix mélodieuse accompagner l’instrument. Puis, comme s’il était hypnotisé par cette voix, il se mit à sa recherche.

Au bout d’un court moment, il remarqua, non loin de lui, une femme blonde, assise sur un gros rocher, un instrument à la main. Dos à lui, elle poursuivait sa chanson, sans se soucier du fait qu’il pourrait sans doute s’approcher d’elle subtilement pour la soumettre à sa volonté sans qu’elle ne puisse avoir le temps de prendre la fuite. d’après ses oreilles pointues, Florian devina qu’elle était sans doute un elfe. Sortant de sa cachette, il s’approcha silencieusement de sa victime, mais un lieu de s’en prendre à elle comme il l’avait planifier, il se pencha tout simplement à son oreille et dans un murmure, lui dit :

«Ne crois-tu pas qu’il soit dangereux pour une jolie dame comme toi de se retrouver seule en ces bois.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9406-florian
Laavira
Baroudeur
avatar
Nombre de messages : 12
Rôle : Vagabonde
Date d'inscription : 05/05/2016

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira) Dim 31 Juil 2016, 17:28

Il faisait vraiment beau aujourd'hui le soleil brillait à s'en abîmer les yeux, une légère brise sentant l'herbe fraîche me caressait le visage. Cette journée était parfaite pour sortir dans la forêt à l'écart de tous ces sales humains et jouer de la harpe assise sur un rocher dans une clairière. je me mis donc en marche en évitant soigneusement les zones urbaines, en chemin je vis des humains sur le sentier. Par reflex je sortis du chemin avant de me faire repérer, une fois cachée je me mis à attendre leurs passages. Une fois les hommes partis je soupirai un coup, rien qu'a l'idée de croiser des humain mon corps tout entier se mit à trembler. Lors de ma marche vers la clairière, un petit renard vint à coté de moi pour me tenir compagnie.

" coucou mon petit, tu veux venir avec moi ? Je vais jouer de la musique " dis-je au renard sans attendre de réponse de sa part.

je ne reçu pour toute réponse un regard du renard signifiant qu'il voulait me suivre. Une fois arrivée dans cette clairière je vis un rocher asse gros et plat pour s'y poser et jouer. un rapide coup d'oeil autour de moi me fit remarque que la clairière était entourée d'arbres hauts aux grands feuillages qui couvraient partiellement le ciel tel un toit ouvert au centre. Le piédestal naturel sur lequel je m'étais assis était à la limite de l'ombre, une douce chaleur couplé à la fraîcheur de l'ombre des arbres créait une température idéal. Je me mis donc à jouer de la harpe en chantant une chanson elfique que ma défunte mère. Au bout d'un moment le renard qui était couché devant moi ce leva est parti en hâte, son comportement étrange m'inquiétas légèrement mais bon il avait peux être à faire comme chasser. C'est alors que je sentis un souffle chaud contre ma nuque et que j'entendis une personne me chuchoter dans l'oreille

« Ne crois-tu pas qu'il soit dangereux pour une jolie dame comme toi de se retrouver seule en ces bois.»

mon sang ne fit qu'un tour. Par reflex je m'écartai de la voix en sautant en avant pour m'écarter de la personne. en voyant qu'il s'agissait d'un homme je pris peur, mon corps se mis à trembler de tous son long. Tout en essayant de m'échapper le plus loin possible je me mis à pleurer et implorer. J'étais pitoyable à voir

" ... non ... partez je ... me faites pas de mal ... si il vous plais ..."

quand d'un coup je me sentie partir, mes yeux changèrent de couleur pour deux pupilles vertes feuilles, je ne savais que trop bien ce qu'il allait arriver à cet homme.

" tire toi de suite sale humain ou je vais te buter !" m'ecriais-je en me relevant

je sortis la dague cachée sous ma robe près au combat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florian
Mages
avatar
Nombre de messages : 93
Rôle : Magicien de la Tour
Date d'inscription : 23/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 22-27 ans
Rôle: Mage
MessageSujet: Re: Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira) Sam 08 Oct 2016, 14:24

Florian ne put s’empêcher d’afficher un sourire amuser en la voyant s’écarter de lui à toute vitesse, trouvant sa réaction pour le moins… amusante? Croyait-elle vraiment pouvoir lui échapper ainsi? Croyait-elle sincèrement avoir une chance contre lui? Il aurait sans doute pu prendre le contrôle sur elle en la saisissant dès le début pour la garder dos à lui, mais il avait préféré voir sa réaction et celle-ci pouvait confirmer que l’elfe serait facile à manipuler. Un peu trop, même… Elle ne semblait avoir aucune réelle volonté de l’éloigner d’elle. Elle ne faisait que le supplier, l’implorer de la laisser tranquille, de ne pas lui faire de mal.

Elle tremblait comme une feuille, des larmes coulant sur ses joues. Insensible, Florian s’avançait vers elle tandis qu’elle le suppliait de partir. Oh non, il n’était pas prêt de partir, comme elle l’aurait voulu. Pas avant d’avoir ce qu’il désirait. Pas tant qu’elle semblerait si faible, si manipulable… Il était hors de question que le demi-elfe laisse filer sa proie. Il la voulut, alors… il l’aurait. Et ce n’était certainement pas ses pleurnicheries qui allaient le faire changer d’avis. Elle voulait pleurer? Il allait lui donner une bonne raison de le faire. Au diable la pitié! D’ailleurs, en avait-il déjà eu lorsque il l’emportait sur lui?

Plongeant son regard vert dans les yeux couleur ambre de l’elfe, Florian remarqua que ceux-ci devinrent soudainement aussi verts que les siens. Pouvait-il s’agir d’un changement d’émotion comme il avait pu remarquer chez l’une de ses premières conquêtes? L’hybride cessa aussitôt d’avancer, son instinct lui indiquant d’adopter une position défensive.

La femme devant lui semblait… transformée? En effet, elle n’avait plus rien de la petite fille pleurnicharde qui le suppliait de l’épargner. Elle semblait maintenant avoir retrouvé sa confiance en elle, et certainement en pleine possession de ses moyens. Elle paraissait même déterminer à ne pas le laisser approcher. C’était comme si une deuxième personne avait pris sa place. Comme si une seconde personnalité avait pris le dessus et ceci l’ébranla.

— Tiens… madame aurait-elle retrouvé confiance en elle?

Sa voix était ferme et forte, et surtout, elle ne laissait entrevoir aucune crainte… aucune peur. Tout le contraire des premières paroles qu’elle lui avait adressées. Après lui avoir ordonné de se tirer, elle alla même jusqu’à sortir une arme, prête à l’attaque. L’ennui, c’était qu’il n’avait aucune envie de se battre contre une… une femme. Mais bon, il n’allait tout de même pas la laisser lui faire mauvais parti sans se défendre? Il se pencha pour récupérer le petit poignard qu’il gardait soigneusement cacher dans ses bottes, observant le moindre mouvement de la femme.

— Sale humain? répéta-t-il calmement. Tu n’as rien de mieux comme insulte? Parce que, sans vouloir te vexer, je me sens seulement à moitié concerné.

Il se releva, poignard en main. Il pourrait certainement lui faire lâcher son arme s’il parvenait à lui toucher le bras avec ses mains. S’il parvenait à lui envoyer une vague de son pouvoir, peut-être qu’elle le lâcherait en ressentant de la douleur dans son bras. Ou pour faire plus simple… Il est magicien, non? Et la douleur mentale n’était certainement pas son seul pouvoir. Dans un mouvement vif, il tendit sa main libre et, faisant appel à son pouvoir de lévitation, il tenta de faire venir à lui la dague de cette charmante demoiselle. Il avait peut-être une chance de réussir à la désarmer, peut-être ne s’attendait-elle pas à ce qu’il utilise ses pouvoirs ainsi ou peut-être même qu’elle ne le soupçonnait pas qu’il en possédait.

*à toi de voir si Flo réussit ou non à prendre l’arme de Laa, je te laisse le choix <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9406-florian
Laavira
Baroudeur
avatar
Nombre de messages : 12
Rôle : Vagabonde
Date d'inscription : 05/05/2016

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira) Jeu 27 Oct 2016, 14:22

Une fois mon arme en mains je me sentis revivre, un rictus machiavélique me prit les lèvres. Un humain, un humain seul et sans défense rien que pour moi. Le rêve, je vais pouvoir " jouer " avec lui comme dans mon enfance
" ont va bien s'amuser. " me surpris-je à dire en ricanant

c'est à se moment qu'il me provoqua :

"Tiens… madame aurait-elle retrouvé confiance en elle?"

Mon sang se mit a bouillir. Pour qui il se prend ! Je vais lui fermer la bouche et plus vite que ça moi ! Je me tenais prête à lui sautée dessus pour l'immobiliser quand quelque chose m'ébranlas pendant quelques secondes, il dit n'être qu'a moitié humain ? Impossible il n'a aucun signe de brassage racial ! Non ça devait être une ruse pour me déconcentrer forcement ! Je me mis à rire malsainement en me craquant la nuque.
" Toi ! si tu es a moitié humain seulement prouve le moi ! " m'écriais-je à son attention


Je me mis à chercher une façon de le prouver aisément, il n'avait vraiment aucunes preuves visuelles, pas d'oreilles pointues, pas d'ailes sa silhouette était normal pour un humain ... Non c'était forcement faux ! Ah si il reste bien une chose, les animaux ! si il faisait peur aux animaux c'est décidé il mourra ! Et la je senti mon arme tenter de sortir de ma main ... Il avait donc des pouvoirs magiques, quel lâche, il a failli réussir à récupérer mon arme pendant une seconde j'ai même crus la perdre
" Je sais ! prouve moi que tu est hybride en n'effrayant pas un animal et ensuite nous pourront parler sans armes ! ou alors tu mourra ! " annonçais-je en pointant de la lame un animal non loin de là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florian
Mages
avatar
Nombre de messages : 93
Rôle : Magicien de la Tour
Date d'inscription : 23/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 22-27 ans
Rôle: Mage
MessageSujet: Re: Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira) Sam 29 Oct 2016, 01:09

Demeurant sur ses gardes, Florian observait la femme elfe tout en étant sur la défensive, tentant d’évaluer ses chances de s’en sortir indemne. Il était loin d’avoir prévu de se retrouver dans cette situation, lui qui pensait qu’il allait la mettre facilement à sa merci et gentiment profiter d’elle, se retrouvait finalement à devoir la combattre. Et il était hors de question qu’il se laisse massacrer même s’il devait se battre contre une meuf, quitte à se servir de sa magie contre elle, domaine où il était le plus habile.

Il avait sorti son poignard, mais il se doutait bien qu’elle ne tarderait pas à comprendre qu’il ne savait pas trop comment s’en servir en combat. Après tout, il était mage. On lui avait enseigné la magie, pas le maniement des armes. Il se servait davantage de son poignard pour menacer et empêcher les autres de réagir, pas pour se battre. Avoir su qu’elle savait se servir d’une arme, Florian se dit qu’il aurait dû placer la sienne sous sa gorge dès le début pour l’empêcher d’agir. En fait, il n’était sûr de rien. Peut-être qu’elle faisait semblant de savoir manier sa dague seulement pour le lui faire croire. Le demi-elfe n’avait aucune envie de réellement le savoir. Dans l’incertitude, toujours se méfier des capacités d’autrui.

Se doutant donc que la blonde savait se battre, il avait tenté de la désarmer par magie. Il avait bien cru réussir, mais à la dernière seconde, elle avait resserré son emprise sur sa lame. Florian se mordit la lèvre pour ne pas avoir réussi. Il n’avait pas été assez vite et elle avait sans doute senti la dague qui tentait de lui échapper. En la désarmant, il aurait gagné un grand avantage, mais en échouant, il devrait trouver une autre stratégie pour la désarmer. Son pouvoir personnel pourrait peut-être y parvenir s’il parvenait à lui infliger une douleur suffisante pour qu’elle lâche la dague. Il n’avait aucun doute sur la réussite, mais comment parvenir à la touché sans se blesser lui-même?

Florian n’en avait nulle idée, mais il laissa tout de même son pouvoir personnel s’activer, ainsi, si elle le touchait de ses mains, peu importe la partie du corps, ou s’il parvenait à la toucher, elle aurait une sensation de brûlure. Bien sûr, aucune marque ne serait visible cependant, son pouvoir ne laissant aucune trace physique, mais la douleur serait bel et bien présente physiquement. Normalement, il détestait se servir de ce pouvoir, ne voulant pour rien au monde faire souffrir les autres, mais en cet instant, était-il vraiment lui-même? Bien que calme, il avait lentement pris le dessus, surtout lorsque son caractère à elle avait changé. Ce n’était certes pas avec de la gentillesse qu’il allait réussit à en avoir le dessus.

Alors qu’il lui avait dit n’être qu’à moitié concerné par ses insultes, elle parut surprise, non, plutôt en colère. Oui, c’était bien de la colère qui se lisait sur son visage et qui la faisait bouillonner de l’intérieur, ne semblant pas croire qu’il puisse être un hybride. Elle lui avait aussitôt crié de le lui prouver, commençant à rire, certainement pour lui démontrer qu’elle ne croyait à aucun mot de ses dires.

Florian esquissa un sourire mauvais. Il n’avait absolument rien à prouver à cette blonde. Et puis quoi, ce n’était pas parce qu’il n’avait pas les oreilles pointues, ni les cheveux blonds qu’il n’en était pas moins un demi-elfe. Le mot en lui-même parlait de ce fait. Demi. Il était moitié-humain, moitié-elfe. Ç’avait juste adonné qu’il hérite d’avantage des traits humains de l’un de ses parents et d’aucuns des traits elfique, hormis les yeux, de l’autre. En effet, pour ce qui est du physique, le seul trait pouvant le lier au peuple des forêts était ses yeux de la même couleur que la forêt. Mais il s’avérait, bien sûr, que les humains aussi pouvaient avoir les yeux verts alors la couleur de ses iris ne prouvait rien du tout. C’était tout à fait normal! Même qu’il aurait pu naître avec aucun trait humain, auquel cas elle ne lui aurait jamais demandé de lui prouver quoi que ce soit.

Alors qu’elle semblait ailleurs, Florian se demanda pourquoi il ne l’avait pas attaqué. Ç’aurait pu être facile alors qu’elle cherchait une façon pour qu’il puisse démontrer qu’il était bel et bien un hybride, mais il n’était pas non plus suicidaire. Il était certain qu’elle était sur ses gardes et qu’il le regretterait s’il faisait le premier geste. Et puis, la solution au problème sortit toute seule de sa bouche à elle! Les animaux! C’était évident qu’ils ne craignaient pas les hybrides! Ouais, tellement évident que c’en était absurde! Il faillit même éclater de rire lorsqu’elle lui parla de l’enjeu. Apprivoiser l’animal ou mourir. Pensait-elle vraiment qu’il allait se laisser tuer bêtement? La lévitation n’était certes pas le seul pouvoir qu’il connaissait.

«Donc si je fais copain/copain avec ce renard, j’ai droit à la vie sauve?», se moquait presque Florian.

Certes, il n’était pas sans savoir que les elfes où les fées, de par leur nature, étaient proches des animaux et que ceux-ci étaient davantage portés à leur faire confiance, mais de son avis, c’était n’importe quoi. N’importe quel humain s’y connaissant pouvait les approcher sans problème, pas besoin d’être à demi elfe ou à demi fée pour réussir cet exploit. Juste que le petit elfe et la petite fée ont un plus grand taux de réussite, c’était tout.

«Et après tu feras ce que je veux, peu importe ce que je te demanderai?»

À cette phrase, il n’attendit pas de réponse et laissa tomber son pouvoir de douleur, mais se gardait prêt à l’utiliser aussitôt, si besoin était. Il ne lui parla pas non plus de ses pensées, des plans qu’elle le tue tout de suite ou qu’elle argumente son point de vue et il n’avait aucune envie d’argumenter le sien. Il rangea son poignard à sa ceinture et regarda le renard qui n’avait pas bougé, semblant plutôt curieux de ce qui se passait entre les deux individus. Se gardant prêt à réagir si elle se décidait finalement à l’attaquer, Florian se dirigea vers l’animal.

Une fois près du canin, Florian s’agenouilla près de lui et tendit la main. L’animal recula de deux ou trois pas, mais ne prit pas la fuite. Il semblait plus juger s’il pouvait, ou non, faire confiance à cet humain. N’étant pas patient, l’hybride fut tenté de s’attaquer directement à l’elfe avant qu’elle ne s’en prenne à lui lorsque la bête s’avança doucement vers lui pour le sentir. Florian ne put s’empêcher de penser qu’il serait tellement facile de mettre fin à ses jours alors qu’il commençait à lui faire aveuglément confiance.

«Contente?»

Florian s’était retourné vers la femme, qui visiblement était surprise, ne s’attendant sûrement pas à le voir réussir cette mise à l’épreuve, s’attendant davantage à ce que le fennec retourne vers les siens dans la forêt en quatrième vitesse en voyant approcher l’intrus. L’hybride, lui, affichait un sourire victorieux alors que l’animal cherchait sans doute de la nourriture sur lui, mais il n’avait rien emporté de tel. À moins qu’il ne recherchât simplement que de l’affection? Peu importe. Maintenant, selon ses dires à elle, elle serait bien forcée de croire qu’il était soit en partit elfe, soit en partit fée. Toujours prêt à se défendre contre la blonde qui, pour l’instant, semblait se demander ce qu’elle allait faire ou dire, il enchaîna:

«C’est quoi cette face, on dirait que tu as vu un fantôme?», sur ce, il se releva pour se diriger vers elle, le renard toujours sur ses talons. «Maintenant que je t’ai prouvé que je savais ne pas faire peur aux animaux, tu peux ranger ton arme? Ou alors continus-tu de de me craindre?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9406-florian
Laavira
Baroudeur
avatar
Nombre de messages : 12
Rôle : Vagabonde
Date d'inscription : 05/05/2016

Plus sur le personnage
Âge:
Rôle:
MessageSujet: Re: Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira) Dim 13 Nov 2016, 15:34





Crois-tu qu'on se ressemble, en un

sens?


Florian / Laavira



«Donc si je fais copain/copain avec ce renard, j’ai droit à la vie sauve?»

me demanda l'homme en face de moi c'est plus ou moins ça il a compris. on verra bien comment l'histoire va tourner même si une partie de moi priais pour qu'il n'ai pas a mourir
« Et après tu feras ce que je veux, peu importe ce que je te demanderai ?  »

, avant même d'avoir eu le temps de répondre il se retourna vers le renardeaux en rangeant son arme. J'épiais toutes réactions que pouvait avoir le jeune fennec à l'égard égard ce la personne devant elle, au début la petite boule de poil recula. Voyant cette réaction je me rapprochais doucement dans l'optique d'assassiner l'homme sans lui laisser le temps quand le renardeaux frotta son museau contre la main du jeune adulte... Prise de court par la marque d'affection du petit animal, je faillie lâcher mon arme de surprise.
* mais ... il est donc un ... hybride ? On dirait pas ... Où sont ses oreilles ou bien ses ailes ? Il n'a pourtant aucune marque de brassage ethnique *

Bon après tous il avait réussi le test apparemment ... Elle va étre contente de ne pas devoir tuer quelqu'un. L'hybride se retourna et me demanda si j'étais contente du résultat, voyant ma mine déconfite, il enchaînât

«C'est quoi cette face, on dirait que tu as vu un fantôme?», me dit il en se rapprochant doucement le renard lui collant au semelles comme si il était son familier. «Maintenant que je t'ai prouvé que je savais, ne pas faire peur aux animaux, tu peux ranger ton arme? Ou alors continus-tu de de me craindre?»

je me sentie ranger mon arme dans mon fourreau par reflex en enchaînant " bon du coup t'es quoi ? Un elfe ou une fée ? "
Il me sourit dans un rictus fier de lui en m'expliquant qui était demi elfe, peux etre un nouvel ami ? Qui sait ? je me prise a lui sourir comme si je ne controlais pas totalement mon visage,
" Alors dit moi demi elfe ... Toi aussi tu deteste les humain ou pas ? "



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florian
Mages
avatar
Nombre de messages : 93
Rôle : Magicien de la Tour
Date d'inscription : 23/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 22-27 ans
Rôle: Mage
MessageSujet: Re: Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira) Lun 21 Nov 2016, 16:25

Alors qu’il faisait face à la femme elfe, le renardeau s’était tout bonnement couché à ses pieds, mais le demi-elfe ne s’en occupait déjà plus. L’idée de le chasser par lui-même lui avait frôlé l’esprit, mais cela risquait de provoquer la colère de l’elfe qui risquait aussitôt de fondre sur lui, toutes griffes dehors. Florian ne se préoccupait donc plus de l’animal qui finirait bien par retourner dans la forêt de lui-même, en voyant qu’il ne recevait aucune attention de l’homme.

Toute l’attention de ce dernier était portée sur la blonde qui le regardait avec incrédulité. Sa réaction avait bien failli faire éclater de rire l’hybride, mais il préféra simplement afficher un sourire, fier d’avoir réussi là où elle avait pensé qu’il échouerait. Une fois qu’elle eut retrouvé ses esprits, elle lui avait demandé s’il était en partie elfe ou en partie fée. Et c’est maintenant qu’elle le demandait? Maintenant qu’elle était sûre de le savoir hybride?

«Parce que tu me crois maintenant?», demanda-t-il sans cacher son amusement.

Florian continuait à se demander comment ce simple test d’amitié avec le fennec avait pu la convaincre, mais il s’abstint de lui poser la question pour ne pas la faire changer d’avis. La dernière chose qu’il voulait était de se battre contre elle. Alors c’était tant mieux si elle le croyait maintenant inoffensif.

«D’après toi, je suis quoi?», lui avait-il demandé.

Quelque chose continuait de titiller l’esprit du demi-elfe. La jeune femme semblait croire que les humains étaient foncièrement méchants. Mais qu’en était-il des Elfes et des Fées? Croyait-elle vraiment qu’ils étaient tous tout gentils, tout mignons? Il n’était certainement pas exclu que certains d’entre eux pussent s’avérer exécrables. Ce n’était pas parce qu’une personne était de l’une de ses races ou alors en partie, qu’elle respirait la bonté! Elle-même, qui était un elfe, avait opté pour la violence en devinant qu’il allait s’en prendre à elle. Pourtant, ne disait-on pas que ces êtres sylvestres détestaient la brutalité?

«Je suis en partie elfe», avait-il finit par lui répondre, tout simplement, sans nécessairement lui faire part de ses pensées.

Il était soulagé qu’elle ait rangé son arme. Cela lui enlevait un poids sur les épaules. Rien de l’empêcherait de la ressortir au besoin, mais au moins, pour l’instant, il pouvait se dire qu’elle ne l’attaquerait peut-être pas, finalement.

«Donc, maintenant que tu le sais et que je te l’ai prouvé, pourras-tu me considérer comme un ami? Ou suis-je toujours ton ennemi?», avait-il enchaîné.

Elle lui souriait maintenant, lui demandant s’il détestait les humains. C’était quoi cette demande, une question piège? S’il répondait qu’il ne les détestait pas, elle allait lui bondir dessus en voulant le démolir? Pourquoi les détesterait-il d’ailleurs? Son frère avait lui-même été totalement humain, et il n’avait jamais éprouvé de haine à son égard. C’était même tout le contraire.

«Et pourquoi je les détesterai s’ils ne m’ont rien fait?», répondit-il finalement.

Il ne disait pas oui, il ne disait pas non. Il demandait simplement pourquoi il devrait les détester. À lui, ils ne lui avaient rien fait, mais à cette femme, certains s’en étaient certainement pris à elle. Ce qui pouvait expliquer sa haine et le fait qu’elle se sentait plus en confiance avec les gens qui se rapprochait davantage des races dites pacifiques. Personnellement, ce qui avait bien pu lui arriver ne l’intéressait pas plus que ça. Il n’avait pas à savoir. Il n’avait aucune envie de compatir à son malheur.

Au bout d’un moment, le petit renardeau finit par se relever et repartit tranquillement vers son habitat naturel, sans que le demi-elfe ne l’en empêche. Enfin! Il n’était pas trop tôt! Il n’allait pas garder l’animal près de lui toute la journée, quand même. Il était libre de faire ce qu’il voulait et il n’allait pas l’empêcher de partir.

«Je ne dis pas qu’ils sont tous gentils… Mais n’est-ce pas la même chose avec toutes les races?»

Sans rien ajouter, il attendit sa réponse, espérant qu’elle ne prendrait pas cela comme une provocation. Ce n’était pas du tout son intention de la retourner contre lui alors qu’elle commençait un peu à lui faire confiance. Il ne voulait pas tout gâcher. Elle pourrait certainement lui être utile un jour ou l’autre, alors autant s’en faire une alliée plutôt qu’une ennemie. Cela vaudrait sans doute mieux pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t9406-florian
Parandar
◊ PNJ
◊ PNJ
avatar
Nombre de messages : 1899
Rôle : Représentation physique du STAFF
Date d'inscription : 01/10/2012

Plus sur le personnage
Âge: Naissance du monde
Rôle: Dieu Suprême
MessageSujet: Re: Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira) Sam 09 Sep 2017, 21:05

Bonjour !

Le RP est-il toujours d'actualité ? Sans réponse, il sera déplacé le 18 septembre dans les Archives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Crois-tu qu'on se ressemble, en un sens? (pv Laavira)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume d'Émeraude :: La forêt-