___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une source de distraction (PV Florian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Meïlhor
Mercenaire / Assassin
avatar
Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 14/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: 21 à 25 ans en G 18
Rôle: Mercenaire
MessageSujet: Une source de distraction (PV Florian) Ven 06 Mai 2016, 07:04

Toute une journée durant, Meïlhor avait parcourue les rues bondés d'Emeraude, à la recherche d'un jeune homme qui avait eut la bêtise de s'amouracher de la mauvaise jeune fille. Celle-ci était promise à un quelconque riche marchand et il n’appréciai guère que sa promise  fricote avec un autre que lui. Meï trouvait ces histoires bien dérisoire mais le mandataire du contrat offrait un gain généreux pour la tête du jeune malandrin, la mercenaire allait donc la lui ramener en bonne et due forme. Pour l'heure, elle était adossé à une taverne sirotant tranquillement de l'hydromel de qualité, dans l'attente que le prince charmant ai terminé de bécoter l'une de serveuse. Celui-ci n'était vraisemblablement qu'un coureur de jupon, bien que Meï le trouve dépourvue du moindre charme. Cela n'avait à dire vrai rien de bien étonnant, puisqu'il n'y avait que Jamère qu'elle trouvait digne du moindre intérêt, ce qu'elle trouvait pour le moins fâcheux.
Cependant, elle se recentra sur la besogne qu'elle était entrain de réaliser.
En prenant en considération la quantité de bière que sa proie venait d’ingurgiter elle contait sur l'effet diurétique de la boisson, pour qu'il ai vite l'envie de se soulager. Ainsi, elle pourrait mener sa tâche à bien. En outre elle espérait de tout cœur ne pas avoir à attendre qu'il ai terminé sa besogne avec la jeune femme de petite vertu, avant de bien vouloir s’éclipser. Elle ne tenait pas à être le témoin silencieux d'une scène de coite. Meï n'avait rien contre les femmes qui gagnait leur pitance de cette façon, si elles n'avaient pas d'autre talent pour assurer leur survie ; leur charme était probablement tout à fait utile et recevable.
En outre, parfois Meïlhor avait recours à ces charmes pour acquérir des information ou amadouer des cibles et elle n'avait nullement honte de cela. Cependant, elle n'avait plus eût recours à ce genre de calembour depuis sa rencontre avec Jamère, mais elle refusait d'y voir là une cause à ces actes, elle n'en avait tout simplement nullement eut l'occasion.
Meï était assise seule à sa table et comme souvent ces genoux étaient ramené contre sa poitrine, dans cette position, elle avait l'impression de réfléchir plus aisément. Elle avait choisi une place de choix à l'écart du monde environnant, pour observer en toute discrétion sa proie, sans éveiller le moindre soupçon.
Le malheureux pris soudain congés de sa belle et se dirigea vers la sortie, après quelques secondes lui laissant sciemment un peu d'avance, Meïlhor pris alors son arc posé à son côté et le suivie le plus innocemment du monde.
La nuit s'était offerte le titre de reine des rues d'émeraude et une légère brume flottait dans l'air faisant régner ainsi une atmosphère presque magique sur le berceau de ce monde. Meïlhor se sentait à sa place dans l'obscurité, elle se mouvait telle une ombre et ne désirait rien d'autre que l'accomplissement de sa besogne.
L'homme remplie d’insouciance se soulageait dans une rue lugubre et déserte en sifflotant un air connu de lui seul, ne songeant nullement à la tournure qu'allait prendre les événements. A la manière d'un fantôme, la jeune mercenaire s'empara de l'une de ces dagues, Meïlhor avait de nombreuse armes dissimulé ici et là sous ces vêtement trop large et sans doute également excessivement masculin. Elle s'approcha avec une agilité toute féline de sa proie et ne lui laissant ne serais ce que le temps de comprendre la cause de son trépas elle bondit sur son dos, une main plaqué sur sa bouche pour que personne ne l'entende elle l'égorgea dans un geste rapide et avec une précision redoutable. Le pauvre bougre s'affala de tout son long contre les pavés, Meïlhor encore agrippés à son échine. Celle ci essuya la lame de son coutelas sur la chemise de sa victime, se félicitant au passage de ne pas avoir maculé ces propres affaires avec le sang de sa proie. Usant de mille précaution pour ne faire aucun bruit, elle retourna le malheureux sur le dos cherchant la preuve demandé de la réussite de son labeur ; une broche surmonté d'une fleur de lys appartenant à la jeune promise. Meï pria alors les dieux qu'elle connaissait, pour que cet idiot ne l'ai pas vendu, elle n'avait nulle envie de se promener avec sa tête en guise de preuve, la chair rance ayant une désagréable odeur. Elle le fouilla minutieusement et fini par dénicher l’artefact convoité épinglé sur la chemise du malandrin. Il l'avait positionné sur son cœur et Meïlhor pensa que finalement celui-ci tenait peut être à la jeune fiancé. En outre, cela n’intéressait nullement la mercenaire un contrat avait été posé sur sa tête elle l'avait remplie, l'histoire s’arrêtait ainsi. Pendant qu'elle terminait la fouille minutieuse de sa victime recherchant un quelconque objet de valeur elle fut emprunte d'un sentiment désagréable, elle n'était pas seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11197-meilhor
Florian
Mages
avatar
Nombre de messages : 90
Rôle : Magicien de la Tour
Âge du personnage : 22 - 26 ans (G18)
Date d'inscription : 23/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 22-27 ans
Rôle: Mage
MessageSujet: Re: Une source de distraction (PV Florian) Mer 27 Juil 2016, 21:55

Confortablement installé à sa table bien à l’écart de celle des autres, Florian sirotait sa bière tranquillement sans que personne ne vienne le déranger. Par ailleurs, si par malchance un de ses ivrognes venait l’importuner, gare à lui s’il lui tombait sur les nerfs: le magicien n’hésiterait certainement pas à lui faire payer son effronterie en se servant de son pouvoir contre lui. Mais bon, pour l’instant, tous semblaient respecter son besoin d’intimité et c’était donc dans l’ombre qu’il recherchait sa peut-être future conquête. De quoi avait-il envie ce soir? Homme ou femme? Pour l’instant, rien ne semblait intéressant de ce côté. Peut-être juste quelqu’un à torturer alors? Non, hors de question qu’il fasse du mal à qui que ce soit.

Alors que cette soirée s’annonçait être perdue comme bien d’autres, une jeune femme attira soudainement l’attention du magicien. Par ailleurs, il fut surpris de ne pas l’avoir remarqué plus tôt. Résistant à l’envie d’aller l’aborder, Florian se contenta de l’observer discrètement. À l’instar de lui-même, elle se tenait à l’écart des autres, les jambes repliées sur elle-même. Elle aussi semblait observer quelque chose, bien qu’elle se fasse discrète. Il la quitta du regard pour le porter de nouveau sur tous ces gens qui semblaient tellement ennuyeux. Alors qu’il allait l’observer de nouveau, il la voyait déjà partir. Il demeura un moment à sa place, se demandant ce qu’il pourrait bien faire. L’ambiance morbide ayant raison de lui, il finit par se lever et rejoignit à son tour le monde extérieur.

Il n’avait pas nécessairement pour idée de retrouver cette jeune femme et ce n’est que par pur hasard qu’il tomba sur elle, assistant à la scène de la dépouille. Bien sûr, il n’avait pas besoin qu’on lui fasse un dessin pour qu’il comprenne de quoi il en retournait. Tout en demeurant silencieux, son côté elfique aidant, il s’avança discrètement vers la jeune femme qui, visiblement, avait trouvé ce qu’elle cherchait sur cet homme. Un sourire s’étira sur ses lèvres.

«Tu ne lui as laissé aucune chance, dit donc.», parla finalement Florian.

Il s’empressa de lui dévoiler ses mains pour lui montrer qu’il n’était pas armé. Effectivement il ne l’était pas, peut-être à l’exception du poignard qu’il cachait dans sa botte, mais il comptait davantage sur son pouvoir personnel plutôt sur son arme. Étant capable de provoquer de la douleur physique chez n’importe qui entrant en contact physique avec lui, bien souvent, cela suffisait pour ne pas se faire embêter, à moins que cette personne ne soit maso ou alors simplement stupide. Seul inconvénient selon le demi-elfe : il ne laissait aucune trace. D’un côté c’était pratique, mais côté esthétique, c’était carrément nul.

«Mais je l’aurais fait davantage souffrir, ne crois-tu pas qu’il l’aurait mérité.»

Croisant les bras sur son torse, Florian, toujours ce sourire froid aux lèvres, avisa l’objet.

«Tout ça pour ce ridicule bijou?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meïlhor
Mercenaire / Assassin
avatar
Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 14/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: 21 à 25 ans en G 18
Rôle: Mercenaire
MessageSujet: Re: Une source de distraction (PV Florian) Mer 24 Aoû 2016, 09:04

L'intrus était un jeune homme brun et plutôt chétif. Un sourire carnassier orna rapidement son visage. Elle stoppa immédiatement la fouille qu'elle était entrain d'orchestré.

«Tu ne lui as laissé aucune chance, dit donc.»,

Pour se montrer ainsi face à une personne qui venait visiblement de commettre un meurtre il fallait soi être complètement idiot soit être des plus puissant. Ne sachant guère de qu'elle catégorie affubler l'inconnu, la prudence était donc pour l'heure de mise pour Meïlhor. L'homme lui montra ses mains probablement pour lui signifier qu'il n'était pas armé et ainsi nullement dangereux. Cette attitude ne tranquillisa guère la jeune femme, elle même semblait inoffensive et il n'en était rien. Elle avait appris depuis longtemps à se méfier des apparences.

«Mais je l’aurais fait davantage souffrir, ne crois-tu pas qu’il l’aurait mérité.»

Puis le jeune homme posa son regard sur la broche que la mercenaire tenait toujours entre ses doigts.

«Tout ça pour ce ridicule bijou?»

L'homme avait un sourire mauvais et une attitude qui laissait pensé qu'il n'était nullement un gentil homme. Elle le dévisagea sans une once de discrétion. Il était brun, sa carrure semblait frêle mais pas outre mesure, ses traits étaient harmonieux et il était plus grand qu'elle. Peut être pourrait elle acheté son silence d'une douce façon. Cela contribuerais peut être à sortir Jamère de ses songes, alors pourquoi pas.

«  Ne dit on pas que les bijoux sont les meilleurs amis de la femme ? A mon sens les individus n'obtiennent que rarement ce qu'ils méritent, celui-ci n'a probablement guère dérogé à la règle, mais je ne pourrais le dire. »

Elle s'efforçait de jauger son interlocuteur mais ne parvient à savoir si elle devait le considérer comme une proie ou comme un prédateur. Tant qu'un certain doute subsisterais, il était plus réfléchie de faire preuve de prudence. Rester au près du cadavre n'était probablement guère la meilleure des solutions pour ne pas être repéré comme les malandrins ayant entraîné sa perte. Elle avait désormais la preuve requise pour empocher l'argent de son contrat, cela s’avérerait suffisant pour l'heure. Elle se releva donc et fit mine de souffrir du froid en frottant ses bras contre ses épaules.

« - Peut être pourrions nous trouver un endroit plus propice à la discussion, qu'en dîtes-vous ? »

Elle avait prononcer ces mots d'un ton doucereux et lui offrait maintenant son plus beau sourire. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11197-meilhor
Florian
Mages
avatar
Nombre de messages : 90
Rôle : Magicien de la Tour
Âge du personnage : 22 - 26 ans (G18)
Date d'inscription : 23/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 22-27 ans
Rôle: Mage
MessageSujet: Re: Une source de distraction (PV Florian) Jeu 13 Oct 2016, 14:55

Si vraiment elle s’était donné tout ce mal pour un simple bijou qui pouvait facilement se trouver chez le premier vendeur de ‘’babioles’’ du coin, c’était qu’elle était vraiment désespérée. L’était-elle? Aucun moyen pour lui de le dire. Voulait-elle ce bijou pour elle? Était-ce le sien avant que l’homme ne le lui vole? Avait-elle fait cela pour quelqu’un d’autre? A vrai dire, il se fichait grandement de la réponse. C’était d’avantage le cadavre qui l’intéressait. Ce pauvre hère ne semblait pas avoir souffert. Il avait même l’aire presque serin, ne serait que du sang sortant de sa gorge. Cela ne semblait pas assez du point de vu du magicien qui observait la jeune femme, se demandant s’il allait être sa prochaine victime; si tel était le cas, il n’allait certainement pas se laisser faire.

« Ne dit-on pas que les bijoux sont les meilleurs amis de la femme? À mon sens, les individus n’obtiennent que rarement ce qu’ils méritent, celui-ci n’a probablement guère dérogé à la règle, mais je ne pourrais le dire. »

Ouain… c’est qu’on dit. Après tout, quel genre de femme n’aime pas les trucs qui ont de la valeur? Et puis, si elles sont prêtes à tuer pour obtenir ce qu’elles veulent, pourquoi pas? C’était une raison comme une autre d’arriver à leur fin! Il reporta son regard sur celui qui était en train de pourrir au sol, se demandant qu’elle genre de marque il pourrait ajouter à son teint qui se faisait un peu trop blafard. Quelques ecchymoses par-ci, par-là ne lui ferait certainement pas de mal…

Alors qu’elle se relevait, l’hybride observa plus en détail son corps. Elle ferait certainement une bonne proie, l’ennui étant qu’elle semblait savoir se servir d’une arme alors que lui avait quelques lacunes de ce côté. Mais bon, il pourrait certainement compenser avec ses pouvoirs. Alors qu’elle se frictionnait les bras, elle enchaina :


« Peut-être pourrions-nous trouver un endroit plus propice à la discussion, qu’en dites-vous. »

Effectivement, rester là à bavarder sagement à côté d’un pauvre cadavre n’était certainement pas la meilleure idée qui puisse existée et il valait mieux ne pas s’y attarder. Certes, il n’y était pour rien dans la mort de l’homme et n’avait donc rien à se reprocher, mais il était tout de même présent sur le lieu du crime et pourrait sans doute être accusé de complicité…

« Très bien, allons ailleurs, dit-il d’une voix enjôleuse. Laissons-le aux rats. »

Puis, sans plus aucun regard au mort qui n’intéressait plus personne,  l’hybride passa aux côtés de la femme assassine, la gardant à l’œil.

« Tu penses à un endroit en particulier ou compte tu réellement retourner à l’intérieur de ce trou ?»


Dernière édition par Florian le Dim 13 Nov 2016, 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meïlhor
Mercenaire / Assassin
avatar
Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 14/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: 21 à 25 ans en G 18
Rôle: Mercenaire
MessageSujet: Re: Une source de distraction (PV Florian) Dim 06 Nov 2016, 12:31

« Très bien, allons ailleurs. Laissons-le aux rats. »

Le jeune homme vint se poster au côté de Meïlhor. Elle fut donc plus en mesure de détailler ses traits, tout son soul. Il était pourvu d'un visage relativement fin et d'un regard des plus malicieux. Combiné à sa stature modeste, il était tout le contraire de Jamère. En outre, même ses valeurs paraissent diamétralement opposé au mercenaire. Après tout la jeune femme venait d’abattre un homme devant son interlocuteur, sans que celui-ci ne paraisse pas le moins du monde choqué. La rubienne lui sourit, il était parfait pour oublier cet idiot rencontré à diamant.

« Tu penses à un endroit en particulier ou compte tu réellement retourner à l’intérieur de ce trou ?»

La jeune femme n'avait pas d'idée particulière en tête et irait là où le vent la mènerait. Néanmoins, malgré la soudaineté de la situation, elle n'en oubliait pas moins sa prudence. Ainsi, elle restait près du jeune homme prête toutefois à saisir un de ses poignards si le besoin s'en faisait sentir. En outre, elle ne le quittait pas des yeux mais cela était dire vrai bien agréable.

«  Je n'ai pas d'idée particulière concernant l'endroit, vous êtes peut être plus habitué que moi à ces terres. Ainsi, si vous avez un lieu en tête, j'accepte de vous suivre de bon grès»

Il n'était pas nécessaire de jouer avec cet homme le jeu de l'innocence. Après tout il l'avait vu à l’œuvre et devait désormais savoir qu'elle était bien des choses, mais innocente assurément pas. Elle utilisait donc une autre tactique, celle du charme brut. L'avenir lui enseignerait sans nul doute, si celui-ci s’avérerait efficace. L'inconnu l'avait tutoyé, ce qui d'une certaine manière la mettait légèrement mal à l'aise. Ce qui était bien étrange, car pareil sentiment avec Jamère ne l'avait jamais effleuré. Pourtant celui-ci ne l'avait jamais vouvoyé. 
Le jeune homme à ses cotés paraissait ne pas apprécié la taverne dans laquelle ils étaient tout deux plus tôt. Pour la rubienne l'endroit importait bien peu. Elle, qui avait l'habitude de loger entourée d'arbre, ne trouverait en général rien à redire à l'hospitalité des bâtisses qu'elle visitait. Elle se sentait à la vérité bien plus à son aise au milieu des bois, mais appréciait de temps à autre une couche digne de ce nom. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11197-meilhor
Florian
Mages
avatar
Nombre de messages : 90
Rôle : Magicien de la Tour
Âge du personnage : 22 - 26 ans (G18)
Date d'inscription : 23/09/2014

Plus sur le personnage
Âge: 22-27 ans
Rôle: Mage
MessageSujet: Re: Une source de distraction (PV Florian) Dim 13 Nov 2016, 20:47

Sa première phrase, il l’avait dit d’une manière détachée, comme s’il ne s’inquiétait pas le moins du moins du sort de l’homme. Comme si d’avoir assisté à sa mort ne lui faisait ni chaud, ni froid. Il était mort, et puis quoi? Que pouvait-il y faire? Il n’allais quand même pas se soucier du sort d’un pur inconnu. Certes, une partie de lui lui disait que c’était mal, qu’il devait certainement faire quelque chose. La dénoncer? L’empêcher de recommencer? Qui lui disait qu’elle ne recommencerait pas? Mais cette voix lui paraissait tellement lointaine qu’elle se noyait dans les méandres de son esprit. Tellement faible, qu’il n’en entendait qu’un murmure inaudible.

L’idée de retourner dans cet endroit qu’il venait de quitter ne semblait pas du tout tenter le jeune homme qui préférait d’avantage s’en éloigner. Il n’y avait rien d’intéressant. Que des ivrognes que l’alcool rend un peu trop bavard, bruyant. Par contre, si c’était ce que désirait la jeune femme, alors peut être ferait-il un effort et l’accompagnerait-il. Elle semblait frigorifier, alors il pouvait oublier une ballade de nuit dans la ville. Mais cela ne les empêchait pas de se rendre à un quelconque endroit. Un endroit qui la tiendrait au chaud. Un endroit chaud et calme, pas aussi bruyant que le bar qu’ils venaient de quitter. Une auberge, peut-être?

L’hybride fut soulager lorsqu’il sut qu’elle n’avait pas forcément envie de retourner dans cette taverne qu’ils venaient de quitter. Tant mieux! Bon, ce n’était pas exactement ce qu’elle avait dit, en fait, elle n’avait pas vraiment d’idée d’endroit où ils pourraient aller. Déjà un endroit calme et dépourvu de monde pourrait être le bienvenu pour lui. Elle le laissait lui-même choisir l’endroit et accepterais? C’était un peu trop facile. Ainsi elle n’était pas du coin, devina-t-il par ses propos.

Si elle était sur ses gardes, lui aussi le restait, prêts à utiliser son pouvoir des que la situation s’envenimerait, mais pour l’instant, tout semblait calme de ce côté. Après tout, il ne faisait que parler, pour l’instant. Tout en la conduisant vers l’endroit qu’il avait choisi un peu plus tôt, soit l’auberge, Florian se demandait s’il pouvait aller au-delà des mots avec elle. Elle qui n’avais pas hésité à tuer de sang-froid.

« Ça te conviens ici? Si non, je peux choisir un autre endroit, ce n’est pas un problème.»

Déjà l’endroit semblait plus calme que le précédent ce qui convenait d’avantage au mage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une source de distraction (PV Florian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume d'Émeraude :: Cité d'Émeraude :: Le village-