___




 


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cyanera
Pirate
avatar
Nombre de messages : 34
Rôle : Pirate
Date d'inscription : 27/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 29 et 34 ans en G18
Rôle: Pirate
MessageSujet: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Mer 30 Mar 2016, 13:54


Elle errait dans la forêt depuis quelques heures déjà, et sa sacoche commençait à être bien remplie. Son bateau avait accosté la veille dans la nuit et il avait été décidé, qu'ils se feraient petits afin de pouvoir rester quelques jours à quai pour pouvoir, entre autres choses, se ravitailler. Elle en avait donc profité pour partir en quête des quelques-unes des plantes qu'elle savait pouvoir trouver en cette verte forêt de Cristal. Sachant les pirates bien peu appréciés de la population et les ennemis de l'Empire chassés, elle avançait à pas feutrés parmi les grands arbres qui lui offraient leur ombre. Une brise marine arriva jusqu'à elle et elle savoura la douce odeur de l'océan. Cette odeur l'avait bercé toute son enfance et elle le faisait encore à présent. On aurait pu penser qu'elle s'en serait lassée où l'aurait associée à de tristes événements passés, mais en réalité c'était tout le contraire : plus elle s'y habituait, plus elle l'aimait. C'était un mélange de sel et d'eau, un de ces vents toujours là, qui rafraîchissent l'air lorsque l'été devient insupportable, un de ces vents qui vous portent lorsque plus aucun n'autre ne vient gonfler vos voiles.
Elle se baissa pour ramasser un peu plus d'aconit paniculé, son stock pour cette petite fleur violette se dissipait incroyablement vite, elle devrait probablement revoir ses dosages. Il lui faudrait aussi se procurer du pavot, elle était presque à cours et certains de ses hommes en avaient besoin pour dormir malgré la douleur de leurs blessures. Or, le repos n'était pas du luxe depuis la dernière défaite qu'ils avaient essuyée. Elle songea un instant à tous les avantages pécuniaires qu'elle aurait pu obtenir si elle était devenue corsaire, le précédent capitaine avait fait un tel contrat avec le gouvernement d'Argent, des années auparavant, elle n'y comptait pas. C'eût été renoncer à une partie de sa liberté et elle ne pouvait se le permettre, elle en avait été privée bien trop longtemps.
Dans la pénombre du sous-bois, elle entr'aperçut quelque chose, quelqu'un se mouvoir furtivement. Elle saisit une des dagues qu'elle portait à la taille et s'avança aussi discrètement que possible, elle se doutait que l'autre personne savait qu'elle était là, mais elle espérait tout du moins masquer la distance exacte de son avancée. Percevant plus qu'entendant un souffle derrière elle, elle se retourna vivement pour faire face à l'ennemi, brandissant sa lame comme si sa vie en dépendait, ce qui se trouvait probablement être le cas.
-Qui êtes-vous ? Et que cherchez-vous ici ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11233-cyanera
Meïlhor
Mercenaire / Assassin
avatar
Nombre de messages : 91
Rôle : Mercenaire
Date d'inscription : 14/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: 26 à 31 ans en G 19
Rôle: Mercenaire
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Jeu 31 Mar 2016, 13:16

En ce bel été de 1255, Meïlhor errait au fil de ces contrats sur les côtes de Cristal. L'odeur de sel et de corail se faisait omniprésent dans l'air, ce qui incommodait la jeune mercenaire. Elle qui avait passé sa vie sur la terre ferme, ne parvenait pas à comprendre l'admiration que certain de ces semblable éprouvait pour l'océan. Pour elle cela n'avait rien d'attrayant bien au contraire, la simple vue d'une mouette lui donnait le mal de mer.
En outre Meï n'aimait pas particulièrement cristal ce territoire étant conquis par l'empire d'Irianeth et étant native de Rubis, elle devait se montrer particulièrement méfiante ce qui provoquait chez elle une certaine paranoïa .
Profitant d'une journée agréablement ensoleillé, elle se décida à explorer la foret. Elle aimait le contact de la faune et de la flore qu'elle trouvait apaisant. Meïlhor ne défendait pas la nature outre mesure, mais elle la respectait tant que cela ne lui coûtait pas trop. Au demeurant, elle aimait l'odeur des plantes après une nuit d'orage, les notes de vert, de marrons et d'or des bois qui la rassurait. Meï explorait la foret environnante à la recherche d' aconit paniculé et d'aconit tue-loup. Celles-ci se localisaient en général dans les forets de pin, monnaie courante près des cotes. Elle comptait réaliser une petite réserve de ces deux plantes, celle-ci s'avérait coûteuse lorsqu'on voulait s'en procurer dans les terres.
Cependant elles étaient les ingrédient principaux de nombreux poisons de Meï. Pour en rationner leur usage et en potentialiser leurs effets, Meïlhor avait quelques astuces apprise de Jubey. Ainsi la lavande et la baie de Goggi additionner à l'aconit paniculé en augmentait son effet et permettait de réduire les doses utilisées. Concernant l’aconit tue loup mélangeait soigneusement avec de l'écorce d'épicéa et de l'ortie on pouvait réduire de moitié les proportions requise d'aconit. Pendant que Mei effectuait sa tache, elle entendit un bruit ténu à quelque pas d'elle. Un intrus venait de troubler le calme de la foret. Par instinct de survie Mei pris son arc et l'arma d'une flèche enduite de poisons, visant l'endroit ou elle pensait être l'inconnu. Elle s'avançait précautionneusement pour ne pas trahir sa présence. L'individue sortit de derrière un arbre, c'était une humaine un peu plus vieille que Meï, elle tenait une dague qu'elle brandissait pour se protéger. Elle se trouvait dos à la jeune fille, Meï pointait sur elle son arc. La femme se retourna et pointa son arme en direction de la jeune fille. Celle-ci recula de quelques pas resserrant sa prise sur son arc. Elle tenait en joue la jeune humaine.
« - qui êtes vous ? Et que cherchez-vous ici?»
L'intrus venait de s'exprimer d'une voix forte et claire un brin autoritaire. Elle c'était arrêtée devant l'arme de Meï ne cessant pas pour autant de la menacer de sa dague. C'était une jolie jeune femme brune, pourvus d’immense yeux Bleu. Il émanait d'elle quelque chose de mystique et de quelque peu dangereux. Meï devinait qu'avec pareil interlocuteur, elle ne pourrait jouer la petite fille perdue . Cependant, elle était en territoire ennemie la prudence était donc de mise. Elle choisit une réponse qui ne la mettrait nullement en danger
« - Je me nomme Meïlhor et je me promène innocement en forêt. Cela vaut-il que vous me menassiez ainsi ? Vous qui êtes vous ? » Meï avait utiliser un ton légèrement piquant.


Dernière édition par Meïlhor le Ven 15 Avr 2016, 15:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11197-meilhor
Cyanera
Pirate
avatar
Nombre de messages : 34
Rôle : Pirate
Date d'inscription : 27/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 29 et 34 ans en G18
Rôle: Pirate
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Jeu 31 Mar 2016, 14:26



- Je me nomme Meïlhor et je me promène innocement en forêt. Cela vaut-il que vous me menassiez ainsi ? Vous qui êtes vous ?
Un sourire ironique se dessina sur le visage de la capitaine, elle lança un regard entendu à l'arc bandé de la jeune femme qui lui faisait face.
-De nous deux très chère, je ne pense pas être la plus menaçante.
Elle détailla la jeune fille. Jeune... oui elle l'était, il n'y avait aucun doute. Cyanera n'était pas vieille mais elle la devina au moins cinq ans plus jeune. Elle était petite et blonde et avait des yeux gris-bleu avait en eux ce quelque chose de quelqu'un qui a grandi trop vite, cyanera le savait, depuis quelques années elle avait appris à croiser ce regard chaque fois qu'elle regardait un miroir. Sans être certaine de faire le bon choix, elle qui était d'habitude si prudente, elle rengaina sa lame.
Ses yeux se posèrent bientôt sur la composition florale qui dépassait de la sacoche de l'autre jeune femme et son regard s'illumina d'une flamme nouvelle, cela était pour le moins original.
-Intéressant contenu pour une promenade innocente. Et vous avez dû faire un long voyage pour arriver jusqu'ici, continua-t-elle en regardant la chevelure d'or de son interlocutrice.
Elle évitait soigneusement de répondre à la question qui lui avait été posé bien qu'elle su qu'elle ne pourrait pas le faire longtemps. Elle pesa encore le pour et le contre, son vis-à-vis n'avait pas l'air commode, elle devrait probablement daigner lâcher quelques informations si elle voulait en obtenir, et bien qu'en position de force, elle ne craignait pas plus que de raison son adversaire, elle-même avait l'habitude de se battre au corps-à-corps parfois même contre plusieurs ennemis à la fois. Elle était rapide et bien qu'elle eut laissé son épée longue sur le Lady Loup, elle avait sur elle plusieurs dagues. La promptitude de la jeune étrangère à se saisir de son arc semblait témoigner d'une préférence pour le combat à distance. Cyanera savait imprudent de sous-estimer un ennemi, plus innocents ils avaient l'air plus méfiant il fallait être, mais elle avait également confiance en ses capacités, elle savait que, dominant légèrement la frêle blonde par sa taille, elle pourrait avoir le dessus pourvu qu'elle l'atteigne avant d'être touchée par une flèche. Elle évalua rapidement la distance qui les séparait, rien d'infranchissable en quelques rapides pas.
-Cyanera, indiqua-t-elle, et je n'ai pas la prétention de me promener en toute innocence, cela fait bien longtemps que je ne le fais plus, ajouta-t-elle plus pour elle-même que pour son interlocutrice. Mais revenons en au plus intéressant voulez-vous ? Je parlais à l'instant de ce magnifique bouquet que, semble-t-il, vous venez de cueillir, curieux le choix de vos fleurs, non ?
Sur ces paroles elle tendit la main pour attraper une des aconits et la porter devant son visage, comme pour l'analyser.
- J'espère que vous ne comptez pas faire de tisane avec celle-ci, vous pourriez avoir des surprises...
La pirate n'était pas dupe, si une fleur toxique s'était trouvée parmi le bouquet, elle eu put croire à une coïncidence, mais la présence des deux aconits réunies ne laissait pas de place au doute quand à l'utilisation à laquelle elles étaient destinées. Elle même avait les même ambition pour les plantes qu'elle venait de ramasser. Elle avait, semblait-il fait la rencontre d'une  consœur,  ce qui était plutôt rare dans son milieu. Un idée germa dans son esprit : il serait probablement amusant de se mesurer à une adversaire qui avait l'air de s'y connaître, ainsi pourrait-elle juger son propre niveau. En effet il lui semblait à  présent qu'elle passait plus de temps à concocter des remèdes pour ses matelots qu'à créer des poisons, et quand bien même elle aurait eu plus de temps à consacrer à de nouvelle création, elle n'avait personne sur qui les tester, personne qu'elle puisse garder à l'œil pour connaître les effets exactes de sa créations. Elle avait quelques fois penser à faire ses tests sur les prisonniers, mais en dépit de sa réputation, elle répugnait à les faire souffrir.
Elle reporta son attention sur la jeune fille à l'arc. Avant toute chose, des réponses, ensuite elle aviserait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11233-cyanera
Meïlhor
Mercenaire / Assassin
avatar
Nombre de messages : 91
Rôle : Mercenaire
Date d'inscription : 14/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: 26 à 31 ans en G 19
Rôle: Mercenaire
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Ven 01 Avr 2016, 15:44

-De nous deux très chère, je ne pense pas être la plus menaçante.

Il est vrai que Meïlhor pointait son arc sur l'inconnue se mettant ainsi dans une relative sécurité. Celle-ci rengaina son poignard contre toute logique. Cependant Meïlhor n'était pas dupe, si l'intrus avait posé son arme, c'est qu'elle pensait pouvoir attaquer plus vite que Meï. Elle jaugea la distance qui les séparait, probablement quelques pas rapide suffirait à abolir l'étendue qui les éloignaient. La jeune mercenaire utilisait une arme à distance, alors que l'autre femme préférait apparemment les combats rapproché. Cela laissé supposé une force physique suffisante. Meï détailla un peu plus subtilement son adversaire, elle était un peu plus grande qu'elle, avait une musculature probablement un peu plus développé mais rien d'étonnant à cela Meï étant particulièrement chétive.
Pour plus de prudence Meïlhor recula de quelque pas pensant ainsi se mettre hors de portée
L'inconnue, comme Meï, portait des vêtement d'homme vraisemblablement pour plus de commodité mais à cela rien d’extraordinaire. La jeune femme repris
-Intéressant contenu pour une promenade innocente. Et vous avez dû faire un long voyage pour arriver jusqu'ici

De première abord rien ne laissait pensé si la jeune femme était originaire de Cristal ou comme Meï si elle venait d'Enkidiev. Cependant les cheveux blond était peu commun à Cristal, les Cristalois s'avérant plus souvent brun. Meïlhor décida de ne pas répondre à cette question ne savant pas vraiment que dire pour lever les soupçons de l'inconnue. Elle ne pouvait pas lui dire la vérité cela l'aurais mis en danger imminent, mais lui mentir paraissait vain. L'inconnue se montrant moins crédule que la plupart des individus que Meï avait put croiser. Elle choisit donc le silence pour toute réponse.
L'intrus repris à nouveau

-Cyanera, indiqua-t-elle, et je n'ai pas la prétention de me promener en toute innocence, cela fait bien longtemps que je ne le fais plus. Mais revenons en au plus intéressant voulez-vous ? Je parlais à l'instant de ce magnifique bouquet que, semble-t-il, vous venez de cueillir, curieux le choix de vos fleurs, non ?
Sur ces paroles elle tendit la main pour attraper une des aconits et la porter devant son visage.
- J'espère que vous ne comptez pas faire de tisane avec celle-ci, vous pourriez avoir des surprises...

Ces dernier mots arrachèrent un sourire à Meïlhor et elle repris

«  je vous en prépare une tisane si vous le désirez, nous pourrons ainsi en voir les effets» proposa Meïlhor sur un ton doucereux accompagnais d'un sourire narquois. Cyanera avait pris une aconit paniculé entre ces doigts, cela présageais d'une  certaine connaissance en matière de plantes et peut être même de poison. Voilà qui éveillait la curiosité de la jeune mercenaire était elle tombé par hasard sur une amatrice de cet art ? Voilà qui pouvait s'avérer intéressant. Meï observa le contenue de la sacoche de Cyanera, elle y vis également des aconits paniculé mais pas de trace de plante ayant pour effet d'en potentialiser les effets. Sa consœur ne paraissait pas connaître cette astuce. Meïlhor pensa alors qu'il s'agissait peut être d'une débutante et décida qu'il serait amusant de la provoquer quelques peu. Meïlhor décida que la discussion risquait de s'éterniser et baissa enfin son arc.

«  J'observe que vous avez également une aconit dans votre sacoche, mais j'imagine que votre consommation en est phénoménal n'est-il pas ? » Une moue narquoise s'affichait sur le visage de Meï. Elle ajouta en guise de conseil comme elle en aurait donné un à un enfant «  Vous devriez la mélanger à de la lavande et de la baie de Goggi cela à pour effet d'en masquer le goût et l'odeur, mais cela à également pour intérêt non négligeable d'en potentialiser les effets. Ainsi pour les mêmes conséquences vous en utiliserez environs la moitié. » Ce conseil était véridique, pour une fois Meï disait la vérité. Elle était curieuse de savoir jusqu’où allait les connaissance de Cyanera et si elle pouvait s'avérer à sa hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11197-meilhor
Cyanera
Pirate
avatar
Nombre de messages : 34
Rôle : Pirate
Date d'inscription : 27/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 29 et 34 ans en G18
Rôle: Pirate
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Jeu 21 Avr 2016, 15:53





La jeune femme qui lui faisait face afficha un sourire :
- je vous en prépare une tisane si vous le désirez, nous pourrons ainsi en voir les effets.
Du sarcasme, comme c'était étonnant ! Elle ne se rendait probablement pas compte de qui elle avait devant elle. L'intrépidité était une bonne chose aux yeux de Cyanera, du moins quand elle la servait, comme dans le présent cas. On lisait ses pensées sur son visage aussi aisément que si elle les avait couchées sur papier, mais après tout cela n'avait rien d'étonnant, elle avait tout d'une enfant.
-J'observe que vous avez également une aconit dans votre sacoche, mais j'imagine que votre consommation en est phénoménal n'est-il pas ?
Au moins elle semblait s'y connaître en matière de poison. Il était vrai Que la pirate utilisait une grande quantité d'aconit. Elle avait trouvé quelques moyens de la diminuer, mais cela n'étais jamais à son goût, parfois cela ralentissais la vitesse d'action du poison, parfois son efficacité, et parfois ce qu'il fallait ajouté pour augmenter le potentiel du poison était plus difficile à trouver que le poison lui même. Elle regarda sa propre récolte. Il était vrai que d'un point de vue extérieur elle devait avoir l'air d'une débutante. Peut être devrait elle s'en servir pour tromper l'ennemis... Elle n'avait là que les ingrédients principals. Ils étaient certes suffisant pour fabriqué un poison mais quelques plantes annexe n'aurait pas fait de mal, enfin... pas au poison. La jeune blonde affichait une moue narquoise et supérieure qui fit rire intérieurement Cyanera. Les chanceux avaient souvent tendance à confondre chance et talent, et cela donnait souvent naissance à un orgueil qui n'avait pas lieu d'être. Ainsi cette péronnelle se croyait supérieure à elle, et bien il serait aisé de le vérifier.
- Vous devriez la mélanger à de la lavande et de la baie de Goggi cela à pour effet d'en masquer le goût et l'odeur, mais cela à également pour intérêt non négligeable d'en potentialiser les effets. Ainsi pour les mêmes conséquences vous en utiliserez environs la moitié.
Masquer le goût et l'odeur... voilà qui ne servait guère à la pirate, elle avait plus l'habitude d'empoisonner ses lames que ses aliments : elle ne partageait pas leur dernier repas avec ses adversaires... Et puis la lavande avait une odeur bien trop forte, elle était trop facilement décelable, cela marcherait les premières fois mais Cyanera était trop connue parmi ces pairs, ses méthodes seraient vite mises à jour, et empoisonné quelqu'un au cours d'un repas était bien trop bas pour une Lady, qu'elle ait ou non bonne réputation. Les conseils avisés de son adversaire, s'ils l'avaient amusés dans un premier temps, commençaient à entamer la patience de la Capitaine, il était temps de donner à cette arrogante une leçon qu'elle n'oublierait pas de si tôt !
Elle s'apprêtait à parler quand elle entendis un bruit derrière elle. Elle se décala sans perdre de vue Meilhor qui, sans aucun doute, aurait été capable de lui tirer une flèche dans le dos. Elle tendis l'oreille et regarda au loin. Un sourire se dessina sur son visage fin quand ses yeux azurs aperçurent deux inconnus se diriger vers elles.
- Eh bien très chère, la chance est avec nous, nous allons à l'instant pouvoir déterminer laquelle de nous confectionne les meilleurs poisons ! Il y a dans cette direction, vous l'aurez remarqué j'en suis sûre, deux intrus qui ne semblent pas nous avoir remarqué. L'un sera votre cobaye et l'autre le mien. Cela vous convient-il ?
La brune était satisfaite de la situation, elle mieux que des questions des  faits feraient prendre conscience à cette jeune fille qu'elle était loin d'en savoir autant qu'elle le pensait sur les plantes et poisons et tout cela en permettant à la pirate de tester sa toute dernière création !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11233-cyanera
Ehvan
Baroudeur
avatar
Nombre de messages : 89
Rôle : Nomade
Date d'inscription : 05/12/2015

Plus sur le personnage
Âge: entre 28 et 33 ans en G19
Rôle: Nomade
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Ven 29 Avr 2016, 13:15

Le plein été – et les fortes chaleurs qui ne manquaient jamais de l'accompagner – avait poussé Ehvan et Voyageur vers la côte d'Enkidiev. Le jeune nomade avait toujours rêvé de voir la mer de ses propres yeux. Il ne fut en effet pas déçu par le spectacle ! L'immense étendue aqueuse lui parut une vision magnifique. La force des élément impressionnait Ehvan, et la finesse de la dentelle formée par l'écume sur l'ourlet des vagues était assez poétique. Lui qui avait toujours vécu sur la terre ferme se prenait maintenant à rêver de naviguer en haute mer, à bord d'un majestueux bateau. Le royaume de Cristal était par ailleurs intéressant à visiter, car avec tout les fleuves qui le traversait, Voyageur et son apprenti escomptaient y découvrir des plantes introuvables par ailleurs. Ehvan s'était justement lancé dans un nouveau projet : il s'appliquait depuis quelques temps à la création d'un herbier, chose qu'il avait depuis longtemps envie de faire. C'est donc dans la forêt de Cristal que les deux nomades passaient les heures les plus chaudes de la journée, sous le couvert rafraîchissant des frondaisons. Lorsque le soleil déclinait à l'horizon, les deux se rendaient à la plage, ou ils étudiaient les coquillages ou lisaient au son du ressac des puissantes vagues. En fixant l'horizon, Ehvan espérait entrapercevoir la côte d'Irianeth. Peut être un jour le jeune vagabond s'y rendrait-il, lorsque parcourir Enkidiev ne lui suffirait plus. Cela faisait quelques jours que les deux passaient ainsi leurs journées.
C'est avec des idées d'aventures plein la tête qu'Ehvan avait passé le plus clair de sa journée à vagabonder dans la forêt. Le soleil commençait à se rapprocher de l'horizon, aussi Voyageur et lui même avaient-ils pour projet de quitter le couvert des arbres pour rallier la plage. Mais alors qu'ils marchaient dans les sous-bois, Voyageur se stoppa, faisant signe à son apprenti de faire de même. Il semblait avoir repéré quelque chose, et il se tenait maintenant sur ses gardes. En suivant le regard de son mentor, Ehvan avisa en effet deux silhouette se faisant face un peu plus loin sous les arbres. Comme rester planter là n'avancerait pas la situation, et que le jeune homme était d'une curiosité maladive, il recommença à marcher dans la direction des deux autres personnes, Voyageur sur les talons.
En arrivant à moindre distance, il pu observer de plus près les-dites silhouettes. Il s'agissait de deux femmes se tenant côte à côte, mais se gardant mutuellement à l’œil. La plus grande, et sans doute aussi la plus âgée, était très brune et d'une grande beauté. Vêtue simplement, elle semblait inoffensive, mais seulement si on ne tenait pas compte du couteau qu'elle avait en main. De son sac, s'échappaient de nombreuses plantes. Ainsi, elle était là pour cueillette. Se tournant vers la seconde protagoniste, Ehvan constata avec surprise qu'il connaissait cette dernière. Pas de doute, le visage angélique, les grands yeux bleus, et la masse de cheveux blonds, tout était là. Il s'agissait de la jeune fille qui l'avait attaqué un soir pour le questionner au sujet des âmes sœurs, le laissant paralysé au milieu des bois. Elle était cette fois munit d'un arc court, sur lequel elle avait négligemment encoché une flèche. Ehvan avait la mémoire sélective : il ne songeait plus que vaguement à l'inquiétude ressentie quand il avait perdu temporairement l'usage de son corps suite à sa rencontre avec la blonde. Ce dont il se souvenait en revanche clairement, c'était son incompréhension face au poison utilisé par cette dernière. Il avait en effet souhaiter la recroiser pour lui poser à son tour quelques questions au sujet du poison paralysant qu'elle avait employée sur lui. Après tout, ne lui devait-elle pas des réponses à ses interrogations, puisque lui même avait patiemment répondu aux siennes ? Ehvan aimait le principe d'échange équivalent, et il ne se gênerait pas pour le faire savoir à la blonde. Il ne vint naturellement pas à l'esprit du jeune homme que les deux femmes étaient peut-être en plein duel, comme semblait l'indiquer leurs armements respectifs, de même que le silence qui les entourait tous aurait dû l'inquiéter.

- « Croyez le ou non, mais je suis bien heureux de vous retrouver, car j'aimerais maintenant moi aussi vous poser des questions. Ne serait ce pas un juste retour des choses que vous y répondiez comme je vous ai moi même répondu avec le plus grand sérieux ? » déclara Ehvan en s'adressant à la plus jeune des deux demoiselles.

Le nomade avait bien entendu raconté sa mésaventure nocturne à Voyageur, et le mentor en avait bien rit. « Je ne te laisse seul que quelques jours et tu trouve le moyen de te faire voler, puis attaquer en pleine nuit par une fillette ? Il n'y a bien qu'à toi que cela peut arriver ! ». Il avait alors dit cela sur le ton de la plaisanterie, et seulement après avoir examiné Ehvan pour s'assurer qu'il ne lui était rien arrivé de plus grave, aussi le jeune homme ne s'était il pas offusqué de la boutade de son mentor.
Toujours était il que le jeune avait maintenant l'occasion d'obtenir des réponses à ses questions. Voyageur était pour sa part davantage sur ses gardes, étant de nature plus méfiante que son apprenti. L'étrangeté de la situation ne lui avait pas échappé : deux femmes se tenant en joue en pleine forêt était assurément une scène peu commune. D'autant plus que ces dernières semblaient cacher quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11132-ehvan
Meïlhor
Mercenaire / Assassin
avatar
Nombre de messages : 91
Rôle : Mercenaire
Date d'inscription : 14/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: 26 à 31 ans en G 19
Rôle: Mercenaire
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Lun 02 Mai 2016, 09:22

Meïlhor à l'instar de Cyanera se figea, la blonde porta un regard en direction des deux intrus qui parcouraient dorénavant la foret, tout en maintenant la jeune femme à vue. Elle ne lui faisait nullement confiance, la pensant relativement dangereuse et donc pour Meïlhor digne d'un certain intérêt. Cyanera paraissait également avoir perçu l'arrivé des deux indésirables ce qui lui arracha visiblement un léger sourire.

Eh bien très chère, la chance est avec nous, nous allons à l'instant pouvoir déterminer laquelle de nous confectionne les meilleurs poisons ! Il y a dans cette direction, vous l'aurez remarqué j'en suis sûre, deux intrus qui ne semblent pas nous avoir remarqué. L'un sera votre cobaye et l'autre le mien. Cela vous convient-il ?


Ainsi, la jeune femme désirait heurter ces compétences à celle de Meïlhor. La brune ne paraissait ni stupide ni téméraire, la première impression de Meï était que son interlocutrice était probablement une novice, elle devait de toute évidence revoir son jugement. L'aplomb de la jeune femme laissait à penser qu'elle était certaine de ces compétences en matière de poisons. En outre, cela ne refroidit nullement la jeune mercenaire, l'occasion de tester ces connaissance en cet art ne  se présenterait  probablement pas à elle une nouvelle fois.
Les deux intrus s'avançait peu à peu vers elles. Meïlhor fixa un instant celui dont la stature était la moins imposante. Sa mine ne lui était pas inconnu mais il lui fallu le prix d'un effort surhumain, pour ce souvenir de cet insignifiant petit avorton. Il était celui qui lui avait apporté de maigre renseignement sur les âmes sœurs. Elle l'avait quitté paralysé, à cause de l'un de ces poisons, en proie aux bêtes sauvages. Cela l'étonnait donc de le voir ici et en vie. Soit, il serait de nouveau l'une de ces victimes. Ses yeux se posèrent sur l'autre protagoniste, quelque chose chez lui la mettait extrêmement mal à l'aise, sans qu'elle ne puisse en identifier la cause.
L'homme était incontestablement plus âgés que son acolyte, Meï se questionna un instant sur les raisons qui poussait l'homme, à s'affubler d'un gamin à peine capable de marcher, sans causer de tord au malheureux passants qui croisait sa route. Elle s'attarda quelques instants sur le visage de l'homme. Il l'a fixait également comme pour mettre un nom sur le visage qu'il voyait. L'intrus était grand, svelte et il émanait de lui quelque chose qui troublait profondément Meïlhor. Elle n'aimait pas ce personnage, c'était indéniable mais elle en ignorait la raison, ce qui l'agaçait quelque peu. Sa mémoire refusait de lui obéir et de mettre un nom et un contexte sur ce visage. Elle repensa à la proposition de Cyanera ; elle ne voulait pas avoir comme cobaye cet homme, elle retenait même une envie irrépressible de s'éloigner le plus vite possible de lui. Cependant, sa consœur lui avait lancer un défi et elle ne pouvait que l'accepter.

« Cela me convient tout à fait très chère. Cependant, l'avorton est à moi si vous n'y voyait pas d’inconvénient. Nous avons, ce que l'on pourrait appeler ...  un passif commun»

Meïlhor agrémenta ces mots de son plus jolie sourire. Les deux protagonistes ne se trouvait maintenant qu'a quelques pas des demoiselles et l'avorton pris la parole reconnaissant visiblement Meïlhor

« Croyez le ou non, mais je suis bien heureux de vous retrouver, car j'aimerais maintenant moi aussi vous poser des questions. Ne serait ce pas un juste retour des choses que vous y répondiez comme je vous ai moi même répondu avec le plus grand sérieux ? »

Le jeune homme parlait d'un ton presque cérémonial ce qui amusa légèrement Meïlhor. Ainsi il avait des questions à lui poser et il était heureux de la retrouver. La jeune mercenaire trouva son ancienne victime bien étrange, elle était cependant curieuse de savoir qu'elles étaient les interrogations de ce personnage. Voulait il savoir comment ne pas être dévoré par un quelconque loup affamé ?
En outre, leur discussion ferait une bonne diversion et au moment adéquat elles pourraient passer à l'attaque. Meïlhor espérait que Cyanerra et elle, se comprendraient suffisamment vite pour neutraliser leurs proies en même temps et ainsi effectuer leur concours de manière équitable.
Meï tenait son arme toujours en main même si celle-ci ne tenait plus en joue la brune. Cela lui permettrait d'agir vite, le poison dont sa flèche était enduite n'était peut être pas son meilleur, mais il serait sans nulle doute efficace. Ce n'était pas une substance létal, le but n'étant pas de faire de victime.
Meï répondit à son interlocuteur

« - Je suis également très heureuse de te trouver là »

Meïlhor sourit à Cyannera satisfaite de pouvoir prendre le jeune homme pour cible une nouvelle fois.

«  dans mon souvenir tu n'avais pas vraiment … le choix de répondre à mes interrogations. Mais soit, je t'écoutes. »

Meïlhor ne désirait pas que cet entrevue dure trop longtemps, elle sentait le regards de l'autre inconnu scrutait ces faits et gestes et cela lui était pour le moins insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11197-meilhor
Cyanera
Pirate
avatar
Nombre de messages : 34
Rôle : Pirate
Date d'inscription : 27/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 29 et 34 ans en G18
Rôle: Pirate
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Mar 10 Mai 2016, 18:26



-Cela me convient tout à fait très chère. Cependant, l'avorton est à moi si vous n'y voyait pas d’inconvénient. Nous avons, ce que l'on pourrait appeler ...  un passif commun
Répondit la présumée empoisonneuse.
Les deux individus arrivèrent bientôt à leur hauteur et ce fut, à la surprise générale le jeune garçon qui parla le premier :
-Croyez le ou non, mais je suis bien heureux de vous retrouver, car j'aimerais maintenant moi aussi vous poser des questions. Ne serait ce pas un juste retour des choses que vous y répondiez comme je vous ai moi même répondu avec le plus grand sérieux ? 
La jeune femme arqua un sourcil. Le jeune garçon avait de bien curieuses notion de la prudence, ses parents n'avaient pas dû lui inculquer suffisamment cette notion. En effet il semblait bien hardi de s'interposer ainsi entre elles deux. Quoique hardi ne semblait pas être le mot approprié, inconscient semblait plus juste. En effet n'importe quelle personne un minimum observatrice ce serait aperçue du danger, elle eut à peine besoin de lancer un regard au deuxième individu pour voir qu'il était tendu. Cependant, à l'instar de son élève son attention semblait d'avantage portée sur la jeune blonde que sur elle même, il avait le regard légèrement vague et semblait chercher intensément dans ses souvenirs sans parvenir à mettre le doigt sur ce qu'il cherchait. Elle retint un soupir, qu'ils étaient sots les hommes de sous-estimer les femmes, elles n'auraient aucun mal à les empoisonner surtout dans de tels condition, un enfant trop curieux pour être méfiant, et un homme tout juste assez concentré pour se rendre compte que quelque chose clochait sans savoir quoi.
Elle se tourna vers son interlocutrice qui affichait le regard d'un chat près à sauter sur une souris.
- Je suis également très heureuse de te trouver là, fit elle avant de m'adresser un sourire, dans mon souvenir tu n'avais pas vraiment … le choix de répondre à mes interrogations. Mais soit, je t'écoutes.
La pirate prit la parole à son tour :
-Peut-être pourrions-nous répondre à ces interrogations en marchant... suggérât-elle.
Cela sembla convenir à sa nouvelle  amie et au jeune garçon. Elle les laissa donc ouvrir la marche tandis qu'elle restait à l'arrière avec le deuxième individus.
Tandis que les deux premiers parlaient elle commença à réfléchir à un moyen d'empoisonner sa cible. Elle ne pouvait pas prendre le risque de lui faire respirer un de ses poisons, de plus, le risque de le tuer aurait été trop grand et cela n'était pas le but. Il n'était pas assez stupide pour manger quelque chose qu'elle lui donnerait, et l'empoisonner sottement retirerait du panache à sa victoire. Ce serait donc par voie cutanée ou sous cutanée. Oui, elle allait l'érafler l'air de rien et l'empoisonner via sa blessure, elle improviserait le moment venu sur le meilleur moyen à utiliser. Elle repassa ensuite mentalement les différents poisons qu'elle avait à portée de main. Il lui en fallait un déjà près, même dans l'éventualité où elles maîtrisaient leurs victimes avant de les empoisonner, préparer un poison avec les fleurs en leur possession serait trop long, or, Cyanera n'avait pas de temps à perdre, elle devait regagner le Lady loup. Elle n'avait pas de poisons mortel sur elle mais les quelques-uns qu'elle avait prit en descendant à terre avait pour but de neutraliser rapidement, n'importe lequel ferait parfaitement l'affaire avec plus ou moins d'effet secondaire. Elle en prit un dans sa sacoche et regarda discrètement la fiole. Il était rose elle repassa rapidement les ingrédients qu'elle y avait mit rien de dangereux mais elle était curieuse de voir quels seraient ses effets exactes.
Elle tourna la tête vers sa futur victime hésitant un très court instant à lui faire la conversation mais son regard était toujours dans le vague. La capitaine en fut fort aise, elle n'aimait guère se sentir obligée de parler. Elle retourna donc son attention vers la jeune femme qui marchait devant elle attendant un quelconque signal qui lui indiquerait que le moment était venue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11233-cyanera
Ehvan
Baroudeur
avatar
Nombre de messages : 89
Rôle : Nomade
Date d'inscription : 05/12/2015

Plus sur le personnage
Âge: entre 28 et 33 ans en G19
Rôle: Nomade
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Mar 24 Mai 2016, 10:54

- « Je suis également très heureuse de te trouver là. » déclara la blonde, avant d'ajouter sur un ton nettement plus ironique « Dans mon souvenir tu n'avais pas vraiment … le choix de répondre à mes interrogations. Mais soit, je t'écoutes. »

Avoir le choix de répondre ou non aux questions de la jeune femme n'avait même pas traverser l'esprit d'Ehvan. Elle avait réussit à lui dérober sa sacoche, soit, les compétences de la jeune femme en matière de vol étaient donc indéniables. Elle l'avait ensuite retrouvé pour lui poser des questions, de façon certes inhabituelle, mais là aussi, il n'était pas dans les habitudes du jeune nomade de laisser les gens dans l'ignorance, d'autant plus lorsqu'il avait lui même réponse à leurs interrogations. À bien y réfléchir cependant, la jeune femme l'avait menacé d'une dague sans doute parce qu'elle croyait pouvoir ainsi le contraindre à répondre. Ehvan n'avait cependant jamais eu besoin de contraintes extérieures pour partager ses connaissances. Enfin, il relégua dans un coin de son esprit ses réflexions naissantes pour se concentrer à nouveau à la présente situation.

- « J'aimerais vraiment savoir de quel poison tu avais enduit ta dague lors de notre dernière rencontre. Je n'ai pas su le reconnaître et depuis, la question me trotte dans la tête sans que j'ai pu y trouver de réponse satisfaisante. »

Ehvan marchait toujours en direction de la blonde mais Voyageur lui se stoppa à distance respectueuse des deux femmes. À la différence du jeune nomade, il sentait dans l'atmosphère quelques tentions, et tâchait donc de faire preuve de prudence. Voyageur était en effet nettement plus enclin à la suspicion que son apprenti - dont la hardiesse avait une certaine tendance à ressembler davantage à de l'inconscience -, ce qui les avaient souvent sorti tout deux de faux pas.
Voyageur n'était pourtant pas aussi prudent qu'il l'aurait dû, car son attention toute entière était focalisé sur la jeune femme blonde avec laquelle conversait Ehvan, elle ne lui était en effet pas inconnue. Elle avait certes nettement grandit depuis leur dernière rencontre, mais son air angélique et innocent était toujours le même qu'autrefois. Pour sa part, elle avait semblé tiquer sur Voyageur, sans toute fois réussir à mettre un nom sur son souvenir. C'était cependant compréhensible, car elle était bien jeune à l'époque. En prenant un peu d'âge, Voyageur nota également que la jeune femme ressemblait de plus en plus à son père... - il se garda d'ailleurs bien de le lui dire -.
Détailler ainsi la blonde fut cependant une erreur de la part de Voyageur, et il s'en rendit bien compte, car cela le poussait à négliger la seconde protagoniste, qui se laissait bien trop facilement oublier pour être inoffensive...


Dernière édition par Ehvan le Sam 28 Mai 2016, 06:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11132-ehvan
Cyanera
Pirate
avatar
Nombre de messages : 34
Rôle : Pirate
Date d'inscription : 27/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 29 et 34 ans en G18
Rôle: Pirate
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Ven 27 Mai 2016, 15:35




- J'aimerais vraiment savoir de quel poison tu avait enduit ta dague lors de notre dernière rencontre. Je n'ai pas su le reconnaître et depuis, la question me trotte dans la tête sans que j'ai pu y trouver de réponse satisfaisante.
Ainsi Meilhör avait déjà empoisonné ce jeune garçon... Comment pouvait-il alors rester à un si faible distance de la blonde. Elle la détailla une nouvelle fois, elle était certes frêle mais il semblait visible à la pirate que la démarche de l'autre jeune femme était souple et silencieuse, cela aurait dû suffire à inquiéter ou du moins à alerter toute personne se trouvant à proximité.
La conversation qui se déroulait devant elle présentant cependant bien peu d'intérêt pour la capitaine, celle-ci reporta bientôt son attention sur sa cible, elle chercha rapidement un sujet de conversation qui aurait pu en diminuer la vigilance, mais se ravisa quand elle s'aperçut que l'attention de ce dernier était toujours tourné vers l'interlocutrice de son protéger. Fort bien ! Elle pouvait donc réfléchir à son aise à la manière et au poison qu'elle allait utiliser sur lui. Elle élimina d'emblée la voie orale, en premier lieu parce qu'elle avait peu de poison à administrer de cette manière, ensuite parce que leur efficacité était souvent moindre et enfin parce qu'il était impossible de faire ingérer quoi que ce fut à cet homme.
La voie respiratoire n'était pas une option non plus car trop dangereuse pour elle même et son alliée du moment.
Elle retint un sourire, elle allait dont l'empoissonner en faisant passer une substance dans son sang. dans le pantalon large qu'elle portait elle avait une fine dague et une fiole d'un nouveau poison qu'elle n'avait encore jamais eu l'occasion de tester. Il n'y avait dedans aucune substance qui aurait pu tuer sa victime. Avec précaution elle ouvrit le flacon et y plongea la pointe de sa lame. Elle fit semblant de se prendre pieds dans des herbes pour justifier un léger retard sur son accompagnateur, de cette manière elle pouvait aisément se glisser derrière lui sans qu'il se méfie. Quelques secondes plus tard elle était juste derrière lui, silencieusement elle s'approcha encore. Une estafilade orna bientôt le cou du nomade  qui s'écroula presque aussitôt. Pour plus de discrétion la pirate tenta de le rattraper sans grand succès, il était trop lourd et s'affaissa au sol avec fracas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11233-cyanera
Meïlhor
Mercenaire / Assassin
avatar
Nombre de messages : 91
Rôle : Mercenaire
Date d'inscription : 14/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: 26 à 31 ans en G 19
Rôle: Mercenaire
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Mar 05 Juil 2016, 16:53

Le jeune homme paraissait plonger dans le fil de ses pensées. Après quelques minutes de réflexion il repris toutefois son discours

« J'aimerais vraiment savoir de quel poison tu avais enduit ta dague lors de notre dernière rencontre. Je n'ai pas su le reconnaître et depuis, la question me trotte dans la tête sans que j'ai pu y trouver de réponse satisfaisante. »


C'était là le contenu de ses songes ? Le nomade était décidément bien étrange aux yeux de la mercenaire. Ainsi sa préoccupation première était de déterminer quel poison elle avait utiliser lors de leur dernière rencontre. Les réactions du jeune homme étaient bien atypique. Meïlhor n'avait jusqu'alors jamais rencontrer pareil créature qui plaçait le savoir au dessus de toutes autres choses. Néanmoins, il est également vrai que le réseau de connaissance de la jeune femme était des plus restreints et elle veillait à ce que cela reste ainsi. Elle ne désirait nullement avoir de proches qui constituerais pour elles des obstacles potentielles.
Elle reporta son attention sur son interlocuteur. Pour des raisons évidentes, elle ne révélerait guère la composition de sa concoction. Elle avait mis du temps à l'élaborer et cela serait faire preuve de bêtise que d'en révéler ainsi les composants. L'art du poison, pour rester une arme efficace, devait garder sa part de secret et de mystère. Toutefois, elle pouvait tout de même révéler certaines information insignifiante au vagabond, cela ferais une excellente diversion et permettrait à Cyanera d'empoisonner sa victime. Meïlhor en était venue à la conclusion que pour assurer le bon déroulement de leur petit concours, l’aîné des deux comparses devait être le premier à être viser. Il représentait  probablement le plus grand danger ; le jeune homme serait une proie facilement maîtrisable. Ainsi, La blonde et son compagnon de fortune marchaient devant les deux autres protagoniste.  Cyanera en était pensait elle venue au même conclusion.
Meïlhor repris le fil de son discours de sa voix chantante

« - Cela ne m'étonne guère que tu n'ai put l'identifier, c'est une de mes créations. Tu comprendras aisément que je répugne à t'en donner les ingrédients. Un maître ne divulgue pas ses secrets, vois-tu. Toutefois, je consent à te donner quelques informations. Entre autre chose il contenait de l'ortie et de l’aconit napel. »

Meïlhor avait ainsi donnée deux des cinq principes actifs du poison qu'elle avait utiliser sur le nomades, quelques temps auparavant. Leur discussion sur poursuivait, lorsqu'un bruit sourd se fit entendre derrière eux. Ils se retournèrent d'un seul mouvement et virent Cyanera tentant en vain de rattrapé l'homme qu'elle venait d'empoisonner. La jeune femme n'avait pas fait preuve d'une grande discrétion ce que déplora intérieurement Meïlhor. Elle devait donc agir et vite avant que le gamin ne comprenne ce qui venait de se dérouler. Déjà, il s'élançait vers l'avant pour secourir son compagnon. Meïlhor lança donc la flèche qu'elle avait préparé. La demi mesure ne faisait guère partie de ces qualités et elle avait une tendance prononcé dans l'urgence, à agir sans aucune délicatesse. Le jeune garçon évita la flèche avec plus de dextérité qu'elle ne l'en aurait crut capable. Un autre défaut de la mercenaire, imputable en partie probablement à son jeune âge, était sa prédisposition à sous-estimer ses victimes. Elle se gourmanda donc intérieurement pour n'avoir pas fait preuve de plus de prudence. Si il était en vie, c'est qu'il avait quelques capacités pour la survie et cela Meïlhor l'avait minimiser ce qui jouait maintenant à son encontre. Il n'y avait guère plus de temps pour les remontrances intérieurs.
Elle décida de traiter son adversaire comme tel et non plus comme un enfant qu'elle pouvait mépriser à loisirs. Elle le prit donc en chasse, le jeune homme s'était réfugié dans la foret. Meïlhor réprima un sourire, riche idée qu'il avait eût là, elle se sentait parfaitement à son aise au milieu des arbres. Elle prépara donc une de ses fléchettes empoisonnées. Elle se dissimulait dans les buissons et sautait d'une cachette à l'autre pour rendre sa position indétectable. Lorsqu'elle jugea le moment opportun, elle visa le jeune homme et sa fléchette termina sa course dans sa nuque. L'effet du poison étant presque instantané, il fut rapidement pris de vertige. Elle profita de cela pour le guider auprès de Cyanera, une fois inconscient il serait plus difficilement transportable. Elle se hâta donc, mis le bras du jeune homme autours de ses épaules et l'aida ainsi à retourner au chemin qu'ils avait quitté.


Dernière édition par Meïlhor le Sam 09 Juil 2016, 04:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11197-meilhor
Ehvan
Baroudeur
avatar
Nombre de messages : 89
Rôle : Nomade
Date d'inscription : 05/12/2015

Plus sur le personnage
Âge: entre 28 et 33 ans en G19
Rôle: Nomade
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Jeu 07 Juil 2016, 04:19

Alors que Voyageur détaillait toujours la silhouette de la blonde, il remarqua un mouvement en périphérie de son champs de vision. La seconde jeune femme, s'étant pris les pieds dans les hautes herbes, s'était agenouillée pour tenter de se libérer des plantes envahissantes. Voyageur n'y prêta guère grande attention jusqu'au moment où il senti naître sur son cou une ligne brûlante. Se retournant d'un bloc, il avisa la brune armé d'une dague fine. Comment pouvait-il être devenu aussi négligeant ? C'était là une des dernières idées qui lui traversa encore l'esprit avant qu'il ne s'affaisse lourdement, finissant sa course face contre terre. « C'est un piège ! » voulu-t-il crier à l'intention d'Ehvan, qui devisait paisiblement avec la blonde à quelques pas de distance. Mais l'avertissement ne franchit pas les lèvres de Voyageur autrement que comme un grognement sourd et incompréhensible. Il espéra que le bruit de sa chute servirait au moins à alerter son apprenti.

Pendant ce temps là en effet, Ehvan était en pleine conversation, ne se doutant en rien de ce qu'il allait arriver à son mentor.

- « Cela ne m'étonne guère que tu n'ai put l'identifier, c'est une de mes créations. Tu comprendras aisément que je répugne à t'en donner les ingrédients. Un maître ne divulgue pas ses secrets, vois-tu. Toutefois, je consent à te donner quelques informations. Entre autre chose il contenait de l'ortie et de l’aconit napel. »

Ainsi, la jeune femme concoctait elle même ses propres poisons. Elle devait y être très habile en ce cas, car celui qu'elle avait administré au jeune nomade lors de leur précédente rencontre avait été d'une efficacité et d'une rapidité prodigieuse. Bien sûr, il était ironique de penser qu'au moment où Ehvan s'entretenait au sujet des poisons avec la blonde, la seconde inconnue en préparait justement un pour Voyageur.
Ehvan pour sa part était septique quant aux dires de son interlocutrice : il ne pouvait y avoir que de l'ortie et de l’aconit napel dans la préparation qui lui avait été administrée cette nuit là. La blonde devait garder secret les ingrédients les moins évidents. Le nomade en fut déçut, mais il n'était pas niais au point de ne pas comprendre les réticences de la jeune femme à révéler le fruit de ses recherches.
Au moment même où Ehvan en vint à penser que tout de même, la méfiance était de mise en présence d'une empoisonneuse, un bruit sourd le fit se retourner. Il eut juste le temps de voir Voyageur s'effondrer, et la brune qui l'accompagnait, tentant de minimiser la chute de ce dernier, avec une dague en main. Ehvan se fustigea intérieurement de sa propre négligence, induite une fois de plus !, par sa curiosité maladive. Il eut d'ailleurs tout juste le temps de se pencher pour éviter une fléchette qui siffla à son oreille, le frôlant dangereusement. Le jeune nomade ne tenait absolument pas à retomber dans la léthargie où les poisons de la blonde l'avaient plongé la dernière fois. Un instant de panique purement animal monta soudain en lui. Ehvan se savait de nature distraite, mais, même pour lui, aller ainsi en compagnie d'une femme qui l'avait déjà attaqué sans la moindre méfiance confinait vraiment à la bêtise.
Songeant pourtant qu'il n'était pas temps de se fustiger pour son inconséquence, le jeune homme choisit la voie du repli stratégique. Voyageur à terre, il ne pouvait pour l'heure rien pour l'aider. Mais ce dernier respirait visiblement encore, et ne présentait pas d'autres plaies qu'une fine estafilade sur son cou. De plus, cerné comme il l'était par les deux femmes dont il connaissait maintenant les intentions hostiles, Ehvan savait ne pas faire le poids. Il avait besoin de temps pour combattre et pour préparer ainsi que placer ses talismans, car au corps-à-corps, sa maîtrise des armes blanches s'avérait très sommaire. Le jeune homme prit donc la direction des bois environnants, ayant dans l'idée de disparaître pour un temps au milieu des frondaisons. Il pourrait toujours porter secours ultérieurement à Voyageur.
Slalomant comme un véritable lièvre entre les arbres, Ehvan courait aussi vite que ses jambes, ainsi que le terrain inégal, le lui permettaient. Le jeune homme se savait poursuivit, car des bruits de course se faisaient entendre dans son dos mais, semblant provenir de partout à la fois, Ehvan eut le plus grand mal à déterminer où en étaient ses poursuivant.
Bientôt il n’entendit plus rien et se crut tiré d'affaire. C'est à ce moment qu'une piqûre sur sa nuque le surprit. Il pria pour que ce fut un insecte quelconque, mais sans y croire vraiment lui même. Il chancela sérieusement, ce qui stoppa très efficacement sa course. Sa vision se troubla également, et bientôt, il fut impossible au jeune homme de distinguer quoique ce fut. Dans un état second, il sentit vaguement que quelqu'un lui passait un bras sur les épaules, et le faisait revenir sur ses pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11132-ehvan
Cyanera
Pirate
avatar
Nombre de messages : 34
Rôle : Pirate
Date d'inscription : 27/03/2016

Plus sur le personnage
Âge: entre 29 et 34 ans en G18
Rôle: Pirate
MessageSujet: Re: Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV] Dim 11 Déc 2016, 11:11




Alors que sa victime gisait au sol, elle vit du coin de l'oeil sa comparse viser aussi rapidement que possible sa cible. Le jeune garçon parvint cependant à éviter la fléchette et à s'élancer vers le bois. Elle leva les yeux au ciel devant ce manque de jugeote de la part des deux individus. La jeune femme manquait à la fois de discrétion et de précision ce qui ne pardonnerai pas face à un adversaire digne de ce nom ; quant au garçonnet elle ne savait quelle était sa stratégie, mais la forêt offrait de multiples cachettes à l'empoisonneuse qui n'aurait plus qu'à attendre que sa victime lui tombe dans les bras. Pendant que ces deux derniers jouaient à cache cache, elle entreprit de tirer son cobaye jusqu'à un arbre où s'abriter. Elle le traina sans ménagement, ce qui ne fut déjà pas une mince affaire aux vues de leurs gabarits respectifs. Une fois installée elle commença à répertorié minutieusement les effets de sa potion sur le vagabond.
En premier lieu elle inspecta la légère entaille qu'elle lui avait infligé. Elle était aussi fine que la lame le permettait et n'avait ni enflé ni rougit, si elle parvenait à trouver une arme plus petite et une zone plus discrète, il lui serait possible de rendre le point d'entrée du poison presque indétectable. Elle reposa la tête de l'homme sur le sol pour examiner ses symptômes. Il semblait présenter une fièvre, ce qui ne surprit qu'à moitié la pirate bien que la température n'augmenta pas si rapidement d'ordinaire, peut être une plante qu'elle avait ajouté avait il accélérer ce phénomène. Elle soupira en pensant qu'elle allait devoir faire baisser cette fièvre si elle voulait mener l'expérience à terme. Elle attendrait cependant un certain seuil pour être certaine de ne pas empêcher d'autres effets. Elle se félicitait de la célérité avec laquelle le poison avait agit, bien sur c'était cela qui les avait trahis, mais en combat cela lui serait d'un précieux secours.
Entendant un bruit sur sa droite, elle se concentra pour voir arriver la gracile silhouette de celle qu'elle avait deviner être apparenté à des elfes et le petit nomade qu'elle soutenait pour l'aider à marcher. Elle eu un reniflement de dédain, il n'était même pas encore inconscient les deux jeune femme ne devaient vraiment pas avoir les mêmes priorités pour leurs potions. Elle se recentra sur son objet d'étude tout en gardant un œil sur son adversaire. Il avait commencé à bouger ses lèvres et semblait délirer, probablement à cause de la fièvre. Un sourire en coin s'installa sur son visage, les délires étaient la plupart du temps inutiles, mais ils se révélaient parfois intéressant de les écouter lorsqu'on voulait soutirer des informations à ses victimes, elle était satisfaite de ne pas avoir endigué la fièvre. Elle écouta vaguement les paroles de l'homme sans grande attention, elles ne revêtaient aucun intérêt. Elle ne put cependant s'empêcher de voir la jeune fille tiquer à la mention d'un nom qu'elle même n'était pas certaine d'avoir bien saisi. Etais-ce Ruby, Juby... Le mot revenant plusieurs fois elle fini par entendre distinctement Jubey. Elle nota mentalement ce nom, se disant que cela pourrait peut être lui être utile si elle venait à recroiser la fillette.
Elle se tourna enfin vers celle-ci, un sourire victorieux et un brin arrogant ostensiblement affiché sur son visage : elle avait gagné, c'était l'évidence même.
-Devrions-nous faire le point ? Suggéra-t-elle tout de même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-chevalier.chocoforum.com/t11233-cyanera

Parce que mon poison est meilleur que ton poison ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeux :: Archives :: Postes RP :: Dix-septième génération-